.
virusphoto virusphoto

Identifiant

Mot de passe

Derniers messages Messages du jour Sujets sans réponse S'inscrire

Rejoignez-nous !

VirusPhoto » Forum » Les articles VirusPhoto

Articles : Développer sa créativité Outils de rubrique Rechercher dans cette rubrique
Note de l'article : 5 votes - moyenne : 3.4000.

Réussir ses photos de couchers de soleil

Le coucher de soleil est un grand classique de la photo. On a vite fait d'avoir une photo sans originalité, la même qu'on prise des milliers d'autres photographes. [B]Voici donc quelques astuces pour améliorer vos photos de choucher de soleil, et y apporter un peu d'originalité :[/B] [B] [SIZE=3]Ajouter un sujet secondaire :[/SIZE][/B] Un coucher de soleil est beau en soi. Celà ne demande pas une maîtrise technique et esthétique particulière pour capturer ce moment, et tous les photographes possèdent dans leur collection de telles images, identiques pour la plupart. Un coucher de soleil en soi n'est donc intéressant que si un autre élément vient s'y ajouter : la silhouette d'un bateau, d'un couple qui s'embrasse, d'un arbre ou d'une vieille ruine... [B] Choisissez des sujets faciles à voir, dont la forme se détache clairement. Il vont rester secondaires dans l'image : faites vos réglages d'exposition sur le ciel, pas sur ce sujet secondaire. On n'en capturera que la silhouette.[/B] [IMG]http://farm1.static.flickr.com/52/146075434_a38b5c3882.jpg?v=0[/IMG] [I](photo par [URL="http://www.flickr.com/photos/troyholland/"]Troy Holland[/URL]) [IMG]http://farm1.static.flickr.com/138/346814645_eeddd9379e.jpg?v=0[/IMG] (photo par [URL="http://www.flickr.com/photos/fwhsu/"]Silent Observer[/URL]) [/I][I] [IMG]http://farm1.static.flickr.com/163/416176074_0e79c8a758.jpg?v=0[/IMG] (photo par [/I][I][URL="http://www.flickr.com/photos/verbmynoun/"]Verb My Noun[/URL]) [/I] Celà peut être intéressant aussi d'avoir un sujet avec une autre source de lumière que le coucher de soleil lui-même : [IMG]http://farm1.static.flickr.com/25/44020667_f41df6c156.jpg?v=0[/IMG][I] (Photo par [URL="http://www.flickr.com/photos/goston/"]Goston[/URL][/I][I])[/I] [SIZE=3][B]Trouver le bon endroit :[/B][/SIZE] Si vous connaissez la région, et que vous savez aussi à quelle heure le soleil se couche, alors rien n'est plus facile. Partez avec votre appareil photo une heure avant, pour chercher un lieu intéressant. Mais si vous ne connaissez pas l'endroit, savoir à quel endroit se couche exactement le soleil demande un peu de préparation. Prévoyez par exemple votre séance "coucher de soleil" un jour en avance, en faisant un repérage la veille. [B] Vous pouvez aussi utiliser une boussole, pour savoir où est l'ouest. C'est assez facile en ville, mais si vous êtes en plein milieu du Grand Nord ou perdu au fin fond du désert, vous apprécierez d'avoir une boussole en poche.[/B] N'ayez pas peur de demander aux habitants où sont les meilleurs endroits pour voir un beau coucher de soleil. [B] Mais dans certains cas, les meilleurs endroits ne seront pas forcément les plus touristiques, à vous de faire preuve d'originalité. Voici un bon exemple :[/B] [IMG]http://farm1.static.flickr.com/131/415982367_5c55d0968a.jpg?v=0[/IMG] [I](photo par [URL="http://www.flickr.com/photos/kaiuhlemeyer/"]kaiuhlemeyer[/URL])[/I] [SIZE=3][B] L'exposition :[/B][/SIZE] Il est rarement difficile d'avoir une bonne exposition pour un lever ou coucher de soleil, puisque l'on peut obtenir une belle image avec plusieurs types de réglages différents. [B] Si vous sous-exposez, les couleurs seront plus saturées, et si vous sur exposez légèrement, elles auront une apparence plus douce, du type pastel.[/B] Si l'on apprécie les couleurs saturées, il ne faut donc pas hésiter à sous exposer légèrement. Ou à utiliser le bracketing pour avoir un échantillon de différents réglages d'exposition. Pour faire l'exposition, placez le soleil en dehors de l'image, et choisissez un point situé juste à droite ou à gauche du soleil. Utilisez la fonction qui vous permet de bloquer le réglage d'exposition, puis composez l'image. (ou bloquez-là simplement en maintenant le déclancheur appuyé à mi-course). [B] N'hésitez pas à utiliser un très long temps de pose, pour dramatiser le ciel et jouer avec les nuages, comme ici par exemple :[/B] [IMG]http://farm1.static.flickr.com/115/289516571_e72f06c7fa.jpg?v=0[/IMG] [I](Photo par [URL="http://www.flickr.com/photos/kevingrahame/"]Kevin Grahame[/URL])[/I] [SIZE=3][B]Améliorez la nature :[/B][/SIZE] N'hésitez pas à travailler l'image sur Photoshop, Gimp, ou votre logiciel favori. Vous pouvez travailler les niveaux pour augmenter les contrastes et avoir un noir pur par exemple, pour les zones sombres. Vous pouvez également travailler la couleur en ajustant les courbes. Les couchers de soleil sont liés au rêve, à la symbolique, plus qu'à la réalité en elle-même. N'hésitez donc pas à travailler l'image tout en évitant les clichés grossiers et "cucu" que l'on voit souvent sur les cartes postales des lieux touristiques. Si vous maîtrisez bien la retouche, vous pouvez aussi vous amuser à intégrer un coucher de soleil sur une photo d'un autre lieu. [B]N'hésitez pas à compléter cet article avec vos photos et conseils ![/B] [...]
Lire la suite de "Réussir ses photos de couchers de soleil"
Commentaires Lectures Dernière activité
33 50 767 12/06/2013 14h58 par LucieNico Aller au dernier message
 
Note de l'article : 4 votes - moyenne : 2.5000.

Photographier des réflections avec une feuille de Mylar

[B]Voici une idée d'atelier photographique créatif, où l'on va jouer avec les réflections produites par des objets sur une feuille de Mylar. [/B]Le Mylar est un type de polyester. Il est utilisé dans un grand nombre de produits, et est disponible dans plusieurs couleurs, finitions et tailles. Il permet des effets créatifs exceptionnels, en photographie. Le Mylar qui est utile pour faire des sacs à pommes de terre n'est pas forcément le même que l'on va utiliser pour faire des photos. [B]Ce dont nous avons besoin est le Mylar fin et argenté qui est disponible dans un grand nombre de magasins d'art.[/B] Procurez-vous un rouleau de ce matériau, et préparez-vous à de bonnes photos où vous allez pouvoir jouer avec les distorsions. [B]Lorsqu'on place une feuille de Mylar à plat sur une table, elle a l'effet d'un miroir presque parfait. Lorsqu'on lui donne une forme en le pliant délicatement, il va refléter des objets avec une distorsion que l'on peut contrôler en manipulant la feuille. [IMG]http://farm1.static.flickr.com/6/74503277_b55a4a809d.jpg?v=0[/IMG] [/B][I](photo par [URL="http://www.flickr.com/photos/dphiffer/"]Dan Phiffer[/URL])[/I] Manipulez-le avec précaution : il est facile de l'abimer, et les empreintes de doigts y sont facilement visibles. [B]Si vous n'en trouvez pas, vous pouvez aussi utiliser des objets réalisés en Mylar[/B], par exemple ce type de décorations : [IMG]http://www.virusphoto.com/imagehosting/145f05dd2c4517.jpg[/IMG] [SIZE=3][B]Ce dont vous avez besoin en plus du Mylar :[/B][/SIZE] [B]Il s'agit en général d'un travail sur des gros plans.[/B] Vous aurez donc certainement besoin d'un objectif macro, ou d'un complément optique qui vous permette de faire de la macro. Utilisez également un trépied pour que votre appareil photo reste stable. [B]La surface à utiliser dépend de l'effet que vous souhaitez[/B] : vous pouvez utiliser une table, une chaise, ou même travailler par terre. Pour l'éclairage, vous pouvez utiliser de la lumière continue (ampoule électrique classique) ou la lumière du jour. La lumière doit éclairer principalement le sujet, pas le Mylar. Sinon, vous obtiendrez des reflets parasites sur la feuille. [B]Vous pouvez utiliser comme sujet n'importe quel type d'objets...[/B] Plus ils sont colorés, mieux c'est. Les fleurs peuvent être une bonne idée de sujet, comme les fruits ou toute autre chose. [SIZE=3][B]Idées d'utilisation :[/B][/SIZE] Voici quelques idées pour obtenir de bonnes photos avec cette techniques. [B] 1.[/B] Au-lieu de faire refléter le sujet sur une feuille de Mylar plate,[B] créez des plis dans la feuille, à la manière d'un rideau[/B]. Plus il y aura de plis, plus vous aurez une image abstraite, avec des distorsions. [B]2. Créez un tube avec le Mylar[/B], et photographiez à travers. Expérimentez différentes ouvertures pour jouez sur la profondeur de champ, et différents endroits sur lesquels faire la mise au point. [B][IMG]http://www.virusphoto.com/imagehosting/145f05b7713b02.jpg[/IMG] 3. Placez la feuille de Mylar sur une table[/B], en la laissant la plus plate possible. Placez vos objets dessus, et photographiez simplement la réflection, et non l'objet lui-même. [B]4. Ne vous restreignez pas à des objets en trois dimensions[/B]. Vous pouvez utiliser des morceaux de papier de couleur comme sujet, et jouer avec leurs réflections et leurs ombres sur le Mylar. [B]On peut trouver énormément d'utilisations différentes du Mylar... N'hésitez pas à partagez les vôtres ![/B] [...]
Lire la suite de "Photographier des réflections avec une feuille de Mylar"
Commentaires Lectures Dernière activité
13 13 255 08/03/2010 11h52 par skippy Aller au dernier message
 
