.
virusphoto virusphoto

Identifiant

Mot de passe

Derniers messages Messages du jour Sujets sans réponse S'inscrire

Rejoignez-nous !

VirusPhoto » Forum » Le coin des professionnels » Les démarches professionnelles » Le marché de la photo

Aller au premier non-lu
  #1  
non lus 01/06/2009, 16h06
Avatar de Jeff
Membre
Ma pratique de la photo: La photo est mon métier
Matériel: Nikon D3
 
Messages: 145
1787 Photiz - Faire un don
Arrow

Réflexions sur le métier de photographe pro


Bonjour,

Après une expérience avec mon propre studio à l'étranger, et le début de mon activité en France, je voulais partager quelques réflexions avec les photographes qui souhaiteraient se mettre à leur compte.

C'est un post sous forme de bilan de pas mal d'obstacles rencontrés (je pense qu'ils sont classiques), et j'invite tous ceux qui ont une expérience professionnelle dans le domaine à compléter ce post en commentaire.

Celà relève vraiment du parcours du combattant de s'installer à son compte en tant que photographe en France, en raison principalement de la multitude de statuts possibles :

Les statuts

Le photographe artisan

Il relève de la Chambre des Métiers.
Ce statut s'applique à ceux qui réalisent des commandes spécifiques. Contrairement à d'autres métiers, aucune condition de diplôme ne s'applique pour l'inscription à la Chambre des Métiers.

Par contre, un stage de gestion de 4 jours est obligatoire (220 euros donc 100 remboursés si création d'entreprise moins de 6 mois après la fin du stage).

Le photographe commerçant

Il relève de la chambre de commerce. Ce statut s'applique à ceux qui vendent les mêmes photos à plusieurs personnes.

Ce statut est donc relativement limité. Il concerne aussi les photographes artisans dont l'activité commerciale est la plus importante en chiffre d'affaire (exemple : le photographe qui tient une boutique, et dont la majeure partie de l'activité consiste à revendre du matériel, mais qui accessoirement propose aussi des prestations photographiques).

Le photographe artiste-auteur

C'est le statut le plus commun pour ceux qui travaillent pour les entreprises. De nombreux articles sont d'ailleurs disponibles sur le sujet sur VirusPhoto.

Le photographe auteur dépend de l'Agessa. Ce statut est très particulier et limite le champ d'activité (impossible de travailler pour des particuliers, hors vente de tirages numérotés et signés dans la limite de 30 exemplaires...).

Les charges sociales sont réduites.

Le photographe auto-entrepreneur

Le sujet fait débat (le statut fait concurrence à celui d'artiste-auteur). L'UPC et l'Agessa indiquent qu'on ne peut pas être artiste auteur et auto-entrepreneur, cependant aucune confirmation n'a été donnée par la Ministère du Travail, et la réponse officielle est en attente : Auteur et auto-entrepreneur ne font pas bon ménage - Actualités UPC

Pourtant, de nombreux photographes commencent en tant qu'auto-entrepreneur.


La boîte mail

Les clients ne tombent pas du ciel dès le premier jour.

Dans la réalité, la boite de réception d'un photographe (en tous cas dans notre cas) se décompose en 3 type d'e-mails reçus :

Les demandes de stage ou de contrats d'apprentissage : environ 5 mails ou coups de téléphone par jour... Celà laisse à réfléchir sur les possibilités de travailler comme photographe salarié, étant donné l'énorme demande de stagiaires qui même eux ne trouvent pas d'entreprise...

Les demandes de books photo envoyées par des ados : à peu près la même quantité de demandes. Ce sont souvent des messages envoyés en langage SMS, ou proche. En général, lorsqu'on envoie des tarifs en réponse, il n'y a plus personne, même si les prix sont très abordables.
Je pense qu'il est difficile en tant que photographe de vivre uniquement de l'activité "portraits pour particuliers"/"books photo", mais c'est à confirmer par d'autres, bien entendu.

Les mails ou coups de fil de clients potentiels : Ce type de contacts est largement minoritaire, malheureusement (moins de 10% des messages et appels reçus)...

Bref, les clients ne tombent pas du ciel, et il est nécessaire de créer des contacts, de se bouger, et de ne pas attendre simplement que sa boite mail se remplisse...


Arrêter de rêver

Je pense que la chose la plus importante quand on se lance, c'est de ne pas rêver à devenir un "grand photographe". Et surtout, de ne pas agir comme si on en était un.

