.
virusphoto virusphoto

Identifiant

Mot de passe

Derniers messages Messages du jour Sujets sans réponse S'inscrire

Rejoignez-nous !

VirusPhoto » Forum » Les articles VirusPhoto » Développer sa créativité

Aller au premier non-lu

Photographier un cours de danse

Article rédigé par treivilo, le 29/05/2007.Voir son profil

Photographier la danse ne se limite pas à la scène, un grand nombre de clichés intéressants peuvent être réalisés lors des cours, où les tenues, plus décontractées pour la plupart, sont souvent très bigarrées et originales.



La connaissance de base de la structure d'un cours de danse est très utile si on souhaite savoir à l'avance ce qu'il va se produire et pouvoir anticiper les mouvements, positions et attitudes.

Une leçon de danse se pratique dans une salle prévue à cet effet, qui a ses spécificités et ses codes.



Elle dispose d'un miroir mural ;

Il n'est pas fait pour que les élèves puissent s'admirer, mais pour permettre à l'enseignant de tous les voir en un clin d'oeil. Il vous sera d'une grande utilité pour capter les attitudes d'un élève sans que celui-ci ne pose. Mais il sera votre ennemi juré pour les reflets !!

d'un parquet en bois ;

Attention, on ne marche pas sur un parquet de danse avec ses doc marten's toute crades (sauf à vouloir se faire congédier). Non seulement c'est un manque de respect, mais c'est aussi et surtout la meilleure méthode pour l'abimer.
Demandez au préalable conseil au professeur, il pourra vous demander de vous déchausser pour y accéder. Si vous préfèrez éviter ceci, achetez des chaussures qui ne fassent pas de traces et dont les semelles sont molles.

Le parquet de danse est l'espace réservé aux danseuses, vous y êtes un intrus et il vous incombe, à vous photographe, de veiller à ce qu'il se passe autour de vous. Ne demandez pas aux danseuses de faire attention lorsqu'elles feront des ronds de jambe, c'est à vous de savoir vous positionner pour ne pas prendre un coup de pied. Comme dans toute discipline, vous ne devez en rien perturber le déroulement du cours. A vous donc de savoir décrypter certains codes, que je tenterais de vous expliquer plus loin. Cet espace est souvent assez encombré, que ce soit de bouteilles d'eau, de vêtements, d'accessoires (chaussons, vêtements, colophane, ...) que vous pouvez utiliser en tant que tels mais ne devez en aucun cas manipuler, déplacer, ....

Souvent, ce parquet est recouvert d'un tapis de danse (noir en général) légèrement brillant sur lequel des effets de reflets sympa peuvent se trouver.
Pensez à regarder le sol, des surprises photographiques s'y trouvent souvent !



d'une barre ;

Généralement en bois, cette barre (ou quoi que ce soit d'autre qui permette de s'appuyer) servira d'appui aux élèves lors de leurs premiers exercices. Elle fait souvent le tour de la salle et il arrive parfois qu'elle soit à plusieurs niveaux. Elle pourra, en certaines occasions, être doublée par des barres mobiles, disposées au centre de la salle. Si vous apportez avec vous des éclairages complémentaires, vous pourrez (toujours sous réserve d'avoir obtenue l'autorisation de le faire) y accrocher ces éclairages.

La barre a ses propres codes, ce sont en général les élèves les plus anciens qui se mettent "devant" (plus près du miroir). Chaque élève a SA place à la barre, elles ne se gêneront pas pour vous demander (façon danseuse, donc avec une amabilité digne de l'ex URSS) de vous pousser si vous êtes à leur place. Ne discutez pas, déplacez vous. Une fois de plus, vous êtes l'intrus.

de vestiaires ;

Il va sans dire que vous n'avez en aucun cas à y pénétrer, c'est l'espace intime des élèves. Si néanmoins vous pensez pouvoir y réaliser de bons clichés, dialoguez auparavant avec le prof, expliquez lui ce que vous souhaitez y faire, ce que vous recherchez, combien de temps vous y resterez et demandez lui de vous dire à quel moment vous pouvez y pénétrer. En tout état de cause, demandez lui de vous y accompagner, ne serait-ce que pour vous éviter certains problèmes.

