.
virusphoto virusphoto

Identifiant

Mot de passe

Derniers messages Messages du jour Sujets sans réponse S'inscrire

Rejoignez-nous !

VirusPhoto » Forum » Discussions sur la photo » La photographie numérique

Aller au premier non-lu
  #46  
non lus 29/12/2011, 18h52
Avatar de HERVE69003
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
Matériel: FUIJI
 
Messages: 530
2995 Photiz - Faire un don
Salut,

Je partage le point de vue de Fift, on prévoit et je réagis en précisant à Tchi, qu'avant, on faisait sans cellule du fait des latitudes de + ou - 2 voire 3 diaph des pellicules papier et des révélateurs ad hoc. Il suffisait de corriger au tirage.

Les diapos ont nécessité une plus grande précision dans les écarts de lumière sur une zone de prise de vue et il était encore très possible de travailler sans cellule en Kodak/Ekta ou Agfa Professionnel en 25, 50 ou 64 ASA. C'est devenu de plus en plus difficile à partir du moment où la chromato des surfaces sensible a été de plus en plus pointus du fait de sélections quadri pour l'imprimerie en machine et non plus en cuvette.

CDLT
Réponse avec citation

Pour participer aux discussions et avoir accès à tous les outils
proposés sur VirusPhoto, inscrivez-vous en quelques secondes : cliquez ici.

Outils de la discussion Chercher dans ce sujet
Rechercher dans la discussion:

Recherche avancée

Noter la discussion
Evaluez cette discussion :
  #47  
non lus 29/12/2011, 18h53
Avatar de TomCat1972
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: 5D III 7D 24 f/1.4 24-70 f/2.8 70-200 f/2.8 etc...
 
Messages: 8 091
41715 Photiz - Faire un don
Citation:
Posté par philippegabriel Voir le message
Quand on voit comment les constructeurs se sont pris la tete pour integrer des cellules des plus complexes dans les reflex actuel, avoir une cellule a main, je ne voie pas franchement l’intérêt (ou alors on parle de snobisme) et si en plus, on shoot en raw, il reste quand meme une grosse marge de manoeuvre en cas de décalage pour récupérer la photo .
Le RAW rattrape mais comme le cadrage, il vaut mieux le faire à la prise de vue !
L'exposition, c'est pareil à mon sens même si les derniers dérawtiseurs ont énormément fait de progrès.
Mais un changement d'exposition soudain et la cellule est dans les choux. Par exemple dans un concert ! Et sans que la lumière change forcément sur scène, il suffit de promener son objectif d'un point A à un point B avec un gros contraste de lumière.
Moi, par expérience, je shoote, je vérifie et je corrige si nécessaire.
Réponse avec citation
  #48  
non lus 29/12/2011, 18h54
Blackboulé
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
Matériel: canon 30D
 
Messages: 1 522
10125 Photiz - Faire un don
Citation:
Posté par TomCat1972 Voir le message
Allons, allons, une jeune pucelle ou encore mieux un bébé car lui ne sait pas courir. L’appât permet de détourner l'attention des petits félins le temps d'une mesure. Pour avoir plus de temps, prévoir de donner les appâts petit à petit...
Non mais dans certains cas, on peut avoir une cellule, j'ai déjà vu au Parc de Bercy (Paris) une personne qui prenait son temps pour se faire. Chacun fait comme il veut, mais bon, moi j'aime avoir mon oeil dans le viseur prêt à déclencher, une cellule me casserait le rythme et donc le plaisir à la prise de vue.
Mais peut-être que j'y viendrai, surement même si jamais je commence le strobist.

on faisait comment avant quand les appareils photos n’était pas équipe de cellules.
pourtant on réalisait des photos aussi jolies . en plus ont avait le résultat que plus tard.
on réfléchissait et avec l'habitude pas vraiment besoin de cellule pour trouver le couple diaphragme vitesse.
une photo ne se réalise pas uniquement avec l’œil rivé au viseur.
l’œil dans le viseur permet uniquement de finaliser le cadrage ou l'expression.
il est vrai qu'avec tout ce modernisme on perd beaucoup de chose on ne sait plus compter ou calculer par exemple.

ps fait attention qu' un petit félin qui n’était pas dans ton viseur ne te saute pas dessus.

Dernière modification par roro 51 29/12/2011 à 19h00.
Réponse avec citation
  #49  
non lus 29/12/2011, 19h01
Avatar de TomCat1972
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: 5D III 7D 24 f/1.4 24-70 f/2.8 70-200 f/2.8 etc...
 
