.
virusphoto virusphoto

Identifiant

Mot de passe

Derniers messages Messages du jour Sujets sans réponse S'inscrire

Rejoignez-nous !

VirusPhoto » Forum » Les articles VirusPhoto » Reportages et Interviews

Aller au premier non-lu

Interview Stéphane Hette d'Images-nature.eu

Article rédigé par Frédéric, le 02/02/2009.Voir son profil

Stéphane, voilà, tu as été choisi par l'association « Mat ou Brillant ? » (MoB) pour être l'auteur photographe MoB 2009. Pour nous, soyons honnête, c'est une chance au regard de ton parcours riche pour un « jeune » photographe. Une simple première question me vient maintenant à l'esprit : Pourquoi as-tu répondu à cet appel à exposer ? Si loin de chez toi !! Quel regard , finalement, as-tu sur ce type de démarche de promotion ?

Une chance pour moi ? En tous cas c’est ainsi que je le conçois. J’ai répondu pour pouvoir exposer tout simplement ! Ce n’est pas si facile d’exposer son travail, lorsque comme moi on n’est pas très connu, et puis contrairement à ce que la logique pourrait laisser croire c’est difficile d’exposer près de chez soi. J’ai envoyé plusieurs demandes notamment aux services culturelles des villes de Reims, Epernay et Châlons (villes très proches de chez moi) personne n’a pris la peine de me répondre. Et pourtant mes photographies vont être exposées en 2009 en Allemagne, en Suisse et un peu partout dans le monde au travers de mon partenariat avec Canson Infinity® et suite à mon portfolio dans Terre Sauvage j’ai la chance d’exposer au Japon en juillet et août prochain aux côtés de Laurent Baheux. Bref on ne sait jamais ce qui va se produire, exposer loin de chez moi me paraît indispensable pour faire connaître mon travail mais ça n’était pas particulièrement un choix juste des chances à saisir. Dans cette optique être l’auteur photographe MoB me semble une opportunité plus qu’intéressante …





Comme je l'ai déjà évoqué, tu fais déjà parti, à mon sens, des grands photographes. Plusieurs fois récompensé et bientôt édité si cela n'est pas déjà fait sur un certain nombre de supports, tu t'apprêtes à sortir un livre hors norme sur les papillons : belle actualité, non ?

Je suis tout rouge (rires). Je ne sais pas si je fais ou non parti des grands photographes ce dont je suis sûr en revanche c’est que j’ai le sentiment que « c’est mon truc » ma voie en quelque sorte et sans vouloir paraître pédant ou prétentieux mon destin. Je suis tellement heureux de faire ce que je fais que je pense que le bonheur transparaît pour ne pas dire transpire de mon travail photographique… une véritable jubilation, partagée avec Cathy, mon épouse, qui m’aide souvent pour la réalisation des photographies les plus complexes.

Cette première édition de promotion d'un auteur photographe voit donc l'arrivée d'une exposition de très grande qualité à Carnoules (Var) : « Les ailes du désir … ou la vie rêvée des papillons » . C'était notre vœu le plus cher pour 2009, nous en sommes ravis : nous avons notre auteur photographe. Et, toi, Stéphane, quelle définition donnerais-tu à ce terme d'auteur photographe ? Te sent-tu l'âme d'un photographe auteur ?

Un plaisir partagé, j’ai hâte que nous en soyons à l’accrochage à Carnoules et de voir les réactions du public. Quant à cette question : te sens tu l’âme d’un auteur photographe ? Je pense que ce n’est pas à moi de répondre j’espère que mes photographies sauront le faire à ma place.

En voyant tes galeries photo sur ton site wwwimages-nature.eu, je suis effectivement convaincu qu'il s'agit d'un long travail d'auteur. Il est rare de voir une série aussi bien ficelée même chez les plus grands. Outre le talent, Ou as tu trouvé, finalement, la motivation nécessaire quand nous savons que nombreux photographes abandonnent projet et ambition en cours de route ? Quel est finalement ton secret ?!!

