.
virusphoto virusphoto

Identifiant

Mot de passe

Derniers messages Messages du jour Sujets sans réponse S'inscrire

Rejoignez-nous !

VirusPhoto » Forum » Les articles VirusPhoto

Articles : Tutoriels sur la technique photo Outils de rubrique Rechercher dans cette rubrique
Note de l'article : 1 votes - moyenne : 4.0000.

Quelques formules de calcul simples pour la photo

La technique photo, c'est aussi un peu de calcul... Voici quelques règles simples qui peuvent être utiles, et qui sont simples à retenir. [IMG]http://www.virusphoto.com/imagehosting/14705fbd5178a2.jpg[/IMG] [SIZE=3][B]- Pour éviter le flou de bougé, comment calculer la vitesse minimale à utiliser lorsqu'on photographie sans trépied ?[/B][/SIZE] Plus la vitesse est rapide, plus l'image sera nette, c'est une évidence. Pour un sujet qui n'est pas en mouvement, le flou produit par le photographe en tenant l'appareil photo peut être considéré comme inexistant à partir d'une "vitesse de sûreté" calculée à partir de la focale utilisée : [B]On considère généralement qu'avec une focale de 200 mm, la "vitesse de sûreté" sera de 1/200s, avec une focale de 150 mmm, 1/150s... C'est simple à retenir ![/B] [COLOR=Red][B]Attention [/B][/COLOR]: ceci concerne les appareils argentiques. En numérique, on multipliera la focale par le coefficient du capteur : [B]1/(Coefficient_Capteur*Focale)[/B] pour faire le calcul avec l'équivalent argentique. Exemple pour un Canon (350D, 400D, 30D) à 200mm : 1/(1.6*200) = 1/320 Si votre appareil photo ou votre objectif est muni d'un stabilisateur optique, vous pouvez baisser cette vitesse minimale, en fonction des performances du stabilisateur. A vous de faire vos tests ! Attention, cette vitesse de sécurité dépend aussi de votre appareil photo : en fonction du poids, des vibrations du miroir, et d'autres facteurs, le bougé sera plus ou moins important. Sur un appareil ancien, on veillera à utiliser une vitesse plus rapide. [SIZE=3] [B]- Comment calculer le format maximal auquel on peut imprimer une photo sans perte de qualité ?[/B][/SIZE] Tout dépend d'abord de votre imprimante, du papier, et des éléments utilisés dans le processus d'impression. En effet, certaines imprimantes, ou ensembles de matériels sont prévus pour améliorer le rendu des photos en basse résolution grâce à un algorithme d'interpolation, ou d'autres techniques (notamment sur certaines imprimantes Kodak, qui "mettent le paquet" de ce côté là). Cependant, la règle générale est la suivante : [B]Divisez le nombre de pixels verticaux et horizontaux par 120 pour obtenir la longueur en cm.[/B] Par exemple, une image de Largeur : 3264 x 2448 pixels s'imprimera sans problème jusqu'à environ 27,2x20,4 cm. Ce calcul donne comme résultat la taille d'impression maximale en 300 DPI, qui est parfaite pour des tirages de qualité, type exposition. Attention : il faut aussi prendre en compte la résolution maximale prise en charge par l'imprimante. Inutile de lui envoyer des fichiers avec une résolution plus grande que la résolution maximale supportée... [SIZE=3][B]- Comment calculer la portée maximale d'un flash en fonction des ISO ?[/B][/SIZE] Pour augmenter la portée maximale d'un flash, on augmente la sensibilité ISO. [B]La règle est la suivante : pour doubler la portée du flash, [/B][B]on multiplie par 4 la sensibilité ISO.[/B] Par exemple, si votre flash a une portée de 5 mètres à 100 ISO, il aura une portée de 10 mètres à 400 ISO. [SIZE=3][B]- Comment régler son flash pour l'utiliser en "fill-in" ?[/B][/SIZE] Le flash "fill-in" est une méthode utilisée lorsque la scène est suffisament lumineuse (en extérieur par exemple) mais que l'on souhaite éclairer un élément en contre-jour, ou pour éclairer des ombres. [B]Lorsque le flash n'est pas équipé d'une fonction fill-in, on règle le nombre d'ISO sur le flash à deux fois la réelle sensibilité ISO utilisée.[/B] On règle ensuite le paramètre lié au diapgragme à la même valeur que l'ouverture qui sera réellement utilisée par l'appareil photo. Résultat : le flash travaillera avec un ratio de 2:1, idéal pour ce type d'applications. [SIZE=3][B]- Comment calculer la différence réelle de résolution de deux APN ?[/B][/SIZE] Une erreur commune est de croire qu'un appareil photo de 10 mégapixels possède une résolution équivalente au double de celle d'un APN de 5 mégapixels. [B] En réalité, une résolution du double de celle d'un APN de 5 mégapixels sera présente sur un APN de 20 mégapixels.[/B] On multiplie ici par 4 (5x4=20), et non par 2, puisque les pixels horizontaux ET verticaux doivent être doublés.... [B]N'hésitez pas à proposer d'autres règles de calcul en réponse ![/B] [...]
Lire la suite de "Quelques formules de calcul simples pour la photo"
Commentaires Lectures Dernière activité
49 52 878 10/11/2011 19h23 par man24 Aller au dernier message
 
Note de l'article : 6 votes - moyenne : 3.5000.