Messages: 8 091
41715 Photiz - Faire un don
Citation:
Posté par roro 51 Voir le message
on faisait comment avant quand les appareils photos n’était pas équipe de cellules.
pourtant on réalisait des photos aussi jolies . en plus ont avait le résultat que plus tard.
on réfléchissait et avec l'habitude pas vraiment besoin de cellule pour trouver le couple diaphragme vitesse.
une photo ne se réalise pas uniquement avec l’œil rivé au viseur.
l’œil dans le viseur permet uniquement de finaliser le cadrage ou l'expression.
Je suis entièrement d'accord et j'ai surement l'excuse d'avoir au moins une génération de différence que toi
Avoue tout de même que la photo sportive n'est plus aussi statique qu'autre fois ! Et au niveau netteté, une grande exigence est apparue là où autrefois on se concentrait sur l'émotion même dans le flou d'un cliché.

Citation:
Posté par roro 51 Voir le message
il est vrai qu'avec tout ce modernisme on perd beaucoup de chose on ne sait plus compter ou calculer par exemple.
C'est faux ! Je sais par exemple que 0+0 ne fait pas la tête à Toto. Par contre, je n'ai jamais vu quelqu'un calculer soi-même mais utiliser une table sur papier.
Réponse avec citation
  #50  
non lus 29/12/2011, 19h04
Blackboulé
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
Matériel: canon 30D
 
Messages: 1 522
10125 Photiz - Faire un don
C'est faux ! Je sais par exemple que 0+0 ne fait pas la tête à Toto. Par contre, je n'ai jamais vu quelqu'un calculer soi-même mais utiliser une table sur papier.[/quote]


pas besoin de table et de papier pour calculer.connaitre les tables et avoir des trucs pour les appliquer.

pour ce qui est des photos sportives c'est plus une question de vitesse de prise et de profondeur de champ que d'exposition.
il n’empêche que les photos sportives d'aujourd'hui n'ont rien à envier au photo des années 1960.

Dernière modification par roro 51 29/12/2011 à 19h17.
Réponse avec citation
  #51  
non lus 29/12/2011, 19h12
Avatar de TomCat1972
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: 5D III 7D 24 f/1.4 24-70 f/2.8 70-200 f/2.8 etc...
 
Messages: 8 091
41715 Photiz - Faire un don
t=N²K/LS
- N est l'ouverture du diaphragme en indice (f-number)
- t est le temps d'exposition en seconde
- L est la luminance de la scène en cd/m²
- S est la valeur ISO du capteur
- K est la constante de calibration du posemètre en lumière réfléchie
Si toi tu as l'habitude, les derniers à l'utiliser devant moi avaient une table pour calculer leur expo...
Tout se perd mon bon Monsieur, tout se perd !
Moi pire qu'eux, je vérifie tout grâce au numérique: un test, une vue sur l'histogramme et corrections.
Par contre, aux flashes (je mets au pluriel), le posemètre va sans aucun doute être d'une grande aide... D'ici que je m'y mette (un an ou deux), je ne me mets pas la pression à ce niveau là, loin de là
Réponse avec citation
  #52  
non lus 29/12/2011, 21h01
Blackboulé
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
Matériel: canon 30D
 
Messages: 1 522
10125 Photiz - Faire un don
il s'agit d'une formule et pas d'un calcul.
la luminance étant l’intensité lumineuse divisé par la surface. en extérieur il y a beaucoup de variante.
je reviens les histogramme n'existait pas et de toute façon il n'existe qu'une fois la photo prise.
par le passé il fallait attendre que le négatif soit développé pour voir le résultat.
et pourtant les photo n'avait rien a envié a celle d'aujourd'hui y compris les photos sportives.
l'oeil et l’expérience permettais de palier a tous cela .
au faite spot central ou mesure évaluative ?
en déplaçant le spot central on obtient différente mesure au photographe de prendre la mesure qui lui va bien pour faire ressortir son sujet.
c'est pour cela que je préfère le spot central surtout en cas de contre jour ou de levé ou couché de soleil.

Dernière modification par roro 51 29/12/2011 à 21h11.
Réponse avec citation
  #53  
non lus 29/12/2011, 23h19
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
 
Messages: 89
610 Photiz - Faire un don
Citation:
Posté par fift Voir le message
En raw, et encore plus en argentique, je ne fais quasiment que de la photo de rue ou d'ambiance. Du coup, je mesure l'expo sur le dos de ma main (normalement, quel que soit le mode spot, pondéré ou matriciel, ça donne quasiment le même résultat), je me cale en manuel plus ou moins sur ce que me dit ma cellule et je ne m'en occupe plus ... jusqu'à ce que je change d'environnement (rentrer dans un bâtiment par exemple, ou changement important de l'éclairage urbain).
Un exemple avec cette manière : c'est de la pellicule développée et tirée en automatique donc sans possibilité de corriger l'expo a posteriori. La scène est à même de perturber pas mal de cellules, et si j'avais utilisé une mesure spot et un mode Av, j'aurais eu besoin de quelques secondes de plus pour déclencher ... ce que je ne voulais pas.