">
Note de l'article : 5 votes - moyenne : 4.2000.

La réfraction : utiliser des gouttes d'eau comme "objectif"

[B][COLOR=#000000]Après la pluie, on peut utiliser les gouttes d'eau laissées sur la végétation pour les utiliser comme un objectif.[/COLOR][/B] [B][COLOR=#000000]On peut faire la même chose avec un verre d'eau pour s'entrainer.[/COLOR][/B] [COLOR=#000000]L'eau réagit comme une lentille d'un objectif, en capturant une petite image inversée. Le phénomène s'appelle la [B]réfraction[/B] (à ne pas confondre avec la réflection).[/COLOR] [IMG]http://farm1.static.flickr.com/176/386091626_4e527e7846.jpg?v=0[/IMG] [I](photo par [URL="http://www.flickr.com/photos/ecstaticist/"]ecstaticist[/URL])[/I] [COLOR=#000000] [/COLOR][COLOR=#000000] [SIZE=3][B]Matériel nécessaire :[/B][/SIZE][/COLOR] [COLOR=#000000]- Un objectif macro, ou un complément optique permettant de faire de la macro (bonnette...)[/COLOR] [COLOR=#000000]- Un trépied.[/COLOR] [SIZE=3][B]Utiliser une goutte d'eau comme objectif :[/B][/SIZE] Rien de plus simple : il suffit de parcourir les branches et les feuilles pour trouver la bonne goutte d'eau, avec le bon sujet derrière. C'est tout de même assez difficile à trouver et la recherche peut être frustrante. [IMG]http://farm1.static.flickr.com/100/257406993_4fa27b0502.jpg?v=0[/IMG] [I](photo par [URL="http://www.flickr.com/photos/ecstaticist/"]ecstaticist[/URL])[/I] [IMG]http://farm1.static.flickr.com/140/383617789_42e12ce95d.jpg?v=0[/IMG] [I](photo par [URL="http://www.flickr.com/photos/shearwater/"]Shearwater[/URL])[/I] [B]Vous pouvez tricher[/B] en en amenant une branche, une feuille ou un brin d'herbe à l'intérieur, en l'attachant à un support et en plaçant votre sujet derrière. [IMG]http://farm1.static.flickr.com/147/341986629_757fc9a0ed.jpg?v=0[/IMG] [I](photo par [URL="http://www.flickr.com/photos/ecstaticist/"]ecstaticist[/URL])[/I] [COLOR=#000000]Une autre méthode de "triche" consiste à placer une photo du sujet derrière la goutte d'eau plutôt que le véritable sujet.[/COLOR] [COLOR=#000000][IMG]http://farm1.static.flickr.com/147/388398728_f589d9beab.jpg?v=0[/IMG][/COLOR] [I](photo par [URL="http://www.flickr.com/photos/ecstaticist/"]ecstaticist[/URL])[/I] [COLOR=#000000][IMG]http://farm1.static.flickr.com/102/264536491_e7263d304f.jpg?v=0[/IMG][/COLOR] [I][COLOR=#000000](photo par [/COLOR][URL="http://www.flickr.com/photos/audreyjm529/"]audreyjm529[/URL][/I][COLOR=#000000][I])[/I] [/COLOR] [COLOR=#000000][B]Vous pouvez aussi utiliser du sucre de canne liquide[/B] ou tout autre corps transparent visqueux : sa forme tient plus longtemps que l'eau.[/COLOR] [COLOR=#000000][B]Et pourquoi ne pas utiliser plusieurs gouttes à la fois[/B], comme ici :[/COLOR] [COLOR=#000000][IMG]http://farm1.static.flickr.com/119/260776804_12aaa9b5fa.jpg?v=0[/IMG][/COLOR] [I](photo par [URL="http://www.flickr.com/photos/ecstaticist/"]ecstaticist[/URL])[/I] [IMG]http://farm1.static.flickr.com/100/257406993_4fa27b0502.jpg?v=0[/IMG] [I](photo par [URL="http://www.flickr.com/photos/ecstaticist/"]ecstaticist[/URL])[/I] [IMG]http://farm1.static.flickr.com/107/257407259_26e6bdc9a9.jpg?v=0[/IMG] [I](photo par [URL="http://www.flickr.com/photos/ecstaticist/"]ecstaticist[/URL])[/I] [IMG]http://farm1.static.flickr.com/77/195534790_37cc1250a8.jpg?v=1153594199[/IMG] [I](photo par [URL="http://www.flickr.com/photos/stevewall/"]Steve took it[/URL])[/I] [B] Un sujet derrière une vitre pleine de gouttelettes[/B] peut aussi être intéressant, comme ici : [IMG]http://farm1.static.flickr.com/98/248358579_d1edc4c0de.jpg?v=0[/IMG] [I](photo par [URL="http://www.flickr.com/photos/0olong/"]0olong[/URL])[/I] [SIZE=3][B]Utiliser un verre d'eau comme objectif :[/B][/SIZE] Vous n'avez pas besoin ici d'avoir un objectif macro. L'astuce consiste à utiliser un verre en forme de sphère. L'eau dans le verre agit comme une lentille, et vous allez y voir une image inversée de ce qui se trouve derrière. [IMG]http://farm1.static.flickr.com/55/133359573_d80dbb7a90.jpg?v=0[/IMG] [I](photo par [URL="http://www.flickr.com/photos/gaetanlee/"]Gaetan Lee[/URL])[/I] Vous pouvez aussi vous amuser avec un objet sphérique en verre : [IMG]http://farm1.static.flickr.com/22/26552502_d681588587.jpg?v=0[/IMG] [I](photo par [URL="http://www.flickr.com/photos/piper/"]CaptPiper[/URL]) [/I][B]N'hésitez pas à poster vos essais ici ! [/B][I]Les photos publiées sous cette article sont sous licence Creative Commons, qui autorise leur publication[/I][B]. [/B]
[...]
Lire la suite de "La réfraction : utiliser des gouttes d'eau comme "objectif""
Commentaires Lectures Dernière activité
35 42 116 10/11/2010 09h33 par janvan1 Aller au dernier message
 
Note de l'article : 13 votes - moyenne : 4.5385.

