Afficher un message
  #10  
non lus 29/02/2008, 22h33
NairamSerball
 
Messages: n/a
Photiz - Faire un don
Ok donc sur quel élément as tu fait ta mémorisation d'exposition (et non pas "correction d'exposition" comme tu l'as écrit dans ton message.)

Si tu as fait la mémo d'expo sur la tête de la lampe (ou sur la freebox) alors la surexposition que tu obtiens est logique puisque ton appareil va envoyer plus de lumière (pour être exact, il envoie un éclair de flash plus long) pour exposer correctement cet élément sombre... et par voie de conséquence, tout le reste de la scène sera surexposé.

Maintenant, si tu fais ta mémorisation d'exposition sur une feuille blanche punaisée au mur ou posée sur ton bureau, tu devrais logiquement obtenir l'envoi de moins de lumière (donc un éclair de flash moins long) et par voie de conséquence, toute la scène devrait être sous-exposée, cette fois-ci.

Dans tous les modes de mesure autres que la mémorisation d'exposition, l'appareil exploite une plus grande partie de l'image (voire la totalité en mode matriciel) pour calculer la quantité de lumière qu'il doit envoyer pour exposer à peu près correctement la scène dans sa globalité.

La mémorisation d'exposition te sera surtout utile pour, par exemple, faire une mesure de lumière sur le visage d'une personne (la peau humaine "blanche" ayant à peu près le comportement d'un gris moyen) afin d'avoir une exposition correcte sur cette partie et sans tenir compte de ce qu'il y a autour.

On peut utiliser ça dans certaines circonstances particulières et extrêmes où la composition de la scène pourrait entraîner une erreur de calcul de l'exposition du boîtier (ex : un joli mariée dans une belle robe blanche bien flashante qui risque de fausser la mesure de l'appareil).

PS : encore une fois je le répète, je ne suis pas un pro du flash, j'arrive à m'en sortir avec mais je me fais encore piéger de temps en temps donc si un lecteur doit me contredire ou apporter des précisions elles seront les bienvenues.
Réponse avec citation