.
virusphoto virusphoto

Identifiant

Mot de passe

Derniers messages Messages du jour Sujets sans réponse S'inscrire

Rejoignez-nous !

VirusPhoto » Forum » Le coin des professionnels » Les démarches professionnelles » Le marché de la photo

Aller au premier non-lu
  #31  
non lus 20/02/2008, 16h45
Avatar de Nano51
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: Nikon D300 Grip/17-55mm 2.8, 70-200mm 2.8, 105mm micro 2.8
 
Messages: 298
8880 Photiz - Faire un don
je ne connaissais pas le role de l'UPC, cette histoire de tarifs, etc... et à lire vos commentaires...je comprends mieux pourquoi la situation est est arrivé la !
Réponse avec citation

Pour participer aux discussions et avoir accès à tous les outils
proposés sur VirusPhoto, inscrivez-vous en quelques secondes : cliquez ici.

Outils de la discussion Chercher dans ce sujet
Rechercher dans la discussion:

Recherche avancée

Noter la discussion
Evaluez cette discussion :
  #32  
non lus 21/02/2008, 16h42
Avatar de YOBO
Membre
Ma pratique de la photo: La photo est mon métier
Matériel: CANON 5D MK2, CANON 20D, ROLLEIFLEX 6x6...
 
Messages: 81
1360 Photiz - Faire un don
Citation:
Posté par toy76 Voir le message
Je tenté de me renseigner à propos des status également, l'UPC m'a envoyé au GNPP qui m'envois à l'Agessa, qui m'envois à l'URSAFF, qui m'envoit au CFE... et pas un n'a le meme discours.

Fatigant...

Artisan photographe : URSAFF (GNPP, pas obligatoire...)
Auteur photographe : Agessa (UPC, pas obligatoire...)

Le GNPP représente beaucoup d'artisan photographe du mariage et du portrait, la cotisation est aussi plus élevé qu'a l'UPC.

En ce qui me concerne, je suis membre de l'ANJRPC (qui va bientôt changer de non !), membre de droit de l'UPC et adhérent de la SAIF. Si j'ai choisi d'adhérer à un syndicat c'est certainement pas pour avoir une grille de tarif et des bordereaux contrats qui ne me servent pas ou très peu mais c'est surtout pour être informer sur le métier et son évolution, échanger, débattre lors de réunions et ainsi éviter un isolement professionnel...
Leur service juridique m'a également beaucoup renseigné à l'heure ou les procédures contre les photographes se multiplient...

YOBO
Réponse avec citation
  #33  
non lus 21/02/2008, 17h10
Avatar de h0mer001
Membre
Ma pratique de la photo: Je débute
Matériel: EOS 350D + 18-55 + tamron 55-200
 
Messages: 1 591
9363 Photiz - Faire un don
Je pense pour ma part que tout ça n'est pas prêt de s'arrêter... A partir du moment où un "métier" peut être considéré par d'autres comme un hobby vous serez toujours confrontés à eux, que cela soit dans la photo, les DJ's, l'informatique, etc...

Le problème c'est qu'on donne au particulier les moyens de faire quelque chose de très ressemblant à ce que fait le professionnel, voire même pour certains de faire mieux (on fait souvent beaucoup mieux quelque chose quand on l'aime plutot que quand on le fait juste pour le pognon).

La solution à mon avis consiste à ce que le professionnel se démarque par une qualité ou du matériel qu'un particulier ne pourrait pas se procurer et qu'il puisse faire du "différent", en photo il suffirai de brider un peu les appareils amateurs ou même semi-pro et de mettre le matos de pro plus cher, également réserver certaines tailles de tirage aux professionnel par exemple...Mais tout ça ne se fera jamais car les fabricants veulent gagner plus de fric comme tout le monde.


