.
virusphoto virusphoto

Identifiant

Mot de passe

Derniers messages Messages du jour Sujets sans réponse S'inscrire

Rejoignez-nous !

VirusPhoto » Forum » Le coin des professionnels » Les démarches professionnelles » Les démarches administratives

Aller au premier non-lu
  #1  
non lus 20/03/2013, 23h27
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: Canon 6D , 16-35 f2.8, 70-200 f4
 
Messages: 205
1640 Photiz - Faire un don
Question

Photographe occasionnel


Bonsoir,

Je suis actuellement étudiant et souhaiterais pouvoir me faire un peu d'argent de poche grâce à la photographie.

J'ai lu de nombreuses pages concernant les différents statut de photographes et le plus intéressant me semblait être le statut d'auto-entreprenneur puis qu'il ne coûte "rien".

Cependant je ne suis pas sur qu'il corresponde à l'activité que je souhaite exercer.
J'aimerais vendre des photographies "d'art", pouvoir proposer des séances de portrait, donner des cours débutants.
Cette activité est donc plutôt occasionnelle et n'engendrera que de très faibles revenus.

Le statut d'auto-entreprenneur est-il adapté?
Y a-t-il une meilleur solution.

J'espère que vous pourrez m'éclairer un peu.
Je vous remercie par avance.
Thibault.
Réponse avec citation

Pour participer aux discussions et avoir accès à tous les outils
proposés sur VirusPhoto, inscrivez-vous en quelques secondes : cliquez ici.

Outils de la discussion Chercher dans ce sujet
Rechercher dans la discussion:

Recherche avancée

Noter la discussion
Evaluez cette discussion :
  #2  
non lus 21/03/2013, 10h51
Avatar de zygomatique
Membre
Ma pratique de la photo: La photo est mon métier
Matériel: EOS full frame
 
Messages: 1 633
9230 Photiz - Faire un don
regarde la vidéo du moment de Sebastien Roignant... (sur la page d'acceuil de VP)
Il y parle tarification...
N'oublis pas que des photographes vivent de ce métier. Si tu veux gagner de l'argent avec la photographie pratique des tarifs qui ne dévalorise pas ton travail.
ne fais pas ça pour gagner 50 euros...
Le statut d'auto entrepreneur est pas mal si tu veux démarrer. mais réfléchis bien à l'impact de ta prestation !
Réponse avec citation
  #3  
non lus 21/03/2013, 11h20
Avatar de Factorie
Membre
Ma pratique de la photo: La photo est mon métier
Matériel: Canon EOS 5DMKII
 
Messages: 261
1400 Photiz - Faire un don
Un lien qui parle de la tarifications des prestations:
http://www.ps7.fr/2012/09/05/combien...s-prestations/
Réponse avec citation
  #4  
non lus 21/03/2013, 12h15
PBK PBK est déconnecté
Membre
Ma pratique de la photo: Aucune connaissance
 
Messages: 6 332
33595 Photiz - Faire un don
Citation:
Posté par thibault71 Voir le message
Bonsoir,

Je suis actuellement étudiant et souhaiterais pouvoir me faire un peu d'argent de poche grâce à la photographie.

J'ai lu de nombreuses pages concernant les différents statut de photographes et le plus intéressant me semblait être le statut d'auto-entreprenneur puis qu'il ne coûte "rien".

Cependant je ne suis pas sur qu'il corresponde à l'activité que je souhaite exercer.
J'aimerais vendre des photographies "d'art", pouvoir proposer des séances de portrait, donner des cours débutants.
Cette activité est donc plutôt occasionnelle et n'engendrera que de très faibles revenus.

Le statut d'auto-entreprenneur est-il adapté?
Y a-t-il une meilleur solution.

J'espère que vous pourrez m'éclairer un peu.
Je vous remercie par avance.
Thibault.


Comme dis avant attention photographe c est un métier y a déjà trop de "photographe" (je pense surtout a la niche mariage) qui ont cru que c etais un bon plan pour se faire du pognon alors qu il savent pas composé une image ou exposer correctement (et je parle pas des retouches des fois très douteuse). Si tu aime la photo, ne pas faire de tord a la profession devrai être une evidence.

Sinon pour tes souhait le statut d'auto-entrepeneur est le seul possible.