Technique du filé d'eau en paysage

La technique du filé est surtout connue et pratiquée par les photographes de sports quand ils veulent figer un sujet avec un arrière plan flou . C'est ce qu'on appelle le "filé dynamique" , car le sujet est en mouvement . En voici un exemple : [URL="http://imageshack.us"][IMG]http://img228.imageshack.us/img228/9915/filewg7.jpg[/IMG][/URL] Cette même technique , inversée , qu'on appelle " filé statique" peut s'appliquer à de l'eau en mouvement ( vagues en bord de mer , cascades , torrent dévalant la pente ...), le but étant de donner à l'eau un effet vaporeux et flouté , en conservant l'environnement figé . Cet effet inversé est obtenu gràce à une pose longue qui peut varier du 1/8ème de secondes à 30 secondes et plus . En voici un autre exemple avec un cliché que j'ai pris à Ploumanach : [URL="http://imageshack.us"][IMG]http://img410.imageshack.us/img410/6183/plou1defsc5.jpg[/IMG][/URL] Voici mes réflexions et conseils , basées sur mon expérience : 1/ Focale utilisée . En bord de mer , espace vaste et ouvert , préférez un objectif grand angulaire , ou réglez le zoom de votre APN sur la plus grande focale . Pour une cascade ou un torrent , vous pouvez resserrer le cadrage , mais pas trop car il faut donner un peu "d'air" à votre image en replaçant le filé d'eau dans son environnement . 2/ Tripode indispensable , évidemment . Utilisez un pied lourd , bien stable . A défaut , lestez le avec un sac , par exemple . Vérifiez qu'il est bien stabilisé en l'appuyant fortement sur le sol . Sur le sable , enfoncez le .Réglez la hauteur des 3 pieds pour avoir une ligne d'horizon droite ! 3/ Usage des filtres : Le but est d'obtenir une pose longue . Plus elle sera longue , plus l'effet donnant un aspect vaporeux et laiteu à l'eau apparaitra . En plein jour , il faut donc utiliser un filtre gris neutre qui va laisser entrer moins de lumière , et donc rallonger le temps de pause . J'utilise un filtre Hoya ND8 , acheté ici : [url=http://www.hypercamera.fr/shopdisplayproducts.asp?id=218&cat=Filtre+Gris+neutre+ND]Filtre Gris NDx4 NDx8[/url] qui génère une perte de 3 vitesses ou diaphragmes . C'est le but recherché . Vous pouvez le coupler avec un filtre polarisant circulaire . Dans ce cas , la perte est de 4 vitesses . Attention : propreté irréprochable de l'objectif et des filtres exigée ! Ce filtre n'est pas indispensable au début si on prend soin de prendre la photo par temps couvert . 4/ Choix de l'ouverture et réglage ISO . On est tenté de fermer à fond , puisque plus le diaphragme est petit , plus la pause est longue . C'est possible , mais ne perdons pas de vue qu'un objectif a le meilleur rendu en milieu de plage de diaphragme , donc entre f: 8 et f: 18 . Réglez votre appareil en mode Priorité ouverture . Prenez la plus faible valeur ISO possible (100 ou 50) , les poses longues générant du grain ou du bruit . 5/ Prise de vue : un filé d'eau est bien réussi lorsque , par opposition , l'environnement autour de la masse d'eau floue est bien net . Relevez le miroir sur un reflex ,ou utilisez un déclencheur souple ou à défaut actionnez le retardateur , le but étant d'éviter toute vibration au déclenchement . 6/ Variation d'expo : on est jamais certain du résultat en pose longue .Le risque est grand d'avoir la masse d'eau ou le ciel surexposée compte tenu de la longueur de la pause . Il faut donc bracketer en faisant plusieurs prises à des ouvertures différentes . Utiliser la correction d'expo en faisant par exemple 3 prises en sous ex de 1 à 3 diaphragmes , et 3 prises en surex idem . (ou mieux 2/3 de diaphragmes successifs) La turbulence de l'eau (vagues avec une grosse amplitude en bord de mer , torrent ou cascade rapide et jaillissante) vont en effet jouer un rôle . 7/ La météo et l'heure de pdv : Abandonnez toute idée de faire du filé en plein soleil . Vous n'obtiendrez jamais des poses longues par forte luminosité . Préférez le matin ou le soir , par temps couvert , sans vent (because les vibrations du tripode) . Je termine en évoquant l'environnement . Certe , l'eau constitue le sujet principal , mais il ne faut pas négliger pour autant ce qu'il y a autour . Les arbres , les rochers qui encadrent la masse d'eau sont tout aussi importants . Voila , j'espère avoir été complet . A vos boitiers pour ceux que ca intéresse , et à votre disposition pour des précisions supplémentaires ! Amicalement , Patrick PS : Il existe maintenant sur le marché des filtres ND400 et ND1000 (obscurcissement 10 fois ! ) A l'époque où j'ai rédigé ce tuto , ils étaient difficiles à trouver en France . Ce n'est plus le cas . Trouvable par exemple chez Hypercamera , cité plus haut en lien . [...]
Lire la suite de "Technique du filé d'eau en paysage"
Commentaires Lectures Dernière activité
46 35 887 25/01/2011 14h55 par benoit1973 Aller au dernier message
 
Note de l'article : 1 votes - moyenne : 4.0000.

Photographier au zoo

Pour la plupart des gens, les zoos sont la seule opportunité de s'approcher d'animaux sauvages ou exotiques. Pour les photographes qui s'intéressent à cette vie sauvage, les zoos sont des lieux d'apprentissage intéressant avant de pratiquer sur le terrain. Vous apprendrez vite qu'il faut savoir rester calme et patienter parfois pendant des heures pour quelque chose d'intéressant se produise. Après quelque temps vous découvrirez qu'être au bon endroit au bon moment réduit nettement l'attente et du coup vous comprendrez l'importance de connaître l'animal et ses habitudes. Vous remarquerez rapidement que vous serez le seul à observer autrement et sans bruit ... Le meilleur moment pour visiter un zoo est le milieu de semaine. Vous pouvez aborder la photographie animalière de plusieurs manières : soit, en imitant les vues dans la nature, sans aucunes présence des barreaux, soit en accentuant la sensation de captivité et d'isolement des animaux : [URL="http://www.virusphoto.com/vbimghost.php?do=displayimg&imgid=1415"][IMG]http://www.virusphoto.com/imagehosting/18645e899940b68e.jpg[/IMG][/URL] Photo de [URL="http://www.virusphoto.com/member-photojunkie.html"]Frédéric H.[/URL] Il et parfois possible d'obtenir un accès privilégié à certains animaux en en faisant la demande auprès des responsables. Vous pouvez proposez en échange quelques photos pour les publicités du zoo ou du site web. [B]Un sujet bien net : [/B] La profondeur de champ disponible quand vous faites le point sur un sujet proche de vous avec une longue focale et limité. Il faut donc procédé de la même manière que pour un personnage. Si les yeux sont bien net, le flou est acceptable sur le reste de l'image. Les yeux et les moustaches de ce singe sont très nets comparé au reste du corps, et l'ensemble dégage une impression de grande fraîcheur. [URL="http://www.virusphoto.com/vbimghost.php?do=displayimg&imgid=1410"][IMG]http://www.virusphoto.com/imagehosting/18645e89348db2b0.jpg[/IMG][/URL] Photo de [URL="http://www.virusphoto.com/member-patrick-b.html"]Patrick B[/URL] [B]Observation attentive : [/B] Les animaux très vifs et toujours en mouvement sont très difficiles à photographier. Il faut toujours d'être prêt, appareil en main. La meilleur solution est d'observer les animaux avec soin et de repérer l'emplacement qu'ils semblent préférer. Faîtes la mise au point sur cette zone, régler votre vitesse d'obscuration et la longueur focale si possible manuellement. le focus automatique vous fera perdre un temps précieux. [B]Les détails : [/B] Les zoos vous permettent d'obtenir des images d'animaux que l'ont ne croisent pas dans la nature, pour éviter les signes de captivité, garder un oeil sur les détails et essayer tant que possible de ne pas prendre les barreaux, les fougères aux pieds du lion et les arbres de votre région. [URL="http://www.virusphoto.com/vbimghost.php?do=displayimg&imgid=1414"][IMG]http://www.virusphoto.com/imagehosting/18645e897700bbe2.jpg[/IMG][/URL] Photo de [URL="http://www.virusphoto.com/member-photojunkie.html"]Frédéric H.[/URL] [B]Derniers conseils : [/B] [LIST] [*]Pour réduire au minimum la présence des grilles et barrières, utilisez un objectif à longue focale, très près de la grille, avec l'objectif ouvert au maximum. [*]N'utilisez le flash que dans des conditions obscures et avec l'accord des gardiens de façon à ne pas perturber les animaux. [*]Quand vous utilisez un flash à travers des barreaux, n'oubliez pas que vous risquez de produire des ombres.[/LIST] [...]
Lire la suite de "Photographier au zoo"
Commentaires Lectures Dernière activité
26 16 232 23/11/2011 22h19 par Alexander Aller au dernier message
 
Note de l'article : 1 votes - moyenne : 3.0000.

