VirusPhoto, apprendre la photo ensemble

VirusPhoto, apprendre la photo ensemble (http://www.virusphoto.com/forum-photo.php)
-   La photographie numérique (http://www.virusphoto.com/la-photographie-numerique/)
-   -   Parlons Argent ! (http://www.virusphoto.com/258503-parlons-argent.html)

Grebus 22/01/2013 11h19

pour suivre!

PBK 22/01/2013 11h53

Je connais des "artistes digital" dans un style assez particulier qui arrive a se faire de temps en temps de bon petit mois mais bon une grande partie des amateurs qui font ça par passion aspire a vendre un peu soit pour arrondir les fins de moi soit pour financer le matos (j y reflechis mais pour l instant moi ca ma rapporté 0€)

Wasp 22/01/2013 12h27

Ouais, y'a moyen...c'est ce que je disais : la laine sur le dos des pros...

Résultat ; d'abord un copain qui a un gros zoom qui sera LE photographe attitré de la cérémonie et puis on demandera aux invités qui ont fait des photos de nous les envoyer...

Résultat : 150 photos mer..ques, mal cadrées mal exposées que le couple recevra sur une clé USB juste avant le coup du pot de chambre et... 500 autres photos, trop compressées, ratées, cramées, interminablement reçues sur la messagerie "nuptiale", qu'on va vite oublier dans les archives du pc parce que quand-même...on a bon gout !

Ensuite vient le pro, qui avait un magasin, qui vendait de la pelloche aux invités, vendait du tirage pour grand maman, cousin-cousine et accessoirement un appareil à germaine qui a trouvé que l'occasion était bonne pour changer le vieil Instamatic de Léon (de profundis).

Ce pro était LE photographe, qui connaissait pour les avoir utilisés mille fois, les bons angles et les bons éclairages plus le petit coin sympa vers la rivière où il emmenait tous ses mariés ( il s'en fou, ils se connaissaient pas entre eux : pas grave que ce soit toujours le même!.

Le pro a vendu son pas de porte et germaine a jeté son Minolta car elle ne fera plus jamais de photos : il n'y a plus personne pour les tirer. On ne lui en donnera plus non plus parce que tout se fait par PC et internet maintenant, en format 800x600 et compressé à 65%.

La laine tondue permettra à "Marcel-Photographe-amateur" l'achat d'un accessoire supplémentaire (il adore les accessoires) pour son gros zoom. Et il essayera de se faire mousser l'égo au buro ou sur son blog, en la jouant "copain modeste, contraint à user de son talent" pour assurer la pérennité de cette journée.

le soir, les derniers éclats de la fête taris, il caressera dans sa chambre son gros zoom FZ18 et le filtre UV tout neuf qu'il lui a offert en pensant...<< Brave FZ18, au moins on n'est pas brocouille ce soir !>>

(Tiens, ça me rappelle quelque chose... ;o)

PBK 22/01/2013 16h02

Citation:

Posté par Wasp (Message 2449835)
Ouais, y'a moyen...c'est ce que je disais : la laine sur le dos des pros...

Résultat ; d'abord un copain qui a un gros zoom qui sera LE photographe attitré de la cérémonie et puis on demandera aux invités qui ont fait des photos de nous les envoyer...


Faut avouer que 50% des pro déclaré specialisé dans le mariage font de la ***** mais ont le statut de pro, navigué sur leur site pour moi je prend un peu ca comme du 9gag quand je vois des montages dans des coeur mal détouré et mal exposé.

Citation:

Posté par Wasp (Message 2449835)
Résultat : 150 photos mer..ques, mal cadrées mal exposées que le couple recevra sur une clé USB juste avant le coup du pot de chambre et... 500 autres photos, trop compressées, ratées, cramées, interminablement reçues sur la messagerie "nuptiale", qu'on va vite oublier dans les archives du pc parce que quand-même...on a bon gout !

Ensuite vient le pro, qui avait un magasin, qui vendait de la pelloche aux invités, vendait du tirage pour grand maman, cousin-cousine et accessoirement un appareil à germaine qui a trouvé que l'occasion était bonne pour changer le vieil Instamatic de Léon (de profundis).

Ce pro était LE photographe, qui connaissait pour les avoir utilisés mille fois, les bons angles et les bons éclairages plus le petit coin sympa vers la rivière où il emmenait tous ses mariés ( il s'en fou, ils se connaissaient pas entre eux : pas grave que ce soit toujours le même!.

Le pro a vendu son pas de porte et germaine a jeté son Minolta car elle ne fera plus jamais de photos : il n'y a plus personne pour les tirer. On ne lui en donnera plus non plus parce que tout se fait par PC et internet maintenant, en format 800x600 et compressé à 65%.

