.
virusphoto virusphoto

Identifiant

Mot de passe

Derniers messages Messages du jour Sujets sans réponse S'inscrire

Rejoignez-nous !

VirusPhoto » Forum » Labo photo » Panne et entretien

Noter la discussion : Les capteurs APS-C sont-il fait pour 20mpix

Aller au premier non-lu
  #31  
non lus 06/08/2014, 00h01
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
Matériel: Sony DSC HX5V et reflex 100% CANON
 
Messages: 5 381
31230 Photiz - Faire un don
En effet ...

Pour ce qui est de la diffraction je n'ai jamais fermé à plus que f11 quel que soit le boîtier je vais m'empresser de regarder ca sur un 18 Mpixels APS-C fermé à f32.

J'ai toujours essayé d'exploiter la chaîne d'image au maximum de ses performances (niveau de détail réel donc sans sur accentuation) en tenant compte des performances de chaque élément. Et en m'arrangeant pour ne jamais être en situation de choisir un compromis comme fermer au max.

Ca consiste à cadrer plus large et donc utiliser un GA puis recadrer (on joue sur la PDC), utiliser un objo à bascule / decentrement pour augmenter la PDC à grande ouverture (en changeant de plan) et d'autres astuces lorsqu'on a pas besoin d'avoir le maximum de résolution.

Maintenant on a pas toujours le choix c'est donc intéressant de voir les limites. J'ai rencontré plus de soucis de résolution optique (pouvoir de séparation insuffisant) que ceux liés à la diffraction. Enfin selon ma propre analyse, il y a peut être d'autres explications



Citation:
Posté par boba Voir le message
Je suis votre discussion de très loin, mais ce genre de réactions par exemple, je suis presque certain que ça ne va pas aider à la "bonne compréhension mutuelle"
Réponse avec citation

Pour participer aux discussions et avoir accès à tous les outils
proposés sur VirusPhoto, inscrivez-vous en quelques secondes : cliquez ici.

Outils de la discussion Chercher dans ce sujet
Rechercher dans la discussion:

Recherche avancée

Noter la discussion
Evaluez cette discussion :
  #32  
non lus 09/08/2014, 15h58
Avatar de uprilion
Nouveau membre
Ma pratique de la photo: Pratique occasionnelle
 
Messages: 951
7525 Photiz - Faire un don
Citation:
Posté par Ernst Voir le message
Bah, je suppose que cela eût été comme l'impossibilité déclarée dans ce fil de récupérer quoi que ce soit, en photographie standard, après la limite de Rayleigh. Comme je le disais, perso je n'en sais rien, on n'a pas idée des possibilités à venir.

Tiens, puisqu'on a aussi parlé du son, les vibrations sonores qui se transmettent à l'environnement ne doivent pas dépasser, sur nos images, le centième de pixel - et encore, uniquement sur les matériaux qui vont bien. Eh bien hier, j'ai été cueilli de voir que certains se sont amusés à >>> reconstruire ces sons <<< avec uniquement ce centième de pixel et une caméra haute vitesse. (on appréciera le clin d'oeil à Thomas Edison)

Je n'ose imaginer ce qu'ils obtiendront quand ils disposeront d'une meilleure résolution.

Impressionnant en effet par contre pour le centième de pixel il faudra repasser parce-que personnellement je vois les trucs vibrer (surtout le paquet de chips a la fin), le volume sonore devais être assez costaud...

Concernant la limite de Rayleigh, ça fait très longtemps que la microscopie optique a été dépassée à cause de ça quand un fort grossissement est nécessaire, je doute que cet abandon a été fait avant d'avoir exploré toutes (sinon beaucoup) les possibilités d'amélioration... Mais en effet, impossible de dire que ça sera toujours le cas dans le futur je parle bien du présent ici ou au moins du futur proche
Réponse avec citation
  #33  
non lus 09/08/2014, 16h05
Avatar de uprilion
Nouveau membre
Ma pratique de la photo: Pratique occasionnelle
 
Messages: 951
7525 Photiz - Faire un don
Citation:
Posté par Ernst Voir le message
La macro se rapproche lentement de la microscopie, domaine où effectivement la diffraction devient de plus en plus problématique. N'empêche, mes macros je les fais en régime de diffraction. Un jour que j'y croyais encore, j'avais pondu ça :

et sérieusement, à l'arrivée, ça marche très bien. En macro tous ceux qui ouvrent, ils se retrouvent avec trois poils de net et tout le reste c'est du bokeh.

Résumé : la diffraction est notre amie, on doit l'aimer.


haha j'aime bien l'idée, mieux vaux un peu de net que pas du tout.
Ceci dit je pense que l'avenir de la macro est dans le focus stacking automatisé au niveau de la prise de vue, MagicLantern a déjà une option pour ça mais niveau réactivité il faudra repasser. Je ne sais pas si il y a mieux ailleurs mais c'est certainement quelque chose qui appartient au futur proche.

