.
virusphoto virusphoto

Identifiant

Mot de passe

Derniers messages Messages du jour Sujets sans réponse S'inscrire

Rejoignez-nous !

VirusPhoto » Forum » Forum critiques » Critiques photo et vidéo » Sur le vif

Aller au premier non-lu
  #31  
non lus 10/05/2011, 09h33
Avatar de mauro6279
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
Matériel: Canon AE1 (Argentique), Canon Ixus et Eos 60D (Numérique)
 
Messages: 1 491
18550 Photiz - Faire un don
Ah ? Merci, Klup. C'est gentil ça ! Comme je ne cesse jamais de le souligner, je suis auteur et romancier bien avant d'être photographe.
Réponse avec citation

Pour participer aux discussions et avoir accès à tous les outils
proposés sur VirusPhoto, inscrivez-vous en quelques secondes : cliquez ici.

Outils de la discussion Chercher dans ce sujet
Rechercher dans la discussion:

Recherche avancée

Noter la discussion
Evaluez cette discussion :
  #32  
non lus 10/05/2011, 09h33
Avatar de Brjkt
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique occasionnelle
 
Messages: 5 797
57431 Photiz - Faire un don
J'etais reste sur la jeune dame peinant en haut de son escalier et je te retrouve mieux sur ce genre d'image Marco.
Réponse avec citation
  #33  
non lus 10/05/2011, 09h40
Avatar de Teardrops
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: Canon 5D MkII, 24-70mm f2.8L, 100mm Macro f2.8L, 50mm f1.4
 
Messages: 3 298
31370 Photiz - Faire un don
Bon, puisque tu sembles bouder mon commentaire humoristique sur ton blog, je le recolle ici. Mais je préviens les gens sensibles; c'est de l'humour qui grince comme de vieux gonds mal huilés. C'est de l'humour qui craque comme un vieux plancher, comme du bois qui travaille...

C’est la crise.

Klaus Santa en est le témoin vivant. Klaus, aka Noël père, a été frappé de plein fouet par les tourments du capitalisme et de la mondialisation. Ce qui aura permis sa renommée mondiale et l’expansion florissante de son commerce aura aussi causé sa perte. Et là, c’est le drame. Tout s’enchaine dans une spirale infernale qui obligera Klaus à errer dans les rues, timbale à la pogne, pour subsister comme il le peut. C4est un classique : tout commence par un carnet de commandes qui se réduit à peau de chagrin, par des actionnaires mécontent et une chute drastique du titre. Les lutins syndicalistes organisent des grèves, les filiales et autres franchises ferment. Klaus n’y peut rien, ce n’est pas lui le responsable. Il a fait ce qu’il pouvait, il a été honnête. La faute à pas de chance ? La conjoncture ? Finalement, ses fidèles lutins, associés de toujours, l’ont laissé tomber. On se souvient avec émotion de cet élan de désespoir que Klaus avait lancé aux journalistes à ce propos : « Ô nanisme ! Tu auras causé ma perte… »

Mais c’est ici que commence réellement la chute d’un homme, passant du statut de demi-dieu à qui tout sourit à celui de paria à qui tout le monde crache à la gueule : la mère Noël demande le divorce alors que la fille du père Noël fait le tapin pour le compte du Père fouettard. Faut bien gagner sa vie. Klaus en prend plein la tronche, perd tout charisme viril, tombe dans l’alcool et se fait finalement virer du logis par Madame. Trouver un appart à l’arrache ? Il n’a plus les moyens. Se faire héberger par un pote ? Ils ont tous fui au loin devant la débandade.

Foyers.

Zone.

Rue.

Klaus, avant, c’était Cendrillon avec une barbe. Maintenant, Cendrillon, on la lui joue à l’envers. Comme il ne s’y attendait pas, il l’a eue bien profond. Son traineau s’est transformé en cartons, ses rennes en rats ! Dégoût.