La laine tondue permettra à "Marcel-Photographe-amateur" l'achat d'un accessoire supplémentaire (il adore les accessoires) pour son gros zoom. Et il essayera de se faire mousser l'égo au buro ou sur son blog, en la jouant "copain modeste, contraint à user de son talent" pour assurer la pérennité de cette journée.

le soir, les derniers éclats de la fête taris, il caressera dans sa chambre son gros zoom FZ18 et le filtre UV tout neuf qu'il lui a offert en pensant...<< Brave FZ18, au moins on n'est pas brocouille ce soir !>>



C est bien tout ce que dis mais bon la t es dans l optique prestation evenementiel ou dans le portrait studio de famille t oublie tout ceux qui vendent des tirages grand format en tant qu artiste/auteur, t oublis ceux qui font du reportages, qui sont publié dans les journaux ect.....

Effectivement le monde change tourne et il faut savoir s adapter au marché c est pas virgin megastore, games, le petit disquaire du coin, les libraires ou encore kodak qui te diront l inverse, mais bon faut savoir anticipé ou s adapter au marché ou alors changer l économie au niveau mondial...

Sinon pas de soucis pour que les groupe amateur fassent des concerts que les acteurs amateurs jouent des piéces de théatres, que les footballeurs amateurs fassent un match le samedi apres midi mais par contre un passionné de photo qui fait un bon cliché il peux se le mettre entre son *** et la chaise de le montré a sa Tati et son tonton quand ils viennent lui rendre visite pour la tout saint, mais faudrai pas qu il en tire un quelconque bénéfices.

Il y a de très bon amateur passionné et de très mauvais pro qui font ça pour la thune.

Pour les histoires de qualité c est la faute a la méconnaissance et oui les gens diffuse en 800*600 compressé qui est bon pour la diffussion sur les reseaux sociaux mais pas pour l impression, mais ça c est pas nouveau. Regarde le nombre de mec qui achete un casque beats a 300 euros (au dela du faite que pour moi c est un mauvaise marque avec des soit disante qualité sonore que je trouve douteuse) qui le branche sur leur téléphone ou leur mp3 chinois noname et écoute des mp3 en 192kbps ce qui au final et aussi ridicule que d avoir un un reflex full frame avec 70-300mm apo sigma.

Donc relax, prend le temps de tout prendre en compte avant de t offusquer (je te dis ca parce que c'est réguliérement que tu réagis en dramatissant le discours, ce que je comprend j aime bien exagéré et imagé mes argumentations...)

petitefonc 22/01/2013 16h18

Citation:

Posté par PBK (Message 2449983)
Il y a de très bon amateur passionné et de très mauvais pro qui font ça pour la thune.


j'ajouterai que le nouveau status d'Auto-Entrepreneur et la démocratisation des appareils photos moyen et haut de gamme n'ont pas arrangé les choses.

Premièrement, avec la démocratisation des appareils photos moyen et haut de gamme, tout le monde peut acheter un bridge et même un reflex pour faire comme à la TV, sans savoir s'en servir. Combien de boitiers 5D reste ad-vitam eternam sur le petit carré vert ? couplés avec les vieux caillou de leur grand parents! ( comme dit PBK: " le 70-300 APO DG de chez sigma" )

Ensuite, fort de sa nouvelle acquisition, le blaireau de base, poussé par les " J'aime " de tous ces potes sur FB, va vouloir gagner du pognon. Et comme on en rêvait, le gouvernement la fait: un status flou, sans besoin de diplôme ni de connaissance, soumis obligatoirement à la TVA... en gros, on essaye de vendre ce qu'on sait faire (et ça marche pour tout! garage, photo, coiffure, nounou, commerçant...)

le metier de photographe s'est pris ces 2 bombes en pleine face... et avec la chute des journaux papiers, le photographe (le vrai, celui qui a pignon sur rue et qui connais l'argentique) n'est plus qu'une espece en voie de disparition.

Christophe B 22/01/2013 16h26

Citation:

Posté par petitefonc (Message 2449998)
le photographe (le vrai, celui qui a pignon sur rue et qui connais l'argentique)


Là tu es allé un peu loin quand même, le numérique commence à plus être tout jeune et tu peux donc trouver des "vrais photographes" jeunes qui ne connaissent l'argentique que de nom ...
La photo ne s'est pas non plus arrêté le jour de la naissance du numérique.

PBK 22/01/2013 16h27

Citation:

Posté par petitefonc (Message 2449998)
Ensuite, fort de sa nouvelle acquisition, le blaireau de base, poussé par les " J'aime " de tous ces potes sur FB, va vouloir gagner du pognon.


Ca c est vrai le nombre de personne qui sais pas exposé correctement mais fort de ces 150 j aime sur FB (et dire que je suis bloqué a 70) vas se dire wahou mais je peux vendre et hop deux semaines plus tard sa première planche de tarif studio avec des flash chinois 100w/s 10 photo retouché sur CD 120 euros.

