.
virusphoto virusphoto

Identifiant

Mot de passe

Derniers messages Messages du jour Sujets sans réponse S'inscrire

Rejoignez-nous !

VirusPhoto » Forum » Les articles VirusPhoto

Articles : Développer sa créativité Outils de rubrique Rechercher dans cette rubrique
Note de l'article : 6 votes - moyenne : 2.6667.

Réussir ses photos de mariage

Si il y a un domaine où le numérique à sa place, c'est dans la photo de mariage. Je m'explique : Vous pourrez régler manuellement la sensibilité ISO sans changer de pellicule ! Sans oublier la balance des blancs pour s'adapter au type de lumière et à la couleur de la robe souvent blanche ou ivoire et tirer profit des fonctions "priorité vitesse" lorsque le sujet est en mouvement et "priorité ouverture" dans des lieux sombres. Techniquement, vous l'aurez compris, il faut prêtez attention à l'exposition. La robe de la mariée est souvent d'un blanc éclatant et occupe une surface importante sur l'image, il vaut mieux de légèrement sous-exposer la scène. Utiliser le braketing et garder toutes vos photos, vous aurez la possibilité de saturez les couleurs ou supprimer certaines informations de couleur. Les photos de mariage se faisant par beau (mais la pluie porte bonheur parait il ...) les ombres seront accentuées à cause du soleil, pensez à utiliser le flash pour déboucher les ombres trop profondes. Si vous optez pour un flash direct, ne vous éloignez pas trop du sujet, ils ont une portée limitée. Pensez u grip, le flash utilise beaucoup d'énergie. En intérieur, l'éclairage est médiocre. Pousser la sensibilité ISO de votre appareil. Plus elle est élevée, plus lumineux seront vos clichés. Mais attention, elle est également génératrice de bruit, il est judicieux de faire des essais auparavant. Si vous utilisez le flash, veuillez à toujours diriger votre flash vers le plafond pour obtenir une lumière indirecte et atténuer ainsi les ombres disgracieuses et écraser le visage. Côté matos, outre le grip, un grand angle est très pratique pour les photos en intérieur, il vous permettra d'avoir plus de recul et de faire entrer dans le même cadre les personnes souhaitées. A l'inverse, en extérieur un téléobjectif peut également être judicieux tout comme un trépied. Votre appareil et vous êtes prêts ? : Choisir un lieu qui s'y prête et proposez des positions originales. La lumière tamisée peut être source de créativité. Un couple pris de profil (sans flash) sur un fond uni légèrement lumineux octroie une connotation romantique bien de situation. Ajouter de la profondeur de champ et détacher les mariés du reste de la salle Attention de ne pas stresser les mariés qui le sont déjà. Tenez-vous à distance lors des scènes solennelles pour photographier avec respect. Utilisez un zoom pour vous rapprocher et munissez-vous d'un trépied. Je conseille de faire une rencontre préalable avec les futurs mariés de façon à lier un contact amical et leur expliquer votre façon de travailler, faites quelques photos avec eux, proposez votre service aussi pendant les préparatifs, qui sont souvent de très jolie photos souvenirs. Selon les événements, rapprochez-vous et saisissez les larmes, les sourires et autres embrassades. Ce sont ces expressions qui font les meilleures photos. En deux mots : rester réactif. Les photos de la famille restent difficiles. les sujets font souvent des grimaces, ne regardent pas l'objectif... Préférez donc des images plus personnelles avec des plans rapprochés de plusieurs personnes, voire des portraits. Rapprochez-vous pour mettre le sujet en évidence dans le cadre et exclure ce qui l'entoure. L'utilisation du zoom et d'une grande ouverture permet d'isoler le sujet de l'arrière plan en diminuant la profondeur de champ. Si vous voulez prendre des photos de groupes en extérieur : utilisez un grand angle pour caser les invités dans le cadre. Par ailleurs, pour optimiser la lumière, placez les personnes avec le soleil légèrement décalé par rapport à l'axe de visions des personnes, et si possible, placez les face à une surface blanche réfléchissante (type mur ou polystyrène) pour contrer les ombres très sévères. Et multipliez les prises, car plus il y a de personnes, plus il y a de chances de rater sa photo. Enfin, même si vous pouvez vérifier les photos prises sur l'écran lcd, conserver toutes les photos car certaines d'entre elles peuvent paraître ratées, mais souvent une simple retouche fera ressortir tout le potentiel ou fera une jolie image en noir et blanc, voir sépia. Je suis tenté de préférer le format RAW, pour une meilleur gestion de la balance des blanc, mais cela demande une grande capacité de mémoire. [...]
Lire la suite de "Réussir ses photos de mariage"
Commentaires Lectures Dernière activité
26 29 487 08/12/2011 13h26 par vp-artwork Aller au dernier message
 
Note de l'article : 5 votes - moyenne : 4.4000.