Klaus, avant, c’était un manteau pourpre qui faisait rêver, un bonnet assorti qui le couronnait roi, une barbe d’une blancheur impeccable, un sourire attendrissant et plein de bonté, des pommettes rebondies, rougies par la sympathique bonhommie du personnage, des friandises colorées à gogo. Maintenant, le gogo, c’est lui. De sa tenue ne reste qu’un vieux manteau râpé, une vielle salopette délavée. Son sourire s’est figé en un rictus immonde et repoussant. Maintenant, ses pommettes sont rougeaudes. Sous les coups de vin chaud, c’est la couperose qui menace. Les friandises, il se les imagine quand il part récolter les restes barbouillés estampillés McDo. Et sa couronne… un vieux bonnet sur le chef, une vieille calotte trouée, mitée, grasse, puante. Relique qui ramène à un passé glorieux, comme un reste de dignité qui crie « regardez, c’est moi ! » transformé en bonnet d’âne qui nous donne envie de lui rétorquer, cinglants :

« c’était toi ».
Réponse avec citation
  #34  
non lus 10/05/2011, 13h32
Avatar de mauro6279
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
Matériel: Canon AE1 (Argentique), Canon Ixus et Eos 60D (Numérique)
 
Messages: 1 491
18550 Photiz - Faire un don
@ Bruno : Merci, Bruno. Moi aussi je m'y retrouve mieux en vérité... mais comme je l'ai dit sur la page de la demoiselle aux escaliers : besoin de chercher un peu de légèreté aussi de temps à autre.
@ TD : Ué ! Non, je ne boude pas. Et je prépare en effet une réponse à ton commentaire... et à tous les autres auxquels je n'ai pas répondu, mais tu admettras qu'il faut un peu de temps et je n'en dispose guère en ce moment. Rahhh ! Puis, comme je ne réponds plus à personne sur mon blog, tout mes commentateurs me font la tête ! Tiens, puisque ce post est sur le point de filer dans les profondeurs, je vais même te dire pourquoi je manque de temps. L'énoncer me permettra peut-être de relativiser et surtout, moi qui suis toujours en quête d’innovation, je vais assurément marquer une nouvelle étape dans le genre pollution de post : les canalisations de mes toilettes ont pété et je nage littéralement dans la ... dans les astérisques.
Réponse avec citation
  #35  
non lus 10/05/2011, 16h45
Avatar de Teardrops
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: Canon 5D MkII, 24-70mm f2.8L, 100mm Macro f2.8L, 50mm f1.4
 
Messages: 3 298
31370 Photiz - Faire un don
Si tu boudes pas, je suis rassuré ! Comme tu m'avais gentiment sommé de poster fissa mon commentaire de réserve, j'avoue que je guettais une réponse de ta part avec une certaine fébrilité. Mais comme tu as les deux pieds dans les *s, je me doute que tu as plus urgent à faire.

Attaque gratuite : c'est bien fait pour toi ! à force de remuer la m€rde de la société et du monde...
Réponse avec citation
  #36  
non lus 10/05/2011, 16h51
Avatar de mauro6279
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
Matériel: Canon AE1 (Argentique), Canon Ixus et Eos 60D (Numérique)
 
Messages: 1 491
18550 Photiz - Faire un don
Ah ! C'est délicat ! Je te suggère de continuer de guetter une réponse. Comme je suis coincé à attendre que mon proprio se décide à bouger, je suis en train de combler mon retard sur mon blog. Pourrait y avoir de la contrattaque gratuite.
Réponse avec citation
  #37  
non lus 10/05/2011, 17h00
Avatar de Teardrops
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: Canon 5D MkII, 24-70mm f2.8L, 100mm Macro f2.8L, 50mm f1.4
 
Messages: 3 298
31370 Photiz - Faire un don
Oups... j'aurais peut-être pas dû taper en traître alors que tu es certainement agacé par la situation de ta plomberie...
Réponse avec citation
  #38  
non lus 11/05/2011, 12h27
Avatar de mauro6279
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
Matériel: Canon AE1 (Argentique), Canon Ixus et Eos 60D (Numérique)
 
Messages: 1 491
18550 Photiz - Faire un don
Agacé ? Tu pouvais te permettre ici un "emm*rdée qui dépeignait la situation avec un réalisme des plus pertinents.
Réponse avec citation
VirusPhoto » Forum » Forum critiques » Critiques photo et vidéo » Sur le vif

Réponse

Discussion précédente / suivante dans cette rubrique :
« This is my radio star ! | photo de couple »

Non-lu Non-lu  
Bloguer ceci Outils de la discussion Rechercher dans la discussion Note: Note de la discussion : 3 vote(s), moyenne 3,67.

Outils de la discussion Rechercher dans la discussion
Rechercher dans la discussion:

Recherche avancée
Noter la discussion
Noter la discussion:

 


LinkBacks Enabled by vBSEO © 2011, Crawlability, Inc.
Powered by vBulletin® Version 3.8.2 - Copyright ©2000 - 2013, Jelsoft Enterprises Ltd.
2006 - 2017 © ® VirusPhoto. Tous droits réservés.