VirusPhoto, apprendre la photo ensemble

VirusPhoto, apprendre la photo ensemble (http://www.virusphoto.com/forum-photo.php)
-   Le café VirusPhoto (http://www.virusphoto.com/le-cafe-virusphoto/)
-   -   Déontologie du photographe (http://www.virusphoto.com/4117-deontologie-du-photographe.html)

Tigrou31 29/03/2007 15h21

Déontologie du photographe
 
Demandez vous toujours l'autorisation au gens quand vous prenez une photo ?

et pareil, si vous voulez la diffuser, sur votre site internet par exemple ?

++dominik 29/03/2007 15h36

Sujet en partie abordé sur plusieurs topics avec le problème des droits à l'image (faire une recherche...)

Par expérience, c'est la manière de se comporter qui prime. Dans le cas d'une photo "volée" et dont les concernés s'en rendent compte, il suffit alors d'esquisser un regard franc avec un sourire (ou clin d'oeil) avec un "merc"i, ou bien d'aller à leur rencontre pour leur faire partager l'instant que vous avez capturé pour couper court à toutes attitudes agressives ou polémique. Parfois, des liens se tissent, on échange des cartes, on en rigole... Bien sûr, y'a des sujets qu'il vaut mieux éviter (prendre des enfants - de surcroit en bas âge - devant les parents, à éviter ! Ou encore des choses génantes... ou humiliantes). Et puis tu tomberas toujours sur des gens qui, par défaut, sont hyper agressifs et sont prêts coûte que coûte à te mettre un point dans la figure. T'insistes pas : tu effaces l'image et t'excuses poliment. Un moment de râter, dix de retrouvés !

Pour la publication sur le net, c'est très délicat. Disons que par défaut, c'est toléré (du moins pour l'instant), ce qui ne signifie pas que c'est légal. Si quelqu'un te demande des comptes, tu retires. Le but : ne pas en faire du commerce !

Le mieux bien-sûr est de demander une autorisation. A titre privé, ca va encore. Mais cela reste nécessaire uniquement si tu as un but artistique (expo) ou commercial (publication, vente sur site photo en ligne).

doume 29/03/2007 15h36

du moment que les personnes peuvent se reconnaitre ou que l'on peut reconnaitre une personne ( je pense plutôt à l'entourage et aux proches ) il faut obligatoirement une autorisation écrite ( ou par mail , vu que le décret sur la signature électronique a été adopté ).

Si les personnes se reconnaissent et qu'il n'y a aucun accord passé entre le(la) photographe et les personnes prises en photos, celles-ci peuvent demander a être levée simplement …

Mais il y a aussi les personnes qui peuvent porter plainte et réclamer la levée des images ainsi que des dommages à la personne ayant pris les photos ET celle qui les à publié sur le site.

Tu trouveras sur virus photo des liens qui t'aideront à formuler des demandes écrites contre-signées, ou éventuellement en passant par Google.

Dans le même style, et sauf autorisation, on a pas le droit de photographier dans un lieu public ( je parle par exemple dans un parc ou un gardien fait office de "surveillant" ) si ces photos doivent être publiées ( magazine, site, diffusion au sens large et dont les droits sont cédés avec une contre-partie financière ).

Mais renseigne toi sur legifrance aussi, tu y trouveras certainement ton bonheur.

Crac 29/03/2007 15h53

En France, il est vrai que cela devient difficile de faire une image d'humain avec sa tête sans provoquer un incident diplomatique. En Suisse pour l'instant ça n'est pas encore la prise de tête. Mais comme nous sommes voisins, le virus (mauvais) devrait gentiment passer la frontière, j'en ressent déjà les effets secondaires...
L'autre jour, sur la place d'une petite ville, le jour du marché, j'ai rencontré un photographe français connu, il venait en paix faire quelques images de personnes faisant leur marché, tout bêtement. Des gens avec leur tête sur les épaules... Incroyable non? Lorsqu'il m'a dit cela j'en étais ébahis.
un peu absurde je pense.
Et j'ai découvert que photographier une maison, un monument ou même une barque était aussi prohibé dans l'exagone. Ca ne doit pas aider le métier de photographe tout cela.

Caramel 29/03/2007 16h01

holaaaa, ce n'est pas le bagne non plus...

les cas de justice ou les propriétaires d'un lieu (et même récemment d'un chien) qui ont porté plainte contre le photographe pour utilisation commerciale de l'image on tous été débouté... La loi a considéré que tant que le préjudice moral n'est pas promptement établi, il ne saurait y avoir de poursuite...

Nikolas 29/03/2007 16h04

j'evite le plus possible les photos de gens et si j'en ai, et qu'ils m'ont vue je vais leur montrer et ensuite c'est en fonction du feeling, j'efface ou pas
sinon desormais il faut des autorisations comme le dit Doume, Crac et Dom'
les gens font de plus en plus attention et ils tombent un peu dans le systeme ricains

++dominik 29/03/2007 16h08

Citation:

Posté par Crac (Message 43043)
../..
Et j'ai découvert que photographier une maison, un monument ou même une barque était aussi prohibé dans l'exagone. Ca ne doit pas aider le métier de photographe tout cela.


FAUX ! Où t'as vu/lu çà toi ? :blink:
Les cas récents de jurispridence déboute souvent les plaignants. Tout récement, c'est le propriétaire d'une maison typique située dans une région française qui a été débouté alors qu'elle était la cible des photographes amateurs et pros. Il a été démontré que rien ne pouvait établir que les propriétaires subissaient des dommages...

Pour les monuments, tout dépend du contexte : en gros, architecte contemporain ou mort..., photos de nuit avec éclairage : être prudent car cela peut être classés comme des oeuvres d'art... ce qui est très souvent le cas !

Nikolas 29/03/2007 16h12

pour ce qui est monument etc... faut s'adresser directement aupres de l'administration de la ville ou d'un hotel de police pour savoir la reglementation en vigeur dans la ville...
Legifrance aide pas mal de ce cote la ;)

Tigrou31 29/03/2007 16h57

merci pour toutes vos reponses, je vais voir comment appliquer tout ca.


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 05h04.

Editeur : VirusPhoto SRL. Plateforme : Jelsoft Enterprises Ltd.


LinkBacks Enabled by vBSEO © 2011, Crawlability, Inc.