.
virusphoto virusphoto

Identifiant

Mot de passe

Derniers messages Messages du jour Sujets sans réponse S'inscrire

Rejoignez-nous !

VirusPhoto » Forum » Discussions sur la photo » La photographie numérique

Noter la discussion : Indice de luminance

Aller au premier non-lu
  #1  
non lus 14/05/2011, 18h38
Avatar de Babysun
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: Nikon D7000 + D700 + Divers objectifs
 
Messages: 468
2840 Photiz - Faire un don

Indice de luminance


Bonjour à tous,

J'aurais aimé savoir quand utiliser les corrections d'exposition et surtout comment ça agit sur le rendu final.

Merci d'avance
Réponse avec citation

Pour participer aux discussions et avoir accès à tous les outils
proposés sur VirusPhoto, inscrivez-vous en quelques secondes : cliquez ici.

Outils de la discussion Chercher dans ce sujet
Rechercher dans la discussion:

Recherche avancée

Noter la discussion
Evaluez cette discussion :
  #2  
non lus 14/05/2011, 18h50
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique occasionnelle
 
Messages: 1 016
9195 Photiz - Faire un don
un IL (ou EV pour "exposition value") correspond tout simplement à 1 diaphragme, soit une multiplication par 2 de la lumière. Donc si tu appliques une correction d'exposition de +1IL, ton appareil va, par exemple, doubler le temps d'exposition.

Note que, si techniquement il y a deux fois plus de lumière qui rentre dans l'appareil, l'image ne sera pas pour autant deux fois plus lumineuse.

Aussi, beaucoup de facteur entrent en compte quand tu utilises les automatismes de ton appareil. Il se peut que, même en faisant plusieurs essais avec plusieurs valeurs, tu te retrouves avec des résultats contradictoires. Il est notamment important de savoir où est faite la mesure de l’exposition quand on utilise ce genre d'option.
Réponse avec citation
  #3  
non lus 14/05/2011, 18h58
Avatar de Babysun
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: Nikon D7000 + D700 + Divers objectifs
 
Messages: 468
2840 Photiz - Faire un don
Une petite question, si j'ouvre à f3,5 et +1IL c'est égal à f3,2 et ainsi de suite ?
Réponse avec citation
  #4  
non lus 14/05/2011, 19h09
Avatar de cyberien
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: Canon 50D et 5D grippés
 
Messages: 3 396
18060 Photiz - Faire un don
Tu utilises la correction d'exposition quand la partie de la photo est surexposée ou au contraire sous-exposée. Tu peux aussi utiliser la mesure spot sur la zone qui t'intéresse et mémoriser les réglages mais sur des actions rapides, ça n'est pas toujours possible.

Quand tu utilises la correction, ça dépend dans quel mode tu es. En priorité diaphragme, c'est le temps de pose qui change ; en priorité vitesse, c'est le diaf qui change. En mode auto, je ne sais pas, je ne m'en sers jamais. Enfin, en manuel, c'est inutile puisque c'est toi qui choisis tous les paramètres.

Pour le reste, fais des essais, tu verras dans quel sens les réglages évoluent et surtout le résultat sur les photos. C'est le plus formateur pour toi.
Réponse avec citation
  #5  
non lus 14/05/2011, 19h12
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: eos 5D+ 1DIV +24-70 2,8+70-200 2,8
 
Messages: 614
3265 Photiz - Faire un don
Citation:
Posté par Babysun Voir le message
Une petite question, si j'ouvre à f3,5 et +1IL c'est égal à f3,2 et ainsi de suite ?
Pas du tout.
Sans correction d'exposition l'apn expose pour avoir un gris à 18%.Donc un sujet clair comme de la neige sera rendu gris,pour avoir une neige blanche ,il faut surexposer (correction d'exposition + ).Pour un sujet sombre il faut sous-exposer (correction d'exposition - ).
Réponse avec citation
  #6  
non lus 14/05/2011, 21h30
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique occasionnelle
 
Messages: 1 016
9195 Photiz - Faire un don
Quand je disais que plusieurs paramètres entraient en compte, je ne plaisantais pas.

Prenons un exemple :

Tu fais un portrait d'une copine, blanche, normalement éclairée.

