.
virusphoto virusphoto

Identifiant

Mot de passe

Derniers messages Messages du jour Sujets sans réponse S'inscrire

Rejoignez-nous !

VirusPhoto » Forum » Discussions sur la photo » Le café VirusPhoto

Noter la discussion : [Débat] Y a-t-il une corrélation entre la polyvalence et le range ?

Aller au premier non-lu
  #1  
non lus 20/10/2013, 23h02
Avatar de boba
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: 5DII, 16-35, 24-105, 70-200 2.8 IS II, 85 1.2, 35 1.4
 
Messages: 5 690
29830 Photiz - Faire un don

[Débat] Y a-t-il une corrélation entre la polyvalence et le range ?


Salut à tous,

On discutait dans une autre sujet de l'utilisation de différents objectifs, du transtandard 18-xxx à la focale fixe.
Indépendamment de la qualité de ces objectifs, le transtandard est vendu comme étant un objectif à tout faire, sous entendu polyvalent, parfaitement adapté à un voyage par exemple. Et qu'au contraire, il me semble que la focale fixe est considérée comme étant plus restrictive, plus experte, moins adaptée à une utilisation polyvalente (on dit qu'on ne peut pas faire avec un 35 à la fois du paysage et du sport, qu'on peut louper certaines photos sur l'instant parce que pas la bonne focale, qu'il faut être un expert pour la maitriser, etc.).

Je ne suis pas d'accord avec tout ça.

Mais vous qu'en pensez vous ? Y a-t-il une corrélation entre la focale ou le range d'un objectif et sa capacité à être polyvalent ?
Réponse avec citation

Pour participer aux discussions et avoir accès à tous les outils
proposés sur VirusPhoto, inscrivez-vous en quelques secondes : cliquez ici.

Outils de la discussion Chercher dans ce sujet
Rechercher dans la discussion:

Recherche avancée

Noter la discussion
Evaluez cette discussion :
  #2  
non lus 20/10/2013, 23h12
Avatar de Gérémy
Membre
Ma pratique de la photo: Je débute
Matériel: D7100 tamron 17-50 2.8 VCII Nikon 50mm 1.8
 
Messages: 67
435 Photiz - Faire un don
je pense que c'est surtout une question d'habitude j'ai un ami qui ne travaille qu'avec un 50mm depuis 25 ans ... pour lui c'est instinctif et il connait par coeur son cadre, je veux dire par la qu'il il voit le décor et il sait "immédiatement" ce qu'il aura sur sa photo, il se déplace et se positionne pour que ça marche. Pour un débutant c'est différent, il ne connait pas ses propres automatismes du coup un objectif à range peut lui permettre de choisir sa focale de prédilection. Et le jour ou il se rendra compte que 80% de ses photos sont faites à 35 ou à 50mm il se tournera naturellement sur ce type d'objo ...
A force de photographier je me suis rendu compte que je ne bossais quasiment qu'autour de 50 et de 90-100mm du coup je compte remplacer un 70-200 à ouverture variable par un 90 ou un 105... mais si je n'avais pas eu de focale variable j'aurais peut-être opté pour un 35mm qui m'aurait contrait à me rapprocher de mes sujets ...
Tout est une question d'habitude et de manière de travailler!
Réponse avec citation
  #3  
non lus 21/10/2013, 00h27
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
Matériel: Canon EOS 600D / EFS 10-22 / EF 24-105 F4 L - Fujifilm X20
 