Par contre il est vrai qu un encadrement plus clair du statut par la loi ne serai pas du luxe.

petitefonc 22/01/2013 16h33

je disais ça pour rire. mais je connais pas mal de photographe (qui ont fait des etudes de photo) qui sont dans ce cas là.

un photo-journaliste (photographe pour un journal Normand) m'a dis que sa direction ne leur filer plus une thune pour remplacer leur matos. a l'inverse, ils sont acheter des Iphone 4 pour les journaleux papier pour qu'ils puissent prendre des tof et illustrer leurs articles...

Grebus 22/01/2013 18h01

Pour rebondir sur le propos de Wasp concernant "la laine sur le dos des pros":
Faut quand même avouer, et tu le soulignes toi même, que les pros restent bien au chaud dans leurs thématiques classiques (le petit coin au bord de la rivière pour tous les couples, l'éclairage classique pour le portrait), en se plaignant que les amateurs viennent les tondre, au lieu de rebondir, d'accepter de sortir des schéma plats et sans prise de risque, pour pondre des photos qui sortent un peu des sentiers battus. Ca me frappe particulièrement lorsque je vois la devanture de mon photographe: de jolis portraits, mais aucune créativité, toujours le même éclairage, juste un fond rose pour les filles, bleu pour les garcons, blanc pour les mariés et noir pour les jeunes filles peu vêtues, et toujours des poses statiques, sages, sans vie ni âme.

La plupart des photographes pro ayant pignon sur rue ont, en théorie, une formation dans la photo et donc probablement de meilleures connaissances concernant la maîtrise de leur éclairage de studio ou des règles de compo que la plupart des "amateurs couillus" qui viennent marcher sur leurs plates bandes avec un objo de kit et 3 tutos piqués sur internet. Pourquoi ne pas mettre ces connaissances à profit pour montrer aux amateurs comment on fait de la belle photo, pour créer. Au lieu de ca, se sont certains amateurs passionnés qui montrent comment on fait (et prouvent qu'on peut d'ailleurs faire des choses terribles en pseudo studio avec des flashs cobra chinois)

C'est valable dans tous les métiers: sans remise en question et formation continue (oui ca coute, c'est la vie) aucun métier n'est viable sur le long terme, y a toujours de jeunes loups qui débarquent avec une technique nouvelle. J'ai eu la surprise de rencontrer un ancien photographe pro gérant un bar à tapas planqué dans une petite cour intérieure du Grau du Roi cet été. Un type super sympa, tout surpris de voir des touristes débarquer et qui est venu engager la discussion lorsqu'il a vu mon reflex, me demandant si j'étais pro ou amateur (je précise que je ne tire pas un cent de mes photos, même si l'idée est tentante au vu des coûts matériels). Il m'a avoué avoir lâché l'affaire car il n'avait pas réussi à passer le cap du numérique malgré une tentative de formation en infographie. Et plutôt que de se plaindre, il a rebondi, pour refaire un truc qu'il aime.

Dans le fond, je ne suis pas persuadé que le problème vienne du fait que des amateurs puissent monnayer leur boulot, après tout certains sont plus doués, plus créatifs et parfois plus consciencieux que certains pro (je donnerai en exemple la photographe responsable des photos de notre remise de diplôme en école d'inge. Photo statique, 110 élèves sur 5-6 rangs sur un gradin dans un joli cadre de verdure, boitier sur trépied. Inratable si on vérifie ses réglages. Et pourtant cette "pro" n'a pas été en mesure de livrer une seule photo nette. J'ose même pas imaginer le carnage si on avait décider de tenter une photo à l'américaine, en sautant, avec lancé de chapeau :D). Par contre il y a un certains nombre de personnes peu scrupuleuses qui n'hésitent pas à tirer les prix vers le bas en tirant partie des amateurs, et qui peut-être plus à l'origine de ce phénomène de tonte forcée: journaux qui ne payent pas, photos en "DR", microstocks, agences de voyages organisant des concours photo pour remplir leurs brochures... Du coup, plutôt qu'un cadre législatif concernant "qui à le droit de vendre une photo", ne vaudrait-il pas mieux encadrer le tarif minimal d'une photo ou la méthode d'achat de photos? Au moins lorsqu'il s'agit de vendre pour la presse, internet, une entreprise... Les barêmes UPP sont sûrement une bonne base, mais inaccessibles aux amateurs (sur le site de l'UPP je n'ai pas trouvé de lien fonctionnel vers les anciens tarifs. et un petit calculateur en ligne ne serait probablement pas du luxe). Beaucoup d'amateurs ne savent même pas que ces grilles existent. Pour la photo sociale (mariage, etc), je pense que la mauvaise réputation vient vite à bout de ceux qui n'y connaissent rien.

