.
virusphoto virusphoto

Identifiant

Mot de passe

Derniers messages Messages du jour Sujets sans réponse S'inscrire

Rejoignez-nous !

VirusPhoto » Forum » Les articles VirusPhoto » Conseils pratiques

Aller au premier non-lu
  #61  
non lus 08/01/2008, 11h26
Jeff
 
Messages: n/a
Photiz - Faire un don
Arrow

Le Portage salarial où comment être rémunéré en toute légalité


POURQUOI ?

Comme tout bon photographe, vous faites des photos, pas des simples photos, mais de belles...

Dernière modification par napo7 11/02/2008 à 15h35.
Réponse avec citation

Pour participer aux discussions et avoir accès à tous les outils
proposés sur VirusPhoto, inscrivez-vous en quelques secondes : cliquez ici.

Outils de la discussion Chercher dans ce sujet
Rechercher dans la discussion:

Recherche avancée

Noter la discussion
Evaluez cette discussion :
  #60  
non lus 23/09/2010, 15h10
Avatar de Cornofulgure
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: Canon 550D + 18-55mm + 50mm f/2 (nikkor)
 
Messages: 51
550 Photiz
Salutation,

il est vrai que le portage est une bonne solution pour une activité secondaire.
Mais pour une activité principale, le statut d'auto-entrepreneur est-il une bonne solution pour débuter ?
Réponse avec citation
  #61  
non lus 24/09/2010, 13h37
Avatar de mouzhik
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
Matériel: Canon 40D + 5D, objectifs Canon + Tamron
 
Messages: 1 681
25505 Photiz
Citation:
Posté par Cornofulgure Voir le message
Salutation,

il est vrai que le portage est une bonne solution pour une activité secondaire.
Mais pour une activité principale, le statut d'auto-entrepreneur est-il une bonne solution pour débuter ?

moi je pense que c'est le contraire qui est vrai.

mais bon, après tout dépend aussi de la situation personnelle.
Réponse avec citation
  #62  
non lus 08/05/2011, 03h09
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
 
Messages: 47
340 Photiz
Pour donner mon avis, je vais aux évènement, et je revend ^^
rien que sur les circuit de vélo amateur cela rapporte bien... (surtout à la sortie de réception où les portrait son très populaire[pas besoin de faire très cher quand tu en fait 300 sur le week end])
Je crois honnêtement que le mieux c'est de faire comme sa rapporte le plus pour nous et selon notre situation.
Réponse avec citation
  #63  
non lus 08/05/2011, 03h54
Avatar de Havas
Membre
Ma pratique de la photo: La photo est mon métier
 
Messages: 385
2055 Photiz
Le statut d'auto-entrepreneur, comme le portage salarial, et cela dans la majorité des cas pour un salarié déjà en activité doivent être envisagé comme des solutions d'appoint et pas comme activité principale.

Le statut d'auto-entrepreneur est beaucoup moins souple qu'on ne l'a vendu a ses débuts, et il a de nombreuses contraintes qui ne se révélent que dans le temps.

Pour une activité principale dans la photographie, il existe énormement de solutions bien mieux adaptées.
Réponse avec citation
  #64  
non lus 21/01/2013, 16h23
Avatar de Muricarius
Nouveau membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: Nikon D3100
 
Messages: 2
55 Photiz
Un sujet loin d'être clos...

Bonjour,

Bien que cet article soit bien ancien il est loin d'être clos et ce pour une bonne raison c'est que l'amateur, qui n'a souvent aucune idée des charges réelles d'une entreprise, casse les prix de manière dramatique pour la profession tout en accusant les professionnels de sur-tarifer leurs prestations...

Un amateur voit son gain immédiat, tout pour lui n'est que bénef. Il ne déclare rien et ne paye aucune charge. Il n'a souvent aucune idée des risques qu'il prend, il est en entreprise individuelle de fait. C'est à dire qu'il est considéré comme ayant créé une entreprise individuelle non déclarée. Un petit rappel rapide mais qui marque bien : Une entreprise individuelle doit payer toutes ses charges jusqu'à extinction sur les biens de l'entreprise mais aussi des biens personnels !

Donc si quelqu'un est pris la main dans le sac il risque très gros : Le fisc (impôts sur le revenu mais aussi taxe sur la formation et taxe locale (çà a changé de nom mais c'est toujours présent)), l'URSSAF, la caisse de retraite complémentaire, plus les amandes !!!...
Une seule photo vendue peut vous coûter une année entière de charges sociales, impôts et taxes diverses sur le minimum en vigueur... Çà devrait faire réfléchir, pourtant...

