.
virusphoto virusphoto

Identifiant

Mot de passe

Derniers messages Messages du jour Sujets sans réponse S'inscrire

Rejoignez-nous !

VirusPhoto » Forum » Les articles VirusPhoto » Tutoriels sur la technique photo

Aller au premier non-lu

Les règles de composition en photographie

Article rédigé par Jeff., le 11/12/2006.Voir son profil

La composition, c'est l'art de combiner plusieurs éléments pour former un ensemble harmonieux.
En photographie, la composition est importante pour obtenir des images réussies, harmonieuses, et qui ont un impact visuel.

Les règles de composition, communément admises, ne sont pas pour autant obligatoires. Si on essaye de les appliquer dans chaque photo que l'on prend, on perd toute créativité.
Mais une fois qu'on connait ces règles de composition, on est mieux préparé à trouver des opportunités pour faire des images qui ont un impact fort, ou qui sont simplement harmonieuses.


Avant de prendre une photo, vous devez penser à ce que vous voulez montrer dans cette image, et à la façon dont vous allez disposer les parties intéressantes de la photo.
Demandez-vous : Quel est le sujet principal ? Dans quel angle doit être lumière pour mettre en valeur ce sujet principal ? A quel endroit de l'image le sujet principal doit-il être placé ?

La règle des tiers

Elle est utilisée depuis des siècles, dans la peinture, et c'est certainement la technique de composition la plus importante.



La règle des tiers est très simple :
L'image peut être divisée en 3 parties verticales, et 3 parties horizontales.
Les intersections entre les lignes verticales et horizontales sont les meilleurs endroits pour placer les éléments importants de votre image.

En plaçant votre sujet principal sur l'une des 4 intersections, vous donnez à votre photo un meilleur impact que s'il était placé en plein milieu de l'image.

Les divisions de l'image en tiers peuvent aider à composer le reste de l'image.
Par exemple, elles peuvent servir pour diviser le ciel de la terre. Au lieu de placer l'horizon au milieu de l'image, placez-le au tiers supérieur ou inférieur pour un meilleur résultat.


Simplicité

Il s'agit ici de donner une information simple à comprendre dans votre image.
Si le sujet principal est en gros plan, alors l'arrière plan doit rester relativement simple pour éviter que l'oeil ne s'y perde.


Il s'agit de donner une place moins intéressante à tout ce qui n'est pas important dans l'image. Evitez en particulier les lignes et les objets qui conduisent l'oeil ailleurs que sur le sujet principal.


Un cadre dans l'image


Vous pouvez utiliser des éléments naturels ou existants pour ajouter plus de sens à votre sujet, comme s'ils formaient un cadre autour de l'image.

Ce peut être des arbres, une fenêtre ouverte au travers de laquelle on voit la scène, l'embrasure d'une porte...

Si vous utilisez cette technique, assurez-vous que le sujet principal est bien celui sur lequel vous avez fait la mise au point.
Vous pouvez fermer le diaphragme pour obtenir une large profondeur de champ, et pour que tout soit net du premier plan à l'arrière plan.


Les textures pour renforcer l'intérêt de l'image

Les textures peuvent donner de l'intérêt à une image. Quand on voit une texture sur une photo, on imagine ce que l'on ressent à la toucher, et on entre vraiment dans l'histoire racontée par l'image.

Travailler sur les textures est une excellente idée lorsqu'on prend des photos de pierres, de murs, de surfaces, de mains...

Pour que les textures se révèlent, il faut une lumière qui soit orientée presque de la même manière que la texture (pour avoir le plus d'ombres possible).
Par exemple, les textures de surfaces horizontales se révèlent au lever et au coucher du soleil en lumière naturelle, lorsque le soleil est à une position basse.


Les lignes pour conduire vers le sujet principal

Les lignes sont utilisées pour conduire l'oeil dans une image, pour l'amener au sujet principal. Des lignes droites, courbes, parallèles ou diagonales sont intéressantes.
Exemples : routes, rivières, ponts, branches... Tout ou presque peut servir à dessiner une ligne qui amène l'oeil à votre sujet principal.


