.
virusphoto virusphoto

Identifiant

Mot de passe

Derniers messages Messages du jour Sujets sans réponse S'inscrire

Rejoignez-nous !

VirusPhoto » Forum » Matériel photo » Forum Canon

Noter la discussion : objectif pour animaux en liberté

Aller au premier non-lu
  #1  
non lus 24/05/2018, 20h56
Nouveau membre
Ma pratique de la photo: Je débute
Matériel: Reflex CANON 550D et 80D
 
Messages: 166
2230 Photiz - Faire un don

objectif pour animaux en liberté


Pour changer un peu de la macro, je souhaite passer aux animaux de nos forêts Picarde, or je constate que mon 70-200 f2.8 (TAMRON) + convertisseur x2 sont un peu court.
Est ce que l'un d'entre vous peut orienter mon choix. J'aurais tendance à partir sur un 150-600 (TAMRON) malgré le risque de ne pas avoir le piqué d'une focale fixe.
Merci de votre aide.
Réponse avec citation

Pour participer aux discussions et avoir accès à tous les outils
proposés sur VirusPhoto, inscrivez-vous en quelques secondes : cliquez ici.

Outils de la discussion Chercher dans ce sujet
Rechercher dans la discussion:

Recherche avancée

Noter la discussion
Evaluez cette discussion :
  #2  
non lus 25/05/2018, 10h48
Avatar de BZHades
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: Aps-h/FF, du 17 au 500
 
Messages: 2 691
13850 Photiz - Faire un don
Bonjour

La photo animalière demande (un peu) de matériel, mais surtout beaucoup (vraiment beaucoup) de patience et une dose de chance ! 400mm en aps-c est plus que suffisant, si tu n'y arrives pas, ce n'est pas un problème de focale. Tu pourras grappiller un poil de distance en passant à une plus grosse focale, mais ça ne changera pas fondamentalement la donne et ne résoudra pas le fond du problème.

J'ai eût le même "souci" que toi au début, en pensant qu'une plus grande focale m'aiderait à faire de meilleures photos. Je ne parle pas de qualité d'objectif, mais bien de cadrage/composition. Au final, après une dizaine d'année, je suis entre 400 et 500mm ... mais en plein format ! Ce qui a évolué, c'est surtout la connaissance des espèces, les méthodes d'approche, d'affût... et essayer de provoquer la chance !

Quand je me ballade, je repère les traces, les sentes, ou même des endroits propices pour y revenir plus tard, soit en billebaude, soit pour y monter un affût... soit je n'y reviens pas faute de temps.
Il ne faut pas croire que les photo magnifiques que l'on peut voir sont dues au matériel, c'est avant tout une histoire de patience, de reconnaissance du terrain, de connaissance de l'espèce et de chance !
Combien de sortie j'ai fait sans ramener un seul cliché... et inversement, combien de fois je me suis retrouvé dans la situation idéale... mais sans appareil photo !

De fait, je te conseille de prendre le temps, de repérer les lieux (que ce soit les traces, mais aussi les angles intéressants selon la lumière), de te documenter sur les moeurs des espèces, les techniques d'approche etc.
La chasse a l'arc est pour ça très instructive, car leur problématique est la même : il faut être très proche ! Que ce soit sur le camouflage, sur des notions de vent, de bruit etc.

Je suis plutôt photo ornithologique, mais le principe est le même, observation, anticipation, et coup de chance.

Premier exemple pour ce gravelot de Puna (mais ça marche aussi avec les nôtres, c'est juste que je n'ai que cette photo sous la main pour illustrer) : il avançait le long du rivage. Il m'a suffit de m'allonger un peu plus loin, et attendre (5-10mn) que ça soit lui qui vienne à moi ! La photo n'est pas recadrée, je suis à 400mm, et en plein format. Autant te dire qu'il était proche.



Dans un autre contexte, la chance peut vous sourire, avec des sujet pas farouches ! Comme ce colibri grivelé qui donne la becquée à son petit ! Ici encore, 400mm en plein format.



Pour ce cliché, j'ai passé 4h dans un affût sommaire après avoir repéré le lieux la veille. J'ai été repéré en m'installant (c'est vraiment des lève très tôt), de fait, les avocettes ne sont jamais venu aussi proche que ce que j'aurai voulu (méfiance vis à vis d'un élément extérieur nouveau pour elles), mais petit à petit, elles ont toléré ma présence etse sont approchées à une dizaine de mètres (500mm, toujours en plein format). J'en ai d'autres en cadrage plus serré, mais elle illustre aussi l'exemple d'après : gérer son cadrage en fonction des contraintes.



