.
virusphoto virusphoto

Identifiant

Mot de passe

Derniers messages Messages du jour Sujets sans réponse S'inscrire

Rejoignez-nous !

VirusPhoto » Forum » Les articles VirusPhoto

Articles : Libre Expression Outils de rubrique Rechercher dans cette rubrique
--">
Discussion importante Note de l'article : 2 votes - moyenne : 4.0000.

Présentation de la rubrique

[B]"Libre Expression" [/B] Est une nouvelle rubrique vous permettant de faire connaitre votre travail, que vous soyez photographe chevronné ou amateur éclairé. [B]Si vous souhaitez vous faire connaitre, montrer votre travail, quel qu'il soit, n'hésitez pas à nous soumettre votre candidature en cliquant ici et envoyez nous votre présentation et vos fichiers.[/B] Votre candidature acceptée, vous serez diffusé en première page de Virusphoto pendant 15 jours, gratuitement et vous aurez la possibilité de parrainer un autre photographe si vous le souhaitez. [B]Prenez soin de présenter un travail complet et cohérent[/B] accompagné d'un texte vous présentant mais aussi en expliquant votre démarche, vos projets. Les photos doivent être de bonne qualité et en rapport avec le texte qui présente vos oeuvres ou votre reportage. Vous pouvez envoyer jusqu'à deux séries de 20 photos maximum. Les photos doivent être d'une taille comprise entre 500 px minimum et 800 px maximum pour leur plus grand côté. N'envoyez pas un copier coller d'une interview précédente ou un lien vers une autre page. [B]Les candidatures incomplètes et sans présentation seront systématiquement refusées.[/B] Ne vous formalisez pas si votre candidature a été refusée. Un mail confirmant la réception et l'acceptation de votre candidature ainsi que la date de diffusion vous seront envoyés en retour. Si vous ne recevez pas de message de notre part, relisez attentivement les lignes ci dessus. Pour tout autre question merci de nous contacter. [B][COLOR="RoyalBlue"]Pour envoyer votre candidature cliquez à présent sur la bannière : [/COLOR][/B] -- [...]
Lire la suite de "Présentation de la rubrique"
Commentaires Lectures Dernière activité
0 4 123 13/11/2008 14h15 par Frédéric Aller au dernier message
 
[CENTER]- [B][SIZE="2"]Visiter le site de Patrick ALBERA : [url=http://www.unephoto.fr]unephoto.fr[/url] [/SIZE][/B] -[/CENTER] [URL="http://www.virusphoto.com/67949-presentation-de-la-rubrique.html"][B][COLOR="DarkOrchid"]-> SOUMETTEZ NOUS VOUS AUSSI VOTRE CANDIDATURE ET EXPOSEZ VOTRE TRAVAIL SUR VIRUSPHOTO[/COLOR][/B][/URL] --">
Note de l'article : 2 votes - moyenne : 5.0000.

Patrick ALBERA

Cela fait environ 5 ans que j’ai commencé à m’amuser à prendre des photos. J’avais des coups de cœur, de beaux moments à conserver au-delà de la simple mémoire. J’ai évolué d’année en année niveau matériel. Ce n’est pas le matériel qui fait la photo, c’est ce qu’on dit souvent… mais ça aide quand même, il ne faut pas se voiler la face. J'ai entrepris cette série de photo le week end de Pâques. J'avais sous les yeux de nombreux commerçants et artisans, dans leurs métiers, attentifs, en action. Et j'avais ce jour là mon boitier avec moi, avec un grand angle collé dessus. J'ai pris quelques clichés, pas très content du résultat. Mais j'ai saisi rapidement le potentiel d'un tel lieu, le marché de Talensac à Nantes, 80 commerces dans la halle couverte, et encore plus à l'extérieur. Ca fourmille de vies, d'actions, et surtout de savoir faire. Au fur et à mesure des jours le projet a muri, le concept s'est affiné, et au final ce sont des diptyques, un portrait, généralement un cadrage serré, et une gestuelle précise de l'activité du commerçant. Le tout en noir et blanc. [I][INDENT][B]Après, c'est beaucoup de patience. Mais avec toujours une idée en tête : ne pas déranger le commerçant.[/B][/INDENT][/I] Ensuite ce sont des jours et des jours à arpenter les allées de cette belle halle. Pour certains commerçants il a fallu les laisser d'abord apprivoiser l'objectif. Certaines personnes sont très à l'aise. D'autres se figent soudainement devant un objectif, même si il est à 5 ou 7 mètres... Petits détails amusants : la réaction des clients, jour après jour. Il y a les curieux, voir le matériel que j'utilise. Celui qui s'y connait et me demande les focales de mon zoom ou son ouverture... celui qui s'y connait un peu moins et demande combien de pixels... ou celui qui demande si je développe moi-même les négatifs... Et puis il y a ceux un peu sur la défensive voire agressif. Un samedi matin, en train de photographier un producteur de pommes, un monsieur dans la file devant cet étal avec son garçon à ses côté, 6 ou 8 ans, qui m'interpellent de façons plutôt agressive pour voir ce que je viens de prendre et vérifier que je n'ai pas photographié son fil. Je lui explique que ce sont les commerçants mes modèles mais ça ne le rassure pas et je ne vois aucun sourire ou décontraction sur son visage... C'est dommage... Je suis à la fois agacé et compréhensif... [B]L’expo va durer 8 semaines, du 7 novembre au 29 décembre 2008. Prêt de 150 photos, exposées dans ce marché pour la première fois transformé en galerie géante. [/B] [CENTER]- [B][SIZE="2"]Visiter le site de Patrick ALBERA : [url=http://www.unephoto.fr]unephoto.fr[/url] [/SIZE][/B] -[/CENTER] [URL="http://www.virusphoto.com/67949-presentation-de-la-rubrique.html"][B][COLOR="DarkOrchid"]-> SOUMETTEZ NOUS VOUS AUSSI VOTRE CANDIDATURE ET EXPOSEZ VOTRE TRAVAIL SUR VIRUSPHOTO[/COLOR][/B][/URL] -- [...]
Lire la suite de "Patrick ALBERA"
Commentaires Lectures Dernière activité
31 11 981 25/11/2012 12h12 par Kali11 Aller au dernier message
 
[CENTER]- [B][SIZE="2"]Visiter le site de Philippe Echaroux : [url=http://www.pays-imaginaire.fr]Pays Imaginaire[/url] [/SIZE][/B] -[/CENTER] [URL="http://www.virusphoto.com/67949-presentation-de-la-rubrique.html"][B][COLOR="DarkOrchid"]-> SOUMETTEZ NOUS VOUS AUSSI VOTRE CANDIDATURE ET EXPOSEZ VOTRE TRAVAIL SUR VIRUSPHOTO[/COLOR][/B][/URL] --">
Note de l'article : 3 votes - moyenne : 3.0000.

