.
virusphoto virusphoto

Identifiant

Mot de passe

Derniers messages Messages du jour Sujets sans réponse S'inscrire

Rejoignez-nous !

VirusPhoto » Forum » Les articles VirusPhoto

Articles : Bricolages, trucs et astuces photo Outils de rubrique Rechercher dans cette rubrique
Note de l'article : 5 votes - moyenne : 3.2000.

Fabriquer une protection d'écran pour son appareil photo

[B]Vous avez perdu ou vous ne trouvez pas pratique la protection d'écran livrée avec votre appareil numérique ? [/B] Je vais vous décrire la technique que j'utilise afin de remplacer la protection d'écran livrée d'origine avec mon D70. En effet celle-ci finissait par passer son temps à se détacher, et sa conception n'étant pas excellente, des tas de poussières venaient se glisser en dessous. A force de l'essuyer sans ménagement (enfin surtout parceque c'est du plastique), des rayures sont apparues et l'écran de mon appareil était devenu limite lisible. J'ai donc cherché des protection qu'on utilise pour les PDA et consoles portables, mais le prix de ces plastiques transparents adhésifs m'a laissé sans voix. Je pense effectivement que l'adhésif utilisé dans ces protection est étudié pour ne pas laisser de marques, mais finallement après un essai avec une de ces protections je me suis aussi rendu compte que l'adhésif n'est pas assez puissant et la protection fini par se décoller. J'ai donc décidé dans l'urgence et pour éviter de rayer l'écran d'appliquer un vulgaire morceau de scotch transparent, et avec quelques perfectionnement, cette technique marche bien mieux qu'espérée. [B] Il vous faut pour cette manip : [/B] Un rouleau de scotch large transparent et un cutter (j'ai utilisé le tranchant d'une aiguille IV) [IMG]http://img365.imageshack.us/img365/150/dscn2827fp2.jpg[/IMG] Pour ceux qui s'inquièteraient de coller du scotch directement sur leur écran, regardez les 2 photos suivantes. Oui ça laisse des traces de colle, mais elles disparaissent très facilement à l'aide d'un peu d'alcool (rien d'autre car un solvant risquerait de dissoudre le plastique). J'ai déjà fait 3 changements de protection depuis plus d'un an et je n'ai jamais eu de problèmes. [IMG]http://img408.imageshack.us/img408/430/dscn2824fo1.jpg[/IMG] comme neuf : [IMG]http://img133.imageshack.us/img133/4158/dscn2825un8.jpg[/IMG] On commence par découper une petite longueur de scotch, attention à ne pas laisser de trace de doigts en le déroulant. On l'applique sur l'écran et on chasse l'air présent en dessous, du centre vers les bords. [IMG]http://img469.imageshack.us/img469/548/dscn2829ts3.jpg[/IMG] On découpe le contour à l'aide d'une lame de cutter et on enlève l'excédent. [IMG]http://img92.imageshack.us/img92/7098/dscn2831io9.jpg[/IMG] Et voilà ! (mon scotch est pas terrible car je suis au bout du rouleau, demain j'irais en racheter un neuf mais c'est tout à fait lisible ainsi) [IMG]http://img476.imageshack.us/img476/5153/dscn2832km8.jpg[/IMG] [scoop]http://www.virusphoto.com/4439-fabriquer-une-protection-decran-pour-son-appareil-photo.html[/scoop] [...]
Lire la suite de "Fabriquer une protection d'écran pour son appareil photo"
Commentaires Lectures Dernière activité
34 28 331 09/01/2013 15h28 par Drumy Aller au dernier message
 
Note de l'article : 2 votes - moyenne : 3.5000.

Télécommander son appareil photo avec une calculatrice TI

[B]Cet article vous apprendra à réutiliser votre calculatrice pour télécommander votre appareil photo.[/B] L'exemple ci-dessous mets en scène mon 300d et ma TI85, reliés par le cable de connexion de la TI. [URL="http://www.virusphoto.com/vbimghost.php?do=displayimg&imgid=2743"][IMG]http://www.virusphoto.com/imagehosting/2137460fba723b1b3.jpg[/IMG][/URL] Cela peut fonctionner avec d'autres appareils et autre calculatrices. [SIZE=3][B] Les pré-requis sont :[/B][/SIZE][LIST=1] [*]pouvoir connecter appareil et calculatrice ensemble [*]savoir envoyer des données à partir de la calculatrice[/LIST]Ce petit montage est très pratique pour économiser le prix d'une télécommande et attirer les curieux. :Lighten: De plus, avoir sa calculatrice avec son matériel permet d'utiliser des programmes de calcul de profondeur de champs (si vous avez des indications sur vos objectifs). [SIZE=3][B] La procédure :[/B][/SIZE][LIST=1] [*]allumer la calculatrice [*]passer en mode LINK (touche 2nd puis touche x-VAR) [*]SEND (F1) [*]BCKUP (F1) [*]XMIT (F1) pour lancer un memory backup[/LIST]L'appareil fait la mise au point et déclenche. Il faut savoir que cette procédure a pour avantage de déclencher trois fois si vous êtes en mode rafale, et une fois sinon. Le mode rafale devient donc très intéressant une fois couplé au bracketing d'exposition. A savoir, après le déclenchement, la calculatrice est en erreur, il suffit d'appuyer sur F1 pour pouvoir recommencer. Si vous préférez souder votre propre télécommande, vous trouverez des indications sur le web. Bons déclenchements. [scoop]http://www.virusphoto.com/4375-telecommander-son-appareil-photo-avec-une-calculatrice-ti.html[/scoop] [...]
Lire la suite de "Télécommander son appareil photo avec une calculatrice TI"
Commentaires Lectures Dernière activité
36 20 786 31/05/2011 14h49 par Azergoth Aller au dernier message
 
Note de l'article : 3 votes - moyenne : 4.0000.

