.
virusphoto virusphoto

Identifiant

Mot de passe

Derniers messages Messages du jour Sujets sans réponse S'inscrire

Rejoignez-nous !

VirusPhoto » Forum » Les articles VirusPhoto » Tutoriels sur la technique photo

Aller au premier non-lu

La balance des blancs

Article rédigé par Jeff., le 04/12/2006.Voir son profil

La balance des blancs (White Balance = WB en anglais), est le procédé qui permet de régler la couleur pour qu'elle soit réaliste, de manière à ce que les objets qui sont blancs dans la réalité soient aussi blancs sur votre photo.

Une balance des blancs correcte doit prendre en compte la "température de couleur" d'une source de lumière : celà se réfère à la "chaleur" de la lumière blanche.
Nos yeux sont très efficaces pour définir ce qui est blanc sous des sources de lumières différentes (halogène, lumière du jour, néon...), mais les appareils photo numériques ont souvent des difficultés à le faire avec la balance des blancs automatiques (AWB = Automatic White Balance).

Une balance des blancs incorrecte peut donner à l'image des tons bleus, oranges ou verts, qui ne sont pas réalistes.

En photo argentique, la balance des blancs se fait soit en utilisant des filtres, soit en utilisant des films différents selon la source de lumière. En numérique, on n'en a plus besoin : c'est l'appareil lui-même qui s'en charge.

La compréhension de la balance des blancs va vous aider à éviter des tons qui ne sont pas réalistes, et à mieux reproduire les couleurs de la réalité, quelque soit la source de lumière.

Balance des blancs incorrecte :



Balance des blancs correcte :




La température de la couleur :

La température de la couleur est mesurée en Kelvins.
5000 K = lumière neutre.
Plus la température de la couleur augmente, plus les couleurs deviennent "froides" (plus de bleu) plus elle baisse, plus les couleurs deviennent "chaudes" (plus de rouge).




Heureusement, dans la réalité, la plupart du temps il est inutile de mesurer la température de la lumière. Les sources de lumières courantes, comme la lumière du jour et les ampoules qu'on utilise dans les maisons, sont identifiables :

1000 - 2000 K : bougies
2500 - 3500 K : lumières tungstène utilisées dans les habitations
3000 - 4000 K : lever et coucher de soleil par temps clair
4000 - 5000 K : lampes néon
5000 - 5500 K : flash électronique
5000 - 6500 K : lumière du jour sans nuages
6500 - 8000 K : lumière du jour par temps nuageux
9000 - 10000 K : lumière du jour par temps très couvert ou orageux



Corriger la balance des blancs sur des fichiers

En pratique, on utilise une seconde variable en plus de la température de couleur : les couches RVB (rouge, vert, bleu) qui composent l'image.
Ajuster les couches RVB n'est souvent pas nécessaire si la photo est prise dans des conditions ordinaires, à la lumière du jour.

Cependant, la lumière artificielle peut demander des ajustements significatifs de la balance des blancs.

Heureusement, la plupart des appareils photo numériques proposent un choix de balances des blancs pré définies, qui correspondent aux conditions classiques (lumière tungstène, halogène, néon, etc...). L'appareil ajustera automatiquement les couches RVB durant la prise de vue.

La balance des blancs automatique (AWB) est une fonction disponible sur la plupart des appareils, et utilise un algorithme pour calculer automatiquement la meilleure balance des blancs correspondant à la lumière, habituellement entre 3000/4000K et 7000K.

La balance des blancs manuelle vous permet de prendre une photo d'une référence de blanc ou de gris, qui sera considérée par la suite comme une référence pour les prochaines photos prises sous la même lumière.

La fonction "Kelvin" permet elle de d'indiquer manuellement la couleur de température (fonction uniquement disponible sur certains appareils).

En format RAW :

La meilleure solution reste d'utiliser le format RAW, qui permet de choisir la balance des blancs après la prise de vue.