L auteur photographe tu devra justifié pour être affilié de 900 fois le smic horaire dans l année donc si c est une activité a coté (comme moi j ai pu être DJ lors de mes études), mais il te permet de faire du tirages d art et de la session de droit (impossible en auto entrepeneur)

le photographe artisans il faut justifier de plusieurs années de travail dans la photo et disposé d un local et lui peut faire de la prestation facturé.

L auto entrepeneur te permet de vendre tes images déjà imprimé sur support, et de facturer des prestation. Et c est la seule solution pour ceux qui ont une autre activité.
Réponse avec citation
  #5  
non lus 21/03/2013, 13h23
Avatar de Gawet
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: Nikon d7000 + jeunes et vieux cailloux
 
Messages: 550
3345 Photiz - Faire un don
Attention au statut auto-entrepreneur, il faut avoir conscience que ça n'est jamais aussi avantageux qu'en apparence avec l'état français ! Malgré le fait que l'on soit prélevé à la source, chiffre d'affaire -23,5% impôt compris par exemple, il y a tout de même un revers de médaille, car ces revenus sont malgré tout à reporter sur sa feuille d'imposition et les impôts en tiennent compte pour la tranche fiscale !! Ça s'appelle la double peine ... Sans parler des diverses allocations, logement, familiales qui vont également en tenir compte. Et puis il y a la taxe foncière des entreprises qui n'est pas compris dans les 23,5%, d'un montant variable selon son lieu d'exercice mais qui avoisine les 5 a 600 euros à régler en une fois ... Bref avec tout ça à prendre en compte il est préférable de savoir dans quoi on s'engage pour être sûre de la rentabilité de notre petit a côté. Ah oui, une autre chose importante, en auto entrepreneur tu n'es pas assujéti a la TVA donc en clair on ne récupère pas la TVA, si on doit donc faire sous-traiter ses tirages, nous allons payer de la TVA que nous ne récupérerons pas ...

Et s'il vous plaît ne généralisons pas... Tous les photographes auto-entrepreneur ne sont pas nécessairement des opportunistes du fric facile , certains le font par véritable passion et le monnayent dans le but de financer du matériel plus haut de gamme au fur et à mesure de leur apprentissage. Je pense sincèrement que les photographes pros ne souffrent pas de la comparaison et encore moins de la concurrence.

Dernière modification par Gawet 21/03/2013 à 13h37.
Réponse avec citation
  #6  
non lus 21/03/2013, 13h27
Avatar de SudPhoto
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique occasionnelle
 
Messages: 952
5910 Photiz - Faire un don
Citation:
Posté par PBK Voir le message
Comme dis avant attention photographe c est un métier y a déjà trop de "photographe" (je pense surtout a la niche mariage) qui ont cru que c etais un bon plan pour se faire du pognon alors qu il savent pas composé une image ou exposer correctement (et je parle pas des retouches des fois très douteuse). Si tu aime la photo, ne pas faire de tord a la profession devrai être une evidence.

Sinon pour tes souhait le statut d'auto-entrepeneur est le seul possible.

L auteur photographe tu devra justifié pour être affilié de 900 fois le smic horaire dans l année donc si c est une activité a coté (comme moi j ai pu être DJ lors de mes études), mais il te permet de faire du tirages d art et de la session de droit (impossible en auto entrepeneur)

le photographe artisans il faut justifier de plusieurs années de travail dans la photo et disposé d un local et lui peut faire de la prestation facturé.

L auto entrepeneur te permet de vendre tes images déjà imprimé sur support, et de facturer des prestation. Et c est la seule solution pour ceux qui ont une autre activité.

Bonjour,

sauf erreur de ma part, il me semble que tout le monde peut céder des droits ou vendre des tirages "d'art" de manière occasionnelle ... Si cela devient régulier... il faudra devenir auteur...

Pour le statut d'artisan, en photographie... nul besoin d'expérience... Il suffit de s'inscrire à la Chambre de Métiers dont tu dépend (Est dite artisanale toute entreprise qui exerce à titre principal ou accessoire une activité relevant du Répertoire des Métiers, qui se crée avec moins de dix salariés, et ce quelle que soit la forme juridique choisie. CF : http://www.cma13.fr/fiches-prestatio...cferm-623.html )

En revanche pour se prévaloir "Maître-Artisan" auprès de ses clients, six ans d'expérience professionnelle sont nécessaires.