Messages: 370
2765 Photiz - Faire un don
Bonsoir,
A l'instant présent, mon avis est que oui, il y a une corrélation entre polyvalence et range. J'ai fonctionné depuis deux ans avec un 24-105 et un 10-22. Je fais beaucoup de paysage, un peu de portrait, un peu de proxý, un peu de tout le reste. J'ai clairement un biais grand-angle, confirmé par les stats. J'ai également tendance à utiliser mes zooms majoritairement (60%) aux deux focales extrêmes, au détriment des focales intermédiaires. je viens tout juste de compléter mon matériel par un 50mm F1.4 et l'ai essayé ce week-end, sans me servir volontairement des autres objectifs, histoire de voir ce qu'il permet de faire. L'objectif m'ouvre des perspectives nouvelles (le Bokeh, un travail plus ambitieux de la PDC grâce à la grande ouverture, ...), mais je me suis senti très contraint au niveau du cadrage l'angle étant très resserré sur APSC. Je le perçois vraiment comme un objectif de portrait, donc spécialisé, et son usage rééquilibrera certainement quelque peu mes habitudes. Mais clairement je n'envisage pas à ce stade de pouvoir me passer de la flexibilité autorisée par les zooms, en particulier pour les paysages, en randonnée.
Pour la photo de tous les jours, le range 28-105 (en équivalent 24x34) de mon X20 est idéal.
Pour ma pratique, l'utilisation exclusive de fixes serait trop contraignante et m'obligerait à de nombreux changements d'objectifs. Quand je photographie un paysage, j'aime bien cadrer large d'abord, puis me concentrer sur certains détails avec des focales plus longues. En paysage, la précision du cadrage est très importante, car il y a toujours un détail à intégrer ou à exclure. Pour cela zoomer uniquement "avec ses pieds" peut se révéler très contraignant voire parfois impossible. Mais je n'exclue pas d'évoluer.
Réponse avec citation
  #4  
non lus 21/10/2013, 08h27
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
Matériel: M7/M8 + 28/2.8 + 50/2, 40D + 17-50/2.8 + 70-200/4
 
Messages: 2 823
16680 Photiz - Faire un don
C'est une question intéressante.
Pour moi, la polyvalence est surtout une question de focales, pas de type d'objectif.
On peut en effet arriver à faire "un peu de tout" de, disons, 28 à 75-80 mm. Certes, le paysage au 80 mm est limité et le portrait au 28 mm demande quelques précautions mais ça se fait.
Du coup, tout objectif couvrant une ou plusieurs de ces focales sera pour moi assez polyvalent.

Ainsi, un 35 mm fixe est bien plus polyvalent qu'un 75-300 ! Mais moins qu'un 17-50.
Réponse avec citation
  #5  
non lus 21/10/2013, 09h00
Avatar de myrddin13
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: voir signature & +Flash SB800+SB24+transmetteurs radio TTL
 
Messages: 8 420
51625 Photiz - Faire un don
bonjour,
Dans le choix d'un objectif le range n'est pas le seul critère !
Oui la plage focale a de l'importance pour aborder un domaine photo particulier, c'est d'ailleurs la raison des reflex avec leurs objectifs interchangeables, mais il faut y joindre aussi la luminosité de l'optique !
Car à quoi sert d'avoir un 18-250mm f:3.5-f:6.3 plage polyvalente mais inutilisable dès que les conditions de lumières sont défavorables (temps couvert ou en intérieur). Puis-je rappeler que l'utilisation d'un AF (et encore à l'aide du collimateur central ) à f:5.6 est délicate (sans assistance).
De même avec l'usage du fameux 50mm f:1.8 tant de fois cité (mais l'argument du prix n'est-il pas déterminant) avec un boitier APS-C qui le "transforme" en un 82mm f:1.8 donnera des limites d'usages parfois inacceptables (portraits trop serrés, membres coupés car pas assez de recul pour un cadrage plain-pied arrivé dernièrement bloqué entre barrière et foule).
Depuis les progrès évident des zooms, mon choix en objectif c'est fait pour des zooms qui permettent des variations de cadrage sans bouger et lumineux f:2.8 pour se libérer des contraintes d'éclairage le plus possible.
Rappelons également que dans l'usage de téléobjectifs longs , un vitesse importante est nécessaire (1/focale) afin d'éviter le flou de bougé.
Conclusion : il est préférable d'avoir à sa disposition plusieurs objectifs dans sa panoplie (3 est raisonnable) zoom lumineux de préférence, plutôt que ces zooms polyvalents qui font tous soit disant mais médiocrement.
cordialement
myrddin13
Réponse avec citation
  #6  
non lus 21/10/2013, 11h21
Avatar de Tchi
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
Matériel: X-PRO 1, X100, M6
 
Messages: 2 780
15622 Photiz - Faire un don
Citation:
Posté par boba Voir le message
Salut à tous,

On discutait dans une autre sujet de l'utilisation de différents objectifs, du transtandard 18-xxx à la focale fixe.
Indépendamment de la qualité de ces objectifs, le transtandard est vendu comme étant un objectif à tout faire, sous entendu polyvalent, parfaitement adapté à un voyage par exemple. Et qu'au contraire, il me semble que la focale fixe est considérée comme étant plus restrictive, plus experte, moins adaptée à une utilisation polyvalente (on dit qu'on ne peut pas faire avec un 35 à la fois du paysage et du sport, qu'on peut louper certaines photos sur l'instant parce que pas la bonne focale, qu'il faut être un expert pour la maitriser, etc.).

