Afficher un message
  #48  
non lus 17/04/2012, 13h14
k-ton k-ton est déconnecté
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
Matériel: Sony DSC HX5V et reflex 100% CANON
 
Messages: 5 444
31545 Photiz - Faire un don
L'information seule ne suffit pas à susciter une prise de conscience durable. On voit de plus en plus de SDF et de chômeurs à nos pieds et à part une réaction de fuite comme si c’était une maladie contagieuse on ne voit pas leur nombre diminuer. Cette détresse humaine est locale

Le ras le bol lorsqu'il fait consensus amène à plus de changement. L'histoire en est riche d'exemples et dans ce cas précis c'est "le feu aux poudres" ou "l'huile sur le feu" que provoque un témoignage. Lui en attribuer le seul mérite c'est faire preuve de naïveté.

L'information est donc essentielle, pertinente et tout ce qu'on veut et le travail de ceux qui la collecte et la diffuse est remarquable. Cependant ça ne serait pas rendre justice au travail de ceux qui par manque d'exposition travaillent dans l'ombre ... Il n'y a pas que l'image seule capturée dans des conditions dantesques qui mérite qu'on lui prête attention.

Je ne voit pas en quoi s'émouvoir d'une photographie qui montre un enfant qui va mourir est plus choquant que de s'interroger sur la démarche du photographe qui a choisi de la diffuser


Citation:
Posté par Tarh Voir le message
Il ne faut pas oublier non plus que c'est grâce à ces gens, qui photographient des atrocités en risquant leur santé physique et morale, qu'on est au courant des ses choses.

Si Nick Ut, n'avait pas photographier cette petite fille, les américains seraient peut-être encore en train de faire bruler le Vietnam. Pareil pour les famines, c'est en voyant mourir des enfants de faim qu'on se dit qu'il faudrait peut-être bouger un peu pour les aider.
Réponse avec citation