Philippe Echaroux

Je m'appelle Philippe Echaroux, photographe marseillais de 25 années. Je n'ai debuté la photo qu'en aout 2007, mais je me suis vite pris au jeu ... J'ai pour habitude de me plonger à fond dans un domaine lorsque celui-ci m'attire. Et la photo n'a pas dérogé à cela car l'obssession de rendre mes photos reconnaissables, et touchantes n'as cessé de me tarauder depuis mes premiers clichés. Je pense être allergique au conforme, je trouve cela ennuyeux, je ne dis pas que mes clichés sont hors norme loin de là, mais ils ont au moins la volonté de l'être. Je cours après l'oeuvre universelle, une utopique image qui vit en chacun de nous, et qui du coup diffère. Car si l'on ne peut atteindre l'universel, autant essayé de s'en approcher. Je ne veux pas que mes photos soient élitistes ou inacessibles... J'essaie de donner aux gens envie d'en faire autant, d'apprendre à exprimer les choses de manière artistique ... d'oser, de se lancer... ce sont hélas des valeurs que l'on néglige quelque peu de nos jours au profit d'une sempiternelle rentabilité. Mon travail principal tourne autour du portrait, l'humain est tellement expressif et quoi de mieux que de l'humain pour communiquer avec . . . de l'humain . . . Je construis généralement mes portraits autour d'une émotion, et tout comme dans la vie, je veux diversifier au maximum celle-ci. Je ne veux pas me cantonner à des photos tristes ou drôles, la nuance entre ces deux notions est tellement riche ! Je m'essaie à la photo de paysage depuis peu, c'est vraiment different et ne cela ne fait qu'attiser mon intéret pour la photo. Les puristes me reprochent parfois de trop retoucher mes photos, que ce ne sont plus vraiment des photos, mais c'est à vrai dire complètement ce que j'ai en tete. J'aime méler la photo au dessin et à la peinture, j'essaie de donner à mes photos une rendu que l'oeil ne peut pas voir naturellement, j'utilise d'ailleurs plus souvent le terme d'oeuvre que de photographie. Ce terme ayant pour avantage de ne pas cloisoner la pratique . . . A coté de cela, j'aime aussi beaucoup me balader dans la rue avec un bon 50mm fixe et faire des photos en Noir et Blanc brutes de retouches, c'est vraiment formateur. Je conseillerais d'ailleurs de commencer par cela avant de vouloir faire des photos trés retouchées car la prise de vue reste l'élément primordial et ce, malgré photoshop, combien de fois entend-on " de toute facon c'est facile c'est fait avec photoshop " ... Même si je suis un peu fétichiste du beau materiel, je ne m'étalerai pas sur le materiel photo, assez de sujets en parlent sur ce forum. J'ai derniérement été trés content car je me suis retrouvé parmi les lauréats du concours DIOR et j'ai été publié dans le Photocoach de Novembre Décembre. Cela fait tellement plaisir de voir que son travail est estimé, on se dit que l'on n'a pas tout à fait faux dans le fond et c'est rassurant . . . L'art est vraiment un espace ou l'on se perd facilement, c'est tellement vaste ! Je finirai en remerciant Virus Photo qui continue de beaucoup apporter à ma pratique ! [CENTER]- [B][SIZE="2"]Visiter le site de Philippe Echaroux : [url=http://www.pays-imaginaire.fr]Pays Imaginaire[/url] [/SIZE][/B] -[/CENTER] [URL="http://www.virusphoto.com/67949-presentation-de-la-rubrique.html"][B][COLOR="DarkOrchid"]-> SOUMETTEZ NOUS VOUS AUSSI VOTRE CANDIDATURE ET EXPOSEZ VOTRE TRAVAIL SUR VIRUSPHOTO[/COLOR][/B][/URL] -- [...]
Lire la suite de "Philippe Echaroux"
Commentaires Lectures Dernière activité
14 7 724 10/10/2012 14h28 par sakareve Aller au dernier message
 
[B]Parallèlement, le format trityque s'est imposé. Le plaisir d'une mise en scène, d'une séquence, de mettre le doigt, ou plutôt l'oeil sur des détails sans perdre nos répères.[/B] [img]http://www.virusphoto.com/imagehosting/18648c3f7aa5a52f.jpg[/img] [img]http://www.virusphoto.com/imagehosting/18648c3f7ca628c2.jpg[/img] [img]http://www.virusphoto.com/imagehosting/18648c3f7e1ae011.jpg[/img] [img]http://www.virusphoto.com/imagehosting/18648c3f7fb8568a.jpg[/img] [CENTER]- [B][SIZE="2"][url=http://www.geoffrey-coussy.com]Geoffrey COUSSY - Photographies[/url][/SIZE][/B] -[/CENTER] [URL="http://www.virusphoto.com/67949-presentation-de-la-rubrique.html"][B][COLOR="DarkOrchid"]-> SOUMETTEZ NOUS VOUS AUSSI VOTRE CANDIDATURE ET EXPOSEZ VOTRE TRAVAIL SUR VIRUSPHOTO[/COLOR][/B][/URL] .">
Note de l'article : 2 votes - moyenne : 5.0000.