Pourquoi pas une taxe sur les tirages photos qui serait reversée aux professionnels par exemple ?
Réponse avec citation
  #34  
non lus 21/02/2008, 22h42
Avatar de Alexb
Membre
Ma pratique de la photo: La photo est mon métier
 
Messages: 60
485 Photiz - Faire un don
Ce n'est pas la première fois que l'on parle de tout ça, et on en arrive toujours au même point, la conversation dévie et personne ne donnera de tarifs.
J'ai un statut auteur photographe, si je n'arrive pas a gagner ma vie je ne risque pas d'adhérer a l'UPC, et si je n'adhère pas a l'UPC je risque de faire n'importe quoi et de ne pas gagner ma vie. Pour la peine j'ai laisser tomber l'auteur et je suis devenu artisant photographe, au moins en fouillant dans les sites des collègues (concurents ?) j'ai réussit a avoir une idée des prix, au moins une idée.
(Ca ne veux pas dire que je gagne mieux ma vie pour autant, dur dur)
Réponse avec citation
  #35  
non lus 21/02/2008, 23h18
Avatar de francois40
Membre
Ma pratique de la photo: La photo est mon métier
Matériel: Canon EOS 450D- Canon 500D-Tamron 18-270 Vc
 
Messages: 2 341
34290 Photiz - Faire un don
Pour établir mes tarifs je ne m'occupais absolument pas de ceux pratiqués par mes confréres artisans.
Nous n'utilisions pas toujours les mêmes appareils photos certains plus honéreux que d'autres, même chose pour le matériel d'éclairage.
Je calculais mes prix de revient en fonction de ce que me demandait ma clientéle.
La plupart du temps mes devis étaient acceptés.
Pour s'économiser mes factures de déplacement un certain nombre me véhiculait eux-même.
J'appréciais d'autant plus car le client me voyait travailler et nous pouvions ensemble choisir tel ou tel angle de prise de vue plutôt qu'un autre.
Je savais de la bouche d'un inspecteur du fisc qui m'avait contrôlé qu'un franc de l'époque dépensé m'en rapportait 7.
Ils ont des barêmes et s'y tiennent et ce qui leur permetaient de savoir ce que l'on avait gagné, c'était toutes nos factures d'achats de fournitures, etc....
Réponse avec citation
  #36  
non lus 21/02/2008, 23h52
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
Matériel: Pentax K10D + 17-70 Sigma + 10-20 Sigma + 30mm Sigma
 
Messages: 97
985 Photiz - Faire un don
Citation:
Posté par h0mer001 Voir le message
Je pense pour ma part que tout ça n'est pas prêt de s'arrêter... A partir du moment où un "métier" peut être considéré par d'autres comme un hobby vous serez toujours confrontés à eux, que cela soit dans la photo, les DJ's, l'informatique, etc...

Le problème c'est qu'on donne au particulier les moyens de faire quelque chose de très ressemblant à ce que fait le professionnel, voire même pour certains de faire mieux (on fait souvent beaucoup mieux quelque chose quand on l'aime plutot que quand on le fait juste pour le pognon).

La solution à mon avis consiste à ce que le professionnel se démarque par une qualité ou du matériel qu'un particulier ne pourrait pas se procurer et qu'il puisse faire du "différent", en photo il suffirai de brider un peu les appareils amateurs ou même semi-pro et de mettre le matos de pro plus cher, également réserver certaines tailles de tirage aux professionnel par exemple...Mais tout ça ne se fera jamais car les fabricants veulent gagner plus de fric comme tout le monde.


Pourquoi pas une taxe sur les tirages photos qui serait reversée aux professionnels par exemple ?

Brider les appareils amateurs et semi-pros ? Quelle idée !

Et pour la taxe sur les tirages photos, c'est le meme principe que la taxe sur les CD vierges... Du coup on donne une certaine légitimité à cette concurrence déloyale : bah oui, quitte à payer la taxe, autant faire ce pour quoi elle existe...
Réponse avec citation
  #37  
non lus 23/02/2008, 08h43
Avatar de h0mer001
Membre
Ma pratique de la photo: Je débute
Matériel: EOS 350D + 18-55 + tamron 55-200
 
Messages: 1 591
9363 Photiz - Faire un don
Citation:
Posté par Eldrad Voir le message
Brider les appareils amateurs et semi-pros ? Quelle idée !