10 astuces pour développer votre créativité photographique

[B]- Pourquoi certains photographes sont plus créatifs que d'autres ? - La créativité est-elle un caractère de personnalité, ou bien peut-on la développer ? - Comment devenir plus créatif ? [IMG]http://farm1.static.flickr.com/99/313825369_99c1d8a81a.jpg?v=0[/IMG] [/B](Photo par [URL="http://flickr.com/photos/bwr/"]-bwr-[/URL]) On peut voir des exemples de photos particulièrement créatives, par exemple dans la sélection des [URL="http://flickr.com/explore/interesting/"]pages d'intérêt[/URL] de sites comme Flickr (les photos postées ici en proviennent). Certaines de ces photos sont tellement créatives qu'on n'aurait jamais pensé à les prendre... Il y a des photographes créatifs derrière tout ça ! [B] Mais comment font-ils ?[/B] Voici 10 astuces inspirées du site anglophone [URL="http://digital-photography-school.com"]Digital Photography School[/URL] qui vont certainement vous donner des pistes et des idées. [SIZE=3][B]10 astuces pour développer votre créativité photographique[/B][/SIZE] [IMG]http://farm1.static.flickr.com/53/140056729_82c8249c2e.jpg?v=0[/IMG] (Photo par [URL="http://flickr.com/photos/76035068@N00/"]elTwitcho[/URL]) [B][SIZE=3]1. Ne soyez pas prisonnier des règles[/SIZE][/B] Il y a énormément de règles en photographie, dont certaines ont été évoquées dans les autres articles de VirusPhoto. Certaines règles ont des noms comme "la règle des tiers", d'autres sont des obligations du type "il faut"/"il ne faut pas" : "il ne faut pas que les blancs soits cramés", etc... Les règles sont utiles à connaître et à utiliser, mais un photographe créatif prend souvent des photos qui étonnent parce qu'il sait aller au-delà de ces règles. Par exemple, au sujet de la règle des tiers : parfois des photos où le sujet est parfaitement centré au milieu de l'image ont plus d'impact que des photos où il serait situé sur une ligne de tiers, parce que le photographe aura joué avec une symétrie par exemple. [B][SIZE=3]2. Posez des questions[/SIZE] [/B] Posez des questions aux autres photographes à propos de leur travail, de leur appareil photo, de leurs sujets... VirusPhoto est fait pour ça, mais pourquoi ne pas entrer en contact par e-mail avec un photographe dont vous appréciez les travaux exposés sur son site ? Dans la plupart des cas, il sera flatté et heureux de vous répondre. C'est la même chose quand vous visitez une exposition : le photographe sera certainement heureux d'échanger avec vous, alors ne vous en privez pas ! Vous découvrirez d'autres manières d'aborder la photo, d'autres idées, auxquelles vous n'auriez peut être jamais pensé. [B][SIZE=3]3. Demandez-vous : "Et pourquoi pas ?"[/SIZE] [/B] L'une des questions clé que vous devez avoir l'habitude de vous poser est celle-ci : "Et pourquoi pas ?" Et pourquoi pas prendre cet angle, pourquoi ne pas mettre mon sujet dans cette position, pourquoi ne pas me coucher par terre pour prendre cette photo, pourquoi ne pas allonger le temps d'exposition... [B]Il y a toujours plusieurs façons de faire une photo : essayez d'expérimenter les façons qui ne sont pas habituelles ![/B] [IMG]http://farm1.static.flickr.com/162/346784495_5ecc6934e9.jpg?v=0[/IMG] (Photo par [URL="http://flickr.com/photos/dirk_ganseman/"]gakrid[/URL]) [B][SIZE=3]4. Faites une liste de vos interrogations[/SIZE][/B] Se demander "et pourquoi pas ?" n'est pas assez : Gardez une liste des interrogations que vous vous posez, et essayez d'y trouver la solution. Vous vous demandez ce que donnerait telle photo avec tel ou tel éclairage ? Ce que donnerait tel paysage de nuit ? Notez cette question dans une liste, et revenez plus tard pour trouver la réponse en prenant la photo correspondante. Fixez-vous des défis. Par exemple, faites une liste des photos que vous allez faire dans la journée, ou dans la semaine, sur tel ou tel thème. Profitez des occasions de concours photo organisés ici ou ailleurs pour trouver des thèmes si vous n'en avez pas, et pour pouvoir comparer vos résultats avec ceux des autres. [B][SIZE=3]5. Progressez en regardant le travail des autres [/SIZE][/B] Trouvez un autre photographe avec qui vous avez des intérêts communs, et partez ensemble lors de vos sorties photographiques. Vous pouvez par exemple utiliser la [URL="http://www.virusphoto.com/1259-localisez-vous-sur-la-carte-des-membres.html"]carte des membres VirusPhoto[/URL] pour savoir qui habite à côté de chez vous, ou vous inscrire dans un club photo, par exemple. Passez du temps à regarder le travail des autres : internet est un excellent moyen, moins cher que l'achat de livres ou de magazines, et qui propose des millions d'images d'intérêt... C'est un excellent outil pour forger votre regard, trouver des idées, des façons de voir la photographie différentes de la vôtre... [B][SIZE=3]6. Réunissez des idées différentes [/SIZE][/B] Un exercice proposé par certains psychologues est le suivant : réunissez deux idées completement différentes, pour essayer de trouver une solution à un problème. On peut appliquer cet exercice à la photo pour avoir des idées originales, qu'on n'aurait pas trouvé naturellement. Essayez, vous serez surpris. Par exemple, la photo ci-dessus avec le parapluie et les gélules est un exemple de ce que peut donner ce genre d'exercice. Qui aurait pensé à faire de la pluie avec des gélules, qui tombent sur un homme portant un parapluie ? [IMG]http://farm1.static.flickr.com/158/346635286_111084aaa6.jpg?v=0[/IMG] (Photo par [URL="http://flickr.com/photos/anoxlou/"]ANOXLOU[/URL]) [B][SIZE=3]7. Amusez-vous ! [/SIZE][/B] Les personnes les plus créatives sont certainement les enfants, qui appliquent sans le savoir la plupart des conseils donnés dans cet articles (en particulier se poser des questions). Une autre chose que font les enfants, c'est de s'amuser. Sans aucun autre but que de passer du bon temps. Et on se rend compte en observant jouer un enfant, qu'il expérimente son environnement, et en repousse les limites. En faisant cela, il apprend des choses sur la vie, sur lui-même et sur le monde autour de lui. Avoir la même approche en photographie, cela donne souvent des résultats très créatifs, et donne lieu à de belles découvertes. Offrez vous des moments de pur amusement, sans aucun but précis. Jouez avec de nouveaux angles, expérimentez des distances, des perspectives, etc... [B][SIZE=3]8. Bannissez les affirmations préconçues [/SIZE][/B] L'un des plus gros obstacles à la créativité, ce sont les affirmations du type : [B]- Personne n'a jamais fais ça avant[/B] [B]- C'est idiot[/B] [B]- Ca ne marchera jamais[/B] C'est souvent en faisant des affirmations de ce style que les projets s'arrêtent, que l'exploration de nouvelles idées se termine, et que les gens retournent à la routine et à la banalité. En apprenant à ignorer ce genre d'affirmations et en suivant son intuition, on arrive justement à faire des choses que personne n'a jamais fait avant, et c'est justement ça qui les rend intéressantes. [IMG]http://farm1.static.flickr.com/135/344678480_e72fd0ec6b.jpg?v=0[/IMG] (Photo par [URL="http://flickr.com/photos/jstar/"]J. Star[/URL]) [B][SIZE=3]9. Prenez des initiatives [/SIZE][/B] Une des choses qu'on peut remarquer chez les personnes créatives, c'est qu'elles restent rarement assises sans rien faire, et qu'elles sont toujours en train de chercher des nouvelles idées, et de prendre de nouvelles initiatives. L'opportunité de faire une photo unique tombe rarement toute crue dans le bec (ça arrive mais c'est rare), et on a plus de chance d'y être confronté si on la recherche activement. Prenez votre appareil photo, sortez, trouvez des sujets intéressants, et prenez des photos ! L'opportunité de faire une photo unique ne viendre pas frapper à votre porte... [B][SIZE=3]10. Sachez prendre votre temps [/SIZE][/B] On attend souvent de faire "la photo du siècle", et quand ça n'arrive pas tout de suite, on change d'endroit, on s'agite, pour accélérer le mouvement. Certains photographes, en particlier de paysages, passent une journée sur un sujet, et n'en prennent qu'une dizaine de photos (voir notamment le dossier sur un photographe de montagne dans le magazine [B]Réponses Photo de novembre 2006[/B], qui est vraiment intéressant dans ce sens). Prendre le temps, s'intéresser aux subtilités, être patient, celà donne souvent des résultats magnifiques. [B]Essayez :[/B] prenez quelques heures cette semaine pour vous asseoir dans le calme quelque part dans votre ville, et restez au même endroit sans bouger. Ne vous fixez pas de programme, regardez juste autour de vous, et quand quelque chose en vaut la peine, prenez une photo en réfléchissant bien à toutes les subtilités. Vous serez peut être surpris du résultat ! [...]
Lire la suite de "10 astuces pour développer votre créativité photographique"
Commentaires Lectures Dernière activité
35 46 912 17/10/2016 23h15 par togofoto Aller au dernier message
 
4 pièce(s) jointe(s) Note de l'article : 1 votes - moyenne : 3.0000.