En ce qui me concerne, j'ai renoncé à prendre des clichés dans les vestiaires, quand bien même l'athmosphère qui y règne puisse donner de super photos, il est beaucoup trop compliqué de gêrer "celle qui ne vous a pas vu et qui est en train de se déshabiller".

de parents ;

Là, le sens de la négociation, de l'empathie et la diplomatie seront vos alliés.
Vous serez seul face à une horde qui verra en vous un photographe pédophile. Ils n'auront de cesse de vous coller à chaque déchargement de carte mémoire pour voir vos photos. Ils tenteront de tripoter (pas vous, désolé ;-]) votre matos, certains mêmes (les pères en général) tenteront de vous donner des conseils.
Laissez les dire en les remettant en place gentiment. Là, vous n'êtes plus du tout l'intrus, vous êtes dans votre univers et vous savez ce que vous faites.
Demandez l'assistance du prof, proposez aux parents de discuter une dizaine de minutes avant le cours pour leur expliquer votre projet, votre démarche et ce que vous ferez des photos. Remettez leur les autorisations idoires, laissez leur le temps de les lire et de vous poser des questions. Le plus souvent, vous aurez droit à quelques furieux qui vous interdiront de prendre en photo leur enfant.
Acceptez-en le principe, tout en leur expliquant que, s'ils le souhaitent, vous supprimerez devant eux les photos de leur enfant après le cours, prétextant qu'au milieu des autres élèves, vous ne pourrez éviter celui-ci. Ca les rassurera sur votre professionnalisme, et ils ne vous demanderont aucune
suppression à la fin.

Souvent, j'ai récoltées les adresses E-mail des parents, leur proposant de leur envoyer quelques photos (basse résolution, biensur) quelques jours plus tard. Ca ne coute rien, ca permet de se faire un fichier de prospects et ca fait plaisir, alors pourquoi se gêner ?

Passons maintenant au cours en lui même, et aux moments les plus propices aux bonnes photos.

En général, une leçon de danse dure de 1 à 3 heures, selon le niveau et l'enseignant et se découpe en 3 grandes parties qu'on retrouve dans toute pratique, à savoir l'échauffement, la technique, la réalisation.

Echauffement ;

Appelé "la barre", cette partie du cours dure en général 25 % de la leçon complète. Les élèves pratiqueront alors un échauffement de toutes les parties du corps, de façon soit déscendante (de la tête aux pieds) soit ascendante (le contraire). A vous de deviner la direction qui sera prise.



Petite astuce, si les élèves portent leurs pointes dés le début de la barre, 99% de chances que l'échauffement commence par la tête.

Lors de la barre, vous ne capterez que peu d'attitudes super artistiques mais très naturelles. Ne cherchez pas les sourires, mais plutôt les crispations d'articulations encore froides, les grands mouvements de jambes (attention aux "bijoux", ca fait mal), les ports de bras, ... Vous pourrez jouer avec les symétries, les élèves réalisent tous les mêmes mouvements en même temps et, si la salle dispose d'une mezzanine, servez vous en pour faire des plongés.



Lors de la barre, à vous de jouer avec les contrastes vestimentaires. Une danseuse qui porte des lunettes les conservera souvent à la barre, une autre portera une tenue totalement décalée, limite gothique, tandis qu'une troisième sera engoncée sous d'épaisses couches de vêtements. Profitez en, ce sera sans doute le seul moment où vous pourrez réaliser des photos naturelles. Profitez de la barre pour repèrer les meneuses et les suiveuses, les hésitantes sont souvent celles qui ont le plus de naturel et d'expressions. Trouvez la "petite du cours", c'est elle qui sera souvent la plus joviale.

Attention à votre comportement, les danseuses feront tout pour vous "charmer" avec le fameux regard numéro 327 et une surenchère de "je suis la plus belle", digne de la danse d'un paon à la saison des amours s'organisera autour de vous.
On prend un verre d'eau, ca fait du bien et on continue ! Evitez le regarder de face les élèves, d'une part pour ne pas les "déconcentrer", d'autre part car elles ne doivent être préoccupées que par l'enseignant, qui est le chef d'orchestre du cours, et qui risque de prendre mal que vous soyez un trouble pour ses élèves. Si vous avez remarqué un élève qui vous intéresse plus particulièrement (je parle de photo là, vous n'êtes pas sur meetic !), attendez une pause pour aller lui parler, hors de question de communiquer avec elle pendant qu'elle travaille. Deux types de barre sont possible, la petite et la grande, selon que l'échauffement sera rapide ou complet. Demandez au prof quel type de barre il prévoit de faire. Chaque exercice est réalisé deux fois, une fois à gauche et une fois à droite, à savoir donc, si les élèves sont de dos au premier coup, ils seront de face au coup d'après.