Et pour la taxe sur les tirages photos, c'est le meme principe que la taxe sur les CD vierges... Du coup on donne une certaine légitimité à cette concurrence déloyale : bah oui, quitte à payer la taxe, autant faire ce pour quoi elle existe...



Oui drole d'idée que de brider les appareils, mais c'est simplement pour mettre en évidence que les constructeurs donnent autant les moyens aux amateurs qu'aux pros et que maintenant que les coûts ne sont plus vraiment là ben tout le monde s'y met en pensant que "c'est l'appareil qui fait la photo" et pas le photographe...


La taxe me semble une bonne idée car la plupart des amateurs qui font leurs propres photos ne les impriment pas (mise sur CD, disque dur, etc..) ou les impriment eux-même avec leur imprimante...

Au pire on pourrait "taxer" de quelques centimes les tirages autre que les 10x15, cela ne dérangerai personne et pourrait être un revenu substantiel pour les professionnels, faut avouer que la majorité des tirages autre que 10x15 sont destinés à être revendus que ce soit un professionnel ou un amateur qui les fait, alors on pourrait taxer les amateurs sur leurs tirages par exemple...
Réponse avec citation
  #39  
non lus 25/02/2008, 17h03
Avatar de Alexb
Membre
Ma pratique de la photo: La photo est mon métier
 
Messages: 60
485 Photiz - Faire un don
Citation:
Posté par romaneau Voir le message
Voilà voilà avec tout ça j'arrive à facturer entre 45 000 et 55 000 euros suivant les années si je me base sur les 5 dernières. Pas de quoi rouler en Rolls

En se basant sur des charges à 70% des gains il reste encore 1500 € par mois, ca me convient comme salaire.
Réponse avec citation
  #41  
non lus 25/02/2008, 18h31
Avatar de lafleur
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique occasionnelle
Matériel: pentax K100D et 18-55
 
Messages: 54
480 Photiz - Faire un don
et du côté du client (particulier) quand tu considères que le métier se paye et que tu acceptes de payer le prix , tu passes pour un pigeon auprès de ton entourage qui te déclare que tu es fou de payer ce prix là..... c'est tout un état d'esprit à changer.

d'un autre côté, s'il n'y a pas un barême quelconque , tu ne peux pas empêcher les gens de penser qu'on essaie de les blouser avec des prix à la tête du client ... et les gros de jouer à blouser le petit qui ne sait pas ...
donc d'accord avec le premier post ....
c'est quand même révélateur que les pros anglais aient un barême et le publient alors que les pros français gardent le silence ... non ? ...

Dernière modification par lafleur 25/02/2008 à 18h43.
Réponse avec citation
  #42  
non lus 02/04/2008, 16h37
Avatar de IconosNathalie
Membre
Ma pratique de la photo: La photo est mon métier
 
Messages: 17
145 Photiz - Faire un don
il existe encore des banques d'images qui respectent les droits d'auteurs et ne vendent pas d'images à 1 € notamment les adhérentes au SNAPIG
évidemment elles sont très concurrencées par les microstocks
Réponse avec citation
  #43  
non lus 02/04/2008, 17h58
Avatar de KzR
KzR KzR est déconnecté
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: D300 - 50 / 17-55 / 80-200
 
Messages: 78
890 Photiz - Faire un don
Citation:
Posté par Alexb Voir le message
En se basant sur des charges à 70% des gains il reste encore 1500 € par mois, ca me convient comme salaire.

Si tu divises par le nombre d'heures ça fait moins que le smic... c'est pas du 35H00, loin de là... ce sont des horaires très variables en plus...
Réponse avec citation
  #44  
non lus 02/04/2008, 21h02
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
Matériel: Canon EOS 400D
 
Messages: 559
4195 Photiz - Faire un don
Ben on publie les prix et peut être que dans un petit moment, après que ceux ci soient rentrés dans les esprits, le prix des photos paraîtra moins exorbitant pour certain. Je pense qu'il faut informer.
Réponse avec citation
  #45  
non lus 14/04/2008, 00h09
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: Nikon F75, Nikon D70s, Nikon D300
 
Messages: 7
105 Photiz - Faire un don
A vrai dire on lit des choses bien interressantes et finalement on en arrive à dire que c'est globale.

