.
virusphoto virusphoto

Identifiant

Mot de passe

Derniers messages Messages du jour Sujets sans réponse S'inscrire

Rejoignez-nous !

VirusPhoto » Forum » Accessoires photo » Les flashs

Noter la discussion : Flash interieur et isos

Aller au premier non-lu
  #1  
non lus 13/12/2017, 17h30
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: olympus E3,Ricoh GRD III, Ricoh GR, Fuji x100s, Rolleiflex..
 
Messages: 964
6138 Photiz - Faire un don

Flash interieur et isos


Salut

Je vais prochainement (le 22) couvrir un mariage. mairie et fete en salle
j ai un 5d mark 1 et ja i deja fait l experience dans une mairie, sans flash en etant au taquet des possibilités de mon appareils (2000 isos f2.8 1/60eme) c est tres désagreable et le resultat est moyen.
Dans mon esprit, le flash me permet d apporter une lumiere d appoint a la lumiere ambiante pour un resultat dit naturel
Par contre j ai une grande interrogation sur les isos
Est ce qu il va me permettre de passer de 2000 a 400 isos ?
Je ne suis pas encore au point sur son utilisation et pour cause je ne l ai pas encore recu (ni meme commande a vrai dire)
¨Pour la technique en lumiere d appoint (groso modo) :
Si je determine dabord l expo sans le flash, je suis bien oblige pour etre bien expose d'etre encore dans les limites de mon appareil
Pis apres je regle la puissance du flash en ttl
Autre question cette fois sur la vitesse d otruation
J'ai deja vu des photos au flash au 1/4 de seconde mais parfaitement nette Comment expliquer cela ?
Merci
Réponse avec citation

Pour participer aux discussions et avoir accès à tous les outils
proposés sur VirusPhoto, inscrivez-vous en quelques secondes : cliquez ici.

Outils de la discussion Chercher dans ce sujet
Rechercher dans la discussion:

Recherche avancée

Noter la discussion
Evaluez cette discussion :
  #2  
non lus 14/12/2017, 00h01
Avatar de pyrros
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
Matériel: eos 40D+70D canon 10-22 + 70-200L non is + 100-400L + 28-70L
 
Messages: 1 466
10695 Photiz - Faire un don
Le flash peut permettre de diminuer la sensibilité à la PDV en apportant de la lumière sur ton sujet MAIS Il est incapable d'éclairer toute une scène de manière uniforme. Ainsi (en schématisant et prenant pour cible le second plan) dans une succession de plan tu vas avoir trop de lumière sur le premier plan puis la bonne lumière sur le second et moins sur le troisième.

En diminuant la sensibilité tu vas perdre la possibilité de capter la lumière environnante à une vitesse raisonnable. Cela veut dire que tu risques avec une ouverture et une vitesse constante ne plus avoir la lumière d'ambiance qui éclaire le reste ou le fond de ta photo.

Cela risque de te donner un fond tout noir.
Réponse avec citation
  #3  
non lus 14/12/2017, 00h17
Avatar de BZHades
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: Aps-h/FF, du 17 au 500
 
Messages: 2 652
13655 Photiz - Faire un don
Le flash est très complexe à appréhender au départ, mais quand on a saisi le principe, il devient un élément très créatif, et surtout, ça te permettra de t'affranchir de l'effet fromage blanc d'un flash mal utilisé.
En revanche, ça oblige à bien connaitre le principe de fonctionnement pour l'utiliser pleinement, et comprendre la technique.

Il y a plusieurs manière d'aborder le sujet, on va essayer avec ta question de fin, car elle est intéressante et permet justement de mettre en lumière le principe de la photo au flash (oui, c'est un jeu du mot du soir...) :

Comment une pose longue avec un éclair de flash permet elle de figer le sujet ?
Il faut plutôt reformuler la question en : qu'est-ce qui fait que ton sujet est net.
Un sujet est net, car durant la durée de l'exposition, la lumière qu'il a renvoyé au capteur n'a pas bougée sur ce dernier.
Pour ça, le toi doit être suffisamment court entre le temps où le capteur est illuminé et celui ou il est de nouveau caché. Dans le cas d'une vue classique, c'est le temps d'exposition qui gère ça.
Dans le cas du flash, c'est simple : si ton image à 1/4s est nette, c'est sans doute que le sujet figé n'est tout simplement pas assez illuminé par la lumière ambiante pour avoir une photo correctement exposée (il serait sous exposé, il n'imprimerait pas ou très peu le capteur durant la pose). Or, tu viens ajouter un éclair de flash. Sauf que cet éclair ne dure que l'ordre de 1/10 000s (plus ou moins selon la puissance demandée : plus l'éclaire du flash va être puissant, plus il sera long).
Ce qui fait que ton sujet ne sera "bien" exposé que durant 1/10 000s. C'est à ce moment là qu'il viendra "imprimer" le capteur. Le reste du temps, il est trop peu lumineux pour laisser une vrai trace sur celui ci.