100 conseils donnés par les membres pour améliorer vos photos

Récemment, un sujet de discussion avait été lancé sur le forum, pour établir une liste de 100 conseils pour réussir ses photos. [URL="http://http://www.virusphoto.com/9217-100-conseils-pour-ameliorer-vos-photos-a-vous-de-participer.html"]La discussion est toujours visible ici.[/URL] [B]Je reprends ici chacun des éléments de cette liste, pour établir une "fiche" qui restera disponible dans les articles. [/B][U][IMG]http://www.virusphoto.com/imagehosting/14700b9b6286f6.jpg[/IMG][/U] 1. Ne vous fiez pas à l'écran LCD pour voir si une image est correctement exposée : utilisez l'histogramme. 2. Participez à un maximum de concours, et soumettez vos photos à la critique. C'est en confrontant son travail au regard des autres qu'on avance. 3. Soigner l'arrière plan des photos 4. toujours sortir avec des objectifs et un capteur propre 5. Adoptez un angle de prise de vue diférent. faites une photo que la majorité ne fera pas. 6. Vérifiez l'état des batteries et au besoin en avoir de rechange. 7. La lumière est un paramètre fondamental: penser à jouer avec, à l'avoir comme amie (ombre, contrastes,...) plutot qu'ennemie (sur ou sous exposition). 8. Affranchissez-vous de la technique et apprenez à bien connaitre votre appareil. 9. N'effacez ou ne supprimez pas trop vite vos photos de la carte mémoire. Attendez un peu que le temps passe ainsi vous les jugerez avec plus de recul et les évaluerez mieux, ceci vous évitera de regretter une suppression trop rapide. 10. Changez régulièrement de sujets, car à chaque sujet appartient sa technique, et c'est en mélangeant ces techniques que vous obtiendrez des résultats surprenants. 11. Ne faites pas confiance à l'écran de l'appareil pour savoir si l'image est réussie (notamment pour son piqué). N'effacez dans l'appareil que les photos prises accidentellement de vos pieds. 12. Faites des exercices (rattraper le point, trouver les commandes sans regarder, etc.) pour acquérir les automatismes qui vous aideront à ne pas rater la photo éphémère que vous vouliez prendre. Quand c'est trop tard c'est trop tard. En numérique ça ne mange pas de pain. 13. Il faut apprendre les caractéristiques de tout nouveau matériel, c'est évident pour les boîtiers mais ça l'est aussi pour les objectifs. 14. Evitez de faire des photos à midi, pour éviter la lumière trop dur de mi journée. 15. Ne pas hésiter à se bouger pour avoir un point de vue différent. 16. Ne pas hésitez à se lever de bonne heure pour voir le soleil se lever. 17. Ne pas hésiter à se coucher tard pour voir le soleil se coucher. 18. Posez vous la question "Pourquoi je prend cette photo". 19. Faire abstraction des gens qui vous regardent. 20. Toujours avoir un appreil sur soi, on ne sait jamais quand on va tomber sur LA photo à prendre. 21. Repassez à des réglages normaux après des shoots "spéciaux" (800 ISO, WB tungstene ...). 22. Apprendre et maîtriser l'utilisation des paramètres ISO. 23. Pensez au 1/3-2/3 mais n'hésitez pas à sortir des sentiers battus dans la construction de votre image. 24. A chaque prise de vue tu surveilleras ton ombre, et celle du sujet. 25. De la réflexion sur les surfaces réfléchissante tu te méfieras. 26. Sortez par mauvais temps: pluie, orage, vent... 27. Pour les longues focales, adaptez la vitesse pour éviter les bougés (ex : 1/100 s pour le 100 mm équivalent 24*36, 1/250 pour le 250 mm pour le 24*36, etc). 28. Jouez avec la PDC pour détacher le sujet (par exemple dans le cas d'un portrait). 29. Faites-vous plaisir et faire confiance à son instinct. 30. Evitez les zones cramées sur vos photos. 31. Utilisez un trepied pour les photos de nuit si possible. 32. Solliciter son entourage pour s'exercer au portrait. 33. Réfléchir avant de prendre des photos: Pourquoi ai je envie de prendre cette photo?, qu'est ce qui me plait dans ce que je vois?, quels sont les éléments forts? etc... En fonction des réponses, Quel est l'élément que je vais essayer de mettre en valeur? Quelle technique de prise de vue sera la plus appropriée? Comment vais je pouvoir faire passer ce que j'ai ressenti? etc... 34. Faire des photos qui nous plaisent et non pas pour plaire. Participer à des concours c'est bien pour maitriser la technique et la présentation mais il faut faire attention à ne pas se laisser influencer par le style des photos gagnantes. Garder intact longtemps le plaisir de faire des photos. 35. Faites la mise au point sur les yeux pour le portrait. 36. Utilisez votre flash pour déboucher les ombres. 37. Retenir moins les critiques positives que les critiques négatives ( mais constructives). 38. Apprendre à être patient (pour les prises... mais aussi pour l'apprentissage). 39. Maîtrisez les règles de la composition, de l'exposition ...et oubliez les. 40. Si vous faites une balade sans but précis, laisser votre appareil en règlage automatique! Vous n'aurez peut être pas le temps de mettre les paramètres adéquats pour le shot d'un sujet inattendu et ephémère. L'automatisme des appareils récents et relativement performant, même si la satisfaction n'est pas la même! 41. Par contre pour la réalisation d'une image "programmée", soigner la composition, contôler le couple ouverture - vitesse, la PDC, la balance des blancs, etc ... 42. Pour réaliser des photos importantes, prenez en plusieurs en utilisant le bracketing d'exposition, vous serez ainsi presque sûr d'avoir la bonne exposition. 43. Mitraillez,le temps passe comme la lumière. 44. Persévérez, une photo ne peut pas plaire à tout le monde. 45. Ne pas hésiter à soigner la composition, (je peux enlever le verre et la bouteille de la table svp?, tourne un tout petit peu la tête...on ne bouge plus...) 46. Pensez à décrisper vos "modèles" : "souris, chérie, c'est pour la photo !" ne marche pas terrible. Si vous faites des portraits pendant une soirée, visez, cadrez, mettez au point, gardez votre apn dans la bonne position et retirez votre tête de derrière l'appareil..., juste sur le côté (sans bouger l'apn) et dites un truc rigolo ("ah ? c'est toi ?! je t'avais pas vu !") ou faites un grand sourire... et puis déclenchez. Vos modèles vous le rendront, redeviendront naturels et la photo n'en sera que meilleure.. Avec les enfants, idem grand sourire de clown et hop, les gamins rigolent... 47. Shootez en RAW ! 48. Sauvegardez régulièrement vos photos sur DVDs. 49. Avoir toujours une ou deux cartes mémoire de rechange dans le sac. 50. Attention à votre matériel... un Reflex se revend trés facilement....surveilez votre sac en permanence... surtout à l'étranger. 51. Assurez le matériel, faites des photocopies de vos factures, gardez les précieusement. 52. Toujours transporter un kit de nettoyage. 53. Penser au petit sac poubelle (soit protéger l'appareil de la pluie, soit retirer les détritus) 54. Prévoir plusieurs jeux de piles pour le flash.... 54. ..et la [URL="http://www.virusphoto.com/index.php?page=usb"]clé USB avec les logiciel pris sur virusphoto[/URL]. 55. Prévoir le lecteur de carte multi format (ça dépanne les copains). 56. Pensez à effectuer un archivage sur et précis de vos sources numériques, conservez vos fichiers de base non modifiés, faites des sauvegardes sur CD ou DVD ou mieux sur disque dur amovible dédié. 57. Cultiver son regard : voir la production des photographes, comprendre comment ils font, voir des peintures (les originaux en galerie), shooter à vide (sans apn), lire des livres (romans, poèmes, theatre...), ....(a compléter) 58. Quand il fait très beau, ne pas sortir sans son filtre polarisant. 59. Peu importe l'appareil, apprenez à vous en servir pour oublier complètement la technique, oubliez les règles et suivez votre sensibilité et votre instinct. Le seul maître, c'est l'oeil, c'est 90% de la photo, le matos 10%. Quand ça vous plaît dans le viseur ou sur l'écran, déclenchez ! 60. Une fois prises et prêtes à être montrées, prenez le temps de nommer pertinemment vos photos. 61. Ne pas compter sur la retouche toshop avant même d'avoir shooté. 62. En photo de paysage, bien choisir son 1er plan pour donner de la profondeur à l'image (Diaph à 16 le + souvent); et, si possible, faire la map sur l'hyperfocale pour un maximum de profondeur de champ. 63. Accepter que sa photo ne plaise pas. 64. Remettez le cache sur l'objectif dès que vous ne vous en servez plus (pour les bons objectifs je parle). Les bons objectifs sont des objets fragiles il faut en prendre soin, et ils se font agresser par les poussières, les chocs... 65. Utiliser un filtre neutre lorsque vous utilisez un bon objectif (cher) et que vous estimez être dans une situation à haut risque (rayure, poussières...) mais évitez de mettre un filtre qui en fin de compte dégrade la photo lorsque vous estimez le risque est raisonnable. Le filtre devant être de qualité équivalente à celui de l'objectif. 66. Utiliser un pola (filtre polarisant) lorsqu'il y a beaucoup de lumière polarisée (paysage dans la journée, eau au soleil...) 67. Ne photographiez pas des bâtiments appartenant à des hommes politiques ou des centres de services secrets ou des bases militaires secrètes. A l'étranger bien sûr, mais aussi en France à Paris, des bâtiments secrets et très sensibles se trouvent au milieux de sites touristiques et vous pouvez être arrêté arbitrairement et soupçonné d'être un terroriste préparant un attentat. Vous n'aurez plus droit à un avocat pour vous défendre, la garde à vue est prolongée, l'usage de la torture n'est pas à exclure... SOYEZ PRUDENTS! montrez que vous êtes un bête touriste de base et soyez très polis avec les forces de l'ordre même s'ils sont en civil ou agressifs (après tout ils vous prennent pour un horrible terroriste qui prépare son coup). 68. Sans être parano, faire ses backups en double exemplaire, cela peut éviter de tout perdre si le premier backup devient illisible (expérience vécue). 69. Essayer de garder les mains propres. Pour ne pas laisser des taches grasses sur l'appareil ou les objectifs. Suivant l'activité que l'on fait, ou le lieu où l'on fait les photos, ce n'est pas évident. Il existe des lingettes ou des gels alcooliques qui permettent de nettoyer et désinfecter les mains, il faut donc penser à en emporter et à les utiliser lorsque c'est nécessaire. Les photos seront améliorées non seulement parce que il n'y aura pas de tâches mais surtout parce que l'on sentira mieux et plus à l'aise pour prendre les photos. 70. Partir en randonnée photo seul, le conjoint n'est pas toujours patient si on s'arrête toutes les cinq minutes... Et d'autres (plus grand) l'ont dit avant moi. Raymond Depardon : [I]Il faut aimer la solitude pour être photographe[/I]. 71. Ne pas tomber dans le piège du grand angle, toujours impressionant mais pas rarement pertinent. 72. Bien respecter la règle des Tiers, afin de bien cadrer sa photo [IMG]http://www.virusphoto.com/imagehosting/574746b15fc6be4f1.bmp[/IMG] 73. Amusez-vous ! Offrez vous des moments de pur amusement, sans aucun but précis. Jouez avec de nouveaux angles, expérimentez des distances, des perspectives, etc.. 74. Même si on aime pas etre pris en photo laisser vous prendre à votre propre jeux. (après on vous reproche de ne jamais être sur les photos). 75. La photo intéressante est rarement dans le sujet pris dans son ensemble mais généralement cachée dans une fraction de cet ensemble. 76. Acheter des vrais sangles pour porter votre appareil en bandoullière ou autour du cou celà compte aussi pour le sac ou l'on transporte son matèriel... évitez les sangles bas de gamme ou recyclée (ex d'un compact à 50 eur) qui ont une tendance à casser rapidement si le poids est trop important..... 77. Quand vous utilisez un teleobjectif assez lourd et que vous utilisez un trepied c'est l'objectif qu'on fixe sur le trepied et non l'appareil ça vous évitera de le voir tomber sous vos yeux effarés. 78. Pensez à vous, vous êtes votre premier modéle, pas de narcissisme là dedans juste que le travail de sa propre image, de devoir etre à la foi derrier et devant le boiiteier est complexe est enrichissant. 79. pour de bonnes expositions en indirect pour des portraits en contre-jour, utiliser votre boitier avec un couvercle devant l'optique en direction de votre emplacement de prise de vue (très efficace à 1 diaph près). 80. Soyez patient, causer le bout de gras avec l'otoctone, lier connaissance et amener le sujet de la prise de vue simplement sans lui faire peur, la simplicité et l'honneté payent toujours. 81. Ne pas hésiter à shooter sans cesse, le numérique a ceci de terrible, c'est qu'une fois la carte dans le boitier ça ne coute plus rien (alors pourquoi se priver). Cartier Bresson, Brassai, Nadar, Avedon, Doisneau et tant d'autres nous ont offert de sublimes images, mais ils ont bossé dur avant de pourvoir nous sortir leurs plus belle croûte.... 82. Ton oeil ton âme ton index sont les acteurs de ta pièce thétralophotographicogenial... Alors cultive les nourrit les, donne leur matières à imaginer. 83. trop de gens pensent que la photographie doit être un art, c'est une expression un morceau de toi, meme si le sujet et l'iamge final est fixe, il n'est reste pas moins que tu dois y mettre ta paluche tes tripes quelques choses qui ne soit qu'à toi. Ne le cherche pas il est là juste ecoute le. 84. Regardez des photos. enormément de photos. regardez des tableaux, énorménent de tableaux. Il n'est pas indispensable de les "comprendre", de les "aimer" ou quoi que ce soit. Plus vous en verrez, plus vous serrez créatifs. Allez donc dans les musées, allez voir des expositions, écumez internet a la recherche de nouvelles images. 85. Osez l'inclinaison de l'apn (le portrait ou le paysage ne sont pas absolus) 86. Osez poser l'apn à même le sol pour prendre des angles déjantés 87. pensez au noir et blanc ou au sépia 88. allez vers les autres personnes qui ont un apn c'est très souvent enrichissant ! 89. dès que c'est possible (si possible tout les jours) prendre l'appareil en main pour se familiariser avec celui ci et ses réglages, (c'est en forgeant ...) 90. Avant d'assurer votre (très cher) matériel photo, vérifiez s'il n'est pas déjà couvert par votre assurance habitation comme c'est le cas par exemple à la MAIF. 91. Garder toujours le paresoleil sur l'objectif, même la nuit...;-) ça protège la lentille frontale des rayures et des chocs. 92. Ce n'est pas l'appareil qui prend la photo, c'est l'oeil du photographe, alors même avec un compact on peut prendre de très belles images. 93. Les modes d'emploi ne s'usent pas si l'on ne s'en sert pas ! Ne pas hésiter à lire et relire celui de son appareil ......et se souvenir qu'on peut généralement se le procurer sur le net. 94. tu n'hésiteras pas dans ta composition à jouer des contrastes qui t'entourent tonalités claires, foncées, textures douces, dures, expressions réveuses, attentionnés, etc ... bref tout contraste est bon à prendre ! tu créera ainsi un décalage, un climat étrange, un effet de surprise à ta photo lui donnant une nouvelle dimension. 95. AUTOCRITIQUE AUTOCRITIQUE AUTOCRITIQUE 96. Regarder le plus de photo possible tout les jours 97. Osez les prises de vues inhabituelles : plongée et contre- plongée. 98. Ne soyez pas gêné. Si vous gênez vraiment on vous dira. Trop souvent on ne veux pas prendre "tel ou tel" angle de peur de ne gêner ou d'être trop visible. Habituellement les gens vous demandent poliment étant donné votre statut de photographe. Et puis essayer. En proportion ou a peu près. En 100 évênements, j'ai réussi a entrer sur peut-être 80% des scènes ou évênements auquel je n'étais pas invité seulement en disant aux gardiens "Je suis photographe" ou encore en échangeant votre présence contre de beaux clichés aux promoteurs/organisateurs de l'évênement. 99. Pour les photos sur trépied, programmer un retard au déclenchement de 2 secondes, vous éviterez le bougé. 100. Il faut soumettre ces photos aux autres avant de les jeter, car souvent il arrive qu'on n'aime pas une photo ou qu'elle nous paraisse banale, et que par la suite on se rende compte qu'après tout on l'aime bien ou que certain de vos amis s'arette souvent sur la meme pour vous dire "sympa celle-là" alors qu'on était prêt à la balancer aux oubliettes. [scoop]http://www.virusphoto.com/15550-100-conseils-donnes-par-les-membres-pour-ameliorer-vos-photos.html[/scoop] [...]
Lire la suite de "100 conseils donnés par les membres pour améliorer vos photos"
Commentaires Lectures Dernière activité
60 69 936 24/07/2013 20h39 par kalea Aller au dernier message
 