Une méthode sûre pour sauvegarder ses photos

La perte de données à cause d'une défaillance d'un disque dur ou des rayures sur un CD ou DVD peuvent effacer à jamais notre travail photographique. Il est donc important d'avoir une bonne stratégie de sauvegarde : c'est simple à mettre en oeuvre, ça ne coute pas forcément cher, et on peut dormir tranquille, en ayant la certitude de retrouver ses fichiers quoi qu'il arrive. La sauvegarde des photos avait déjà été abordée sur le forum, notament [URL="http://www.virusphoto.com/4276-stockage-en-toute-securite-et-non-destructif-et-perenne.html"]ici[/URL] et [URL="http://www.virusphoto.com/466-comment-conservez-vous-vos-photos.html"]ici[/URL]. Cet article vient en complément, pour donner une méthode simple, sûre, abordable, et utilisable par tous. On peut utiliser beaucoup d'autres méthodes (RAID, bandes magnétiques...) mais je vais me concentrer ici sur des outils qu'on a tous à portée de main. [B][SIZE=3]1. Les principes de base : la redondance et la séparation géographique.[/SIZE] [/B] - Plus on dispose de copies de sauvegarde, moins les chances de perte de données sont grandes. Conserver 2 copies est un strict minimum, mais[B] on peut considérer une stratégie de sauvegarde comme vraiment sûre à partir de 3 copies[/B]. Les chances de perte de données sur l'ensemble des 3 copies étant presque nulles. [B]- Il est nécessaire de conserver au moins l'une de ces 3 copies dans un lieu géographique différent[/B], pour pallier à tout sinistre éventuel. En cas d'incendie, de cambriolage, d'innondation ou autre, on sera content d'avoir placé une de ses sauvegardes dans un autre lieu. C'est possible de deux manières : déposer une copie chez une personne que l'on connaît, ou l'envoyer sur un serveur via internet. [SIZE=3][B]2. Le DVD : un support économique mais limité dans le temps[/B][/SIZE] Le DVD est aujourd'hui le support le plus économique en rapport quantité de stockage/prix. C'est donc une solution à recommander. Cependant, les DVDs n'ont pas une durée de vie illimitée : il est donc nécessaire de les re-graver à nouveau, par exemple tous les ans. Dans la méthode de sauvegarde qui est décrite plus bas, nous utiliserons donc le DVD comme support, tout en prévoyant une copie à intervalles réguliers, pour avoir de nouvelles sauvegardes sur un support neuf, par exemple tous les ans. [SIZE=3][B]3. La méthode[/B][/SIZE] Comme indiqué plus haut, cette méthode n'a rien d'obligatoire, c'est simplement un exemple de stratégie que l'on peut utiliser si on souhaite à la fois avoir une sécurité maximale, et dépenser le moins d'argent possible. [B]1. Créer un dossier sur son ordinateur, qui contient les photos que l'on prend[/B], et que l'on remplit au fur-et-à-mesure. [B]2. Dès que ce dossier atteint la capacité d'un DVD, le graver en double exemplaire [/B] (on peut aussi prévoir une sauvegarde partielle avant d'avoir atteint cette capacité, tout dépend de la quantité de photos que vous avez l'habitude de prendre). Le premier exemplaire sera conservé, et utilisé pour accéder aux photos si on en a besoin. Le second exemplaire sera marqué "sauvegarde", et l'étui sera scellé avec un morceau de scotch. On ne touchera à ce second exemplaire qu'en cas de destruction/perte/corruption du premier DVD. [B]3. Créer une troisième sauvegarde hors de chez soi[/B] On peut par exemple prendre un hébergement web chez [B][URL="http://www.dreamhost.com/r.cgi?222246"]Dreamhost[/URL][/B] et y envoyer ses photos (175 Go pour 9.95$/mois, et l'espace de stockage augmente chaque semaine pour fidéliser les clients...) On veillera à placer les photos dans un répertoire non accessible par un navigateur pour ne pas que tout le monde puisse y accéder... Une autre solution consiste à graver un 3è DVD et à le placer chez un ami. [B]4. Tous les ans, ouvrez vos DVDs "scellés" et utilisez-les comme base pour graver à nouveau toutes vos sauvegardes sur des supports neufs.[/B] Voilà, avec cette méthode, vous serez certain de ne jamais perdre le fruit de votre travail ;) N'hésitez pas à ajouter en réponse vos méthodes concernant d'autres supports :) [scoop]http://www.virusphoto.com/4319-une-methode-sure-pour-sauvegarder-ses-photos.html[/scoop] [...]
Lire la suite de "Une méthode sûre pour sauvegarder ses photos"
Commentaires Lectures Dernière activité
48 33 738 06/06/2011 19h16 par Snorkel Aller au dernier message
 
Note de l'article : 2 votes - moyenne : 3.0000.

L'éclairage de studio du pauvre ( ou du ruiné )

Si, comme moi, vous vous êtes ruiné pour acheter l'appareil photo dont vous rêviez, et que, bien embêté maintenant car vous n'avez plus les moyens d'investir dans de l'équipement lumière, vous aimeriez faire de la "photo de studio" - ou du moins quelque chose d'approchant - ne désespérez pas ! C'est possible à peu de frais, combiné avec un peu de patience. Bien sûr, il ne s'agit pas de rivaliser avec les studios, il s'agit surtout de se faire son propre environnement lumière "contrôlé", et par "contrôlé", vous allez le voir, j'entends aussi "dérapage" et "entrainement", et ce, avec les "moyens du bord". De quoi avons nous besoin ? 1) Un appareil photo qui permet la surimpression - mais si le vôtre ne le permet pas, pas de panique il suffira de prendre plusieurs photos et de les combiner par la suite avec votre logiciel de retouche favori ( mais c'est quand même plus fun avec la surimpression ). 2) Souvent, ceux qui investissent dans un appareil reflex trainent également avec un compact dans la poche. Au pire, votre copine ou copain - ou un connaissance - vous prêtera peut-être le sien. Ou alors vous avez peut-être déjà un flash séparé, et là c'est parfait. 3) Sinon, mais c'est bien d'avoir les deux, une lampe de poche fera aussi l'affaire ( une maglite ou autre, j'utilise un truc sans pile à LED blanches qu'il faut "remonter" en tournant une manivelle :-). [url=http://www.virusphoto.com/vbimghost.php?do=displayimg&imgid=2347][img]http://www.virusphoto.com/imagehosting/1768460445a7bf521.jpg[/img][/url] 4) Du papier calque ( c'est pas très cher mais sinon faites la sortie des écoles et piquez une feuille :whistling: ) 5) Un sujet à photographier, bien sûr, mais avec cette technique là il vaut mieux quelque chose d'inerte ( au pire assomez votre model, vous serez tranquille :bangin: ). [url=http://www.virusphoto.com/vbimghost.php?do=displayimg&imgid=2348][img]http://www.virusphoto.com/imagehosting/1768460445d0617c1.jpg[/img][/url] 6) Un endroit où vous pourrez faire le noir et si possible avec un fond sombre quelque part ou du moins assez éloigné du sujet. A ce stade, vous l'avez sans doute déjà compris, nous allons faire du flash/light painting, non pas pour faire des effets de light painting, mais tout simplement pour nous permettre d'éclairer notre sujet en simulant l'intervention de plusieurs flashes, boites à lumière, ou autre sources lumineuses. Il faut bien sûr commencer par fixer l'appareil photo sur un pied, bon moi je n'ai qu'un monopod alors je le fixe à mon bureau avec un bras magique et ça fait l'affaire. [url=http://www.virusphoto.com/vbimghost.php?do=displayimg&imgid=2349][img]http://www.virusphoto.com/imagehosting/1768460445f0670a3.jpg[/img][/url] Réglez votre appareil en manuel, pose 10 secondes, ouverture dépendante de la profondeur de champ que vous recherchez, f8 par exemple, et baissez les ISO au plus bas, 100 ISO par exemple. Si votre appareil permet la surimpression, régler maintenant le mode, certains vous demandent de choisir le nombre de surimpressions voulues, d'autre c'est infini ( tant mieux ), désactiver l'éventuel "gain auto", et vous êtes paré. C'est là que le fun commence. Avant de vous lancer, essayez d'imaginer quel type d'éclairage vous souhaitez, en visualisant l'emplacement des lumières, leurs distances au sujet, leurs rapports d'intensité, etc.. Imaginons par exemple un éclairage trois points, un pour déboucher, plutôt devant et assez faible, un principal sur le côté droit, et un contre à gauche mais derrière pour démarquer le sujet du fond. Pour déboucher, ça sera la lampe de poche, pour l'éclairage principal et le contre on se servira du compact ( et de son flash, ou du flash autonome si vous en avez un ). Et pour l'éclairage principal, uniquement, on mettra une feuille de calque devant le flash ( je la tiens à la main ), histoire d'adoucir un peu la lumière. Pour cet exemple d'éclairage, prévoyons 3 surimpressions, une pour chaque éclairage parceque vous n'avez pas le don d'ubiquité ( quoique si vous êtes rapide vous pouvez courrir d'une position à l'autre :-) Y a plus qu'à, faites le noir dans la pièce ( ou quasiment, histoire de pas faire un vol plané :blink: ). Premier déclenchement, allez vous positionner, allumer la lampe poche et peignez un peu le devant du sujet histoire d'adoucir les ombres, vous avez 10 secondes. Faites le d'assez près sans entrer dans le champ. Deuxième déclenchement, avec le compact et le papier calque, shootez le sujet de la droite en vous éloignant un peu. Troisième déclenchement, avec le compact sans calque, assez près mais hors champ, derrière le sujet à gauche. Observez le résultat: La première fois ça risque d'être complètement loupé. Ne désespérez pas ! Il faut un peu d'entrainnement pour s'habituer à la puissance de chaque source, et estimer combien de temps il faut "peindre" ou à quelle distance se mettre pour bien balancer l'éclairage. Avec un peu d'obstination et d'entrainement vous pourrez obtenir ce genre de choses: [url=http://www.virusphoto.com/vbimghost.php?do=displayimg&imgid=2350][img]http://www.virusphoto.com/imagehosting/176846044622e3296.jpg[/img][/url] Les réglages donnés plus haut sont donnés à titre indicatif, libre à vous d'expérimenter avec d'autres réglages que vous "sentirez" le mieux. Après on peu délirer et complètement transformer sa lumière: [url=http://www.virusphoto.com/vbimghost.php?do=displayimg&imgid=2351][img]http://www.virusphoto.com/imagehosting/17684604464f5e135.jpg[/img][/url] Bon, ici j'ai rajouté les yeux rouges en retouche. Voilà, j'espère que cela vous donnera des idées pour expérimenter vos éclairages, à peu de frais. Le côté fun là-dedans, c'est d'être actif pendant que l'obturateur est ouvert, on a vraiment l'impression de créer quelque chose de "ses mains", on pense parfois à des effets d'éclairage auxquels on n'aurai peut-être pas pensé avec un gros éclairage de studio "clef en main" ( parfois les "loupés" donnent aussi des idées ). Et en plus, ça fait faire du sport :-):boxing: [...]
Lire la suite de "L'éclairage de studio du pauvre ( ou du ruiné )"
Commentaires Lectures Dernière activité
18 28 436 20/11/2009 21h14 par dom25 Aller au dernier message
 