Enfin, quand tu es trop loin pour faire du gros plan... il suffit d'adapter le cadrage pour faire un autre style de photo. Ici ce n'est pas tout à fait vrai, car j'étais vraiment à quelques mètres, et du coup, je suis au grand angle (24mm en aps-c), mais le principe est le même : montrer l'animal dans son environnement. le gros plan, c'est sympa, mais uniquement ça, c'est pas forcément aussi esthétique qu'en variant les styles. La photo précédente est un autre exemple : les 3 têtes sortant des salicornes avec un individu isolé est beaucoup plus original et intéressant qu'un gros plan d'un animal sans attitude particulière.


Dernière modification par BZHades 25/05/2018 à 10h56.
Réponse avec citation
  #3  
non lus 25/05/2018, 18h48
Nouveau membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: Canon-Lumix-Sigma-Tamron
 
Messages: 2 062
10930 Photiz - Faire un don
Je me suis spécialisé dans la photo animalière surtout gente ailée depuis plusieurs années , je vous propose de vous rendre sur le site www.vuesurlanature.fr où je présente mes clichés.
Dans les informations de chaque photo vous aurez le matériel de prise de vue pour vous faire une idée.
Bienvenu au club !
Réponse avec citation
  #4  
non lus 27/05/2018, 11h53
Nouveau membre
Ma pratique de la photo: Je débute
Matériel: Reflex CANON 550D et 80D
 
Messages: 166
2230 Photiz - Faire un don
Merci à vous deux pour vos conseils.

BZHades : Je suis conscient de la nécessité de patience et de se faire accepter par les modèles visés.
C'était le cas de la grenouille soumis à avis cette semaine, avec les pieds dans la mare et les cuissardes aux jambes.
Je suis néanmoins un opportuniste et éprouve une certaine frustration lorsque je vois des chevreuils ou biches en forêt sans pouvoir figer l'instant dans leur environnement. C'est le cas pratiquement à chaque sortie.
Il est vrai que la photo est une somme de compromis et qu'il faut aussi pouvoir savourer l'instant éphémère que pour le plaisir.

Patrick : une petite visite du site m'a donné envie de le voir plus sereinement. Il est dans mes favoris et profiterai de l'expérience et de la qualité des clichés au calme.

Merci à vous.
Réponse avec citation
  #5  
non lus 08/06/2018, 16h05
Avatar de BenoitXP
Nouveau membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: Canon Mark II
 
Messages: 13
205 Photiz - Faire un don
Bonjour Ptitnain !
J'ai connu ma première expérience en animalier l'année dernière. Je suis plus à l'aise en reportage ou tranquillement chez moi à tirer mes portraits, c'était donc une grande première.

J'ai finalement opté pour un Sigma 150-600 f/5-6.3, version "contemporary". Si vraiment tu veux continuer à faire de l'animalier, je t'invite à (au moins) l'essayer. Piqué extra, MAP rapide et instinctive, c'est un objectif très agréable. Sur un plein format, il fait des images superbes.










Tu peux aussi faire du paysage avec ce type de caillou



J'ai écrit un article sur mon retour d'expérience de ce safari, tu trouveras l'adresse dans ma signature ! https://conseils.experiencesphoto.co...oto-en-safari/
On attend tes photos !
Réponse avec citation
VirusPhoto » Forum » Matériel photo » Forum Canon

Réponse

Discussion précédente / suivante dans cette rubrique :
« Sortie Canon IS3 70-200mm f/2.8 prevu ce mois-ci | Canon 24-70 F/4 + 80D »

Non-lu Non-lu  
Bloguer ceci Outils de la discussion Rechercher dans la discussion Noter la discussion

Outils de la discussion Rechercher dans la discussion
Rechercher dans la discussion:

Recherche avancée
Noter la discussion
Noter la discussion:

 


LinkBacks Enabled by vBSEO © 2011, Crawlability, Inc.
Powered by vBulletin® Version 3.8.2 - Copyright ©2000 - 2013, Jelsoft Enterprises Ltd.
2006 - 2017 © ® VirusPhoto. Tous droits réservés.