Utiliser les lignes convergentes pour donner de l'impact à vos photos

[B]En recherchant plusieurs lignes qui convergent, vous aller donner de l'impact à vos images.[/B] Le meilleur exemple pour comprendre de quoi il s'agit, et qui a été réalisé de nombreuses fois par différents photographes, est [B]celui de la ligne de chemin de fer :[/B] Positionnez-vous sur une voie, entre deux rails (en étant certain que vous n'allez pas vous faire écraser...), et les rails vont partir des coins de l'image, jusqu'à venir converger au fond de l'image. Celà donne une image avec une perspective très forte. La réaction des gens en voyant cette image, sera de suivre des yeux les deux lignes formées par les rails, et leur oeil sera amené naturellement vers l'endroit où elles convergent. On peut obtenir le même effet avec des routes, des escaliers, ou toutes autres lignes, virtuelles ou réelles, qui sont parallèles ou qui se rencontrent à un point donné (ou qui semblent se rencontrer). Voici quelques astuces pour bien réussir ce type de photos : [B][SIZE=3]1. Tester différentes positions[/SIZE] [/B]Le cliché classique de la ligne de chemin de fer décrit plus haut offre en réalité de nombreuses possibilités. L'une d'elles consiste à se placer entre les rails, et de prendre une photo symétrique. Une autre position pourrait consister à se positionner sur le côté des rails, et de les laisser "courir" en diagonale de l'image, partant d'un coin jusqu'au coin opposé. Vous obtiendrez une image plus dynamique. Les lignes verticales et symétriques peuvent avoir de l'impact, mais les diagonales mettent souvent en valeur le mouvement. Vous pouvez également vous placer sur le côté, et mélanger la symétrie et les diagonales, comme sur cet exemple : [IMG]http://farm1.static.flickr.com/116/302579586_5833ae38fb.jpg?v=0[/IMG] (Photo par [B][URL="http://flickr.com/photos/stevacek/"][B]stevacek[/B][/URL][/B]) [SIZE=3][B]2. Ne pas hésiter à utiliser un objectif grand angle[/B][/SIZE] L'objectif utiliser peut radicalement modifier l'impact d'une image avec des lignes convergentes. Les objectif grand angle peut être particulièrement utile, en particulier lorsqu'on se tient entre deux lignes. Celà va aider à donner une perception accrue de la distance entre les lignes, et le point de départ des lignes sera plus large qu'avec un objectif "classique". Cette exagération de la largeur entre les lignes peut donner un impact important à l'image. [IMG]http://farm1.static.flickr.com/99/300297226_3ab05f0d92.jpg?v=0[/IMG] (Photo par [B][URL="http://flickr.com/photos/kennymathieson/"][B]Kenny Maths[/B][/URL][/B]) [SIZE=3][B]3. Bien positionner le point de convergence[/B][/SIZE] Une des choses à prendre en considération lorsqu'on a des lignes convergentes, c'est qu'elles fassent naviguer l'oeil au sein de l'image, jusqu'au point où elles convergent. Ce point de convergence devient l'endroit le plus important de l'image, celui sur lequel on attire le regard. Gardez en mémoire la [URL="http://www.virusphoto.com/606-les-regles-de-composition-en-photographie.html"]règle des tiers[/URL], qui dit que les points d'intersection entre des lignes imaginaires qui séparent l'image en tiers sont les points clés pour positionner le sujet principal. Si le point de convergence est en dehors de l'image, alors l'oeil sortira de l'image. Celà peut donner une dimension étrange, une sensation "d'ailleurs" ou "d'inachevé" qui peut être intéressante pour donner de la tension à la scène. Et celà laisse les spectateurs "sur leur faim", en les laissant réfléchir au points de convergence qui leur est invisible. [SIZE=3][B]4. Donner de l'intérêt aux lignes convergentes[/B][/SIZE] Parfois, ça vaut le coup d'améliorer le point de convergence en y apportant un élément digne d'intérêt. Dans le cas des rails, ça peut être un train qui apparaît au loin (attention à ne pas se faire écraser...), dans le cas d'escaliers, une personne qui descend... On peut améliorer la composition de l'image en ajoutant ce type d'éléments sur les lignes. [SIZE=3][B]5. Les lignes divergentes[/B][/SIZE] Pourquoi ne pas aller plus loin, en travaillant aussi sur les lignes divergentes, comme dans cet exemple : [IMG]http://farm1.static.flickr.com/30/52040746_b15adf8795.jpg?v=0[/IMG] (photo par [B][URL="http://flickr.com/photos/eqqman/"][B]eqqman[/B][/URL][/B]) [I]Article réalisé d'après un article en anglais paru sur [URL="http://digital-photography-school.com"]Digital Photography School[/URL][/I] [B] Avez-vous des exemples de photos de ce type ? Que diriez-vous d'un concours sur ce thème ?[/B] [...]
Lire la suite de "Utiliser les lignes convergentes pour donner de l'impact à vos photos"
Commentaires Lectures Dernière activité
9 13 086 25/02/2007 21h33 par Jeff. Aller au dernier message
 
Note de l'article : 1 votes - moyenne : 3.0000.

Le lancer d'appareil photo

Non, vous n'avez pas rêvé en lisant le titre de cet article. Il s'agit bien de quelque chose de sérieux :) Il s'agit d'une technique où le risque et la chance interviennent plus dans la composition de l'image, que le talent du photographe. Pour ceux qui pratiquent le "camera toss" (appellation en anglais, je n'ai pas trouvé d'équivalent français), [B]la technique est totalement rejetée[/B]. Il s'agit d'attendre de la chance qu'elle vous donne des résultats. J'apprécie cette description que je vais vous traduire ci-dessous : [B] "Il s'agit de jouer avec le risque dans un but artistique. Il ne s'agit pas d'être un photographe, mais de faire en sorte que la photo vienne naturellement [...]. C'est une question de physique, de gravité, d'angle, d'accélération, de direction, de chaos et de temps...".[/B] [SIZE=3][B]Concrètement, qu'est ce que c'est... ?[/B][/SIZE] [B]Concrètement, il s'agit de lancer votre appareil photo, ou de le balancer au bout de sa courroie, ou de lui faire exécuter tout autre mouvement, généralement de nuit, devant une ou plusieurs sources de lumière.[/B] A vous d'expérimenter, tout en prenant soin de ne pas abimer votre appareil. Jouez sur la lumière du sujet, sur le temps de pose, sur la rapidité du mouvement... Cette technique se différencie du light painting dans le sens où c'est l'appareil qui se déplace, et aussi parce que les mouvements sont aléatoires au lieu d'être prévus à l'avance. Le principe est de s'étonner avec ses propres images, et non de composer l'image comme on fait en photo traditionnelle. [SIZE=3][B]Peut-on voir des exemples ?[/B][/SIZE] Voici quelques images publiées sous licence Creative Commons : [IMG]http://farm1.static.flickr.com/51/138621104_a49a37715f.jpg?v=0[/IMG] Par [B][URL="http://www.flickr.com/photos/davespilbrow/"][B]davespilbrow[/B][/URL][/B] [IMG]http://farm1.static.flickr.com/114/300374058_e0bd9c7b6a.jpg?v=0[/IMG] [IMG]http://l.yimg.com/www.flickr.com/images/spaceball.gif[/IMG] Par [B][URL="http://www.flickr.com/photos/elray/"][B]El Ray[/B][/URL] [IMG]http://l.yimg.com/www.flickr.com/images/spaceball.gif[/IMG] [IMG]http://farm1.static.flickr.com/121/281646889_5002a5b206.jpg?v=0[/IMG] [/B]Par [B][URL="http://www.flickr.com/photos/elray/"][B]El Ray[/B][/URL][/B] [IMG]http://farm1.static.flickr.com/144/393148058_2b6d5faf60.jpg?v=0[/IMG] Par [B][URL="http://www.flickr.com/photos/mihaitza/"][B]Miaitza[/B][/URL][/B][B][URL="http://www.flickr.com/photos/tarantulastar/"][/URL][/B] [IMG]http://farm1.static.flickr.com/120/298510738_9ecaabe3d9.jpg?v=0[/IMG] Par [URL="http://www.flickr.com/photos/completelyknown/"][B]completelyknown[/B][/URL] [B]Pour en voir plus, voici un [URL="http://www.flickr.com/groups/cameratoss/pool/"]groupe Flickr[/URL] consacré à cette technique.[/B] N'hésitez pas à envoyer vos essais ! :) [...]
Lire la suite de "Le lancer d'appareil photo"
Commentaires Lectures Dernière activité
39 16 467 24/01/2014 10h13 par Tom Pic's Aller au dernier message
 
Note de l'article : 1 votes - moyenne : 1.0000.