Le statut d'auto-entrepreneur en soit ne me semble pas une si mauvaise idée en soi, même si les photographes pro le diabolisent. Oui tout le monde peut se lancer et ouvrir n'importe quoi avec un peu d'expérience (ou même juste avec sa **** et son couteau). Mais dans le fond, seuls ceux qui sont relativement bon dans ce qu'ils font vont survivre comme ca, et avant l'existence de ce statut, ils le faisaient probablement au black. Au moins ca laisse par exemple une chance à un mécano un peu ambitieux de se lancer à son compte plutôt que de trimer aux ordres d'une grande concession pour trois fois rien sans grand espoir d'évolution.

On s'est un peu éloigné du sujet d'origine, mais le trait un peu forcé de Wasp m'a donné envie de réagir.

duanra 22/01/2013 18h31

Grebus, 100% d'accord avec toi

PBK 22/01/2013 18h40

+1 avec grebus........

nono39200 22/01/2013 20h06

100% d'accord avec Grebus.

Moi, par contre ce qui me choc surtout c'est de voir (et il y en a sur virus) des mecs qui te sorte tout un barratin en demandant conseil sur le matos qu'il doivent acheter dans le cadre de la création de leur studio... et tu retrouves les mêmes qui posent des questions du genres "c'est quoi la mesure spot" et quand tu creuses tu t'aperçois qu'en fait ils n'ont aucunes connaissances même de base (même pas celles que tu as en lisant tout manuel d'APN)... et sans honte ils indiquent fièrement: Ma pratique photo: La photo est mon métier

Apres si demain je devais choisir un photographe pour un événement particulier, dans mon choix (Pro avec pignon sur rue, l'auto-entrepreneur, ou l'amateur averti...) bah la première chose que je ferais c'est de vérifier le travail qu'il a déjà fait et surtout si ce travail, son style etc... correspond à ce que je cherche, les port folio c'est quand même fait pour cela, c'est la vitrine du photographe.

greg11 22/01/2013 20h19

D accord avec toi grebus. Ça pause la question de pourquoi on fait de la photo ou de la vidéo? (Transposable dans de multiple secteurs d activité)... Si le moteur c est l argent dans ce cas autant arrêter. Je pense que c est la créativité et le plaisir qui doit être le moteur. Des fois il y aura des acheteur et des fois non. J ai parfois des demandes, et je le prends comme un challenge, un moyen d explorer d autres techniques, rien que ça c est une richesse pour moi. La formation est continue. Faut être sur de soi pour avoir la prétention d imposer ses tarifs au premier venu.

Crapaud 22/01/2013 21h35

+1 avec Grebus.

Je met par exemple ici les prix des toiles d'une Artiste qui monte ( ce ne sont que des photos d'artistes donc on aime ou pas... je ne citerai pas son Nom parce qu'elle m'en voudrait ).


20x20 cm


tirage*seul : 90*€
contrecollé*sur dibond : 150*€
encadré sous passe-partout 40x50cm*:*200*€

40x40cm*

tirage*seul: 190*€
contrecollé*sur dibond : 260*€
contrecollé sur dibond**+ caisse américaine noire ou blanche*: 300*€

50x50cm**
tirage*seul :*290 €*
contrecollé sur dibond :*350 €
contrecollé*sur dibond + caisse américaine noire ou blanche : 410 €

70x70cm*

tirage*seul : 390*€*
contrecollé sur dibond :*550 €
contrecollé sur dibond *+ caisse américaine noire ou blanche :*640 €

90x90 cm*

tirage**seul : 530 €*
contrecollé sur dibond*: 730 €
contrecollé sur dibond + caisse américaine noire ou blanche :*850€

Qu'en pensez vous ?

Pour ce faire il faut bien sur déjà exposer en GALERIE !
*

Forseti 22/01/2013 22h03

Il n'y a pas que le secteur de la photo qui est touché par tout ça (popularisation des moyens et des techniques + autoentrepreneurs... et formation continue) celui du Bâtiment c'est un peu pareil.

Combien en regardant Valérie Damido et autres émission TV de déco et ensuite les pubs style Cast* où "toi aussi meme si t'es une ***** tu peux le faire" ou "vas-y tu le fera mieux qu'un pro" se prentendent ensuite peintre (ou autre hein) car ils croyent qu'il suffis d'enfoncer le pinceau et l'étaler sur le mur pour peindre... rien que pour la préparations des upports, on repassera hein.


Sinon j'fais pas de photo pour le fric mais si je peux grater quelques roros pourquoi pas? Car je le dis quand meme c'est en bossant pas cher ou gratos qu'on casse le marché ;).


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 06h16.

Editeur : VirusPhoto SRL. Plateforme : Jelsoft Enterprises Ltd.


LinkBacks Enabled by vBSEO © 2011, Crawlability, Inc.