Photographier un filament qui brûle

[B]Dans ce tutorial, nous allons voir comment réaliser des photos de filaments incandescents, avec une dimension mystérieuse.[/B] Il est réalisé d'après un article en anglais de [URL="http://www.diyphotography.net/"]DIYphotography[/URL]. [B] Il s'agit de casser le verre protecteur de l'ampoule, puis de l'allumer. Le filament, en contact avec l'oxygène, se met à brûler en dégageant de la fumée.[/B] [IMG]http://www.virusphoto.com/imagehosting/145c33a923eb2a.jpg[/IMG] [COLOR=Red][B][U]Avertissement important [/U]:[/B][/COLOR] [B][COLOR=Red]Prenez vos précautions avec l'éléctricité, et assurez-vous de ne jamais toucher l'ampoule lorsqu'elle est connectée au secteur. Prenez également vos précautions avec le verre : ça coupe... [/COLOR] [/B] [B][SIZE=3]Le matériel[/SIZE][/B] La première chose à faire : vous fournir en ampoules. Plus vous en avez, mieux c'est. Vous pouvez essayer plusieurs types d'ampules. Plus votre ampoule est puissante (voir le nombre de Watts), plus elle va bruler rapidement, et donner une lumière forte en brulant. La deuxième chose dont vous avez besoin : un support pour placer l'ampoule. Vous pouvez par exemple utiliser une lampe de bureau, de chevet, ou autre. [B]Assurez-vous que ce support est muni d'un interrupteur.[/B] Vous aurez aussi besoin d'un instruments pour casser l'ampoule. [B][SIZE=3]La préparation[/SIZE][/B] - Placez vous dans une pièce qui permette d'être dans l'obscurité totale. [B]- Cassez une ampoule :[/B] 1. Placez un papier journal dans un sac plastique épais (pour ne pas vous couper). 2. Placez l'ampoule dans le sac plastique, entre les feuilles de papier journal. 3. fermez le sac plastique et cassez l'ampoule en tapant dessus avec un marteau. 4. Sortez l'ampoule du sac avec précaution, vérifiez que vous n'avez pas cassé le filament, et enlevez les morceaux de verre qui restent (pas avec les doigts : utilisez un outil pour ne pas vous couper). [B]- Placez l'ampoule sur la douille :[/B] [COLOR=Red][B]Assurez vous que la douille n'est pas branchée au secteur. [/B][COLOR=Black]Puis placez-y l'ampoule. [B]- Préparez votre appareil photo :[/B] Passez en mise au point manuelle et faites la mise au point sur l'ampoule. Passez l'appareil en mode bulb (B) pour le temps d'exposition. [/COLOR][/COLOR] [SIZE=3][B]La prise de vue :[/B][/SIZE] [IMG]http://www.virusphoto.com/imagehosting/145c33aa589972.jpg[/IMG] Maintenant que tout est prêt, amenez l'obscurité totale dans la pièce. - Déclanchez l'appareil (il est en mode bulb, l'obturateur restera ouvert jusqu'à ce que vous relâchiez le déclancheur). De l'autre main, appuyez sur le bouton pour allumer votre ampoule. Laissez l'obturateur ouvert pendant tout le temps que met l'ampoule pour bruler. [SIZE=3][B]Idées complémentaires [/B][/SIZE] - Vous pouvez jouer sur la balance des blancs une fois l'image importée sur ordinateur pour lui donner une dimension plus mystérieuse. - Utilisez des ampoules de puissances différentes. Par exemple, 25W, 40W, 60W, 75W et 100W. Plus la puissance est élevée, plus le filament met de temps à bruler. [...]
Lire la suite de "Photographier un filament qui brûle"
Commentaires Lectures Dernière activité
27 18 126 10/03/2013 23h49 par Mainro Aller au dernier message
 
Note de l'article : 2 votes - moyenne : 2.5000.

Le portrait de groupe classic et conceptuel.

Il n'est pas facile de réussir un portrait de groupe, et plus le nombre de personnage augmente, plus la tâche se complique. Tout comme il n'est pas évident de faire une bonne photo révélatrice d'une seule personne, avec un groupe la difficulté est multiplié par le nombre de sujet. Nous avons tous essayé de réunir notre famille sur une photo, le premier problème qui vient à vous est leur positionnement de manière à voir tous les visages. Ensuite, chacun doit apparaître à son avantage, que personne ne ferme les yeux ou ne fasse la grimace. Les portraits de groupe demandent beaucoup de patience, de l'imagination et de la diplomatie. Tout d'abord, pensez à la nature du groupe. Est ce une réunion de famille, un congrès, l'équipe de foot du village ? Il faut choisir ente deux types de portraits de groupe : Le premier type, le plus courant, se contente de montrer toutes les personnes présentes. Ces photos très directes cherchent à donner une image nette de tout le monde. Ici, vous avez deux problèmes principaux, la disposition et la lumière. Si le groupe est petit, il n'est pas difficile de placer chacun d'eux. S'il est important, vous aller devoir entasser tout le monde de façon que chacun d'entre eux soit visible. Si vous travaillez en extérieur, prenez ce que vous trouvez, gradins, dunes, colline (lol) et faites attention à la lumière car il faut éviter que certains personnes fassent de l'ombre à d'autres. Ce que vous pouvez régler avec l'éclairage. En extérieur, la lumière diffuse des journées nuageuses convient parfaitement aux portraits de groupe à cause de l'absence d'ombres. Vous pouvez surélever l'appareil. Mettez vous debout sur une chaise, montez sur un escalier et demandez à vos sujets de se réunir à vos pieds. J'ai déjà vu des photographes utiliser une échelle pour des photos de classe en extérieur. Vous utiliserez sans doute un grand angle et devez de ce fait faire attention à la distorsion car les personnes ses trouvant sur le côté seront déformées. Vérifiez la profondeur de champ pour être sûr que tout le monde sera net et n'hésitez pas à faire une série de photo afin d'éviter les personnes qui ferment les yeux. Bavardez avec votre groupe pendant que vous prenez les clichés, faites les rires. Ne prenez pas uniquement des photos quand personne ne bouge, parfois il se passe quelque chose de drôle qui mérite d'être sur l'image. Une photo de groupe ne veut pas dire automatiquement sérieux et triste. Le deuxième type de portrait de groupe demande plus d'imagination, le portrait conceptuel. Là, vous ne voulez pas seulement faire une photo qui monte tout le monde mais dire quelque chose sur ces personnes. Il faut alors choisir un angle, un emplacement et une composition qui montre le groupe et ce qui se passe. Imaginez que vous soyez en plein trekking et au milieu d'un superbe paysage, c'est le moment de faire une photo de groupe. Au lieu de réunir tout le monde au même endroit, éparpillez les de gauche à droite, tout en les éloignant vers le fond de "l'image" de façon à créer un triangle. Posé comme ceci, votre groupe va se fondre dans l'environnement tout en respectant le point de fuite de votre prise de vue sans gâcher le décors. Autre exemple, au lieu de photographier un groupe de nageur sur le plongeoir, faite une photo de groupe dans les gradins avec leur lunette et leur palme s'ils en ont, ce sera bine plus drôle. Ou si vous êtes dans le désert , prenez plutôt votre guide quand il cherche son chemin sur une carte, l'air hagard, les dunes derrière lui. Bref, faites parler votre photo. L'idée dans ce genre de photo de groupe est d'établir un rapport entre vos sujet et l'environnement où ils évoluent. L'humour est le bienvenue pour ce genre de photo, ou alors recherchez le parfait contraste. En un mot OSEZ ! N'oubliez pas que le groupe ne doit pas cacher l'endroit où ils sont, c'est élémentaire. Le moindre détail peut compter. Pour exemple, si vous prenez une photo de votre famille devant la maison que vous venez d'acheter, disposez bien votre petit groupe de façon à ce que l'on voit la maison, mettez les plus petites personnes, les enfants par exemple, devant le chemin qui mène à le porte de façon a ce qu'il reste visible. Les règles de composition sont valable pour toute photo. A vous de jouer ... [...]
Lire la suite de "Le portrait de groupe classic et conceptuel."
Commentaires Lectures Dernière activité
4 10 181 01/02/2007 19h21 par Frédéric Aller au dernier message
 

L'entrainement par le reportage photo.