La star, ce n'est pas le photographe, c'est le sujet qu'il photographie et qu'il est payé pour mettre en valeur. Certains ont tendance à l'oublier.

On a beaucoup plus de chances de vivre d'une activité photographique classique, même si les travaux demandés par les clients ne sont pas toujours ceux auxquels on aurait rêvé, que d'attendre de devenir un "photographe star".... ce qui a quand même statistiquement très peu de chances d'arriver.

Bref, avoir un peu les pieds sur terre, et ce prendre pour pas plus que ce qu'on est, ce là laisse toujours la chance de percer, mais surtout, celà permet de commencer à travailler avant d'avoir "un nom".

Il faut savoir tout de même que l'activité d'un "photographe star" qui travaille pour des marques de luxe en mode et beauté n'est pas forcément le rêve auquel tout le monde pense.

J'ai eu l'occasion de passer une semaine en compagnie d'un de ces photographes, ceux qui bossent entre Paris et New York pour les boites de luxe et qui sont équipés en studio à hauteur d'un demi million d'euros de matos, et contrairement à l'idée que l'on s'en fait, il n'y a vraiment pas grand chose de "sexy" dans cette activité (en tous cas de mon point de vue).

On y travaille encadré par plusieurs directeurs artistiques, et des dizaines d'intervenants qui ont chacun leur mot à dire, chaque détail est calculé au millimètre et shooté des centaines de fois, et finalement, la créativité n'occupe une place que très réduite.

On s'amuse certainement plus sur des projets plus humbles, mais qui laissent en contrepartie un plus vaste pouvoir de décision, un champ libre à la créativité du photographe.

Bref, il ne s'agit que de réflexions personnelles, mais je serais curieux de lancer la discussion avec d'autres.

Le métier de photographe n'est pas forcément le rêve que beaucoup de gens ont en tête, mais celà reste une belle activité créative, dans laquelle on peut vraiment s'accomplir.

Dernière modification par Jeff 01/06/2009 à 16h40.
Réponse avec citation

Pour participer aux discussions et avoir accès à tous les outils
proposés sur VirusPhoto, inscrivez-vous en quelques secondes : cliquez ici.

Outils de la discussion Chercher dans ce sujet
Rechercher dans la discussion:

Recherche avancée

Noter la discussion
Evaluez cette discussion :
  #2  
non lus 02/06/2009, 00h53
Avatar de Gaetan
Magister populi
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
 
Messages: 3 778
999967154 Photiz - Faire un don
En parallèle de cette discussion, je remonte ce podcast de Déclencheur, témoignage d'un photographe pro, "ancien amateur".

http://www.declencheur.com/clic/arch...eter-jan-louis
Réponse avec citation
  #3  
non lus 02/06/2009, 01h11
Avatar de rv77
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique occasionnelle
Matériel: 5DII + 24-70L + 16-35L + 50L
 
Messages: 1 521
9585 Photiz - Faire un don
SUjet qui m'intéresse
Réponse avec citation
  #4  
non lus 02/06/2009, 01h41
Avatar de bastienpire
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
Matériel: Canon EOS 450D, 7D / 18-55, EF 50 f 1/8,EF 400mm f/5.6L USM
 
Messages: 232
6575 Photiz - Faire un don
moi aussi ...
Réponse avec citation
  #5  
non lus 02/06/2009, 01h59
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique occasionnelle
 
Messages: 24
230 Photiz - Faire un don
Merci pour ce retour !
Réponse avec citation
  #6  
non lus 02/06/2009, 07h59
Avatar de sebj
Membre
Ma pratique de la photo: La photo est mon métier
Matériel: Canon EOS 1D MkIV
 
