VirusPhoto, apprendre la photo ensemble

VirusPhoto, apprendre la photo ensemble (http://www.virusphoto.com/forum-photo.php)
-   Le café VirusPhoto (http://www.virusphoto.com/le-cafe-virusphoto/)
-   -   En vrac (réflexions sur la photographie) (http://www.virusphoto.com/274893-en-vrac-reflexions-sur-la-photographie.html)

Ernst 30/10/2013 08h25

Supprimé
 
Supprimé

patrick.b64 30/10/2013 08h55

Malheureusement la réalité dépasse souvent la fiction, et c’est dans des épreuves comme celle-ci que certaine de ces personnes développent une force de caractère qui leur permettent de s’accepter et de s’en sortir. Mais beaucoup n’y arrive pas…

zygomatique 30/10/2013 09h14

c'est une réflexion qui a tout son intérêt.

Effectivement, entre des gens qui doivent s'accepter défiguré sans autre choix et d'autres qui vont jouer une mise en scène pour se défigurer il y a un océan.

Je pense qu'il ne s'agit pas de la même démarche.

Je suis en réflexion sur un travail personnel sur les handicaps lourds. Mais je ne suis pas dérangé par le fait qu'on puisse demain faire une série de photo de personnalité qui se mettent en position similaire.

Il s'agit d'une démarche artistique... ce qui serais intéressant c'est de connaitre l'avis de personne défigurés qui découvrent ces clichés. Seront elles amusées ou choquées ? Pas facile à savoir.
Un handicapé qui va voir "intouchable" au ciné va passer un bon moment (c'est une affirmation !). Néanmoins les handicapés lourd n'ont pas tous une baraque de folie dans le 16eme avec une Maserati dans le garage.

Je pense qu'il appartient à chacun selon son niveau de faire la part des choses entre une démarche artistique et créative, et une démarche journalistique et sociale.

Luke SF 30/10/2013 09h53

Je t'avoue que j'aurai beaucoup de mal a voir une expo comme celle présentée dans le docu video ...

Pour le coup, c'est difficile d'opposer les deux types de séries, entre celle qui présente des personnes réellement affectées par un handicap, et celles qui jouent à se déformer, à grand renfort de skotch et cie. Les objectifs ne sont pas les mêmes, les personnes concernées non plus, c'est comme comparé un couple de parents, et deux gosses qui jouent au papa et a la maman, on ne joue pas dans la même cour .

J’espère quand même que n'importe qui peut saisir la différence entre les deux types de clichés ... Si quelqu'un n'en est pas capable, je ne vois pas trop comment lui expliquer, il faudrait pour ca lui enseigner les sens d'Art, Commerce, Reportage, et Publicité. Tout un programme.

Arden 30/10/2013 10h23

Mais c'est la même chose :

dans ces photos de visages déformés se pose la question de la beauté : il y a une manœuvre pour esthétiser la laideur , et c’est justement la démarche de toutes les photos un peu « naturalistes » , -moi je dirais « misérabilistes » - qu’on trouve sur ce forum .

C’est moins le thème du handicap qui se retrouve dans le dernier lien que le jeu sur les limites : comment montrer de belle façon de la laideur , et là, on va admirer la démarche, on va pudiquement parler de l’humanité qu’ils y a derrière ses visages abimés…en réalité, c’est encore et surtout une forme de voyeurisme qui joue sur l’excitation :
c’est la jubilation de la grimace : transformer son apparence volontairement , ne plus se reconnaître un moment, et ouf , reprendre ses traits habituels …

La laideur fascine, c’est admis dans le monde de l’art depuis longtemps, mais moi je dirais plus simplement que même la mocheté , mais pas pour les memes raisons : souvent , en voyant certaines photos postées ici, je remarque l’intention qui se résume un peu à « regardez comme c’est moche, et moi, parce que je vois que c’est moche , je suis donc dans le regard critique, je suis au-dessus de cela… » et qui demande aux autres virusiens la complicité dans cette supériorité.

Luke SF 30/10/2013 10h34

Et tu n'as pas pensé que, peut etre, pour ces gens ont accepté d être pris en photo, c était un moyen de se soigner ? Se montrer au monde tel qu'on est n'est pas évident pour tout le monde, même en bonne santé, alors quand ce qui faisait une partie de ton identité est perdu, c'est encore plus difficile. Surtout dans un contexte ou l'apparence joue un rôle primordial dans nos relations avec les autres.

Alors le photographe, c'est pas Mere Theresa avec un appareil photo, on est d'accord, mais il n'est pas non plus un être assoiffé de succès qui va profiter sans remord de la faiblesse de personnes handicapées. Parce que qu' a ce tarif la, un reporter de guerre est un marchand de mort a sa facon, en exposant au monde la misère et la détresse de ceux qui se prennent une balle ou qui perdent leur maison, et en en vivant.

Ton point de vue fait un peu conspirationniste sur les bords d’après moi ...

Arden 30/10/2013 11h11

Oh non, moi je pense que tout le monde est gentil …..


Et je n’ai jamais critiqué la démarche de ce documentariste, si ces séries peuvent aider ces personnes , même un tout petit peu, j’en serai vraiment contente pour eux…


Ce qui m’intéressait, c’était la coincidence des démarches : on joue à se déformer avec du scotch, ou bien on est ainsi suite à une maladie , ce n’est pas important au fond, ce qui est à interroger c’est la manœuvre qui consiste à rendre regardable quelque chose qui en même temps provoque la surprise ou le dégoût. Et à la partager.

