Afficher un message
  #6  
non lus 20/11/2008, 14h09
kaylo kaylo est déconnecté
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique occasionnelle
Matériel: 5D Mark II + 50 mm f/1.4
 
Messages: 1 720
14125 Photiz - Faire un don
Citation:
Posté par mikkke75 Voir le message
Bonjour,

La photographie d'Architecture est une de mes spécialités et je vais essayer d'apporter quelques éléments de réponses à votre question.

Le problème dans votre cas est que d'emblée vous mettez de coté l'utilisation des objectifs qui sont tout spécialement destinés à la photo d'architecture, à savoir les objectifs à bascule et décentrement ( TSE pour Canon et PC-E pour Nikon, par exemple ). Ces objectifs sont loin d'être des gadgets, ils permettent de faire des photos impossibles à réaliser autrement et de plus ils font gagner un temps énorme. Un 24mm TSE Canon se trouve d'occasion en cherchant un peu pour 700 €.

En architecture la verticalité du bâti est une notion essentielle que l'on doit respecter à la prise de vue.
Bien sûr on peut "redresser" en partie les perspectives avec Photoshop ou PTLens mais même si cette solution est interessante elle présente plusieurs inconvénients :
  1. C'est une extrapolation, ce qui veut dire que le logiciel va créer des pixels qui n'existent pas pour compenser les déformations optiques dues à l'inclinaison de l'appareil photo au moment de la prise de vue. Donc à utiliser pour de petites corrections.
  2. En modifiant le cadrage elle réduit la taille de l'image et donc sa résolution finale
  3. Elle est chronophage
Bien sur on peut faire des photos qui jouent avec ces déformations mais elles sont rarement souhaitées par les architectes.

Pour faire des prises de vues d'architecture qui respectent la verticalité sans objectifs spéciaux vous devrez prendre soin à la prise de vue de travailler sur trépied, de mettre votre boitier parfaitement horizontal et le plus parallèle possible aux verticales du bâtiment photographié.

En post traitement vous devrez :
  1. Developper vos RAW
  2. Corriger les deformations optiques
  3. Corriger les perspectives

Vous pouvez aussi faire de l'assemblage avec une application dédiée : Autopano Pro, Stitcher ou bien Photomerge dans Photoshop mais dans ce dernier cas les résultats sont plus limités. L'assemblage est très utile en architecture et donne de superbes résultats mais cela demande un minimum de méthode, de préférence l'usage d'une tête panoramique et beaucoup de temps en post traitement.

Enfin, la qualité des objectifs est primordiale pour ce type de photos surtout si vous devez redresser, recadrer et assembler en post traitement.

Pour résumer avec votre matériel actuel je privilégierais l'usage du 50 mm 1.4 en adaptant le point de vue à la focale et non l'inverse et je ferais l'acquisition d'un niveau à bulle (20€) pour être toujours "droit", d'Autopano Pro (100€) pour travailler par assemblage et de PTLens (50€) pour la correction des déformations optiques et des Aberrations Chromatiques. En attendant de pouvoir investir dans un autre type de matériel boitier+objectif spéciaux.

C'est super complet
Réponse avec citation