Vous venez d'acquérir un bel appareil mais vous ne savez pas par quoi commencer, que photographier, comment apprendre tout en s'amusant et acquérir de la même manière de l'expérience. Après avoir lu votre mode d'emploi (si si, il le faut ...) pour vous familliariser avec votre matériel organisez vous un petit reportage photo avec les membres de votre famille ou des amis. De la même manière qu'un écrivain aborde un roman, vous allez réfléchir à votre sujet, son apparence, son lieu de vit et de travail, sa profession, sa personnalité. Comme pour le roman, vous allez rendre une description physique de votre sujet, sans oublier les aspects émotionnels et intellectuels. Cet entrainement va servir à entrainer votre oeil à la lumière et la composition deviennent des automatismes. Bien sure, si vous êtes un grand débutant, vous allez peut-être, au debut, vous servir de votre mode automatique. Dans ce cas, vous apprendrez à cadrer correctement. Ne confiez pas tout le travail à votre appareil, seul les humain peuvent capter les émotions, ne l'oubliez pas lorsque vous prenez une photo. Selon l'histoire que vous voudrez raconter avec vos photos, la première étape va consister à cerner le sujet et de décider quel type de photo vous aurez besoin pour fabriquer votre "reportage photo". L'ayant déjà fait dans l'enseignement, imaginons que votre sujet l'est aussi. Commencez par parler à un enseignant de votre projet, expliquez lui que vous allez la suivre et pour quoi faire afin d'avoir son accord. Comme vous passerez beaucoup de temps avec lui il est important qu'il comprend ce qu'implique ce projet. Si il coopère, il oubliera vite votre présence. Pour vous habituez, passez donc quelques jours avec elle sans prendre de photo, de cette manière vous ne l'agressez pas immédiatement et votre sujet et son entourage n'en seront plus qu'à l'aise les jours "j". De plus, vous pourrez repérer les endroits et les moments que vous prendrez plus tard en photo. N'hésitez pas à prendre des notes, un reportage ce n'est pas forcément que des images ... Prenons cet exemple de "chapitre" : - Le petit déjeuner - Le trajet jusqu'à l'école - La salle des professeurs - En classe - Le déjeuner à la cantine - Rencontres avec des élèves ou des parents - La surveillance de l'équipe de sport - Le diner en famille - Le devoir de ses enfants - La correction des copies. Il ne suffit pas de faire une photos de chacune des ces situations. Pour chacune d'elle, pensez au moment décisif, saisissez le regard et le sentiment, les facettes de sa vie. C'est à vous de découvrir ses moments, dans chaque situation, qui raconte mieux son histoire. Tout en sachant qu'une seule photo par châpitre devra suffir à elle même. Lors de votre reportage, pensez à avancer et reculer, à réaliser des portraits plus intimes, de prendre des photos de plus loin pour avoir une vue d'ensemble montrant l'environnement. Une fois le reportage terminé, regroupez votre histoire avec grand soin en ne choisissant que les meilleurs photos (si vous possédez Aperture ou Ligthroom utilisez la table lumineuse pour le faire en créant des piles pour chaque châpitre) Si vous n'êtes pas satisfait d'une scéance, d'un moment, n'hésitez pas à retourner sur les lieux en expliquant vos motifs. Voilà, vous venez de réaliser votre premier photo-reportage ! Ceci est un exemple, à vous de trouvez un sujet, dans votre famille ou autre. Vous verrez que ce genre d'exercice est utile lors de photo de mariage par exemple mais aussi pour perdre votre timidité. [...]
Lire la suite de "L'entrainement par le reportage photo."
Commentaires Lectures Dernière activité
9 5 945 01/02/2007 19h18 par Frédéric Aller au dernier message
 
Note de l'article : 3 votes - moyenne : 4.0000.

Comment faire de la photo infrarouge

[B]Vous avez certainement déjà vu des photos infrarouges. Celà consiste à filtrer la lumière pour ne capturer que la partie "infrarouge" du spectre lumineux, ce qui donne un rendu mystérieux et saisissant.[/B] Ce procédé existe depuis longtemps : "au temps de l'argentique", on utilisait un film spécial, avec un filtre. Au premier abord, une photo infrarouge peut ressembler à une photo noir et blanc "normale". Mais quand on y regarde de plus près, alors on repère les différences : certains éléments qui sont clairs à la lumière du jour (le ciel par exemple) apparaissent foncés, alors que d'autres qui sont normalement foncés (comme les feuilles et l'herbe), apparaissent clairs. [IMG]http://farm1.static.flickr.com/161/374512997_5267ef714b.jpg?v=0[/IMG] Photo par [URL="http://www.flickr.com/photos/boonna/"]boonna[/URL] Voici quelques pistes pour savoir comment s'y prendre. [B][SIZE=3]Retirer le filtre devant le capteur[/SIZE][/B] Il faut savoir que la plupart des reflex numériques actuels ont un filtre anti infrarouge devant le capteur, pour améliorer la qualité des images prises en conditions "normales". [URL="http://www.virusphoto.com/vbimghost.php?do=displayimg&imgid=546"][IMG]http://www.virusphoto.com/imagehosting/145bf71da10b03.jpg[/IMG][/URL] Si votre appareil est équipé d'un tel filtre, vous devrez le démonter. [COLOR=Red][B]:icon_arrow: Attention[/B] :[COLOR=Black] il vaut mieux faire ceci sur un vieil appareil, et être conscient des risques de déterioration liés à l'ouverture du boitier en cas de mauvaise manipulation. Ceci peut aussi [B]rompre votre contrat de garantie[/B].[/COLOR][/COLOR] Voici des instructions pour retirer ce filtre, par modèles (en anglais, mais avec photos pas à pas) : Nikon : [URL="http://www.astrosurf.com/buil/d70/ircut.htm"]D70/D70s[/URL] [URL="http://www.lifepixel.com/ir-tutorials/nikon-d50-digital-infrared-conversion-instructions.htm"]D50[/URL] [URL="http://www.lifepixel.com/ir-tutorials/nikon-d100-digital-infrared-conversion-instructions.htm.htm"]D100[/URL] [URL="http://www.lifepixel.com/ir-tutorials/nikon-d1x-digital-infrared-conversion-instructions.htm"]D1X[/URL] Canon : [URL="http://www.lifepixel.com/ir-tutorials/canon-5d-digital-infrared-conversion-instructions.htm"]5D[/URL] [URL="http://www.lifepixel.com/ir-tutorials/canon-10d-digital-infrared-conversion-instructions.htm"]10D[/URL] [URL="http://www.lifepixel.com/ir-tutorials/canon-20d-digital-infrared-conversion-instructions.htm"]20D[/URL] [URL="http://www.lifepixel.com/ir-tutorials/canon-rebel-xt-300d-digital-infrared-conversion-instructions.htm"]Rebel XT[/URL] [URL="http://www.lifepixel.com/ir-tutorials/canon-rebel-300d-digital-infrared-conversion-instructions.htm"]Rebel[/URL] Autres modèles [URL="http://www.lifepixel.com/IR.htm"]ici[/URL]. La solution la plus sûre reste de demander à un professionnel de retirer le filtre. Cela peut être une bonne idée également d'utiliser votre vieux reflex dont vous ne vous servez plus pour faire de l'infrarouge. Autre piste : certains fabricants comme Fuji proposent des appareils dédiés à l'infrarouge, [URL="http://www.virusphoto.com/928-un-reflex-numerique-infrarouge-chez-fuji.html"]comme celui-ci[/URL].[B] [IMG]http://farm1.static.flickr.com/151/366685383_8464a02f4f.jpg?v=0[/IMG] [/B]Photo par [URL="http://www.flickr.com/photos/brettwilde/"]Dr King Bertt[/URL] [B] [SIZE=3]Utiliser un filtre infrarouge[/SIZE] [/B]Vous allez devoir utiliser un filtre à mettre sur votre objectif, pour filtrer la lumière qui n'est pas infrarouge. La plupart des marques de filtres en proposent, et vous pourrez en trouver ou en commander dans votre magasin photo ou sur une boutique internet. [B][SIZE=3]Un peu de technique[/SIZE][/B] - Tout d'abord, vous aurez besoin d'utiliser un trépied : Le manque de lumière visible va demander un temps de pose plus long que d'habitude (quelques secondes en général). - Le filtre est très dense : vous aurez donc besoin de faire la mise au point avant de placer le filtre. - Faites l'exposition en mode manuel. Essayez de garder un temps de pose inférieur à 5 secondes pour éviter le bruit, et ajustez vos réglages en fonction. [IMG]http://farm1.static.flickr.com/173/374513218_195acfde97.jpg?v=0[/IMG] Photo par [URL="http://www.flickr.com/photos/boonna/"]boonna[/URL] Vous avez besoin d'inspiration ? voici [B][URL="http://www.flickr.com/groups/infrared/pool/"]un groupe Flickr[/URL][/B] consacré à la photo infrarouge ! [...]
Lire la suite de "Comment faire de la photo infrarouge"
Commentaires Lectures Dernière activité
140 148 375 06/07/2013 13h17 par Fauvel Thibault Aller au dernier message
 