Geoffrey COUSSY

Né en 1976, je suis toulousain d'adoption depuis maintenant une dizaine d'années. Une ville où il fait bon vivre de par son charme, sa convivialité, sa richesse culturelle et sociale, à saisir au gré de rencontres et balades. Si l'aéronautique prédomine dans la région, j'ai trouvé ma place dans un bureau d'étude dédié au spatial (satellite) ou priment conception et environnement 3D. J'ai toujours été sensible à l'image, de par les albums de famille bien sûr, mais aussi à travers le cinéma et surtout la bande-dessinée qui m'a bercé depuis ma plus tendre enfance. Le réel intérêt pour la photographie est venu plus tardivement. Un gentil homme barbu et vêtu de rouge m'a généreusement apporté un reflex numérique. Armé de ce nouveau jouet, les débuts sont pléthoriques, tandis que les clichés viennent au gré des opportunités, toujours bonnes à saisir. Une période "touche à tout", mêlée a quelques sorties photo entre passionnés via Internet m'a permis de développer un goût particulier pour le graphisme et la matière. Un fil rouge, un exercice perpétuel s'est ainsi dessiné avec le temps. Depuis ce début d'année 2008, l'envie d'aller plus loin se faisait sentir. Régularité et rigueur étaient les leitmotive de tous les instants. En réponse à cette envie, une sortie par semaine est planifiée durant mes heures de repas, afin de m'obliger à trouver un rythme et surtout à me former l'œil aux détails qui nous entourent. Lors d'une de ces excursions urbaines, "Smiley" m'a tapé dans l'œil. D'autres rencontres se sont ensuite profilées et ont étoffé mon carnet d'adresse. Utile lorsqu'à la maison, on s'aperçoit d'un défaut de cadrage ou d'un flou de bougé, plutôt rageant. J'ai ainsi pu redécouvrir certains personnages, trépied en main cette fois. Le "métier" qui rentre, diront certains. Le temps, le hasard ont facétisé ces visages, ces expressions parfois avec étonnement, parfois avec humour. Les immortaliser est une façon de les sortir de l'anonymat, de les mettre sur le devant de la scène avant l'oubli, l'irréparable, à l'heure où rénovation et ravalement sont légions en milieu rural. D'ailleurs, certains ont déjà disparu… Une façon d'ajouter un peu de poésie et de vie à ces murs décrépis et muets qui nous dominent. Par ailleurs, le format triptyque s'est imposé. Le plaisir d'une mise en scène, d'une séquence, de mettre le doigt, ou plutôt l'œil sur des détails sans perdre nos repères. Bien sûr, cet attrait pour la texture ou le paysage urbain a été un point de départ, mais les sujets tendent à se diversifier avec le temps. Occasion de traiter des thèmes qui me sont moins habituels avec un regard, une approche différente. La recherche de la composition et de l'harmonisation de l'ensemble est nécessaire. En ma possession depuis bientôt 3ans, le 350D (grippé) me suis au jour le jour, que cela soit pour les travaux photographiques en court ou pour ma petite famille. Bien que fidèle, à l'utilisation il pèche par certains aspects pratiques tel le viseur, l'écran ou encore le mode AF-servio qui me feront certainement changer pour m'aiguiller d'ici quelques temps vers un éventuel 50D. Un Tamron 17-50mm f/2.8 qui l'équipe, répond très bien à mes attentes, notamment grâce à son ouverture polyvalente. Le Sigma 70mm f/2.8 macro et le Canon 70-200 f/4 IS viennent compléter idéalement la gamme optique suivant les besoins du moment. Coté traitement, le noir et blanc s'est rapidement imposé, pour la série "portraits de rue". D'abord pour le seul plaisir de le travailler, même si cela n'a sûrement pas le même charme que l'argentique et ses bains. Si cela permet une meilleure homogénéité, le noir et blanc a ce cachet de pouvoir soutenir une expression et de rendre intemporelle la scène. Une atmosphère si particulière que la couleur ne saurait rendre à l'identique. Le principe est d'éviter au maximum de forcer les formes et leurs caractères, d'être le plus possible fidèle à la réalité. Il faut pouvoir reconnaître le personnage si l'on vient à le rencontrer (encore faut-il tomber dessus…). J'utilise ainsi un logiciel de retouche et ses calques, jouant essentiellement sur les courbes et les luminosités/contrastes tout en fermant la photo par un vignettage, concentrant ainsi le regard sur ces faciès. [B][COLOR="RoyalBlue"]Cliquez sur la flèche du bas pour lancer le diaporama ou la flèche de droite pour les visionner une à une :[/COLOR][/B] [B]Parallèlement, le format trityque s'est imposé. Le plaisir d'une mise en scène, d'une séquence, de mettre le doigt, ou plutôt l'oeil sur des détails sans perdre nos répères.[/B] [img]http://www.virusphoto.com/imagehosting/18648c3f7aa5a52f.jpg[/img] [img]http://www.virusphoto.com/imagehosting/18648c3f7ca628c2.jpg[/img] [img]http://www.virusphoto.com/imagehosting/18648c3f7e1ae011.jpg[/img] [img]http://www.virusphoto.com/imagehosting/18648c3f7fb8568a.jpg[/img] [CENTER]- [B][SIZE="2"][url=http://www.geoffrey-coussy.com]Geoffrey COUSSY - Photographies[/url][/SIZE][/B] -[/CENTER] [URL="http://www.virusphoto.com/67949-presentation-de-la-rubrique.html"][B][COLOR="DarkOrchid"]-> SOUMETTEZ NOUS VOUS AUSSI VOTRE CANDIDATURE ET EXPOSEZ VOTRE TRAVAIL SUR VIRUSPHOTO[/COLOR][/B][/URL] . [...]
Lire la suite de "Geoffrey COUSSY"
Commentaires Lectures Dernière activité
73 11 933 08/10/2012 01h41 par koolseb Aller au dernier message
 
[CENTER][SIZE=2][B]Young Girls Summertime[/B][/SIZE] [/CENTER]
[URL="http://www.virusphoto.com/67949-presentation-de-la-rubrique.html"][B][COLOR=DarkOrchid]-> SOUMETTEZ NOUS VOUS AUSSI VOTRE CANDIDATURE ET EXPOSEZ VOTRE TRAVAIL SUR VIRUSPHOTO[/COLOR][/B][/URL]">
Note de l'article : 1 votes - moyenne : 5.0000.

Lynn S.K.

