.
virusphoto virusphoto

Identifiant

Mot de passe

Derniers messages Messages du jour Sujets sans réponse S'inscrire

Rejoignez-nous !

VirusPhoto » Forum » Discussions sur la photo » La photographie numérique

Aller au premier non-lu
  #1  
non lus 14/11/2011, 18h57
Membre
Ma pratique de la photo: Je débute
 
Messages: 75
530 Photiz - Faire un don

Réglage de l'histogramme


Bonsoir,

J'utilise depuis peu l'histogramme pour vérifier la bonne exposition de mes photos avant la prise. Je débute et je dois dire que l'utilisation de cet outils est vraiment très utile. J'ai néanmoins une petite question sur le réglage de l'exposition.

Je corrige l'histogramme en augmentant ou diminuant les IL, l'histogramme se rapproche ainsi à gauche (plus sombre) ou à droite (plus clair), ce que je n'arrive pas à corriger c'est l'amplitude de mon histogramme. Je m'explique, quand mon histogramme est concentré au centre (conséquence: image peu contrastée), j'aimerai pouvoir "étaler" les pixels pour obtenir une plus large plage de tonalité (du noir au blanc)

quel réglage dois je utiliser ?

Merci
Réponse avec citation

Pour participer aux discussions et avoir accès à tous les outils
proposés sur VirusPhoto, inscrivez-vous en quelques secondes : cliquez ici.

Outils de la discussion Chercher dans ce sujet
Rechercher dans la discussion:

Recherche avancée

Noter la discussion
Evaluez cette discussion :
  #2  
non lus 14/11/2011, 22h36
Avatar de littleboy1664
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: 60D, 8-16, 17-50, 105 macro OS, Mp-e 65
 
Messages: 714
4750 Photiz - Faire un don
Je ne pense pas que cela soit possible car la forme de l'histogramme va être créée par la luminosité de la scène, le fait de modifier les réglage va le décaler vers la droite (sur-ex) ou la gauche (sous-ex) mais tu ne pourra pas "l'étaler". La seule solution pour uniformiser un histogramme est de fusionner plus expositions différentes (HDR) qui vont te permettre de "répartir" la luminosité.
Réponse avec citation
  #3  
non lus 15/11/2011, 08h39
Membre
Ma pratique de la photo: Je débute
 
Messages: 75
530 Photiz - Faire un don
Merci
Réponse avec citation
  #4  
non lus 15/11/2011, 10h42
Avatar de toine64
Membre
Ma pratique de la photo: La photo est mon métier
Matériel: Du Nikon et des Lentilles
 
Messages: 1 908
11450 Photiz - Faire un don
exact!
un histogramme écrasé au centre est synonyme de scène sans contraste, avec une lumière uniforme.
Pas de zones trop sombres, ni de zones trop claires.

Pour exemple, un mur blanc (sans correction d'exposition) te donnera une image grise... et un histogramme centré et peu étalé!

L'histogramme n'est qu'un outil d'appui à la reflexion du photographe, ce n'est pas lui qui décide d'une bonne photo ou non

Dans ce genre de cas, il faut passer par la case retouche, en te servant d'outils comme le correcteur de niveaux. Il te permettra de redéfinir ton blanc et ton noir (en te recalant aux extrémités de ton histogramme) pour récupérer du contraste.

Par contre,
Un marais dans la brume aura un histogramme peu étalé... et inutile d'espérer récupérer tout ça en postprod, tu y perdrais l’intérêt de la scène
Réponse avec citation
  #5  
non lus 15/11/2011, 11h35
Avatar de BZHades
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: Aps-h/FF, du 17 au 500
 
Messages: 2 644
13615 Photiz - Faire un don
Citation:
Posté par littleboy1664 Voir le message
Je ne pense pas que cela soit possible car la forme de l'histogramme va être créée par la luminosité de la scène, le fait de modifier les réglage va le décaler vers la droite (sur-ex) ou la gauche (sous-ex) mais tu ne pourra pas "l'étaler". La seule solution pour uniformiser un histogramme est de fusionner plus expositions différentes (HDR) qui vont te permettre de "répartir" la luminosité.

Sauf que le HDR est adapté aux situations inverses : un histogramme top étalé qui a notamment beaucoup de valeur et à droite et à gauche (ombres bouchées et zones claires cramées)

Ici, il "suffit" d'augmenter le contraste ! ou sur un logiciel type Gimp (ou même DPP pour canon) qui gère la courbe de niveau de faire une jolie courbe en S (ce qui revient un peu au même, mais le rendu est un peu différent, ça sature un peu plus les couleurs au passage), enfin, dernière solution, resserrer les niveaux (décaler ton point noir et ton point blanc, comme décrit au dessus)
Réponse avec citation
  #6  
non lus 15/11/2011, 13h01
Avatar de dolphin
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: D700 - 50/1.8 - 85/1.8 - 180/2.8 - Tamron 28-75 ...
 