Couleur>Inverser dans Gimp), et voyez si vous préférez l'image originale avec le fond noir, ou l'image inversée avec le fond blanc. Souvent, les images inversées ont plus d'impact. Vous pouvez aussi utiliser le tampon pour enlever des détails parasites. Pour coloriser la fumée, utilisez l'outil Teinte et Saturation (dans Photoshop Ctrl+U, dans Gimp : Calque>Couleur>Teinte et saturation). Vous pouvez aussi coloriser une partie de l'image, ou appliquer un dégradé de couleur en créant un nouveau calque rempli d'une couleur ou d'un dégradé, que vous allez fusionner en mode couleur par exemple. [IMG]http://www.virusphoto.com/imagehosting/145be00726c5dd.jpg[/IMG] [B][SIZE=3]Quelques exemples pour avoir de l'inspiration[/SIZE][/B] [URL="http://sensitivelight.com/smoke2/?image=6"]Exemple 1[/URL] [URL="http://sensitivelight.com/smoke2/?image=25"]Exemple 2[/URL] [URL="http://sensitivelight.com/smoke2/?image=29"]Exemple 3[/URL] [URL="http://www.flickr.com/photos/mylakent/sets/72057594095776648/"]Une galerie Flickr consacrée à cette technique[/URL] [URL="http://www.flickr.com/groups/artsmoke/pool/"]Un groupe Flickr sur la photo de fumée[/URL] [IMG]http://www.virusphoto.com/imagehosting/145be005f73559.jpg[/IMG]">
1 pièce(s) jointe(s) Note de l'article : 5 votes - moyenne : 3.2000.

Réaliser des photos de volutes de fumée

Voici une technique développée par Graham Jefferey pour photographier de la fumée. Il obtient des résultats originaux et saisissants. Vous pouvez voir [URL="http://sensitivelight.com/smoke2/"]son protfolio ici[/URL]. On avait déjà parlé de son travail sur le forum. A partir d'un tutorial en anglais [URL="http://www.photocritic.org/2007/artsmoke-photographing-smoke/"]publié ici[/URL], je vous livre quelques astuces pour reproduire ce type d'images. La seule chose dont vous avez besoin, c'est de vous concentrer sur la forme de la fumée. Les couleurs sont générées par la suite, sur ordinateur. Pour produire la fumée, Graham utilise des sticks d'encens, qu'on peut trouver un peu partout. Une fois que vous avez la fumée, il faut l'éclairer convenablement. Le plus important : que la fumée se détache du fond. [IMG]http://www.virusphoto.com/imagehosting/145be0039af108.jpg[/IMG] [B][SIZE=3]Eclairage et exposition[/SIZE][/B] Les meilleures photos seront obtenues dans un environnement où vous pouvez contrôler la lumière. Un studio est l'idéal, mais n'importe quel endroit où vous pouvez avoir un fond noir est convenable. Il vous faudra suffisamment de lumière pour pouvoir utiliser une vitesse assez élevée pour "geler" le mouvement de la fumée (1/125 ou plus). Utilisez une petite ouverture (pour avoir une grande profondeur de champ). Il faudra donc utiliser des sources de lumière puissantes. Vous ne pourrez pas trop monter en ISO, parce que le bruit risque de détruire les détails de la fumée (sauf si vous avez un appareil qui conserve une excellente qualité d'image en ISO élevés). Donc, vous l'avez compris, pour compenser vous aurez besoin d'une lumière puissante. Des spots halogène de chantier par exemple, devraient faire l'affaire. Ou un flash externe puissant, qu'on ne dispose pas sur l'appareil, mais au dessus de la fumée par exemple. Attention à ce que la lumière ne vienne pas éclairer le fond, qui doit rester noir. Pour avoir des formes intéressantes, vous pouvez amener des mouvements d'air, par exemple en agitant un papier ou une plume. En général, cela donne de meilleurs effets que de bouger le stick d'encens. Travaillez dans une pièce correctement ventilée, car si la fumée s'accumule, vous allez perdre de la lumière et du contraste. [IMG]http://www.virusphoto.com/imagehosting/145be004bcdb2f.jpg[/IMG] [B][SIZE=3]Retouche[/SIZE][/B] Maintenant que les photos sont faites, importez-les sur votre ordinateur. Utilisez les niveaux ou les courbes pour ajuster le contraste, de manière à ce que le fond soit parfaitement noir. Une fois que c'est fait, inversez l'image (ctrl+I dans Photoshop, Calque>Couleur>Inverser dans Gimp), et voyez si vous préférez l'image originale avec le fond noir, ou l'image inversée avec le fond blanc. Souvent, les images inversées ont plus d'impact. Vous pouvez aussi utiliser le tampon pour enlever des détails parasites. Pour coloriser la fumée, utilisez l'outil Teinte et Saturation (dans Photoshop Ctrl+U, dans Gimp : Calque>Couleur>Teinte et saturation). Vous pouvez aussi coloriser une partie de l'image, ou appliquer un dégradé de couleur en créant un nouveau calque rempli d'une couleur ou d'un dégradé, que vous allez fusionner en mode couleur par exemple. [IMG]http://www.virusphoto.com/imagehosting/145be00726c5dd.jpg[/IMG] [B][SIZE=3]Quelques exemples pour avoir de l'inspiration[/SIZE][/B] [URL="http://sensitivelight.com/smoke2/?image=6"]Exemple 1[/URL] [URL="http://sensitivelight.com/smoke2/?image=25"]Exemple 2[/URL] [URL="http://sensitivelight.com/smoke2/?image=29"]Exemple 3[/URL] [URL="http://www.flickr.com/photos/mylakent/sets/72057594095776648/"]Une galerie Flickr consacrée à cette technique[/URL] [URL="http://www.flickr.com/groups/artsmoke/pool/"]Un groupe Flickr sur la photo de fumée[/URL] [IMG]http://www.virusphoto.com/imagehosting/145be005f73559.jpg[/IMG] [...]
Lire la suite de "Réaliser des photos de volutes de fumée"
Commentaires Lectures Dernière activité
57 101 614 08/03/2012 17h31 par Aurelll Aller au dernier message
 
(iCi)<][/URL] Si jamais cela vous interressait de faire ce genre de photos, je pourrais indiquer à ceux qui le désirent les endroits où on peut trouver ces zigotos ! (Ceux à Montpellier, pistez Cirius !) Oliv'">
Note de l'article : 2 votes - moyenne : 4.0000.

