.
virusphoto virusphoto

Identifiant

Mot de passe

Derniers messages Messages du jour Sujets sans réponse S'inscrire

Rejoignez-nous !

VirusPhoto » Forum » Les articles VirusPhoto » Reportages et Interviews

Aller au premier non-lu

[interview] Maxime Stange, photographe à découvrir 1/2

Article rédigé par kamaki34, le 24/11/2006.Voir son profil

Maxime Stange (http://www.maxime-stange.com)

- Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je m'appelle Maxime Stange, 24 ans habitant à Strasbourg, photographe bientôt professionnel.

- Avez-vous toujours travaillé dans le domaine de la photo ?

Non, du tout. Mon parcours est plutôt celui d'un homme qui est passionné depuis son plus jeune âge, mais qui a réalisé récemment que c'était un besoin vital.

- Comment en êtes vous venu à en faire votre profession ? Quelles formations cela a-t-il nécessité ?

J'ai fait des études en Informatique (Bac+2), en Marketing (Bac+3), et après 2 ans de chomâge, j'ai bien compris que même si je trouvais -par miracle- un emploi dans ce domaine là, je n'allais pas m'y plaire. Car ces domaines me laissaient même à la fin du cycle d'étude. Comme je voulais vivre d'un métier qui me passionne, j'ai donc cherché ensuite des formations pour Photographe dans ma région, cependant cela m'aurait fait retourné en niveau de Bac Pro. Je n'avais pas le courage à mon âge de retourner 6 ans en arrière. Je n'ai donc aucune formation de l'état. La seule "formation" était celle du terrain où j'ai contacté un photographe professionnel pour devenir son assistant. Chose qui s'est faite, où j'ai appris énormément. (Un grand merci à Sandra Mesrine et à Alexis Cherigny.)

- Dans votre métier de photographe, vous arrive t il de travailler avec des banques d’images ? Si oui, est ce sur des thèmes imposés, ou le choix des sujets vous est il laissé laissé à votre libre vision ?

Je n'ai jamais encore eu l'occasion de travailler avec une banque d'images.

- Quel(s) type(s) d’appareil(s) utilisez –vous dans votre travail ?

A l'heure actuelle j'utilise un Nikon d200 accompagné de son grip que je trouve indispensable. Il est suivi par : Le "18-70mm 3,5-5,6" Nikkor que je trouve plutôt mauvais en terme de piqué. D'ailleurs je suis en phase de négociation avec un ami pour obtenir son "18-50m 2.8" Sigma. Et une focale fixe Nikkor 50mm 1.4. Je viens également de récupérer un Mamiya 645 (Moyen format donc) pour retrouver le plaisir de manipuler des négatifs et de retrouver le cachet de l'argentique que je trouve si particulier dans les images.

- Etes vous amené à retoucher vos photos ? ou sont elles laissées brutes ?

Je suis bien entendu amené à retoucher mes images. Je ne connais pas de professionnel qui ne le fait pas. Comme le disait Sieff je crois "Une photo pour plaire, est condamnée à être belle." Or, on a beau photographié avec son coeur parfois, cela ne suffit pas pour se toucher soit-même ou parfois plus important toucher les autres. Que ce soit à cause d'une contrainte technique (de lumière comme de moyen), à cause d'un reflet imprévu qui vient tout gâcher, ou d'une crise de bouton sur le modèle alors que vous n'avez d'équipe derrière vous à cet instant. D'une certaine manière, on nous impose la retouche. Avec tout ce que vous voyez dans les magasines ou autres, dans les films où même toutes images est retouchée, c'est en quelques sortes une culture du parfait et du propre qui s'est mis en place avec les années. Cela n'est pas prêt de changer, il faut donc savoir s'adapter.
Le tireur professionnel d'aujourd'hui c'est le logiciel de retouche d'image. Même si c'est un métier bien différent, on arrive au final à un point où on dépasse ce que pouvait faire les grands tireur de l'époque. Et même je reconnais leur métier fantastique il souffre à l'heure actuel du numérique, j'espère qu'il restera des gens pour ne pas oublier la pellicule, ou pour y revenir.

- Avez-vous un site Internet où nous pouvons voir votre travail ?

Vous pourrez trouver mon modeste travail à cet adresse : http://www.maxime-stange.com

- Avez-vous déjà exposé ? Si oui, çà quels endroits ?

Hélas, je suis un grand timide, et je n'ai pas encore demandé, ou nous ne sommes pas encore venu me chercher. J'estime que pour l'instant, je n'ai pas matière à exposer. Beaucoup de séries sont en préparation, et peut être que l'une ou quelqu'unes d'entre elles seront digne de l'être ? Du moins je l'espère fortement.

- Quels sont vos clients, un particulier peut-il vous contacter également pour une commande de photographies ?