On peut voir un exemple simple : les trainées "fantômes" sur des sujets en mouvement au flash.



Si tu regarde la robe sur la gauche, il y a un halo jaunâtre. C'est en réalité la robe qui a été exposée par la lumière ambiante durant le temps de pose. C'est d'autant plus marqué que comme elle est blanche, elle est de fait très lumineuse, et donc va beaucoup plus facilement être visible que le noir avec peu de lumière.
En revanche, les personnages sont figés par l'éclair du flash.

A partir de là, on peut aborder le problème de "lumière principale" et "lumière d'appoint".
Le travail au flash oblige à penser ses sources lumineuses comme étant du coup maîtrisées ! Et ce, même en plein jour ! Car oui, le flash peut être suffisamment puissant pour être utilisée comme source principale, et n'avoir le soleil que comme une source secondaire !

Exemple ici : en lumière naturelle. Je suis avec le soleil plus ou moins en face, du coup, le visage est à l'ombre


Si je met un coup de flash bien dosé, cela me permet d'équilibrer ma lumière pour obtenir un portrait plus joli. Le soleil reste la lumière principale, et j'utilise le flash comme lumière d'appoint pour déboucher les ombre et équilibrer la scène.


Et à l'inverse, si je force le flash, celui ci en devient la source lumineuse principale, et le soleil en devient une lumière secondaire.


L'effet est exactement le même lors de photo de nuit, sauf qu'en général, on a tendance à utiliser le flash comme lumière principale beaucoup trop forte, au point qu'il en devient quasiment la seule source lumineuse donnant un effet "fromage blanc".
L'intérêt de la photo au flash viens alors du dosage entre la lumière de celui ci et celles fournies par l’environnement.

Comment doser alors ? et bien en partant du principe que la lumière ambiante est gérée par tes paramètres de pause, et le flash... par lui même ! En gros, si tu exposes normalement, ton flash ne viendra que "déboucher les ombre".
Or, en général, on veut utiliser son flash justement car on manque de lumière. Du coup, il est intéressant de faire son exposition un peu en dessous de la "normale", 2 à 3 IL, et le flash en mode TTL va se doser automatiquement pour éclairer ton sujet en fonction des paramètres définis.
Cela te permet de capturer malgré tout une partie de la lumière ambiante, en éclairant ton sujet correctement avec le flash, gardant alors l'ambiance lumineuse et un sujet bien éclairé, comme sur la photo des mariés.

Attention, si les paramètres définis sont trop justes, ton flash même à puissance maximum ne pourra pas forcément illuminer ton sujet. Il faut prendre conscience que le temps de pause n'influe pas (le flash durant moins d'un millième de seconde, que ton temps de pause soit 1s ou 1/250s ça revient au même), en revanche, ce qui va influencer sur la puissance du flash, c'est la sensibilité, l'ouverture et surtout la distance au sujet (la puissance est proportionnelle au carré de la distance ! il est plus intéressant de se rapprocher que de monter en sensibilité si ton flash est trop juste)

Enfin, un dernier point : pourquoi limiter la vitesse d'obturation si l'éclaire du flash est moins de 1/1000s ? c'est du au principe de fonctionnement de l'obturateur.
En effet, ton capteur est au départ masqué par un rideau d'obturateur. Lorsque tu déclenches, ce premier rideau va s'abaisser. Or, il met un certain temps physique avant de découvrir totalement le capteur (on va appeler ce temps T). En fin de pause, on ne peut donc pas relever ce même rideau, car sinon, il y aurait de nouveau ce temps T avant que le rideau ne remonte. Ce qui fait que le haut du capteur aurait été exposé durant le temps de pause + 2T, quand le bas aurait été exposé uniquement durant le temps de pause.
Pour ça, on fait partir un deuxième rideau toujours du haut, dès la fin du temps de pause.