Mon secret, je bois du lait, je fais beaucoup de sport et … non je plaisante évidemment. Je suis têtu, endurant (merci le vélo) et exigeant et je me dis que je n’ai rien à perdre en essayant le pire qui puisse m’arriver étant de réussir. Sa force chacun la trouve le plus souvent dans les autres. Pour ce projet, comme pour d’autres j’ai eu la chance d’être aidé et soutenu tout d’abord par mon épouse mais également par Pascal Bourguignon avec qui je suis devenu ami au fil du temps, et aussi par Vincent Munier qui n’a jamais été avare en coups de pouce, par Jean-Pierre Vesco (qui est du Sud lui) éleveur, botaniste et entomologiste réputé et spécialiste des lépidoptères, par toutes les rencontres heureuses qui ont ponctuées mon court parcours. Bref je suis chanceux je rencontre souvent les bonnes personnes au bon moment et surtout les personnes que je souhaitais rencontrer… Mais pour ce projet je ne dois pas oublier ceux qui m’ont fait confiance dés le début comme Jean-Pierre Penel directeur de Lumiere Imaging® (Ilford® France), les Villes de Saint-Dizier et Vitry-le-François, bien sûr le fameux festival de Montier-en-Der, sans oublier Déclic Editions…
Quant à mon secret qui au final n’en est pas un, c’est l’opiniâtreté !





Lors de l'interview proposée par « Naturapics » , tu as révélé que c'est une simple feuille de papier blanc mise en fond qui a été le « déclencheur » de la série « les ailes du désir ... ». A te lire, nous pourrions presque croire que cela a été facile. Je sais pour être moi même un photographe assidu, qu'il n'en est rien. Justement, parlons-en, quelles ont été les difficultés que tu as rencontrées et qui auraient pu émoussé cet élan de créativité ?

Les principales difficultés sont évidemment techniques, je travaille souvent entre f14 et f16, f18 et dans certains cas f32. Au départ je n’avais pas de flash et avec de telles valeurs d’ouverture les temps de pose étaient énormes, j’ai donc dû investir dans un système flash performant et j’utile maintenant jusque 8 flashes… La technique, contrairement à ce que pourraient laisser penser mes photos, la technique disais-je n’est pas une priorité, elle est dans mon cas uniquement au service de mon imagination. A le différence de beaucoup de mes amis photographes naturalistes, je construis ma scène, je suis donc obligé de la réfléchir avant et de caler mes lumières un peu comme un scène de cinéma. Et puis j’ai la chance d’être le premier surpris par ce que je vois dans le viseur, une forme de jubilation proche du bonheur.

Par rapport à un tel travail, quel conseil pourrais-tu donner à un jeune photographe souhaitant entrer dans le métier ?

Pffffffffffffff ça n’est pas facile de donner des conseils, je ne peux que parler de ma propre expérience. Alors je lui dirai : de foncer, de courir plus vite que ses propres peurs pour ne pas qu’elles le rattrapent, le ficèlent, le vissent à son fauteuil et l’empêchent d’avancer. Mais également de réfléchir sur ce qu’il veut dire, comment il veut le dire et pourquoi. Ensuite de voir son travail est éventuellement déclinable commercialement, si il peut amortir un tel projet qu’il ne faut pas occulter l’aspect financier… De croire en ses rêves même si cela fait un peu « Miss France » car si au départ il ne croit pas en lui-même et en son projet, comment réussira-t-il à persuader d’autres personnes de l’aider et de participer à l’aventure avec lui ?

2007 fût une année intéressante pour toi. En effet, un certain nombre de tes photographies ont été exposées et récompensées (les « colocataires ») au festival nature de Montier-en-Der (lien). Cette reconnaissance a-t-elle été un tremplin pour toi tant au niveau de ton travail immédiat qu'au niveau de tes démarches futures ? D'après toi, ce type de manifestations est-il un passage obligé vers la reconnaissance ?

2008 était pas mal non plus (rires) !
Pour Namur, je ne sais pas car je n’ai jamais eu l’opportunité de m’y rendre mais pour Montier-en-Der OUI cent fois OUI ! C’est une véritable chance de pouvoir ponctuellement bénéficier d’une telle visibilité. Mais attention, rien n’est fait, beaucoup de photographes, amateurs ou en phase de professionnalisation, se plaignent qu’après « Montier » ou d’autres festivals il ne se passe rien. Ils oublient que tout reste à faire, qu’il faut rebondir, bouger encore et toujours pour faire connaître son travail, que jamais personne ne va venir vous chercher à la maison. Il faut être opiniâtre et s’accrocher, ne pas baisser les bras devant les refus, contacter les journaux, les magazines, la presse spécialisée et leur montrer son travail à chaque fois que c’est possible, bref savoir se vendre sans pour autant se trahir. Pour cela je me suis fixé des objectifs personnels ambitieux et précis ainsi qu’une ligne de conduite cela aide à garder la tête sur les épaules et à continuer à avancer…




Cela fait seulement 4 ans que tu fais de la photographie en plus de tes occupations professionnelles de graphiste et d'illustrateur et tu présentes déjà un projet de livre très concret pour la fin d'année 2009. Beaucoup crient au génie, d'autres se retranchent derrière, sans doute, une certaine jalousie ?!! Quel regard as tu personnellement sur ton parcours photographique par rapport à l'évolution permanente du monde de l'image ?