Magnifique photo! Vraiment! J'ai visité ton portfolio, et tu es très talentueux!

A propos de cette photo, peux tu en dire plus sur la manière dont tu as calculé l'expo ? (En argentique tu as moins le droit à l'erreur vu qu'on ne peut pas reshooter à volonté... donc c'est formateur !)
Pour cette photo précisément tu n'as pas calé l'expo sur ta main, si ?
Ta main devait être totalement sombre de là où tu as pris la photo. J'imagine que tu as plutôt calé l'exposition sur le sujet, non ? Quel type de mesure ? Merci pour cet exemple.

Amicalement!
Réponse avec citation
  #54  
non lus 30/12/2011, 10h21
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
Matériel: D50; 12-24; 17-50; 50-150; 35 f1.8;50 f1.8; 85 f1.8; SB-800
 
Messages: 112
595 Photiz - Faire un don
Les outils sont conçus pour faciliter une tâche.

Par exemple pour le calcul, il n'est pas impossible d'effectuer mentalement des multiplications entre 2 nombres à 6 chiffres mais c'est beaucoup plus simple avec une machine à calculer. Parfois même la tâche serait impossible sans outil. (Le gars qui me calcule mentalement (Ln 7)/cos(11*Pi/17) je luis tire mon chapeau.

Par contre le fait d'avoir un outil adapté qui réalise parfois une partie du travail n'empêche pas de s'intéresser au mécanisme de fonctionnement. Par exemple quand j'utilise une machine à calculer j'estime systématiquement (quand j’en suis capable) le résultat avant, histoire de vérifier si le résultat est cohérent. Nombre d’erreurs d’utilisation (mauvais encodage, non respect de la priorité des opérations, …) pourrait être corrigés si l’utilisateur ne prenait pas le résultat pour argent content.

Pour revenir à la cellule des appareils, je trouve que c’est un outil utile (dans le cadre de mes utilisations) car même en mode manuel j’ai un œil sur les indications données par la cellule. Par contre pour ne pas avoir de surprise, il faut savoir comment elle fonctionne.
Réponse avec citation
  #55  
non lus 30/12/2011, 11h55
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
Matériel: M7/M8 + 28/2.8 + 50/2, 40D + 17-50/2.8 + 70-200/4
 
Messages: 2 823
16680 Photiz - Faire un don
Citation:
Posté par erablesycomore Voir le message
A propos de cette photo, peux tu en dire plus sur la manière dont tu as calculé l'expo ? (En argentique tu as moins le droit à l'erreur vu qu'on ne peut pas reshooter à volonté... donc c'est formateur !)
Pour cette photo précisément tu n'as pas calé l'expo sur ta main, si ?
Ta main devait être totalement sombre de là où tu as pris la photo. J'imagine que tu as plutôt calé l'exposition sur le sujet, non ? Quel type de mesure ? Merci pour cet exemple.


Merci .

Pour cette photo, j'avais bien au préalable fait la mesure d'expo sur le dos de ma main. Voici les détails : dans ce genre d'environnement, je sais que mon sujet sera forcément éclairé par une lampe électrique - le reste est bien entendu beaucoup trop sombre et impossible à prendre à main levée avec une pellicule à 400 iso. Du coup, dès la sortie du resto où j'étais avant, je me suis placé sous un lampadaire, je me suis mis en mode manuel et j'ai choisi le couple vitesse/ouverture (1/30s ou 1/15s, f/2 de mémoire) suite à l'expo sur ma main. Ensuite, plus besoin d'y penser ! Je me suis baladé sans rien changer et quand je suis tombé sur cette scène, j'ai juste cadré et fait la mise au point sans m'occuper de l'expo puisque je savais qu'elle serait bonne. Je vous engage à essayer cette méthode pour tout ce qui est photo "instinctive" (pour le portrait, le paysage ou d'autres pratiques où on prépare sa prise de vue, c'est autre chose), vous y gagnerez car vous n'aurez plus qu'à vous concentrer sur le cadrage.

Et puis avec un peu d'habitude, on finit par savoir quel couple diaph/vitesse il faut utiliser. Par exemple, dans le métro parisien, vous pouvez vous caler à iso400, 1/60 et f/2 sans risque de vous tromper (ou iso400, 1/30, f/2.8 ou iso800, 1/60, f/2.8, etc).

Pour l'anecdote, l'autre jour je suis tombé en panne de batterie avec mon M7. Donc plus de cellule et seulement deux vitesses accessibles : 1/60 et 1/125. J'ai tout fait au pif, en doublant les photos (la moitié à f/2, l'autre moitié à f/5.6). Comme on peut corriger de 1 à 2 valeurs de diaphs au tirage (comme en raw en numérique), je devrais réussir à les tirer sans trop de problème. Je vous dirai ça quand ce sera fait !
Réponse avec citation
  #56  
non lus 30/12/2011, 15h08
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
 
Messages: 89
610 Photiz - Faire un don
Citation:
Posté par fift Voir le message
Merci .