Or, si le temps de pause est inférieur à T, que se passe t il : on fait partir le 2ème rideau avant que le premier ne soit arrivé. Le capteur n'est donc pas illuminé totalement en même temps, juste sur une partie.
Et c'est là que si on utilise le flash alors que le capteur n'est découvert qu'en partie : seule la partie découverte profitera de l'éclairage du flash.
C'est le principe de la vitesse de synchro : c'est le temps le plus court qui permet d'avoir le capteur découvert en totalité, et donc de profiter totalement du flash.

Il existe une astuce pour s'affranchir de la vitesse de synchro : c'est le mode stroboscopique. L'idée est d'envoyer une série d'éclairs durant le temps de pause. Sauf que ça consomme énormément d'énergie, et limite donc beaucoup la puissance du flash.

Voilà un peu pour un bref aperçu des possibilités du flash et comment l'utiliser.

Dans tous les cas, je te conseil de télécharger "Lighting 101" qui est un manuel du flash hyper bien foutu, traduit en français, et qui explique très bien les base du flash (même si plus particulièrement du flash déporté)
Réponse avec citation
  #4  
non lus 14/12/2017, 09h09
PBK PBK est déconnecté
Membre
Ma pratique de la photo: Aucune connaissance
 
Messages: 6 384
33865 Photiz - Faire un don
J ai déjà fait des photos au flash nettes avec des expo de plusieurs secondes, BZHades a bien expliqué le pourquoi, d ailleurs son temps d exposition pour qu aucune lumière ambiante n interveinnent dans une scène est une technique très utilisé de la nuit américaine (day to night en anglais) qui permet de shooter de jour donc sans avoir de soucis pour faire ta map et de donner une ambiance de nuit.

Pour ce qui est de l explication de pyrros qui est vrai mais pas compléte d après mois, y a une régle a bien saisir pour le flash c est la loi des carrés inverse :
La puissance de la lumière est inversement proportionnelle au carré de la distance.
Prenons une source lumineuse et prenons comme valeur 1 sa puissance à 1m du sujet, si nous reculons cette source lumineuse à 2m du sujet, la puissance reçu par le sujet sera de 1/2² soit 1/4 donc 25% de la puissance a 1m. Si nous reculons cette source à 10m du sujet la puissance sur le sujet passera à 1/10² soit 1% de la puissance à 1m.
Tous est donc question de ratio de distance.
La distance c est aussi ce qui va influencer sur le type de lumière douce ou dur, la règle est simple, plus la taille RELATIVE de la source de lumière est petite par rapport au sujet plus la lumière sera dur, plus elle est grand plus elle sera douce.
Par exemple une octobox de 40cm de coté a 25 du visage d une personne dont tu fait un portrait la lumière sera douce, tu la met a 15m la lumière sera dur.
Contrairement a ce que beaucoup pensent diffusé la lumière ne la rend pas plus douce mais simplement moins spéculaire.

Sinon dernière petit chose qui peux servir ( j y pense a cause des photos au flash de BZHades) l angle de reflexion = l angle d incidence, c est pour ça qu avec un flash monté sur la griffe on a toujours des reflets dans tous les sens.
Réponse avec citation
  #5  
non lus 14/12/2017, 09h10
Avatar de myrddin13
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: voir signature & +Flash SB800+SB24+transmetteurs radio TTL
 
Messages: 8 450
51785 Photiz - Faire un don
bonjour,
BZHades t'a bien résumé la situation (il est à remercier pour ce long message)
Moi, lorsque je photographie de l'événementiel comme un mariage :
1- boitier en mode Av (photos statiques afin de jouer sur la PdC = bokeh) ou T (photos dynamiques afin de jouer sur la vitesse< au synchronisme du flash 1/200s.) lié à l'autofocus AFs ou AFc+priorité à la MAP!
2- mesure de l'exposition initiale (zone centrale pondérée ) sur l'arrière-plan afin de capter l'ambiance et enregistrement de cette mesure par appui sur AE-L ( * sur canon) , la sensibilité ISO elle est placée en mode auto avec une valeur limite de 800ISO avec mes APN.
3- flash sur le boitier coiffé par un diffuseur (dôme ou gary fong) en mode TTL sera allumé avant la MAP sur le sujet principal par exemple les mariés, le mode TTL du flash dosera le rapport flash/ambiance selon la distance flash/sujet évitant ainsi l'effet " fromage blanc".
4-contrôle du résultat sur l'écran de l'APN et seconde prise avec une éventuelle correction de l'exposition du flash (+-0.5IL).
Remarque : en se plaçant en mode rafale il est possible de capter la meilleure attitude du sujet (la surprise de l'éclair du flash de photo 1 étant évitée).
C'est ma méthode qui m'évite d'avoir trop de déchets....J'explique mais n'impose rien !
cordialement
myrddin13
Réponse avec citation
  #6  
non lus 14/12/2017, 10h04
Avatar de BZHades
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: Aps-h/FF, du 17 au 500
 