Je ne suis pas d'accord avec tout ça.

Mais vous qu'en pensez vous ? Y a-t-il une corrélation entre la focale ou le range d'un objectif et sa capacité à être polyvalent ?

On en parlait surtout dans le cadre du voyage, et pour moi ça amène une autre problématique. La personne (désolé j'ai plus le pseudo en tête) argumentait sur le fait qu'avec son 18-270 il avait fait 8000 photos lors de son voyage aux US et que quasi aucune n'était flou...

Et là je m'interroge.... 8000 photos sur un séjour de ... 2, 3 voir 4 semaines? On est à plus de 280 photos / jour (sur une base de 4 semaines de voyage) et 570 photos sur une base de 2 semaines... Ca fait juste 23 photos / heure et donc ... 1 photo toute les 3 minutes!... En fait on passe plus de temps l'oeil dans le viseur qu'à apprécier ce que l'on voit "en vrai?". Et est-ce qu'une photo est bonne "juste" parce qu'elle n'est pas flou. Pour ma part non...

Et pour répondre à la question principale, j'ai fait le choix de bosser avec 3 optiques fixes (équivalent 27mm, 50mm et 90mm, les 27 et 50 vont changer respectivement pour un 21 et un 35) en sachant pertinemment qu'avec ces 3 optiques, je ne couvrirais pas tous mes besoins éventuels. Et alors? J'ai aussi pris le parti de ne plus vouloir tout photographier et juste d'apprécier ce que je vois, de passer plus de temps à discuter avec les gens plutôt que de les "sniper" au 200mm planqué derrière un mur...

Bref une autre vision de la photographie je pense
Réponse avec citation
  #7  
non lus 21/10/2013, 11h29
Avatar de zygomatique
Membre
Ma pratique de la photo: La photo est mon métier
Matériel: EOS full frame
 
Messages: 1 633
9230 Photiz - Faire un don
drole de question.

disons qu'entre un 35mm 1.8 et un 18-35 1.8 (chez sigma) je partirais sans hésiter vers un 18-35 meme si on est loin d'un range type 18-250 au moins on à la possibilité de zoomer.

Car à ouverture équivalente le range d'un objectif à focale variable reste un confort appréciable.

MAIS, il n'y a à l'heure actuelle qu'un objectif qui à réussi a s'aligner sur les grandes ouvertures (et encore... on parle de 1.8, pas de 1.2) des focale fixes.

Les transtandards (je ne vais rien apprendre à personnes) ont au mieux des ouvertures constantes à 2.8 quand ce ne sont pas des ouvertures glissantes de 3.5 à 5.6 !
Les focales fixes sont donc plus lumineuses.
C'est selon moi ce qui fait qu'on peut hésiter entre focale fixe ou transtandard.

Un range élevé à effectivement un intérêt dans le sens ou il permet de modifier facilement son cadrage sans vraiment bouger. Mais la luminosité reste selon moi un critère déterminant dans le choix d'un objectif.

Lors de mariage je travailles dans des conditions lumineuses un peu scabreuses (église... Soirée...)
La lumière devient un élément essentiel. Mais la possibilité de prendre un sujet éloigné comme un sujet proche reste aussi un élément à prendre en compte lors d'un reportage.

Pour vous dire à quel point il m'est compliqué de vous donner un avis tranché, lors des mariage j'ai deux boîtiers sur moi
sur lesquels sont vissés 90% du temps les même objectifs.
le 35 1.4
et le 70-200 2.8 IS de Canon

Outre le fait qu'il s'agisse là de deux objectifs ayant une grande qualité optique, l’intérêt pour moi est d'avoir le range idéal du 70-200 qui me permet de saisir un élément + ou - éloigné. et d'avoir un 35mm qui me permet d’être dans l'action.

On dis qu'il n'y a pas meilleur école que de travailler en focale fixe. cela apprends à bouger, impose d'aller chercher son cadrage. Je suis assez de cet avis. Maintenant si un 24-200 avec une ouverture à 1.4 fait son apparition, je vais pas réfléchir longtemps !
Réponse avec citation
  #8  
non lus 21/10/2013, 11h53
Avatar de Sylvain.F
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: On s'en fiche
 
Messages: 489
3335 Photiz - Faire un don
Chacun son truc.