Régler la balance des blancs d'un fichier RAW est rapide et facile? Il suffit d'ajuster la température et les couches RVB jusqu'à ce que les couleurs paraissent réalistes, ou bien de choisir une image neutre de référence (voir section suivante).
Si l'une de vos photos contient une référence neutre, vous pouvez la choisir pour l'utiliser comme base pour le reste des photos (si elles sont réalisées avec la même source de lumière, bien sûr).



La balance des blancs manuelle : choisir une référence neutre

Une référence neutre est souvent utilisée pour les projets ou le respect de la couleur est très important (photos de produits pour la publicité par exemple).
La référence neutre peut être une partie de l'image (si vous êtes chanceux) ou bien un objet que vous apportez avec vous (un carton blanc ou gris).
En photographiant cet objet sous la même source de lumière que les photos qui vont suivre, vous obtenez une référence neutre.

Certaines de ces cartes peuvent être achetées dans des magasins spécialisés, mais on peut aussi utiliser simplement un carton ou un papier.
Exemple de cartes que l'on peut se procurer en magasin :


Lorsqu'on utilise un support comme ceci, il faut faire attention que les couleurs qui composent le bruit chromatique ne soient pas interprétées comme couleurs :

Exemple avec du bruit (points de couleur) :


Exemple sans bruit (gris uniforme) :


On préfèrera donc utiliser une zone assez large pour définir le point de référence neutre, afin que les points de couleur qui composent le bruit ne soient pas interprétés.


Problèmes liés à balance des blancs automatique


Certains sujets créent des problèmes pour la balance des blancs automatique des appareils photo, même dans des conditions habituelles de lumière du jour.

Par exemple, si le sujet est très coloré de manière chaude ou froide. L'appareil peut se tromper et interpréter que la couleur du sujet est influencée par une source de lumière alors que ce n'est pas le cas.
Il essaye alors de compenser pour que la moyenne des tons de l'image soit proche du neutre. Les couleurs seront donc différentes de la réalité.

Ce problème dépend de la qualité de l'appareil photo utilisé.

La balance des blancs automatique est souvent plus efficace quand la photos contient au moins un élément blanc ou gris. Bien sûr, n'essayez pas de changer votre composition pour inclure ces éléments, mais soyez juste conscients que leur absence peut poser des problèmes si vous utilisez la balance des blancs automatique.


Mélanger plusieurs sources de lumière différentes

Lorsqu'il y a plusieurs sources de lumières différentes dans la même photo, cela complique les choses (par exemple : lumière artificielle + lumière du jour dans la même image).
Certaines situations ne peuvent pas être représentées avec une balance des blancs considérée comme correcte.

Lorsqu'il y a plusieurs sources de lumière, la balance des blancs automatique calcule en général une couleur moyenne pour l'ensemble de l'image, et ensuite l'utilise comme balance des blancs.
Cette approche est acceptable la plupart du temps, mais la balance des blancs automatique tend à exagérer la différence de température de chaque source de lumière par rapport à ce que perçoit l'oeil humain.
Cette exagération apparaît souvent lorsqu'une lumière du jour est mélangée à une lumière tungstène (celle des ampoules électriques classiques).

L'une des solutions est de travailler l'image sur ordinateur, en séparant chaque partie de l'image selon la source de lumière et de régler la balance des blancs de manière indépendante.
Mais on peut aussi apprécier cette exagération.


Pour finir...

On peut aussi jouer avec la balance des blancs pour donner un rendu différent de la réalité de manière délibérée... Les conseils ci-dessus ne s'appliquent qu'à ceux qui veulent reproduire la réalité telle qu'elle est, ce qui n'est absolument pas obligatoire !
Outils de la discussion Rechercher dans la discussion
Outils de la discussion
  #2  
non lus 04/12/2006, 20h10
Avatar de skateste
Membre
Ma pratique de la photo: Débutant
Matériel: sony alpha 100, vivitar 500mm F8 macro mirror, 17/35 cosin,5
 
Messages: 29
225 Photiz
cool les explications, mais j'aime mieux la mémé bronzée plutot que sa couleur naturelle.
Il va falloir que je vire cette balance pour voir.
merci pour ma culture du numérique.
Réponse avec citation
  #3  
non lus 05/12/2006, 09h40
Avatar de ZeDarkness
Membre
Ma pratique de la photo: Averti
Matériel: 300D
 
Messages: 1 192
7590 Photiz
Wahouuuu !!! Trop classe l'explication , c'est vrai que la balance des blencs est importante , j'ai un ami qui a un truc encore plus genial que le carton gris ca s'appelle l'expodisc.
Réponse avec citation
  #4  
non lus 05/12/2006, 15h18
Jeff.
 
