.
virusphoto virusphoto

Identifiant

Mot de passe

Derniers messages Messages du jour Sujets sans réponse S'inscrire

Rejoignez-nous !

VirusPhoto » Forum » Les articles VirusPhoto » Reportages et Interviews

Aller au premier non-lu

Profession : Photographe sous marin - Brian Skerry

Article rédigé par Frédéric, le 22/03/2009.Voir son profil

La communauté photographique est incroyablement variée, faite de photographes qui shootent du ciel jusqu’à la mer et partout entre les deux.

Ce mois-ci, on s’intéresse à Brian Skerry, un photographe sous-marin du National Geographic Magazine. Skerry a effectué pas moins de 10 000 plongées tout au long de sa carrière, visitant les sites de plongée du monde entier. Son incroyable talent pour capturer la vie marine ne l’a pas seulement conduit au National Geographic, mais son travail l’a également permis de se démarquer dans son domaine, avec des publications dans des magazines comme US News and World Report, Audubon, Sports Illustrated et bien d’autres.



© Photo de Brian Skerry/National Geographic Magazine


Brian Skerry a commencé la plongée en 1977 avec du matériel emprunté, ensuite il a obtenu son certificat en 1978 puis a acheté son premier appareil photo sous-marin un ou deux ans après. Il a adoré la possibilité de prendre des images sous l’eau et de montrer aux gens ce que j’ai vu là-bas. Attiré par l’exploration sous-marine et la partie créative de la photographie, il a aussi développer un sérieux intérêt pour l’écriture et le photojournalisme après avoir mis longtemps à savoir ce que c’était exactement et qu'il voulait faire de sa vie. Mais pour un gamin de 16 ans qui vient d’une petite ville du Massachusetts, l’idée de vivre de la photographie sous-marine semblait un rêve impossible.



© Photo de Brian Skerry/National Geographic Magazine


Pour la majorité de mes missions, il passe 3 à 5 heures par jour dans l’eau à shooter. Tout dépend de l’endroit et des conditions, mais généralement il ne reste pas plus longtemps. Toutefois, la plupart de ses histoires ont également une composante terrestre donc il photogrpahie aussi sur terre. Très à l’aise quand il photographie la faune et la flore terrestre. Une de ses photos de couverture pour NGM par exemple, était une image d’un phoque sur la banquise. Pour photogrpahier les personnes, il prend un peu plus de temps pour un résultat qui donne des histoires beaucoup plus complètes.

Son travail apparaît dans la majorité des magazines. Durant les 10 dernières années, il a été essentiellement pour le National Geographic, mais aussi pour des magazines comme People, Sports Illustrated, US News and World Report, Audubon, Men’s Journal, GEO, Playboy, American Photo, Outdoor Life, Maxim et Smithsonian. Il écrit aussi régulièrement pour le magazine de plongée Fathoms.



© Photo de Brian Skerry/National Geographic Magazine


Son équipement pour la photo sous-marine est très spécialisé, dans le sens qu’il doit être résistant à l’eau et à la pression. Ce sont des appareils numériques de 35mm imbriqués dans des housses sous-marines spécialement conçues. Vous ne pouvez pas changer d’objectif sous l’eau, ce qui est un véritable inconvénient. Avant d’opter pour un numérique, il était limité à 36 images, vu qu'il ne ne pouvais pas changer de pellicule. Aujourd’hui, il peut shooter 400 photos ou plus en une seule plongée, ce qui lui donne beaucoup plus de possibilités de créer quelque chose d’exceptionnel.

Dans certains environnements, comme les récifs de corail, il plonge parfois avec plusieurs systèmes de housses, chacun contenant un objectif différent pour une meilleure flexibilité avec les sujets. Mais en général, comme en eau profonde ou pour des sujets comme les baleines, ce n’est tout simplement pas envisageable.

Une des plus grande différence dans la photographie sous-marine est que vous avez besoin d’être très proche de vos sujets. Avec la vie terrestre, les photographes peuvent souvent utiliser des téléobjectifs pour prendre en photo les animaux à distance. C’est impossible sous l’eau. On a besoin de se tenir à quelques mètres de nos sujets, ce qui signifie qu’il faut utiliser aussi bien des objectifs grand-angle que des systèmes macro. L’éclairage est également un vrai challenge. L’eau fait des ravages sur la lumière avec la réfraction, la réflexion, la dispersion et l’absorption des couleurs. La visibilité est aussi hautement variable. Les conditions sur un récif tropical sont très différentes de celles sur une zone tempérée ou sous les icebergs. Deux grands-angles stroboscopiques et quelques projecteurs pour faire ses photos sont très utiles.