Il parait qu'on peut à peu près tout faire avec un zoom. Mouais, disons qu'il faut aussi voir le résultat qu'on compte y donner. Les limites ne sont pas les mêmes, dès qu'on rentre dans quelque chose de plus technique, compliqué, ou en condition difficile, la plupart des "zooms" deviennent très faibles. Après il faut savoir de quoi l'on parle, on ne compare pas un 18-200, 24-105, et 70-200.

Pour moi la polyvalence c'est d'avoir toutes les focales fixes dans le sac
Ou plus sérieusement, c'est une question d'expérience. Même s'il est difficile de parer à tous les imprévus, un photographe expérimenté SAIT ce sont il aura besoin pour telle ou telle sortie. Un débutant sera plus à l'aise avec un zoom non pas pour parer à toutes les situations (le zoom ne pare pas à toutes les situations, à moins de trouver un 18-300 f/1.4 tropicalisé avec AF de compet), mais pour palier son manque de discernement quand à ses besoins réels. L'anticipation est quelque chose de délicat.

Pour donner un exemple, lorsque je débutais, je sortais toujours avec une bardée de zooms: 11-16, 17-55, 100-400 etc... plus un objectif macro. Non pas pour palier à toutes les situations, mais parce que j'étais incapable de faire un choix réel avec discernement.

Maintenant je sors rarement plus de 2 objectifs, en général des fixes, parfois des zooms s'ils rentrent dans mon utilisation du moment (exemple du 100-400 en animalier, voir sport). Je suis 90% du temps avec un 35mm f1.4 et un 100mm f/2.8. Je sais maintenant que j'ai rarement besoin de descendre en dessous de 35mm même en paysage. Et si la situation se présente, j'ai suffisamment de technique et d'expérience pour me faire un pano avec plusieurs clichés au 35, sans me poser de question et sans tomber dans les divers pièges qui font rater ce type de compo (balance des blancs, AF, chevauchement suffisant, mode manuel, vignetage si mal réglé etc...).

Pour moi toutes ces histoires de polyvalence sont une simple question d'expérience, et cette expérience évolue différemment en fonction de chacun. A titre personnel une focale fixe à très grande ouverture me donne plus de polyvalence qu'un zoom. Ce n'étais pas le cas à mes débuts. Il y a aussi une question de fiabilité: le zoom est généralement plus fragile, et plus sujet aux pannes surtout avec un IS.

Mais cela va probablement évoluer, la technique fait que les derniers zooms rattrapent petit à petit les focales fixes sur tous les plans. Je regrette juste un peu que l'on ne cherche pas à améliorer les focales fixes.
Réponse avec citation
  #9  
non lus 21/10/2013, 13h17
Membre
Ma pratique de la photo: La photo est mon métier
 
Messages: 278
1650 Photiz - Faire un don
C'est vrai que c'est plus difficile avec une focale fixe mais pas impossible.
Apres il y a l'habitude aussi. Pendant presque 2 ans j'ai uniquement travailler avec un 5DII et l'EF 24-105 F4L IS et bein je regardais meme plus dans le viseur des fois. Je savais ou etait le cadre. Mais plus tard ça ma posé problème quand j'ai eu d'autre boitier (aps-c) et d'autre optique. C'etait plus le meme cadre
Réponse avec citation
  #10  
non lus 21/10/2013, 13h30
Avatar de boba
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: 5DII, 16-35, 24-105, 70-200 2.8 IS II, 85 1.2, 35 1.4
 
Messages: 5 690
29830 Photiz - Faire un don
Merci à vous pour vos réponses.
Je vous file mon point de vue en début d'aprem
Réponse avec citation
  #11  
non lus 21/10/2013, 13h43
Avatar de 911
911 911 est déconnecté
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
Matériel: Trop et souvent pas assez
 
Messages: 3 352
25070 Photiz - Faire un don
Regardez les longueurs focales dans les exifs de vos photos , faites en la moyenne , et vous aurez l'objectif qui correspond le mieux à votre style .
Passez en focale fixe avec l'objectif trouvé dans votre calcul , et là , vous serrez surpris de constater que tout le reste n'était que pour encombrer votre besace , en volume , mais surtout en poids .

