.
virusphoto virusphoto

Identifiant

Mot de passe

Derniers messages Messages du jour Sujets sans réponse S'inscrire

Rejoignez-nous !

VirusPhoto » Forum » Les articles VirusPhoto » Reportages et Interviews

Aller au premier non-lu

Interview Al Magnus, bâtisseur de rêves

Article rédigé par David Nicolas, le 10/12/2008.Voir son profil

«*La pensée se forme dans l’âme comme les nuages se forment dans le ciel, allez voir les nuages et les étoiles dans le ciel de Alastair, ils vous feront quitter notre monde et ses nombreux problèmes pour vous faire entrer dans son monde du rêve… Là, plus de pollutions ni de misères mais un moment de bonheur rafraîchissant…*» (J. Hermite, « Le Midi Libre » )





1- Comment et pourquoi avez-vous commencé à photographier ?
Depuis presque toujours, j’ai collectionné une quantité de lieux extraordinaires dans lesquels j’imaginais des scènes oniriques. J’ai toujours su qu’un jour ou l’autre je représenterai ces scènes par un moyen quelconque. L’idéal aurait été de réaliser de courtes séquences filmées… mais cette tâche est au-dessus de mes moyens, même avec les techniques actuelles. J’ai donc photographié… avec un souci permanent de ne pas tomber dans la simple représentation des paysages.

2- Pouvez vous nous raconter vos débuts ? Comment avez-vous appris ?
J’ai tout appris sur le tas, en commençant à l’âge de 10 ans avec un vieux Voigtlander manuel sans cellule. Plus récemment, mes séries ont toutes débuté par un véritable travail de collectionneur. Mes débuts... c'était des paysages et les divers éléments soigneusement stockés sur mes disques durs en attendant d’être assemblés. Comme je le dis ailleurs, à la manière un véritable patchwork, il faut les tissus.

3- Vous avez un univers bien particulier, pourriez vous le définir ?
Une définition des plus simples*: du surréalisme avec une touche de pathos. Je n 'y adhère pas toujours.
Mais j’en accepte d’autres… et d’autant plus que j’ai l’impression que le surréalisme est à définition variable… et trop souvent associé à des personnages en chapeau melon et costume noir.





4- Quel matériel utilisez vous ? Qu’est-ce qui a motivé votre choix ?
Je n’aime pas parler de matériel, et je n’ai aucun attachement à celui-ci. Pour moi, il doit être serviable à merci et usé sans contraintes. Je ne recommande à personne d’acheter mon matériel d’occasion*! Je suis passé de l’argentique 24x36 scanné, au moyen format 6x9 scanné, et maintenant je fais des assemblages panoramiques depuis un boîtier numérique à 10 MP avec d’excellents objectifs fixes manuels d’occasion que l’on trouve à moins de 60 euros.
Mon choix du matériel est motivé par sa solidité et son prix. Je suis donc très pragmatique, et hors de question de faire la course aux achats pour un matériel dont le gain est maigre. Place à la photo!

5- Et au niveau informatique ( MAC/PC ? Écran ? Logiciels ? ) ?
Le plus important, c’est l’écran. J’ai choisi un écran (LaCie) suffisamment grand et surtout fidèle à la restitution des couleurs. Bien sûr, il est calibré. Je travaille sous Photoshop (PS 7 est largement suffisant) et avec LightRoom. Evidemment, les réglages les plus importants se font dans LightRoom en 16 bits de profondeur.

6- Quelles sont vos méthodes de travail ?
Techniquement parlant, avant d’intégrer un élément ou de faire un assemblage, je regarde toujours si c’est possible, et quelle quantité de travail il faudra déployer. Ces paramètres sont très importants, et influent beaucoup sur la photo finale. Par exemple, parfois il est utile de se rendre compte très tôt qu’il faudra re-photographier le paysage d’origine et changer complètement l’atmosphère finale plutôt de s’entêter à assembler des éléments qui ne marcheront pas… et finiront en rade sur le disque dur… Ca évite de gâcher des bonnes idées.





7- Quels ont été les événements “clé” de votre apprentissage ?
Un élément clé a été lorsque je me suis rendu compte qu’une de mes créations avait reçu un nombre incroyable de visites (sur un des sites de publication en ligne). Ce jour-là, j’ai compris que ce que je réalisais était réellement original, et jusqu’à aujourd’hui même, me semble-t-il, j’ai été le premier à faire. C’est très important. Pour moi, ne pas refaire ce qui a déjà été fait est essentiel. C’est la différence entre créer et exécuter.