Comment photographier une manifestation

[B]Photographier une manifestation, c'est une expérience passionnante [/B]: les participants ne demandent qu'à se faire photographier (le principe d'une manifestation est de faire du bruit et de faire parler de l'évènement), et les gens sont souvent très impliqués, ce qui amène de l'émotion et de l'action. [B]Même si on ne partage pas les idées défendues par une manif, il ne faut pas hésiter à y aller avec son appareil. L'athmosphère est souvent radicalement différente d'un bord politique à l'autre, ou d'un type de public à un autre, ce qui renforce l'intérêt de la chose.[/B] Voici un petit guide qui va revenir sur les trois éléments les plus importants dans le portrait "live", dans la rue ou lors d'un évènement, et en particulier lors d'une manifestation. Je vais illustrer ces points avec quelques exemples. Les photos montrées ici ont été prises lors d'une manifestation à Bucarest en 2006, où mon reflex m'a permis de faire "comme si" j'étais un journaliste, et donc de me tenir à leurs côtés et de shooter librement. [B]C'est d'ailleurs une astuce qui fonctionne souvent : prenez un air sur de vous, n'hésitez pas à montrer votre matériel, et placez-vous à côté d'autres journalistes... vous serez identifié comme tel par le groupe sans aucun problème.[/B] [B][SIZE=3]1- Isolez votre sujet avec une grande ouverture du diaphragme :[/SIZE][/B] Bien choisir une ouverture de diaphragme est essentiel pour le portrait de rue. [B]En utilisant une grande ouverture (= petit chiffre), vous obtenez une petite profondeur de champ, ce qui va rendre le fond flou, et porter toute l'attention sur votre sujet.[/B] Vous allez ainsi isoler le sujet de son environnement. [B]C'est encore plus important, et celà amène encore plus d'impact lorsque vous souhaitez isoler une personne dans une foule :[/B] [IMG]http://farm1.static.flickr.com/121/293899176_a39e5940da.jpg?v=1163185341[/IMG] [I] [IMG]http://farm1.static.flickr.com/117/293898043_764d0ee8b3.jpg?v=0[/IMG] [/I] On voit ici que le sujet est mis en valeur par rapport au fond, et aux autres personnes. [B][SIZE=3]2- Repérez les "bonnes têtes"[/SIZE] [/B]Souvent, lors d'une manifestation ou d'un évènement public, on voit les mêmes personnes sur les photos de tous les journaux, alors que plusieurs milliers de personnes y étaient présents. Pourquoi ? Parce que certaines personnes attirent l'oeil, qu'elles ont une apparence vestimentaire et une attitude qui colle à l'évènement. Souvent, ces personnes sont d'ailleurs choisies délibérément par les organisateurs et se mettent en avant pour donner matière aux photographes... Vous les repérerez facilement, ils font souvent tout ce qui est en leur pouvoir pour se faire remarquer. [B]En repérant ces personnes, vous y gagnez sur deux points : - Vous obtiendrez de belles images, significatives, et qui ont de l'impact - Photographiées par tous les journalistes, ces personnes vont se prêter au jeu, et "s'amuser" devant votre appareil, "faire leur show".[/B] [SIZE=3][B]3- Soyez à l'affût des attitudes du sujet[/B][/SIZE] Il est important de sentir ce que fait la personne, de se mettre à sa place, et d'attendre le moment opportun pour prendre la photo. [B]Par exemple, vous pouvez attendre un sourire, un éclat de rire... mais vous pouvez aussi suivre ce que la personne fait, et en vous mettant à sa place, anticiper le bon moment pour déclancher.[/B] Dans ce type de sujet, et en particulier dans la rue ou lors d'un évènement, n'hésitez pas à prendre de multiples photos, que vous trierez par la suite. Le mode rafale est efficace ! [B] Et si vous avez la chance que la personne regarde dans votre direction... shootez ! En général celà ne dure que quelques secondes, alors autant être prêt ![/B] [IMG]http://farm1.static.flickr.com/100/293898065_4850744a3c.jpg?v=0[/IMG] [B][SIZE=3] Aller plus loin...[/SIZE][/B] [B][SIZE=2] [/SIZE][/B]Quelques idées et pistes complémentaires : [B] - Cherchez des points de vue originaux [/B]: montez sur un banc, un arrêt de bus.... ou au contraire baissez-vous pour faire des contre-plongées. [B] - Repérez les endroits avec une belle lumière ou un décor intéressant, et arrêtez-vous en vous calant contre un poteau par exemple, et en shootant tout ce qui passe. [/B] Ensuite, il faudra rejoindre la tête de la manif en courant, mais vous aurez certainement d'excellents clichés. En ce qui me concerne, mes meilleurs clichés ont été obtenus [B]en me postant dans un endroit fixe[/B], en étudiant la lumière environnante, le décor, et mon point de vue, puis en prenant des photos des visages intéressants qui passaient devant mon appareil, qui lui restait "fixe". A mon avis, c'est beaucoup plus "productif" que de courrir partout l'appareil à la main. Même si une manifestation est basée sur l'action, prenez vraiment le temps de vous poser avec votre appareil. [B][SIZE=2] Bonnes photos ! [SIZE=1]Note : la presse quotidienne recense souvent toutes les manifestations de la journée qui ont lieu dans votre ville. Une excellente source d'infos ![/SIZE] [/SIZE][/B] [...]
Lire la suite de "Comment photographier une manifestation"
Commentaires Lectures Dernière activité
10 10 521 12/09/2012 22h13 par Psycholight Aller au dernier message
 
1 pièce(s) jointe(s) Note de l'article : 9 votes - moyenne : 4.7778.

Modifier la forme de son Bokeh

Alors, un peu de bricolage, avec une astuce inspirée par l'annonce de nouveaux objectifs "fun" lensbabies. Le principe du bokeh (si ça vous intéresse), votre moteur de recherche preferré vous l'expliquera bien mieux que moi. Mais pour faire vite c'est le flou induit par la profondeur de champs. Lorsque vous faites la mise au point sur un élément proche et que vous avez des lumières en arrière plan, vous avez surement remarqué de jolies pastilles lumineuses et floues. Leur forme ronde est donnée par le diaphragme de votre objectif. Le but de ce bricolage est de changer la forme du bokeh, vous l'avez compris tout de suite ne regardant les images ci-dessous. :) C'est super simple, il suffit de découper un disque du même diamètre que votre filtre. Pour la découpe il va falloir ressortir vos ustensiles de géométrie du collège : un compas, un reglet, un cutter, un crayon à papier... :D Après on dessine un cercle (pour moi 51mm pour que ca s'intercale entre 2 filtres), et dans ce cercle, un nouveau 1 à 2 cm plus petit qui délimitera votre découpe. Laissez aller votre imagination, il y a de quoi faire. La seule contrainte je pense est de laisser une ouverture assez grande car on perds forcément en luminosité. [IMG]http://img261.imageshack.us/img261/4140/dsc8569copyvr6.jpg[/IMG] J'en ai fait quelques uns, ils donnent tous de bons résultats. J'ai intercalé ces disques en carton (pour qu'ils soient opaques) entre un filtre neutre et un filtre polarisant, je sais que c'est pas idéal d'empiler, il faudrait carrément le fixer sur une bague vissable. le découpage pris entre 2 filtres : [IMG]http://img259.imageshack.us/img259/2154/dscn2467copynm3.jpg[/IMG] des exemples (2 photos différentes avec la mise au point à l'arrière plan, puis au premier plan) [IMG]http://img106.imageshack.us/img106/2095/dsc8557copynw7.jpg[/IMG] [IMG]http://img126.imageshack.us/img126/4817/dsc8556copybq5.jpg[/IMG] [IMG]http://img163.imageshack.us/img163/9906/dsc8560copykp8.jpg[/IMG] [IMG]http://img107.imageshack.us/img107/9469/dsc8559copycx4.jpg[/IMG] (des bougies posées sur mon bureau en arrière plan) [IMG]http://img123.imageshack.us/img123/4637/dsc8562copywy5.jpg[/IMG] [IMG]http://img259.imageshack.us/img259/9213/dsc8572copyug7.jpg[/IMG] Postez vos essais et vos idées de formes ! [...]
Lire la suite de "Modifier la forme de son Bokeh"
Commentaires Lectures Dernière activité
82 76 227 19/04/2013 13h15 par PBK Aller au dernier message
 
Note de l'article : 2 votes - moyenne : 5.0000.