Note de l'article : 2 votes - moyenne : 3.0000.

Astuce pour éclairer l'habitacle d'une voiture et y réussir ses photos

Comment réussir ses photos à l'intérieur d'une voiture ? Beaucoup d'entre nous s'y s'ont essayés, j'imagine, mais il n'est pas évident d'obtenir une lumière adéquate. Voici quelques astuces pour y parvenir, découvertes notamment sur l'excellent site [URL="http://strobist.blogspot.com"]Strobist[/URL]. [IMG]http://www.virusphoto.com/imagehosting/146e3d32aacbeb.jpg[/IMG] [B]- Utilisez un flash réglé en mode manuel, sur la puissance la plus élevée, et fixez-le sur le toit de la voiture. - Dirigez-le vers un grand réflecteur blanc (carton...) situé derrière la vitre du côté opposé, de manière à ce que la lumière soit réfléchie à travers la vitre du véhicule.[/B] Ceci permet d'obtenir une source de lumière qui donnera un effet naturel : le flash est réfléchi par le carton situé à la fenêtre, là d'où la lumière provient normalement. Le fait de réfléchir le flash permet, comme on l'a déjà vu plusieurs fois dans d'autres articles, d'obtenir une lumière plus douce, qui se rapproche de la lumière naturelle. Pour voir une image réalisée avec cette technique, en utilisant un simple flash 430ex, [URL="http://www.flickr.com/photos/minieng/1282059809/in/pool-strobist/"]cliquez ici[/URL]. Au travail ;) [...]
Lire la suite de "Astuce pour éclairer l'habitacle d'une voiture et y réussir ses photos"
Commentaires Lectures Dernière activité
12 15 242 31/08/2009 04h04 par Lapprenant Aller au dernier message
 
Note de l'article : 5 votes - moyenne : 4.4000.

S'initier à la photo en 35 tutoriaux !

Exceptionnellement, voici un tutorial qui n'en n'est pas vraiment un, mais plutôt une ressource pour trouver facilement les articles à lire sur VirusPhoto lorsqu'on débute en photo. [B] Entraks a sélectionné une liste de 35 tutoriaux publiés sur VirusPhoto, présentés sous la forme d'un parcours à suivre pour s'initier à la photographie :[/B] [IMG]http://www.virusphoto.com/imagehosting/146dd5f6fbf94b.png[/IMG] C'est à lire d'urgence pour bien démarrer en photo ! [URL="http://blog.entraks.com/sinitier-a-la-photo-en-35-tutos/"][B]A voir ici.[/B][/URL] [...]
Lire la suite de "S'initier à la photo en 35 tutoriaux !"
Commentaires Lectures Dernière activité
70 55 254 24/05/2013 12h12 par Cthulu44 Aller au dernier message
 
Note de l'article : 2 votes - moyenne : 5.0000.

Dossier : la photographie en montagne

Je vais tenter, à travers ce topo, de vous aider à préparer au mieux vos sorties photo en montagne. Prenez votre appareil, une bonne paire de chaussures et en route ! [IMG]http://www.virusphoto.com/imagehosting/146dbfd789915c.png[/IMG] J'espère que ce tuto vous sera utile Bonne journée à tous Pierre [URL="http://www.virusphoto.com/img/Photo_Montagne.pdf"][B]Le dossier en pdf est téléchargeable ici[/B][/URL] (11 pages) [...]
Lire la suite de "Dossier : la photographie en montagne"
Commentaires Lectures Dernière activité
26 14 306 26/01/2011 22h28 par MC1 Aller au dernier message
 
Note de l'article : 5 votes - moyenne : 2.8000.