8- Quel conseil donneriez vous a un débutant désireux de réussir le même type de création que vous ?
Je n'ai aucun conseil à donner à part de se focaliser sur ce qui fait vraiment sa différence. La photographie devient vite très ennuyeuse si n’apportez pas une touche personnelle évidente.

9- Si vous deviez citer UNE référence en matière de photographie, quelle serait-elle ?
Je n’ai jamais eu de référence à un style défini car ce que l’admire le plus chez un artiste est sa faculté à ne pas se laisser enfermer dans un style particulier. Ainsi, j’admire la versatilité de la création chez Man Ray… mais je trouve les photographies de Sudek au sommet. Je dirai donc... euh... Sudek.

10- Quel est le point de départ d'une composition ?
Le point de départ est une idée, ou une vision banale, que beaucoup de gens ont également, devant un paysage. A partir de ce point, je dessine rapidement dans mon calepin ce qu’il faudrait pour fixer cette idée sur le papier photographique. C’est le départ d’un processus long (souvent plusieurs années).





11- Comment sont réalisées vos créations ?
Par simples assemblages d’éléments que je trouve un peu partout, avec parfois un apport de photos de studio, notamment pour les enfants. Un gros travail de sélection se fait au niveau de l’éclairage. C’est pourquoi sur mes dessins, je mets toujours des indications de direction dureté et parfois couleur de la lumière. La couleur de la lumière détermine presque toujours l’atmosphère finale.

12- Y a-t-il dans votre portfolio une photo que vous affectionnez particulièrement ? Si oui, pourquoi ?
Oui. C’est «*la rêveuse*». C’est une photo à laquelle j’arrive à m’identifier très facilement au personnage du premier plan (c’est le but d’ailleurs) et je vois autre chose que le simple rêve d’enfant. C’est assez dérangeant tout compte fait. On peut y voir une insatisfaction sur comment les choses sont faites, un désir de recréer son propre monde… tout seul.

13- Quel est le “Souffle”, les émotions, le message, que vous souhaitez faire passer à travers vos créations ?
Le «*souffle*» est un bien grand mot. Pour moi, créer est une nécessité. Créer, c’est exister. Je n’ai pas de message particulier, mais malgré moi il me paraît assez évident que je cherche à montrer une certaine angoisse par rapport aux choses qui nous sont imposées. Il y a une relation évidente avec mon histoire personnelle.





14- Il y a un gros travail de montage dans vos images….Est-ce encore de la photographie ?
Mais bien sûr. C’est un point important à débattre. On peut prendre rapidement plusieurs angles de vue. La première est celle de HCB*: «*la photographie c’est du dessin rapide*». C’est exactement ce que je fais avec les moyens actuels. Un autre point de vue applicable à plus longue échéance est qu’une œuvre est ce que l’auteur décide qu’elle est. Mes photographies sont des photographies par ce que j’en ai décidé ainsi. En fait, les techniques actuelles peuvent en faire ce que je veux*à partir d’une idée: une peinture, une séquence filmée, une gravure etc… à partir d’un même ensemble de données numériques. J’ai donc choisi d’en faire une photo.
Dernier argument… à part le fait que vous ai dit que je faisais des montages, quel élément avez-vous pour distinguer mes photographies d’une scène de studio*? Mes photographies pourraient être réellement de véritables prises de vue uniques. Vous ne pourrez donc jamais décider vous-même à priori. Ce sont donc des photos parce que je vous l’ai dit…

15- Quels sont les photographes que vous admirez ?
Tous, du moment qu’ils apportent un regard personnel et novateur. Comme je vous l’ai dit, la photographie d’aujourd’hui devient très vite ennuyeuse avec l’explosion du nombre de personnes qui savent photographier dans les règles de l’art. Cependant, on trouve aussi de véritables bijoux enfouis dans des portfolios peu passionnants.

16- Ou puisez-vous votre inspiration ?
J’ai beaucoup regardé chez Uelsmann ou encore Parke-Harrison. Je suis très séduit par leurs réalisations mais globalement je trouve ces univers froids. Or, on n'a jamais assez de beauté. Je me suis donc inspiré de mes propres univers et de la fausse naïveté des mes enfants.

16- Avez-vous déjà pensé à en faire votre métier ?
Non. Je suis affecté de la "peur de la page blanche". Je ne vois pas comment je pourrai faire avec une pression de produire, j'ai des vides qui durent des mois.