Certes cela ne fait que 4 ans que je fais de la photographies mais le monde de l’image a bercé ma vie, j’ai signé mon premier contrat d’édition à 19 ans… Pour moi la photographie est un outil. Je la compare souvent à la musique, il y a une base technique indispensable à acquérir et pour le reste chacun est libre de sa partition. Mes photographies sont une petite musique qui trotte dans ma tête. Je les vois bien avant de les prendre, c’est sans doute dû à plusieurs décennies de dessin. Je crois malheureusement beaucoup plus au travail qu’au génie même si pour mon ego cela eut été tellement rassurant d’être génial ! Je ne me situe pas par rapport au monde de l’image, je fais mes petits trucs dans mon coin au départ c’est un plaisir assez égoïste, je n’ai pas de position particulière vis à vis des changements à venir même si je pense que les photographes seraient gagnants à mutualiser leur travail dans certains cas ; des dessinateurs américains l’ont fait il y a une vingtaine d’années en créant Dark Horse, un succès jamais démenti depuis. Mais bon il y a ces problèmes d’ego et d’argent qui demeurent encore pour beaucoup difficilement conciliables. Je pense que seule une véritable confiance et un respect mutuel autoriseraient de telles associations.

Lors de la sélection, pour être franc et bien que ton dossier est été retenu, ce dernier n'a pas fait l'unanimité, curieusement au départ. J'ai trouvé quelques réserves liées au fait que ton travail, si particulier et original soit-il, semble sortir d'un contexte photographique classique. Tu l'a précisé, c'est un choix assumé de ta part et que personnellement j'admire mais justement, peux-tu nous en dire plus sur ta technique de prise de vue ?

Je comprends très bien cette réticence mais si beaucoup, dès je premier regard, pensent qu’il s’agit d’aquarelle, en fait il n’y a pas plus photographique que ce travail. J’ai simplement déplacé les choses, fait glisser un mode de production vers un autre. Je fais de la photo de mode avec pour sujet la nature, un genre d’Ikebana en mouvement. J’ai donc tout bonnement décidé de faire du studio nature, cela n’a rien d’exceptionnel, c’est juste une idée poussée à son paroxysme et déclinée et revisitée à l’infini en essayant à chaque fois de me renouveler. Je ne dis pas que c’est facile je dis juste que l’idée était simple et basique. Cette façon de faire de la photographie traite néanmoins de beaucoup de questions sur ce qu’est la photographie. Choix du cadrage, du support, de son rapport avec la réalité, de la vérité de la scène, bref de questions propres à l’essence même de la photographie. Enfin c’est ce que je crois.





L'unanimité a été tout de même la notre lorsque nous avons effectivement appréhendé la qualité du travail et le talent qui se cachait derrière ... Revenons à la tradition, en ce début de nouvelle année, il est de règle de faire un vœux. Quel serait le tien bien sur en restant dans le domaine de la photographie ? As-tu déjà des projets pour les années à venir à faire partager ou bien cela reste encore secret ?

Je pense que l’on ne peut pas juger mon travail sur une seule image et que le volume et la variété constitue « l’œuvre », un terme, je le reconnais volontiers un peu galvaudé et qui me gène mais je n’en vois pas d’autre à cet instant précis. Et ce d’autant plus que je reste persuadé qu’il est possible de réussir ponctuellement de bonnes photographies… en produisant beaucoup d’images, la personne que je cherche à convaincre qu’elle a un tant soit peu de talent, n’est autre que moi-même. Oui j’ai des projets dans un premier temps je souhaiterai que ce livre sur les papillons ne soit que le tome 1 d’une longue série à moi de persuader mon éditeur dans 3 ou 4 ans avec des photos suffisamment intéressantes et différentes pour qu’il soit convaincu qu’il ne s’agit pas là d’une recette «réchauffée» mais la suite logique d’un travail amorcé 4 ans auparavant. J’ai un autre projet que je commence à mettre en place toujours autour de la nature et plus précisément autour de la mare cette fois mais pour en savoir plus rendez-vous dans 3 ans.
Mes vœux sont une fois de plus assez simples : que ça marche et éventuellement amortir mon matériel et notamment mon dernier boîtier ! (rires)

Je vais te laisser tranquille, maintenant, mais avant de terminer : une dernière question. L'exposition « les ailes du désir ... » commencera le 24 octobre 2009 par , évidemment, l'indispensable vernissage. T'accueillir sera , sans nulle doute, un plaisir pour l'ensemble de l'équipe mais seras-tu avec nous pour cet événement bien sûr carnoulais mais très certainement départemental ?

