.
virusphoto virusphoto

Identifiant

Mot de passe

Derniers messages Messages du jour Sujets sans réponse S'inscrire

Rejoignez-nous !

VirusPhoto » Forum » Techniques photo » En studio

Aller au premier non-lu
  #1  
non lus 23/04/2009, 17h36
Membre
Ma pratique de la photo: Aucune connaissance
 
Messages: 387
7430 Photiz - Faire un don

Beabat de la prise studio : LE FLASH


Je vois regulierement des Menbre de VP poser les meme questions.
En ésperant que ca en aide certain.

LE FLASH


Le flash est généralement utilisé pour illuminer une scène trop sombre ou pour fixer des mouvements rapides.

Le flash peut aussi être utilisé en extérieur comme éclairage d'appoint pour atténuer les ombres, par exemple dans le cas d'un sujet en contre-jour. Cette technique est appelée le fill-in.

En photographie professionnelle, le flash est utilisé comme éclairage de studio, aussi bien pour le portrait que pour la photographie d'objets. On utilise alors des appareils très puissants, indépendants de l'appareil photographique, sur pieds ou suspendus au plafond par un système de rails mobiles et de pantographes.

Ce matériel, quoique lourd et encombrant, est également utilisé en déplacement pour des prises de vue sur site nécessitant un éclairage particulier.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Nombre guide


(exemple un flash cobra 580EX canon a un GUIDE de 58)

Le nombre guide (exprimé en mètres et parfois en pieds) caractérise la puissance lumineuse d'un flash et permet à l'utilisateur dépourvu de flashmètre de déterminer le diaphragme à appliquer en fonction de la distance flash/sujet et de la sensibilité du film.

Plus ce nombre guide est grand, plus le flash est puissant. Il est généralement donné pour une sensibilité de 100 ISO et pour une focale dite normale (50 mm pour un format 24 × 36 mm environ 30mm pour les apsc) à une ouverture de diaphragme de 1 (f/1).

La formule suivante permet de déterminer l'ouverture de diaphragme à utiliser pour obtenir une exposition correcte de la scène photographiée :

(ouverture du diaphragme) = (nombre guide) / (distance flash-sujet)
Ce qui donne :

(f/) = (NG) / (mètre)
Par exemple, avec un objectif dont l'ouverture maximum de diaphragme est f/4 et avec un flash de NG 36, on peut avoir théoriquement une bonne lumière jusqu'à 9 mètres. La formule devient alors 36 / 4 = 9.

La valeur du nombre guide est mesurée dans des conditions d'utilisation familiale et en particulier dans une pièce avec des murs qui réfléchissent aussi la lumière. L'utilisation du nombre guide pour calculer le diaphragme devient fausse dans le cas de grands espaces. L'écart peut être de l'ordre de 1 à 2 diaphragmes.

Si deux flashes de même puissance donnent deux fois plus de lumière, le NG, lui n'est pas doublé. Pour deux NG 36 on n'obtiendra pas un NG 72 mais un NG 50.

Calcul du NG total pour deux flashes de NG36 :



(arrondi à 50)

Si le film utilisé est supérieur à 100 ISO, il convient de chercher le nouveau nombre guide à appliquer :

nouveau nombre guide = nombre guide x √(nouvel iso)/(iso100)

Par exemple, si le nombre guide est 36 et que l'on utilise un film à 400 ISO :




Le nombre guide pour 400 ISO vaut 72

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Puissance



1J = 1W.s (1 watt pendant 1 seconde)
Les flashes d'entrée de gamme (150-200 J) n'ont pas suffisamment de puissance pour certaines applications mais peuvent suffire pour éclairer un portrait ou une petite nature morte. À l'inverse, les générateurs puissants (1 000 J et plus) peuvent être réglés pour délivrer un éclair de faible puissance.


La puissance dépend :

de la capacité électrique des condensateurs
de la nature du tube à éclats
du coefficient de transparence du diffuseur (réflectance pour un réflecteur)
de la durée de l'éclair.
En règle générale, l'éclair est d'autant plus long que la puissance du flash est élevée.


POSEMETRE



Un posemètre est un appareil utilisé en photographie pour mesurer la quantité de lumière qu'il reçoit et calculer l'exposition optimum d'une prise de vue. Il est composé d'une cellule photo électrique et d'un calculateur, manuel ou électronique. Il permet de calculer la résultante des variables d'exposition en fonction de l'éclairement, du temps d'exposition, de l'ouverture du diaphragme et de la sensibilité de la surface (film ou capteur). Cette capacité de calcul le différencie d'un simple luxmètre.