Messages: 2 652
13655 Photiz - Faire un don
Petites précisions aussi : chez canon, par défaut, les iso avec le flash sont fixés à 400 (en mode auto). Ne me demande pas pourquoi... c'est aisi. Il faut donc obligatoirement les fixer toi même si tu veux une autre sensibilité (je ne sais pas si ça s'applique à une ancienne génération comme le 5D ? )
D'autre part, en mode semi auto (P, Av, Tv), l'appareil voudra exposer pour la lumière ambiante, flash ou pas ! il ne considère jamais le flash comme lumière principale, et pour cause, il va régler le flash après avoir fixés les paramètres de prise de vue (c'est le flash qui s'adapte). C'est pour ca que pour les photos au flash en ambiance sombre, je suis principalement en mode M (un des rares cas où je ne profite pas des modes Av/Tv)
Enfin, je n'ai pas parlé de lumière dure et douce... car là, on arrive à un point encore plus poussé, mais le principe, c'est que plus la taille de ta source lumineuse relativement au sujet est petite, plus la lumière sera dure (ombres marquées). Plus elle sera grande, plus la lumière sera diffuse.
Pour jouer avec ça, le flash brut n'est pas idéal, car sa taille est assez petite. On peut cependant lui adjoindre des accessoires (diffuseur) modulant légèrement le type de lumière, mais le meilleur moyen, c'est d'utiliser l'environnement en faisant "rebondir" le flash sur un mur, un plafond. C'est à ça que servent les têtes orientables. Ca demande plus de puissance, mais ça donne un meilleur rendu.
Après, tu as tout les systèmes de parapluie, diffuseur, softbox, nid d'abeille et autres... mais plus compliqués à utiliser en dehors de photos posées et avec assistant.

Exemple ici où j'ai dirigé le flash vers le plafond (on peu le voir aux ombres vers le bas), ce qui a en plus l'avantage d'aider à éclairer l'ensemble de la scène



Ou encore ici, où j'ai utilisé un panneau d'affichage blanc à l'entrée de l'église sur ma gauche pour faire arriver la lumière par la gauche, donnant un peu plus de volume aux sujets. Ca permet d'avoir ainsi l'extérieur correctement illuminé (pas un gros puis blanc derrière) tout en ayant le sujet exposé correctement



et enfin, un lien pour le tuto dont je te parlais :

https://www.mediafire.com/file/ykodz...101_French.pdf
Réponse avec citation
  #7  
non lus 14/12/2017, 11h25
Avatar de myrddin13
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: voir signature & +Flash SB800+SB24+transmetteurs radio TTL
 
Messages: 8 450
51785 Photiz - Faire un don
bonjour,
Pour cette dernière photo prise en contre-jour, ma méthode , mesure de l'exposition sur l'ouverture de la porte (partie en surexposition constituant l'arrière-plan),enregistrement par appui sur * et tu attends l'entrée de la mariée flash en e-TTL allumé !
L'éclair correctement dosé par le TTL débouche le contrejour des personnes dans l'église.
Le mode rafale aurait permis d'avoir les yeux ouverts de la maman !
cordialement
myrddin13

Dernière modification par myrddin13 15/12/2017 à 09h14.
Réponse avec citation
  #8  
non lus 14/12/2017, 14h28
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: olympus E3,Ricoh GRD III, Ricoh GR, Fuji x100s, Rolleiflex..
 
Messages: 964
6138 Photiz - Faire un don
bon la y a beaucoup de choses. je fais un peu de lecture et je reviens vers vous merci beaucoup pour vos longs messages
Réponse avec citation
  #9  
non lus 14/12/2017, 15h33
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: olympus E3,Ricoh GRD III, Ricoh GR, Fuji x100s, Rolleiflex..
 