[B]"J'aime les gens fêlés, ils laissent passer la lumière". Michel Audiard[/B] [B]M[/B]on nom de photographe est Lynn S.K. (acronyme de mon vrai nom), j’ai 23 ans, et je pratique la photographie depuis cinq ans, principalement en numérique. Je suis née en Algérie, avec la double nationalité franco-algérienne. J’aurais pu orienter mon travail vers une forme de photoreportage, et retourner sur les traces de ma culture kabyle, mais très vite, dès l'adolescence, j’ai ressenti le quotidien comme débordant d’étrange. Il y avait une urgence de créer, dans cette curiosité excessive envers l’apparent ordinaire ; c’est à travers cette démarche intimiste que ma sensibilité a pu s’incarner. [B]M[/B]on travail était à l'origine essentiellement constitué d'autoportraits. Métaphoriquement, je crois que c'est encore le cas aujourd'hui. C’est un état affectif qui est le mien – que j’essaye de percer à travers l’autre. Si j’ai besoin de le saisir dans son univers, c’est parce que son univers est aussi le mien, puisque mes modèles sont presque exclusivement des jeunes filles ou femmes de mon entourage : elles ont donc les mêmes frustrations, les mêmes désirs, elles s'inscrivent dans un mouvement générationnel identique au mien. [B]J[/B]e me cherche à travers elles : à travers leur grâce fragile et leurs défaillances, ce qu’elles dégagent de sensualité ou de mystère ; je tends à représenter une féminité qu’il a bien fallu réinventer, bricolée par nos personnalités un peu borderline ; et me demander à travers cela : qu'est ce que doit - qu'est ce peut – être une femme – questionnement d’autant plus viscéral que je suis censée entrer définitivement dans l'âge adulte. [B]Le parti pris de la lumière...[/B] Si j’aime tant la lumière du jour plutôt que la lumière artificielle, c’est je crois pour l’incident. J’aime me laisser porter par le rythme naturel : être à l’affût du hasard, tandis que mon regard ne peut s’empêcher d’aller vers tout ce qui brille : quand la lumière est reflétée par l’eau, par des tissus, des bouts de vitres, de miroirs, des matières métalliques, du polystyrène... [B]J’[/B]aime aussi ce qu'on appelle généralement des défauts ou des erreurs, à savoir les ombres sauvages sur les visages, les surexpositions, les flares, les halos, les contre-jours, les défauts optiques, le vignettage, le grain, parfois même le bruit, le flou des grandes ouvertures, la poussière sur les filtres ou sur l’objectif : je recherche la beauté, et je l’aime fragile et imparfaite. Le « beau » est pour moi comme un souvenir d’enfance, sa portée émotionnelle est d’autant plus puissante qu’il est fragile. Voilà pourquoi les images imparfaites me touchent, parce qu’elles cachent plus qu’elles ne montrent. Ainsi, j’aime à penser que mes choix esthétiques parviennent à créer cet effet particulier qui est le mystère. [B][URL]http://www.lynnsk.com[/URL][/B] [CENTER][SIZE=2][B]Solaire[/B][/SIZE] [/CENTER] [CENTER][SIZE=2][B]Young Girls Summertime[/B][/SIZE] [/CENTER]
[URL="http://www.virusphoto.com/67949-presentation-de-la-rubrique.html"][B][COLOR=DarkOrchid]-> SOUMETTEZ NOUS VOUS AUSSI VOTRE CANDIDATURE ET EXPOSEZ VOTRE TRAVAIL SUR VIRUSPHOTO[/COLOR][/B][/URL] [...]
Lire la suite de "Lynn S.K."
Commentaires Lectures Dernière activité
20 9 152 14/09/2012 01h39 par melinster Aller au dernier message
 
[COLOR="RoyalBlue"][B]"Un Rendez vous à Barcelone"[/B][/COLOR] C'est une rencontre avec une ville qui m'était jusqu'ici inconnue, une prise de connaissance. Ces images ne reflètent en rien une vérité si ce n'est la mienne. A la question " Comment décririez vous cette ville ?" j'y répondrai par l'image. Cette série est une immersion dans la photographie d'auteur avec en toile de fond une ville, ses habitants, sa culture et ses codes. J'avais récemment répondu à la question " Comment voyez vous un parking ?". Sans vouloir être philosophique les photos posent la question de la vision personnelle de nos vies, de ceux qui la compose, la traverse. Il y aura surement autant de Barcelone que de photographes qui y viendront... Il faut prendre ce travail comme une balade avec un guide qui livre son ressenti sans jamais dire qu'il a raison... Cette série a été intégralement réalisée a Hasselblad 500 C/m et à la Kodak Tri-x 400. [CENTER]- [B][SIZE="2"][url=http://www.js-cantero.com]Visiter le site de Jean Stéphane CANTERO[/url] [/SIZE][/B] -[/CENTER] [URL="http://www.virusphoto.com/67949-presentation-de-la-rubrique.html"][B][COLOR="DarkOrchid"]-> SOUMETTEZ NOUS VOUS AUSSI VOTRE CANDIDATURE ET EXPOSEZ VOTRE TRAVAIL SUR VIRUSPHOTO[/COLOR][/B][/URL] --">
1 pièce(s) jointe(s) Note de l'article : 1 votes - moyenne : 5.0000.

Jean Stéphane Cantero

Je me présente, Jean-Stéphane Cantero, photographe toulousain autodidacte adepte de l’hasselblad et du numérique. J'ai commencé a montrer mes images il y a 3 ans lors de différentes expositions régionales et nationales et des prix et autres distinctions se sont succédées. Mes photos sont présentées dans différentes galeries online comme artloor.com et divers magazines. Je remercie Virusphoto de m'offrir l'opportunité de présenter deux séries qui attendent vos commentaires. [COLOR="DarkOrange"]Attention, le chargement des diapos peut prendre de quelques secondes à plusieurs minutes selon votre connexion internet. Merci de patienter.[/COLOR] [B][COLOR="RoyalBlue"]"Biograd To Split"[/COLOR][/B] J'ai réalisé ce dont je rêvais, partir à l'aventure en suivant ce bon vieil adage "En ne sachant pas où on va il y a de fort chance d'arriver nul part". Avec cette série, je relate 10 jours de road trip Photo en Croatie. Pas de projet, des déplacements au gré du vent et des moyens de locomotion... Loin du reportage, cette série n'informe pas mais témoigne une errance et une volonté de rencontrer la culture croate, le peuple croate, de se fondre l'espace d'un voyage dans la foule et raconter par la photo un récit vécu de l'interieur. Bon voyage... [COLOR="RoyalBlue"][B]"Un Rendez vous à Barcelone"[/B][/COLOR] C'est une rencontre avec une ville qui m'était jusqu'ici inconnue, une prise de connaissance. Ces images ne reflètent en rien une vérité si ce n'est la mienne. A la question " Comment décririez vous cette ville ?" j'y répondrai par l'image. Cette série est une immersion dans la photographie d'auteur avec en toile de fond une ville, ses habitants, sa culture et ses codes. J'avais récemment répondu à la question " Comment voyez vous un parking ?". Sans vouloir être philosophique les photos posent la question de la vision personnelle de nos vies, de ceux qui la compose, la traverse. Il y aura surement autant de Barcelone que de photographes qui y viendront... Il faut prendre ce travail comme une balade avec un guide qui livre son ressenti sans jamais dire qu'il a raison... Cette série a été intégralement réalisée a Hasselblad 500 C/m et à la Kodak Tri-x 400. [CENTER]- [B][SIZE="2"][url=http://www.js-cantero.com]Visiter le site de Jean Stéphane CANTERO[/url] [/SIZE][/B] -[/CENTER] [URL="http://www.virusphoto.com/67949-presentation-de-la-rubrique.html"][B][COLOR="DarkOrchid"]-> SOUMETTEZ NOUS VOUS AUSSI VOTRE CANDIDATURE ET EXPOSEZ VOTRE TRAVAIL SUR VIRUSPHOTO[/COLOR][/B][/URL] -- [...]
Lire la suite de "Jean Stéphane Cantero"
Commentaires Lectures Dernière activité
29 9 026 20/03/2012 22h32 par Photo Express Aller au dernier message
 