Apprendre à composer et à lire une image

[B][SIZE=3]1. Une définition de la composition[/SIZE][/B] La "composition" d'une image photographique consiste à mettre les éléments suivants en harmonie : - les éléments de la scène (leur placement relatif) - leur rapport de dimensions (masses, positions relatives dans le même plan et dans la profondeur, etc), prenant donc en compte la perspective. - leurs couleurs mais aussi les tons clairs et foncés et donc l'éclairage - la profondeur de champ (les zones nettes ou floues dans la profondeur de l'image) - le cadre dans lequel tous les éléments précédents prendront place. [IMG]http://www.virusphoto.com/imagehosting/146d944a3dd3f9.gif[/IMG] [SIZE=3][B] 2. Les formats natifs de l'appareil photo[/B][/SIZE] on privilégiera le mode paysage (horizontal) pour : - les paysages (!), les panoramiques de paysage - les photos de groupe - l'architecture - certaines photos de sport, comme l'automobile, etc - ... on privilégiera le mode portrait (vertical) pour : - les portraits proches ou en pied (!) - les fleurs, les arbres - l'architecture - les actions qui se déroulent en hauteur - ... Un format horizontal inspire plutôt le calme et la stabilité, mais aussi l'éloignement et la froideur. Un format vertical est plus dynamique et plus intimiste et suggère l'action, mais peut inspirer l'instabilité. [B]Un format un peu particulier : le format carré[/B] Certains ont ses détracteurs alors que d'autres ne jurent que par ce format. Il faut tout de même se rappeler qu'il existe de nombreux appareils (argentiques), généralement haut de gamme, qui ne sont conçus que pour le format carré. C'est bien que l'on pouvait en faire quelque chose ! Le format carré requiert nécessairement un recadrage après la prise de vue puisque nos appareils sont nativement en format rectangulaire. Ceci implique une perte d'informations. Il faut donc utiliser toute la résolution disponible au départ si on a l'intention spécifique de faire du format carré. Pour ma part, je vois plutôt le format carré comme un allié que comme un ennemi. L'intérêt du format carré, c'est qu'il est moins exigent que les autres formats en termes de placement des éléments dans le cadre. On pourra plus facilement utiliser un sujet centré avec un format carré. Également, lorsque ni le rectangle horizontal ni le rectangle vertical ne sont satisfaisants, le format carré peut venir à notre secours et "sauver" un mauvais cadrage au départ. Ses "ennemis" lui attribuent un caractère de compromis, de neutralité, voire de platitude. Il est vrai que le format carré est un format plutôt "sage" et "timide", mais il faut reconnaître qu'il peut sauver une photo dans bien des cas. Le problème avec le format carré, c'est qu'une illusion d'optique fait que la hauteur apparaît comme plus grande que la largeur (on fait moins d'effort pour balayer du regard horizontalement que verticalement). Il faut tenir compte de cet effet pour cadrer/placer le sujet dans un format carré, en particulier en donnant une compression plus élevée des éléments dans la direction verticale. Le format carré permet de centrer un sujet, de mettre un horizon au centre, etc (c'est la symétrie du format qui autorise ça). De plus, avec le format carré, on peut utiliser la règle des tiers, mais à condition de placer les sujets intéressants de la scène un peu en "dedans" pour éviter qu'ils ne soient trop près du cadre (les points rouges au lieu des points verts). Il se prête mieux aux compositions ayant des lignes de force en Z, c'est à dire qui suscitent fortement un guide de lecture. Souvent, il est intéressant de laisser l'un des carrés vides en opposition avec celui diagonalement opposé. Après voir défini ensemble ce que nous entendons par "composition", nous avons abordé les formats natifs de nos appareils, dans leurs variantes horizontale et verticale. Pour finir, nous avons abordé le format "carré". Avant de passer à la suite (l'organisation des éléments dans l'image et les liens visuels qu'ils créent entre eux - chemin et lecture de l'image), il convient de préciser que les formats abordés ci-dessus ne sont pas les seuls. On peut allègrement allonger un rectangle horizontal pour en faire un panoramique (idem pour le vertical - les panoramiques verticaux ont aussi leur place). Et bien entendu, tous les formats intermédiaires sont possibles. Il suffit juste que leur choix soit justifié par le fait qu'ils apportent quelque chose au résultat final. [SIZE=3][B]3. Lecture de l'image[/B][/SIZE] [B]Notions générales[/B] La façon de lire une image (et donc une photo) est intimement liée à des caractères acquis et innés. En d'autres termes, la façon dont nous allons lire une image dépend à la fois d'un apprentissage (connaissances acquises dont l'écriture, culture personnelle, culture sociale, culture ethnique,...) et à la fois de facteurs innés, généralement inconscients (cerveau reptilien, facteurs génétiques, etc). Il y par conséquent des points communs sur la façon de lire une image (l'image sera lue de la même façon quelque soit l'origine raciale, ethnique ou culturelle de la personne) mais aussi des codes de lectures propres à chaque groupe humain. La lecture d'une image n'est donc que partiellement universelle. Ce dont il faut tenir compte. Pour illustrer ceci, on peut prendre les exemples suivants : Catégorie de l'inné : - les zones homogènes de taille importantes sont lues en premier - les zones lumineuses sont lues en premier - les zones nettes son lues en premier - la présence d'un humain attire le regard - la présence d'un visage attire le regard - la présence des yeux attire le regard - etc Catégorie de l'acquis : - l'image est lue préférentiellement de gauche à droite puis de haut en bas (culture Européenne) - l'image est lue préférentiellement de droite à gauche puis de haut en bas (culture arabe) - les couleurs auront des significations différentes suivant les cultures - etc Il faut donc essayer de tenir compte de ces facteurs clés lors de la composition d'une image car la perception finale n'est pas universelle et dépend fortement, mais dans un deuxième temps, de l'empreinte culturelle du spectateur. Toutefois, les techniques de retouches numériques permettent facilement d'inverser une image (symétrie verticale) et de remettre après coup le sens de lecture dans le bon sens si cela est nécessaire. Par contre, il est essentiel de noter que les facteurs innés sont ceux qui seront utilisés en premier lieu par le lecteur, inconsciemment, lors de l'approche de l'image. Ils sont donc déterminants dans l'envie d'aller plus loin dans l'image et c'est donc sur ceux-ci qu'il faudra porter l'attention. [scoop]http://www.virusphoto.com/13630-apprendre-a-composer-et-a-lire-une-image.html[/scoop] [...]
Lire la suite de "Apprendre à composer et à lire une image"
Commentaires Lectures Dernière activité
25 31 796 14/07/2012 00h38 par Alegs Aller au dernier message
 
Note de l'article : 3 votes - moyenne : 5.0000.