Ton appareil est en mode A, donc tu choisis le diaphragme et la sensibilité ISO (on va dire F/2.8 200 ISO), et ton appareil choisit la vitesse en fonction de sa mesure d'exposition.

Tu es en mesure spot, donc la mesure d'exposition s’effectue sur 2.5% de l'image (centré sur ton curseur de mise au point actif). Tu diriges la mesure sur la peau de ton sujet, donc tu ne mesures à ce moment là que la luminosité de la peau du sujet.

L'appareil te donne le couple suivant : F2.8 1/250s.

Si tu prends ta photo dans ces conditions, ton amie aura la peau d'un gris moyen (50% de luminosité). C'est trop sombre. Il faut bien ajouter deux diaphragmes.

Si tu appliques une compensation d'exposition de +2, l'appareil te donne le couple suivant : F2.8 1/60s. Tu as multiplié par 4 le temps d'exposition, donc la photo est plus claire.


Pour conclure : la correction de l'exposition n'a un intérêt que si tu sais ce que tu mesures et que si tu peux te représenter à peu près l'écart entre la luminosité de la zone mesurée et le gris moyen.


Si tu es en mode manuel, la compensation d'exposition aura tout de même un rôle : ça modifie la position du curseur d'exposition sur l'échelle d'exposition dans le viseur. On l'utilise parfois pour que l'échelle d'exposition corresponde davantage à la représentation mentale qu'on se fait de l'exposition.
Réponse avec citation
  #7  
non lus 14/05/2011, 23h11
Avatar de Babysun
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: Nikon D7000 + D700 + Divers objectifs
 
Messages: 468
2840 Photiz - Faire un don
Citation:
Posté par Agnostos Voir le message
Quand je disais que plusieurs paramètres entraient en compte, je ne plaisantais pas.

Prenons un exemple :

Tu fais un portrait d'une copine, blanche, normalement éclairée.

Ton appareil est en mode A, donc tu choisis le diaphragme et la sensibilité ISO (on va dire F/2.8 200 ISO), et ton appareil choisit la vitesse en fonction de sa mesure d'exposition.

Tu es en mesure spot, donc la mesure d'exposition s’effectue sur 2.5% de l'image (centré sur ton curseur de mise au point actif). Tu diriges la mesure sur la peau de ton sujet, donc tu ne mesures à ce moment là que la luminosité de la peau du sujet.

L'appareil te donne le couple suivant : F2.8 1/250s.

Si tu prends ta photo dans ces conditions, ton amie aura la peau d'un gris moyen (50% de luminosité). C'est trop sombre. Il faut bien ajouter deux diaphragmes.

Si tu appliques une compensation d'exposition de +2, l'appareil te donne le couple suivant : F2.8 1/60s. Tu as multiplié par 4 le temps d'exposition, donc la photo est plus claire.


Pour conclure : la correction de l'exposition n'a un intérêt que si tu sais ce que tu mesures et que si tu peux te représenter à peu près l'écart entre la luminosité de la zone mesurée et le gris moyen.


Si tu es en mode manuel, la compensation d'exposition aura tout de même un rôle : ça modifie la position du curseur d'exposition sur l'échelle d'exposition dans le viseur. On l'utilise parfois pour que l'échelle d'exposition corresponde davantage à la représentation mentale qu'on se fait de l'exposition.

Expliqué de cette façon, je pense avoir compris. J'essayerai en situation, Merci
Réponse avec citation
  #8  
non lus 15/05/2011, 00h49
Avatar de SidVicious
Membre
Ma pratique de la photo: La photo est mon métier
Matériel: Canon EOS 5D Mark II - 17-40L - 70-200L - 85 1.8 - 50 1.4
 
Messages: 2 018
15500 Photiz - Faire un don
Citation:
Posté par Babysun Voir le message
Une petite question, si j'ouvre à f3,5 et +1IL c'est égal à f3,2 et ainsi de suite ?

Non, la tu aura 1/3 d'IL un "stop"
les IL sautent de cette manière :
1 - 1.4 - 2 - 2.8 - 4 - 5.5 - 8 - 11 - 16 - 22 - 32
Réponse avec citation
  #9  
non lus 15/05/2011, 01h04
Avatar de cyberien
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: Canon 50D et 5D grippés
 
Messages: 3 396
18060 Photiz - Faire un don
Citation:
Posté par Agnostos Voir le message
Quand je disais que plusieurs paramètres entraient en compte, je ne plaisantais pas.