[B]Portraits d’Inde.[/B] L’inde, quel pays ! Mais que vais-je photographier? Tant à dire, à montrer. Beauté, misère, culture, mélange d’ethnies, castes, modernisme… Cette complexité m’intimide, j’essaie de gérer toutes les émotions qui me submergent. Je passe de la tristesse, à la joie, de la culpabilité, à l’envie de laisser mon appareil de côté. Mais après plusieurs jours d’adaptation, j’ose… Je vais enfin vers l’autre. Voici donc quelques rencontres, qui font partie de moi à jamais ! [CENTER]- [B][SIZE="2"]Visiter le site d'Isabelle Balthazar : [url=http://www.ibalthazar.be]Ibalthazar[/url] [/SIZE][/B] -[/CENTER] [URL="http://www.virusphoto.com/67949-presentation-de-la-rubrique.html"][B][COLOR="DarkOrchid"]-> SOUMETTEZ NOUS VOUS AUSSI VOTRE CANDIDATURE ET EXPOSEZ VOTRE TRAVAIL SUR VIRUSPHOTO[/COLOR][/B][/URL] --">
Note de l'article : 2 votes - moyenne : 4.0000.

Isabelle Balthazar

Passionnée de photo depuis mon adolescence, je me suis essayée à plusieurs médias, la vidéo, l’infographie, … Mais comme on dit : “ on revient souvent à ses premières amours ” ! Donc, me voici revenue après dix ans d’hésitation à cette chère et bonne photographie. Je retrouve enfin les émotions perdues. Quel bonheur de mieux voir les choses à travers l’objectif, comme si cela procurait la distance nécessaire à l’observation, tout en restant si proche du sujet. Quelle joie d’être émerveillée par le sourire d’un enfant ou par son envie de montrer qu’il est presque déjà un homme. Toutes ses sensations partagées au détour d’une rue, à la rencontre d’une personne à qui j’ai envie de parler, et ce magique « clic-clac » qui immortalise cet instant d’exception. Il y a aussi, bien entendu, le travail du photographe : le cadrage, le bon angle, la bonne lumière,… Toutes ces petites choses qui font que l’image capturée provoquera chez l’observateur une émotion. Quel plaisir de se reposer toutes ces questions, mon cœur s’emballe… Voici donc une petite série de personnes qui ont traversé ma vie. [B]Droixhe city. (Liège). [/B] Quel accueil, une ribambelle d’enfants s’affaire autour de moi. Ils me posent des questions, me présentent leurs copains, les soeurs et frères, les gentils les méchants. Pendant un cours instant, je partage leurs jeux d’enfants, ce qu’ils font pour passer le temps en attendant d’être grand. Ici pas de Playstation, mais de vrais jeux : ballon, vélo, touche-touche,… Qui me replongent dans cette époque d’insouciance… Réminiscence quand tu nous tiens ! Par moments, c’est vrai, un peu de tension, un écho de paroles des grands : « lui c’est un Turc », « lui le Black », mais l’instant d’après, le ballon au pied, plus aucune couleur n’a d’importance. Ensuite d’autres rencontres, au café, deux supporters au stade de foot, trois adolescents surpris et ravis d’être photographiés… [B]Portraits d’Inde.[/B] L’inde, quel pays ! Mais que vais-je photographier? Tant à dire, à montrer. Beauté, misère, culture, mélange d’ethnies, castes, modernisme… Cette complexité m’intimide, j’essaie de gérer toutes les émotions qui me submergent. Je passe de la tristesse, à la joie, de la culpabilité, à l’envie de laisser mon appareil de côté. Mais après plusieurs jours d’adaptation, j’ose… Je vais enfin vers l’autre. Voici donc quelques rencontres, qui font partie de moi à jamais ! [CENTER]- [B][SIZE="2"]Visiter le site d'Isabelle Balthazar : [url=http://www.ibalthazar.be]Ibalthazar[/url] [/SIZE][/B] -[/CENTER] [URL="http://www.virusphoto.com/67949-presentation-de-la-rubrique.html"][B][COLOR="DarkOrchid"]-> SOUMETTEZ NOUS VOUS AUSSI VOTRE CANDIDATURE ET EXPOSEZ VOTRE TRAVAIL SUR VIRUSPHOTO[/COLOR][/B][/URL] -- [...]
Lire la suite de "Isabelle Balthazar"
Commentaires Lectures Dernière activité
7 5 155 18/08/2010 11h57 par y-lan Aller au dernier message
 
[CENTER]- [B][SIZE=2]Visiter le site de Stéphanie Toselli alias [URL="http://www.virusphoto.com/member-jailys.html"]Jailys[/URL] sur virusphoto : [URL="http://www.stephanietoselli.com/"]Stéphanie Toselli[/URL] [/SIZE][/B] -[/CENTER] [URL="http://www.virusphoto.com/67949-presentation-de-la-rubrique.html"][B][COLOR=DarkOrchid]-> SOUMETTEZ NOUS VOUS AUSSI VOTRE CANDIDATURE ET EXPOSEZ VOTRE TRAVAIL SUR VIRUSPHOTO[/COLOR][/B][/URL] --">
Note de l'article : 1 votes - moyenne : 5.0000.

Stéphanie Toselli

Je me suis toujours intéressée aux images, celles qui arrêtent le temps, ou celles qui subliment. Et c'est en mettant les yeux pour la première fois dans une chambre noire à l'âge de 12 ans que ma passion pour la photographie est née. Cette passion est restée "endormie" jusqu'à ce que, de façon autodidacte, je me penche un peu plus sur le sujet. En 2006, pour mes 30ans, je me vois offrir un reflex numérique, et fais mes premiers tâtonnements. Actuellement, je travaille avec un canon 5D MarkII. Bien que mon coup de cœur aille ‡ la photo reportage, de rue ou sur le vif, mes sujets de prédilection sont les photos de concerts, les portraits et la macrophotographie. Je m'intéresse aussi et pratique de plus en plus la photo de studio. Mes séries "DUOS" me permettent de mettre en avant une harmonie, ou au contraire une dualité. Elles m'aident ‡ voir les choses sous des angles différents et à raconter une histoire. [CENTER]- [B][SIZE=2]Visiter le site de Stéphanie Toselli alias [URL="http://www.virusphoto.com/member-jailys.html"]Jailys[/URL] sur virusphoto : [URL="http://www.stephanietoselli.com/"]Stéphanie Toselli[/URL] [/SIZE][/B] -[/CENTER] [URL="http://www.virusphoto.com/67949-presentation-de-la-rubrique.html"][B][COLOR=DarkOrchid]-> SOUMETTEZ NOUS VOUS AUSSI VOTRE CANDIDATURE ET EXPOSEZ VOTRE TRAVAIL SUR VIRUSPHOTO[/COLOR][/B][/URL] -- [...]
Lire la suite de "Stéphanie Toselli"
Commentaires Lectures Dernière activité
4 6 030 18/08/2010 11h54 par y-lan Aller au dernier message
 

[URL="http://www.virusphoto.com/67949-presentation-de-la-rubrique.html"][B][COLOR=DarkOrchid]-> SOUMETTEZ NOUS VOUS AUSSI VOTRE CANDIDATURE ET EXPOSEZ VOTRE TRAVAIL SUR VIRUSPHOTO[/COLOR][/B][/URL]">
Note de l'article : 2 votes - moyenne : 5.0000.