Vous pouvez tenter l'expérience , en bloquant votre zoom à l'aide d'un ruban adhésif , en l'ayant au paravent placé sur la focale de vos rêves .!!!!!!!
Réponse avec citation
  #12  
non lus 21/10/2013, 14h20
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: D3s + cailloux
 
Messages: 145
485 Photiz - Faire un don
Personnelement je pense qu'il faut trouver le matériel qui nous convient à nous.
J'ai un vrai faible pour les focales fixes mais j'ai également des zooms qui sortent moins régulièrement.
En revanche je ne saurai que faire d'un 600 mm. Il faut vraiment cibler son utilisation et du coup ses besoins.
Ma triplette 28 - 50 - 85 (1.8 seulement, mon banquier a refusé l'hypothèque de la maison pour passer à la gamme 24-50-85 1.4) me permet de faire 95% des photos que je désire faire.
Néanmoins hier j'avais un baptême à couvrir et j'étais bien hereux d'avoir mon 24-120 et mon flash (beurk que je déteste la photo au flash) pour l'église. En revanche l'après midi s'est passée en compagnie de mon 50mm....
Je pense que la polyvalence est l'amie de la fainéantise. Je pense beaucoup plus mes cadrages avec une focale fixe qu'avec un zoom, je marche beaucoup plus aussi .
Réponse avec citation
  #13  
non lus 21/10/2013, 14h45
Avatar de boba
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: 5DII, 16-35, 24-105, 70-200 2.8 IS II, 85 1.2, 35 1.4
 
Messages: 5 690
29830 Photiz - Faire un don
Citation:
Posté par myrddin13 Voir le message
De même avec l'usage du fameux 50mm f:1.8 tant de fois cité (mais l'argument du prix n'est-il pas déterminant) avec un boitier APS-C qui le "transforme" en un 82mm f:1.8 donnera des limites d'usages parfois inacceptables (portraits trop serrés, membres coupés car pas assez de recul pour un cadrage plain-pied arrivé dernièrement bloqué entre barrière et foule).

Salut Myrddin,
Me vient alors une question : la focale dans ces conditions étant limitantes, elle va guider (ou restreindre) la prise de vue, au lieu que ce soit le photographe qui guide le matériel (choisisse la focale qu'il désire). Pour autant, n'est-il pas possible de réaliser la photo même si elle n'est pas faite de manière traditionnelle ? Est-ce que les règles, qui parfois deviennent carrément des stéréotypes (sous entendu pour du sport il faudrait toujours un télé, pour du paysage toujours un GA) ne nuisent pas à la créativité et à l'originalité ? Merci de ton passage.

Citation:
Posté par Tchi
On en parlait surtout dans le cadre du voyage, et pour moi ça amène une autre problématique. La personne (désolé j'ai plus le pseudo en tête) argumentait sur le fait qu'avec son 18-270 il avait fait 8000 photos lors de son voyage aux US et que quasi aucune n'était flou...

Salut Tchi,
Oui c'est vrai, mais je trouvais intéressant d'élargir le débat sans forcément citer ou pointer quelqu'un du doigt (d'ailleurs il y a avait une logique dans son argumentation). Merci de ton avis

Citation:
Posté par zygomatique
On dis qu'il n'y a pas meilleur école que de travailler en focale fixe. cela apprends à bouger, impose d'aller chercher son cadrage. Je suis assez de cet avis. Maintenant si un 24-200 avec une ouverture à 1.4 fait son apparition, je vais pas réfléchir longtemps !

Salut Zygo,
Uep, je pense aussi. Mais étant donné que tu considères qu'une focale fixe constitue la meilleure école, le transtandard que tu cites ne serait-il pas au final nuisible à ta créativité ? Merci à toi !
Réponse avec citation
  #14  
non lus 21/10/2013, 15h00
Avatar de Seiche
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
Matériel: 5D2
 
Messages: 1 748
9660 Photiz - Faire un don
(je recommence car j’ai perdu une bonne partie de ce que j’avais écrit.

A mon sens la polyvalence, ce n’est pas de choisir entre des focales fixes et des zoom.
C’est les 2, mais pas pour les mêmes besoins ou contraintes.

Je privilégie les focales fixes quand je connais à l’avance les conditions de prise de vue. Je visse la focale fixe qui convient, et fais délibérément un choix a priori. C’est très rare que je m’encombre d’autres objectifs.
Par exemple, je sors avec le 135mm pour du portrait extérieur.
A la maison, j’ai le 50mm sur le boitier.

Quand je ne sais pas a priori ce que je vais shooter (sujet, distance, mobilité…) je privilégie le zoom.
Et pareil, je ne prends pas d’autre objectif sur moi.