Merci beaucoup de ta patience … et a très bientôt

Merci à toi et à tous les membres de l’association MoB de vous être si sympathiquement penchés sur mes photographies !
Et enfin oui je ferai en sorte d’être là, avec vous et j’espère un public nombreux à Carnoules le 24 octobre prochain. A bientôt donc et excellent année 2009 !

L'exposition aura donc lieu du 24 octobre au 30 novembre 2009 , d'abord salle Honoré Daumier à Carnoules-village (jusqu'au 5 novembre) puis dans la galerie du Domaine du Grand-Cros, partenaire cette année de l'exposition.

--

INTERVIEW REALISE PAR MICHEL LECOCQ DE STEPHANE HETTE POUR L'EXPOSITION « L'AUTEUR PHOTOGRAPHE MoB 2009 »: manifestation organisée par l'association de promotion de la photographie d'auteur « Mat ou Brillant ? » (Carnoules – Var)

www.matoubrillant.org
www.virusphotoblogs.com/imagomichel

--
Outils de la discussion Rechercher dans la discussion
Outils de la discussion
  #2  
non lus 02/02/2009, 14h36
Avatar de ♫GB
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
 
Messages: 134
1935 Photiz
Un travail qui va au-delà de la photographie. Selon moi ses œuvres ne se contentent pas de décorer les lieux dans lesquels elles se montrent, même si elles font ça très bien. Elles transpirent le savoir, la passion, la connaissance, le beau, l'épuré, l'essentiel, la nature .... C'est l'aboutissement de collaborations humaines complémentaires et riches. Avant le cliché il y a tellement de travail accompli. Je trouve ça encourageant pour tous ceux qui ont des idées dans la têtes et qui restent frileux à l'idée de les creuser, les triturer, les finaliser. J'ai pu voir une belle partie des travaux de Stéphane Hette à Sion(54) en 2008 et qu'elle belle découverte effectivement. Un Grand photographe, bien entendu ! Amicalement.
Réponse avec citation
  #3  
non lus 02/02/2009, 18h49
Avatar de imago-michel
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: D300
 
Messages: 87
580 Photiz
.... Et merci à Frederic et à Virusphoto

Michel Lecocq - Association "Mat ou Brillant ?"
Réponse avec citation
  #4  
non lus 06/02/2009, 09h10
Avatar de Laurent64
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
 
Messages: 79
220 Photiz
Stéphane a beaucoup de talent. Un seul dommage, c'est qu'il vende aussi des des images en microstock. La valeur de son travail est à valoriser ailleurs où il est déjà diffusé comme sur Bios. En mettant des images en microstock, il dévalorise le coût d'une image, sa production... C'est le seul bémol d'un travail que j'apprécie beaucoup et qui n'est pas, je le reconnais, présent sur le microstock.

Dernière modification par Laurent64 06/02/2009 à 11h48.
Réponse avec citation
  #5  
non lus 06/02/2009, 10h10
Avatar de s.hette
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
 
Messages: 25
175 Photiz
Citation:
Posté par Laurent64 Voir le message
Stéphane a beaucoup de talent. Un seul dommage, c'est qu'il vende ses images en microstock sur fotolia. La valeur de son travail est à valoriser ailleurs où il est déjà diffusé comme sur Bios. En mettant des images en microstock, il dévalorise le coût d'une image, sa production... C'est le seul bémol.

Bonjour Laurent,
Valoriser mon travail ailleurs : il me semble que c'est ce que j'essaye de faire, non ? Et ce depuis près de 3 ans. Qui parle de microstock ici ou ailleurs ? Certainement pas moi... à l'inverse de beaucoup de photographes présents en microstock j'ai démarré de manière très amateur en micro pour aller vers un vraie agence : Bios. Beaucoup font malheureusement le chemin inverse... j'aurais préféré que tu mettes ça en avant plutôt que le contraire

A+ Amicalement
Stéphane

Dernière modification par s.hette 06/02/2009 à 10h16.
Réponse avec citation
  #6  
non lus 06/02/2009, 10h40
Avatar de Laurent64
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
 