Messages: 964
6138 Photiz - Faire un don
Vos reponses sont tres completes mais un peu trop pour moi, Desole de dire ca , c est un peu comme donner du caviar au cochon, Le cochon c est moi Je me pencherai de facon plus approffondi sur vos reponses plus tard, La j ai besoin de quelque chose de condensé,
101 tres interessants mais parle surtout du flash comme lumiere principale

Si j ai bien compris les photos au falsh a 1/4 de seconde sont possibles*: le sujet principale est figé grace a la vitesse du flash qui va imprimée le capteur, Il en resultera comme un effet de filé autour du sujet,
Par contre c est asSez deroutant car j ai tendance a me figé car j entend le declencheur se declenche tres lentement Pas besoin de jouer les statue donc*?
Par contre pas de réponse concernant les isos

La methode simple pour utiliser le flash en lumiere d appoint (mais equilibrée)
1) faire l expo de la lumiere ambiante (donc monter les isos!)
2) flash mode ETTL car je vais pas etre fixe
3) compenser la puissance du flash au besoin

Pour ca il y a a priori plusieurs moyens (si j ai bien compris)
a) sur le flash*: soit en faisant -1IL , soit en diminuant le nombre guide de 1*/8 a 1/32 parexemple
b) en ouvrant d avantage le diaph*: en passant de f8 a f5,6 je multplie par 2 la part de la lumiere du flash

4) si je veux augmenter la part de la lumiere ambiante*:
je selectionne une vitesse plus lente (sans me soucier du flou de bougé??)

Donc faire simple*!
1. Reglage pour la lumiere ambiante
2. Flash TTL et ajuster sa puissance

Ou peut etre surexposer legerement le reglage lumiere ambiante pour que la part du flash soit juste en appoint*??

5) Utiliser un diffuseur lambency
https://www.amazon.fr/gp/product/B00...6ORJEE7J&psc=1
Le diriger vers le plafond ou vers un mur
Adoucit les ombres mais aussi diminue la puissance du flash (a verifier si il faut compenser)

6) utilisation des gelatines colorées*: la ca se complique
pour compenser la lumier fluorescente (ampoule et néon a aspect tres blanc je crois, Ca peut aussi etre des lumieres de couleurs genre boite de nuit*??) utiliser la gelatine verte (j en ai pas) et BDB sur lumiere fluorescentes
Pour L’halogène et le tungstène (reconnaissable car plus orangée) utiliser la gelatine orange et la BDB Tungstene

7) utiliser le bean a bon escient*: est ce qu on peut le faire en mode TTL*?
Privilegier le 24mm pour encore adoucir la lumiere
Er une focale plus longue pour un effet «*spot*»

Est ce que j ai bon ?

Dernière modification par alinuxbb 14/12/2017 à 15h35.
Réponse avec citation
  #10  
non lus 14/12/2017, 20h01
Avatar de BZHades
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: Aps-h/FF, du 17 au 500
 
Messages: 2 652
13655 Photiz - Faire un don
Y'a jamais trop ^_^' juste du temps pour tout assimiler.

Comme je disais, le flash est d'un usage assez complexe, et bien l'utiliser impose malheureusement de bien comprendre pas mal de chose en même temps. Après, ça ne vient pas immédiatement, et comme pour la photo, c'est en se plantant qu'on apprend, on regarde d'où vient l'erreur, on essaye de modifier des paramètres pour voir leur influence, et ça fini par venir naturellement.

1 - c'est à peu près ça. Du fait que tu utilises un flash, tu peux sous exposer un peu (genre 1 à 2 IL), le flash éclairera principalement le sujet principale, mais aussi un peu la scène. Ca permet de gagner un stop ou deux d'iso (toujours ça de pris)

2- Sincèrement, je n'ai jamais utilisé autre chose que le TTL... on a des automatismes qui fonctionnent, pourquoi s'en passer ?
Attention, le fait de changer le diaphragme ne change pas l'éclairage du flash ! il s'adaptera : si tu ouvres d'un diaphragme, le flash diminuera sa puissance pour compenser... il faut diminuer le flash lui même (sur le 5D, c'est effectivement sur le flash qu'il faut mettre -1IL)
A ce propos, du fait que ton boitier ne supporte pas le menu du flash sur le boitier, tu peux acheter les premières génération (430, 550 ou 580EX) qui ne disposent pas non plus de cette option. Sur les boitiers et flash plus récents, on a accès aux paramètres du flash depuis les menus de l'appareil... c'est plus ergonomique, encore que)

3- pour la lumière ambiante... l'idée est de jouer sur tes paramètres (pas forcément la vitesse, c'est juste que bien souvent on est déjà au taquet sur l'ouverture). La prise de vue ne diffère en rien d'une prise de vue habituelle : mesure de lumière et choix des paramètres permettant d'obtenir l'exposition voulue, que ce soit en mode manuel ou semi auto. Ensuite, effectivement, ajustement de la puissance du flash selon les paramètres choisis.

