.
virusphoto virusphoto

Identifiant

Mot de passe

Derniers messages Messages du jour Sujets sans réponse S'inscrire

Rejoignez-nous !

VirusPhoto » Forum » Discussions sur la photo » Le café VirusPhoto

Noter la discussion : Comment les pellicules ont été optimisées pour...

Aller au premier non-lu
  #1  
non lus 29/04/2015, 14h57
nirfosca
 
Messages: n/a
Photiz - Faire un don

Comment les pellicules ont été optimisées pour...


Comment les pellicules ont été optimisées pour photographier et filmer les Blancs.

La photographie en couleurs de Kodak a été calibrée à partir de la photo d'une femme blanche qui porte une robe blanche, des gants noirs et est entourée par des coussins des trois couleurs primaires.


Et si le principe de la photo était raciste ? De nombreuses études ont prouvé qu'il semble du moins discriminant envers les personnes à la peau noire. Dans le milieu du cinéma, notamment, de nombreuses critiques ont été émises comme celle de Jean-Luc Godard. Et sa réflexion ne date pas d'hier. En effet, le réalisateur français a refusé de faire un film au Mozambique arguant que la pellicule Kodak, le Kodachrome, utilisée était "raciste".

Le Britannique Steve McQueen confirme cet état de fait au Washington Post.

Le réalisateur a raconté lors de l'avant-première à Toronto de son film 12 years a slave : "Je me souviens des images de Sidney Poitier quand j'étais petit. Il transpirait au côté de Rod Steiger dans le film Dans la chaleur de la nuit, et de toute évidence il fait très chaud dans le Sud. Mais il transpirait surtout parce qu'il y avait des tonnes de lumière projetée sur lui, parce que la pellicule n'était pas assez sensible pour la peau noire".

Dans le même article, un professeur en cinéma à l'université d'Howard (Missouri) Montré Aza Missouri, se souvient que l'un de ses instructeurs à Londres leur disait : "Si vous vous trouviez dans la 'situation malheureuse' de la prise de vue sur le 'continent noir', et si vous filmez les personnes à la peau foncée, alors vous devrez frotter de la vaseline sur leur peau afin de refléter la lumière. Il n'a jamais été question de remettre en cause la technologie." Il explique ce que lui fait aujourd'hui dans ses classes à Howard : "Je parle à mes étudiants sur l'idée que les outils utilisés pour faire des films, la science de l'informatique, ne sont pas racialement neutre. "

Mais, c'est bien la technique de Kodak elle-même qui est pointée du doigt. En effet, au moment de développer les films en couleur. La photographie en couleurs a été calibrée à partir de la photo d'une femme blanche, Shirley, qui porte une robe blanche, des gants noirs et est entourée par des coussins des trois couleurs primaires. Ensuite, les Shirely cards ont été créées pour régler les appareils photos.

Ainsi, les autres couleurs n'apparaissent pas de manière fidèle par rapport à la réalité puisque la peau blanche est utilisée comme base. Mais, comme le prouve un article de Jezebel, les problèmes techniques n'excusent pas tout et si la personne choisie est blanche pour servir de base aux réglages des appareils photo c'est avant tout un choix conscient de la part des photographes.

Le journal The Guardian, évoque, lui, les photos de deux artistes, Adam Broomberg et Oliver Chanarin, basés à Londres. Ils ont passé des mois en Afrique du Sud et leur travail tend à démontrer que Polaroïd aurait servi au régime de l'Afrique du Sud du temps de l'Apartheid. Et Broomberg d'expliquer "si vous prenez en photo un enfant blanc à côté d'une enfant noir, ce dernier va disparaître, sauf ses dents et le blanc de ses yeux."

Ce n'est que lorsque les deux plus gros clients de Kodak - les industries de la confiserie et de meubles - se sont plaints que le chocolat noir et de meubles sombres disparaissaient dans les clichés que l'entreprise a trouvé une solution. Les artistes sont certains que la caméra ID-2 et son bouton boost étaient la réponse de Polaroid aux besoins très spécifiques de l'Afrique du Sud, comme l'explique Broomberg : "La peau noire absorbe 42% de plus de lumière. Le bouton augmente le flash d'exactement 42%". Il conclut donc : "Cela me fait croire qu'il a été conçu à cet effet."