Messages: 209
1285 Photiz - Faire un don
Bien vu ce sujet Jeff
Je te rejoins sur tous les points évoqués.
J'ajouterais à la liste des erreurs qu'il ne faut pas chercher à être "photographe professionnel", il faut partir dans l'idée que l'on monte une entreprise de photographie, c'est très différent. La photo, c'est le produit, et comme pour n'importe quelle entreprise, le simple fait d'avoir un bon produit n'est pas suffisant (si il est mauvais... c'est pas la peine..). Il faut faire du commercial (beaucoup), de la gestion, des achats, ne pas se planter de stratégie, enfin tout comme en vrai dans les vraies entreprises.
J'ajouterais aussi cette expérience personnelle, ce n'est pas par internet que l'on vend des photos, s'inscrire à des dizaines de sites, faire des emailings, payer un site pro très cher ne remplace pas le travail de terrain. Au mieux un site de photo peut servir de support, mais comme tu disais les clients ne tombent pas du ciel, il faut se bouger, tout le temps, pas de répis.
Et pour finir, je dirais que photographe, c'est effectivement très difficile, un métier qui implique beaucoup de remises en questions, de grosse irrégularités dans la facturation, il m'est arrivé au début de passer plusieurs mois sans rien, et aujourd'hui les mois creux sont encore parfois des mois vides, il faut bien gérer les rentrées et les dépenses.. mais c'est aussi plus qu'un travail, c'est un mode de vie, un moyen fantastique pour faire des rencontres magnifiques, vivre des expériences hors du commun, prendre son pied en faisant ce qu'on aime malgré tout. Enfin bref, si on continue alors que c'est tant la galère, c'est certainement que les bons cotés sont suffisamment bons pour équilibrer la balance
Réponse avec citation
  #7  
non lus 04/06/2009, 02h52
Avatar de mouzhik
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
Matériel: Canon 40D + 5D, objectifs Canon + Tamron
 
Messages: 1 681
25505 Photiz - Faire un don
Citation:
Posté par sebj Voir le message
Bien vu ce sujet Jeff
Je te rejoins sur tous les points évoqués.
J'ajouterais à la liste des erreurs qu'il ne faut pas chercher à être "photographe professionnel", il faut partir dans l'idée que l'on monte une entreprise de photographie, c'est très différent. La photo, c'est le produit, et comme pour n'importe quelle entreprise, le simple fait d'avoir un bon produit n'est pas suffisant (si il est mauvais... c'est pas la peine..). Il faut faire du commercial (beaucoup), de la gestion, des achats, ne pas se planter de stratégie, enfin tout comme en vrai dans les vraies entreprises.
J'ajouterais aussi cette expérience personnelle, ce n'est pas par internet que l'on vend des photos, s'inscrire à des dizaines de sites, faire des emailings, payer un site pro très cher ne remplace pas le travail de terrain. Au mieux un site de photo peut servir de support, mais comme tu disais les clients ne tombent pas du ciel, il faut se bouger, tout le temps, pas de répis.
Et pour finir, je dirais que photographe, c'est effectivement très difficile, un métier qui implique beaucoup de remises en questions, de grosse irrégularités dans la facturation, il m'est arrivé au début de passer plusieurs mois sans rien, et aujourd'hui les mois creux sont encore parfois des mois vides, il faut bien gérer les rentrées et les dépenses.. mais c'est aussi plus qu'un travail, c'est un mode de vie, un moyen fantastique pour faire des rencontres magnifiques, vivre des expériences hors du commun, prendre son pied en faisant ce qu'on aime malgré tout. Enfin bref, si on continue alors que c'est tant la galère, c'est certainement que les bons cotés sont suffisamment bons pour équilibrer la balance

+1

c'est très pertinent!

même si on est excellent photographe mais sans fibre commerciale, ça sera très dur...
Réponse avec citation
  #8  
non lus 04/06/2009, 08h56
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
 
Messages: 736
6100 Photiz - Faire un don
Moi aussi suis interressée par cette discution
Réponse avec citation
  #9  
non lus 07/06/2009, 21h50
Membre
Ma pratique de la photo: La photo est mon métier
 
Messages: 20
140 Photiz - Faire un don
Je suis vraiment d'accord avec tout ce qui s'est dit!!!
Photographe à mon compte depuis bientôt un an, les débuts sont durs mais quand ça commence à démarrer et à se rendre compte que c'est possible on se rend compte du privilège qu'on a de faire d'une passion un métier.........................
(espérons que je ne vende pas la peau de l'ours trop tôt!!)
Réponse avec citation
  #10  
non lus 07/06/2009, 22h58
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
 
Messages: 736
6100 Photiz - Faire un don
Mouzhik je pense que tu as vu juste et fais une tres belle analyse, c'est effectivement aussi un autre mode de vie Qui peut etre rend "plus vivant!
Réponse avec citation
  #11  
non lus 08/06/2009, 10h53
Avatar de BMallory
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique occasionnelle
Matériel: D70 Mod. IR. , D70s, D700, Kiev 60, F100, WPC 6x12, NEX7
 