Messages: n/a
Photiz
Citation:
j'ai un ami qui a un truc encore plus genial que le carton gris ca s'appelle l'expodisc.
Qu'est ce que c'est exactement ?
Réponse avec citation
  #5  
non lus 05/12/2006, 22h48
Avatar de ZeDarkness
Membre
Ma pratique de la photo: Averti
Matériel: 300D
 
Messages: 1 192
7590 Photiz
Citation:
Posté par Jeff Voir le message

Qu'est ce que c'est exactement ?

Voici pour toi Jeff => Expodisc (Le filtre Expodisc)
Réponse avec citation
  #6  
non lus 13/03/2007, 19h42
Nouveau membre
Ma pratique de la photo: Professionnel
 
Messages: 7
60 Photiz
La balance des blancs

Oui, cet article sur la balance des blancs est assez complet.

Ce sujet (balance des blancs) commence à "préoccuper" les utilisateurs une fois qu'ils maîtrisent leur appareil, font régulièrement des photos et cherchent ensuite à s'améliorer ou à obtenir de meilleurs résultats.

Il faut savoir que les appareils photo ne sont pas égaux devant la balance des blancs. Alors qu'une vitesse de 1/125ème à f8 et 200 ISO donnera, sur tous les appareils du monde, la même exposition d'une scène photographiée, une balance des blancs automatique, au contraire, donnera un résultat différent d'un appareil numérique à l'autre! C'est d'ailleurs un sujet dont parlent peu les vendeurs et les fabricants. On parle nombre de pixels, vitesse de déclenchement, puissance du zoom, capacité des cartes mémoires mais pas de qualité de la balance des blancs. C'est le point faible actuel des appareils numériques.

Au temps de l'argentique, toute la partie post-production était prise en charge par des professionnels ("opérateur sur tireuse") ou traitée sur du matériel haut de gamme (machine de tirage équipée de puissants logiciels de correction des couleurs) entre le moment où le film était déposé au comptoir et celui où le client reprenait ses photos développées. Aujourd'hui, avec le numérique, tout ce travail se retrouve à charge des dits clients qui n'ont pas nécessairement la formation pour cela ou le goût de chipoter longtemps avec les curseurs de Photoshop pour essayer de régler en tâtonnant les couleurs de leurs photos. Et sur quelle base, avec quelle référence, régler les couleurs? A l'oeil? C'est là que les cartes grises numériques peuvent donner un coup de main en donnant une référence neutre.

La plus connue des cartes grises numériques est la WhiBal:
http://www.rawworkflow.com/products/whibal/index.html

Destinée aux clients anglophones et uniquement vendue sur Internet, elle est, de part son prix élevé, destinée aux clients professionnels ou aux amateurs avertis.

Il y a depuis peu DIGI GREY, une nouvelle carte sur le marché et moins chère:
http://www.digigrey.com

Destinée aux photographes amateurs du marché francophone, elle sera à terme vendue dans les points de vente photo et ainsi mise à la portée du plus grand nombre.

Il reste à présent à comparer les résultats des différents logiciels de traitement d'image qui eux non plus ne sont pas égaux en résultat lors du traitement du même fichier, sur base du gris de référence visible dans l'image...

