.
virusphoto virusphoto

Identifiant

Mot de passe

Derniers messages Messages du jour Sujets sans réponse S'inscrire

Rejoignez-nous !

VirusPhoto » Forum » Discussions sur la photo » Le café VirusPhoto

Noter la discussion : SIDE by SIDE : Argentique vs. Numérique

Aller au premier non-lu
  #1  
non lus 09/12/2013, 21h35
Avatar de boba
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: 5DII, 16-35, 24-105, 70-200 2.8 IS II, 85 1.2, 35 1.4
 
Messages: 5 690
29830 Photiz - Faire un don

SIDE by SIDE : Argentique vs. Numérique


Salut à tous,

J'espère que vous passez un bon apéro
Hier, FSToppers m'a donné la bonne idée de regarder un film documentaire qui s'appelle SIDE by SIDE, produit et raconté par Keanu Reeves.
Il s'agit d'un film qui traite de la question de l'évolution de la technologie au cinéma, qui n'est pas différente de la photographie, et de l'avènement de l'ère du numérique.
Keanu Reeves part interviewer sans concessions plusieurs cadors tels que Martin Scorsese, James Cameron, Steven Soderbergh, Christopher Nolan, Danny Boyle, David Lynch, Richard Linklater, David Fincher, George Lucas, Robert Rodriguez, ainsi que des directeurs photo, responsables des effets spéciaux, monteurs, étalonneurs, etc.
C'est un documentaire "intelligent" où Keanu Reeves, semble-t-il très enthousiaste sur les nouvelles technologies, y lance plusieurs questionnements, entre autres "La démocratisation des caméras et appareils photos est-elle une bonne chose pour le cinéma ?".
On y parle d'ailleurs de DSLR et de ce que cela apporte.

Vous pouvez regarder, en Anglais, le film ici, il dure 1h38 :


A un moment, nous avons une Interview de Lorenzo di Bonaventura. A la question de Keanu Reeves : "Avec les DSLR, n'importe qui peut tourner un film, c'est une bonne chose pour le cinéma non ?", ce monsieur répond : "Non, car plus il y aura de personnes réalisant des films, plus le niveau général va baisser".

Personnellement, je ne peux pas m’empêcher de faire un parallèle avec la photographie et l'avènement du numérique. Nous sommes tous photographes aujourd'hui puisque c'est devenu accessible. Mais nous savons aussi qu'effectivement, il y a surement un problème de nivellement par le bas. Sans doute aussi des problématiques de dévalorisation du travail, comme par exemple sur la photographie professionnelle de mariage, sujet qu'on a déjà souvent débattu ici. Mais d'un autre coté, nous n'avons peut être pas eu dans le même temps autant d'éclosion de jeunes talents qu'aujourd'hui. C'est la même chose avec le cinéma je pense.

Quoi qu'il en soit, je pense que l'industrie du film d'Hollywood n'a pas attendu l'avènement du numérique et l'arrivée des caméras low budget pour nous gratifier de ses navets. Rappelons aussi que ce monsieur, Lorenzo di Bonaventura, est le producteur de films tels que "Transformers 1 et 2", "Salt", "Shooter, tireur d'élite", ou encore "G.I. Joe Conspiration" ou "Doom" avec Dwayne Johnson (le catcheur) parmi les nombreux nanars de sa courte filmographie. Ces gens se sentent-ils menacés ?

Et vous, qu'en pensez-vous ?

A+

Dernière modification par boba 09/12/2013 à 22h48.
Réponse avec citation

Pour participer aux discussions et avoir accès à tous les outils
proposés sur VirusPhoto, inscrivez-vous en quelques secondes : cliquez ici.

Outils de la discussion Chercher dans ce sujet
Rechercher dans la discussion:

Recherche avancée

Noter la discussion
Evaluez cette discussion :
  #2  
non lus 09/12/2013, 22h32
Avatar de totographe
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
 
Messages: 672
4475 Photiz - Faire un don
Merci Boba pour la trouvaille !
Je vais regarder ça un peu plus tard tranquillement.