Les posemètres permettent deux types de mesures:

Mesure en lumière incidente : c'est la mesure de la quantité de lumière reçue à un endroit défini indépendamment de la réflexivité du sujet.
Mesure en lumière réfléchie : c'est la mesure de la quantité de lumière réfléchie par un sujet. Elle est fonction de la réflexivité du sujet et de la quantité de lumière qu'il reçoit. Ce type est toujours le cas pour un posemètre intégré à l'appareil de prise de vue et pour les spotmètres.
C'est uniquement un appareil de mesure, en aucun cas il ne détermine la qualité photographique d'une prise de vue.

Il existe plusieurs types de posemètre. Ils peuvent être indépendants ou intégrés à l'appareil de prise de vues et permettent une mesure à travers l'objectif TTL. Les spotmètres permettent des mesures précises en lumière réfléchie et les flashmètres qui sont conçus pour une utilisation avec des flashs.

C'est l'outil par excellence des photographes et des directeurs de la photographie au cinéma.


----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Sybchro flash


Synchronisation premier rideau


Un rideau d'obturateur d'appareil 24 x 36 mmPar défaut, sur tous les appareils à rideaux, l'éclair du flash est émis dès que le premier rideau a découvert la surface sensible.

Le délai entre le déclenchement et l'éclair du flash est alors réduit à son minimum. Par contre, en cas de pose longue comportant des éléments lumineux, comme des phares de voiture par exemple, le résultat ne semble pas naturel : les trajectoires des feux semblent précéder la voiture figée par l'éclair du flash et celle-ci donne l'impression de reculer au lieu d'avancer.


Synchronisation deuxième rideau


Pour remédier au problème des traînées lumineuses précédant le sujet dans le cas d'une pose longue, l'éclair du flash peut être émis juste avant que le deuxième rideau commence à recouvrir la surface sensible. Le délai d'émission du flash est alors proportionnel à la vitesse d'obturation, mais le résultat obtenu est souvent bien plus satisfaisant. Les traînées lumineuses se trouvent derrière le sujet, ce dernier donnant ainsi effectivement l'impression d'avancer.


Synchronisation haute vitesse

Certains flashes récents proposent la synchronisation haute vitesse, qui permet l'utilisation du flash au-delà de la vitesse de synchronisation standard. Dans ce cas, le flash émet une série d'éclairs rapprochés qui permet de rallonger le temps d'éclairage pour qu'il corresponde au temps de pose.

Bien évidemment, cette fonction diminue la portée du flash.

Autre type de Flash


Flash annulaire

LE flash annulaire est spécialement utilisé dans la macrophotographie et en photographie de mode pour obtenir un éclairage uniforme du sujet photographié. En macrophotographie, un flash « classique » monté sur l'appareil peut faire apparaître l'ombre de l'objectif sur l'image, avec un flash annulaire ce problème est résolu puisque le flash est disposé en anneau autour de l'objectif.

En mode ou en beauté, on obtient un effet sans ombre ou avec une légère ombre portée diffuse marquant les contours du sujet. Le reflet du flash annulaire dans les yeux du modèle et également du plus bel effet lors des portrait.

Dernière modification par trya 23/04/2009 à 17h49.
Réponse avec citation

Pour participer aux discussions et avoir accès à tous les outils
proposés sur VirusPhoto, inscrivez-vous en quelques secondes : cliquez ici.

Outils de la discussion Chercher dans ce sujet
Rechercher dans la discussion:

Recherche avancée

Noter la discussion
Evaluez cette discussion :
  #2  
non lus 03/05/2012, 08h02
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: 7D+5dIII tamron 24-70 f2.8 vc, 50mm1.8, 70-200 f4 is L
 
Messages: 1 244
7845 Photiz - Faire un don
merci tria ce sujet m'a aider a comprendre 2-3 choses que je n 'avais pas saisie jusque là
Réponse avec citation
VirusPhoto » Forum » Techniques photo » En studio

Réponse

Discussion précédente / suivante dans cette rubrique :
« mais que se passe t'il?? | séance photo a l exterieur avec reflecteur »

Non-lu Non-lu  
Bloguer ceci Outils de la discussion Rechercher dans la discussion Note: Note de la discussion : 1 vote(s), moyenne 5,00.

Outils de la discussion Rechercher dans la discussion
Rechercher dans la discussion:

Recherche avancée
Noter la discussion
Noter la discussion:

 


LinkBacks Enabled by vBSEO © 2011, Crawlability, Inc.
Powered by vBulletin® Version 3.8.2 - Copyright ©2000 - 2013, Jelsoft Enterprises Ltd.
2006 - 2017 © ® VirusPhoto. Tous droits réservés.