Les exercices type d'une barre ont chacun un intérêt photographique :

1/Pliés en première, seconde, quatrième, cinquième.
C'est le moment du dérouillage, le moment des retardataires et de la mise en place. Souvent encore
assez bruyant et confus, profitez en pour du "sur le vif".

2/Petits dégagés pour les chevilles (tendre la pointe, la détendre...)
On rentre dans les choses sèrieuses, le prof est un peu moins aimable et ne se gènera pas pour reprendre les élèves qui en ont besoin. C'est le moment propice à l'écoute du prof, aux réactions lisibles dans les yeux.



3/Ronds de jambes et ronds de jambes en l'air
Plus techniques, les jambes se lèvent, vous pouvez cadrer du haut de la tête aux genoux, les pieds n'ont que peu d'intérêt.

4/Fondus (sur demi-pointes ou pointes)
Au paradis des pieds, rien que des pieds.
Utilisez les ombres et les reflets, cadrez près du sol en prenant les élèves de dos, avec un peu de chance vous pourrez saisir tous les pieds sur la même ligne (attention aux lignes de force tout de même) dans la même position.



5/Frappés (sur le coup de pied ou au genou)
Mouvements rapides annoncés, jouez avec les flous.



6/petits et grands battements
Cadrez le haut du corps jusqu'aux cuisses, de face.



7/Pied sur la barre
Moment de calme, les attitudes seront plus douces et souriantes. Moment aussi d'étirement, les plus souples peuvent vous surprendre !

8/Pied dans la main
Technique, cette position requière beaucoup de souplesse et de grâce. Cadrez vertical pour allonger les lignes, attendez que l'élève regarde son pied en l'air (elle le fera, ne vous inquiétez pas). Avec un peu de chance, certains élèves le feront contre le mur. Vous aurez mal pour eux, mais vous
pourrez vous amuser s'ils sont bien alignés.

9/adage
Préparation à la suite, les mouvements deviennent plus coordonnés, les visages sont maintenant moins naturels. Les expressions de la danse (regard, port de tête, ...) commencent à apparaître.

10/Etirements C'est le moment de relaxation, les élèves sont au sol et s'étirent. Vous pouvez jouer avec la sueur sur les visages ou les corps, mais attention aux transparences !!

La Barre se termine, c'est le moment où les élèves qui portent des pointes et ne les ont pas utilisées jusqu'à maintenant vont les mettre. Là, vous avez tout loisir pour prendre des images parlantes. Les filles (elles seules portent des pointes) discutent entre elles pendant qu'elles les enfile. Faites attention, les pointes sont en satin et réfléchissent beaucoup. Jouez avec le filtre polarisant pour diminuer un tantinet ces reflets.



Technique ;

Le milieu est le moment du cours de danse au cours duquel les élèves se retrouvent au centre (si si, c'est pour ca) de la salle afin de pratiquer, en groupe ou individuellement, variations et mouvements. Les attitudes, regards et positions sont plus gracieux, la technicité s'efface au profit de la discipline artistique, et le milieu laisse la place belle à l'art. Ici aussi, les codes ont leur importance, et les élèves qui se mettent devant sont, le plus souvent, les plus anciens dans l'école.

Evitez tant que faire se peut de vous placer dos au miroir, vous ne capteriez d'intéressants que les visages, le relief et les mouvements sont plus aisément perceptibles depuis un des angles de la salle. Deux typologies de travail sont possibles, le manège (les élèves travaillent en cercle, autour d'un centre
imaginaire) ou en diagonale.

Selon que l'une ou l'autre de ces méhodes soit employée, vous pourrez vous positionner (avec l'accord du professeur biensur) au centre du manège (restez aware, le mouvement est tout autour de vous) d'où vous pourrez capter des mouvements ou dans l'angle opposé à la diagonale.

Il peut être utile d'avoir entendu une fois ou deux la musique que l'enseignant utilise pour ses cours et d'avoir déja assisté à l'un d'eux, pour vous mettre en tête les moments forts à exploiter.

Parfois, si un garçon participe au cours, vous pourrez, lors du milieu, assister à un entraînement de pas de deux, au cours duquel le danseur réalise des portés de la danseuse. Cette activité requiert beaucoup de travail et de force de la part de ses deux interprètes, vous pourrez saisir de superbes "moments de muscle".