Faire des photos de jongleurs & cracheurs de feu

Au bout de deux ans, j'ai tourné la page de ma vie concernant le monde du feu. Pour cloturer cette expérience assez inédite, j'ai co-écrit avec un ami un tutoriel pour que vous galériez moins que nous ;) Vous le trouverez : [URL="http://instantanes.net/HowTo-PhotosFeu.pdf"][>(iCi)<][/URL] Si jamais cela vous interressait de faire ce genre de photos, je pourrais indiquer à ceux qui le désirent les endroits où on peut trouver ces zigotos ! (Ceux à Montpellier, pistez Cirius !) Oliv' [...]
Lire la suite de "Faire des photos de jongleurs & cracheurs de feu"
Commentaires Lectures Dernière activité
23 8 508 27/02/2008 15h36 par TheRob Aller au dernier message
 
Note de l'article : 1 votes - moyenne : 1.0000.

Les gros plans et macro-photographie.

Grace aux nouvelles technologies numériques, il n'est plus nécessaire de recourir à un équipement professionnel pour obtenir un gros plan réussi. La capacité d'un appareil numérique à travailler à des distances très réduites du sujet est liée aux capteurs de petites tailles et de n'avoir besoin que d'objectifs à courte focale avec lesquels il est facile de rendre net des sujets proches. L'écran LCD (qui arrive aussi sur les reflex) est un autre avantage. Il aide à la précision du cadrage en gros plan sans la complexité de la visée reflex. Cependant, dans certaines situation il faudra conserver une distance en tre vous et le sujet si il est vivant. Un papillon est facilement effrayable et une ruche dangereuse ! Dans ce cas, optez pour un zoom et réglez là sur la focale la plus longue avant de faire la mise au point. Notez que la faible profondeur de champ d'un téléobjectif rend les autres éléments flous, même proches. Apprendre à choisir ce qu'il faut mettre dans le cadre et ce qu'il faut exclure est important, dans le cas d'une macro, l'image doit être simple et dégagée afin de pouvoir se concentrer sur votre gros plan et, au besoin, recadrer et détourer le sujet. Si le sujet bouge (brise, insecte ..) choississez la plus grande vitesse d'obturation compatible avec l'exposition pour figer le mouvement. Evitez les éclats de lumière pour éviter des points brillant sur la photo ou du flou lors du cadrage. Là encore, l'écran lcd est pratique pour éviter ça. Dans tous les cas, la profondeur de champ sera forcément limitée et sans objectif très technique il est impossible de réaliser une mise au point sur tout le sujet, choisissez donc la partie la plus importante de l'image. Qui dit image net et précise dit trépied. En effet les moindres mouvements de l'appareil ou du sujet sont amplifiés pas le gros plan, il faudra donc veiller à bien stabiliser votre matériel pour éviter une image floue. Utiliser le flash brièvement en le réglant en basse puissance ou en utilisant un écran translucide devant lui peut contrecarrer le bouger. Faites plusieurs essaies. Tout dépendra du reflet sur le sujet et la distance entre l'objectif et lui. Ne pas utiliser le flash automatique ! Il provoquerait une surexposition. Gros plan de visage : attention. On est souvent tenté de s'approcher de trop près. Du coup, certains traits sont grossis, souvent le nez, le front et les joues. On appel cela une distorsion de la perspective. Même si ce n'est pas visible dans la visée, elle le sera lors de l'impression de la photo. La solution est d'utiliser un objectif plus long, au moins un 70mm (équivalent 24x36), pour que cette perspective soit correcte. Prenez la photo en utilisant votre zoom à sa plus longue focale et préférez de profil plutôt que de face. ne remplissez pas tout le cadre pour prendre le visage, recadrez plutôt après si necessaire. Si vous utilisez un trop grand angle pour saisir un visage de près vous obtiendrez une déformation. Enjoy ! [...]
Lire la suite de "Les gros plans et macro-photographie."
Commentaires Lectures Dernière activité
8 7 313 31/03/2007 12h01 par crevette Aller au dernier message
 
Note de l'article : 3 votes - moyenne : 4.0000.

5 astuces pour diriger un modèle photo débutant

Pour un modèle débutant, ou pour un client qui vous commande une série de portraits, et qui n'a pas l'expérience de la photo, une séance de prise de vue peut être plus stressante qu'un rendez-vous chez le dentiste... et malheureusement, vos photos ne seront pas forcément réussies avec un modèle mal à l'aise. [B]Voici 5 astuces pour réussir vos photos de portraits avec un modèle amateur :[/B] [B][SIZE=3]1. Le stress du modèle est votre ennemi : mettez-le à l'aise ![/SIZE] [/B]Quoi de pire qu'un modèle anxieux ou stressé ? Plus il/elle sera à l'aise, plus vos images seront naturelles. Faites connaissance avec votre modèle, offrez-lui un café, et commencez par discuter un peu avant d'attaquer les "choses sérieuses". Vous pouvez commencer par lui présenter votre portfolio, et votre façon d'aborder la photo, par exemple. Surtout, ne le laissez pas être impressionné par votre matériel. Un reflex sur pied, avec un ensemble de lumières, de réflecteurs et de parapluie, ça peut être impressionnant pour une personne qui n'est pas habituée. Avant la prise de vue, vous pouvez lui montrer comment fonctionne votre matériel, à quoi servent tous ces accessoires impressionnants... On peut également lui faire prendre en main l'appareil photo, lui montrer à quoi servent les lumières en expliquant brièvement les différences de rendu avec tel ou tel parapluie ou accessoire... Votre modèle sera beaucoup moins impressionné et se sentira à l'aise. Certains photographes demandent à leur modèles d'apporter leur CD préféré et le passent pendant la séance de photos. Tout ce qui peut faire en sorte que votre modèle se sente bien est le bienvenu ! [SIZE=3] [B]2. Faites comprendre à votre modèle ce que vous attendez de lui/d'elle :[/B][/SIZE] Avoir avec soi un échantillon de photos, qui présentent des attitudes telles que celle que vous souhaitez avoir, c'est un excellent moyen pour faire comprendre au modèle ce que vous en attendez. Vous pouvez sélectionner des images dans des magazines, par exemple. Vous pouvez aussi lui faire découvrir votre portfolio, et les photos proches du type de rendu que vous recherchez. Plus votre modèle comprendra quelle attitude vous souhaitez capturer avec votre appareil, plus il/elle saura adopter cette attitude. [B] [SIZE=3]3. Pour que votre modèle soit naturel, demandez-lui de vous parler.[/SIZE] [/B] Pendant la prise de vue, il/elle peut vous raconter son dernier weekend, ses dernières vacances, vous expliquer son activité dans telle ou telle association, ou improviser sur un thème. Essayez de lancer des discussions qui le passionnent, par exemple en lançant un débat sur un sujet dans lequel il/elle est très impliqué(e). Les clichés gagneront en naturel : en réfléchissant à son histoire, votre modèle n'aura pas à l'esprit de "poser". [B][SIZE=3]4. Soyez pédagogue et proscrivez les termes techniques[/SIZE][/B] N'utilisez pas de terme technique : inutile de jouer à "celui qui s'y connaît", le risque est d'impressionner votre modèle et de renforcer son apréhension. Utilisez des mots simples et soyez pédagogue. [B][SIZE=3]5. Vous avez besoin d'un sourire ? Faites-lui raconter des blagues.[/SIZE] [/B]Rien de pire qu'un sourire forcé, ou qu'un "cheeze" surfait... La meilleure méthode pour capturer un sourire ou un rire, c'est le naturel. Mais une séance de prise de vue n'est pas forcément ce qu'il y a de plus comique. Demandez à votre modèle de vous raconter les 5 blagues qu'il/elle préfère, ou de vous raconter le dernier sketch de tel ou tel comique. Rien de tel pour déclancher un fou-rire naturel. Vous pourrez capturer des sourires et des rires sur le vif :) [B]Pour conclure, vous l'avez compris : le modèle doit avant tout passer un bon moment. C'est là qu'il sera le plus naturel, et qu'il révèlera sa vraie nature ![/B] Bonnes photos ;) [...]
Lire la suite de "5 astuces pour diriger un modèle photo débutant"
Commentaires Lectures Dernière activité
29 50 609 11/10/2012 16h04 par ZOOMUP Aller au dernier message
 
Note de l'article : 1 votes - moyenne : 4.0000.