Note de l'article : 6 votes - moyenne : 3.8333.

[Bricolage] Fabriquer soit même une bonnette Macro

L'arrivée du printemps est propice pour s'adonner aux joies de la photographie macro, mais il est très difficile de s’initier dans l’intimité de la nature si l'on ne dispose pas d’un objectif ou du moins d’une bonnette macro. Dans ce tutoriel, je vais vous expliquer comment fabriquer votre propre bonnette macro, malheureusement, cette astuce n'est valable que pour les appareils avec de gros objectifs (reflexs, bridges) [B]Pour commencer, vous aurez besoin :[/B] - D'un rouleau de papier hygiénique vide :D - D'une petite loupe que vous trouverez dans n'importe quel librairie - D'une paire de ciseaux ou d'un cutter [CENTER][img]http://farm1.static.flickr.com/182/430732003_7ee519b2c2_o.jpg[/img][/CENTER] Coupez/fendez le rouleau dans le sens de la longueur comme ceci : [CENTER] [img]http://farm1.static.flickr.com/155/430732045_718745db3e_o.jpg[/img][/CENTER] Faite un petit trou à environ 2 cm d'une des extrémité, faite une petite croix au cutter ou avec la pointe des ciseaux et élargissez le trou avec un stylo. [CENTER] [img]http://farm1.static.flickr.com/160/430732083_6e37b13e19_o.jpg[/img][/CENTER] Le trou devra être asses grand pour pouvoir y glisser le manche de la loupe comme ceci : [CENTER][img]http://farm1.static.flickr.com/109/430732129_f0f3671251_o.jpg[/img][/CENTER] [B]Et voila ! Votre bonnette macro est prête[/B] :clap1: Reste plus qu’à le placer sur votre objectif et commencer à shooter les fleurs et les bébêtes qui se trouvent dans votre jardin… évitez de sortir avec votre objectif, un rouleau de pq sur un appareil ne fait pas très sérieux. [CENTER][img]http://farm1.static.flickr.com/185/430732330_4626b7c2ce_o.jpg[/img][/CENTER] Voici un petit exemple de ce que cela donne chez moi : [CENTER]Sans la bonnette [img]http://farm1.static.flickr.com/154/430732210_6ddce321e9_m.jpg[/img] Avec la bonnette [img]http://farm1.static.flickr.com/158/430732260_eb30515069_m.jpg[/img][/CENTER] [B]Quelques conseils pour la route : [/B] - Vous pouvez solidariser votre bonnette macro avec du ruban adhésif. - Veillez a ce que votre loupe soit toujours parallèle avec votre objectif, si elle est de biais vous aurez de grosses distorsions et beaucoup d'aberrations chromatiques - La mise au point est très difficile, mettez vous en focus manuelle et faite la mise au point en vous approchant/éloignant du sujet. - La profondeur de champs devient très courte, fermez votre diaphragme le plus possible [B]- Pour info, quand je suis à 70mm, je me mets à environ 5 cm du sujet et je regle l'objectif en manuel sur la plus courte distance de mise au point, de la je bouge l'appareil jusqu'as avoir le sujet en net...[/B] Une base de départ qui vous evitera beaucoup de temps perdu à chercher la bonne mise au point - Pour utiliser le flash intégrer de votre APN, utiliser une feuille A4 blanche, il faut impérativement qu'elle dépasse votre objectif macro et pliez ce qui dépasse a environ 30° pour qu'elle puisse diffuser la lumière efficacement. [CENTER][img]http://farm1.static.flickr.com/182/430747179_5ef1be764e_o.jpg[/img] [/CENTER] - Vous pouvez aussi emboîter plusieurs objectifs ou y ajouter d’autres loupes, n’en abuser pas trop non plus ou votre profondeur de champ disparaîtra complètement. Ce dernier test a était effectuer avec 3 bonnettes macro... c'est la pointe de la paire de ciseaux [CENTER][img]http://farm1.static.flickr.com/182/430747134_848a0a5753_o.jpg[/img] [/CENTER] - Utilisez des focales longues (entre 50mm et 100mm) pour eviter que le rouleau de PQ et les bords de la loupe ne ressortent sur vos images [B]Et pour finir, la bonnete en conditions réelles la nuit avec le diffuseur de flash[/B] [CENTER][img]http://farm1.static.flickr.com/186/430752984_db887017c8_o.jpg[/img] [img]http://farm1.static.flickr.com/146/430752877_bb16d849d9_o.jpg[/img][/CENTER][B][/B] PS: le flou sur ces images est du à une erreure humaine :o , il fesait noir et je n'avais pas bien regler ma mise au point... sur des sujets bien éclairés, il est plus facile d'avoir des plus nettes images nettes (voir exemples de la pointe du stylo). [...]
Lire la suite de "[Bricolage] Fabriquer soit même une bonnette Macro"
Commentaires Lectures Dernière activité
47 47 028 29/07/2012 17h47 par bob59000 Aller au dernier message
 
Note de l'article : 7 votes - moyenne : 4.4286.