8 astuces pour réaliser ses photos sur un terrain de tennis

Suite à la sortie au trophée Perrier à Rolland Garros le 25/08/07, plusieurs bonnes pratiques sont ressorties. Après quelques ratages, on a essayé de comprendre ce qu’il fallait faire ou pas : [IMG]http://www.virusphoto.com/imagehosting/146d2eadc0f88f.jpg[/IMG] [B]Téléobjectifs - budget[/B] Avant tout, l’emploi d’un téléobjectif s’est avéré très précieux. Il en existe pour différents budgets, les objectifs de type 70-200 2,8 stabilisés sont très confortables mais absolument pas indispensables lorsque la lumière est suffisante (le 25, grand soleil, première vrai journée estivale sur Paris). Par exemple, j’ai désactivé le VR qui n’avait aucun intérêt vu les vitesses d’obturations disponibles. J’ai pu ainsi économiser pas mal de batteries. [B]Ouverture et lumière[/B] On a pu voir qu’un téléobjectif avec une ouverture normale (4 à 6) aurait bien fait l’affaire, il ne faut pas oublier de l’utiliser une ouverture inférieure à celle d’origine afin de profiter du rendement maximum de son objectif, les joueuses et joueurs méritent un piqué optimum dans les gestes tels que les revers, services, etc… C’est évidemment encore plus vrai avec les téléobjectifs à grande ouverture pour lesquels la profondeur de champs peut devenir très limite et nuire à la netteté globale de l’image. [B]Exposition[/B] En ce qui concerne l’expo, j’ai eu une surprise en utilisant le mode matriciel (mode qui fait une moyenne sur la scène et choisi une valeur adéquate), les arrières plans, le contraste avec la terre battue du cours et les tenues des joueuses ne faisaient pas bon ménage. En repassant en mode pondéré central (moins radical que le central ou « spot »), les résultats sont redevenus bien plus corrects. Travailler en mode priorité ouverture permet de choisir une valeur adaptée à la profondeur de champs désirée en gardant un œil sur la vitesse pour ne pas trop la laisser descendre, mais la mesure pondérée centrale m’a permit d’avoir une exposition correcte des tenues blanches des joueuses et éviter des clichés sur exposés. [B]Éviter les pièges du terrain :[/B] Un des terrains sur lesquels se déroulaient les matchs était à moitié ombragé, un vrai piège si vous avez décidé de suivre la balle et faire des photos de chaque côté, la différence de luminosité vous force à modifier constamment vos réglages. Si vous voulez avoir les 2 joueurs (ou joueuses) à leur avantage, attendez qu’ils échangent de côté (lorsque la somme des jeux dans le score est impaire si je me souviens bien, merci Punker). [B]Réglage AF[/B] Un point très délicat ! il faut évidemment connaître toutes les subtilités de votre couple boitier/objectif. Les réflexes numériques sont aujourd’hui bourrés de capteurs et de technologie pour vous faciliter la tâche, à condition de faire les bons choix. Sur les réflexes Canon, l’AI servo semble être le meilleur compromis. Il permet de définir une zone sur laquelle l’appareil fait le point en continu jusqu'à la prise de la photo. Chez Nikon, il faut choisir le mode continu de l’AF (AF-C) et choisir le collimateur (dans votre viseur) sur lequel la mise au point sera maintenue pour suivre les mouvements du joueur. Il existe des subtilités et des variantes de ces fonctions qui permettent d’avoir un meilleur suivi du mouvement, ouvrez vos manuels d’utilisation… Remarque : lorsqu’un joueur est au service, il y a peu de chance que sa distance par rapport à vous change énormément et il peut être avantageux de désactiver complètement l’AF lorsque le point est correctement réalisé. Dès que le joueur s’est déplacé, n’oubliez pas de refaire la mise au point. [B]Discrétion – utilisation de la rafale[/B] C’est un point qui nous ait apparu naturellement mais qui mérite d’être précisé. Sur le cours, le silence règne. N’oubliez pas de couper votre téléphone, et lorsque vous déclenchez respectez la concentration des joueurs dans les phases critiques (préparation au service, fin de passing, repos entre les jeux, …). Ça ferait désordre de se faire remarquer et de contribuer à la défaite d’un joueur. [B]Changez de point de vue[/B] C’est un conseil qui est valable en toutes circonstances quand on fait de la photo, mais s’allonger sur le sol quand le terrain le permet, prendre de la hauteur en montant en haut des tribunes du cours voisin, permet de bien varier les types de photos et de cadrages. [B]Gardez un œil sur la balle[/B] En fait non, gardez surtout un œil dans votre viseur, mais au final les photos sur lesquelles la balle est présente (rarement nette) ont une dynamique bien plus intéressantes que celles qui capturent un simple mouvement. Après on ne peut pas l’avoir à tous les coups, surtout quand on essaye de se concentrer sur les expressions des joueurs. Voilà, si j’ai raconté des bétises ou qu’il manque des infos utiles, n’hésitez pas à compléter dans vos réponses (par exemple vos conseils de réglages de l’AF selon la marque de votre matériel, etc. …) [...]
Lire la suite de "8 astuces pour réaliser ses photos sur un terrain de tennis"
Commentaires Lectures Dernière activité
20 17 711 17/04/2011 21h31 par GOT30 Aller au dernier message
 
Note de l'article : 3 votes - moyenne : 2.6667.

Mémo débutants : 7 points à contrôler avant de prendre une photo

Voici quelques bases fondamentales pour lire correctement les informations du viseur d'un appareil photo, et bien penser à tous les éléments à contrôler avant de déclencher. Ce mémo est destiné aux débutants, et a pour objectif de donner une méthode simple des points importants à contrôler. Cette démarche deviendra naturellement automatique et inconsciente au fil du temps. [B][IMG]http://www.virusphoto.com/imagehosting/146cd850f52aa3.jpg[/IMG] 1. Choisir avec soin l'endroit où va être faite la mise au point. [/B]Sur quel élément est-ce que je souhaite faire la mise au point ? [B] 2. Surveiller les bords de l'image et l'horizontalité [/B] L'image est-elle parfaitement droite ? Un élément vient-il perturber la lecture en étant coupé par les bords de l'image ? Le cadrage n'est-il pas trop serré ?[B] 3. Eviter de placer le sujet au centre et réfléchir à la composition. [/B]Voir la [URL="http://www.virusphoto.com/9198-utiliser-la-regle-des-tiers.html"]règle des tiers[/URL] et les différents [URL="http://www.virusphoto.com/606-les-regles-de-composition-en-photographie.html"]conseils de composition[/URL].[B] 4. Surveiller le flash : en a t-on besoin ? [/B] Le flash est à éviter tant que possible : ouvrir le diaphragme ou monter en sensibilité ISO sont les deux alternatives possibles. [B] 5. Va t-on capturer un instant figé, ou donner un rendu de mouvement ? Vérifier la vitesse. [/B] Sachez prévoir en fonction de la vitesse utilisé, et de la focale, si votre sujet sera figé ou flou. [B] 6. Souhaite t-on une profondeur de champ importante ou réduite ? Vérifier le diaphragme. [/B]Voir à ce sujet l'article sur la [URL="http://www.virusphoto.com/25-la-profondeur-de-champ.html"]profondeur de champ[/URL].[B] 7. Ajuster les ISO en fonction des autres réglages, en restant sur une sensibilité la plus basse possible. [/B] En utilisant une sensibilité ISO peu élevée, on évite le bruit. Apprendre à connaître son matériel, c'est aussi savoir à partir de quelle sensibilité le bruit n'est plus tolérable. [B] Ces éléments deviendront des réflexes après quelques temps de pratique. S'efforcer de contrôler à chaque fois ces 7 points, c'est la meilleure méthode pour qu'ils deviennent rapidement des automatismes ;) [scoop]http://www.virusphoto.com/12987-memo-debutants-7-points-a-controler-avant-de-prendre-une-photo.html[/scoop] [/B] [...]
Lire la suite de "Mémo débutants : 7 points à contrôler avant de prendre une photo"
Commentaires Lectures Dernière activité
31 42 585 26/06/2013 16h56 par aumaceva Aller au dernier message
 
Note de l'article : 2 votes - moyenne : 5.0000.

Attacher un appareil photo sur un 2 roues pour photographier dans l'action

Voici une vidéo publiée par Chase Jarvis, qui mérite de figurer dans la rubrique des articles. Elle ouvre de nouveaux champs d'applications pour les photographes de sport. Le photographe attache un boitier à un vélo, et le télécommande depuis sa voiture. Il fait de même sur son propre vélo, muni d'un déclancheur sur le guidon, etc... [youtube]2Kkd7fWQeSg[/youtube] Même si le matériel utilisé ici est très professionnel, il est simple de mettre en oeuvre un dispositif du type, en équipant votre appareil photo d'une télécommande sans fil. Attention toutefois à la sécurité du dispositif de fixation... Bien entendu, ce type d'expérience est risquée pour le matériel. Mais les photos que l'on peut obtenir par ce biais seront certainement uniques... [IMG]http://www.virusphoto.com/imagehosting/146c5c6a4e9759.jpg[/IMG] L'application la moins dangereuse est certainement la dernière, où l'APN est fixé sur le buste du cycliste, et muni d'un objectif grand-angle, pour un point de vue "au coeur de l'action". Celà ouvre également des perspectives dans d'autres sports, comme on peut le voir à la fin de la vidéo : ski, automobile... A essayer, tout en prenant ses précautions... [B][URL="http://chasejarvis.com/blog/2007/08/chase-jarvis-tech-pov-photography.html"]Plus d'informations sur le matériel utilisé ici[/URL][/B] (en anglais). [...]
Lire la suite de "Attacher un appareil photo sur un 2 roues pour photographier dans l'action"
Commentaires Lectures Dernière activité
30 14 244 15/07/2010 11h13 par Streptocoque Aller au dernier message
 
Note de l'article : 4 votes - moyenne : 4.0000.