Photographier sous la neige

Nous allons essayer d'être plus original et plus universel que d'habitude", en traitant ici de la "[B]neige partie intégrante du décor, et de votre construction..[/B]" En effet pour beaucoup la neige se résume à une simple gelée blanche matinale...pour vous photographes, et doit devenir un allier, et vous insiter à immortaliser vos sortie hivernales.. Le but de cet article est de montrer comment bien utiliser cet [U]élément blanc[/U] et [U]reflechissant[/U] afin d'obtenir des images [U]plus fortes, plus graphiques et plus étonnantes[/U]... [URL="http://www.virusphoto.com/vbimghost.php?do=displayimg&imgid=720"][IMG]http://www.virusphoto.com/imagehosting/145cc76e453b5d.jpg[/IMG][/URL] Nous allons vous citer des principes qui vont s'appliquer aussi bien au paysage, qu'au raphisme et aux photos de reportages.. [U][B]MAITRISER LE CONTRASTE[/B][/U] 1) La neige permet d'obtenir un [U]contraste maximum[/U], ainsi un simple tron d'arbre marron, deviendra complètement noir s'il est entouré de neige! Sur le terrain, la neige complique singulièrement la vie des cellules des boitiers, surtout si un soleil voilé domine. Le soleil franc et massif avec un beau ciel bleu est moins piégeant que le temps gris clair ultra lumineux où les contres jours sont difficiles à detecter. 2)Malgrè ces pièges, selon le moment de la journée, le climat ou tout simplement l'angle de prise de vue, on pourra tout à fait phographier un paysage enneigé et garder une large gamme de couleur (ou de gris en noir et blanc). [I][B]Comme d'habitude tout l'art du photographe consiste à ne pas subir les éléments naturels[/B][/I] [U][B]UTILISER LA BLANCHEUR[/B][/U] 1) La neige crée des [U]arrières plans uniformes et des surfaces homogènes[/U], brefs de vrais décors de studio ou de théatre qui permettent aux divers éléments de s'inscrire avec évidence. 2) La neige n'est pas toujours la même et les traces qu'elle laisse peuvent tout à fait donner lieu à de belles images. Encore une fois[I][B] ce ne sont ps les belles choses qui donnent de bonnes photos, c'est le regard du photographe qui compte[/B][/I]. Une vieille gadoue marronasse issue d'une fonte des neiges en milieu urbai peut permettre réussir des plaques tout aussi interessant qu'un champs de poudreuse immaculée! [U][B]POUR TOUS[/B][/U] En Noir et Blanc ou en couleur, de jour comme de nuit, en ville comme en montagne, dans un monument ou en plaine nature, la neige, avec le bon regard la neige est un allié de chaque photographe. En fait, la neige est une benediction pour chaque photographe, et les mois d'hiver sont parmis les plus interessants pour sortir son boitier. [U][B]LE RELIEF:[/B][/U] Utiliser une [U]grande surface blanche[/U], pour y inscrire par exemple une cloture ou un autre élément donne une vrai [U]profondeur[/U]. Sans la neige la géométrie que vous crée, n'aurait pas existé. La neige permet de donner des nuances de densité, sans elle l'image est moins nuancée et moins douce! En fonction de la lumière la neige s'affirme comme un élément de graphisme, franc et direct, ou comme une touche de nostalgie...de quoi [U]exprimer ses sentiments du momen[/U]t, et surtout les transmettre. [U][B]PURETE DES LIGNES ET DU CONTRASTE[/B][/U] Le revetement neigeux offre de multiples possibilité de constructions car grace à lui certains éléments se détachent complètement de l'arrière plan. Toute la difficulté consiste à choisir le bon angle selon que l'on cherche une image plus contrastée ou au contraire un dosage lumineux plus équilibré qui laisse voir la couleur des éléments. La lumières et la neige peuvent être utiliser de plusieures facon différentes selon l'endroit où l'on se place. Il faut donc [U]toujours arpenter les lieux et ne pas se contenter du premier cadrage obtenu[/U]. La lumière de la neige à midi, peut devenir une aubaine notamment pour déboucher certaines ombres. [U][B]QUAND LA NEIGE PERLET DE DÉTACHER LES SILOUHETTES[/B][/U] Il faut savoir que la lecture d'un image contrastée s'effectue toujours en focalisant d'emblée son attention sur l'élément qui se détache le mieux. Surtout si cet élément est unique et qu'il induit une lisibilité évidente. Les photgraphent d'architecture et de paysage le savent bien : si devant un monument ou un espace urbain, ils incluent dans leur image un ou une passante, le décor photographié va passer au second plan. Le spectateur se focalisera sur ce personnage et son rapport à l'espace. En revanche s'il y a plusieures silhouettes dans sa photo, et à plus forte raison s'il y a intégrer un effet de foule, l'attention du spectateur va se reporter sur l'ensemble de l'image et du lieu photographié. [I][B]L'arrière plan neigeux donne aux silhouettes une force graphique qu'il faut accentuer par un cadrage logique et approprié.[/B][/I] [U][B]QUAND LA BLANCHEUR AIDE LES PHOTOGRAPHENT COLORISTES[/B][/U] En fait sur le terrain la neige va faire ressortir les couleurs avant de jouer le role d'un immense reflecteur quand la nuit tombe et que l'éclairage electrique prend le relais. Les teintes porpres aux néons, tungsténes et autre guirlandes lumineuses sont diffusées et amplifiées par la neige. Alors on retrouves les deux familles "classiques" des coloristes : - d'un côté les coloristes qui cherchent à ce qu'un rouge, un bleu, un vert spit saturé , dense et efficace, qui vont choisir sur leur reflex un "style d'image" saturé et vont jouer du curseur dans leur logiciel de traitement. -de l'autre les coloristes de la nuances, de la demi teinte pour qui la couleur se traite avec une légère surexposition, en touches subtiles et légères. Pour eux la neige est un excellent moyen d'obtenir une image quasi monochrome dont va sortir une petite touche de couleur. La encore comme les silhouettes, le minimalisme paie. [U][B]GRAPHISME ET NOIR ET BLANC-LE CHOIX DE L'ABSTRACTION[/B][/U] Pour les amoureux de la neige et du Noir et Blanc, un ouvrage est conseillé, il s'agit du livre de michael KENNA, consacré au nord du Japon, (85 Euros) édition NAZRAELI PRESS, mine d'idée de composition de la neige et du format carré. La neige, bien sur donne une dimension géométrique, du coup il n'est pas necessaire d'être devant une montagne majestueuse, un lac gelé ou des rangées d'arbres spéctaculaire pour sortir son boitier et partir à la recherche de ligne, de courbes, de volumes et de contrastes. [U]Le Noir et Blanc, et le format carré accentuent l'impression d'abstraction visuelle[/U] et avec eux on perd le sens de l'échelle et la réalité de l'objet photoraphié. Le plus compliqué et de remplir son cadre. Pour ceux qui n'ont jamais eu de moyen format 6x6, [U]d'essayer de penser carré [/U]avec leur reflex Ils effecturont ensuite le cadrage final sur ordinateur et seront surpris de découvrir combien ce format s'adapte bien à ces images quasi abstraites réalisées de la neige. [U][B]NEIGE ET SOLEIL, UN COUPLE DELICAT[/B][/U] 1) [U][B]Contre jours:[/B][/U] Même avec une grande étendue neigeuse, le contre jour n'est pas forcément à proscrire. A condition d'arriver à cacher le soleil derrière un obstacle, et de réaliser 2 ou 3 exposition. La première en mode AUTO, la seconde en surexposant de 1 IL, et la troisième en surexposant de 1.5 IL. 2)[U][B] Ombre:[/B][/U] Quand la neige est dans l'ombre elle se comporte comme la terre. Pensez y... 3)[U][B] Cas d'école:[/B][/U] Plus l'étendue de neige est importante(et le soleil présent) plsu il faudra penser à surexposer son image (de +1, voire +2) En numérique, on peut aussi choisir d'exposer une fois pour le ciel, et unefois pour le sol, pour ensuite effectuer une fusion des deux images. Bonne sortie et faites vous plaisir... [...]
Lire la suite de "Photographier sous la neige"
Commentaires Lectures Dernière activité
15 25 359 17/03/2012 11h45 par Giorgi Aller au dernier message
 
Note de l'article : 4 votes - moyenne : 3.2500.

