VirusPhoto, apprendre la photo ensemble - Afficher un message - création groupe LEICA
Afficher un message
  #10  
non lus 07/07/2017, 12h22
fift fift est déconnecté
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
Matériel: M7/M8 + 28/2.8 + 50/2, 40D + 17-50/2.8 + 70-200/4
 
Messages: 2 364
16755 Photiz - Faire un don
Pour faire simple : quand tu prends une photo, la cellule de l'appareil mesure la quantité de lumière. En fonction des automatismes que tu as choisis, l'APN ajuste la vitesse ou l'ouverture en fonction de cette mesure.

L'inconvénient, c'est qu'il y a toujours un micro-temps de réponse lié à ce calcul. Et que ça conduit nécessairement à des variations d'exposition en fonction de la scène mesurée - notamment quand tu as de gros contrastes.

En photo de rue, donc en environnement lumineux assez constant (hors le différentiel ombre/soleil), je débraie généralement tous les automatismes et règle mon couple ouverture/vitesse une bonne fois pour toutes.
Pour être sûr de bien exposer mon sujet, je mets ma main au soleil et je la vise avec mon appareil. Je règle mes deux paramètres pour avoir la bonne exposition, et ensuite je n'y touche plus du tout. Je suis ainsi assuré d'avoir la bonne exposition pour tous les sujets exposés au soleil. Et je n'y pense plus du tout par la suite !

(on peut faire la même chose pour l'ombre évidemment).

Autre exemple : dans le métro parisien, l'éclairage est très, très homogène. Je pratique de la même manière, et ça me donne systématiquement quelque chose comme 1/60 et f/2.8 à iso 320.

En photo de rue, il est plus important d'être rapide et prêt à déclencher que de peaufiner ces réglages. C'est pour cela qu'un réglage "a priori" fonctionne très bien.

Idem pour la mise au point : si tu te postes à un endroit intéressant, en préparant ton cadre à l'avance, tu peux aussi faire une mise au point approximativement où tu penses que ton sujet va passer. Tu n'as plus qu'à attendre qu'un sujet intéressant arrive, et à ce moment tu n'as plus qu'à porter l'appareil à l'oeil et déclencher sans t'occuper de quoi que ce soit d'autre. C'est aussi là que le hors champ est intéressant : tu peux voir le sujet approcher en ayant l'oeil dans le viseur.
Réponse avec citation