Expérience : utiliser une feuille de géranium comme pellicule photo

La photographie aurait pu être inventée dès l'antiquité. Le matériel de base nécessaire à réaliser une photographie existait déjà à l'époque. [B] Voici les éléments nécessaires pour réaliser une photographie :[/B] - Une chambre noire ou une boite - De la lumière - Une matière sensible à la lumière - Un moyen de diriger la lumière - Des matières chimiques pour révéler et fixer l'image. Les pellicules utilisées en argentique contiennent des dérivés de l'argent (halogénure d'argent), d'où d'ailleurs la fameuse appellation "argentique". Le fait que certains dérivés de l'argent sont sensibles à la lumière a été découvert en 1727. Mais bien d'autres matières ont les mêmes propriétés. [B]Depuis longtemps, on connaît l'effet de la lumière sur les plantes, ou encore on sait que certains pigments changent de couleur après une plus ou moins longue exposition[/B] (la couleur de certains rideaux "passent" après quelques temps d'exposition au soleil, alors qu'ils ne sont pas prévus pour). [B]L'effet de la lumière sur les plantes aurait permis l'apparition de la photo dès l'antiquité, si les gens d'alors s'y étaient intéressés.[/B] C'est cet effet que nous allons exploiter ici. Cette méthode est inspirée d'un article en anglais du site [URL="http://www.grand-illusions.com"]Grand Illusions[/URL]. [SIZE=3][B]Ce dont vous avez besoin :[/B][/SIZE] - Un géranium en bon état avec de grandes feuilles. - Une chambre noire ou une grande boite, type boite à chaussures. - Un projecteur à diapositives. - Une diapositive [B]très contrastée[/B], qui va servir de sujet - De l'alcool fort, minimum 95% (type alcool à brûler) - De la teinture d'iode (disponible en pharmacie). [SIZE=3][B] Comment ça marche ?[/B][/SIZE] La chlorophile des feuilles du géranium capte la lumière, et utilise l'énergie qu'elle en tire pour joindre le dioxyde de carbonne et l'eau. Ce qui en résulte est un composé organique appellé fécule. La fécule est à la base de la plupart des choses que l'on mange. La fécule est blanche, mais si on y met un peu de teinture d'iode, elle devient noire. [B] Tout ce que vous avez donc à faire est d'avoir une plante qui produit beaucoup de fécule, de la placer au bon endroit et de colorer la fécule avec de la teinture d'iode. [/B][SIZE=3][FONT=Verdana, Arial, Helvetica, sans-serif][IMG]http://www.virusphoto.com/imagehosting/145ed8fdeaa871.jpg[/IMG][/FONT][/SIZE] [B] - Gardez le géranium à l'abri de la lumière pendant deux jours[/B]. La plante va utiliser toute la fécule disponible dans ses feuilles. [B]- Récupérez une des feuilles[/B], en prenant toute la tige avec (important). [B]- Attachez la feuille bien à plat sur la face extérieure[/B] d'une petite boite, après y avoir fait un trou de quelques centimètres de large. Vous pouvez utiliser du scotch pour qu'elle reste bien à plat. [B]- Placez le bout de la tige dans un verre d'eau[/B], pour que la feuille puisse s'hydrater. [B]- Placez-vous dans une pièce sombre, et utilisez le projecteur à diapos pour projeter une image très contrastée sur la feuille,[/B] à travers la boite, en faisant bien la mise au point de manière à ce que l'image soit nette sur la feuille. [IMG]http://www.virusphoto.com/imagehosting/145ed924e00707.jpg[/IMG] [B]- Laissez le projecteur allumé pendant 4 à 5 heures[/B]. La durée dépend de l'image projetée (plus ou moins sombre). Après quelques heures, vous verrez l'effet de la lumière sur la feuille : votre image s'y dessinera. [SIZE=3][FONT=Verdana, Arial, Helvetica, sans-serif][IMG]http://www.virusphoto.com/imagehosting/145ed90d4a3d68.jpg[/IMG] [/FONT][/SIZE]On va maintenant passer aux choses plus violentes :[B] Vous devez tuer la feuille. Pas de regrets à avoir : elle meurt pour la cause de l'Art. [/B]Nous allons utiliser la méthode forte : [B]après avoir exécuté ses dernières volontés, plongez-là vivante dans de l'eau bouillante. Après une minute ou deux, sortez-là de l'eau, et plongez là dans l'alcool à brûler pendant une heure. [/B]Conservez l'alcool tiède (par exemple en plaçant le récipient dans un autre plus grand, contenant de l'eau tiède). Bien sûr, [B][COLOR=Red]ne chauffez jamais l'alcool[/COLOR][/B], vous risquez l'incendie. [B][COLOR=Red]Ne placez aucune flamme ni cigarette à proximité de l'alcool[/COLOR][/B]. Il ne s'agit pas de le chauffer, juste de le rendre légèrement tiède. [B]- Ensuite, placez la feuille dans un bol d'eau tiède. [/B] Elle est maintenant très fragile, translucide, et flotte dans l'eau. [B]- Mettez quelques gouttes de teinture d'iode sur la surface de la feuille,[/B] qui flotte toujours dans l'eau. Après 20 ou 30 secondes, agitez doucement le bol pour que la teinture d'iode se diffuse sur toute la surface. [B]- Laissez la feuille dans l'eau. [/B] Après quelques heures, l'image peut s'estomper, mais vous pouvez l'accentuer à tout moment avec un peu plus de teinture d'iode. [SIZE=3][FONT=Verdana, Arial, Helvetica, sans-serif][IMG]http://www.virusphoto.com/imagehosting/145ed932dd102a.jpg[/IMG][/FONT][/SIZE] Après quelques heures, vous pouvez la rincer en la plaçant dans un bol d'eau claire. Et voilà ! [B]En utilisant un trou très fin à l'autre coté de la boite pour faire office d'objectif, avec beaucoup de lumière et avec un temps de pose de plusieurs heures, la photo aurait pu exister dès l'antiquité, avec les moyens de l'époque :) [/B]On aurait pu avoir des photos de Jules César, de la construction des pyramides d'Egypte et de la guerre de Troie. Dommage qu'ils n'y aient pas pensé ! :D [...]
Lire la suite de "Expérience : utiliser une feuille de géranium comme pellicule photo"
Commentaires Lectures Dernière activité
42 31 147 05/04/2011 00h54 par Glittercore. Aller au dernier message
 
Note de l'article : 6 votes - moyenne : 2.8333.

