.
virusphoto virusphoto

Identifiant

Mot de passe

Derniers messages Messages du jour Sujets sans réponse S'inscrire

Rejoignez-nous !

VirusPhoto » Forum » Le coin des professionnels » Les démarches professionnelles » Le marché de la photo

Noter la discussion : Droit à l'image

Aller au premier non-lu
  #1  
non lus 18/10/2008, 20h29
Avatar de robert_de_marseille
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique occasionnelle
Matériel: Fuji E550 et Pentax K10D
 
Messages: 322
2005 Photiz - Faire un don

Droit à l'image


J'ai trouvé cet article sur le net. Je pense qu'il peut être utile. En voici le contenu.
A qui appartient l'image d'un bien?
Cass. civ. 2ème, 5 juin 2003 : renversement de la jurisprudence qui considérait le droit à l'image des biens comme un attribut du droit de propriété
Par le Cabinet Degoy Roux Associés, Avocats au Barreau de Paris - France - le 28/04/04
Par un retentissant arrêt rendu le 5 juin 2003, la deuxième Chambre civile de la Cour de cassation a renversé la jurisprudence bâtie par la première Chambre civile qui consacrait depuis 1999 un droit à l’image des biens comme attribut du droit de propriété sur le fondement des dispositions de l’article 544 du Code civil
A cette occasion, la première Chambre civile avait affirmé que « le propriétaire a seul droit d’exploiter son bien, sous quelque forme que ce soit ». [Cass. Civ. I. 10 mars 1999, « Café Gondrée » : JCP G 1999, II, 10078].
Très vite, celle-ci délimitait cependant cette protection en jugeant que le bien reproduit devait être le sujet principal de l’image pour donner lieu à autorisation [Cass. Civ. I. 25 janv. 2000, JCP 2001, II, n°10554] et qu’en outre le propriétaire de la chose devait rapporter la preuve d’un trouble certain au droit d’usage ou de jouissance de son bien [Cass. Civ. I. 2 mai 2001, Dalloz 2001, jur. p.1973].
Cette jurisprudence était jusqu’à présent soigneusement suivie par les juges du fond [notamment : CA Bordeaux, 9 jan. 2001, Dalloz 2001, somm. p. 2372 ; CA Paris, 1ère Ch., 19 fév. 2002, inédit ; TGI Clermont-Ferrand, 23 janv. 2002, Dalloz 2002, jur. p. 1226.]
Désormais, la deuxième Chambre civile de la Cour de cassation condamne formellement la reconnaissance d’un droit à l’image des biens, le motif selon lequel ce droit serait un attribut du droit de propriété étant déclaré « erroné ».
Selon cette dernière décision, l’objet du droit n’est donc pas l’image du bien mais le bien lui-même, l’image ne pouvant appartenir qu’à celui qui la réalise en sa qualité d’auteur et non au propriétaire du bien objet de ladite reproduction.
Référence :fficeffice" />>>
Cass. civ. 2ème, 5 juin 2003, pourvoi n° 02-12853, arrêt publié sur le site http://www.legifrance.gouv.fr/











Réponse avec citation

Pour participer aux discussions et avoir accès à tous les outils
proposés sur VirusPhoto, inscrivez-vous en quelques secondes : cliquez ici.

Outils de la discussion Chercher dans ce sujet
Rechercher dans la discussion:

Recherche avancée

Noter la discussion
Evaluez cette discussion :
VirusPhoto » Forum » Le coin des professionnels » Les démarches professionnelles » Le marché de la photo

Réponse

Discussion précédente / suivante dans cette rubrique :
« Comment déterminer le tarif d'une photo ? | Help wanted - Mon 1er mariage - à la mairie du 9ème »

Non-lu Non-lu  
Bloguer ceci Outils de la discussion Rechercher dans la discussion Noter la discussion

Outils de la discussion Rechercher dans la discussion
Rechercher dans la discussion:

Recherche avancée
Noter la discussion
Noter la discussion:

 


LinkBacks Enabled by vBSEO © 2011, Crawlability, Inc.
Powered by vBulletin® Version 3.8.2 - Copyright ©2000 - 2013, Jelsoft Enterprises Ltd.
2006 - 2017 © ® VirusPhoto. Tous droits réservés.