Afficher un message
  #51  
non lus 17/04/2012, 14h42
k-ton k-ton est déconnecté
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
Matériel: Sony DSC HX5V et reflex 100% CANON
 
Messages: 5 445
31550 Photiz - Faire un don
La seule chose que je défend c'est le droit d'avoir un regard critique sur l'information quoi qu'il en ai coûté à celui qui l'a collecté.

Pour cela je met en perspective l'impact de cette information sur le quotidien de millions et peut être même de milliards de gens. Une manière de relativiser sa portée effective, même si on souhaiterait qu'il en soit autrement ?. Ca serait dommage d'évaluer la pertinence d'un travail de reportage sur sa seule difficulté. On est dans un autre débat.

Ensuite pour ce qui est de la détresse humaine je souligne que même si on est ému par l'image d'un enfant qui va mourir, cette émotion est malheureusement éphémère. On croise la détresse au quotidien et les choses n'évoluent pas dans le bon sens.

Je comprend l'intention derrière tes raccourcis, cependant je ne minimise absolument pas ce qu'implique le travail de reporter. L’excès inverse est à mon sens tout aussi dangereux.

La misère dés qu'elle est humaine s'affranchit des lieux, elle devient bien de chez nous même à des milliers de kilomètres ...

Je n'ai pas bien compris le passage de la pensée unique ? Adopter un regard critique s'est justement s'en défendre non ?


Citation:
Posté par vodkaOpoivre Voir le message
K-ton : Je ne comprends pas bien ce que tu défends ?!

donc d'après toi, les photographes ne devraient pas couvrir les guerres, mais par contre couvrir la misère "bien de chez nous" ?
mais les photographes doivent quand même montrer des choses, mais par contre pas jeter de

Aller sur des sites de guerres et de tragédies, d'Histoire en gros, c'est imposer sa façon de voir et imposer une pensée unique ?
Réponse avec citation