Bricolage : fabriquez vous-même le pare-soleil de votre appareil photo

[B]Vous n'avez pas d'argent à investir dans un pare-soleil ? Voici la solution.[/B] Les pare-soleil sont des extensions pour objectifs, qui permettent d'éviter les reflets du soleil qui altèrent les photos. Bien qu'ils soient en général assez abordables, certains peuvent avoir mal au coeur de dépenser de l'argent pour un simple morceau de plastique. [B]Heureusement, un internaute a créé toute une série de pare-soleils "à télécharger" qu'il suffit d'imprimer sur papier, de découper et de monter.[/B] D'autres avantages, en plus de l'économie de quelques dizaines d'euros :[LIST] [*][B]Votre pare-soleil devient ultra-compact, facilement transportable [/B] [*][B]Il est modifiable pour obtenir des effets créatifs (versions "arrondi" et "pétale" disponibles).[/B][/LIST][IMG]http://www.virusphoto.com/imagehosting/145ec491c21aa1.png[/IMG] [B]Pour télécharger vos pare-soleil, choisissez votre marque, puis un modèle :[/B] (une liste impressionnante de modèles est disponible) [B][URL="http://www.lenshoods.co.uk/canon.php"]Canon[/URL] [URL="http://www.lenshoods.co.uk/nikon.php"]Nikon[/URL] [URL="http://www.lenshoods.co.uk/olympus.php"]Olympus[/URL] [URL="http://www.lenshoods.co.uk/pentax.php"]Pentax[/URL] [URL="http://www.lenshoods.co.uk/sigma.php"]Sigma[/URL] [URL="http://www.lenshoods.co.uk/tamron.php"]Tamron[/URL] [URL="http://www.lenshoods.co.uk/tokina.php"]Tokina[/URL][/B] [B]Vous pouvez aussi créer les vôtres, et les proposer sur VirusPhoto ![/B] [...]
Lire la suite de "Bricolage : fabriquez vous-même le pare-soleil de votre appareil photo"
Commentaires Lectures Dernière activité
46 50 673 12/03/2014 14h11 par M.photographie Aller au dernier message
 
Note de l'article : 1 votes - moyenne : 5.0000.

Fabriquer un stabilisateur optique avec une ficelle

Le temps est venu pour l'atelier bricolage de la semaine :good: Voici comment réaliser un stabilisateur optique avec une ficelle. C'est pratique lorsqu'on n'a pas de trépied avec soi, et qu'on ne peut pas poser l'appareil sur un support, mais qu'on a besoin de le stabiliser pour photographier alors que la lumière est faible par exemple. Ca ne viendra pas remplacer un stabilisateur optique fourni avec votre appareil photo ou votre objectif, mais ça peut rendre service. Cette astuce est parue dans le magazine néerlandais [URL="http://www.cameranet.nl/"]Camera Magazine[/URL]. [B]Matériel nécessaire :[/B] Une ficelle, une vis et un boulon d'un diamètre 1/4" achetée en magasin de bricolage, ou bien une vis pour trépied acheté en magasin photo. [B]Montage :[/B] Il suffit de faire une boucle avec la ficelle, de la longueur souhaitée entre vos pieds et l'appareil, puis de fixer la vis à la ficelle. (facile si vous avez une vis avec un boulon). [URL="http://www.virusphoto.com/vbimghost.php?do=displayimg&imgid=482"][IMG]http://www.virusphoto.com/imagehosting/145ba1b26d4d65.jpg[/IMG][/URL] [B]Utilisation :[/B] Il suffit de bloquer la ficelle sous votre pied, et de tenir l'appareil de manière à ce que la ficelle soit tendue : [URL="http://www.virusphoto.com/vbimghost.php?do=displayimg&imgid=483"][IMG]http://www.virusphoto.com/imagehosting/145ba1b34c26d1.jpg[/IMG][/URL] Pour le modèle "de luxe" : possibilité à deux pieds : [U][URL="http://www.virusphoto.com/vbimghost.php?do=displayimg&imgid=485"][IMG]http://www.virusphoto.com/imagehosting/145ba1bd1de33e.jpg[/IMG][/URL][/U] On peut également attacher la ficelle sur un support. Celà permet de stabiliser l'appareil d'une manière particulièrement efficace : essayez, vous serez surpris ;) [B]Bonne séance de bricolage :thumbup:[/B] [...]
Lire la suite de "Fabriquer un stabilisateur optique avec une ficelle"
Commentaires Lectures Dernière activité
14 18 679 06/09/2008 14h14 par olvianos Aller au dernier message
 
Note de l'article : 2 votes - moyenne : 4.0000.

Macro : la technique des objectifs couplés

[SIZE=3][B]Qu'est-ce que c'est ?[/B][/SIZE] On appelle Macrophotographie un cliché dont la taille de l'objet photographié est la même sur le capteur que dans la vie réelle. On parle dans ce cas d'un rapport 1:1. L'objectif 100 mm Macro de Canon permet d'atteindre le rapport 1:1; d'autres optiques plus spécialisées permettent d'atteindre des rapports jusqu'à 5:1. Mais ces objectifs sont très chers et, à moins de se spécialiser dans ce domaine, leur achat ne se justifie pas pour une utilisation occasionnelle. Grâce à la technique des objectifs couplés, il est possible d'atteindre des rapports plus grand que 1:1. [URL="http://www.virusphoto.com/vbimghost.php?do=displayimg&imgid=393"][IMG]http://www.virusphoto.com/imagehosting/145b3649a4b284.jpg[/IMG][/URL] [SIZE=3][B]Principe[/B][/SIZE] Pour cela, il suffit de se procurer une bague d'inversion. Cette bague est pourvue d'un filetage mâle des deux côtés. On visse la bague à l'avant de l'objectif de plus longue focale (qui est donc monté sur le boîtier) puis, on visse l'avant de l'autre objectif sur la bague. Et voilà, il ne reste plus qu'à trouver The sujet... [URL="http://www.virusphoto.com/vbimghost.php?do=displayimg&imgid=397"][IMG]http://www.virusphoto.com/imagehosting/145b36613a1ca7.jpg[/IMG][/URL] [SIZE=3][B]Calcul du grossissement[/B][/SIZE] Le grossissement obtenu est le résultat de la division de la focale la plus longue par l'autre (la plus courte); par exemple un 200 mm sur lequel on fixe un 50 mm donne un grossissement de 4x (200/50) L'association d'objectifs de 100 à 200 mm avec des objectifs de 24 à 50 mm donnent généralement de bon résultats. Il faudra cependant prendre garde au vignettage, qui pourrait apparaître en associant certaines paires. Pour ma part, j'utilise un 100 mm Macro couplé à un 50 mm ce qui me donne un grossissement de 2x. [SIZE=3][B]Matériel nécessaire[/B][/SIZE] Le plus difficile pour moi à été de trouver la bague; mes deux objectifs ont des diamètres de 50 mm et je ne l'ai pas trouvée; je l'ai donc fabriquée. Pour le reste, un trépied est obligatoire, un flash (à l'intérieur tout au moins) pour l'éclairage muni d'un réflecteur pour diminuer les ombres , si vous avez un déclencheur souple ou une télécommande utilisez la et enfin, un objet d'une grande aide pour la mise au point, le rail de mise au point ou focusing rail en english. [URL="http://www.virusphoto.com/vbimghost.php?do=displayimg&imgid=394"][IMG]http://www.virusphoto.com/imagehosting/145b364f721491.jpg[/IMG][/URL] [SIZE=3][B]Fabrication d'une bague d'adaptation[/B][/SIZE] Comme j'avais des objectifs de taille similaire (58 mm), c'était facile, j'ai acheté deux filtres les moins chers possible, j'ai viré les verres et j'ai collé à la colle de contact les deux filtres face à face. Un coup de scotch noir sur le côté pour éviter les infiltrations lumineuses et voilà... [URL="http://www.virusphoto.com/vbimghost.php?do=displayimg&imgid=392"][IMG]http://www.virusphoto.com/imagehosting/145b3646403d6d.jpg[/IMG][/URL] [SIZE=3][B]Procédé[/B][/SIZE] Quand les deux objectifs sont couplés, on ne s'occupe que du premier, celui qui est monté sur l'appareil. L'idéal est de travailler à un diaphragme de 11 à 16 afin de ne capter que les rayons lumineux provenant du centre de l'autre objectif (meilleur qualité) et accessoirement, d'avoir un peu (plus) de profondeur de champ. Pour obtenir le rapport d'agrandissement maximal, régler la mise au point sur la distance la plus courte permise par l'objectif. Puis s'approcher du sujet jusqu'à ce qu'il soit net. Ce n'est pas simple... C'est pourquoi l'emploi du rail aide grandement à la mise au point. Si l'on n'est pas à la distance minimale de mise au point de l'objectif, le risque de vignettage augment grandement ! Contrôlez régulièrement les coins de vos clichés! [URL="http://www.virusphoto.com/vbimghost.php?do=displayimg&imgid=395"][IMG]http://www.virusphoto.com/imagehosting/145b36547f1c08.jpg[/IMG][/URL] Lorsque la netteté est faite, si c'est possible, déplacer le sujet sous l'objectif afin de peaufiner le cadrage, la profondeur de champ étant vraiment au minimum, on perd vite le sujet du viseur.... [SIZE=3][B]Eclairage[/B][/SIZE] L'éclairage est très important, car l'objectif est si près du sujet qu'il lui fait de l'ombre; pensez-y en extérieur avant de poser le trépied. En intérieur, il faut absolument éclairer le sujet; je le fait à l'aide d'un flash sur lequel j'ai fixé un réflecteur maison et d'un autre réflecteur pour atténuer les ombres. Le Flash doit être à hauteur du sujet toujours à cause de l'ombre de l'objectif.... [SIZE=3][B]Quelques exemples[/B][/SIZE] [URL="http://www.virusphoto.com/vbimghost.php?do=displayimg&imgid=391"][IMG]http://www.virusphoto.com/imagehosting/145b36440d79f7.jpg[/IMG][/URL] [URL="http://www.virusphoto.com/vbimghost.php?do=displayimg&imgid=396"][IMG]http://www.virusphoto.com/imagehosting/145b365ae6ce90.jpg[/IMG][/URL] d'autres exemples [B][URL="http://www.virusphoto.com/albums/showgallery.php?ppuser=148"]dans mon album[/URL][/B]... Amusez vous bien ! :D [...]
Lire la suite de "Macro : la technique des objectifs couplés"
Commentaires Lectures Dernière activité
50 36 329 02/12/2013 22h23 par stevenrix8 Aller au dernier message
 