Petit ajout d'ailleurs : si tu sous expose ta photo de 2IL, tu n'a pas besoin de surexposer le flash pour compenser ! il faut bien comprendre que le 0IL de correction du flash est calculé pour que le flash expose correctement le sujet, indépendamment de l'exposition générale.

5- (j'ai loupé le 4... mais bon)
Le diffuseur n'est pas obligatoire... perso, je n'en utilise pas. Au besoin, je dirige vers le plafond, un mur, voir je prends une feuille A4 que je plie en 2, puis enroule autour du flash avec un elastique ! ça marche très bien (même si ça fait très mac gyver)

6- pour les gélatines, j'ai une verte et une orange... je n'utilise jamais la verte ! en revanche, la orange est juste essentielle ! Dès que tu as une lumière chaude (les ampoules classiques), ça change tout ! Ca coûte rien, et ça apporte beaucoup.

Je n'ai plus l'exemple sous la main, mais tu verras à l'usage.

Pour les lumières de boite de nuit et autres ambiances lumineuses, vu que de toute façon, c'est de toute les couleurs, pas forcément la peine de trop s'en préoccuper.

7- Idem : je laisse le flash gérer lui même sa tête. Il ajuste automatiquement sa position en fonction de la focale. C'est assez rare quand je lui force la main pour effectivement donner un effet de spot.
Réponse avec citation
  #11  
non lus 14/12/2017, 21h33
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: olympus E3,Ricoh GRD III, Ricoh GR, Fuji x100s, Rolleiflex..
 
Messages: 964
6138 Photiz - Faire un don
ok si je surex ou sous ex mon boitier , le flash s adapte pour que mon exposition soit bonne
j ai choisis un yongnuo 568 ex II

Dernière modification par alinuxbb 14/12/2017 à 21h38.
Réponse avec citation
  #12  
non lus 15/12/2017, 09h31
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: olympus E3,Ricoh GRD III, Ricoh GR, Fuji x100s, Rolleiflex..
 
Messages: 964
6138 Photiz - Faire un don
j ai encore quelques interrogations
certitudes :
flash en synchro lente, vitesse pas au dela de 1/250eme
Je fais mon reglage sur mon boitier pour la lumiere ambiante (donc je monte les isos) et le flash expose le premier plan
Le reste est flou
Quel mode choisir ? priorité ouverture ou vitesse ou mode manuel ?
(Le mode manuel serait bien pour une scene typique mais je vais bouger et avoir difference intensite de lumlere
sinon je mettrai le bargraphe a +1 pour utiliser le flash en lumiere ambiante)
Mesure ponderee centrale ou spot ?
utilisation d un diffuseur type garry fong dirigé vers le plafond ? Avec gelatine orange si la lumiere artificielle est chaude
J ai aussi lu : surtout pas de gelatine orange mais ambree , faudrait savoir !
Réponse avec citation
  #13  
non lus 15/12/2017, 09h42
Avatar de BZHades
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: Aps-h/FF, du 17 au 500
 
Messages: 2 652
13655 Photiz - Faire un don
pour la gélatine, on parle de gélatine CTO

http://www.gelatine-photo.com/produi...umiGEL-_-1KLGV

j'utilise la gélatine orange du milieu, ça donne les meilleurs résultats à mon goût.

Pour la mesure... je suis toujours en matriciel quand j'utilise l'Av, j'ai peu de surprises en général.