Autre aspect intéressant du milieu, les jetés (grands ou non), au cours desquels vous pourrez saisir d'intéressants "flous arrêtés". Un grand jeté commence toujours par quelques pas de prise d'élan (3 en général), le pied qui se trouve en arrière au moment du premier pas étant celui qui se trouvera devant au moment du jeté en lui même. La composition parralèle bras - jambes peut être intéressante.



Le milieu n'est pas, à mon goût, la partie la plus intéressante en termes photographiques - sauf à travailler avec une grande troupe - car les mouvements peuvent sembler assez répétitifs et chaotiques. Il vous faudra rechercher et saisir les expressions et l'essence de la danse, sans poursuivre à tous prix l'exploit photographique. Vous créerez beaucoup de "déchets", la lumière étant rarement votre alliée dans un cours de danse (ampoules à incandescence, tubes néon, ...).

Réalisation ;

La réalisation est la mise en pratique de ce qui est enseigné, souvent dans le dessein d'une représentation ou d'un gala de fin d'année. Ici, le professeur sera au sommet de son exigence et de son inamabilité, que ce soit avec vous ou avec ses élèves. Faites vous tout petit, passez inaperçu, sous peine de subir le courou de l'enseignant, pour même des choses auxquelles vous ne pouvez rien (j'ai personnellement connu un professeur de danse que considèrait que le bruit du miroir de mon appareil déconcentrait ses danseuses lors de la répétition d'un gala !).

C'est maintenant que votre coté artistique doit prendre le pas. Les danseurs vous présentent leur art, à vous d'y repondre. Souvent, cette partie se fait en costumes, profitez en pour shooter de superbes tutus, de face par exemple lorsque la danseuse est penchèe en avant, l'effet peut être sympa avec un léger contre-jour.

Le fait d'assister et de shooter lors de cette partie vous préparera aux photos que vous réaliserez éventuellement plus tard, lors du spectacle. Prenez des notes, elles vous seront utiles alors.

La réalisation met souvent en avant une danseuse, celle qui a le premier role (et qui a souvent le plus joli costume). Si elle est généralement techniquement la meilleure, elle n'est pas toujours la plus agréable à photographier. Elle a conscience de sa supposée "supèriorité" et tentera de vous faire la remarquer (attitudes surfaites, technique poussée jusqu'au ridicule, ...). Jouez avec elle, elle ne sera que plus expressive, ne la fixez pas de l'objectif, semblez vous désintéresser d'elle en faisant par exemple mine de prendre une élève moins "mise en avant" et déclenchez sur elle au dernier moment, sans qu'elle s'y attende. Elle n'aura pas eu le temps de se préparer et vous montrera ce qu'elle sait réellement faire, sans artifice.

Les élèves moins doués sont tout aussi - sinon plus - intéressant que cette "première danseuse", ils seront plus réservés et moins attirants de prime abord, mais leur gaucherie a un charme indéniable qui donnera un aspect plus humain à vos photos. Surprenez les lorsqu'ils se recoiffent, relacent leurs chaussons ou ont des "trous de mémoire", vous remarquerez alors qu'elles sont capable de superbes expressions naturelles.



Dernier conseil, plus général, ne vous encombrez pas, soyez aussi naturel que possible et ne portez pas de vêtements trop chaud ou amples. Vous n'en serez que plus à l'aise pour shooter.

J'espère que ces quelques petits conseils vous seront utiles,

Olivier



Outils de la discussion Rechercher dans la discussion
Outils de la discussion
  #2  
non lus 29/05/2007, 13h45
Jeff.
 
Messages: n/a
Photiz
Merci à Olivier pour cet excellent article, qui fait suite à celui-ci (Réussir ses photos de danse).