Messages: 749
4865 Photiz - Faire un don
Pour faire avancer un peu le truc (ou pas). J'ajouterais que cela fait quelques temps que je fais un peu de photo et j'ai ponctuellement fait payer mes prestations mais je n'ai aucune envie de faire de la photographie mon activité principale surtout à cause des raisons cités plus haut. Corrigez-moi si je me trompe mais j'ai l'impression que la grosse différence entre les pro et les amateurs c'est que ces derniers peuvent se permettre de choisir ce qu'il font et de refuser des contrats si l'envie leur dit.
Et puis je doute de m'amuser autant à prendre des photos si je devais en vivre.
Réponse avec citation
  #12  
non lus 08/06/2009, 12h13
Membre
Ma pratique de la photo: La photo est mon métier
 
Messages: 806
7925 Photiz - Faire un don
Qu'en est-il des prestations photographiques facturées par une SARL? Je suis associé d'une SARL de création de site, graphisme etc et je pense de plus en plus sérieusement à proposer mes presta photographiques moyennant finances.. Cette solution n'est pas proposée dans la liste ci-dessus...
Réponse avec citation
  #13  
non lus 08/06/2009, 12h32
Avatar de Caramel
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
 
Messages: 7 410
58120 Photiz - Faire un don
Yep BMallory, la photo est un (des) metier (s) comme les autres, si certes, il y a un coté "artistique", voir un coté "carnet mondain", qui fait rever... Il y a aussi un coté "faut que je bouffe".
Mais en même temps, faut tirer profit (intellectuel) de toute situation, et je préfère me dire " faire ce qui ne me plait pas en photo, me permet de vivre de ce qui me plait en photo, et ça, ça n'a pas de prix".
Et puis il n'y a pas un metier de photoghraphe, mais DES metier(s) de photographe... et je ne parle que du metier de déclencheur (celui qui est derriere l'appareil) . je considère que le photographe animalier, n'est pas le photographe paysagiste, n'est pas le portraitiste, n'est pas le ... etc...

Perso quand on me demande un paysage, si c'est juste une photo pour une comm ou une plaquette, je le fais, mais si cela doit prendre des proportions plus importantes, je renvoie sur un collègue... le paysage, je ne sais pas faire, et je n'ai pas envie de faire...

La photo, c'est soit de l'Art, soit un moyen de communication, et les deux ne sont pas imcompatible, bien évidement, et même bien au contraire et inversement .

Maintenant, j'essaie de mettre en place des projets, de la communication au travers de mes images, je ne vends plus simplement un ou plusieurs clichés, mais un pack "comm" ou "ma" photo est l'élément essentiel...

C'est pas facile tous les jours, mais j'aime ça...
Réponse avec citation
  #14  
non lus 08/06/2009, 12h37
Avatar de Caramel
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
 
Messages: 7 410
58120 Photiz - Faire un don
Citation:
Posté par skippy Voir le message
Qu'en est-il des prestations photographiques facturées par une SARL? Je suis associé d'une SARL de création de site, graphisme etc et je pense de plus en plus sérieusement à proposer mes presta photographiques moyennant finances.. Cette solution n'est pas proposée dans la liste ci-dessus...

tu veux vendre a ta boite les photos que tu réalises pour les sites des clients ?
tu veux vendre aux clients, en plus du site, un pack photo pour agrementer le sites ?
tu veux proposer tes services de photographes a tes clients en plus de la création de site ?

essaye de préciser ta demande, y'a tellement de solutions possibles
Réponse avec citation
  #15  
non lus 08/06/2009, 12h42
Membre
Ma pratique de la photo: La photo est mon métier
 
Messages: 806
7925 Photiz - Faire un don
Je veux vendre des photos inclues dans la création d'un site ou juste des photos a des clients (reportage, mariage, commande, etc etc). Par exemple pour les mariages je pense proposer un forfait faire-part + photo + site galerie en ligne...
Réponse avec citation
VirusPhoto » Forum » Le coin des professionnels » Les démarches professionnelles » Le marché de la photo

Réponse

Discussion précédente / suivante dans cette rubrique :
« quel prix pour une photo ? | Comment devenir photographe en maternité »

Non-lu Non-lu  
Bloguer ceci Outils de la discussion Rechercher dans la discussion Note: Note de la discussion : 2 vote(s), moyenne 5,00.

Outils de la discussion Rechercher dans la discussion
Rechercher dans la discussion:

Recherche avancée
Noter la discussion
Noter la discussion:

 


LinkBacks Enabled by vBSEO © 2011, Crawlability, Inc.
Powered by vBulletin® Version 3.8.2 - Copyright ©2000 - 2013, Jelsoft Enterprises Ltd.
2006 - 2017 © ® VirusPhoto. Tous droits réservés.