Les couleurs pour ajouter de l'émotion

Les couleurs apportent de l'émotion dans vos images. Certaines couleurs inspirent la joie, la chaleur, ou le froid, la répulsion...
Les couleurs peuvent être utilisées pour ajouter un sens ou renforcer un aspect ou un autre de vos photos, mais elle ne doivent pas écarter l'attention du sujet de l'image.
(une couleur vive sur un objet qui n'est pas intéressant, et une couleur pâle sur le sujet principal, ce n'est pas une utilisation judicieuse, par exemple).

On peut travailler sur les contrastes entre les couleurs, mais aussi entre les plage de luminosité (foncé/clair), comme on le fait en noir et blanc sans se soucier de la couleur.
Outils de la discussion Rechercher dans la discussion
Outils de la discussion
  #2  
non lus 11/12/2006, 21h40
Avatar de ZeDarkness
Membre
Ma pratique de la photo: Averti
Matériel: 300D
 
Messages: 1 192
7590 Photiz
Merci pour ces regles qui sont a apprendre par coeur pour reussir de belle photo
Réponse avec citation
  #3  
non lus 12/12/2006, 00h53
Avatar de DaM
DaM DaM est déconnecté
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: Nikon - Canon - Lomography - iPhone
 
Messages: 5 112
45015 Photiz
Le top du top, c'est d'avoir le quadrillage du tiers dans son oeilleton ... comme sur le d80 Merci pour ce très bon article Jeff. J'en ai quelques uns mais ils ne sont pas de moi et sont soumis à des copyright. Où puis-je les poster (liens vers les articles) ?
Réponse avec citation
  #4  
non lus 12/12/2006, 01h02
Jeff.
 
Messages: n/a
Photiz
Tu peux poster les liens ici : http://www.virusphoto.com/discussion...chnique-photo/

Et en effet, c'est pas mal d'avoir le quadrillage directement dans le viseur
Réponse avec citation
  #5  
non lus 12/12/2006, 01h05
Avatar de ZeDarkness
Membre
Ma pratique de la photo: Averti
Matériel: 300D
 
Messages: 1 192
7590 Photiz
Ah voila ton secret DaM , on a compris pourquoi elles sont si bien compose
Réponse avec citation
  #6  
non lus 12/12/2006, 12h15
Avatar de cirius
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: Canon EOS 300D
 
Messages: 963
8850 Photiz
il vien juste de l'avoir donc cette excuse n'est pas encore valable ...


... pas encore
Réponse avec citation
  #7  
non lus 14/02/2007, 17h24
Avatar de GEGE92
Membre
Ma pratique de la photo: Aucune connaissance
Matériel: EOS 350D Sigma 18-50 f2.8 Sigma 28-200 Sigma 80-400
 
Messages: 51
1220 Photiz
Bonjour,
je viens de découvrir votre site, bravo pour la qualité de cleui-ci et de son contenu.
Concernant la règle des tiers que nous appliquons régulièrement je crois me souvenir qu'en peinture la base était le nombre d'or : "les artistes de la Renaissance l'appelèrent la proportion divine, ou la section dorée, et qui se transforma par la suite en Nombre d'or" voir http://fr.ekopedia.org/Nombre_d'or
D'ailleurs le célèbre HERGE auteur de Tintin utiisait cette "découpe de l'image" pour mettre en valeur l'élément important d'une image La règle d'or
Encore bravo
@+
Réponse avec citation
  #8  
non lus 22/06/2007, 21h21
Membre
Ma pratique de la photo: Je débute
Matériel: Samsung Digimax A50
 
Messages: 5
125 Photiz
Trés intéressant tout ça !
Mais j'ai remarqué quelque chose : quand on n'a qu'un compact, on ne peut pas faire grand chose
En effet, un exemple tout bête, mais très significatif pour moi : l'autofocus. J'ai enfin un compact qui en propose un, mais la mise au point est faite automatiquement par celui-ci en fonction du sujet qui se trouve au centre et de la luminosité ambiante (en gros, pas de lumière = pas d'autofocus). Il arrive qu'en cherchant la bonne mise au point, je constate que l'appareil la trouve, mais ses capteurs internes non. Il faudrait que je puisse la faire manuellement.