Quant à la question du nivellement par le bas, je ne sais pas trop. J'ai le sentiment qu'effectivement les "vrais" professionnels (en tout cas dans la photo) on t peut-être un peu moins de business. Mais le niveau reste incomparable avec les amateurs du dimanche.
Pour ce qui est du cinéma, ça me semble tout de même infiniment plus compliqué que la photo, la "photographie" étant un des aspects du cinéma. Pour m'y être intéressé très sommairement, du fait justement des capacités de nos boitiers reflex, j'ai trouvé la démarche cinématographique beaucoup plus complexe, de même que la technique. Rajouter à cela la mise en scène et bien entendu l'histoire à raconter, j'ai bcp de mal à imaginer la même accessibilité que la photo.

ps: sinon c'est Keanu
Réponse avec citation
  #3  
non lus 09/12/2013, 22h41
Avatar de tipounastre
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: Canon & Sigma
 
Messages: 76
2060 Photiz - Faire un don
Il n'a pas tout à fait tord... quand on va sur youtube et qu'on regarde des films tournés avec des DSLR, il y en a une flopé qui sont chiants à mourir et qui ont des tonnes de commentaires élogieux...
Réponse avec citation
  #4  
non lus 09/12/2013, 22h48
Avatar de boba
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: 5DII, 16-35, 24-105, 70-200 2.8 IS II, 85 1.2, 35 1.4
 
Messages: 5 690
29830 Photiz - Faire un don
Citation:
Posté par totographe Voir le message
ps: sinon c'est Keanu

Je corrige de suite
Merci de vos avis.
Réponse avec citation
  #5  
non lus 10/12/2013, 05h14
Avatar de Lumac
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: Sony A77 - A290/14 f2.8/17-50 f2.8/50 f1.8
 
Messages: 1 675
10400 Photiz - Faire un don
Bon, le lien ne marche pas aux us... Je chercherai la video demain. Mais sinon, pour le sujet du nivelement par le bas, je pense qu'on ne pas differencier l'accessibilité croissante de l'air numerique de l'essort des reseaux sociaux. Combien de concours "course aux likes" montre un niveau souvent pathetique? Combien de milliers de photos sans interet sur instagram.

Maintenant, tous le monde n'exposera pas dans des galeries tout comme le "commun des mortels" ne pourra pas faire une realisation qui passera au cinema. Bien ou pas bien? On manquera surement de nouveau talent noyé dans la masse... Mais cette meme masse aura un impact tres limité (generalement au cercle proche des reseaux).

Je regarderai le film et je reviendrai completer!
Réponse avec citation
  #6  
non lus 10/12/2013, 05h23
Avatar de Lumac
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: Sony A77 - A290/14 f2.8/17-50 f2.8/50 f1.8
 
Messages: 1 675
10400 Photiz - Faire un don
http://sidebysidethemovie.com

Voila le lien de l'autre coté de l'atlantique!
Réponse avec citation
  #7  
non lus 10/12/2013, 05h24
Avatar de stevenrix8
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: 7DMK2-6D-70D-A6000-EOSM
 
Messages: 4 228
30528 Photiz - Faire un don
"this video is not available in your country".

C'est indeniable que la technologie cinemathographique s'est amplifiee ces dernieres annees, nous laissant part avec des documentaires mais aussi des films court-metrage qui n'auraient pas pu etre produits. Et dorenavant tu peux faire des effets speciaux sans forcer en argent. Tous mes amis qui font de la video a un haut niveau sont passes des Canon ou Sony en videocam a des cameras DSLR's sans probleme. Et meme dans les films des plus grosses productions cinematographiques ils utilisent des DSL-R, pour le poids minimal par exemple et la facilite a les manipuler et a les telecommander a distance (tu peux faire cela sur une camera RED mais avec une grosse equipe a cote de toi et forcement un budget quintuple).
Réponse avec citation
  #8  
non lus 10/12/2013, 15h10
Avatar de boba
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: 5DII, 16-35, 24-105, 70-200 2.8 IS II, 85 1.2, 35 1.4
 
Messages: 5 690
29830 Photiz - Faire un don
@totographe : Oui, faire des films c'est plus compliqué et plus technique que la photo, c'est sur, mais je pense pas que ça soit inaccessible. Enfin, on ne parle pas de faire des films présentés aux festival de Cannes bien entendu. Mais je trouve qu'il y a quand même plus de similitudes avec la photo qu'on ne le croit, par exemple :
- Tu gères ton cadre, ta compo, ta lumière, ton expo, de la même manière qu'en photo, même si au cinoche il y a certaines contraintes supplémentaires.
- Si tu es portraitiste, tu diriges parfois tes modèles un peu comme des acteurs.
- Certains sont fans de la mise en scène, je pense à PBK, et aiment raconter des histoires avec des photos, un peu comme au cinéma. De la même manière qu'au cinoche, on peut créer et construire des décors (que ce soit dans sa salle à manger, son garage, ou dans un studio pro) en photographie, avoir des costumes et accessoires pour les sujets, leur demander de jouer un rôle.
- Bien sur il n'y a pas la même notion de mouvements de caméra et de mouvements du sujet, mais ces notions existent tout de même en photographie.
- Il n'y a pas de son à gérer, mais sur certains photos magnifiques, en les regardant, on peut pourquoi pas imaginer des gens crier, du son d'ambiance, etc.