17- Quel regard portez vous sur la photographie aujourd’hui ?
Je dois avouer, comme je l'ai dit ci-dessus, que je m'ennuie très rapidement à regarder les portfolios disponibles sur le net et même dans certaines galeries. On voit vraiment beaucoup de choses et on sature très rapidement. C'est dans ce sens que je me demande "à quoi tout celà sert". La photographie que j'affectionne doit être, à mes yeux, plus que jamais au service d'une vision créative et personnelle sans verser dans la caricature de la photographie de galerie que je trouve trop souvent extrêmement triste (la tristesse est malheureusement la norme). C'est peut-être aussi un des moyens de résister à des transformations profondes qui vont avoir lieu avec par exemple l'introduction de la vidéo.
Globalement on a perdu un peu de notre capacité à être surpris, a être transporté par des photographies réellement intriguantes.

18- Peut être auriez vous une anecdote croustillante a nous raconter ?
J'ai beaucoup aimé discuter avec des tenants du "fine art", dont quelques américains. Quelqu'un a critiqué mes réalisations à plusieurs reprises, avec un magnifique accent américain : "Pour moi tout cela n'est qu'une perte de temps". C'est exactement ça. Finalement nous ne faisons que perdre notre temps. Parfois je me demande si toutes ces créations sont sorties d'une relation particulière avec le temps ou plutôt le temps qui passe. Comme je le dis sur mon site, ces enfants qui tirent, qui poussent... perdent leur temps pour des causes impossibles.

19- Quels sont vos projets ? Comment imaginez-vous la suite de votre parcours ?
Il est très difficile de se sortir d'un style. Il vous colle à la peau. C'est pourquoi, en ce moment, je marque une petite pause. Je commence à reprendre actuellement une série sur des situations angoissantes, des peurs ancrés en nous tous.
Je voudrai aussi commencer des petites séquences vidéo... mais ça, c'est une autre aventure.
Globalement, je prends les choses comme elles viennent et ça ne me gêne absolument pas de ne rien produire pendant un certain temps.

20- Auriez vous envie d’essayer un autre type de photo ? Si oui, lequel ?
J'ai réellement envie de changer de format, de réaliser de très grandes photographies, sur des mètres. Malheureusement, le travail nécessaire est plus que proportionnel à la dimension... si j'en ai l'occasion, je la prendrai.





21- Une remarque ?
Merci pour m'avoir donné cette occasion de m'exprimer...
Merci à toi de t'être livré ainsi, avec autant de passion et d'assiduité. Merci également pour ta sympathie, et ton humilité.

Je vous invite à aller visiter le site d'Al Magnus ici : Al Magnus - photographies et créations photographiques - le rêveur d'image.


--
Propos recueillis par David Nicolas ( David Nicolas Photographe Bretagne ) chroniqueur pour VirusPhoto.com
Outils de la discussion Rechercher dans la discussion
Outils de la discussion
  #2  
non lus 10/12/2008, 03h20
Avatar de defecto
Animateur
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
 
Messages: 9 474
91047 Photiz
merci pour cette interview David. j'adore le travail d'Al magnus et ca fait plaisir de le lire
Réponse avec citation
  #3  
non lus 10/12/2008, 03h38
Exclu
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
 
Messages: 857
7390 Photiz
subjugué de bonheur quand je vois ces photos ...
Réponse avec citation
  #4  
non lus 10/12/2008, 11h31
Avatar de Miroir
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
Matériel: Leica V-Lux1 - Canon Powershot A640
 
Messages: 422
5965 Photiz
Je suis désolé mais je n'adhére pas à l'univers qu'il crée et surtout à son discours que le monde dans lequel on vit est angoissant,oppressant c'est sûr mais son univers qu'il crée est tout aussi froid et ne me fait pas rêver...
Réponse avec citation
  #5  
non lus 11/12/2008, 21h04
Avatar de pierpol
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
 
Messages: 244
4655 Photiz
Je suis bien en phase avec l'approche :

- créer c'est exister et perdre son temps (exactement cela aussi pour moi)
- la lassitude de voir toujours les mêmes choses même très bien réalisées
- "ce sont donc des photos parce que je vous le dit…" excellent comme démarche !
- "se focaliser sur ce qui fait vraiment sa différence" oh combien vrai...
- l'attirance pour les très grand formats... et leurs difficultés...
- la conception de ce que doit être le matériel : au service et... au service du photographe et non l'inverse

Effectivement la couleur de la lumière choisie est plutôt froide, ce qui n'est pas forcément ce que je préfère. Maintenant je trouve qu'il y a une cohérence dans ces travaux qui amène doucement un univers bien personnel.