Messages: 9 741
50671 Photiz - Faire un don
1/ Déjà tu arrêtes de travailler en JPEG et tu travailles en RAW
2/ En RAW on cale le plus possible l'histogramme à droite (car plus on sous expose et plus on a de bruit, idem en JPEG). De toutes façons ensuite cet histo est un peu faux car il montre ce que donnerai l'image SI l'APPAREIL le convertissait en JPEG.... Or, ce n'est pas le cas.
3/ Tu règles ensuite ton expo, ta dynamique etc . dans ton logiciel de traitement de RAW (genre lightroom et autre). Par exemple pour le N&B tu fais ce que tu veux puisque tu as dans ton fichier TOUTES les informations captées, ce qui n'est PAS le cas en jpeg.
Réponse avec citation
  #7  
non lus 15/11/2011, 16h03
Membre
Ma pratique de la photo: Je débute
 
Messages: 75
530 Photiz - Faire un don
Merci à tous pour vos conseils

Dolphin, effectivement le format raw me tente bien (partir d'un fichier brut pour agir en profondeur) mais je me sens encore un peu trop débutant pour manipuler ce format (notamment pour les impressions, je crois savoir qu'un fichier Raw ne peut pas être imprimé...enfin je crois, j'utilise aussi Photoshop élément qui ne gère pas, à ma connaissance, le raw), j'y viendrais c'est sur
Réponse avec citation
  #8  
non lus 15/11/2011, 17h00
Avatar de dolphin
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: D700 - 50/1.8 - 85/1.8 - 180/2.8 - Tamron 28-75 ...
 
Messages: 9 741
50671 Photiz - Faire un don
Vrai qu'au début on rame un peu ...... mais après c'est du caviar !!
(tu peux imprimer directement sous lightroom un fichier raw traité en effet, mais, bon, vaut mieux en faire un fichier final : TIFF par exemple).
Réponse avec citation
  #9  
non lus 15/11/2011, 17h35
Avatar de BZHades
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: Aps-h/FF, du 17 au 500
 
Messages: 2 644
13615 Photiz - Faire un don
On peut imprimer directement les RAW : le Raw n'est qu'un format de fichier comme un autre ou presque, il suffit que le logiciel intègre un module d'impression, ce qui est le cas de la majorité des logiciels de derawtisation.
Lightroom permet d'imprimer directement, DPP aussi, Capture Nx idem ... je ne sais pas pour DxO, Bibble ou Rawtherapie, mais à priori, ils doivent en intégrer un.

Le RAW, c'est comme un jpeg, en plus simple !!! on a l'impression que c'est complexe, alors que pour modifier les réglages, c'est tellement plus facile.
- La balance des blanc n'est pas bonne ? il suffit de sélectionner la bonne ! là où en jpeg, il faut faire un virage de couleur en tatonnant (bien qu'il existe des logiciels qui facilitent ça, mais ca reste galère)
- Le contraste n'est pas bon ? un curseur à déplacer, pas plus compliqué que pour un jpeg
- Les couleurs sont trop fades ? un curseur de saturation et le tour est joué, comme pour le jpeg
- Les lumières sont trop claire et les ombres trop sombres : 2 curseurs à déplacer, et on récupère des zones qui auraient été définitivement blanches/noires en jpeg
- ...
Il te faut d'autres arguments ?

Concernant l'impression, Lightroom est justement prévu pour éviter les divers exports et surtout le stockage en formats plus ou moins exotiques, on travail sur le Raw, on peut faire et enregistrer différents traitements, puis on exporte sur un support : jpeg pour un export Web, Cd, Export sur une imprimante pour un format "papier", export direct vers Photoshop pour des retouches plus poussées... mais toujours dans l'idée qu'on ne fait qu'exporter pour l'utilisation final. Le fichier de base reste le RAW sur lequel on fait tout ou majorité du travail.
C'est la même chose pour DPP d'ailleurs, on gère tout à partir du Raw (y compris différentes "recettes"), et on exporte directement, pas besoin de passer par des conversion de fichier

Pour moi, le RAW est un fichier de travail "final" qu'on vient ensuite exporter selon ses besoins ponctuels. Je ne garde que le RAW, jamais les jpeg qui, une fois uploadés sur le net, sont supprimés de mon ordinateur (si j'ai besoin de les renvoyer, je n'ai qu'à ouvrir DPP, faire un export avec recette d'export pour le web. Ca demande à refaire le travail, mais j'économise la place nécessaire aux différents exports). Lightroom est même encore plus simple, puisqu'il permet même de s'affranchir de la case export jpeg puis upload, et grâce à des modules, exporte directement sur un compte flickr, picasa, smungmug etc.