En fait on le voit de plus en plus dans tout les média.

La télévision en mini DV ca coute moins cher et finalement le ******** qui regarde ca tv verra pas la différence. C'est sur une caméra Pro à 40 000€ ca fait mal alors que pour trois fois rien j'ai une caméra qui fait plus de chose elle prend des photos elle a un zoom digital de 200x.
Qui a dit qu'un zoom optique c'était pas bien ? J'ai pas trop compris là, 200x en digital autant filmer avec son portable.

Résultat on voit Saddam se faire pendre filmer par un portable, diffusé par les grandes chaines alors que finalement on ne voit que 3 pixels tremblotants mais pas grand chose.

Certes l'information, la culture se veut pour tous, il est important que tout le monde y ai accés.
Mais la formation des professionnels, l'expérience sur le terrain de professionnel autodidacte qui ne se sont pas parachuté pro en sortant du magasin de photos, c'est ça qui fait la différence.

C'est sur payer un "artiste" un fabricant d'image quelqu'il soit a un prix.

La différence est exactement la même qu'entre un camera Beta Num et un MiniDv à 300€.

Outre ce genre de probléme la maitrise des symboles, la maitrise du langage, évite parfois des déconvenues ou des petits soucis, comme faire passer quelqu'un pour ce qu'il n'est pas parce qu'il n'y a aucune maitrise de la matiére travaillé.

Tout un tas de questions importante qui mérite une grand réflexion, mais surtout un apprentissage.
Si on revenait 100 ans en arriére les appareils utilisé étaient peu perfectionné, il faut apprendre aux gens que le matériel utilisé importe peu, c'est la personne qui appuie sur ce tout petit bouton qui compte, parce qu'elle n'y appuie pas n'importe comment.
Et finalement un bon photographe avec un appareil d'entrée de gamme ferait passer le même message avec le même langage.

Il faudrait que l'on éduque le grand publique en leur expliquant qu'il ne suffit pas d'avoir une optique parfaite et autant de MégaPixel que possible pour faire de belle photos, il s'agit aussi d'un probléme commercial.

Les métiers de l'image sont le fruit d'un apprentissage qui ne doit pas être pris à la légére.

Ces questions existe depuis l'arrivé du numérique, et est le fruit d'un questionnement par de nombreuses personnes, Bernard Stiegler par exemple ancien directeur de l'INA.

La pellicule, ça coute alors on réfléchis sa photo.

Certains photographe prenne une marge de sécurité donc environ 10 photos pour etre sur de ramener quelque chose.
En numérique on a vite fait d'avoir pris 100 photos. Ca coute rien on réflechis plus on shoot a tout va, le grand publique penses essentiellement en terme de cout personnel, une photo ca me coute quoi quand j'appuie sur le déclencheur ?

Finalement rien que l'usure de l'appareil en numérique, c'est presque dérisoire finalement face à l'argentique.
Mais la prise de vue est une réflexion avec des implications bien plus compléxe qu'il n'y parrait c'est là dessus que l'on doit tous travailler pour faire comprendre au publique, qu'aucune image n'est anodine.
Réponse avec citation
VirusPhoto » Forum » Le coin des professionnels » Les démarches professionnelles » Le marché de la photo

Réponse

Discussion précédente / suivante dans cette rubrique :
« comment m'y prendre? | Forfait reportage pour avis... »

Non-lu Non-lu  
Bloguer ceci Outils de la discussion Rechercher dans la discussion Note: Note de la discussion : 1 vote(s), moyenne 5,00.

Outils de la discussion Rechercher dans la discussion
Rechercher dans la discussion:

Recherche avancée
Noter la discussion
Noter la discussion:

 


LinkBacks Enabled by vBSEO © 2011, Crawlability, Inc.
Powered by vBulletin® Version 3.8.2 - Copyright ©2000 - 2013, Jelsoft Enterprises Ltd.
2006 - 2017 © ® VirusPhoto. Tous droits réservés.