Note de l'article : 1 votes - moyenne : 4.0000.

Fabriquer un pied photo avec une bouteille de soda

Avoir un mini pied photo toujours sous la main, c'est facile, et ça ne coûte pas très cher si on s'y prend comme ceci : Vous avez besoin du matériel suivant (la vis et le boulon doivent être de diamètre 1/4") [URL="http://www.virusphoto.com/vbimghost.php?do=displayimg&imgid=369"][IMG]http://www.virusphoto.com/imagehosting/145b0a759d8b44.jpg[/IMG][/URL] La première chose à faire est de percer un trou au milieu du bouchon. Vous pouvez utiliser du papier de verre pour lisser le trou que vous aurez percé. Maintenant, voici à quoi devrait ressembler la chose : [U][URL="http://www.virusphoto.com/vbimghost.php?do=displayimg&imgid=370"][IMG]http://www.virusphoto.com/imagehosting/145b0a7945ab05.jpg[/IMG][/URL][/U] Maintenant, assemblez la vis et le boulon sur le bouchon, en serrant bien. Attention, si vous ne serrez pas à fond, il pourra être difficile de fixer votre appareil photo : [U][URL="http://www.virusphoto.com/vbimghost.php?do=displayimg&imgid=371"][IMG]http://www.virusphoto.com/imagehosting/145b0a841f3376.jpg[/IMG][/URL][/U] Enfin, vissez le bouchon sur une bouteille remplie (pour avoir du poids), et fixez votre appareil sur votre nouveau pied : [U][URL="http://www.virusphoto.com/vbimghost.php?do=displayimg&imgid=372"][IMG]http://www.virusphoto.com/imagehosting/145b0a8977b9b0.jpg[/IMG][/URL][/U] [CENTER] [/CENTER] [...]
Lire la suite de "Fabriquer un pied photo avec une bouteille de soda"
Commentaires Lectures Dernière activité
42 26 987 29/07/2012 17h51 par bob59000 Aller au dernier message
 
Note de l'article : 1 votes - moyenne : 2.0000.

Créer son propre catalogue d'échantillons d'éclairages

Si vous faites beaucoup de nature morte, il existe une méthode simple pour affiner et retrouver ses réglages de lumière et les réutiliser par la suite. Ne vous embêtez plus avec des diagrammes sur la lumière qu'on trouve dans les livres et sur internet, ni avec des formules compliquées : créez vos propres échantillons d'éclairages. Voici comment procéder : [SIZE=3][B]1 - Collectez des objets aux formes et textures variées[/B][/SIZE] Trouvez plusieurs petits sujets, de différentes formes et textures (ronds, carrés, très texturés, d'autres lisses, etc...). Plus les sujets seront variés dans les formes et les textures, plus le résultat sera intéressant. Utilisez des objets de la maison, des fruits, des légumes, tout ce que vous avez sous la main. [B][SIZE=3]2- Prenez une photo avec chaque type d'éclairage[/SIZE] [/B]Essayez un éclairage frontal, puis déplacez vos sources de lumière autour du sujet, et prenez des photos à chaque fois, en laissant l'appareil au même endroit, sur un trépied. Pour chaque disposition de lumière, modifiez également le type d'éclairage : diffusé, réfléchi, direct... Utilisez des réflecteurs dans différentes positions. A chaque fois, notez consciencieusement l'emplacement des lumières et les les modifications de l'éclairage que vous avez mis en place. Si vous avez plus d'une source de lumière, essayez différentes positions de la source de lumière secondaire, changez les ratios d'éclairage de chaque source, et notez tout. En bref, expérimentez tout ce qu'il est possible de faire avec votre matériel, prenez des photos, et notez scrupuleusement pour chaque image comment vous avez disposé vos éclairages. A l'issue de l'expérience, vous aurez certainement progressé dans la façon dont vous gérez vos éclairages, et vous y aurez découvert des effets et rendus auxquels vous n'auriez certainement jamais pensé avant. [SIZE=3][B]3 - Créez votre catalogue d'échantillons[/B][/SIZE] A la fin, vous aurez une collections de photos de tests, illustrant vos essais. Vous pouvez séparer les images dont le rendu est intéressant de celles qui ne le sont pas. Mais conservez tout : ce qui ne fonctionne pas pour un sujet peut être intéressant pour un autre... Si les objets photographiés sont très différents les uns des autres, vous aurez sous la main un catalogue d'effets dont vous ne pourrez plus vous passer, et qui sera adapté à votre matériel et aux sources de lumière que vous utilisez. [B]Si vous faites des portraits, pourquoi ne pas faire le même type de catalogue d'échantillons avec un modèle ?[/B] Au boulot maintenant ! :thumbup: [...]
Lire la suite de "Créer son propre catalogue d'échantillons d'éclairages"
Commentaires Lectures Dernière activité
2 8 550 16/01/2007 18h28 par Fabrice Aller au dernier message
 
1 pièce(s) jointe(s) Note de l'article : 13 votes - moyenne : 4.0769.