Dorianne Wotton

[B][SIZE=2]Je présente une particularité physique: deux bras, deux jambes, une tête... mais trois yeux. Ce dernier est apparu il y a quelques années. Son développement relativement récent peut expliquer que celui-ci n'est pas encore eu l'occasion de montrer son potentiel au plus grand nombre et de s'exposer. J'entends bien remédier à cet état de fait, d'autant que cette confidentialité ne signifie pas que ce troisième oeil soit resté inactif pendant toutes ces années.[/SIZE][/B] J'ai suivi un cursus tout à fait classique. C'est en autodidacte que j'ai fait l'apprentissage de la photographie, depuis 2007, année où je reçois mon premier appareil-photo. J'ai fait cet apprentissage « sur le tas », avec néanmoins les conseils, avis et critiques de différents professionnels. Ce cheminement peut avoir des inconvénients. Il présente néanmoins l'avantage de se libérer des contraintes techniques et d'avoir une approche plus instinctive, plus libre. Afin de parfaire ma technique, j'ai toutefois tenu à suivre des cours de photographie au Centre Jean Verdier (Paris 10e). J'ai réalisé et participé à plusieurs publications, individuelles et collectives. D'autres projets sont actuellement en cours. Il s'agit notamment de diverses séries de personnes, de lieux, de pays, d'évènements (commandes ou projets personnels). Des expositions individuelles et collectives sont actuellement en préparation. Enfin, un blog et un site internet sont en construction. En proie depuis toujours à un flagrant délire de contradictions, je n'ai toujours eu de cesse de capter mes hallucinations; m'abandonner devant l'objet que je contemple, m'enivrer d'innombrables associations d'idées, conduire mon imagination dans l'incertain et l'indéterminé de sa fantaisie. La photo fait rêver, elle travaille notre rêverie et notre inconscient, elle habite notre imagination et notre imaginaire. Elle nous fait basculer dans un autre espace et un autre temps. Avec la photographie, je ne raisonne pas, je rêve. Un renoncement triste et tendre; une languissante agonie. Un idéal complexe. Fouillant au fond de moi, j'essaie tant bien que mal de donner une forme à ces aspirations vagues, ces tristesses sans cause, ces émotions sans objet. Dans une société où l'immédiateté prime, j'ai choisi de figer le temps. Aimant varier les lieux de prises de vue, je privilégie néanmoins les décors et lumières naturels... pour mieux les détourner. La présente sélection, « Introspectrion », est composée de 20 photographies; issues de différentes séries élaborées entre 2008 et 2010. Elles s'articulent autour d'une démarche qui est au coeur de mon travail. Mon approche photographique est en effet principalement consacrée à la représentation de l'esthétique de la désolation. Il s'agit de montrer le monde tel que je le ressens, souligner l'obscur, le mystérieux...Reconnaître que tout est habité par le chimérique, le fictif, l'imaginaire, l'irréel, bref le romanesque. Le spectral. Tout devient alors potentiellement objet et sujet de mes créations, pourvu qu'ils répondent à cette démarche artistique. Cette démarche se caractérise visuellement, quelque soit le sujet, par des ruptures, des discontinuités et une poïétique du décalage, du métissage et de l’amalgame. Je ne me limite pas par un format photographique ou des tabous. Grain, flou, textures, surimpression, déformation, accidents. Je fais rendre tout ce qu'il peut à ce procédé. Animée par une forme de colère, une sordide détresse ironique, j'ai toujours cherché à exprimer dans mes créations une douce déception, voire un élégant malaise quant à la réalité extérieure. La photographie est un puissant vecteur permettant de transcrire ces images mentales que l'on ne saurait exprimer, de matérialiser des visions. Elle participe, ainsi, à un travail d'introspection. La présente sélection est donc la rencontre de ces différentes dimensions qui animent ma démarche et mon travail photographique. Ces 20 « introspectrions » sont autant de tentative de contact direct avec la profonde complexité des êtres, des choses et situations en cours. Il n'y a aucune certitude quant à ce que j'ai voulu montrer. Ni de ce que j'ai vu. Ni de ce que vous voyez. Ni de ce que les autres voient. L'objectif révèle la subjectivité. Que nous disent ces corps? Ce visage? Cet être? Cette chose? Cette lumière? Tristesse? Affliction? Espoir? Beauté? Mélancolie? Vie? Mort? Faim? Fin? Vérité? Leurre? Est-ce la vérité nue? Est-ce qu'en jouant avec l'objectif, j'ai triché, truqué, manipulé? Est-ce qu'en jouant avec l'objectif, le personnage joue, ment, trompe, montre, démontre, appelle, interpelle? A vous de voir... [B]Dorianne Wotton. [/B] [I]Ainsi, j’aime à penser que mes choix esthétiques parviennent à créer cet effet particulier qui est le mystère.[/I] [B][URL="http://www.flickr.com/photos/doriannewotton/"]Flickr: Dorianne Wotton's Photostream[/URL][/B] [CENTER][SIZE=2][B]Introspectrion[/B][/SIZE] [/CENTER]
[URL="http://www.virusphoto.com/67949-presentation-de-la-rubrique.html"][B][COLOR=DarkOrchid]-> SOUMETTEZ NOUS VOUS AUSSI VOTRE CANDIDATURE ET EXPOSEZ VOTRE TRAVAIL SUR VIRUSPHOTO[/COLOR][/B][/URL] [...]
Lire la suite de "Dorianne Wotton"
Commentaires Lectures Dernière activité
4 6 763 06/07/2010 09h11 par bernard99 Aller au dernier message
 

[URL="http://www.virusphoto.com/67949-presentation-de-la-rubrique.html"][B][COLOR=DarkOrchid]-> SOUMETTEZ NOUS VOUS AUSSI VOTRE CANDIDATURE ET EXPOSEZ VOTRE TRAVAIL SUR VIRUSPHOTO[/COLOR][/B][/URL]">
Note de l'article : 1 votes - moyenne : 4.0000.