Prenons un exemple :

Tu fais un portrait d'une copine, blanche, normalement éclairée.

Ton appareil est en mode A, donc tu choisis le diaphragme et la sensibilité ISO (on va dire F/2.8 200 ISO), et ton appareil choisit la vitesse en fonction de sa mesure d'exposition.

Tu es en mesure spot, donc la mesure d'exposition s’effectue sur 2.5% de l'image (centré sur ton curseur de mise au point actif). Tu diriges la mesure sur la peau de ton sujet, donc tu ne mesures à ce moment là que la luminosité de la peau du sujet.

L'appareil te donne le couple suivant : F2.8 1/250s.

Si tu prends ta photo dans ces conditions, ton amie aura la peau d'un gris moyen (50% de luminosité). C'est trop sombre. Il faut bien ajouter deux diaphragmes.

Si tu appliques une compensation d'exposition de +2, l'appareil te donne le couple suivant : F2.8 1/60s. Tu as multiplié par 4 le temps d'exposition, donc la photo est plus claire.


Pour conclure : la correction de l'exposition n'a un intérêt que si tu sais ce que tu mesures et que si tu peux te représenter à peu près l'écart entre la luminosité de la zone mesurée et le gris moyen.


Si tu es en mode manuel, la compensation d'exposition aura tout de même un rôle : ça modifie la position du curseur d'exposition sur l'échelle d'exposition dans le viseur. On l'utilise parfois pour que l'échelle d'exposition corresponde davantage à la représentation mentale qu'on se fait de l'exposition.
C'est pour ça qu'en studio les pros mesurent la lumière incidente avec un flashmètre et pas la lumière réfléchie qui dépend du sujet.
Réponse avec citation
  #10  
non lus 15/05/2011, 01h28
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique occasionnelle
 
Messages: 1 016
9195 Photiz - Faire un don
J'ajouterais que quand on commence à tâter de la compensation d'exposition en mesure spot, on a aussi vite fait de passer en mode manuel, parce qu'au niveau du geste comme du principe c'est la même chose, et parce qu'il n'y a plus besoin de mémoriser l'exposition pour cadrer (ce qui est assez chiant je trouve). Ceci valant si les conditions de prise de vue ne sont pas trop difficile ni trop hétérogènes d'une photo à une autre (car dans le cas contraire il faut jouer de la molette pour retrouver son expo, et on perd du temps).

Aussi, je ne suis pas sûr que la compensation d'expo ait un intérêt dans les autres modes de mesure, car on n'a pas un super cerveau capable de faire la moyenne des tons pour voir si c'est trop clair ou trop foncé. Et il suffit qu'un gus en costume noir passe dans le champ pour que les réglages changent du tout au tout (là aussi ça va dans le sens d'une mesure incidente, mais bon c'est pas facile à mettre en oeuvre).
Réponse avec citation
  #11  
non lus 15/05/2011, 23h46
Avatar de Babysun
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: Nikon D7000 + D700 + Divers objectifs
 
Messages: 468
2840 Photiz - Faire un don
J'ai fait quelques tests cet après midi (beau soleil) sur mon gamin qui portait un tee shirt blanc. Je me suis aperçu que si j'utilisais la correction d'exposition (en + ou en -), soit le visage était sous exposé et le tee shirt bien expo et inversement. Alors comment gérer cette situation ?
Réponse avec citation
  #12  
non lus 16/05/2011, 03h30
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique occasionnelle
 
Messages: 1 016
9195 Photiz - Faire un don
Ce n'est pas la compensation d'exposition qui va solutionner un problème de contraste. Il y a deux solutions.

Première solution :

Tu fais un choix : le visage ou le T-Shirt. Apriori tu vas choisir le visage...

Deuxième solution :

Tu vas essayer d'avoir les deux, en surexposant et en rattrapant l'exposition à l'ordinateur.

Premièrement, je shoot en RAW, et pas en JPEG, car les RAW permettent de gagner un voir deux diaphragmes de blancs soit disant "cramés". Si je ne le recommande pas sur des sujets colorés (où il risque d'y avoir un virage de la couleur), tu peux sans souci surexposer de deux diaphragmes le blanc du Tshirt si tu shootes en RAW.