Planifier vos prises de vue selon la position du soleil

L'élément le plus important pour prendre des bonnes photos : l'éclairage. La température de la couleur, les textures, les formes, les contrastes et les couleurs sont énormément influencées par l'angle de la lumière, et donc par la position du soleil. Savoir prendre des photos au moment idéal, c'est ce qui fait souvent la différence entre une photo "amateur" et une photo "professionnelle". [B][SIZE=3]Planifier vos prises de vue selon la position du soleil[/SIZE] [COLOR=Red] Ces données correspondent à une journée où le soleil se lève à 6h du matin, et se couche à 19h.[/COLOR][/B] Adaptez votre planning en fonction de la saison... [B]Pour connaître l'heure du lever et du coucher du soleil partout dans le monde, à une date donnée,[/B] [B][URL="http://www.cactus2000.de/fr/sonne/index.shtml"]cliquez ici.[/URL][/B] [B]5h [/B]: lumières roses, ambiance mystérieuse et athmosphère "magique" idéale pour les lacs, les rivières et les paysages. [B] 6h à 7h[/B] : Belles lumières chaudes, belles textures sur les sujets orientés vers l'est. [B]7h-10h[/B] : La ville commence à vivre, les rues s'animent. Idéal pour les photos urbaines, avec de belles textures (le soleil éclaire toujours de côté). [B]10h-14h[/B] : La lumière du soleil est trop forte pour les paysages et les portraits. Elle est par contre idéale pour les photos des rues entourées de hauts immeubles, qui mettent ces rues dans l'ombre aux autres moments. [B]14h-16h[/B] : Le ciel est très bleu, très saturé (encore plus avec un filtre polarisant). Les photos incluant du ciel ou des nuages sont à privilégier à ce moment là. [B]16h-18h45[/B] : Belles lumières chaudes, belles textures sur les sujets orientés vers l'ouest. On peut faire le même parcours qu'entre 6h et 7h, on le découvrira avec une lumière différente, ce qui peut être intéressant. [B]18h45-19h30[/B] : Coucher de soleil. Beau ciel 10 minutes avant et 10 minutes après le coucher du soleil. [B]19h30-20h[/B] : Silhouettes et horizons à privilégier. [B]21h[/B] : Photos de nuit. Il est temps de vous reposer pour la journée du lendemain :good: [...]
Lire la suite de "Planifier vos prises de vue selon la position du soleil"
Commentaires Lectures Dernière activité
18 21 901 07/12/2014 18h08 par bucheron Aller au dernier message
 
1 pièce(s) jointe(s) Note de l'article : 4 votes - moyenne : 3.0000.

Photographier dans la rue

Si il est facile de faire des photos des gens que nous connaissons il n'en ai pas de même en ce qui concerne les étrangers. Pour en finir avec notre timidité, il faut changer notre attitude, si vous avez peur de prendre une photo d'une personne dans la rue, cette personne ne sera pas à l'aise avec vous non plus. Ne vous cachez pas non plus, s'ils vous voient ils penseront que vous êtes louche et que vous voulez exploiter leur image à des mauvaises fins. Apprenez à aborder les gens, approchez vous d'eux, soyez amicale et souriez, mettez y une note d'humour et expliquez leur ce que vous voulez faire, ils seront flattés de pouvoir participer. Notez que si vous êtes à l'étranger renseignez vous sur les coutumes locales, je me souviens qu'en Thaïlande, ils n'aimaient pas que je les prennent en photos, mais plutôt le contraire ... Prêt ? Alors en piste ! Promenez vous en ville, dans les rues, soyez attentif a ce qui se passe autour de vous,quand quelque chose attire votre regard, approchez vous d'avantage et pensez comment rendre sur la photo ce qui vous à fait arrêter. Si vous voulez prendre des clichés sur le vif, ne vous imposez pas. POur photographier uen foule, attendez que les quelques personnes qui vous ont vus ne vous observe plus. Ils vous oublieront vite car ils sont occupés a faire autre chose. Si vous voulez jouer dans la discrétion, trouvez un endroit où vous assoir ou rester debout de manière à garder une bonne vue de la scène. Si vous avez un téléobjectif assez long, personne ne vous remarquera. Si quelqu'un vous remarque, faite lui signe, souriez mais évitez d'être froid, vous ne faites rien de mal ... Si vous êtes dans un lieu fréquenté, un restaurant ou une terasse de café, attendez que tout le monde se fasse à votre présence. une fois replongés dans leur conversation, ils ne feront plus attention à vous. Dans tous les cas, faites preuve de tact, évitez donc le mode rafale. le truc, c'est trouver le bon moment. Pour celà, il faut anticiper l'instant décisif et le comportement des autres. Si vous attendez et observer soyez toujours prêt à prende la photo, sinon, c'est déjà trop tard. Par exemple si vous voyez une personne qui essaye de traverser la rue avec un nombre incalculable de paquet, observez le, attendez qu'il commence à traverser cette rue en courant, visez le et au moment où les paquets tombent, clic ! Vous avez la bonne prise. Vous avez compris, il faut anticiper ce qu'il va se passer. Et un tas de chose arrive chaque jour. Un enfant souris toujours quand il reçoit un bonbon, tout comme la foule se lève en même temps lors d'un but et les mains se soignent quand deux hommes se rencontrent. Pour en revenir au portrait de rue, la première chose est détablir un contact, dites qui vous êtes, ce que vous faîte de manière franche et amicale. Prenez le temps de parler, les gens refusent rarement. Dans le cas contraire, poursuivez votre chemin et restez courtois, il y aura d'autres choses à photographier plus loin. Bonne chance :) Pour terminer, photographier léger. Inutile de vous encombrer, prenez le minimum pour vous fondre dans la foule. [...]
Lire la suite de "Photographier dans la rue"
Commentaires Lectures Dernière activité
44 14 911 11/08/2014 19h26 par comcast Aller au dernier message
 
Note de l'article : 2 votes - moyenne : 3.0000.