Messages: 79
220 Photiz
Aujourd'hui, tu as une "patte" reconnue et face à une logique de plus en plus "illégale" et sans droits des microstock, l'intelligence voudrait (et je sais que tu es intelligent dans ta démarche) que les photographes dont le travail est reconnu, refuse de céder aux sirènes des microstock.
Bien à toi,
Laurent
Réponse avec citation
  #7  
non lus 06/02/2009, 11h38
Avatar de s.hette
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
 
Messages: 25
175 Photiz
Mais tu décris le contraire de ce que je fais... je n'ai déposé aucune photo en micro depuis des lustres (j'en ai même supprimé très un grand nombre) ... et surtout pas ce travail !.... Je n'ai aucune affection pour les micros. D'autre part ce débat ne m'intéresse pas, je mets maintenant toute mon énergie dans des projets personnels (et ce depuis près de 3 ans)... Comme je te l'ai dit j'aurais préféré que l'accent soit mis sur le sujet du post .
D'autre part je pratique la photographie depuis 4 ans je ne pense pas être responsable de l'état du marché, quand j'ai débuté je n'avais absolument aucune expérience.

Dernière modification par s.hette 08/02/2009 à 17h28.
Réponse avec citation
  #8  
non lus 06/02/2009, 19h57
Avatar de imago-michel
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: D300
 
Messages: 87
580 Photiz
Bonjour Laurent,

Je comprends forcément ta reserve concernant les microstocks puisque moi même auteur photographe mais ce n'est pas le sujet : le but du jeu est de promouvoir un travail de qualité présent et à venir puisqu'il va en ressortir un beau livre : les ailes du desir ... "

je crois que c'est un beau sujet et j'invite tous les photographes à avoir la même démarche dans leur domaine de predilection, c'est un beau challenge. Pour ma part, j'essaye mais il y a encore un peu de travail, hihi !! (voir blog virusphoto)

Amities
Michel L - association "Mat ou Brillant ?"
Réponse avec citation
  #9  
non lus 09/02/2009, 16h14
Avatar de s.hette
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
 
Messages: 25
175 Photiz
Citation:
Posté par ♫GB Voir le message
Un travail qui va au-delà de la photographie. Selon moi ses œuvres ne se contentent pas de décorer les lieux dans lesquels elles se montrent, même si elles font ça très bien. Elles transpirent le savoir, la passion, la connaissance, le beau, l'épuré, l'essentiel, la nature .... C'est l'aboutissement de collaborations humaines complémentaires et riches. Avant le cliché il y a tellement de travail accompli. Je trouve ça encourageant pour tous ceux qui ont des idées dans la têtes et qui restent frileux à l'idée de les creuser, les triturer, les finaliser. J'ai pu voir une belle partie des travaux de Stéphane Hette à Sion(54) en 2008 et qu'elle belle découverte effectivement. Un Grand photographe, bien entendu ! Amicalement.

Bah que dire Gabriel... merci !
Réponse avec citation
  #10  
non lus 11/02/2009, 18h16
Avatar de lecanu
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
 
Messages: 137
1075 Photiz
c'est franchement superbe
le site est très bien fait et les photos sont magnifiques
Réponse avec citation
  #11  
non lus 11/02/2009, 19h02
Avatar de s.hette
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
 
Messages: 25
175 Photiz
Merci beaucoup Mickael,
Amicalement Stéphane
Réponse avec citation
  #12  
non lus 19/02/2009, 11h57
Avatar de s.hette
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
 
Messages: 25
175 Photiz
Citation:
Posté par Laurent64 Voir le message
Aujourd'hui, tu as une "patte" reconnue et face à une logique de plus en plus "illégale" et sans droits des microstock, l'intelligence voudrait (et je sais que tu es intelligent dans ta démarche) que les photographes dont le travail est reconnu, refuse de céder aux sirènes des microstock.
Bien à toi,
Laurent
http://fr.fotolia.com/p/81712 ?
Réponse avec citation
VirusPhoto » Forum » Les articles VirusPhoto » Reportages et Interviews

Commentaire

Non-lu Non-lu  
Bloguer ceci Outils de l'article Rechercher dans cet article Note: Note de l'article : 2 votes - moyenne : 5,00.

Outils de l'article Rechercher dans cet article
Rechercher dans cet article:

Recherche avancée
Noter la discussion
Noter la discussion:

 


LinkBacks Enabled by vBSEO © 2011, Crawlability, Inc.
Powered by vBulletin® Version 3.8.2 - Copyright ©2000 - 2013, Jelsoft Enterprises Ltd.
2006 - 2017 © ® VirusPhoto. Tous droits réservés.