Cordialement,
Jean-Luc Ernst
Réponse avec citation
  #7  
non lus 01/06/2007, 21h32
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique occasionnelle
Matériel: EOS
 
Messages: 1 883
14775 Photiz
Comme je viens de le poster sur la discussion sur l'expodisc, voici un équivalent, peut-être moins bonne qualité (quoique?), mais beaucoup moins cher :
http://www.enjoyyourcamera.com/Grey-...ute-::260.html
Réponse avec citation
  #8  
non lus 29/08/2007, 14h47
Nouveau membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
Matériel: EOS 350D
 
Messages: 9
90 Photiz
tres interessant comme article vu que je commence a peine am aitreiser le numerique !!!.......... du coup vu aussi sur : http://www.enjoyyourcamera.com/Grey-...ance::545.html
Réponse avec citation
  #9  
non lus 27/09/2007, 17h30
Nouveau membre
Ma pratique de la photo: Aucune connaissance
Matériel: Canon EOS 400D
 
Messages: 14
100 Photiz
Je crois que j'ai bien compris le prince de balance des blancs, encore merci...

Par contre la façon dont on utilise l'expodisc.... est-ce vraiment nécessaire ou une feuille de papier ordinaire fait le même effet ?
Réponse avec citation
  #10  
non lus 27/09/2007, 19h09
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique occasionnelle
Matériel: EOS
 
Messages: 1 883
14775 Photiz
si ton papier ordinaire est bien blanc (pas du recyclé ), si j'ai bien compris, ça devrait parfaitement marcher...
Réponse avec citation
  #11  
non lus 28/09/2007, 10h42
Nouveau membre
Ma pratique de la photo: Aucune connaissance
Matériel: Canon EOS 400D
 
Messages: 14
100 Photiz
Oui j'ai essayé hier soir, en effet ça change tout... MAis j'ai encore bien du boulot pour faire une photo correct... lol
Réponse avec citation
  #12  
non lus 28/09/2007, 12h27
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique occasionnelle
Matériel: EOS
 
Messages: 1 883
14775 Photiz
+1
une bonne balance des blancs, ça chge vraiment tout...
encore faut-il que le labo qui te tire les photos soit correctement callibré
Réponse avec citation
  #13  
non lus 29/12/2007, 20h29
Nouveau membre
Ma pratique de la photo: Pratique occasionnelle
 
Messages: 5
50 Photiz
Citation:
Posté par ZeDarkness Voir le message
Wahouuuu !!! Trop classe l'explication , c'est vrai que la balance des blencs est importante , j'ai un ami qui a un truc encore plus genial que le carton gris ca s'appelle l'expodisc.
merci j espère pouvoir contribuer a ce blog
dans des conditions d eclairage particulieres , je fais ma balance des blancs manuelle sur un carré en microfibre de couleur gris clair de chez Hama çà doit exister chez d'autres fabricants, le tissus absorbe mieux la lumière qu'un bouot de carton blanc et ne la renvoi pas, testé avec des eclarages tungstène , et celà donne de meilleurs
résultats qu'avec la balance des blancs réglée sur tungstene
Réponse avec citation
  #14  
non lus 15/04/2008, 23h48
Nouveau membre
Ma pratique de la photo: Je débute
 
Messages: 2
30 Photiz
Trés impressionnant ce cours sur la balance des blancs pour nous autres debutants . ce qui veut dire qu il faut maitriser tout cela pour etre un bon photographe numérique ?
Réponse avec citation
  #15  
non lus 16/04/2008, 10h39
Avatar de oasis
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: EOS 300D+18-200 Sigma+Grip+Flash 530DG Super
 
Messages: 219
1785 Photiz
+1 merci jeff pour ce tuti très passionnant sur un sujet hyper important pour faire de bonnes et belles photos
Réponse avec citation
VirusPhoto » Forum » Les articles VirusPhoto » Tutoriels sur la technique photo

Commentaire

Discussion précédente / suivante dans cette rubrique :
« Apprendre à composer et à lire une image | Aberration chromatique »

Non-lu Non-lu  
Bloguer ceci Outils de l'article Rechercher dans cet article Note: Note de l'article : 14 votes - moyenne : 4,43.

Outils de l'article Rechercher dans cet article
Rechercher dans cet article:

Recherche avancée
Noter la discussion
Noter la discussion:

 


LinkBacks Enabled by vBSEO © 2011, Crawlability, Inc.
Powered by vBulletin® Version 3.8.2 - Copyright ©2000 - 2013, Jelsoft Enterprises Ltd.
2006 - 2017 © ® VirusPhoto. Tous droits réservés.