Libre expression : Julien Coquentin

« Aujourd'hui j'ai décidé de ne pas y aller... Aujourd'hui j'ai décidé de ne plus y aller... Voilà 13 ans que je suis veuf et que tous les jours depuis le 26 juin 1996, je vois ce que l'on appelle "une professionnelle". Je revêts mon manteau et mon chapeau à 14h30, 3 minutes plus tard je traverse le pont neuf aidé de ma canne, afin d'être à 14h45 rue Jacob au numéro 48. Je sonne à l'interphone, je suis attendu... » Voici comment se termine mon histoire avec Albert Forin et voilà comment a débuté celle qui me lie à la photographie depuis presque 3 ans … Il était une fois un garçon un peu taciturne qui prenait des photos et chaque soir les regardait en songeant à ce qui avait pu les précéder, à comment cet instant figé s’insérait dans une histoire qui le dépassait et dont il ignorait tout. Pour palier à ce silence, il décida d’imaginer ses photos avec des mots et de petites histoires et vit naitre dans sa chambre noire, les ombres d’Albert Forin, Anna Minka, Cédric Méloville et d’autres petits récits qu’il avait coincés dans le creux de sa tête… Alors d’aventure si vous décidiez de suivre ses traces encore fraîches, j’espère que vous y prendrez du plaisir et que vous en rapporterez à votre tour quelques histoires à photographier… Pour information, ses empreintes vous mèneront à Sarlat en octobre et à Paris en janvier pour deux expositions d’images et de mots… [B] Julien Coquentin - [URL="http://www.bwiti.odexpo.com/"]http://www.bwiti.odexpo.com[/URL][/B]
[URL="http://www.virusphoto.com/67949-presentation-de-la-rubrique.html"][B][COLOR=DarkOrchid]-> SOUMETTEZ NOUS VOUS AUSSI VOTRE CANDIDATURE ET EXPOSEZ VOTRE TRAVAIL SUR VIRUSPHOTO[/COLOR][/B][/URL] [...]
Lire la suite de "Libre expression : Julien Coquentin"
Commentaires Lectures Dernière activité
12 7 278 06/06/2010 20h06 par L-4dybird Aller au dernier message
 
[B][SIZE="2"][COLOR="RoyalBlue"]Code Parking[/COLOR][/SIZE] : Travail chronométré d’un soir pour retransmettre l’ambiance d’un code universel, souterrain et impersonnel au possible. Un langage binaire, zéro ou un, blanc ou noir, le juste milieu n’existe pas, le suivre représente l’unique issue, un circuit imprimé à l’échelle humaine, dans la quasi pénombre. Code parking ou l’approche d’un univers quotidien… [/B] [CENTER]- [B][SIZE="2"][url=www.florianpelardy.com]Visiter le site de Florian PELARDY[/url][/SIZE][/B] -[/CENTER] [URL="http://www.virusphoto.com/67949-presentation-de-la-rubrique.html"][B][COLOR="DarkOrchid"]-> SOUMETTEZ NOUS VOUS AUSSI VOTRE CANDIDATURE ET EXPOSEZ VOTRE TRAVAIL SUR VIRUSPHOTO[/COLOR][/B][/URL]">
1 pièce(s) jointe(s) Note de l'article : 1 votes - moyenne : 5.0000.

Florian Pelardy

Né à Toulouse en 1984, la photographie prend pour moi tout son sens en 2007, année où j'effectue mes premiers clichés. Travaillant exclusivement en noir et blanc, contribuant ainsi à la pureté volontaire des épreuves finales, c'est en expérimentant tout d'abord divers styles de photos que le format carré s'est rapidement imposé comme étant le meilleur moyen de m'exprimer. Basée sur les sentiments que peut éprouver l'observateur, chacune de mes photographies a pour unique vocation de partager un moment, une ambiance, un lieu, sans fioriture. Ainsi, chacun peut à loisir laisser voguer son imagination. [B][SIZE="2"][COLOR="RoyalBlue"]Pause :[/COLOR][/SIZE] Travail de longue haleine qui n’en est qu’à ses balbutiements. Carnet intime de mes voyages et déambulations photographiques face aux éléments le plus souvent maritimes, je cherche à y transmettre ma vision du moment, mon appréciation de ce qui nous entoure. Transcrire la beauté d’un paysage en tant que tel ne m’intéresse pas, mais y trouver une harmonie simple, une sobriété organisée, un travail sur le léger et sa composition, l’ambiance et l’imaginaire, ceci est mon unique objectif de partage. [/B] [B][COLOR="RoyalBlue"]Cliquez sur la flèche du bas pour lancer le diaporama ou la flèche de droite pour les visionner une à une :[/COLOR][/B] [B][SIZE="2"][COLOR="RoyalBlue"]Code Parking[/COLOR][/SIZE] : Travail chronométré d’un soir pour retransmettre l’ambiance d’un code universel, souterrain et impersonnel au possible. Un langage binaire, zéro ou un, blanc ou noir, le juste milieu n’existe pas, le suivre représente l’unique issue, un circuit imprimé à l’échelle humaine, dans la quasi pénombre. Code parking ou l’approche d’un univers quotidien… [/B] [CENTER]- [B][SIZE="2"][url=www.florianpelardy.com]Visiter le site de Florian PELARDY[/url][/SIZE][/B] -[/CENTER] [URL="http://www.virusphoto.com/67949-presentation-de-la-rubrique.html"][B][COLOR="DarkOrchid"]-> SOUMETTEZ NOUS VOUS AUSSI VOTRE CANDIDATURE ET EXPOSEZ VOTRE TRAVAIL SUR VIRUSPHOTO[/COLOR][/B][/URL] [...]
Lire la suite de "Florian Pelardy"
Commentaires Lectures Dernière activité
48 10 297 09/03/2010 20h58 par Soka Aller au dernier message
 