Luke SF 30/10/2013 14h58

D'un autre côté, t'as deja essayer d'enseigner le respect et l'acceptation des différences à quelqu'un de buté sans passer par un chemin détourné ? C'est le but de l'art à la base, exprimer une idée et la transcender, pour enseigner quelque chose à ceux à qui est destiné une oeuvre.

Va prendre quelqu'un dans la rue, et lui coller de but en blanc des portraits de gueules cassées. T'auras de tout : des indignés, des gerbeux, des stoïques, des imbéciles ... Et combien auront tiré une leçon de ca ? A part la jeune fille sensible que tu auras traumatisé pour le restant de sa vie - et qui va se pouponner pour essayer de ne pas avr la même tête ;) - personne ne gardera longtemps en tête ce que tu as montré.

Avec le côté artistique en plus, on arrive à un autre résultat. Déjà, les gens viennent sur base du volontariat, de la curiosité - malsaine ou non - et vont s’imprégner de ce qu'ils vont regarder. Ca va les marquer de manière moins brutale certainement, et plus durable. Une idée qui persiste finit par donner quelque chose de concret, avec le temps. Ici, on parle d'acceptation des différences, du handicap. Le genre tres dérangeant, qui perso me met tres mal à l'aise. Mais c'est tout, j'en fais pas un rejet, parce que j'ai été éduqué dans ce sens, avec des actions similaires à celle la - mais dans la vraie vie, pas au travers de photos, c'est d'autant plus marquant.

zygomatique 30/10/2013 15h10

pour ce qui est des gueules cassées, je considère cela comme un témoignage du passé.

Par contre la version retouche numérique est effectivement borderline. Du moins si l'on considère que ce sont les dites gueules cassées qui en sont l'inspiration. Après il faut peut être se dire que c'est avant tout la performance de l'infographiste qui est mise en avant.
visiblement le travail de Ashkan Honarvar est un travail sur plusieurs années et toutes ses oeuvres semble cohérentes entre elles. Il y a peut etre une démarche sans doute dénonciatrice dans son travail. Une de ses collections s'appelle "Finding Hitler". cela n'en fait pas un Nazi.

Je ne suis vraiment pas fan de ses photos qui mettent mal à l'aise. Le message ne me semble pas évident. Il y en a dont c'est la spécialité même ici sur VP (je ne sais plus qui avait posté ce fond d'évier avec une lame de rasoir et des gouttes de sang...). Je n'aime pas forcement (même si j'aime bien Dexter) mais je reconnais qu'il y a du travail et une vraie recherche personnelle. Pour moi c'est facile, je photographie le bonheur des gens. Mais certains passionnés cherche à interpréter... je ne sais pas moi... Leurs fantasmes ? Leurs peurs... que sais je ?

Luke SF 01/11/2013 11h44

C'est dégueulasse !

zygomatique 04/11/2013 14h40

Trop de photos tuent la photo ?

Cver1 04/11/2013 19h04

Je ne vois vraiment pas où veut en venir ce sujet.:confused:

Luke SF 04/11/2013 20h41

Si j'ai bien suivit - Ernst, corrige moi si je me trompe - il s'agit ici de mettre en évidence le rapport à l'image qui a été bouleversé avec l'arrivée d'internet.

La où une série aurait auparavant été éditée, et savourée par les intéressés du genre, aujourd'hui elle est survolée par la majorité.

A travail égal, on a une manière de regarder et analyser radicalement différente à cause d'un média différent - et donc d'habitudes latentes quasi opposées.

Wasp 04/11/2013 22h39

Bjr,

Très peu de choses différencient le décoratif, le publicitaire et l'art : des sujets qui intéressent, la technique qui est irréprochable, des moyens médiatiques souvent communs ; pourtant, il va y avoir des photos sur lesquelles on va s'arrêter et qui vont nous émouvoir parce qu'elles vont faire vibrer des zones sensibles de notre être ; elles vont nous parler. On s'en souviendra.
Tout ça, même au milieu de milliers d'images que l'on zap à grands coups de clics...
C'est sans doute ça l'art et c'est réconfortant que l'on puisse en trouver beaucoup au milieu de la fange.

Lubbock 04/11/2013 22h55

Citation:

Posté par Luke SF (Message 2596772)
Si j'ai bien suivit - Ernst, corrige moi si je me trompe - il s'agit ici de mettre en évidence le rapport à l'image qui a été bouleversé avec l'arrivée d'internet.

La où une série aurait auparavant été éditée, et savourée par les intéressés du genre, aujourd'hui elle est survolée par la majorité.

A travail égal, on a une manière de regarder et analyser radicalement différente à cause d'un média différent - et donc d'habitudes latentes quasi opposées.


+1 par rapport à ton approche, je rajouterai, pour compléter qu'en amont de la photo, la toile est un énorme support pour partager des techniques, des approches, un style, un traitement, une expérience,...

Tout le monde s’exhibe et chacun se nourrit de l'autre, ou essai, ou améliore, et puis repartage,...

Quel accélérateur... et à l'arrivé, un sentiment de noyade dans ce trop plein, mais dire "c'était mieux avant", pour faire un raccourci à ton message Ernst, fais gaffe, ça peut faire vieux con, mais comme tu n'as pas partagé ton âge sur ton profil, je ne mettrais pas ton âge en doute ;)


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 20h04.

Editeur : VirusPhoto SRL. Plateforme : Jelsoft Enterprises Ltd.


LinkBacks Enabled by vBSEO © 2011, Crawlability, Inc.