Bref, je pense que tu as compris tout l'avantage de travailler en RAW. Les inconvénients (car il y en a) :
- Fichiers plus lourds ! 25 à 30Mo pour les fichiers du 7D par exemple
- Corollaire de l'affirmation précédente : temps de calcul plus long pour les retouche et l'affichage, machine un peu plus puissante à prévoir (mon PC à 6 ans d'age - premiers dual core, et marche très bien...)
- Ce n'est pas lisible par tout le monde (obligation de logiciels spécialisés) d'où les exports jpeg pour le partage.
- Logiciels qui peuvent être coûteux, je dis qui peuvent, car il existe des logiciels gratuits. Chez Canon par exemple, DPP est fourni avec l'appareil et est suffisamment puissant et pratique pour se suffire à lui même. Il ne lui manque que la gestion de bibliothèque qui est gérée par un autre logiciel dédié... dommage de ne pas avoir fusionné les deux)

L'intérêt du TIFF, c'est lorsque tu veux faire faire une impression par un autre ordinateur, de manière à garder un large espace colorimétrique (codé sur 12 ou 14bits, là où le jpeg est sur 8 bits), et pas de compression (encore que je le jpeg haute qualité soit dans la majorité des cas amplement suffisant pour l'amateur, même exigeant. Je parle pour mes impressions en A2 où les artefacts sont invisibles sauf à aller chercher une loupe, et encore). Sachant que les imprimantes ont de toute manière un espace colorimétrique restreint, l'utilité du Tiff est assez limité à mon sens.

Dernière modification par BZHades 15/11/2011 à 17h43.
Réponse avec citation
  #10  
non lus 15/11/2011, 18h12
Membre
Ma pratique de la photo: Je débute
 
Messages: 75
530 Photiz - Faire un don
Merci BZ
tu es assez convaincant

mais, sauf erreur, en format raw, le travail en postprod est plus important avec ce format, puisque les réglages du boitier n'agissent pas sur la photo ?
Sais -tu si Photoshop Element prend en charge ce format ?
Réponse avec citation
  #11  
non lus 15/11/2011, 19h19
Avatar de Fisher24
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
Matériel: cf. signature
 
Messages: 1 028
6525 Photiz - Faire un don
Citation:
Posté par Tonio75018 Voir le message
mais, sauf erreur, en format raw, le travail en postprod est plus important avec ce format, puisque les réglages du boitier n'agissent pas sur la photo ?
Ton fichier RAW est une base de travail. Si ta photo est bien prise, tu as parfois très peu de correction à effectuer.

Lolo.
Réponse avec citation
  #12  
non lus 15/11/2011, 19h37
Avatar de BZHades
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: Aps-h/FF, du 17 au 500
 
Messages: 2 644
13615 Photiz - Faire un don
Citation:
Posté par Tonio75018 Voir le message
Merci BZ
tu es assez convaincant

mais, sauf erreur, en format raw, le travail en postprod est plus important avec ce format, puisque les réglages du boitier n'agissent pas sur la photo ?
Sais -tu si Photoshop Element prend en charge ce format ?

Le travail en post production n'est pas obligatoirement plus important. Le tri est ou peut être très rapide, et le fait d'avoir à travailler les photo derrière oblige à être sélectif pour ne pas perdre trop de temps justement, ce qui n'est pas forcément un mal.
Après, cela va dépendre des logiciels, des habitudes, des destinations.

Jusqu'ici, je travaille avec DPP (Digital Photo Professionnal) qui est le logiciel fourni par canon. Mon workflow est géré à peu près comme suit :