Donc, techniquement, tu peux essayer de repérer (une fois pour toute) à quel niveau ton échelle d'exposition t'indique le fatidique "cramé". Souvent, il faut sortir de l'échelle (curseur qui clignote), et à partir de là compter le nombre de coups de mollette jusqu'à arriver au blanc pur.

Une fois que tu sais à quel moment tu vas cramer, tu peux viser le T-shirt du bambin et compenser l'expo pour le cramer volontairement, et même déborder un peu (ça se rattrapera sur le RAW)

En suite, dans ton logiciel de traitement RAW (fourni avec l'appareil, mais il y a aussi Lightroom, Photoshop Camera RAW, DxO, UFRAW, etc.), tu vas avoir un T-shirt qu'il va falloir assombrir pour ramener des détails dedans, et le visage du marmot qu'il va falloir conserver (voir éclairer un peu si vraiment tu avais de gros contrastes). Là, il faut que tu apprennes à te servir du logiciel : il y a des curseurs et une courbe qui permettent de "tasser" les contrastes de ton image pour que tout rentre.
Réponse avec citation
  #13  
non lus 19/05/2011, 00h12
Avatar de Babysun
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: Nikon D7000 + D700 + Divers objectifs
 
Messages: 468
2840 Photiz - Faire un don
Citation:
Posté par Agnostos Voir le message
Ce n'est pas la compensation d'exposition qui va solutionner un problème de contraste. Il y a deux solutions.

Première solution :

Tu fais un choix : le visage ou le T-Shirt. Apriori tu vas choisir le visage...

Deuxième solution :

Tu vas essayer d'avoir les deux, en surexposant et en rattrapant l'exposition à l'ordinateur.

Premièrement, je shoot en RAW, et pas en JPEG, car les RAW permettent de gagner un voir deux diaphragmes de blancs soit disant "cramés". Si je ne le recommande pas sur des sujets colorés (où il risque d'y avoir un virage de la couleur), tu peux sans souci surexposer de deux diaphragmes le blanc du Tshirt si tu shootes en RAW.

Donc, techniquement, tu peux essayer de repérer (une fois pour toute) à quel niveau ton échelle d'exposition t'indique le fatidique "cramé". Souvent, il faut sortir de l'échelle (curseur qui clignote), et à partir de là compter le nombre de coups de mollette jusqu'à arriver au blanc pur.

Une fois que tu sais à quel moment tu vas cramer, tu peux viser le T-shirt du bambin et compenser l'expo pour le cramer volontairement, et même déborder un peu (ça se rattrapera sur le RAW)

En suite, dans ton logiciel de traitement RAW (fourni avec l'appareil, mais il y a aussi Lightroom, Photoshop Camera RAW, DxO, UFRAW, etc.), tu vas avoir un T-shirt qu'il va falloir assombrir pour ramener des détails dedans, et le visage du marmot qu'il va falloir conserver (voir éclairer un peu si vraiment tu avais de gros contrastes). Là, il faut que tu apprennes à te servir du logiciel : il y a des curseurs et une courbe qui permettent de "tasser" les contrastes de ton image pour que tout rentre.

Merci, j'ai imprimé ton "mode d'emploi" et vais essayer de le mettre en application. (je shoote en jpg+raw) donc tout devrait bien se passer.
Réponse avec citation
VirusPhoto » Forum » Discussions sur la photo » La photographie numérique

Réponse

Discussion précédente / suivante dans cette rubrique :
« help sur eos 7D, impossible reglage temps de pose en mode liveview | Avis annonce le bon coin »

Non-lu Non-lu  
Bloguer ceci Outils de la discussion Rechercher dans la discussion Noter la discussion

Outils de la discussion Rechercher dans la discussion
Rechercher dans la discussion:

Recherche avancée
Noter la discussion
Noter la discussion:

 


LinkBacks Enabled by vBSEO © 2011, Crawlability, Inc.
Powered by vBulletin® Version 3.8.2 - Copyright ©2000 - 2013, Jelsoft Enterprises Ltd.
2006 - 2017 © ® VirusPhoto. Tous droits réservés.