Cordialement, Did.
Réponse avec citation
  #7  
non lus 21/03/2013, 13h40
PBK PBK est déconnecté
Membre
Ma pratique de la photo: Aucune connaissance
 
Messages: 6 332
33595 Photiz - Faire un don
Citation:
Posté par Gawet Voir le message
Attention au statut auto-entrepreneur, il faut avoir conscience que ça n'est jamais aussi avantageux qu'en apparence avec l'état français ! Malgré le fait que l'on soit prélevé à la source, chiffre d'affaire -23,5% impôt compris par exemple, il y a tout de même un revers de médaille, car ces revenus sont malgré tout à reporter sur sa feuille d'imposition et les impôts en tiennent compte pour la tranche fiscale !! Ça s'appelle la double peine ... Sans parler des diverses allocations, logement, familiales qui vont également en tenir compte.

Comme tout travail en france ce sont les taxes sur l activité dont tout employeur s acquitte. le reste est soumis a l impôt sur le revenu, ton revenu qui est également analysé en cas d aide, ca permet d eviter les abus du système, sinon on serai dans un cadre de travail au noir légal.

Citation:
Posté par Gawet Voir le message
Et puis il y a la taxe foncière des entreprises qui n'est pas compris dans les 23,5%, d'un montant variable selon son lieu d'exercice mais qui avoisine les 5 a 600 euros à régler en une fois ...


En regle general un auto entrepreneur (surtout entrepreneur individuel) n as pas de local il exerce chez lui, sinon le statut de photographe artisans est nettement plus avantageux, et je pense qu en tant qu etudiant il va pas se lancer dans la location ou l achat d un local.


Citation:
Posté par Gawet Voir le message
Bref avec tout ça à prendre en compte il est préférable de savoir dans quoi on s'engage pour être sûre de la rentabilité de notre petit a côté. Ah oui, une autre chose importante, en auto entrepreneur tu n'es pas assujéti a la TVA donc en clair on ne récupère pas la TVA, si on doit donc faire sous-traiter ses tirages, nous allons payer de TVA que nous ne récupérerons pas ...



Effectivement pour la TVA on la recupere pas en tant qu auto entrepeneur.
il faudrai aussi cité la protection social et couverture maladie qui différe légèrement mais on peu cumuler chomage et revenu d auto entrepeneur tout dépend des revenus.
Réponse avec citation
  #8  
non lus 21/03/2013, 13h48
PBK PBK est déconnecté
Membre
Ma pratique de la photo: Aucune connaissance
 
Messages: 6 332
33595 Photiz - Faire un don
Citation:
Posté par SudPhoto Voir le message
Bonjour,

sauf erreur de ma part, il me semble que tout le monde peut céder des droits ou vendre des tirages "d'art" de manière occasionnelle ... Si cela devient régulier... il faudra devenir auteur...

J avais lu ça quelque part (genre 3 ou 5 par an max) mais a chaque fois que j en parle je me fait plié les genoux


Citation:
Posté par SudPhoto Voir le message
Pour le statut d'artisan, en photographie... nul besoin d'expérience... Il suffit de s'inscrire à la Chambre de Métiers dont tu dépend (Est dite artisanale toute entreprise qui exerce à titre principal ou accessoire une activité relevant du Répertoire des Métiers, qui se crée avec moins de dix salariés, et ce quelle que soit la forme juridique choisie. CF : http://www.cma13.fr/fiches-prestatio...cferm-623.html )

En revanche pour se prévaloir "Maître-Artisan" auprès de ses clients, six ans d'expérience professionnelle sont nécessaires.

J ai du faire l amalgame ou mal me renseigné.
Réponse avec citation
  #9  
non lus 21/03/2013, 14h12
Avatar de Gawet
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: Nikon d7000 + jeunes et vieux cailloux
 
Messages: 550
3345 Photiz - Faire un don
Je n'ai jamais contesté qu'il fallait s'acquitter des diverses impôts liés à l'activite et aux revenus que ça génère, juste qu'il fallait en tenir compte.