Merci à toi ! (PS : comme d'habitude, 200 Photiz )
Réponse avec citation
  #3  
non lus 29/05/2007, 14h02
Avatar de Pi Production
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: Canon 5D Mark II
 
Messages: 4 591
39354 Photiz
Franchement trés interessant MERCI Olivier
Réponse avec citation
  #4  
non lus 29/05/2007, 16h48
Avatar de Chapal
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
Matériel: Canon EOS 400D / 50mm f/1.4 / Sigma 18-50 et 55-200
 
Messages: 1 168
7523 Photiz
wooow ça c'est de l'article

bravo
Réponse avec citation
  #5  
non lus 31/05/2007, 18h17
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
Matériel: Olympus
 
Messages: 116
555 Photiz
Super tuto ! Connaitre son sujet est un minimum pour photographier. Connaitre les personnes, c'est leur accorder le respect et celui de leur discipline...des éléments qui favorisent les échanges entre "acteurs" en gommant le côté "passif" de l'activité photo... quoiqu'il faille souvent faire des ronds de jambes pour arriver à ses fins...A+...Steve...St...
Réponse avec citation
  #6  
non lus 31/05/2007, 20h50
Membre
Ma pratique de la photo: Débutant
Matériel: 350D+18/55+60mm f2.8+sigma 70/300
 
Messages: 19
140 Photiz
salut,
tres bon reportage!! en tant que danseuse et prof j'ai apprecié tout particulierement le serieux de l'analyse du sujet!
merci.
Réponse avec citation
  #7  
non lus 02/06/2007, 14h28
Avatar de treivilo
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique occasionnelle
Matériel: EOS 350D, Canon AE-1, EOS 300-N
 
Messages: 54
1525 Photiz
Bonjour,

Je vous présente à toutes et à tous mes excuses pour les soucis connus dans l'affichage des images illustrant ce texte, un souci de .htaccess sur mon serveur.

C'est maintenant résolu

Désolé !

Olivier
Réponse avec citation
  #8  
non lus 07/08/2007, 16h58
Avatar de Einah
Membre
Ma pratique de la photo: Aucune connaissance
 
Messages: 30
420 Photiz
J'ai fait de la danse pendant 10 ans... Waw tous les souvenirs qui remontent... Mais on a jamais eu de photographes pendant les cours, les spectacles oui par contre
Merci pour ces très belles photos!
Réponse avec citation
  #9  
non lus 07/08/2007, 17h07
Avatar de francois40
Membre
Ma pratique de la photo: La photo est mon métier
Matériel: Canon EOS 450D- Canon 500D-Tamron 18-270 Vc
 
Messages: 2 341
34290 Photiz
Intéressant. Comme quoi, chaque discipline ou branche différente de la photographie demande pour chacune de nouvelles connaissances.
Réponse avec citation
  #10  
non lus 05/12/2007, 12h28
Avatar de ange-denfer
Membre
Ma pratique de la photo: Je débute
 
Messages: 17
220 Photiz
J'ai beaucoup apprécier cet article =)
Je suis membre depuis hier seulement, et je ne comprend pas encore très bien le fonctionnement de ce site, mais j'ai eu beaucoup de chance de tomber sur cette page !!
Surtout que j'ai commencer la photo depuis peu dans le but de prendre des danseuses en photo plus tard (étant danseuse moi meme).
Ceci dis, toutes les danseuse n'ont pas l'amabilité digne de l'ex URSS... =p
Réponse avec citation
  #11  
non lus 05/12/2007, 13h26
Avatar de GiLd
Membre
Ma pratique de la photo: Aucune connaissance
 
Messages: 242
1670 Photiz
Citation:
Posté par ange-denfer Voir le message
Ceci dis, toutes les danseuse n'ont pas l'amabilité digne de l'ex URSS... =p
C'est parce que tu ne connais pas la culture russe. La femme russe c'est froid à l'extérieur et chaud à l'intérieur, j'en sais quelquechose

GiLd
Réponse avec citation
  #12  
non lus 05/12/2007, 13h33
++dominik
 
Messages: n/a
Photiz
problème avec le chargement des images qui illustrent cet article : le serveur web a, apparemment, subi une réinstallation
Réponse avec citation
VirusPhoto » Forum » Les articles VirusPhoto » Développer sa créativité

Commentaire

Discussion précédente / suivante dans cette rubrique :
« 4 astuces pour utiliser les reflets | Faire des photos de jongleurs & cracheurs de feu »

Non-lu Non-lu  
Bloguer ceci Outils de l'article Rechercher dans cet article Note: Note de l'article : 3 votes - moyenne : 4,33.

Outils de l'article Rechercher dans cet article
Rechercher dans cet article:

Recherche avancée
Noter la discussion
Noter la discussion:

 


LinkBacks Enabled by vBSEO © 2011, Crawlability, Inc.
Powered by vBulletin® Version 3.8.2 - Copyright ©2000 - 2013, Jelsoft Enterprises Ltd.
2006 - 2017 © ® VirusPhoto. Tous droits réservés.