Afficher un message
  #4  
non lus 22/04/2008, 01h35
Avatar de Henri
Henri Henri est déconnecté
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
Matériel: Pentax K5 • 16-50 • 50-135 • 85/1.4 • 8 fisheye
 
Messages: 1 022
10170 Photiz - Faire un don
– Sous-échantillonner avec Photoshop ou l'imprimante ?
D'une part, c'est le travail de Photoshop. Une imprimante ça imprime, même si certaines savent aussi faire le café.
D'autre part, le sous-échantillonnage peut réduire la netteté des images. Sous Photoshop, on peut encore intervenir sur le résultat final avec l'accentuation, ce qui est incontrôlable avec une imprimante.

– Pourquoi 300 dpi ?
D'abord, c'est la définition de l'image qui est à 300 dpi, pas l'imprimante. Aujourd'hui, elles sont entre 400 à 1200 dpi, voire plus pour certaines. La course à la haute résolution a laissé la place à une meilleure gestion du point pour les imprimantes photo mais elle reste toujours d'actualité quand il s'agit d'imprimer du texte ou des dessins au trait (schéma).
300 dpi est une base de travail en imprimerie et repris par toutes les imprimantes. C'est la quantité d'information nécessaire et suffisante pour imprimer une image correctement.
En imprimerie, ça correspond à 2 fois la trame d'impression de chaque couleur (en quadri) qui est de 150 lpi (line per inch) ou 150 ppp (point par pouce in french).
J'arrête là mon blabla parce que je me rends compte que ça risque de m'emmener loin. Alors je vais calmement préparer un petit tuto à ce sujet...

- Qualité maximale ou optimale ?
Pour la grande majorité des photos on ne voit pas de différence. C'est moins vrai quand il y a des zones sombres à détailler ou des zones très claires à ne pas cramer, quand il y a des dégradés subtiles et/ou des formes géométriques connues et nettes (voiture, texte, montre).
Réponse avec citation