Les secrets d'une bonne photo

Pourquoi certaines photos nous plaisent plus que d'autres, pourquoi un cliché nous tape à l'oeil parmi tant d'autres ? C'est ce que l'on va essayer de voir ensemble. Bien attendu, cela ne concerne que mon point de vu, à vous de les partager ou non. Mais elles pourrons vous guider dans l'amélioration de vos photos au quotidien. [B]Donner la parole à la photo :[/B] Sur une photo "parlante", l'identification du sujet est immédiate. Cette constatation peut sembler évidente, et pourtant, sur un nombre surprenant de photos, le sujet principal n'est pas clairement identifiable. Le plus souvent, un montage complexe d'éléments entrent en conflit pour attirer l'attention du spectateur. Sur une bonne composition, le sujet doit dominer l'image et déterminer la première impression du spectateur. Si le sujet est fort, les yeux du spectateur reviennent inévitablement au sujet principal, même après avoir regardé les reste de la photo. Le coucher de soleil est la parfaite illustration de ce point. Les couleurs et formations nuageuses qui le compose a beau être jolie à l'oeil, ça ne suffit pas à en faire une photo inoubliable. En revanche, si vous ajoutez un ou des éléments qui placent le coucher de soleil dans un contexte qui lui confère un intérêt particulier, l'impact de la photo est tel qu'il retient immédiatement l'attention. Sur cette photo de coucher de soleil, l'effet spectaculaire produit par les couleurs de la nuit tombante est mis en valeur par les ombres chinoises que dessinent les habitations. Deux palmiers et le lampadaire viennent renforcer les détails et la lecture de la photo. [URL="http://www.virusphoto.com/vbimghost.php?do=displayimg&imgid=704"][IMG]http://www.virusphoto.com/imagehosting/18645ca6ddf9e1ad.jpg[/IMG][/URL] Pour déterminer si l'intérêt dégagé par vos photos personnelles est suffisamment fort, essayez de répondre aux questions qui suivent. Vous pouvez aussi montrer les photos concernées à un ami (ou la poster sur virusphoto) et lui demander de répondre à ces questions le plus honnêtement possible.[LIST] [*]Lorsque vous regardez la photo, que voyez-vous en premier ? Si vous évaluez une photo personnelle, est-ce que ce vous voyez au premier coup d'oil correspond au message que vous vouliez faire passer dans votre photo ? [*]Qu'est-ce qui retient le plus longtemps votre attention ? [*]Certains autres éléments de l'image retiennent-ils autant l'attention que le sujet ? [*]Certains aspects techniques de l'image, tels que lumière et direction de la lumière, profondeur de champ, mise au point, etc., jouent-ils en faveur ou en défaveur du sujet ?[/LIST][B]Règles de composition :[/B] Une photo efficace doit dégager une impression d'organisation d'ensemble. Les techniques de composition sont très importante à connaitre. Je vous invite à lire [URL="http://www.virusphoto.com/606-les-regles-de-composition-en-photographie.html"]l'article très complet de Jeff[/URL] à ce sujet. En quatre points de rappel :[LIST] [*][B]Remplissez le cadre[/B] Le fait de remplir le cadre permet de définir le thème central tout en faisant disparaître les détails parasites à l'arrière-plan. Vous pouvez remplir le cadre en vous rapprochant du sujet ou en effectuant un zoom avant. [*][B]Organisez les éléments[/B] Dans une composition, l'organisation des éléments obéit à la règle des tiers. Cette règle permet de diviser un espace en segments de taille équivalente et aux proportions harmonieuses. [*][B]Contrôlez l'arrière-plan[/B] Pour que l'attention porte sur le sujet de la photo, l'arrière-plan ne doit en aucun cas venir parasiter la composition. Vous pouvez en réduisant l'ouverture du diaphragme estomper l'arrière-plan. [*][B]Misez sur la simplicité[/B] Le message d'une photo sera plus fort si elle est épurée de détails secondaires.[/LIST]Pour évaluer la composition de vos photos, essayez de vous poser ces questions.[LIST] [*]L''équilibre dégagées par la photo est-elle suffisante pour servir de fil conducteur au regard dans la composition ? [*]Des détails sur la photo jouent-ils en défaveur du sujet ? [*]La profondeur de champ, la longueur focale, l'éclairage, l'angle de prise de vue et la perspective améliorent-ils la composition ? [*]Le recadrage pourrait-il améliorer la composition ?[/LIST][B]La mise au point et l'exposition :[/B] Mis à part les photos représentant un mouvement ou le flou arrière d'un portrait, la netteté est l'un des éléments que l'on remarque en premier sur une photo. Il est l'élément le plus intéressant du sujet qu'il convient de cibler. Par exemple, s'il s'agit d'un portrait, la mise au point doit être effectuée sur les yeux de la personne. L'élément le plus net de la photo doit correspondre à ce que le photographe considère être l'aspect le plus important de l'image. L'exposition, l'ouverture, la vitesse d'obturation et la sensibilité ISO doivent également valoriser la photo. Dans le cas d'une photo représentant un bâtiment en ruines, par exemple, avez vous utilisé les commandes d'exposition à bon escient pour souligner l'âge de la bâtisse et éventuellement, la désolation qui règne aux alentours ? Pour donner cette impression, optez pour un réglage modéré de l'objectif grand-angle ou du zoom, réduisez l'ouverture de l'objectif et choisissez une vitesse d'obturation supérieure en fonction de la lumière. La combinaison de ces réglages permettrait d'obtenir des détails nets, un bruit numérique ou un grain visible permettant de renforcer l'idée de vétusté. [URL="http://www.virusphoto.com/vbimghost.php?do=displayimg&imgid=705"][IMG]http://www.virusphoto.com/imagehosting/18645ca72cf2c520.jpg[/IMG][/URL] Dans le cas d'un portrait, en revanche, des réglages totalement différents s'imposeraient pour l'exposition : une sensibilité ISO peu élevée, une ouverture large de l'objectif et selon la lumière, une vitesse d'obturation plus lente. Avec ces réglages, le portrait serait exempt ou presque de grain ou de bruit numérique et l'étroitesse de la profondeur de champ permettrait d'estomper l'arrière-plan de façon à mettre le sujet en valeur. Voici les quelques questions que vous pouvez vous poser pour déterminer si la mise au point et l'exposition adoptées conviennent à une photo :[LIST] [*]Le point le plus net de l'image correspond-il à l'aspect le plus intéressant du sujet de la photo ? [*]La profondeur de champ met-elle en valeur le sujet, l'atmosphère ou l'apparence de l'image ou les parasite-t-elle ? [*]La longueur focale ou le facteur de zoom choisis valorisent-ils le sujet et le message ? [*]Le contraste général convient-il au type d'image que le photographe avait à l'esprit ? [*]Les couleurs sont-elles naturelles et/ou contribuent-elles à définir l'atmosphère de la photo ? [*]S'il s'agit d'une photo couleur, dégagerait-elle une plus grande force en noir et blanc ou vice versa ?[/LIST][B]Si la photo raconte une histoire :[/B] Bien souvent, c'est parce qu'une photo vous « parle » que vous ne l'oubliez pas aussi vite que les autres. Quand vous allez voir une expo, c'est pour voir une photo qui raconte une histoire, et ce point joue un rôle capital. Sur les photos efficaces, l'histoire est révélée au premier coup d'oil et se suffit à elle seule. Sur les meilleures d'entre elles, l'histoire suscite une émotion chez le spectateur. Essayez de vous poser ces questions pour déterminer si la photo que vous évaluez raconte une histoire.[LIST] [*]La photo délivre-t-elle au le message que vous voulez formuler ? [*]La photo dégage-t-elle une émotion ? [*]Quelles modifications pouvez-vous apporter à la photo pour que le message soit plus fort ?[/LIST][B]L'éclairage valorise-t-elle la photo ?[/B] La lumière doit être exploitée au maximum de son potentiel pour révéler les éléments importants de l'image et définir le ton d'ensemble de la photo. Lorsqu'elle est bien maîtrisé, l'éclairage permet de faire porter l'attention sur des parties spécifiques du sujet tout en soulignant aussi les éléments secondaires, de servir de fil conducteur au regard dans la composition et de déterminer l'atmosphère et le ton d'ensemble de la photo en jouant sur les différentes températures (couleurs) de la lumière permetant de valoriser l'atmosphère générale de l'image et du sujet. Lors de l'évaluation des mérites d'une photo en termes de lumière, posez-vous les questions suivantes :[LIST] [*]L'intensité et la couleur de la lumière conviennent-elles au sujet ? [*]La lumière est-elle trop vive, trop contrastée, sans relief ? [*]Le sujet est-il bien éclairé ou peut-il être amélioré par l'utilisation d'un flash ? [*]L'éclairage sert-il au message général de la photo ? [*]Sur une photo couleur, la couleur d'ensemble paraît-elle naturelle ?[/LIST][B]L'approche créative :[/B] Une image n'est pas créative uniquement lorsqu'elle reçoit des traitements numérique sous photoshop. Les photos les plus originales montrent le sujet placé dans une situation extraordinaire. La créativité peut se manifester tant au niveau du sujet que de la technique ou en représentant une image de façon abstraite. Lors de l'évaluation de la créativité d'une photo, posez-vous les questions suivantes :[LIST] [*]La photo met-elle en scène le sujet de façon inattendue ? [*]La photo associe-t-elle des éléments visuels de façon inhabituelle ? [*]La photo est-elle intéressante ou trop étrange ?[/LIST]La photographie est aussi subjective que les goûts et les couleurs, mais il est utile de pouvoir se fonder sur des premières bases, j'espère vous les apporter avec ces quelques mots. A vous de jouer ! [...]
Lire la suite de "Les secrets d'une bonne photo"
Commentaires Lectures Dernière activité
12 40 969 25/11/2010 12h31 par janvan1 Aller au dernier message
 
Note de l'article : 1 votes - moyenne : 5.0000.