© Photo de Brian Skerry/National Geographic Magazine


Cela fait maintenant 10 ans qu'il travaille pour le National Geographic Magazine. Sa première mission provenait d’un de ses amis qui était un photographe expérimenté au magazine et qui avait reçu deux reportages à faire en même temps. Il a donc récupéré celui dont il ne voulait pas puis il a tenté sa chance avec la recommandation de son ami. Décidé à foncer, il s'est investi corps et âmes dans son travail, pour ne pouvoir donner que le meilleur. Après ça, NGM a décidé de le garder comme un de ses photographes réguliers.

Ce travail lui a également permis de publier plusieurs ouvrages et de donner des conférences à travers le monde, ce qui ne lui laisse que très peu de temps à la relaxation, bien que le National Geographic Sea Lion lui permet parfois d'être au milieu de la mer en famille.

Bryan Skerry pense que tout le monde peut faire une belle photo avec un minimum de chance, mais pour un travail, l’entraînement et la pratique ne peuvent pas être remplacés. Etre à l’aise sous l’eau est la clé, cela requiert plusieurs heures de plongée. Et pratiquer ce métier, faire des tas de photos et apprendre de ça, c’est important. Les photographes ont besoin d’apprendre les fondamentaux, et de faire l’expérience eux-mêmes. Essayer de développer son propre style ainsi qu’un sens critique de son travail est un effort à faire pour s’améliorer.

Il faut étudier le travail des pros et essayer de comprendre comment les clichés sont construits, prendre des notes et tester son équipement dans des conditions bien définies (comme dans une piscine). Aujourd’hui, l’apprentissage peut être beaucoup plus rapide avec le numérique, mais cela ne remplace en aucun cas la maîtrise des bases et l’expérience.



© Brian Skerry/National Geographic Magazine


Retrouvez une galerie de ses photos sur Nationalgeographic.com


--

Traduction et adaptation d'après un article du magazine American Photo ©





--
Outils de la discussion Rechercher dans la discussion
Outils de la discussion
  #2  
non lus 14/04/2009, 02h40
Avatar de glayguns
Membre
Ma pratique de la photo: La photo est mon métier
Matériel: D3s
 
Messages: 220
2410 Photiz
super post merci fred
Réponse avec citation
  #3  
non lus 05/06/2009, 18h30
Avatar de meishan
Nouveau membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: reflex Nikon
 
Messages: 7
95 Photiz
super post , en effet .

Les photos sont magnifiques ; c'est vrai que sous l'eau la prise de photos est plus difficile que sur terre.......quand , en plus , on n'a pas de problème d'étanchéité !! (j'ai déjà noyé un D70S!)

Mes clichés sous-marins paraîtront bien legers , mais il me donnent , à moi aussi , tant de plaisir par leur réalisation et par toutes les rencontres subaquatiques qui en sont l'origine.

Et tout cela me donne envie d'aller buller avec mon caisson et mon appareil devant les poissons trop peu coopérants à mon goût.
Réponse avec citation
  #4  
non lus 07/06/2009, 09h46
Avatar de phiiip
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
Matériel: canon
 
Messages: 605
15245 Photiz
très intéressant article, merci. et quelles photos!!!
Réponse avec citation
VirusPhoto » Forum » Les articles VirusPhoto » Reportages et Interviews

Commentaire

Discussion précédente / suivante dans cette rubrique :
« Interview Gaëtan Caputo | Interview Sébastien Tixier »

Non-lu Non-lu  
Bloguer ceci Outils de l'article Rechercher dans cet article Note: Note de l'article : 1 votes - moyenne : 5,00.

Outils de l'article Rechercher dans cet article
Rechercher dans cet article:

Recherche avancée
Noter la discussion
Noter la discussion:

 


LinkBacks Enabled by vBSEO © 2011, Crawlability, Inc.
Powered by vBulletin® Version 3.8.2 - Copyright ©2000 - 2013, Jelsoft Enterprises Ltd.
2006 - 2017 © ® VirusPhoto. Tous droits réservés.