Discussion: Bouées de haut fond
Afficher un message
  #1  
non lus 18/04/2011, 23h35
Avatar de fidelio
fidelio fidelio est déconnecté
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: EOS7D;24-70 L f/2.8*Samyang 8mm FE*Sigma 10-20*100 mm macro
 
Messages: 5 747
73845 Photiz - Faire un don

Bouées de haut fond


Dans le froid hiver vosgien, lorsque la brume s'accroche aux reliefs malgré les vents qui les balayent, le skieur de fond ou le randonneur à raquettes deviennent les naufragés volontaires des espaces immaculés. La montagne rejoint alors l'océan. Ses vagues sont immobiles, mais leur écume glacée dissimule, comme en mer, les pièges qui happeront l'imprudent au détour d'une corniche, ou au défaut d'une plaque avant.

Les balises aux couleurs vives sont le seul repère, le fil qui les relie à la côte; la faible distance qui les sépare atteste la visibilité réduite en cas de tempête.

En bas, la ferme auberge attend, comme la taverne d'un port, le retour des navigants des neiges. La bière ou le vin blanc d'Alsace, le repas marcaire de patates et cochon fumé, apporteront chaleur et réconfort.

Au printemps, qui est la marée basse des pays de neige, lorsque la houle s'est enfin retirée les panneaux flottent dans l'air, bouées suspendues dont la chaîne d'amarrage ne se serait pas repilée sur le fond de la mer.

Ils ressemblent alors à des ballons de fête, égayant le décor, un peu trop lourds pour s'envoler tout à fait.

Ici sur Flickr
 

Dernière modification par fidelio 19/04/2011 à 11h58.
Réponse avec citation