Ma question donc : Y a-t-il un moyen de contrôler ce genre de paramètres (autofocus, sensibilité ISO, temps et taille d'ouverture du diaphragme, etc.) sur un compact (je n'ai vraiment pas les moyens pour un reflex) ?
Réponse avec citation
  #9  
non lus 12/07/2007, 18h42
Avatar de Hybride
Membre
Ma pratique de la photo: Je débute
Matériel: Panasonic Lumix DMC-FZ50.
 
Messages: 707
6815 Photiz
Merci pour ce super tuto très bien expliqué.

Il ne reste plus qu'à apliquer.

Merci.
Réponse avec citation
  #10  
non lus 12/07/2007, 19h08
Avatar de francois40
Membre
Ma pratique de la photo: La photo est mon métier
Matériel: Canon EOS 450D- Canon 500D-Tamron 18-270 Vc
 
Messages: 2 341
34290 Photiz
Jeff à parfaitement raison!! avoir son appareil équipé d'un verre dépoli quadrillé est absolument nécessaire, voir indispensable, notamment en photographie professionnelle.Il est regrettable que nos reflex numériques n'en soient pas dotés.
Les boitiers de mes Mamya 645 1000s en sont équipés.
Appareils qui maintenant, malheureusement n'intéressent plus personne!!
Réponse avec citation
  #11  
non lus 12/07/2007, 23h29
Avatar de Hybride
Membre
Ma pratique de la photo: Je débute
Matériel: Panasonic Lumix DMC-FZ50.
 
Messages: 707
6815 Photiz
tu parle du quadrillage qui à dans les apn?francis!
Réponse avec citation
  #12  
non lus 26/07/2007, 21h43
Avatar de tytoon 29
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
Matériel: Nikon D70
 
Messages: 148
3500 Photiz
Jolie piqure de rappel.

J ' utilise aussi le quadrillage pour mes phots. très pratique.

Bonheurs à toi et aux tiens.
Réponse avec citation
  #13  
non lus 31/08/2007, 22h20
Nouveau membre
Ma pratique de la photo: Aucune connaissance
Matériel: kodak easyshare c633
 
Messages: 8
75 Photiz
Citation:
Posté par ZeDarkness Voir le message
Ah voila ton secret DaM , on a compris pourquoi elles sont si bien compose
BONSOIR A VOUS ZeDarkness, JE SUIS UN GRAND BLEU, PASIONNE QUI ESPERE APPRENDRE A VOS COTES.

Dernière modification par Coul 31/08/2007 à 22h21. Motif: AJOUT DE ZEDARKNESS
Réponse avec citation
  #14  
non lus 31/08/2007, 22h39
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: Canon S3 IS | Canon 40D
 
Messages: 42
480 Photiz
Si je peux me permettre de complèter un peu (c'est un extrait d'un manuel que je suis en train d'écrire)


1) Une définition de la composition

La "composition" d'une image photographique consiste à mettre les éléments suivants en harmonie :
- les éléments de la scène (leur placement relatif)
- leur rapport de dimensions (masses, positions relatives dans le même plan et dans la profondeur, etc), prenant donc en compte la perspective.
- leurs couleurs mais aussi les tons clairs et foncés et donc l'éclairage
- la profondeur de champ (les zones nettes ou floues dans la profondeur de l'image)
- le cadre dans lequel tous les éléments précédents prendront place.

2) Les formats natifs de l'appareil photo

on privilégiera le mode paysage (horizontal) pour :
- les paysages (!), les panoramiques de paysage
- les photos de groupe
- l'architecture
- certaines photos de sport, comme l'automobile, etc
- ...

on privilégiera le mode portrait (vertical) pour :
- les portraits proches ou en pied (!)
- les fleurs, les arbres
- l'architecture
- les actions qui se déroulent en hauteur
- ...

Un format horizontal inspire plutôt le calme et la stabilité, mais aussi l'éloignement et la froideur.
Un format vertical est plus dynamique et plus intimiste et suggère l'action, mais peut inspirer l'instabilité.

2-1) Un format un peu particulier : le format carré

Certains ont ses détracteurs alors que d'autres ne jurent que par ce format.
Il faut tout de même se rappeler qu'il existe de nombreux appareils (argentiques), généralement haut de gamme, qui ne sont conçus que pour le format carré. C'est bien que l'on pouvait en faire quelque chose !