Fabriquer un appareil photo avec une boite d'allumettes

On avait vu comment fabriquer un appareil photo avec une [URL="http://www.virusphoto.com/682-fabriquer-son-propre-appareil-photo-avec-une-boite-de-conserve.html"]boite de conserve[/URL] et voici maintenant une expérience plus simple à réaliser, puisqu'on utilise un film grand public : Fabriquer un appareil photo avec une boite d'allumettes. Encore une fois, c'est une bonne expérience pour comprendre comment fonctionne un appareil photo. Ingrédients : une boite d'allumettes, une pellicule 35mm classique, un rouleau de pellicule vide, une spirale en plastique, du scotch noir. 1°/ Dessinez un carré d'exactement 24 mm dans le centre de la boite d'allumettes (partie intérieure de la boite), et découpez sur les traits avec un cutter (faites des découpes propres et nettes... ou pas nettes si vous voulez avoir des bordures plus créatives à vos images). [URL="http://www.virusphoto.com/vbimghost.php?do=displayimg&imgid=268"][IMG]http://www.virusphoto.com/imagehosting/145a763866aea7.jpg[/IMG][/URL] 2°/ Faites un petit trou dans le centre de la partie extérieure de la boite d'allumette (carré de 6mm de côté). [URL="http://www.virusphoto.com/vbimghost.php?do=displayimg&imgid=269"][IMG]http://www.virusphoto.com/imagehosting/145a763f51a253.jpg[/IMG][/URL] 3°/ Nous allons maintenant réduire ce trou. La focale très courte nécessite qu'il soit petit, à moins de 0,2 mm. Faites un trou très petit avec une aiguille (moins de 0,2 mm) dans un morceau de cannette de soda ou tout autre matériau et scotchez-le sur le trou qu'on vient de faire. [URL="http://www.virusphoto.com/vbimghost.php?do=displayimg&imgid=270"][IMG]http://www.virusphoto.com/imagehosting/145a764bc28ca1.jpg[/IMG][/URL] 4°/ Pour savoir jusqu'où avancer le film lorsqu'on le charge, on peut faire un outil simple avec une spirale en plastique (en vente en papeterie) : [URL="http://www.virusphoto.com/vbimghost.php?do=displayimg&imgid=271"][IMG]http://www.virusphoto.com/imagehosting/145a76532e114c.jpg[/IMG][/URL] Prenez maintenant le rouleau de pellicule. Collez ce morceau de spirale en bas, pour faire en sorte qu'il fasse un bruit à chaque fois qu'il passe dans un trou : [URL="http://www.virusphoto.com/vbimghost.php?do=displayimg&imgid=273"][IMG]http://www.virusphoto.com/imagehosting/145a765ca892fa.jpg[/IMG][/URL] 5°/ Maintenant, on va faire passer le film dans la parte extérieure de la boite d'allumettes, puis pousser le tiroir de la boite d'allumettes à l'intérieur de l'autre partie. Le fond du tiroir (avec le gros trou) vient contre le film. [URL="http://www.virusphoto.com/vbimghost.php?do=displayimg&imgid=274"][IMG]http://www.virusphoto.com/imagehosting/145a766995af50.jpg[/IMG][/URL] 6°/ Vous avez besoin également d'une boite de pellicule vide pour ranger le film utilisé. Le mieux est d'utiliser une boite de pellicule dans laquelle il reste un tout petit peu de film, assez pour qu'un bout sorte de la boite. Attachez alors votre film (de la première boite de pellicule) sur ce bout qui sort (de la deuxième boite de pellicule). [URL="http://www.virusphoto.com/vbimghost.php?do=displayimg&imgid=275"][IMG]http://www.virusphoto.com/imagehosting/145a7674762210.jpg[/IMG][/URL] 7°/ Tout ce qui reste à faire est d'assurer l'étanchéité à la lumière. Mettez du scotch noir partout entre les boites de pellicule et la boite d'allumettes. [URL="http://www.virusphoto.com/vbimghost.php?do=displayimg&imgid=276"][IMG]http://www.virusphoto.com/imagehosting/145a767d2ed48b.jpg[/IMG][/URL] 8°/ Maintenant, faites un obturateur qui servira à masquer l'objectif quand vous ne prenez pas de photo. Un morceau de scotch ou une carte fera l'affaire. L'appareil est maintenant prêt à être utilisé. Pour charger le film entre 2 poses : comptez 6 clics du morceau de spirale, et utilisez un outil quelconque pour faire tourner la pellicule. [B]Exemples de résultats :[/B] [B][URL="http://www.flickr.com/groups/75849697@N00/pool/"]Voici un groupe sur Flickr[/URL][/B] avec des gens qui ont posté des photos prises avec un appareil conçu en suivant cette méthode. [...]
Lire la suite de "Fabriquer un appareil photo avec une boite d'allumettes"
Commentaires Lectures Dernière activité
76 166 565 21/11/2012 10h43 par AgatheB Aller au dernier message
 
[SIZE=1]Film ou papier [/SIZE][SIZE=1]Plein soleil [/SIZE][SIZE=1]Temps nuageux[/SIZE]
[SIZE=1]TRI-X Pan, T-MAX 400, or ROYAL Pan 4141 [/SIZE] [SIZE=1]1 à 2 secondes[/SIZE][SIZE=1]4 à 8 secondes[/SIZE]
[SIZE=1]T-MAX 100 [/SIZE] [SIZE=1]2 à 4 secondes[/SIZE][SIZE=1]8 à 16 secondes[/SIZE]
[SIZE=1]Papier KODABROMIDE F2[/SIZE] [SIZE=1]2 minutes[/SIZE][SIZE=1]8 minutes[/SIZE]
[SIZE=3][B] Développement et Tirage [/B][/SIZE] Faites celà de manière habituelle. Si vous avez utilisé du papier KODABROMIDE, exposez assez longuement pour que le négatif apparaisse un peu plus foncé qu'à la normale. [IMG]http://www.kodak.com/global/images/en/consumer/education/lessonPlans/pinhole/pinholeBarn.jpg[/IMG] [I]Image prise avec un appareil photo "fait maison"[SIZE=-1].[/SIZE][/I]">
Note de l'article : 5 votes - moyenne : 3.0000.