Réussir ses photos d'architecture et de villes

La photo urbaine et d'architecture est le style photographique que je pratique le plus, et je vais essayer de vous donner ici quelques pistes. Il existe plusieurs façon de faire de la photo urbaine, et c'est ici ma façon de faire dont je parle. Il y a autant de méthodes que de photographes, et [B]ça n'a dont pas du tout vocation à imposer quoi que ce soit, mais simplement à donner des idées et pistes de réflexion personnelles.[/B] J'ai illustré cet article de photos que j'ai prises pour la plupart à [B]Bucarest, Brasov (Roumanie), et Paris.[/B] [B][SIZE=3]Cherchez une thématique[/SIZE][/B] Lorsque vous prenez des photos d'une ville ou d'un bâtiment, dites vous que vous n'êtes pas là pour photographier des façades, mais pour transmettre l'athmosphère qui se dégage de la ville ou du bâtiment à ceux qui verront les images. [B]Mettez-vous à la place de celui qui découvre les images[/B] : comment lui faire vivre la même sensation que vous ressentez en marchant dans cette ville ? Pensez aux sentiments, à l'angoisse, à l'émerveillement, à la lassitude... bref, à ce qui se dégage vraiment de la ville. Je pense que la plus grande erreur en photo d'architecture, c'est de se dire : "je vais prendre des photos de cette ville, ou de ce monument". De belles photos d'architecture ne sont pas là pour vous montrer la hauteur d'un bâtiment, pour reproduire telle ou telle fenêtre ou colonne, mais pour [B]transmettre les sentiments que vous ressentez dans ce lieu[/B], pour transmettre l'athmosphère du lieu le plus fidèlement possible. [B][SIZE=3]Trouvez la bonne lumière[/SIZE][/B] Le meilleur moment de la journée pour prendre des photos en extérieur est soit après le lever du soleil, soit avant son coucher, quand la lumière vient de côté au lieu de venir directement d'en haut. Le meilleur des deux : tôt le matin. Il y a une différence de la qualité de la lumière entre le matin et le soir, et il y a généralement moins de gens dans la rue le matin. Cependant, lorsqu'on photographie des bâtiments, la meilleure chose à faire est de prendre la photo lorsque les façades sont éclairées comme on le souhaite. Juste après le lever du soleil, ou juste avant le coucher, il y a peu d'ombres et les couleurs saturent mieux. Quelques heures après/avant, on a un maximum d'ombres, et les reliefs rendent mieux. On peut prendre la même photo le matin et le soir par exemple, et comparer le rendu des ombres pour choisir la meilleure. [B]Faire le même trajet, dans un sens le matin et dans l'autre sens le soir donne souvent des surprises ! [/B]En ce qui concerne le ciel,[B] il est plus saturé et son bleu est plus profond en fin d'après-midi :[/B] [U][IMG]http://farm1.static.flickr.com/75/210270831_817aede305.jpg?v=0[/IMG] [IMG]http://farm1.static.flickr.com/66/206626702_9084aaf3f5.jpg?v=0[/IMG] [/U][B] La tombée de la nuit, et les photos de nuit[/B] (au trépied...) permettent aussi de transmettre une athmosphère souvent totalement différente, dans les mêmes lieux. [U][IMG]http://farm1.static.flickr.com/116/270697984_c454cd28e7.jpg?v=0[/IMG][/U] [B][SIZE=3]Cadrez à l'inverse des touristes[/SIZE][/B] Sur les photos d'architectures, on voit trop souvent le même type de cadrage, de face, et à hauteur d'homme. Le meilleur moyen de cadrer une photo, pour moi, c'est de regarder le cadrage que prennent les touristes (ceux qui se tiennent tous devant le bâtiment et prennent la même photo...) et chercher un angle de vue résolument différent, ne pas hésiter à [B]se contorsionner[/B], à utiliser les diagonales et [B]à vous rapprocher un maximum du bâtiment. [/B](certains cadrages ici sont extrêmes, on peut aimer ou non...)[B] [IMG]http://farm1.static.flickr.com/90/210270770_4031fbbaab.jpg?v=0[/IMG] [/B] [IMG]http://farm1.static.flickr.com/97/280915797_f2649838ff.jpg?v=0[/IMG] [IMG]http://farm1.static.flickr.com/94/280915871_3d680ef8c3.jpg?v=0[/IMG] [IMG]http://farm1.static.flickr.com/88/206368081_d49d973fd1.jpg?v=0[/IMG] [U][IMG]http://farm1.static.flickr.com/114/270585739_2fe78bfa1c.jpg?v=0[/IMG][/U] [B][SIZE=3]Ne montrez pas que ce qui est propre[/SIZE][/B] Une ville n'est pas en réalité que ce que montrent les cartes postales. Et parfois, le charme vient de l'intérieur, des ruelles, des dégradations, de l'usure... Celà fait partie de la vie d'une ville, c'est là qu'on sent battre son coeur, et la vie de ses habitants. C'est complètement sous-exploité par les touristes, et souvent, on y découvre des merveilles. [IMG]http://farm1.static.flickr.com/120/291104024_7b549b352a.jpg?v=0[/IMG] [IMG]http://farm1.static.flickr.com/165/336274852_fe4e256bf7.jpg?v=1167320962[/IMG] [IMG]http://farm1.static.flickr.com/116/280925815_69b20fb8a4.jpg?v=0[/IMG] [IMG]http://farm1.static.flickr.com/118/280918595_ecfca7bd10.jpg?v=0[/IMG][SIZE=3][B] Changez d'objectifs et de point de vue [/B][/SIZE] Lorsque vous visitez une ville, votre regard ne reste pas à une distance constante des immeubles : vous vous intéressez à une façade dans son ensemble, à une rue, puis à un détail, le bord d'un trottoir, un graffiti... Dans votre travail photo sur la ville, [B]vous pouvez essayer de reproduire ceci en utilisant différents plans et focales.[/B] Mélanger les prises de vue générales, et les détails d'un bâtiment, ça permet de montrer l'athmosphère qui se dégage du lieu. Il ne faut pas hésiter à sortir son téléobjectif en photo d'architecture, pour apporter une vision des détails qui viennent compléter les photos prises en grand angle ou à focale standard. [IMG]http://farm1.static.flickr.com/99/291117470_7e25654476.jpg?v=0[/IMG] [IMG]http://farm1.static.flickr.com/117/291104317_cfff62a35d.jpg?v=0[/IMG] [B] [IMG]http://farm1.static.flickr.com/94/270693331_3fdfc7d987.jpg?v=0[/IMG] [SIZE=3] Intéressez-vous aux textures[/SIZE] [/B]Les textures sont nombreuses dans une ville, et apportent parfois beaucoup d'informations sur l'athmosphère du lieu. Il y a une mine d'or dans ces textures urbaines, qui est très peu exploitée... [IMG]http://farm1.static.flickr.com/147/336278476_367448cfaa.jpg?v=0[/IMG] [IMG]http://farm1.static.flickr.com/122/291114402_99a4e4384e.jpg?v=0[/IMG] [B][SIZE=3] Jouez avec la ville[/SIZE][/B] Vous pouvez détourner des éléments de la ville, montrer des sujets auxquels on n'accorde aucune attention d'habitude, et qui, vus sous un nouveau regard, deviennent vivant. On peut aussi jouer sur les contrastes entre les sujets (sale/propre, richesse/pauvreté, ancien/moderne), sur les décalages, les anachronismes... Comme le dit la pub pour l'EOS 400D : [B]le monde est un terrain de jeux ![/B] :good: [IMG]http://farm1.static.flickr.com/104/301138703_3fecee3180.jpg?v=1163964706[/IMG] [IMG]http://farm1.static.flickr.com/101/270695746_219e5a1e7d.jpg?v=1160955048[/IMG] Voilà, j'espère que ces pistes vous donneront quelques idées. [B]Encore une fois, il ne s'agit pas d'un modèle, mais d'une vision très personnelle. Donc cet article n'impose rien, il propose simplement des pistes.[/B] [...]
Lire la suite de "Réussir ses photos d'architecture et de villes"
Commentaires Lectures Dernière activité
28 25 492 12/08/2010 20h21 par Lux Aller au dernier message
 
Les 15 articles
les plus récents

Les 15 articles
les plus suivis

Les 15 articles
les plus consultés


Options d'affichage
Afficher les articles 66 jusqu'à 78 de 85
Trier par Ordre de tri
Depuis
Outils de rubrique Rechercher dans cette rubrique
Rechercher dans cette rubrique :

Recherche avancée



LinkBacks Enabled by vBSEO © 2011, Crawlability, Inc.
Powered by vBulletin® Version 3.8.2 - Copyright ©2000 - 2013, Jelsoft Enterprises Ltd.
2006 - 2015 © ® VirusPhoto. Tous droits réservés.