INCONSCIENCE :[/B][/COLOR] Ce projet a débuté de manière anecdotique. J'enregistrais quelques dormeurs par amusement et pour le souvenir. Puis je me suis posé plusieurs questions, auxquelles je n'ai toujours pas répondu (et auxquelles je ne souhaite peut-être pas de réponse). Des questions sur le sommeil, sur la façon de dormir, sur l'origine de certains sommeils. Ces dormeurs que je croisais et qui m'amusaient, ont commencé à m'intriguer, puis à presque m'effrayer. J'avais parfois l'impression de prendre en photo des corps inanimés, des cadavres. Je décidais de m'approcher d'eux, de plus en plus près. La sensation était d'autant plus grande. Ce projet, inachevé, comporte pour l'instant de nombreuses images prises dans différents pays. Quelques images de cette série (en Inde) ont été primées par Corbis et le club des DA en 2008. [B][COLOR="RoyalBlue"]Cliquez sur la flèche du bas pour lancer le diaporama ou la flèche de droite pour les visionner une à une :[/COLOR][/B] [COLOR="RoyalBlue"][B]> A L'ECOLE[/B][/COLOR] Ce projet est une simple chronique sur une école du nord Thaïlandais. Je l'ai réalisé alors que j'ai eu la chance de séjourner dans ce village, en 2005. Je me suis intéressé aux enfants, et à leur point de vue. J'ai essayé de ne jamais cadrer d'un point de vue qui aurait été supérieur au leur. Le noir et blanc s'est tout de suite imposé, puisque l'école en elle même semblait sortir du passé. Aprés quelques temps à me balader dans les environs sans mon appareil photo, j'ai pu mieux appréhender les relations avec les habitants, mieux m'intégrer avec les enfants. Depuis, j'ai réalisé quelques autres incursions dans d'autres écoles, dans d'autres régions, comme récemment au Nicaragua. Je les compilerai bientôt sur mon site web. [CENTER]- [B][SIZE="2"]Visiter les sites de Romain PHILLIPPON : [url=http://www.pendantcetemps.fr/index.php]Site Web[/url] [url=http://www.pendantcetemps.fr/portfolio/photo.php]Portfolio[/url] [/SIZE][/B] -[/CENTER] [URL="http://www.virusphoto.com/67949-presentation-de-la-rubrique.html"][B][COLOR="DarkOrchid"]-> SOUMETTEZ NOUS VOUS AUSSI VOTRE CANDIDATURE ET EXPOSEZ VOTRE TRAVAIL SUR VIRUSPHOTO[/COLOR][/B][/URL] GRA-45L-VP">
Note de l'article : 1 votes - moyenne : 5.0000.

Romain PHILIPPON

Après une formation en communication visuelle, je m'oriente vers les métiers de l'image, en travaillant comme directeur artistique en agence de publicité et en tant que réalisateur indépendant. Je suis à ce moment-là très attiré par les images créatives et mises en scène. Puis, après un break professionnel et un long voyage, ma vision photographique évolue et change (elle continue d'ailleurs de changer). Je m'aperçois que la créativité n'a pas forcément besoin d'être mise en scène et qu'elle est sous-jacente à la réalité. J'aime changer les points de vue et j'aime montrer ce qui est déjà sous nos yeux, mais que nous ne voyons souvent plus, ou alors plus de la même manière. Cela me permet de redécouvrir beaucoup de choses et de mieux apprécier le monde qui m'entoure. Je travaille actuellement comme créatif indépendant et développe des projets personnels en photographie. C'est aujourd'hui la condition humaine qui oriente mon travail photographique et j'espère aboutir plusieurs projets à dominante sociale d'ici la fin de l'année (en France). Je travaille avec 3 boîtiers : un nikon D300, un pentax ME, un rolleiflex TLR et seulement avec des focales fixes. J'ai depuis moins d'un an un site internet, sur lequel j'essaie de "désarchiver" mes photos, sous forme de séries hebdomadaires. Ce site me permettra d'ici la fin de l'année de mettre en ligne mes nouveaux projets, afin de chercher des éditeurs éventuels. [COLOR="RoyalBlue"][B]> INCONSCIENCE :[/B][/COLOR] Ce projet a débuté de manière anecdotique. J'enregistrais quelques dormeurs par amusement et pour le souvenir. Puis je me suis posé plusieurs questions, auxquelles je n'ai toujours pas répondu (et auxquelles je ne souhaite peut-être pas de réponse). Des questions sur le sommeil, sur la façon de dormir, sur l'origine de certains sommeils. Ces dormeurs que je croisais et qui m'amusaient, ont commencé à m'intriguer, puis à presque m'effrayer. J'avais parfois l'impression de prendre en photo des corps inanimés, des cadavres. Je décidais de m'approcher d'eux, de plus en plus près. La sensation était d'autant plus grande. Ce projet, inachevé, comporte pour l'instant de nombreuses images prises dans différents pays. Quelques images de cette série (en Inde) ont été primées par Corbis et le club des DA en 2008. [B][COLOR="RoyalBlue"]Cliquez sur la flèche du bas pour lancer le diaporama ou la flèche de droite pour les visionner une à une :[/COLOR][/B] [COLOR="RoyalBlue"][B]> A L'ECOLE[/B][/COLOR] Ce projet est une simple chronique sur une école du nord Thaïlandais. Je l'ai réalisé alors que j'ai eu la chance de séjourner dans ce village, en 2005. Je me suis intéressé aux enfants, et à leur point de vue. J'ai essayé de ne jamais cadrer d'un point de vue qui aurait été supérieur au leur. Le noir et blanc s'est tout de suite imposé, puisque l'école en elle même semblait sortir du passé. Aprés quelques temps à me balader dans les environs sans mon appareil photo, j'ai pu mieux appréhender les relations avec les habitants, mieux m'intégrer avec les enfants. Depuis, j'ai réalisé quelques autres incursions dans d'autres écoles, dans d'autres régions, comme récemment au Nicaragua. Je les compilerai bientôt sur mon site web. [CENTER]- [B][SIZE="2"]Visiter les sites de Romain PHILLIPPON : [url=http://www.pendantcetemps.fr/index.php]Site Web[/url] [url=http://www.pendantcetemps.fr/portfolio/photo.php]Portfolio[/url] [/SIZE][/B] -[/CENTER] [URL="http://www.virusphoto.com/67949-presentation-de-la-rubrique.html"][B][COLOR="DarkOrchid"]-> SOUMETTEZ NOUS VOUS AUSSI VOTRE CANDIDATURE ET EXPOSEZ VOTRE TRAVAIL SUR VIRUSPHOTO[/COLOR][/B][/URL] GRA-45L-VP [...]
Lire la suite de "Romain PHILIPPON"
Commentaires Lectures Dernière activité
15 7 673 27/10/2008 14h33 par Pi Production Aller au dernier message
 
Les 15 articles
les plus récents

Les 15 articles
les plus suivis

Les 15 articles
les plus consultés


Options d'affichage
Afficher les articles 1 jusqu'à 11 de 11
Trier par Ordre de tri
Depuis
Outils de rubrique Rechercher dans cette rubrique
Rechercher dans cette rubrique :

Recherche avancée



LinkBacks Enabled by vBSEO © 2011, Crawlability, Inc.
Powered by vBulletin® Version 3.8.2 - Copyright ©2000 - 2013, Jelsoft Enterprises Ltd.
2006 - 2015 © ® VirusPhoto. Tous droits réservés.