Excellente continuation à toi !
Réponse avec citation
  #6  
non lus 11/12/2008, 21h45
Avatar de Miroir
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
Matériel: Leica V-Lux1 - Canon Powershot A640
 
Messages: 422
5965 Photiz
Oui tu as raison Pierpol il a son univers bien personnel et je ne dis pas le contraire,mais je suis pas emballé par son monde qu'il crée mais il faut de tout les goûts pour tout le monde
Réponse avec citation
  #7  
non lus 12/12/2008, 05h38
Dim Dim est déconnecté
Membre
Ma pratique de la photo: Je débute
Matériel: EOS 40D EOS 7 D
 
Messages: 62
1930 Photiz
moi j'adore tout simplement, ces photos me parlent beaucoup, et ça ne me plombe pas du tout,
Réponse avec citation
  #8  
non lus 12/12/2008, 10h02
Avatar de gueuxmalouin
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
Matériel: A900,D9 & qqes cailloux de 16@500 et TZ3 dans ma poche
 
Messages: 283
1670 Photiz
je ne connaissais pas, merci pour la découverte.
super interview David, comme quoi ça sert d'etre bavard
il y a un petit coté Dali dans son travail, j'aime bien.
Réponse avec citation
  #9  
non lus 12/12/2008, 10h53
Avatar de Pi Production
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: Canon 5D Mark II
 
Messages: 4 591
39354 Photiz
Encore une bonne ITW David, à la vue de ces compos et pour résumer j'aime bien son univers avec ces compos enfantines à ciel ouvert
Réponse avec citation
  #10  
non lus 12/12/2008, 13h00
Avatar de yannick06
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: Nikon D300
 
Messages: 278
1740 Photiz
à tous,
Merci pour cette découverte, je ne connaissait pas ce monsieur avant cet interview, c'est un régal pour les yeux et une autre approche de la composition, bravo
Réponse avec citation
  #11  
non lus 12/12/2008, 15h57
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
 
Messages: 736
6100 Photiz
Tres interressant cet entretien, je ne connaisssais pas cet artiste; on pourrait aussi peut etre retrouver un peu de FOLON dans ce travail.......
Réponse avec citation
  #12  
non lus 12/12/2008, 18h04
Avatar de Fuffy06
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
Matériel: Canon
 
Messages: 228
2210 Photiz
Bizarrement, tes photos me dérangent, me gène, me rappelle des "sensations" liés à l'enfance... j'estime donc que tu as réussi ton "travail"
J'aime beaucoup ton approche de la photo, qui va peut être décomplexé certains, sur le fait que ton travail, c'est bien de la photo.
Bonne continuation !
Réponse avec citation
  #13  
non lus 12/12/2008, 23h01
Avatar de spirou
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique occasionnelle
Matériel: SONY DSC V3 +NikON D80
 
Messages: 183
2048 Photiz
bravo davidou pour ta promo chez virus
Réponse avec citation
  #14  
non lus 13/12/2008, 19h52
Avatar de David Nicolas
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: Canon 350D, 24-70mm L, Flash studio
 
Messages: 1 402
13160 Photiz
Merci spirou

Apparemment, son travail ne laisse pas indifférent : on aime ou on aime pas, mais dans les deux cas, nous sommes interpellés par cet univers.
Il est intéressant de voir à quel point la perception des choses et les sensations liées à l'image peut différer d'une personne à l'autre.
Réponse avec citation
  #15  
non lus 14/12/2008, 01h44
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
 
Messages: 736
6100 Photiz
OUI, c'est une quaestion de semiologie visuelle.....dans ne j'y ai meme vu ....du Magritte....
Mais quoiqu'il en soit, c'est Son OEUVRE bien à lui et chapeau bas!
Réponse avec citation
VirusPhoto » Forum » Les articles VirusPhoto » Reportages et Interviews

Commentaire

Discussion précédente / suivante dans cette rubrique :
« [Profession] : Photographe de guerre - John Moore | Interview Arnaud Baraer, photographe de Mode/Beauté »

Non-lu Non-lu  
Bloguer ceci Outils de l'article Rechercher dans cet article Note: Note de l'article : 1 votes - moyenne : 5,00.

Outils de l'article Rechercher dans cet article
Rechercher dans cet article:

Recherche avancée
Noter la discussion
Noter la discussion:

 


LinkBacks Enabled by vBSEO © 2011, Crawlability, Inc.
Powered by vBulletin® Version 3.8.2 - Copyright ©2000 - 2013, Jelsoft Enterprises Ltd.
2006 - 2017 © ® VirusPhoto. Tous droits réservés.