J’essaye de m’encombrer le moins possible, le boitier + l’objectif suffisent. Et j’ai de plus en plus en horreur d’avoir à visser/devisser des objectifs toutes les 5 minutes.

En mode « studio », j’utilise une focale fixe.

Une exception dans mon cas, je n’ai pas de grand angle en focale fixe, j’utilise donc le zoom 24-70 pour les besoins grand angle.
Je ne me suis pas équipé de cette focale fixe pour le moment, car ça représente peu de photos pour moi. Idem pour le téléobjectif.

Pour moi, la polyvalence idéale serait d’avoir la focale fixe adaptée à la prise de vue(dans la gamme FE, 18mm, 35mm, 50mm, 85mm, 135mm, 200mm, 500mm), sans avoir à transporter les objectifs, ni les visser/démonter. Je ne parle pas du coût, bien sûr.
Mais ça n’existe pas.

Pour résumé,
Les focales fixes pour la luminosité, la qualité optique et le parti pris.
Les zoom pour la flexibilité (et non la polyvalence).

L’alternance des 2 m’amène la polyvalence.
Voilà pour mes 50 cents.
Réponse avec citation
  #15  
non lus 21/10/2013, 15h09
Avatar de Lita_Rulez
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique occasionnelle
 
Messages: 669
4545 Photiz - Faire un don
Citation:
Posté par boba Voir le message
Salut à tous,

On discutait dans une autre sujet de l'utilisation de différents objectifs, du transtandard 18-xxx à la focale fixe.

Indépendamment de la qualité de ces objectifs,

[...]

Mais vous qu'en pensez vous ? Y a-t-il une corrélation entre la focale ou le range d'un objectif et sa capacité à être polyvalent ?



Si on parle indépendamment de la qualité des objectifs, alors je ne vois pas comment on pourrait nier que le transtandard est plus polyvalent que la focale fixe.

Comment est-ce que tu expliques qu'avec un 35mm tu peux prendre les mêmes photos qu'avec un 18-200 ? Tu cours pour reculer de 10m pour faire un équivlaent 18mm ou tu crop comme un porc après avoir pris ta photo au 35 pour retrouver la zone que tu aurais cadrée en gros plan au 200mm ?
Même en supposant que ce soit faisable, en reculant (même très très vite) tu rates la photo, l'instant, et en prenant large au 35 pour croper un équivalent 200, bon courage pour la mise au point sur l'oeil ou le ballon.

Bref, oui, il y a des photos que tu vas louper parce que tu n'auras pas la bonne focale.


Je veux bien admettre que l'on puisse choisir de faire du "tout 35" ou du "tout 50" ou du "tout 105", et qu'en connaissant son matos, en ayant son style, ses habitudes, on ne se sente pas limité parce que l'on sait ce qu'on veut faire, et on sait qu'on peut le faire avec ce que l'on a.

Mais choisir de ne pas faire la photo du joueur en gros plan, et ne pas pouvoir faire la photo du joueur en gros plan, ce n'est pas la même chose.

Donc dans l'absolu, encore une fois en partant du principe que c'est du "indépendamment de la qualité des objectifs", il me semble évident qu'un zoom offre plus de possibilité, et plus immédiatement qu'une focale fixe.


Ceci étant dit, et comme l'ont souligné de nombreux intervenant, il est difficile de parler focale uniquement en faisant abstraction de tout le reste. Et c'est en prenant tout le reste en compte, justement, que l'on en vient à basculer plus facilement vers des focales fixes, ou des plages de zoom plus courtes à ouverture constante (sinon, vu la différence de coût, un Bigma et on n'en parle plus !)
Réponse avec citation
VirusPhoto » Forum » Discussions sur la photo » Le café VirusPhoto

Réponse

Discussion précédente / suivante dans cette rubrique :
« Nokia Lumia - 41 MP - C'est drôle ! | devenez critiques photos sur VP : proposition notation des photos. »

Non-lu Non-lu  
Bloguer ceci Outils de la discussion Rechercher dans la discussion Noter la discussion

Outils de la discussion Rechercher dans la discussion
Rechercher dans la discussion:

Recherche avancée
Noter la discussion
Noter la discussion:

 


LinkBacks Enabled by vBSEO © 2011, Crawlability, Inc.
Powered by vBulletin® Version 3.8.2 - Copyright ©2000 - 2013, Jelsoft Enterprises Ltd.
2006 - 2017 © ® VirusPhoto. Tous droits réservés.