Comme je ne suis pas encore professionnel, je n'aborde jamais d'aspect financier. Cependant, j'ai déjà eu l'occasion de travailler avec un magazine, et avec des modèles devenus professionnels. Donc, oui, les particuliers peuvent me contacter !

- Connaissez vous le site www.virusphoto.com ? Qu’en pensez vous ?

A vrai dire, avant que l'on ne me propose cette interview, je ne connaissais pas ce site. Il faut dire que je ne suis très axé sur l'aspect communautaire des choses. Etant un grand solitaire dans l'âme, je pense que cela influe sur mes recherches Internet.

- Quels conseils donneriez vous aux amateurs, au niveau technique ?

Si vous êtes en séance :
Regardez bien tous les éléments avant de déclencher si vous travaillez avec un modèle. Chaque chose doit être contrôlée. Tout élement vérfié, que ce soit les petites mèches de cheveux gênantes, les ombres parasites. Souvenez-vous que chaques déclenchements est une conséquence.
- Si vous êtes du genre "instantané" :
Suivez votre coeur

- Sans publicité mais plutôt dans un esprit critique, quel type d’appareil préconiseriez vous pour quel type de photographie ?

Avant tout, il faut se souvenir que le choix d'un appareil est personnel à tous les niveaux, certains se sentent à l'aise avec un Hasselblad, d'autres pas.
Dans un esprit "urbain" : Je dirais, tous les moyens formats argentique : Rolleiflex, Mamiya, Hasselblad, ou tout autres appareils de cette époque. Je ne préconise un modèle en particulier car je pense que c'est une question de feeling avec l'appareil. Il se dégage des moyens formats un petit truc indéfini qui donne un cachet énormissime à la photo.
Dans un esprit "studio" : Etant entre deux écoles ces temps-ci, je répondrai en argumentant sur les deux.
Celle du numérique : Quand on débute en studio, qu'est ce qu'on est heureux d'avoir du numérique ! Tout simplement pour une question de coût très évidente, pour un accès rapide à la retouche qui sauve certaines photos, pour la possibilité de faire 200 shoots dans la séance. Quand on avance en niveau et qu'on commence à divisé le nombre de photo faites par 7 ou 8 en gardant le même nombre de photos réussies, le charme est toujours présent, du fait de la visualisation immédiate des choses, la lumière qui ne va pas on change directement et on efface la précédente. Le numérique permet de devenir plus critique sur l'instant, pas quelques heures plus tard. Ce qui permet de sauver des séances !
Après, il y a l'école Nikon et Canon, comme d'habitude ! Rendu différent sur les capteurs, ma préférence va comme vous pouvez le deviner, à Nikon.
Celle de l'argentique : Lorsque vous avez les moyens, ou que vous êtes plus confirmé dans le domaine, l'alternative s'offre de nouveau à vous. Encore une question de cachet, de définition, d'aspect, de feeling. Bizarrement, en argentique on soigne 10 fois plus les détails, on est plus attentif. Ce qui n'est pas forcement un mal. Là, si j'en avais les moyens j'opterais pour un Mamiya RZ67.
Dans un esprit "sportif" : C'est un milieu que je n'ai jamais mit en parallèle avec la photo, car l'addition des deux ne m'intéresse pas. Néanmoins, j'ai très souvent entendu dans le milieu professionnel que tout le monde choisissait du Canon Eos 1D. Parait-il que c'est le boitier qui répond au mieux aux besoins de ce type de photographie.
Dans un esprit "reportage" : Comme cela rejoint énormément le milieu urbain, je dirais de rester en argentique. Pas nécessairement en moyen format, mais de garder un esprit argentique sur les photos en elles-même. Les Leica dans ce domaine là sont plus que réputés notamment grace à tous les photographes du "Times" des décénnies passées, ou à d'autres photographes très connus. Pourquoi de l'argentique ? Parfois au dévellopement, on est pas forcement toujours convaincu par tel ou tel cliché. Quelques jours plus tard on y revient, et au final on préfère celle-ci à celle-là. Le fait d'avoir tout tiré sur papier (ce n'est pas très souvent le cas, mais ça se fait encore néanmoins) permet de mieux penser sur l'image à publier dans son reportage.
Dans un esprit "Paysage" : Là, sans trop hésiter je dirais du reflex numérique. Les gens voulant montrer que la terre est belle il y en a, et heureusement qu'ils sont là. Seulement, si vous réfléchissez bien, le problème est le même qu'une photo de mode : l'image est condamnée à être parfaite esthétiquement. Je pense en particulier, même si c'est un travail non habituel, à la série de Yann Arthus-Bertrand "La terre vue du ciel".
Les choses vues avec les yeux sur le terrain ont plus de contastes, plus de poésie. Si vous faites sortir ces images en argentique (certes c'est que Y.A-B. a fait MAIS avec retouche derrière) elles seront indéniablement plus ternes. Pour un utilisateur "occasionnel" le scanner de négatif n'est pas une priorité, donc pas de retouches possible. En numérique, si. Rien que le fait de saturer légèrement l'image peut la rendre la magnifique aux yeux de certains.
Dans un esprit "animalier" : Encore un milieu que je n'ai eu l'occasion d'aborder... En y pensant je penserai à du reflex numérique car les animaux ne sont pas contrôlables, donc on a plus souvent l'occasion de rater ses photos.
Dans un esprit "expérimental" : C'est un domaine que chacun devrait tenter. L'argentique s'y prête merveilleusement bien. On prend des appareils comme les Lomos (type Holga), on peut faire des choses vraiment sensationnelles niveau couleur, flou, cadrages et autres bizarreries sans l'aide d'un seul logiciel de retouche. Et ces appareils là se trouve à prix plus qu'abordables sur Ebay !
Propos recueillis par Kamaki34
Outils de la discussion Rechercher dans la discussion
Outils de la discussion
  #2  
non lus 24/11/2006, 01h35
Avatar de kamaki34
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
Matériel: EOS 350D 18-55 mm, 50 mm, 80-200 mm
 