Pour le mode : comme je te dis, généralement en mode M, ou Av, selon le cas (M si la lumière est relativement constante, Av si ça change tout le temps)

Enfin, pour la photo ou le reste est flou... tu aurais un exemple à poster ? ça serait plus simple. Mais à première vue, je pense que c'est une vitesse trop longue, ce qui fait que ce qui est éclairé par la lumière ambiante est flou (flou de bouger) alors que le sujet qui est éclairé au flash est du coup net.
Réponse avec citation
  #14  
non lus 15/12/2017, 09h50
Avatar de myrddin13
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: voir signature & +Flash SB800+SB24+transmetteurs radio TTL
 
Messages: 8 450
51785 Photiz - Faire un don
bonjour,
Comme BZHadès , je privilégie le flash au TTL (à cause de moins de paramètres sur lesquels agir) après l'utilisation des flashs en argentique depuis les années 60 (en manuel donc).
Attention en mode TTL le dosage de l'éclair est pré-déterminé par l'APN par l'informatique embarquée selon la mesure d'exposition initiale (sans appoint du flash donc,valeur enregistrée par appui sur la touche AE-L) et la distance flash/sujet (correction auto également si flash indirect ou utilisation d'un diffuseur).
Cette mesure d'exposition initiale (zone centrale pondérée) permet de voir ou pas l'arrière-plan et c'est là qu'intervient la correction d'exposition globale ou la montée en sensibilité ISO (portée de l'éclair liée à sa valeur en effet secondaire)

Par contre la correction d'exposition du flash en TTL agit sur la puissance de l'éclair et donc indirectement sur le dosage éclair/ambiance (une correction de -1IL n'aura pas d'effet sur la mesure d'exposition initiale mais atténuera l'effet du flash sur le premier plan , "effet fromage blanc").


(cet exemple est celui de Xavier Navaro...)
Menu Canon avec utilisation du Yn 568II en TTL:

Utilisation d'un diffuseur type Lambancy:


correction de la puissance de l'éclair:

cordialement
myrddin13
Pour les gélatines , utilisation essentielle en "studio" , ce n'est pas pour moi qui utilise principalement mon flash en "reportage" ou en photos d'intérieur en événementiel.
cordialement
myrddin13
Réponse avec citation
  #15  
non lus 16/12/2017, 11h21
PBK PBK est déconnecté
Membre
Ma pratique de la photo: Aucune connaissance
 
Messages: 6 384
33865 Photiz - Faire un don
Citation:
Posté par alinuxbb Voir le message
Vos reponses sont tres completes mais un peu trop pour moi, Desole de dire ca , c est un peu comme donner du caviar au cochon, Le cochon c est moi Je me pencherai de facon plus approffondi sur vos reponses plus tard, La j ai besoin de quelque chose de condensé,
101 tres interessants mais parle surtout du flash comme lumiere principale

C est ce que tu va faire utilisez ton flash comme eclairage principale et lumière ambiante en fill light. sinon tu ne va faire que de la short light.
Citation:
Posté par alinuxbb Voir le message

Si j ai bien compris les photos au falsh a 1/4 de seconde sont possibles*: le sujet principale est figé grace a la vitesse du flash qui va imprimée le capteur, Il en resultera comme un effet de filé autour du sujet,
Par contre c est asSez deroutant car j ai tendance a me figé car j entend le declencheur se declenche tres lentement Pas besoin de jouer les statue donc*?
La durée de l elcair et tellement faible que ca figera inutile de se statufié enfin pour le sujet toi tu dois pas t amusé a bouger

Citation:
Posté par alinuxbb Voir le message
Par contre pas de réponse concernant les isos
ca depend de ce que tu veux de ta lumière ambiante présente ou pas la on retombe proche de la photo en lumière naturelle

Citation:
Posté par alinuxbb Voir le message
La methode simple pour utiliser le flash en lumiere d appoint (mais equilibrée)
1) faire l expo de la lumiere ambiante (donc monter les isos!)
2) flash mode ETTL car je vais pas etre fixe
3) compenser la puissance du flash au besoin
Oui mais fait du spot ou pondére centrale


Citation:
Posté par alinuxbb Voir le message
Pour ca il y a a priori plusieurs moyens (si j ai bien compris)
a) sur le flash*: soit en faisant -1IL , soit en diminuant le nombre guide de 1*/8 a 1/32 parexemple
en dimunant de 1/8 a 1/32 tu fais - 2IL
Citation:
Posté par alinuxbb Voir le message
b) en ouvrant d avantage le diaph*: en passant de f8 a f5,6 je multplie par 2 la part de la lumiere du flash
oui

Citation:
Posté par alinuxbb Voir le message
4) si je veux augmenter la part de la lumiere ambiante*:
je selectionne une vitesse plus lente (sans me soucier du flou de bougé??)

ou tu monte en iso ton ce qui sera eclairé par la lumière ambiante uniquement sera flou sinon et même evnetuellement sur ton sujet en fonction de la lumière ambiante

Citation:
Posté par alinuxbb Voir le message
Donc faire simple*!
1. Reglage pour la lumiere ambiante
2. Flash TTL et ajuster sa puissance

oui


Citation:
Posté par alinuxbb Voir le message
Ou peut etre surexposer legerement le reglage lumiere ambiante pour que la part du flash soit juste en appoint*??
Dépend des conditions et du resultat que tu souhaites mais en sur exposant et en utilisant le flash tu risque de perdre pas mal des contraste d une scéne.