Dans les années 1990, les "Shirley cards" ont été actualisées avec trois femmes de trois "couleurs" différentes (une Asiatique, une Européene et une Africaine), mais le numérique commençait déjà à prendre de l'ampleur et elles ont donc été peu utilisées.

-source, suite et fin ici-
Réponse avec citation

Pour participer aux discussions et avoir accès à tous les outils
proposés sur VirusPhoto, inscrivez-vous en quelques secondes : cliquez ici.

Outils de la discussion Chercher dans ce sujet
Rechercher dans la discussion:

Recherche avancée

Noter la discussion
Evaluez cette discussion :
  #2  
non lus 30/04/2015, 01h34
Avatar de uprilion
Nouveau membre
Ma pratique de la photo: Pratique occasionnelle
 
Messages: 951
7525 Photiz - Faire un don
Haha je l'ai toujours sus ! C'est un complot franc-maçon sioniste reptilien

Pour moi c'est un réel choix technique et non un quelconque racisme. Tout le monde sait que pousser un peu les noirs est flatteur pour une photo, c'est exactement ce que faisait Kodak... sauf que le dommage collatéral est l’écrasement des noirs justement. Alors on fait des pédicules qui rendent mieux que la concurrence et qui conviennent à 99.9% des utilisateurs ou on s'en prive ? Aller chercher du racisme là dedans c'est hyper démago...

Personnellement j’éclaircis les noirs (les personnes cette fois) localement sur les photos parce-que sur une photo de groupe, à moins de se retrouver avec un contraste quasiment nul, ils disparaissent...
Réponse avec citation
  #3  
non lus 30/04/2015, 08h12
Avatar de Lita_Rulez
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique occasionnelle
 
Messages: 669
4545 Photiz - Faire un don
C'est un peu du même acabit que de dire que les dimensions de la navette spatiale ou du dernier fleuron de Boeing ou Airbus découle de la largeur du *** d'un cheval.

On utilise une explication technique sur un échantillon temps long pour illustrer un propos, mais c'est bien l'auteur de l'article qui choisit ce propos et cette technique d'illustration, et ce sont ses motivations qu'il faut questionner, pas l'illustration en elle même qui peut être utilisée dans d'autres contextes pour démontrer d'autres choses...

Ou en termes plus prétentieux : ce n'est pas parce qu'il y a un lien relationnel qu'il y a causalité directe.
Réponse avec citation
  #4  
non lus 30/04/2015, 09h23
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
 
Messages: 572
3525 Photiz - Faire un don
Oui je suis dubitative moi aussi, d'abord ce n'est pas la photographie mais la marque Kodak qui s'est contentée d'une seule carnation, l'exposition c'est un choix, en argentique les ombres sont vite bouchées, si le principe peut paraitre choquant, il faut se souvenir que la photographie était un loisir de riches, posant pour d'autres riches et que le métier de photographe a été exercé exclusivement en Europe et aux Etats Unis pendant très longtemps. Je m'interroge aussi sur les motivations de l'auteur de l'article
Réponse avec citation
  #5  
non lus 04/05/2015, 16h54
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
Matériel: M7/M8 + 28/2.8 + 50/2, 40D + 17-50/2.8 + 70-200/4
 
Messages: 2 823
16680 Photiz - Faire un don
Bonjour à tous,

Je me permets de remonter ce fil pour apporter un avis un peu différent.
Qu'au moment d'établir les chartes de couleur, Kodak l'ait fait en prenant comme modèle le stéréotype dominant parmi ses clients, cela n'est pas forcément choquant au regard de l'époque à laquelle cela a été fait. Cela me semble néanmoins révélateur du fait qu'à l'époque, le fait d'avoir une peau autre que blanche ne semblait même pas venir à l'idée des concepteurs.
Le problème, c'est que cette situation a perduré et que ce n'est qu'à la fin des années 90 que Kodak s'est dit : "tiens, au fait, et si on calibrait nos pellicules pour d'autres carnations ?".
Evidemment, je ne pense pas qu'il faille crier au complot et je suppose ou du moins j'espère que cet état de fait n'est pas une volonté délibérée de la part de Kodak. Cela serait pousser la critique un peu loin.