Pour ce qui est de la taxe foncière des entreprises, elle a été mise en place en lieu et place de la taxe professionnelle ... Et locaux ou pas elle est a payer sauf exception (demandeur d'emploi ...) les 3 premières années, mais encore faut il en faire la demande d'exonération car on la reçoit systématiquement ... Pour ma part, refusé car ayant eu une activité similaire avant ...
Réponse avec citation
  #10  
non lus 21/03/2013, 14h21
PBK PBK est déconnecté
Membre
Ma pratique de la photo: Aucune connaissance
 
Messages: 6 332
33595 Photiz - Faire un don
Citation:
Posté par Gawet Voir le message
Je n'ai jamais contesté qu'il fallait s'acquitter des diverses impôts liés à l'activite et aux revenus que ça génère, juste qu'il fallait en tenir compte.

Pour ce qui est de la taxe foncière des entreprises, elle a été mise en place en lieu et place de la taxe professionnelle ... Et locaux ou pas elle est a payer sauf exception (demandeur d'emploi ...) les 3 premières années, mais encore faut il en faire la demande d'exonération car on la reçoit systématiquement ... Pour ma part, refusé car ayant eu une activité similaire avant ...

Il faut admettre que la taxation d une activité rémunérative c est un peu obvious, et la france c est la france on a bcp de taxe mais bcp d aide aussi, même sis je suis d accord il faut prendre son temps pour tout analyser et tout comprendre


Par contre pour la CFE

"En revanche, restent exonérés de CFE de façon permanente les professionnels suivants :

les exploitants agricoles,

les pêcheurs ,

les artistes : peintres, sculpteurs, graveurs, dessinateurs, photographes auteurs, auteurs, compositeurs, artistes lyriques et dramatiques,

les artisans (sous conditions).


Attention : pour bénéficier de cette exonération, l'auto-entrepreneur, son conjoint, le partenaire auquel il est lié par un pacte civil de solidarité, ses ascendants et descendants ne doivent pas avoir exercé, au cours des 3 années précédentes, une activité similaire. "

source http://vosdroits.service-public.fr

(t as vu j ai copié le attention qui contient ton cas )
Réponse avec citation
  #11  
non lus 22/03/2013, 00h12
Avatar de Gawet
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: Nikon d7000 + jeunes et vieux cailloux
 
Messages: 550
3345 Photiz - Faire un don
Wink

Citation:
Posté par PBK Voir le message
Il faut admettre que la taxation d une activité rémunérative c est un peu obvious, et la france c est la france on a bcp de taxe mais bcp d aide aussi, même sis je suis d accord il faut prendre son temps pour tout analyser et tout comprendre


Par contre pour la CFE

"En revanche, restent exonérés de CFE de façon permanente les professionnels suivants :

les exploitants agricoles,

les pêcheurs ,

les artistes : peintres, sculpteurs, graveurs, dessinateurs, photographes auteurs, auteurs, compositeurs, artistes lyriques et dramatiques,

les artisans (sous conditions).


Attention : pour bénéficier de cette exonération, l'auto-entrepreneur, son conjoint, le partenaire auquel il est lié par un pacte civil de solidarité, ses ascendants et descendants ne doivent pas avoir exercé, au cours des 3 années précédentes, une activité similaire. "

source http://vosdroits.service-public.fr

(t as vu j ai copié le attention qui contient ton cas )

Oui j'ai vu !!! Bien joué
Réponse avec citation
VirusPhoto » Forum » Le coin des professionnels » Les démarches professionnelles » Les démarches administratives

Réponse

Discussion précédente / suivante dans cette rubrique :
« Dans mon cas, quel statut prendre ? | Une pub d'une radio régionnale utilise une de mes photos »

Non-lu Non-lu  
Bloguer ceci Outils de la discussion Rechercher dans la discussion Note: Note de la discussion : 1 vote(s), moyenne 2,00.

Outils de la discussion Rechercher dans la discussion
Rechercher dans la discussion:

Recherche avancée
Noter la discussion
Noter la discussion:

 


LinkBacks Enabled by vBSEO © 2011, Crawlability, Inc.
Powered by vBulletin® Version 3.8.2 - Copyright ©2000 - 2013, Jelsoft Enterprises Ltd.
2006 - 2017 © ® VirusPhoto. Tous droits réservés.