10 astuces pour obtenir une photo bien nette

La netteté ne dépend pas d'une seule astuce technique, elle résulte de plusieurs combinaisons que nous allons voir ici : [COLOR=RoyalBlue][B]1. Utiliser un trépied :[/B][/COLOR] C'est l'accessoire par excellence, même si l'amateur que nous sommes s'en dispense, et si il est vrai qu'il nous enlève toute spontanéité il fait toute la différence en toute circonstance, de jour comme de nuit. Cet accessoire en comporte un autre, non négligeable : La rotule. Disponible sur les trépieds haut de gamme ou vendu séparément, elle vous permettra d'orienter votre appareil dans le sens que vous désirez sans nuire à la stabilité, et ce, quelque soit l'angle choisi. [URL="http://www.virusphoto.com/vbimghost.php?do=displayimg&imgid=12827"][IMG]http://www.virusphoto.com/imagehosting/18646c2e7cf98801.jpg[/IMG][/URL] [I]Photo de photojunkie[/I] [COLOR=RoyalBlue][B]2. Utiliser un déclencheur souple :[/B][/COLOR] Il s'agit d'un câble qui se connecte sur votre appareil numérique avec, à l'extrémité, un bouton qui permet de déclencher "à distance" sans pression directe sur l'appareil. C'est un accessoire peu onéreux idéal en complément du trépied. [COLOR=RoyalBlue][B]3. Utiliser le retardateur :[/B][/COLOR] Vous pouvez utiliser le retardateur de vote appareil photo à la place du déclencheur souple. Il retardera la prise de vue sans l'aide d'une pression sur l'appareil, et donc, sans risque de le bouger. [COLOR=RoyalBlue][B]4. Verrouiller votre miroir :[/B][/COLOR] Cette astuce permet, lorsque vous prenez une photo, de ne produire aucune vibration mécanique. La plupart des appareils photos numérique offrent cette option dans le menu, car ils permettent de nettoyer le capteur. [COLOR=RoyalBlue][B]5. Désactiver le stabilisateur :[/B][/COLOR] Que ce soit directement sur l'objectif ou sur votre boîtier, il est important de désactiver le stabilisateur si vous utiliser un trépied. En effet, ce système recherche la moindre vibration, même si elle est inexistante et tentera tout de même de la réduire. Consultez la documentation de votre objectif. [COLOR=RoyalBlue][B]6. Utiliser l'ouverture la plus nette :[/B][/COLOR] Prennez comme référence la plus grande ouverture et augmentez la de deux diaph. Si vous avez un objectif qui ouvre à f/2,8, les ouvertures les plus nettes correspondent alors à f/5,6 et f/8. Attention, il n'est pas toujours possible de photographier dans ces conditions, à vous de vous adapter par rapport à la photo désirée, si le fond est important ou non, ... [URL="http://www.virusphoto.com/vbimghost.php?do=displayimg&imgid=12826"][IMG]http://www.virusphoto.com/imagehosting/18646c2e75f677dd.jpg[/IMG][/URL] [I]Photo de Charlie Fisher[/I] [COLOR=RoyalBlue][B]7. Le choix d'une bonne optique :[/B][/COLOR] Est primordiale pour obtenir des photos bien nettes. Une optique bon marché ne vous apportera pas une entière satisfaction pour une image claire et nette. [B][COLOR=RoyalBlue]8. Eviter d'augmenter l'ISO :[/COLOR][/B] Lorsque vous photographiez en utilisant un trépied parce que la source d'éclairage est faible, évitez au maximum de monter en ISO et essayer de conserver la valeur la plus faible possible. Moins de bruit = plus de netteté ! [COLOR=RoyalBlue][B]9. Utiliser le mode rafale ou continue :[/B][/COLOR] Peut être salutaire lorsque la lumière est faible et que vous photo graphiez à main levé. Si la série que vous venez de prendre vous aurez de grand chance d'en obtenir une plus nette que l'autre. [COLOR=RoyalBlue][B]10. Accentuez la netteté par la retouche :[/B][/COLOR] Photoshop, par exemple, permet d'accentuer la netteté. N'hésitez pas à utiliser le filtre d'accentuation de votre logiciel photo. Modifier le gain, le rayon et le seuil jusqu'au résultat voulu. [URL="http://www.virusphoto.com/vbimghost.php?do=displayimg&imgid=12830"][IMG]http://www.virusphoto.com/imagehosting/18646c2ea085833a.png[/IMG][/URL] [scoop]http://www.virusphoto.com/12427-10-astuces-pour-obtenir-une-photo-bien-nette.html[/scoop] [...]
Lire la suite de "10 astuces pour obtenir une photo bien nette"
Commentaires Lectures Dernière activité
68 54 223 21/03/2011 12h17 par Dnicolas.FR Aller au dernier message
 
Note de l'article : 3 votes - moyenne : 4.6667.