Néanmoins, il semble qu'il s'agisse là d'une sorte de "racisme par omission", dans le sens où il ne vient toujours pas à l'idée d'une compagnie multinationale telle que Kodak de prendre en compte les autres types de peau, alors que son marché s'était largement mondialisé.
Réponse avec citation
  #6  
non lus 05/05/2015, 13h08
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
 
Messages: 572
3525 Photiz - Faire un don
mondialisée pour qui ? pour les europeens blancs et les américains..
Réponse avec citation
  #7  
non lus 05/05/2015, 19h08
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
Matériel: M7/M8 + 28/2.8 + 50/2, 40D + 17-50/2.8 + 70-200/4
 
Messages: 2 823
16680 Photiz - Faire un don
Amarante, l'important n'est pas qui prend la photo, mais qui est pris en photo. Même involontairement, Kodak a totalement oublié cet aspect.
Réponse avec citation
  #8  
non lus 06/05/2015, 11h48
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
 
Messages: 572
3525 Photiz - Faire un don
fift@ je suis bien d'accord , l'important est qui est pris en photo, et jusque dans les années 1980, moi ca ma toujours frappé mais le cinéma, le milieu de la mode, la photographie , ses représentants étaient des hommes blancs qui filmaient d'autres hommes blancs, les autres étant présentés avec des stéréotypes raciaux dans des rôles bien précis..et je ne parle même pas des femmes, blanches ou noires dans des rôles de mégères ou de potiches au choix..parce que des Sidney Poitier, je cherche encore son équivalent féminin , à Hollywood ou en France , il y en avait bien peu..bizarrement les gens semblent le découvrir aujourd'hui..C'est bien pour le préciser que je l'ai marqué plus haut, c'est très choquant mais ça n'a rien d'étonnant dans la mesure ou "l'autre" a toujours été présenté comme un faire valoir de l'homme blanc.

Dernière modification par amarante 06/05/2015 à 12h06.
Réponse avec citation
  #9  
non lus 06/05/2015, 13h48
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
Matériel: M7/M8 + 28/2.8 + 50/2, 40D + 17-50/2.8 + 70-200/4
 
Messages: 2 823
16680 Photiz - Faire un don
Bah finalement, on est d'accord : le stéréotype a duré (trop) longtemps .
Réponse avec citation
  #10  
non lus 06/05/2015, 15h21
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
 
Messages: 572
3525 Photiz - Faire un don
toutafé
Réponse avec citation
  #11  
non lus 02/07/2015, 18h48
nirfosca
 
Messages: n/a
Photiz - Faire un don
Puisqu'il en est un peu question... http://www.lefigaro.fr/secteur/high-...le-raciste.php
Réponse avec citation
VirusPhoto » Forum » Discussions sur la photo » Le café VirusPhoto

Réponse

Discussion précédente / suivante dans cette rubrique :
« Conseil sur mise en vente de mon matériel photo | S'installer en Nouvelle Calédonie »

Non-lu Non-lu  
Bloguer ceci Outils de la discussion Rechercher dans la discussion Noter la discussion

Outils de la discussion Rechercher dans la discussion
Rechercher dans la discussion:

Recherche avancée
Noter la discussion
Noter la discussion:

 


LinkBacks Enabled by vBSEO © 2011, Crawlability, Inc.
Powered by vBulletin® Version 3.8.2 - Copyright ©2000 - 2013, Jelsoft Enterprises Ltd.
2006 - 2017 © ® VirusPhoto. Tous droits réservés.