Pour cette photo, j'avais bien au préalable fait la mesure d'expo sur le dos de ma main. Voici les détails : dans ce genre d'environnement, je sais que mon sujet sera forcément éclairé par une lampe électrique - le reste est bien entendu beaucoup trop sombre et impossible à prendre à main levée avec une pellicule à 400 iso. Du coup, dès la sortie du resto où j'étais avant, je me suis placé sous un lampadaire, je me suis mis en mode manuel et j'ai choisi le couple vitesse/ouverture (1/30s ou 1/15s, f/2 de mémoire) suite à l'expo sur ma main. Ensuite, plus besoin d'y penser ! Je me suis baladé sans rien changer et quand je suis tombé sur cette scène, j'ai juste cadré et fait la mise au point sans m'occuper de l'expo puisque je savais qu'elle serait bonne. Je vous engage à essayer cette méthode pour tout ce qui est photo "instinctive" (pour le portrait, le paysage ou d'autres pratiques où on prépare sa prise de vue, c'est autre chose), vous y gagnerez car vous n'aurez plus qu'à vous concentrer sur le cadrage.

Et puis avec un peu d'habitude, on finit par savoir quel couple diaph/vitesse il faut utiliser. Par exemple, dans le métro parisien, vous pouvez vous caler à iso400, 1/60 et f/2 sans risque de vous tromper (ou iso400, 1/30, f/2.8 ou iso800, 1/60, f/2.8, etc).

Pour l'anecdote, l'autre jour je suis tombé en panne de batterie avec mon M7. Donc plus de cellule et seulement deux vitesses accessibles : 1/60 et 1/125. J'ai tout fait au pif, en doublant les photos (la moitié à f/2, l'autre moitié à f/5.6). Comme on peut corriger de 1 à 2 valeurs de diaphs au tirage (comme en raw en numérique), je devrais réussir à les tirer sans trop de problème. Je vous dirai ça quand ce sera fait !

Très instructif! Je crois que je vais lire et relire ce post, et essayer de l'appliquer au plus vite!
Je fais beaucoup de photos de rue aussi, et c'est vrai que c'est un calvaire quand on a qu'une demi-seconde pour shooter une scène insolite , de devoir se soucier de l'exposition, etc.
Merci !
Réponse avec citation
  #57  
non lus 30/12/2011, 15h57
Avatar de michan
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
Matériel: Nikon
 
Messages: 181
1055 Photiz - Faire un don
Citation:
Posté par Tchi Voir le message
Ils faisaient comment avant le numerique?

La mesure de la lumière par une cellule intégrée dans le reflex c'était bien avant que l'on ne songe même qu'un jour le numérique existerait.
Réponse avec citation
  #58  
non lus 30/12/2011, 18h44
Avatar de 911
911 911 est déconnecté
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
Matériel: Trop et souvent pas assez
 
Messages: 3 352
25070 Photiz - Faire un don
Citation:
Posté par Christophe B Voir le message
Moi en fait je fait comme duanra, j'utilise la mesure standard et je compense l'expo avec la roue codeuse. Et seulement exceptionnellement je passe en spot (contre jour violent).
Dans ma pratique j'utilise que le collimateur central et le cadrage recadrage pour la mise au point, je n'ai pas l'habitude d'utiliser la mémo d'expo donc si j'utilise le spot, souvent je me plante car l'expo se re-calcul en re-cadrant.
Ce que j'attends c'est que Mr Canon nous mette une fonction permettant de verrouiller le calcul d'expo en même temps que la mise au point à mis course ... et ce jour là j'utiliserai des mesures plus précises.

J'utilise la même manière de travailler .
Réponse avec citation
VirusPhoto » Forum » Discussions sur la photo » La photographie numérique

Réponse

Discussion précédente / suivante dans cette rubrique :
« Photographier sans flou d'arrière plan | Demande conseils pour débuter la Macro »

Non-lu Non-lu  
Bloguer ceci Outils de la discussion Rechercher dans la discussion Note: Note de la discussion : 1 vote(s), moyenne 1,00.

Outils de la discussion Rechercher dans la discussion
Rechercher dans la discussion:

Recherche avancée
Noter la discussion
Noter la discussion:

 


LinkBacks Enabled by vBSEO © 2011, Crawlability, Inc.
Powered by vBulletin® Version 3.8.2 - Copyright ©2000 - 2013, Jelsoft Enterprises Ltd.
2006 - 2017 © ® VirusPhoto. Tous droits réservés.