Citation:
Posté par alinuxbb Voir le message
5) Utiliser un diffuseur lambency
https://www.amazon.fr/gp/product/B00...6ORJEE7J&psc=1
Le diriger vers le plafond ou vers un mur
Adoucit les ombres mais aussi diminue la puissance du flash (a verifier si il faut compenser)

Bon la y a un amalgame qui viens de la traduction en francais.
Diffusé la lumière n adoucis pas les ombres, elle rend l éclairage moins spéculaire et moins contrasté, il a bien un effet sur les ombres mais pas adoucis car pas plus progressive, l amalgame viens en lui même du faite que pour adoucir la lumière il faut rendre la source plus large et en regle general un diffuseur augmente sa taille mais un diffuseur de cette taille fait que dans tout les cas la taille relative de l éclairage sera toujours petite par rapport a ton sujet et donc la lumière dure ombres marqué mais moins contrasté.
C est pour ca qu en type de reportage je conseille souvent le roundflash ring, la version original vaut 80€ celle que j ai prise pour soutenir cette petite boite d europe de l est qui a inventé le systeme très bien pensé, t en trouvera des copie chinoises a 20€. Avec la taille de ta source lumineuse et considérablement agrandis, ta lumière et diffusé et tu shoot quand même en lumière direct la perte de puissance est nettement moindre que sur une lumière reflechis et le rendu n est pas trop plat. C est le seul cas ou j utilise mes flash en TTL (avec une +2IL, 1.7 pour compenser la perte de puissance du a l aggrandisement de l a source et la diffusion et +0.3 de plus pour calé mon histogramme sur la droite. ( toutes ses photos sont prise au roundflash ring https://500px.com/pbk/galleries/grimace )

Citation:
Posté par alinuxbb Voir le message
6) utilisation des gelatines colorées*: la ca se complique
pour compenser la lumier fluorescente (ampoule et néon a aspect tres blanc je crois, Ca peut aussi etre des lumieres de couleurs genre boite de nuit*??) utiliser la gelatine verte (j en ai pas) et BDB sur lumiere fluorescentes
Pour L’halogène et le tungstène (reconnaissable car plus orangée) utiliser la gelatine orange et la BDB Tungstene

Si ton eclairage ambiant et tres blanc flash nu ca va tres bien tu bouge juste ta BDB pour donné un peu de chaleur, si l eclairage est chaux en general 1/2 CTO est indiqué, l eclairage froid 1/2 CTB, le full CTO est pratique pour simuler la lumière du jour avec un flash.


Citation:
Posté par alinuxbb Voir le message
7) utiliser le bean a bon escient*: est ce qu on peut le faire en mode TTL*?
Privilegier le 24mm pour encore adoucir la lumiere
Er une focale plus longue pour un effet «*spot*»

Est ce que j ai bon ?
Comme expliqué avant ca n adoucira rien du tout ca réduira le contraste du que la même puissance lumineuse couvre un champs plus large, si tu utilise un modeleur diffuseur je te conseille de rester sur des petit focale pour bien repartir dans ton modeleur.
Réponse avec citation
VirusPhoto » Forum » Accessoires photo » Les flashs

Réponse

Discussion précédente / suivante dans cette rubrique :
« YN685 et RF603II | Panne Flash Speedlite 430EX II »

Non-lu Non-lu  
Bloguer ceci Outils de la discussion Rechercher dans la discussion Noter la discussion

Outils de la discussion Rechercher dans la discussion
Rechercher dans la discussion:

Recherche avancée
Noter la discussion
Noter la discussion:

 


LinkBacks Enabled by vBSEO © 2011, Crawlability, Inc.
Powered by vBulletin® Version 3.8.2 - Copyright ©2000 - 2013, Jelsoft Enterprises Ltd.
2006 - 2017 © ® VirusPhoto. Tous droits réservés.