Parlons des divers types d'entreprises :

- Photographe inscrit à l'agessa (photographe auteur)

Cotisations sociales environ 18.5% du CA (15.5% du CA majoré de 15%) [avant les dernières hausses que je ne connais pas encore)
Retraite complémentaire de 720 à 3200 € env. suivant ce que vous avez choisi/
Impôts locaux, çà a changé de nom mais c'est toujours là. En micro entreprise on peut bénéficier de 2 ans d'exonération si vous la demandée.
La TVA suivant ce que vous avez choisi. La micro n'est pas assujettie mais on peut le choisir, çà permet de récupérer la TVA et d'amortir le matériel (à calculer)
L'impôt sur les revenus (BIC ou BNC)
L'AGA pour ne pas payer 25% d'impôts en plus
Et la responsabilité civile (si jamais il vous arrive un accident et que vous fassiez des dégâts...)
Les heures indirectes : les heures passées à travailler mais qui ne peuvent être vendu...
Le matériel qu'on s'attend que vous ayez : un amateur on le prend comme il est, on attend autre chose d'un professionnel...
De la photo d'art et uniquement de la photo d'art, interdis la photo de mariage, la photo de pub, etc...
C'est très restrictif !

Dans le meilleur des cas la rémunération nette tourne autour de 50% du CA, pas plus...

- Photographe en auto entrepreneur :

Charges sociales + IR 26.80 %
exo des impôts locaux sur 2 ans
BIC ou BNC
AGA et Responsabilité civile
heures indirectes
Pas de TVA mais pas de récup
Pas de calcul réel des frais, si ceux-ci sont supérieurs à 34%, tant pis...
Interdiction de dépasser 32600 € de CA sinon régime d'entreprise individuelle simple avec TVA, impôts et Charges sociales URSSAF...

Ici on gagne le smic, après il faut penser à songer de statuts... Mais on peut faire toute sorte de photos...

- Photographe en entreprise individuelle

Charges sociales URSSAF avec fausse progressivité. L'URSSAF vous prête les premières années et vous payez le reliquat ensuite (la 3ième année est une horreur !) (en moyenne env. 44% de la rémunération)
Impôts locaux
BIC ou BNC
AGA, Retraite complémentaire
Taxe à la formation
TVA
Assurances (RC + garantie de salaire)
Comptable, etc, etc...

L'entrepreneur est garant de toutes ses dettes sur ses biens persos. Par contre il peut faire toute sorte de photos, pas de limite de CA, mais son bénéfice net (le salaire) ne dépasse pas les 40% du CA...

- Photographe en SARL

Rémunération et salaires (c'est souvent le statut le meilleur en cas d'embauche)
Charges sociales URSSAF
Caisse complémentaire de retraite
Assurances
Comptable + AGA
TVA
Impôts sur les sociétés
Taxes locales
Taxe à la formation
Frais de gestion

Le gérant n'est pas garant sur ses biens persos, mais si vous devez emprunter le banquier demandera des garantis, donc...
C'est lourd, le salaire net ne dépasse souvent pas les 30% du CA...

Alors avant de dire que les pros ont des tarifs trop importants...
Je rappelle que si l'amateur se fait piquer il est taxé comme un entrepreneur individuel auquel s'ajoute les fameux 10% et les amandes. En général il faut compter un minimum de 15 000 €...

Ces chiffres ne sont pas exactes à la virgule prêt, je n'ai pas le temps d'aller chercher les derniers taux en vigueur mais ils reflètent assez justement la réalité.

Dernier point : un artisan ne facture réellement que 4 heures 1/2 pour 8 travaillées. Les 3 heures 1/2 restantes sont les heures indirectes (recherche de travail, gestion, etc). Sans oublier que ses vacances il doit se les mettre de côté tout seul. Ce qui fait qu'un photographe de mariage, par exemple n'en fera pas 52 mais sur 48 semaines travaillées mais au mieux 27 si l'entreprise est à pleine charge. Mais ce sera plus souvent 20 ou 22 et quand il facture sa prestation 1 500 € çà ne fait un CA n'avoisinant que le maximum de l'auto-entrepreneur soit 32600 €. Et qu'il doit multiplier les offres pour le sortir du travail de WE pour gagner mieux sa vie...

Quand un artisan vous facturera 300€ la journée ou 1 500 € pour un mariage dites vous que ce n'est pas chère ! Combien facture un plombier ? 60€/heure à peu prêt soit 480 € la journée...

Si en amateur vous cassez les prix jamais vous ne pourrez travailler et gagner votre vie avec votre passion car vous aurez massacré le marché, vous aurez scié la branche sur laquelle vous étiez assis !!!
Réponse avec citation
VirusPhoto » Forum » Les articles VirusPhoto » Conseils pratiques

Commentaire

Discussion précédente / suivante dans cette rubrique :
« Dossier : revendre son matériel photo | La vraie et la fausse stabilisation optique »

Non-lu Non-lu  
Bloguer ceci Outils de l'article Rechercher dans cet article Note: Note de l'article : 3 votes - moyenne : 4,33.

Outils de l'article Rechercher dans cet article
Rechercher dans cet article:

Recherche avancée
Noter la discussion
Noter la discussion:

 


LinkBacks Enabled by vBSEO © 2011, Crawlability, Inc.
Powered by vBulletin® Version 3.8.2 - Copyright ©2000 - 2013, Jelsoft Enterprises Ltd.
2006 - 2017 © ® VirusPhoto. Tous droits réservés.