Messages: 881
9600 Photiz
Maxime Stange, un photographe à découvrir 2/2

la fin de cette longue interview:

Conclusion personnelle
La photo est avant tout un moyen -comme tout art- de se faire plaisir et d'exprimer ce que l'on ressent. Il ne faut jamais oublier le fait que toutes images ne va pas plaire à tout le monde, l'essentiel est qu'elle vous plaise à vous (dans un aspect amateur ou pro), ou qu'elle plaise à vos clients (aspect pro). Le site que vous êtes en train de consulter résume bien les choses. La photo est un virus. Quelque chose qui vous ronge de l'intérieur, mais pas pour votre mal, mais pour votre bien. Pour vos possibilités d'expressions, de création, de plaisir, et surtout, pour votre besoin de tous ses sentiments réunis.

Toutes les choses dites ci-dessus sont mes points de vues, je n'ai pas toujours raison, et si quelqu'un veut en discuter, je suis ouvert à toutes discussions.
Merci pour cette interview, cela m'a surpris il faut l'avouer !

Merci à Maxime pour ces conseils !!
Réponse avec citation
  #3  
non lus 24/11/2006, 07h07
Jeff.
 
Messages: n/a
Photiz
Je me suis permis de reformater la présentatation pour mieux séparer les questions/réponses

Merci à Maxime Stange, et bien sur à Kamaki pour cette interview.

Citation:
La photo est avant tout un moyen -comme tout art- de se faire plaisir et d'exprimer ce que l'on ressent. Il ne faut jamais oublier le fait que toutes images ne va pas plaire à tout le monde, l'essentiel est qu'elle vous plaise à vous
Conclusion parfaite... j'adhère à 100% !
Réponse avec citation
  #4  
non lus 25/11/2006, 01h09
Invité
 
Messages: 535
4945 Photiz
Encore un photographe qui a su allié son coeur sa passion à son métier. Bravo, un parcours athipique mais qui a le mérite d'être bien mené.
Réponse avec citation
  #5  
non lus 25/11/2006, 02h11
Jeff.
 
Messages: n/a
Photiz
Dans le titre, je vois 1/2. Il y a une suite ?
Réponse avec citation
  #6  
non lus 25/11/2006, 13h44
Avatar de kamaki34
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
Matériel: EOS 350D 18-55 mm, 50 mm, 80-200 mm
 
Messages: 881
9600 Photiz
Oui, d'ailleurs la suite et la fin de l'interview ont été postées... à la suite (2/2); j'ai été limité dans le nombre de caractères pour le premier message (10 000 caractères...), d'où le découpagez de l'interview en deux parties !
Réponse avec citation
  #7  
non lus 25/11/2006, 14h25
Jeff.
 
Messages: n/a
Photiz
Citation:
Oui, d'ailleurs la suite et la fin de l'interview ont été postées... à la suite (2/2); j'ai été limité dans le nombre de caractères pour le premier message (10 000 caractères...), d'où le découpagez de l'interview en deux parties !
Ok ! J'ai enlevé la limite dorénavant.
Réponse avec citation
VirusPhoto » Forum » Les articles VirusPhoto » Reportages et Interviews

Commentaire

Discussion précédente / suivante dans cette rubrique :
« - | [interview] Josélito Tirados »

Non-lu Non-lu  
Bloguer ceci Outils de l'article Rechercher dans cet article Note: Note de l'article : 1 votes - moyenne : 5,00.

Outils de l'article Rechercher dans cet article
Rechercher dans cet article:

Recherche avancée
Noter la discussion
Noter la discussion:

 


LinkBacks Enabled by vBSEO © 2011, Crawlability, Inc.
Powered by vBulletin® Version 3.8.2 - Copyright ©2000 - 2013, Jelsoft Enterprises Ltd.
2006 - 2017 © ® VirusPhoto. Tous droits réservés.