@ Lumac : Oui tu as raison, je suis totalement d'accord avec le lien des réseaux sociaux.

@ tipounastre : Idem, c'est peut être un problème de réseaux sociaux. Malgré tout les gens likent tout et n'importe quoi, un chat qui saute partout, un gars qui se vautre en skate, un autre qui fait un canular. Ça me semble être une autre problématique qui ressemble plus à du vidéo gag, et plus c'est crétin, plus les gens aiment. Et aussi, je ne peux pas m'empêcher de faire le lien avec l'expérience du Washington Post : http://fr.wikipedia.org/wiki/Joshua_Bell#L.27exp.C3.A9rience_du_Washington_Post

@ Steven : Ouais c'est clair. Et même avec une Red, qui n'est pas "si cher" que ça (tu pourrais peut être en acheter une et me la prêter ), le fait est qu'on peut en trouver pas mal du Paris (aux States je suppose que ça pullule) en location, ce qui fait que pour des tournages low budget, tu as énormément de clips, pubs, courts métrages qui sont réalisés avec ces caméras alors que dans le même temps elles sont aussi utilisées dans les super productions hollywoodiennes. Et son utilisation n'est pas beaucoup beaucoup plus compliquée qu'un DSLR. Le traitement des images (RAW) est aussi assez proche de ce qu'on fait en photo.
Réponse avec citation
  #9  
non lus 10/12/2013, 22h25
Avatar de tekas13
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
 
Messages: 978
6820 Photiz - Faire un don
pour ma part je pense que cette conclusion ne soit totalement vrai, dans un sens je vous rejoins, mais je pense que ce qui change reellement, c est l accession a une demarche artistique, beaucoup plus difficile a s eduquer artistiquement avec ce flots de photo. avant, je prense, je le precise car pas assez vieux pour en temoigner, on se disait qu on pourrait bien aimer la photo, et en allant a la bibliotheque, achetant des livres et se renseignant on avait beaucoup plus de chance de tomber sur des photographes avec des vraix processus de creation. la photo coutait cher, il n y avait que les pros, donc par definition des gens doues, qui prenaient des photos. aujour dhui, sans aide et sans guide il est plus difficile de s orienter vers des photographes, qui malgre les modes, restent tout aussi cote.
dans un autre sens, cela a permis a donner acces a tout une pepiniere de personne ayant un vrai talent creatif,et donc augmente le niveau.
je pense que c est meme vrai pour toutes les nouvelles technologies, le journalisme a beaucoup critique le web, mais sans comprendre que quand le navigateur avairt un vrai travail de tri de l info, le web devennait le meilleur outil possible. et une fois que les journalistes l ont compris, les choses ont change.
les temps changent et c est a nous en tant que photographe pro ou pas a changer nos mentalites. tout le monde peut prendre une tres belle photos un jour, et meme s il ne peut reproduire cette qualite, avec les millions de shooters, ca fait beaucoup de belle photo. par contre, y a pas beaucoup de monde avec un compact qui peut gerer un eclairage complexe, qui peut tirer d une personne cette emotion qui fait la difference etcc, et le cercle de photographe avertis et passoonne, n apas diminue mais a ete noye dans la masse de consommateur d image a gogo et est toujours la a apprecier le vrai travail.personnellement cette problematique ne me traumatise pas, pourtant je compte prochainement me mettre a mon compte, parce que j ai decide d aborder la photo d une facon qu un non initie ne puissent reproduire, et mes gout artistiques vont de plus en plus vers des choses qui vont dans ce sens.
si on fait le parallele avec le cine, une personne qui devient realisateur parce qu il a aime le realisateur qui a fait fast n furious, film commercial qui a decide de rompre avec le cote artistique, ne pourra pas se plaindre si au debut de sa carriere, s il en a une, il a ete en concurrence avec des gens qui ont sortie leur dslr. par contre si il veut devenir real parce qu il a vu les films a tarkowsky, je prense qu il ne se posera pas la question de savoir si son voisin a acheter un 5d. je precise qu il est tout a fait honorable de realiser/photographier des choses commerciales, mais dans ce cas la il faut accepter les regles du jeu.
cela reste mon avis personnel.....
Réponse avec citation
  #10  
non lus 10/12/2013, 22h40
Avatar de boba
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: 5DII, 16-35, 24-105, 70-200 2.8 IS II, 85 1.2, 35 1.4
 
