Discussion: La balance des blancs
Afficher un message
  #6  
non lus 13/03/2007, 19h42
Jean.Luc Jean.Luc est déconnecté
Nouveau membre
Ma pratique de la photo: Professionnel
 
Messages: 7
60 Photiz - Faire un don

La balance des blancs


Oui, cet article sur la balance des blancs est assez complet.

Ce sujet (balance des blancs) commence à "préoccuper" les utilisateurs une fois qu'ils maîtrisent leur appareil, font régulièrement des photos et cherchent ensuite à s'améliorer ou à obtenir de meilleurs résultats.

Il faut savoir que les appareils photo ne sont pas égaux devant la balance des blancs. Alors qu'une vitesse de 1/125ème à f8 et 200 ISO donnera, sur tous les appareils du monde, la même exposition d'une scène photographiée, une balance des blancs automatique, au contraire, donnera un résultat différent d'un appareil numérique à l'autre! C'est d'ailleurs un sujet dont parlent peu les vendeurs et les fabricants. On parle nombre de pixels, vitesse de déclenchement, puissance du zoom, capacité des cartes mémoires mais pas de qualité de la balance des blancs. C'est le point faible actuel des appareils numériques.

Au temps de l'argentique, toute la partie post-production était prise en charge par des professionnels ("opérateur sur tireuse") ou traitée sur du matériel haut de gamme (machine de tirage équipée de puissants logiciels de correction des couleurs) entre le moment où le film était déposé au comptoir et celui où le client reprenait ses photos développées. Aujourd'hui, avec le numérique, tout ce travail se retrouve à charge des dits clients qui n'ont pas nécessairement la formation pour cela ou le goût de chipoter longtemps avec les curseurs de Photoshop pour essayer de régler en tâtonnant les couleurs de leurs photos. Et sur quelle base, avec quelle référence, régler les couleurs? A l'oeil? C'est là que les cartes grises numériques peuvent donner un coup de main en donnant une référence neutre.

La plus connue des cartes grises numériques est la WhiBal:
http://www.rawworkflow.com/products/whibal/index.html

Destinée aux clients anglophones et uniquement vendue sur Internet, elle est, de part son prix élevé, destinée aux clients professionnels ou aux amateurs avertis.

Il y a depuis peu DIGI GREY, une nouvelle carte sur le marché et moins chère:
http://www.digigrey.com

Destinée aux photographes amateurs du marché francophone, elle sera à terme vendue dans les points de vente photo et ainsi mise à la portée du plus grand nombre.

Il reste à présent à comparer les résultats des différents logiciels de traitement d'image qui eux non plus ne sont pas égaux en résultat lors du traitement du même fichier, sur base du gris de référence visible dans l'image...

Cordialement,
Jean-Luc Ernst
Réponse avec citation