Guide : Initiation à la photo en studio

Suite à la sortie "initiation au studio" du club de Paris, je vais vous livrer les maigres connaissances que j'ai tentées de transmettre aux membres présents. [B][SIZE=2]Vocabulaire :[/SIZE] [/B] [I]Lumière dure[/I] : ombre très marquée : [IMG]http://trancept.free.fr/photos/100_5502_spot.JPG[/IMG] [I]Lumière douce[/I] : ombre peu marquée : [IMG]http://trancept.free.fr/photos/100_5503_btlum.JPG[/IMG] [I]Source[/I] : source de lumière (flash, spot...) [I]Diffuseur[/I] : objet qui va diffuser la lumière pour la rendre plus douce/enveloppante. C'est à ça que servent les parapluies, boîtes à lumière... [I]Réflecteur[/I] : objet qui va réfléchir la lumière. [B][SIZE=3]Notions d'éclairage [/SIZE][/B] Comme l'a déjà dit Jeff [URL="http://www.virusphoto.com/3688-tout-sur-les-accessoires-declairage.html"]ici[/URL] : [quote] [B]Plus une source de lumière est proche du sujet, et plus sa surface est grande, plus les ombres seront douces. Au contraire, plus la source de lumière est éloignée du sujet, et plus sa surface est petite, plus les ombres seront marquées.[/B] Cette règle permet de comprendre l'intérêt d'utiliser des accessoires qui agrandissent la surface de la source de lumière, et les différences de rendus que l'on a selon l'endroit où l'on place cette lumière par rapport au sujet. [/quote] On obtient une source large en plaçant un diffuseur prêt du sujet. Le diffuseur devient la source, il ne faut donc pas trop l'éloigner sinon on se retrouve dans le deuxième cas (ombres dures). Pour déboucher les ombres créées par une lumière dure, on peut utiliser un réflecteur placé du coté opposé à la source. Source placée haut dessus, le visage est dans l'ombre : [IMG]http://trancept.free.fr/photos/07.08.11%20-%202922%20-%20Virus%20-%20Studio.jpg[/IMG] Même source mais avec réflecteur (bien visible sur la gauche) : [IMG]http://trancept.free.fr/photos/07.08.11%20-%202925%20-%20Virus%20-%20Studio.jpg[/IMG] Photos de [URL="http://www.virusphoto.com/member-trancept.html"]Trancept[/URL], Modèle : [URL="http://www.virusphoto.com/member-coolgraph.html"]Coolgraph[/URL] En général, on utilise de la lumière douce pour les portraits mais une lumière dure peut aussi être intéressante : [IMG]http://benemie.fr/thumb/portraits/autoportrait-Benoit.jpg[/IMG] Photo de [URL="http://www.virusphoto.com/member-trancept.html"]Trancept[/URL], autoportrait. Il faut aussi savoir que plus une lumière est rasante, plus elle met en valeur la texture. Voila pourquoi on conseille de faire les photos de paysage le matin ou le soir. En studio, on fera ainsi ressortir les traits du sujet. [B]Le fond n'a pas toujours la couleur que l'on croit[/B] On peut obtenir un "fond" noir avec un fond blanc. Il suffit que le sujet soit beaucoup plus éclairé que le fond. Ici une photo de fleur prise au flash en plein jour : [IMG]http://trancept.free.fr/photos/img_8223_lys.jpg[/IMG] Photo [URL="http://www.virusphoto.com/member-trancept.html"]Trancept[/URL] On peut obtenir un "fond" blanc avec un fond noir. Il suffit que le sujet soit beaucoup moins éclairé que le fond. Ou plutôt qu'on éclaire le fond très fort. Exemple : Le panneau noir devient blanc sous l'effet du flash : [IMG]http://trancept.free.fr/photos/07.08.11%20-%202863%20-%20Virus%20-%20Studio.jpg[/IMG] Evidemment c'est plus simple d'avoir un fond blanc et un fond noir ;) Mais ça peut servir si vous n'avez qu'un fond bleu par exemple. [B]Light Painting [/B] C'est une technique qui ne nécessite rien d'autre qu'une lampe de poche et qui procure un éclairage très sympa. Pour moi, un des maîtres de cette technique est Dave Black (voir lien en bas). C'est une autre "facette" du Light Painting : au lieu de dessiner dans l'air avec une lampe, on éclaire le sujet en déplaçant le faisceau de la torche. Plus adaptée aux objets en raison de la pose longue, mais certains utilisent cette technique pour le nu avec succès. [IMG]http://benemie.fr/thumb/studio/06.03.15-Masque.jpg[/IMG] Photo de [URL="http://www.virusphoto.com/member-trancept.html"]Trancept[/URL], [B][SIZE=3]Utiliser plusieurs sources [/SIZE][/B] On peut déjà beaucoup s'amuser avec un seul flash déporté mais en avoir plusieurs permet plus d'effets. La règle de base est d'avoir une seule source principale et des secondaires (moins puissantes/plus diffusées). Elles vont servir à déboucher les ombres, éclairer le fond... Avec deux sources (sujet) + (fond) : [IMG]http://trancept.free.fr/photos/07.08.11%20-%202889%20-%20Virus%20-%20Studio.jpg[/IMG] Photo de [URL="http://www.virusphoto.com/member-trancept.html"]Trancept[/URL], Modèle : [URL="http://www.virusphoto.com/member-personne.html"]Personne[/URL] et [URL="http://www.virusphoto.com/member-ldparet.html"]ldparet[/URL]. Ici un flash a été placé derrière le sujet pour mettre en valeur la chevelure : [IMG]http://trancept.free.fr/photos/07.08.11%20-%202913%20-%20Virus%20-%20Studio.jpg[/IMG] Photo de [URL="http://www.virusphoto.com/member-trancept.html"]Trancept[/URL], Modèle : [URL="http://www.virusphoto.com/member-personne.html"]Personne[/URL]. [B][SIZE=3]Low-key et high-key [/SIZE][/B] [B]Low-key [/B] Photo à dominante sombre, le fond est noir et se confond avec le sujet dont seules quelques parties sont éclairées. [IMG]http://trancept.free.fr/photos/marec.jpg[/IMG] Photo de [URL="http://www.virusphoto.com/member-marec.html"]Marec[/URL], modèle : Trancept et Ldparet. [B]High-key [/B] Photo à dominante très claire, le fond est blanc et se confond avec le sujet dont seules quelques parties sont visibles (classiquement les yeux et la bouche). [IMG]http://www.virusphoto.com/albums/data/604/DSC_6072.jpg[/IMG] Photo de [URL="http://www.virusphoto.com/albums/showphoto.php?photo=4079"]Doume[/URL], Modèle : Marie-France. Enfin, le mieux est de laisser Jeff parler de ces deux techniques : [URL]http://www.virusphoto.com/5997-creer-des-images-high-key-et-low-key.html[/URL] [B][SIZE=3]Packshot [/SIZE][/B] Le but est d'obtenir une photo de l'objet sur un fond blanc, généralement pour en faire un catalogue de vente. [B]Technique de la feuille blanche [/B] Cela consiste à placer un flash derrière l'objet pour surexposer le fond, l'objet sera éclairé par le flash interne de l'appareil. Le fond surexposé permet un détourage facile. [IMG]http://trancept.free.fr/photos/img_8294.jpg[/IMG] On peut appliquer cela à des personnes. Par exemple pour faire un catalogue de vente de vêtements, j'ai utilisé un flash qui éclairait le fond (un drap) par derrière. Etant surexposé, le détourage a été facile : [IMG]http://trancept.free.fr/photos/img_0702_face.jpg[/IMG] Photo de [URL="http://www.virusphoto.com/member-trancept.html"]Trancept[/URL], Modèle : Cédric, Sweat : [URL="http://www.sports-elements.com/vetementsfemmehomme.php"]Sports-Elements[/URL] [B]Technique du bidon[/B] On place l'objet à photographier dans un bidon (ici un de 20 litres) autour duquel on place des flashs. [IMG]http://trancept.free.fr/photos/IMG_3280_bidon.jpg[/IMG] Photo de [URL="http://www.virusphoto.com/member-theorusfumisis.html"]TheorusFumisis[/URL] Les "pros" utilisent des tentes à lumière conçues spécialement pour la photo. Voir aussi [URL="http://www.virusphoto.com/887-faire-soi-meme-sa-propre-boite-a-lumiere-pour-photographier-des-objets.html"]cette article[/URL]. [B][SIZE=3]S'équiper [/SIZE][/B] J'espère vous avoir donné envie de vous équiper en matériels, voici quelques conseils : Le premier choix à faire est entre lumière continue et flash. L'inconvénient de la lumière continue est que cela consomme beaucoup pour une puissance d'éclairage limitée et que ça chauffe, ce qui limite les bricolage à cause du risque d'incendie... L'avantage est que l'on visualise la lumière et que l'on peut utiliser l'équipement pour la vidéo. Si on choisit les flashs, il y a un autre choix à faire entre flash de studio et de reportage. Avantage des flashs de studio :[LIST] [*]Plus puissant [*]Pas de problèmes de piles, car sur secteur (il en existe sur batterie) [*]Une large gamme d'accessoires disponibles (boîte à lumière, cône, bol beauté, ...) [*]Lampe pilote : une ampoule classique se trouve dans le flash et permet de régler la position de l'éclairage.[/LIST]Inconvénient : Compter 1 000 Euro pour un kit, c'est encombrant et ne sert qu'au studio. Des flashs de reportage sont moins chers et moins encombrants, ce qui permet de les dissimuler plus facilement dans une scène. Et on peut les utiliser à l'extérieur. Mais les piles sont misent à rude épreuve, voilà pourquoi les modèles experts permettent une alimentation par batteries externes. La plupart des modèles peuvent être utilisés en esclave, mais seulement le haut de gamme permet de commander les esclaves. Ces systèmes flash sont propriétaires et coûteux. Le système Canon a un gros inconvénient : il faut un flash 580EX ou un boitier STE-2 sur l'appareil pour commander des flash 430EX alors que, par exemple, chez Nikon et Pentax le flash intégré peut commander les flashs esclaves de la marque. La solution économique pour les canonistes est d'opter pour des flashs Sigma. Le 500 DG Super peut être commandé par n'importe quel flash intégré eTTL. Mais la solution vraiment économique est d'opter pour des vieux flashs d'occasion auxquels on connecte une cellule de déclenchement. L'inconvénient est que ces cellules ne gèrent pas l'eTTL, il faut donc un flash sur le boîtier que l'on règle au minimum de sa puissance en manuel. L'autre inconvénient est qu'ils se déclenchent sur l'éclair de n'importe quel flash, embêtant quand on est plusieurs. On trouve sur eBay des déclencheurs radio pas chers et pas toujours très fiables mais suffisant pour un amateur. Les pros ont recours au "célèbre" "Pocket Wizard" (Voir une petite description [URL="http://www.cyrilbruneau.com/blog/2007/01/pocket-wizard-pour-en-finir-avec-le.html"]ici[/URL]). Pour terminer, [B]:icon_exclaim: attention:icon_exclaim: : :icon_exclaim: - Ne pas placer de flash près des yeux, à pleine puissance ils peuvent abîmer définitivement les yeux du modèle ! :icon_exclaim: - Attention aux risques d'incendie, surtout en lumière continue mais même des flashs chauffent quand on les sollicite beaucoup. :icon_exclaim: - Ne pas mettre de trop vieux flashs sur un appareil moderne, la décharge du flash pourrait l'endommager... [/B] Sur ce, bon shoot ! [B]Pour continuer, un peu de lecture :[/B] [I]Sur Virus :[/I] [URL]http://www.virusphoto.com/3688-tout-sur-les-accessoires-declairage.html[/URL] [URL]http://www.virusphoto.com/484-creer-un-studio-photo-a-la-maison-pour-pas-cher.html[/URL] [URL]http://www.virusphoto.com/5468-dirigez-vos-modeles-en-studio-avec-un-guide-de-pose.html[/URL] [URL]http://www.virusphoto.com/10750-les-poses-classiques-des-modeles-photo.html[/URL] [URL]http://www.virusphoto.com/8932-detourer-proprement-une-image-avec-la-baguette-magique.html[/URL] [URL]http://www.virusphoto.com/887-faire-soi-meme-sa-propre-boite-a-lumiere-pour-photographier-des-objets.html[/URL] [I]Ailleurs :[/I] Utilisation de spots de chantier sur mon site perso : [URL="http://benemie.fr/Premiers-essais-en-studio.html"]Voyages de Ben & Emie - Premiers essais en studio[/URL] La technique du bidon en détail : [URL="http://www.photob.be/?page_id=27"]photob.be | Benjamin Brolet | photographe Bruxelles 2006 » Packshot de petits objets[/URL] PodCast sur l'utilisation du flash : [URL="http://www.declencheur.com/clic/archives/2007/03/flash-inconnu"]Le flash, cet inconnu[/URL] Des exemples d'éclairage : [URL="http://www.pbase.com/mcmomo/le_coin__mcmomo"]Le coin à mcmomo Photo Gallery by Maurice Mc Duff at pbase.com[/URL] Petit cours de portraits par le célèbre Jean Turco : [URL="http://www.cours-photophiles.com/index.php?option=com_content&task=view&id=26&Itemid=26"]Réalisation d'un portrait[/URL] [I]En anglais, mais ça vaut vraiment le détour :[/I] Cours de Light Painting et de photos au flash par un pro : [URL="http://www.daveblackphotography.com/workshop/index.htm"]Dave Black Photography - Sports Photography Worldwide[/URL] Un photojournaliste livre tous ses trucs d'éclairage : [URL="http://strobist.blogspot.com/2006/03/lighting-101.html"]Strobist: Lighting 101[/URL] Encore des techniques : [URL="http://www.dg28.com/technique/index.htm"]dg28.com - photographer education[/URL] Plein de bricolages liés à la photo : [URL="http://www.diyphotography.net/"]DIYPhotography.net | Photography and Studio Lighting[/URL] Voilà, voilà, n'hésitez pas à poser des questions et à livrer vos expériences... [scoop]http://www.virusphoto.com/12288-guide-initiation-a-la-photo-en-studio.html[/scoop] [...]
Lire la suite de "Guide : Initiation à la photo en studio"
Commentaires Lectures Dernière activité
29 67 464 05/03/2012 21h21 par QuentinTele Aller au dernier message
 
Note de l'article : 5 votes - moyenne : 3.8000.