Résumé : la diffraction est notre ennemie, à défaut de pouvoir l'anéantir faisons avec (pour l'instant)...
Réponse avec citation
  #34  
non lus 09/08/2014, 16h14
Avatar de boba
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: 5DII, 16-35, 24-105, 70-200 2.8 IS II, 85 1.2, 35 1.4
 
Messages: 5 690
29830 Photiz - Faire un don
Citation:
Posté par uprilion Voir le message
Ceci dit je pense que l'avenir de la macro est dans le focus stacking automatisé au niveau de la prise de vue, MagicLantern a déjà une option pour ça mais niveau réactivité il faudra repasser. Je ne sais pas si il y a mieux ailleurs mais c'est certainement quelque chose qui appartient au futur proche.

A priori, sans y connaitre grand chose, si on est capable de créer des cameras avec refocusing comme la Lytro (je viens de voir que ça s'appelle la plénoptique), on peut tout à fait avoir une caméra faisant du focus stacking d'une seule traite. Non ?

Dernière modification par boba 09/08/2014 à 16h18.
Réponse avec citation
  #35  
non lus 09/08/2014, 16h16
Avatar de uprilion
Nouveau membre
Ma pratique de la photo: Pratique occasionnelle
 
Messages: 951
7525 Photiz - Faire un don
Bien sur ! Reste à ce que les constructeurs incluent ça dans leurs soft (pour le stacking)
Pour le reste il faudra un moment je pense avant que la qualité photo des appareils plénoptiques (j'ai appris un nouveau mot ) égale celle des "normaux".
Réponse avec citation
  #36  
non lus 09/08/2014, 16h53
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
Matériel: Sony DSC HX5V et reflex 100% CANON
 
Messages: 5 381
31230 Photiz - Faire un don
Pour le focus stacking automatisé avec un vieux scanner à plat on arrive à pas loin de 180 images par mm sans modification mécanique. L'objet est simplement posé dessus et le pilotage de l'APN et du moteur pas à pas est pris en charge par un micro contrôleur. Ca n'est pas de la science fiction, ca tourne depuis plusieurs années déja.

Une maniere de recycler un materiel qui n'est plus compatible avec les systemes d'exploitation récents.

C'est une alternative à magic lantern qui fonctionne avec tous les APN déclenchables par télécommande et les objectifs notamment le MPE 65 CANON.

En attendant comme Uprilion que le marketting décide d'integrer ca dans l'APN ...
Réponse avec citation
  #37  
non lus 09/08/2014, 19h08
Avatar de uprilion
Nouveau membre
Ma pratique de la photo: Pratique occasionnelle
 
Messages: 951
7525 Photiz - Faire un don
Il fait rêver ce MPE...
Le coup du scanner c'est effectivement une solution mais très loin d’être à la portée de tous... Par automatisé je pensais à quelque chose qui se fait tout seul et sans usine a gaz pour le faire fonctionner, utilisable sur le "terrain" : un focus stacking à 60 i/s et ou la map est décalé par le moteur de l'objectif par exemple (sur l'exemple de ML, mais en mieux car intégré à la conception du boîtier) ouvrirai des possibilité de stacking "à main levé" très intéressantes pour les prise "in vivo"
Réponse avec citation
  #38  
non lus 09/08/2014, 19h20
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
Matériel: Sony DSC HX5V et reflex 100% CANON
 
Messages: 5 381
31230 Photiz - Faire un don
Le faire en effet c'est pas donné à tout le monde, l'utiliser lorsqu'il n'y a qu'à entrer le déplacement, le nombre d'images et le temps de pose rien de sorcier

Si tu passe par le fil des bidouilleurs tu aura droit à une visite guidée

Citation:
Posté par uprilion Voir le message
Il fait rêver ce MPE...
Le coup du scanner c'est effectivement une solution mais très loin d’être à la portée de tous... Par automatisé je pensais à quelque chose qui se fait tout seul et sans usine a gaz pour le faire fonctionner, utilisable sur le "terrain" : un focus stacking à 60 i/s et ou la map est décalé par le moteur de l'objectif par exemple (sur l'exemple de ML, mais en mieux car intégré à la conception du boîtier) ouvrirai des possibilité de stacking "à main levé" très intéressantes pour les prise "in vivo"
Réponse avec citation
  #39  
non lus 10/08/2014, 01h25
Avatar de boba
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: 5DII, 16-35, 24-105, 70-200 2.8 IS II, 85 1.2, 35 1.4
 
Messages: 5 690
29830 Photiz - Faire un don
Oui c'est vrai mais finalement à mon avis je pense que le procédé est finalement useless pour deux raisons :
1) Si on est sur le terrain avec des sujets mobiles ça n'est pas utilisable bien entendu,
2) Mais même si on est en studio avec un sujet immobile et qu'on maitrise toutes les conditions, alors même pas besoin de la précision d'un scanner piloté puisqu'on est tranquille et qu'on le temps, manuellement ça passe et on peut même s'aider d'un système Follow Focus et un retour écran.
A moins qu'on ait des contraintes supplémentaires ou des rapports de reproduction énormes. Ou faire des photos à but scientifique ou je ne sais quoi.
Réponse avec citation
  #40  
non lus 10/08/2014, 08h08
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
Matériel: Sony DSC HX5V et reflex 100% CANON
 