Prévention par l'entrainement : l'inventaire photographique

Afin de joindre l'utile à l'agréable, ce matin, en lisant le nouveau contrat d'assurance habitation, je me suis dis qu'il serait utile de photographier tous les objets se trouvant chez moi ayant un minimum de valeur. Les factures ne suffisent plus aux assureurs pour vous rembourser. Alors pourquoi pas vous entrainer en faisant un inventaire photographique des structures de votre habitation et de vos biens personnels. Cet entrainement peut aussi servir de base pour un reportage photo chez des antiquaires, à la préparation d'un catalogue, etc. De plus, cet inventaire est précieux au moment où vous devez déclarer à la police les éléments volés ou endommagés, lorsque vous devez identifier les objets retrouvés ou lorsque vous avez besoin d'un point de référence après une catastrophe naturelle. Mon assureur suggère, comme initiative minimale, de créer un inventaire photographique des structures de mon habitation et de mes biens. Commencez par prendre des clichés de chaque pièce dans son ensemble. Puis, dans chaque pièce, prenez des photographies des éléments de valeur (bijoux, matériel électronique, antiquités et pièces uniques). Conseil d'archivage : si vous prenez des photographies numériques de vos biens personnels, vous pouvez ajouter des informations détaillées sur l'image à l'aide d'un programme d'édition. Et envoyer le tout sur un disque dur sur le web ou directement à votre assurance, si votre pc brule, vous n'auriez plus de trace ... [B]Conseils relatifs à l'inventaire photographique : [/B] Photographier vos effets personnels peut être moins simple que vous ne pensez. Pour les petits objets, par exemple, le fond ne doit pas en masquer les détails. Avant de commencer, il est bon de préparer à l'avance les fonds et le matériel. Vous trouverez ci-après une petite liste de contrôle :[INDENT]Ayez sous la main un carton souple de couleur foncée, du papier kraft ou un tissu. Utilisés comme fond, ces éléments permettent de faire ressortir les détails des petits objets (bijoux, pièces de collection, argenterie...). [/INDENT][INDENT]Respectez la portée recommandée pour votre flash. Pour beaucoup de photos à l'intérieur, le flash est nécessaire. Vérifiez dans le manuel d'utilisation de votre appareil la portée minimale et maximale de votre flash avant de photographier. Dans la plupart des cas, il vaut mieux ne pas faire un gros plan de petits objets en se servant du flash incorporé à l'appareil ; cela pourrait masquer les détails. Utilisez plutôt une lampe ou dirigez le flash vers un mur ou le plafond. Vous pouvez parfois diffuser et réduire l'intensité de la lumière en plaçant un tissu fin sur le flash. [/INDENT][INDENT]Réglez la balance du blanc de l'appareil photo numérique en fonction de la lumière utilisée (incandescente, fluorescente ou flash). [/INDENT][INDENT]Réglez la date sur votre appareil photo avant de prendre les clichés. [/INDENT][B]Photographies : [/B] Pour créer un inventaire, utilisez une approche systématique et ne négligez pas les objets peu fréquemment employés.[INDENT][U]Plan d'ensemble[/U] : commencez par un plan large, en utilisant un grand angle ou le mode panoramique. Il est probable que plusieurs clichés soient nécessaires pour photographier. toute une pièce. Respectez la portée maximale de votre flash, et si nécessaire, allumez les lumières dans la pièce et ajoutez un éclairage. [/INDENT][INDENT][U]Clichés de détail[/U] : pour les clichés d'inventaire, il est bon d'agir avec esprit de système et d'aller de l'ensemble vers le détail et du haut vers le bas. Après avoir photographié l'ensemble de la pièce, par exemple, passez aux éléments moins importants (table, chaises, buffet, vaisselier...). Passez aux tentures, rideaux et tapis, puis à la porcelaine, à l'argenterie, au cristal, aux couverts, aux services à thé, aux verres et aux objets de collection. [/INDENT][INDENT][U]Ouverture[/U] : utilisez la plus petite ouverture possible en fonction des conditions d'éclairage (un diaphragme 8 ou 5.6, par exemple). Cette ouverture conserve la netteté des détails. Si nécessaire, servez-vous d'un trépied pour garantir la stabilité des clichés à petite vitesse. Pour les marques fines, passez en mode macro. [/INDENT][INDENT][U]Argenterie et porcelaine[/U] : prenez des clichés qui montrent les motifs sur votre argenterie et votre porcelaine, puis retournez les objets pour photographier les informations imprimées au dos. Si vous utilisez un appareil photo numérique avec flash incorporé, vérifiez l'image dans l'écran à cristaux liquides et la netteté des détails. Si le résultat n'est pas satisfaisant, repositionnez l'appareil et reprenez un cliché. [/INDENT][INDENT][U]Objets enfermés et surfaces réfléchissantes[/U] : pour les objets réfléchissant la lumière (images encadrées, miroirs, appareils ménagers, sculptures, etc.), faites un angle de 30 à 45 degrés avec l'objet ou déplacez-vous jusqu'à disparition complète ou partielle des reflets. Au lieu de photographier à travers les portes vitrées du buffet, par exemple, ouvrez les portes ou prenez des pièces représentatives et photographiez-les sur un fond de papier ou de tissu. [/INDENT][INDENT]N'oubliez pas de photographier les objets d'extérieur ou saisonniers (barbecue, mobilier de jardin, clubs de golf, bicyclettes, tondeuse...). [/INDENT][INDENT]N'oubliez pas non plus de photographier vos appareils photo, objectifs et accessoires. Quoi d'autre ? Ne pas oubliez pas de mettre à jour votre inventaire et les copies stockées. Après un sinistre (tremblement de terre, inondation, etc.), ce que je ne vous souhaite pas, photographiez toujours les éléments endommagés et la scène. Prenez des photos qui racontent ce qui s'est passé. [/INDENT]Vous savez ce qu'il vous reste à faire, alors à l'entrainement et montrez vos résultats sur virusphoto ;) [...]
Lire la suite de "Prévention par l'entrainement : l'inventaire photographique"
Commentaires Lectures Dernière activité
8 5 186 09/02/2007 13h15 par Frédéric Aller au dernier message
 
Note de l'article : 4 votes - moyenne : 3.2500.

Faire des photos de soirée (et/ou en boite de nuit)

voila un petit tuto pour vous aprendre à faire des photos dans le genre de tilllate (vous savez ces photographes qui vous prènnent en photo dans les boites de nuit). quoi vous allez pas en boite? pas de problème. les réglages que je vais vous proposer servent aussi dans des soirées entre amis ou autre pour permettre de récupérer les lumières environnantes. donc voila vous etez dans un lieu plein de lumière et vous souhaitez prendre vos amis en photo mais vous voulez aussi éviter d'avoir le fond noir en utilisant le flash et bien c'est possible ;) pour cela c'est simple, il vous faut un appareil avec un mode manuel (certain compact le permettent), un flash (externe étant le mieu), un lieu, un model. cherchez à placer le model de fonction à ce que les lumières du lieux soit derriere lui (toujours mieu pour que ca apparaisse sur la photo :p ) apres tout dépend des réglages. la lumière étant assez faible dans ce genre de lieu, favorissé un ISO élevé, 400 est pas mal mais perso je préfère à 800 les lumières resortent encore mieu ;). un coup de flash pour récupérer son sujet si votre flash et trop lumineux, baissé si possible sa puissance ou fermer un peu le diaph (vers F/9) utilisé un diffusseur si possible. beaucoup de chose peuvent faire l'affaire : un sac plastique blanc, un carte de jeux, une carte de visite, un paquet de cigarette ou autre (tout dépend aussi du flash) pour récupérer l'ambiance de la salle, laissez un temps de pose entre 0"5s et 1/3s c'est largement suffisant quand vous déclanchez, évitez de bouger et essayez de faire de meme avec vos model car si ca bouge les lumières (plus intense) vont ce mettre sur les visage et "détruire" votre photo donc en gros "Le" réglage et super simple : 0"3s - F/9 - un flash avec diffuseur - Iso 800 mais ce réglage est à légerement modifier en fonction des appareils, lieux, flash, etc... voila le résultat : [CENTER][URL="http://img148.imageshack.us/my.php?image=cargo3fvrier24copiexo7.jpg"][IMG]http://img148.imageshack.us/img148/367/cargo3fvrier24copiexo7.th.jpg[/IMG][/URL] [URL="http://img148.imageshack.us/my.php?image=cargo3fvrier32copieox0.jpg"][IMG]http://img148.imageshack.us/img148/2449/cargo3fvrier32copieox0.th.jpg[/IMG][/URL] [URL="http://img148.imageshack.us/my.php?image=cargo3fvrier37copiepl7.jpg"][IMG]http://img148.imageshack.us/img148/9466/cargo3fvrier37copiepl7.th.jpg[/IMG][/URL][/CENTER] [I][SIZE=1] *Les photos présentés sont la propriété de cirius - j'ai flouté le visage des personnes car je n'ai pas les autorisations pour les diffusés sur le net*[/SIZE][/I] [...]
Lire la suite de "Faire des photos de soirée (et/ou en boite de nuit)"
Commentaires Lectures Dernière activité
32 60 865 24/08/2011 23h06 par soflou Aller au dernier message
 
Les 15 articles
les plus récents

Les 15 articles
les plus suivis

Les 15 articles
les plus consultés


Options d'affichage
Afficher les articles 53 jusqu'à 65 de 85
Trier par Ordre de tri
Depuis
Outils de rubrique Rechercher dans cette rubrique
Rechercher dans cette rubrique :

Recherche avancée



LinkBacks Enabled by vBSEO © 2011, Crawlability, Inc.
Powered by vBulletin® Version 3.8.2 - Copyright ©2000 - 2013, Jelsoft Enterprises Ltd.
2006 - 2015 © ® VirusPhoto. Tous droits réservés.