Messages: 5 690
29830 Photiz - Faire un don
Merci de ton avis tekas
Sur ton dernier paragraphe, je trouve que, qu'il s'agisse de photo ou de films, on est pas obligé de devenir pro ou grand cinéaste pour faire des films. De la même manière qu'un amateur peut faire des photos sans prétentions seulement par passion, je pense qu'il doit en être de même pour les vidéastes en herbe. En cela, la démocratisation de la technologie est sans doute une bonne chose (?).
Réponse avec citation
  #11  
non lus 10/12/2013, 23h16
Avatar de tekas13
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
 
Messages: 978
6820 Photiz - Faire un don
dans mon entourage, j ai mon meilleur ami qui veut devenir realisateur, et grace lui et autre je connais aussi d autre personne qui le veulent. et quand je dis qui le veulent je veut dire qu ils consacrent leur vies a le devenir, avec tous les sacrifices compris. mon meilleur ami m en parle depuis qu on a 6 ans, et c est d ailleur grace a lui que j ai fait mon education cine, a 10 ans ils voulaient qu on se tape tout les kubricks, a 18 ans c etait les pasolini, et j en passe et des meilleurs, ce que je veux dire c est qu il avait une vrai demarche cinematographique, et la chance qu il a eu c est qu il a eu le declic tres tot. les choses evoluant, fac a monptlle de cine, quelque petit court metrage amateur a son actif (mais en s en foutant de la camera, toute maniere pas de 5d a cette epoque), un projet defi jeune (conseil regional) pour un ptit courtmetrage sur elzheimer encore diffuse lors des conferences France alzheimer, et apres ca le desert, la galere, rien pendant plusieurs annee, la galere qui va avec, vivre chez les uns et les autres, manger des pates (c est ce qu on vit aussi en tant qu aspirant photographe, j ai 30 ans dans 6 mois, et ca fait 3 mois que je suis chez ma mere), et quand l ere des dslr est arrive la question s est pose, et contrairement a d autre personne que je connais, il a decide de pas rentrer dans ce jeu la car pour lui ca ne representer pas le cinema, et que oui tout est pretexte a l exercice, mais que pour lui l exercice passe par developper son sens artistique en etudiant et etudiant.
aujour dhui, il est sur le point de sortir la tete de l eau, et je lui souhaite, apres avoir passe un an a demarcher pour son scenario qu il a travailler pendant 2,3 ans, il va se faire produire par une boite sur paris (une tres bonne boite) et c est ce travaille qui a pris plus de temps mais qui va s en doute donner beaucoup plus de fruit, alors que ce qui sont tombes dans le vice des dslr et qui en plus n ont pas eu la chance de savoir s en servir et recuperer le peu de chose a recuperer sont encore en train de galerer avec le dernier concours nikon ou autre.
apres si c est vraiment dans un but de passion et en tant qu amateur, tu t en fous qu il y ait plein de gens et meme ma grand mere qui fait des videos,au contraire tu enjoy, tu partages, tu rigoles mais tu ne te pose pas la question de savoir si ca va poser un pb pour les pro ou autre, parce qu au final, on s en fout si les pro sont pas content ils ont qu a faire autre chose et se contenter de la photo comme passion.qui pourrait interdire au gens de s amuser avec quelques choses, partager sous pretexte que ca va porter prejudice au fait qu il ne va pas gagner d argent. mon grand pere est passionnee sculture de filtre de cigarette et il ne se plaint pas que son art ne lui rapporte pas d argent a cause du voisin qui fait des sculture en pate a modeler et qui arrive a les revendre.
je precise que jai moi meme fait des videos, et aussi des anim 3d dont on voit les tutos de partout, mais bon la critique n est pas sur le fait de se chercher, mais plutot de remettre les choses dans leurs vrai contexte.
Réponse avec citation
  #12  
non lus 10/12/2013, 23h16
Avatar de stevenrix8
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: 7DMK2-6D-70D-A6000-EOSM
 
Messages: 4 228
30528 Photiz - Faire un don
Paranormal Activity a ete produit avec seulement $15,000 et il a remporte $193,000,000, en plus il a ete tourne avec une Sony HDR-FX1 je crois. Il y a aussi un film mexicain, avec 2 acteurs seulement, produit a $1,000 qui a remporte 1000 fois sa mise. Et il y a plein d'autres exemples comme cela (BlairWitch Project....etc) ou des petits producteurs ont remporte enormement d'argent sans avoir le materiel necessaire des super-productions hollywoodiennes. Je pense que la democratisation des cameras DSLR's et la production de films et documentaires, contribuent positivement a l'essor de la communication mediatique et l'enrichissement de nos connaissances cinematographiques, meme si bcp de navets sont produits, il y a qques perles. De meme que chez les super-productions hollywoodiennes, ils ont aussi contribue a la realisation de navets (regadez par exemple Plan 9 from Outter Space sur youtube), et depuis 4 ou 5 ans avec la recession, la qualite des films ne s'est pas ameliore.