Messages: 5 381
31230 Photiz - Faire un don
Il y a plein de manière de faire et le potentiel de chaque solution ainsi que le confort de mise en œuvre n'est pas égal pour toutes. Le prestige non plus ca va de soi

On peut trouver de l’intérêt à partir d'une même approche de s'ouvrir des possibilités en time lapse, dolly motorisée, panorama 2D et 3D, turn table, rail macro ou focus stacking le tout assisté. De nombreuses solutions sont basées sur le pilotage de moteurs pas à pas ... Du coup avec le même système on s'ouvre beaucoup de possibilités à un prix de revient défiant toute concurrence et tres peu de bricolage à faire. Je conçoit que l'aspect financier ne soit pas la préoccupation principale

Sinon à ce compte la on peut aussi payer un photographe pour réaliser les clichés

L'avantage d'un scanner c'est que ca ne coûte pas le prix d'un follow focus même rudimentaire ou qu'un palmer et qu'on peut faire du time lapse avec déplacement, du focus stacking et même des plans videos en travelling, plongée, contre plongée en plus du focus stacking. Les rails macros marchent sur ce principe et sont utilisables en extérieur même si ca ne remplace pas la maîtrise d'un macroteux qui préfère voyager leger.

Ensuite il y a le confort d'utilisation. On gagne du temps tant sur la vitesse d’exécution que le temps libéré, en mode connecté on récupére les images et on peut commencer à les travailler ou faire autre chose. La mise en œuvre est rapide pour la partie prise de vue. Enfin, la précision est suffisamment bonne pour que le logiciel de stacking s'y retrouve : constance des décalages de plan, de la mise à l'échelle ...

On trouvera toujours des arguments en faveur de l'un ou de l'autre, photos à l'appui. Ca dépend de ce qu'on recherche, de ce qu'on a envisagé et vu en action. Useless pour les uns, incontournables pour les autres

Mais je rejoint d'autres avis, le pilotage intégré de la MAP par objectif en dehors du MPE 65 serait certainement quelque chose de très apprécié. Celle d'un objo macro à décentrement / bascule peut être digne d’intérêt. En attendant on fait de la photo qui nous interesse

l’intérêt de ne pas être amené à fermer est bien entendu raccord avec le theme de ce fil, minimiser l'influence de la diffraction et exploiter la surpixellisation de nos APS-C .

Citation:
Posté par boba Voir le message
Oui c'est vrai mais finalement à mon avis je pense que le procédé est finalement useless pour deux raisons :
1) Si on est sur le terrain avec des sujets mobiles ça n'est pas utilisable bien entendu,
2) Mais même si on est en studio avec un sujet immobile et qu'on maitrise toutes les conditions, alors même pas besoin de la précision d'un scanner piloté puisqu'on est tranquille et qu'on le temps, manuellement ça passe et on peut même s'aider d'un système Follow Focus et un retour écran.
A moins qu'on ait des contraintes supplémentaires ou des rapports de reproduction énormes. Ou faire des photos à but scientifique ou je ne sais quoi.

Dernière modification par k-ton 10/08/2014 à 09h35.
Réponse avec citation
  #41  
non lus 12/08/2014, 01h55
Avatar de uprilion
Nouveau membre
Ma pratique de la photo: Pratique occasionnelle
 
Messages: 951
7525 Photiz - Faire un don
Ah oui c'est sur qu'on peu toujours aller plus loin que ces "barrières" mais ça demande toujours un travail "sur mesure" à la situation qui se présente : on observe telle molécule photo activée ou tel matériaux avec tel état de surface... Ce qui est difficilement compatible avec une utilisation "à la maison". Ici on cherche quelque chose de général, qui marche tout le temps et donc ces "barrières" sont les limites au delà desquelles non, ça ne marche plus tout le temps. Rien n’empêche d'imaginer des traitement intelligents qui sauraient reconnaître les situations et s'adapter en conséquence mais il reste du chemin a parcourir...
Réponse avec citation
VirusPhoto » Forum » Labo photo » Panne et entretien

Réponse

Discussion précédente / suivante dans cette rubrique :
« Clarté sur les photos ? | Impression s/s marges epson 7600 »

Non-lu Non-lu  
Bloguer ceci Outils de la discussion Rechercher dans la discussion Noter la discussion

Outils de la discussion Rechercher dans la discussion
Rechercher dans la discussion:

Recherche avancée
Noter la discussion
Noter la discussion:

 


LinkBacks Enabled by vBSEO © 2011, Crawlability, Inc.
Powered by vBulletin® Version 3.8.2 - Copyright ©2000 - 2013, Jelsoft Enterprises Ltd.
2006 - 2017 © ® VirusPhoto. Tous droits réservés.