Fabriquer son propre appareil photo avec une boite de conserve

[B]Kodak nous apprend comment créer un appareil photo à partir d'une boite de conserve...[/B] [IMG]http://www.kodak.com/global/images/en/consumer/education/lessonPlans/pinhole/pinholeCan.gif[/IMG] Je vous livre une petite traduction/adaptation de l'[URL="http://www.kodak.com/global/en/consumer/education/lessonPlans/pinholeCamera/pinholeCanBox.shtml"]article[/URL] : En utilisant des objets de la maison, on peut créer un appareil photo fonctionnel. [B]Cela est très utile (même simplement à lire) pour comprendre comment fonctionne un appareil photo :[/B][I][SIZE=-1] [/SIZE][/I][B][SIZE=3]Le boitier[/SIZE][/B][I][SIZE=-1] [/SIZE][/I]Utilisez une petite boite de conserve de petite hauteur. Une petite boite à café par exemple, peut faire l'affaire. Vous pouvez utiliser aussi une boite de pâté, de cacahuètes, ou toute autre boite cylindrique. Si la boite a un couvercle en plastique, vous pouvez peindre ce couvercle en noir. Peignez l'intérieur ET l'extérieur pour assurer l'opacité. Peignez l'intérieur du "boitier" avec de la peinture noire mate, ou utilisez du papier noir pour tapisser l'interieur. [B][SIZE=3]Le diaphragme[/SIZE][/B] [IMG]http://www.kodak.com/global/images/en/consumer/education/lessonPlans/pinhole/pinholeCan.gif[/IMG] On va faire un trou du côté opposé au couvercle. On peut trouer directement le boitier, mais il est plus facile de faire le trou dans un moreceau de carton noir ou de métal fin. Ensuite, on viendra fixer cette pièce sur un trou plus large fait dans le boitier. Faites donc un trou avec une aiguille à coudre de taille n°10. Enfoncez cette aiguille jusqu'à la moitié : [IMG]http://www.kodak.com/global/images/en/consumer/education/lessonPlans/pinhole/pinholeNeedle.gif[/IMG] Votre trou sera de meilleure qualité si vous tournez l'aiguille tout en l'enfonçant. Si vous utilisez un morceau de carton ou en alu comme expliqué plus haut, encadrez la paroi de deux autres cartons pour vous aider à faire un joli trou. Vous pouvez amorcer le trou avec une vrille de très petit diamètre puis le continuer avec l'aiguille : [IMG]http://www.kodak.com/global/images/en/consumer/education/lessonPlans/pinhole/pinholeAwl.gif[/IMG] Vérifiez le trou pour être sûr qu'il forme un cercle parfait, en regardant par l'autre côté du boitier. Pour voir si l'image est clairement visible, amenez le boitier en face d'une page imprimée, pour voir si les lettres sont visibles à travers le trou. [SIZE=3][B]L'obturateur[/B][/SIZE] L'obturateur peut être un morceau de papier opaque, fixé avec un morceau de scotch par dessus le trou fait plus haut (le diaphragme). Vous pouvez utiliser un petit morceau de scotch pour maintenir l'obturateur fermé quand vous ne prenez pas de photo. [B][SIZE=3]Le viseur[/SIZE][/B] Un viseur n'est pas forcément nécessaire, mais il peut être fait en carton. Vous pouvez fixer un viseur par dessus le boitier de cette façon : il doit être plus petit que la taille du film. Si le film n'est pas carré, fabriquez un viseur aux mêmes proportions. Quand vous êtes près du sujet, montez un peu l'appareil pour corriger la différence de visée (parallaxe) entre ce que vous voyez dans le viseur et l'image qui sera capturée par le film. Cet effet est causé par la distance entre le viseur et le film. [B][SIZE=3]Charger l'appareil[/SIZE][/B] Vous pouvez utiliser une pellicule classique, ou du papier KODABROMIDE. Ce dernier est plus facile à manipuler. Le film doit être manipulé dans l'obscurité totale pour ne pas être voilé, alors que ce papier peut être manipulé avec une lampe rouge, que vous pouvez fabriquer en plaçant 6 à 8 feuilles type intercalaire transparentes (cellophane) devant une ampoule (en restant le plus éloigné possible de l'ampoule). Le papier KODABROMIDE est moins sensible à lumière et demandera un temps d'exposition d'envirion 2 minutes en plein soleil. Le film demandera uniquement 1 ou 2 secondes. Si vous optez pour le papiez, prenez du Kodak KODABROMIDE F n°2 (brillant) . Vous pouvez le trouver en 4x5 pouces, dans des packs de 100 feuilles, ou en 5x7 pouces en packs de 25 feuilles. Si vous optez pour le film, utilisez du KODAK TRI-X Pan ou KODAK T-MAX 400 Profesional que vous découperez en carrés qui viendront s'insérer dans l'appareil. Bien sûr, ceci doit être fait dans l'obscurité totale. Le KODAK Tri-X Pan Professional est le plus facile à utiliser parce qu'il est plat. La taille de la découpe du film ou du papier dépendra de la taille du boitier. A vous de tester. Scotchez le film au boitier pour le positionner, en plaçant un morceau de scotch dans 2 coins opposés. [SIZE=3][COLOR=black][B]Exposition[/B][/COLOR][/SIZE] Pour avoir des images claires et nettes, ne bougez pas l'appareil pendant la prise de vue. Utilisez du scotch pour le fixer à une table ou à une chaise. Détachez l'obturateur (le papier noir devant le trou) et laissez entrer la lumière durant le temps indiqué. Ceci sont des recommandations d'exposition approximatives. N'hésitez pas à utiliser 3 temps différents pour chaque pose (bracketing) pour être sûr du résultat.
[SIZE=1]Film ou papier [/SIZE][SIZE=1]Plein soleil [/SIZE][SIZE=1]Temps nuageux[/SIZE]
[SIZE=1]TRI-X Pan, T-MAX 400, or ROYAL Pan 4141 [/SIZE] [SIZE=1]1 à 2 secondes[/SIZE][SIZE=1]4 à 8 secondes[/SIZE]
[SIZE=1]T-MAX 100 [/SIZE] [SIZE=1]2 à 4 secondes[/SIZE][SIZE=1]8 à 16 secondes[/SIZE]
[SIZE=1]Papier KODABROMIDE F2[/SIZE] [SIZE=1]2 minutes[/SIZE][SIZE=1]8 minutes[/SIZE]
[SIZE=3][B] Développement et Tirage [/B][/SIZE] Faites celà de manière habituelle. Si vous avez utilisé du papier KODABROMIDE, exposez assez longuement pour que le négatif apparaisse un peu plus foncé qu'à la normale. [IMG]http://www.kodak.com/global/images/en/consumer/education/lessonPlans/pinhole/pinholeBarn.jpg[/IMG] [I]Image prise avec un appareil photo "fait maison"[SIZE=-1].[/SIZE][/I] [...]
Lire la suite de "Fabriquer son propre appareil photo avec une boite de conserve"
Commentaires Lectures Dernière activité
11 66 175 26/04/2012 21h00 par vavapi Aller au dernier message
 
Les 15 articles
les plus récents

Les 15 articles
les plus suivis

Les 15 articles
les plus consultés


Options d'affichage
Afficher les articles 40 jusqu'à 52 de 53
Trier par Ordre de tri
Depuis
Outils de rubrique Rechercher dans cette rubrique
Rechercher dans cette rubrique :

Recherche avancée



LinkBacks Enabled by vBSEO © 2011, Crawlability, Inc.
Powered by vBulletin® Version 3.8.2 - Copyright ©2000 - 2013, Jelsoft Enterprises Ltd.
2006 - 2015 © ® VirusPhoto. Tous droits réservés.