- Création d'un dossier type "2010-11-11 - Week end Belgique" J'utilise la datation aglo-saxonne pour qu'en triant par nom, on puisse avoir l'ordre chronologique directement.
- Copie de mes cartes mémoire dans ce dossier
- Ouverture de DPP, sélection de toutes les images du dossier (Ctrl+A), puis outil de sélection rapide (Alt+Q).
- Notation des photo dans un premier jet 1, 2, 3, 4 ou 5. (Alt=1 etc.)
1 = Photo excellente, à travailler finement, éventuellement finir sous photoshop (Je garde en RAW, j'imprime un A4 en général)
2 = Photo très bonne, à voir si je la passe en 1, mais à travailler globalement (Je garde en RAW, j'imprime éventuellement)
3 = Image où j'hésite entre 2 et 4, à voir selon le nombre de clichés restant après le jet en cours
4 = Image sympa pour souvenir, mais pas immémorable, à régler rapidement, puis conversion en jpeg, suppression du RAW, souvent, impression en 10x15 pour afficher dans la cuisine/pèle-mêle
5 = Photo ratée, à supprimer
- Une fois ce jet fini, je sélectionne toute les photos n°5, suppression.
- Deuxième (troisième etc.) jet pour obtenir le nombre de photo voulu (j'essaye de me limiter sur le nombre), suppression des doublons avec l'outil de comparaison (Alt+flèche de droite) il ne me reste plus que des photo 1, 2 et 4. Généralement une 40aine pour un week end (selon le type, ca va plutôt être 100 pour un mariage par exemple... bref, pas vraiment de règle la dessus)
- Réglage à la louche des photos (balance des blancs, style d'image, lissage pour le bruit) que je fais en général par groupe de photo ayant peu ou prou les même scènes/éclairages
- Réglage des styles d'image photo par photo sur les n°4 -> conversion en Jpeg, suppression des RAW
- Réglage des photos 1 et 2. Souvent, il ne me reste que moins de 10 photo n°1, et une 15aine de photo 2

Ca parait lourd, mais c'est assez rapide en fait, je n'ai que des curseurs à bouger, ayant souvent les même rendus.
Il est à noter que les paramètres du boitier sont directement pris en compte dans DPP, ce qui est assez pratique. (Logiciel Canon pour appareil Canon)
Dans tous les cas, les réglages du boitier, ça va être quoi ?
le style d'image => tu as des preset de style dans Lightroom (ou tu peux t'en créer), ce qui au final est aussi rapide que de le préselectionner sur l'appareil, avec l'avantage d'un choix beaucoup plus large de preset disponibles, et la possibilité d'en changer selon ton humeur et l'évolution de ton style.
La balance des blancs => je ne sais pas ce que ça donne sous lightroom (je ne me suis pas encore lancé dedans, je l'ai acheté il y a peu, mais je n'ai pas le temps dernièrement), mais ça doit être rapide à gérer je pense
Réduction du bruit => je préfère le gérer finement moi même en post prod sur un grand écrant, selon que je recherche un grain ou non, et surtout, le gérer plus finement qu'un appareil

A part ça, y'a pas grand chose qui influe sur l'image je crois...

Photoshop ne lit pas les RAW, il faut utiliser CameraRAW (dans la suite adobe) qui va les convertir pour Elements. La dessus, je ne suis pas au point, je n'utilise photoshop que très sporadiquement, voir pas depuis pas mal de temps !
Réponse avec citation
  #13  
non lus 15/11/2011, 21h27
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: G3 ,G9, 7DII,6D Canon,17/50 Tamron plus diverses M42
 
Messages: 4 650
30457 Photiz - Faire un don
Oui PSE travaille les RAW avec Camera Raw tu ouvre un fichier RAW dans PSE et Camera Raw s'ouvre aprés le traitement tu clique sur ouvrir une image et ta photo est ouvert dans PSE (pour une éventuelle retouche supplémentaire )
Réponse avec citation
  #14  
non lus 15/11/2011, 22h21
Membre
Ma pratique de la photo: Je débute
 
Messages: 75
530 Photiz - Faire un don
Merci Lambert Bernard

Effectivement je viens d'ouvrir un fichier raw avec camera raw
Réponse avec citation
  #15  
non lus 15/11/2011, 22h59
Avatar de Fisher24
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
Matériel: cf. signature
 
Messages: 1 028
6525 Photiz - Faire un don
Sympa ton workflow BZHades. Moi qui "débute" avec DPP, je suis preneur de toutes ces bonnes info pour apprendre à travailler plus vite. Pour l'instant, je fais juste un tri entre ce que je jette et ce que je garde ... puis je traite mes photos restantes unes par unes (j'utilise juste de temps en temps un copié-collé de la recette pour les photos ressemblantes, que j'affine ensuite), donc ça prend pas mal de temps.

Lolo.
Réponse avec citation
VirusPhoto » Forum » Discussions sur la photo » La photographie numérique

Réponse

Discussion précédente / suivante dans cette rubrique :
« l'utilité de l'IS sur les objos canon | connaitre les EXIFS d'une photo »

Non-lu Non-lu  
Bloguer ceci Outils de la discussion Rechercher dans la discussion Note: Note de la discussion : 1 vote(s), moyenne 3,00.

Outils de la discussion Rechercher dans la discussion
Rechercher dans la discussion:

Recherche avancée
Noter la discussion
Noter la discussion:

 


LinkBacks Enabled by vBSEO © 2011, Crawlability, Inc.
Powered by vBulletin® Version 3.8.2 - Copyright ©2000 - 2013, Jelsoft Enterprises Ltd.
2006 - 2017 © ® VirusPhoto. Tous droits réservés.