J'ai un copain a Las Vegas qui a remporte un award il y a qques annees avec un bon documentaire qui fut diffuse sur le channel discovery, et je n'ai jamais revu le mec retourner au travail (trop d'argent). Le mec a bien sur se vendre et a bien ficele son projet. (c'etait un documentaire contre Bush). Tout cela pour vous dire que certains projets arrivent a maturite et se vendent bien, par contre c'est p-e un projet sur 100 qui arrive a maturite, peut-etre meme moins. J'ai un exemple: en Californie un copain avait ecrit un livre sur la verite d'Amitiville la maison du diable, ca lui avait coute quelques deboires juridiques, et il voulait porter son livre au cinema, apres avoir investi seulement $100,000 il n'est arrive qu'a 15 minutes du film.... et le mec a tout perdu son argent.

J'ai reussi a telecharger "side by side" je vais me le regarder ce soir peut-etre
Réponse avec citation
  #13  
non lus 10/12/2013, 23h33
Avatar de tekas13
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
 
Messages: 978
6820 Photiz - Faire un don
J'ai un exemple: en Californie un copain avait ecrit un livre sur la verite d'Amitiville la maison du diable, ca lui avait coute quelques deboires juridiques, et il voulait porter son livre au cinema, apres avoir investi seulement $100,000 il n'est arrive qu'a 15 minutes du film.... et le mec a tout perdu son argent.

c est pour ca que le cinema, le vrai (pour moi PA, le 1, le 2 et de pire enpire, c est pas du cinema, mais un concept commercial), ne peut se faire sans budget minimun, chose qui est moins vrai en photo.


Paranormal Activity a ete produit avec seulement $15,000 et il a remporte $193,000,000, en plus il a ete tourne avec une Sony HDR-FX1 je crois.

et apres ils ont fais quoi les real, d ailleur personne se rapelle du nom du real de Pa, ni de blairwitch, ni des 3/4 des films au cine.

les films a tarkowsky ne coutaient pas enormememt car les gens acceptes de tourner pour lui meme si ce n etais pas rentable et en plus ils etaient russes, mais le budget etait quand meme en centaine de milliers de dollars (minima du au cout technique).
et sur ca la technologie n est pas bonne car des lynch ou des van sant ne sont pas a la hauteur de LEUR maitre. y a meme du chemin.
Réponse avec citation
  #14  
non lus 11/12/2013, 18h57
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
 
Messages: 572
3525 Photiz - Faire un don
Il n'y a pas longtemps j'ai lu une interview concernant le jury d'un concours international de photo ou l'un d'entre eux disait qu'ils recevaient beaucoup plus de photos qu'avant mais qu'ils n'y en a pas plus de photos intéressantes pour autant . La photo et le cinéma deviennent accessibles et c'est tant mieux. Il ne faut pas oublier qu'il n'y a pas très longtemps les écoles de ciné et de photo étaient toutes privées, et très peu pouvaient se les offrir. Après c'est vrai qu'il y a un risque de nivellement par le bas mais c'est à nous de faire les démarches pour nous améliorer..et c'est quelques chose que l'on retrouve dans tous les métiers..Combien de bricoleurs du Dimanche pensent faire aussi bien qu'un carreleur ou qu'un électricien professionnel ? Combien de personnes qui viennent d'avoir leur permis de conduire se prennent pour des cascadeurs ? Et qui parce qu'il sait se servir de Word pense pouvoir se passer d'une secrétaire ?
Réponse avec citation
VirusPhoto » Forum » Discussions sur la photo » Le café VirusPhoto

Réponse

Discussion précédente / suivante dans cette rubrique :
« Après la photographie | conseil bagues allonge »

Non-lu Non-lu  
Bloguer ceci Outils de la discussion Rechercher dans la discussion Noter la discussion

Outils de la discussion Rechercher dans la discussion
Rechercher dans la discussion:

Recherche avancée
Noter la discussion
Noter la discussion:

 


LinkBacks Enabled by vBSEO © 2011, Crawlability, Inc.
Powered by vBulletin® Version 3.8.2 - Copyright ©2000 - 2013, Jelsoft Enterprises Ltd.
2006 - 2017 © ® VirusPhoto. Tous droits réservés.