Le format carré requiert nécessairement un recadrage après la prise de vue puisque nos appareils sont nativement en format rectangulaire.
Ceci implique une perte d'informations. Il faut donc utiliser toute la résolution disponible au départ si on a l'intention spécifique de faire du format carré.

Pour ma part, je vois plutôt le format carré comme un allié que comme un ennemi.
L'intérêt du format carré, c'est qu'il est moins exigent que les autres formats en termes de placement des éléments dans le cadre. On pourra plus facilement utiliser un sujet centré avec un format carré.
Également, lorsque ni le rectangle horizontal ni le rectangle vertical ne sont satisfaisants, le format carré peut venir à notre secours et "sauver" un mauvais cadrage au départ.
Ses "ennemis" lui attribuent un caractère de compromis, de neutralité, voire de platitude.

Il est vrai que le format carré est un format plutôt "sage" et "timide", mais il faut reconnaître qu'il peut sauver une photo dans bien des cas.

Le problème avec le format carré, c'est qu'une illusion d'optique fait que la hauteur apparaît comme plus grande que la largeur (on fait moins d'effort pour balayer du regard horizontalement que verticalement).
Il faut tenir compte de cet effet pour cadrer/placer le sujet dans un format carré, en particulier en donnant une compression plus élevée des éléments dans la direction verticale.

Le format carré permet de centrer un sujet, de mettre un horizon au centre, etc (c'est la symétrie du format qui autorise ça). De plus, avec le format carré, on peut utiliser la règle des tiers, mais à condition de placer les sujets intéressants de la scène un peu en "dedans" pour éviter qu'ils ne soient trop près du cadre (les points rouges au lieu des points verts).
Il se prête mieux aux compositions ayant des lignes de force en Z, c'est à dire qui suscitent fortement un guide de lecture.
Souvent, il est intéressant de laisser l'un des carrés vides en opposition avec celui diagonalement opposé.

Après voir défini ensemble ce que nous entendons par "composition", nous avons abordé les formats natifs de nos appareils, dans leurs variantes horizontale et verticale.
Pour finir, nous avons abordé le format "carré".

Avant de passer à la suite (l'organisation des éléments dans l'image et les liens visuels qu'ils créent entre eux - chemin et lecture de l'image), il convient de préciser que les formats abordés ci-dessus ne sont pas les seuls.
On peut allègrement allonger un rectangle horizontal pour en faire un panoramique (idem pour le vertical - les panoramiques verticaux ont aussi leur place). Et bien entendu, tous les formats intermédiaires sont possibles.
Il suffit juste que leur choix soit justifié par le fait qu'ils apportent quelque chose au résultat final.


Si la suite vous intéresse, faite-le moi savoir
Réponse avec citation
  #15  
non lus 31/08/2007, 22h56
Nouveau membre
Ma pratique de la photo: Aucune connaissance
Matériel: kodak easyshare c633
 
Messages: 8
75 Photiz
Citation:
Posté par transfxb Voir le message
Si je peux me permettre de complèter un peu (c'est un extrait d'un manuel que je suis en train d'écrire)


1) Une définition de la composition

La "composition" d'une image photographique consiste à mettre les éléments suivants en harmonie :
- les éléments de la scène (leur placement relatif)
- leur rapport de dimensions (masses, positions relatives dans le même plan et dans la profondeur, etc), prenant donc en compte la perspective.
- leurs couleurs mais aussi les tons clairs et foncés et donc l'éclairage
- la profondeur de champ (les zones nettes ou floues dans la profondeur de l'image)
- le cadre dans lequel tous les éléments précédents prendront place.

2) Les formats natifs de l'appareil photo

on privilégiera le mode paysage (horizontal) pour :
- les paysages (!), les panoramiques de paysage
- les photos de groupe
- l'architecture
- certaines photos de sport, comme l'automobile, etc
- ...

on privilégiera le mode portrait (vertical) pour :
- les portraits proches ou en pied (!)
- les fleurs, les arbres
- l'architecture
- les actions qui se déroulent en hauteur
- ...