Réussir ses photos au flash

Le flash n'est pas seulement utile quand le soleil se couche ou en intérieur. Et la plupart des appareils numériques sont équipés d'un flash popup assez puissant pour saisir des photos sous lumière faible ou en contre jour pour éclairer des sujets proches. Je vais essayer de vous expliquer les fondamentaux, et en plusieurs parties, de l'utilisation d'un flash. [COLOR=RoyalBlue][B]Le flash intégré :[/B][/COLOR] il est le plus familier, mais il est aussi un instrument à part entière parfois difficile à maîtriser. Une fois le flash activé, il est asservi à l'obturateur de l'appareil, pour fournir un éclair de lumière qui va éclairer la scène. Cependant, la puissance du flash dédié est souvent limité par sa puissance et fonctionne généralement mieux sur des sujets proches. Pour obtenir de meilleurs résultats, il faudra donc investir dans un flash indépendant. Ces flashs externes sont contrôlés par l'appareil numérique. Ces deux photos ont été prise par temps ensoleillé, la première sans flash, la deuxième avec mon flash pop-up. La distance étant faible, il suffit à reduire considérablement les ombres. [URL="http://www.virusphoto.com/vbimghost.php?do=displayimg&imgid=11582"][IMG]http://www.virusphoto.com/imagehosting/18646b0e935da38b.jpg[/IMG][/URL] [I]Photo de Photojunkie. [/I] [B][COLOR=RoyalBlue]Un véritable éclairage indépendant :[/COLOR][/B] Si vous possédez un flash externe, considérez le comme un véritable petit studio car il va vous permettre d'éclairer votre sujet ou votre scène afin de palier au manque de lumière ou de diminuer les zones bouchées. Sa puissance peut cependant produire des photos plates avec des ombres dures. Il faudra alors diriger celui ci en fonction ou le positionner sur le côté, au dessus ou en l'éloignant du sujet en le raccordant par un câble ou en utilisant un flash sans fil. [COLOR=RoyalBlue][B]Diffuser l'éclairage : [/B][/COLOR]Pour obtenir une lumière plus naturelle, un diffuseur que l'on applique sur le flash de type cobra est très utile. Vous pouvez également porter votre choix sur un réflecteur, un parapluie ... La lumière ainsi diffusée éclaire plus naturellement la scène et, si bien dirigée, supprime les ombres et offre un halo satiné. Sur cette photo prise dans un intérieur assez sombre et sans plafond accessible, mon flash externe, équipé d'un diffuseur lumiquest, est dirigé vers le côté opposé à la lumière produite par une fenêtre, éclairant ainsi l'ensemble de la scène de la même couleur que celle produite par la lumière naturelle provenant de la fenêtre. [URL="http://www.virusphoto.com/vbimghost.php?do=displayimg&imgid=11586"][IMG]http://www.virusphoto.com/imagehosting/18646b0ecaf5d294.jpg[/IMG][/URL] [I]Photo de Photojunkie[/I] [B][COLOR=RoyalBlue]Le minimum offre souvent le maximum : [/COLOR][/B]Dans de nombreux cas, il est inutile de casser votre tirelire pour obtenir de bonnes photos au flash. Si vous connaissez bien votre flash et que vous lui faîtes confiance, il suffit souvent de reculer de deux mêtres pour obtenir la lumière idéale, de faire en sorte que l'arrière plan ne soit pas directement face à l'appareil et en utilisant une vitesse d'obturation plus lente avec un trépied. [COLOR=RoyalBlue][B]Les modes flash sur le bout des doigts : [/B][/COLOR]Votre flash combiné à votre appareil offre plusieurs modes interessants vous permettant de faire face à plusieurs situations. - [B]Le Fill-in :[/B] le flash éclaire à chaque prise de photo. Très efficace pour déboucher les ombres ou lors des prises de vue par temps ensoleillé. [B]- Yeux rouges[/B] : ce système reduit considérablement le risque d'obtenir des yeux rouges. Le flash éclaire légérement, en une serie de fois, le sujet avant l'exposition principale. [B]- Auto :[/B] Le flash s'active automatiquement lorsqu'il fait trop sombre. C'est souvent le meilleur choix lorsque l'on débute. [B]- Syncro lente :[/B] Ce mode vous permet de combiner vitesse d'obturation lente avec le flash. Idéal pour les portraits de nuit quand le flash éclaire le sujet tandis que que la faible vitesse enregistre l'arrière plan lumineux de la scène. Voilà donc les bases à connaitre avant d'utiliser son flash. Je reviendrai sur le fonctionnement des flash plus perfectionnés dans de prochains tutos. [...]
Lire la suite de "Réussir ses photos au flash"
Commentaires Lectures Dernière activité
55 39 707 01/09/2011 19h27 par m@t Aller au dernier message
 
Note de l'article : 5 votes - moyenne : 4.4000.

Maitriser votre mise au point

Pour obtenir une mise au point précise, décidez vous à la faire manuellement. Avec nos appareils numériques nous avons trop vite pris l'habitude de tout lui laisser faire, alors qu'il y a un réel plaisir à tourner la bague soi même ! [COLOR=DeepSkyBlue][B] [COLOR=RoyalBlue]Portrait :[/COLOR][/B][/COLOR] Face à votre sujet, tourner rapidement votre bague de mise a point d'un bout à l'autre puis revenez jusqu'au point de netteté désiré. N'oubliez pas que la mise au point doit être faite sur les yeux. [URL="http://www.virusphoto.com/vbimghost.php?do=displayimg&imgid=11195"][IMG]http://www.virusphoto.com/imagehosting/18646ab5d4dc21aa.jpg[/IMG][/URL] [I] Photo de [URL="http://www.virusphoto.com/albums/showgallery.php?ppuser=4126&cat=500"]Koninho[/URL] [/I] [COLOR=RoyalBlue][B]Objet :[/B] [/COLOR]Approchez vous lors de vos gros plans afin de réduire la profondeur de champs et obtenez des flous fantastiques ! Que votre sujet soit devant ou ... derrière ! [URL="http://www.virusphoto.com/vbimghost.php?do=displayimg&imgid=11193"][IMG]http://www.virusphoto.com/imagehosting/18646ab565e6b467.jpg[/IMG][/URL] [I]Photo de [URL="http://www.virusphoto.com/member-dam.html"]Dam[/URL][/I] [COLOR=RoyalBlue][B]Macro :[/B] [/COLOR]Oubliez votre autofocus, pour un résultat exemplaire, rien de tel qu'une mise au point présice au doigt et à l'oeil. Bouger aussi avec votre appareil, d'avant en arrière, faîtes corps avec lui ! [URL="http://www.virusphoto.com/vbimghost.php?do=displayimg&imgid=11200"][IMG]http://www.virusphoto.com/imagehosting/18646ab65ff8a3db.jpg[/IMG][/URL] [I]Photo de [URL="http://www.virusphoto.com/albums/member.php?uid=2455"]Macropixels[/URL][/I] Bien que l'autofocus est précis, il patine sur les gros plans de sujet trop détaillé, comme pour la macro de fleur, d'insecte ... Veillez à toujours faire la mise au point sur le sujet que vous voulez photographier et désirez avoir en premier plan. Comparer ensuite avec une photo prise en manuel, le résultat sera souvent très différent. Pour des plans plus large, mettez vous à la bonne hauteur, tourner la bague jusqu'à ce que l'arrière plan soit net lui aussi. C'est un réel plaisir de faire ses mises au point manuellement, nos appareils numériques nous le proposent, ce serait dommage de ne pas en profiter ! [...]
Lire la suite de "Maitriser votre mise au point"
Commentaires Lectures Dernière activité
59 34 849 15/09/2015 19h19 par Orphay06 Aller au dernier message
 
Les 15 articles
les plus récents

Les 15 articles
les plus suivis

Les 15 articles
les plus consultés


Options d'affichage
Afficher les articles 27 jusqu'à 39 de 88
Trier par Ordre de tri
Depuis
Outils de rubrique Rechercher dans cette rubrique
Rechercher dans cette rubrique :

Recherche avancée



LinkBacks Enabled by vBSEO © 2011, Crawlability, Inc.
Powered by vBulletin® Version 3.8.2 - Copyright ©2000 - 2013, Jelsoft Enterprises Ltd.
2006 - 2015 © ® VirusPhoto. Tous droits réservés.