Un format horizontal inspire plutôt le calme et la stabilité, mais aussi l'éloignement et la froideur.
Un format vertical est plus dynamique et plus intimiste et suggère l'action, mais peut inspirer l'instabilité.

2-1) Un format un peu particulier : le format carré

Certains ont ses détracteurs alors que d'autres ne jurent que par ce format.
Il faut tout de même se rappeler qu'il existe de nombreux appareils (argentiques), généralement haut de gamme, qui ne sont conçus que pour le format carré. C'est bien que l'on pouvait en faire quelque chose !

Le format carré requiert nécessairement un recadrage après la prise de vue puisque nos appareils sont nativement en format rectangulaire.
Ceci implique une perte d'informations. Il faut donc utiliser toute la résolution disponible au départ si on a l'intention spécifique de faire du format carré.

Pour ma part, je vois plutôt le format carré comme un allié que comme un ennemi.
L'intérêt du format carré, c'est qu'il est moins exigent que les autres formats en termes de placement des éléments dans le cadre. On pourra plus facilement utiliser un sujet centré avec un format carré.
Également, lorsque ni le rectangle horizontal ni le rectangle vertical ne sont satisfaisants, le format carré peut venir à notre secours et "sauver" un mauvais cadrage au départ.
Ses "ennemis" lui attribuent un caractère de compromis, de neutralité, voire de platitude.

Il est vrai que le format carré est un format plutôt "sage" et "timide", mais il faut reconnaître qu'il peut sauver une photo dans bien des cas.

Le problème avec le format carré, c'est qu'une illusion d'optique fait que la hauteur apparaît comme plus grande que la largeur (on fait moins d'effort pour balayer du regard horizontalement que verticalement).
Il faut tenir compte de cet effet pour cadrer/placer le sujet dans un format carré, en particulier en donnant une compression plus élevée des éléments dans la direction verticale.

Le format carré permet de centrer un sujet, de mettre un horizon au centre, etc (c'est la symétrie du format qui autorise ça). De plus, avec le format carré, on peut utiliser la règle des tiers, mais à condition de placer les sujets intéressants de la scène un peu en "dedans" pour éviter qu'ils ne soient trop près du cadre (les points rouges au lieu des points verts).
Il se prête mieux aux compositions ayant des lignes de force en Z, c'est à dire qui suscitent fortement un guide de lecture.
Souvent, il est intéressant de laisser l'un des carrés vides en opposition avec celui diagonalement opposé.

Après voir défini ensemble ce que nous entendons par "composition", nous avons abordé les formats natifs de nos appareils, dans leurs variantes horizontale et verticale.
Pour finir, nous avons abordé le format "carré".

Avant de passer à la suite (l'organisation des éléments dans l'image et les liens visuels qu'ils créent entre eux - chemin et lecture de l'image), il convient de préciser que les formats abordés ci-dessus ne sont pas les seuls.
On peut allègrement allonger un rectangle horizontal pour en faire un panoramique (idem pour le vertical - les panoramiques verticaux ont aussi leur place). Et bien entendu, tous les formats intermédiaires sont possibles.
Il suffit juste que leur choix soit justifié par le fait qu'ils apportent quelque chose au résultat final.


Si la suite vous intéresse, faite-le moi savoir
MERCI TRANSFXB, EVIDEMMENT QUE LA SUITE M'IONTERESSE; BONNE CONTINUATION POUR L'ECRITURE DE TON MANUEL;
Réponse avec citation
VirusPhoto » Forum » Les articles VirusPhoto » Tutoriels sur la technique photo

Commentaire

Discussion précédente / suivante dans cette rubrique :
« La photo Low-Key pas à pas | Tout sur les accessoires d'éclairage »

Non-lu Non-lu  
Bloguer ceci Outils de l'article Rechercher dans cet article Note: Note de l'article : 5 votes - moyenne : 3,40.

Outils de l'article Rechercher dans cet article
Rechercher dans cet article:

Recherche avancée
Noter la discussion
Noter la discussion:

 


LinkBacks Enabled by vBSEO © 2011, Crawlability, Inc.
Powered by vBulletin® Version 3.8.2 - Copyright ©2000 - 2013, Jelsoft Enterprises Ltd.
2006 - 2017 © ® VirusPhoto. Tous droits réservés.