.
virusphoto virusphoto

Identifiant

Mot de passe

Derniers messages Messages du jour Sujets sans réponse S'inscrire

Rejoignez-nous !

VirusPhoto » Forum » Le coin des professionnels » Les démarches professionnelles » Les démarches administratives

Aller au premier non-lu
  #31  
non lus 26/08/2010, 16h48
Avatar de Jérôme Goupil
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
Matériel: Nikon D300s + D200+ objectifs (j'ai essayé sans... pas bon)
 
Messages: 574
3485 Photiz - Faire un don
Citation:
Posté par gouttedesoleil Voir le message
Entièrement d'accord, je travaille dans la photo (mais ne suis pas photographe) et c'est ce qui se passe. Certains proposent même d'eux-mêmes que nous utilisions leurs photos sans qu'on leur demande !



"le seul fait de publier ne peut porter préjudice" sauf... quand la personne dont la photo est publiée a dans sa famille un malade mental qui est capable d'arriver chez elle et de faire un carnage s'il apprend que la dite personne est mariée et a un enfant. Je sais que s'il y a préjudice on peut aller en justice "après" mais je préfère agir en prévention plutôt qu'en curatif. Ma mère a eu la même problème pour me protéger quand j'étais petite avec la justice, malgré un jugement sévère envers le dit malade mental.

Je sais que chacun voit midi à sa porte, mais quand les clients précisent qu'il y a un problème grave, je pense que le photographe a un devoir moral de les écouter et de ne pas publier les photos. Sinon, je le dis par expérience, les clients se passeront du photographe, et si même si contrairement à nous ils n'ont pas de connaissances en photographie.

Le plus dur dans l'histoire est que tu ne sais jamais si tu vas porter préjudice, tu peux très bien en prenant une photo de rue avoir dans le champ un homme et sa maîtresse ou une femme et son amant simplement parce qu'ils passaient par là à ce moment, tu ne pensais pas avoir besoin d'autorisation et pas de pot tu mets les pieds dans le plat. Il y a préjudice et atteinte à la vie privée sans que tu en aies conscience. Parce qu'un photographe ne se contente pas de travailler sur commande, il prend aussi des photos par plaisir.
Réponse avec citation

Pour participer aux discussions et avoir accès à tous les outils
proposés sur VirusPhoto, inscrivez-vous en quelques secondes : cliquez ici.

Outils de la discussion Chercher dans ce sujet
Rechercher dans la discussion:

Recherche avancée

Noter la discussion
Evaluez cette discussion :
  #32  
non lus 26/08/2010, 16h48
Avatar de Clovis
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: Oeil gauche + index droit + reflex
 
Messages: 2 207
19355 Photiz - Faire un don
Citation:
Posté par Caramel Voir le message
il m'arrive même régulièrement de retirer des photos qui avait eu l'accord du client au moment T et quelques temps après ils n'ont plus envie... il me demande, je retire, je ne cherche pas...
Oui, c'est normal, autant on demande l'accord photo par photo pour la diffusion, autant si le client ne veux plus qu'elles soient diffusés on se doit de la retirer.
Réponse avec citation
  #33  
non lus 26/08/2010, 16h56
Avatar de Jérôme Goupil
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
Matériel: Nikon D300s + D200+ objectifs (j'ai essayé sans... pas bon)
 
Messages: 574
3485 Photiz - Faire un don
Citation:
Posté par Caramel Voir le message
Jérome, les impots surement (n'oublions pas qu'ils n'ont pas le même langage que nous), mais le droit d'auteur reste le droit d'auteur, une marié devant l'église ou une création artistique... et là était notre propos....

Tu as raison et je te l'ai confirmé en disant que le photographe reste propriétaire de ses originaux. Sur les événements que j'ai pu couvrir, je n'ai d'ailleurs fourni que du JPEG, exceptionnellement du TIFF quand il fallait une bonne définition. J'ai par ailleurs relevé une phrase intéressante dans la discussion, l'entreprise qui protège ses brevets peut t'imposer une clause de confidentialité pendant toute la durée de vie du brevet (soit 20 ans je crois).
Réponse avec citation
  #34  
non lus 26/08/2010, 18h00
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: eos 5D+ 1DIV +24-70 2,8+70-200 2,8
 
Messages: 614
3265 Photiz - Faire un don
Citation:
Posté par Clovis Voir le message

Personnellement, je préfère préciser dans le contrat que "des photographies pourront être utilisés pour la promotion du travail du photographes (site internet, dépliant, offres promotionnelles, etc…) après validation [du client]".
Ensuite, une fois que le client découvre les clichés, je propose une petite sélection de photo et le client peux valider une par une lesquels il accepte de voir publiés (ce sont généralement les photos officielles et des préparatifs, jamais du reportage de fin de soirée).

.
En France je pense que c'est la solution car toute clause dans le contrat pourrait vite être considéré

comme clause abusive, surtout si c'est en petits caractères ou noyée dans le contrat car il me semble

bien que les photos doivent être validées pour le droit à l'image avec la date et la durée de parution.
Réponse avec citation
  #35  
non lus 26/08/2010, 18h08
Avatar de Clovis
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: Oeil gauche + index droit + reflex
 
Messages: 2 207
19355 Photiz - Faire un don
Bah disons surtout que ca permet d'envisager tous les cas de figure… La règle du "qui peux le plus, peux le moins".
Après, le client qui était ok peux n'en valider aucune pour dif publique, le client qui ne voulais pas peux très bien se dire "ouais ben finalement son boulot est vraiment chouette, je vais lui permettre d'utiliser cette image, car elle est vraiment originale" (ou variante).
Comme de toute manière, le client re-valide ensuite les dif des images…
Réponse avec citation
  #36  
non lus 26/08/2010, 18h16
gothiais
 
Messages: n/a
Photiz - Faire un don
Je vois que je déchaine les avis...

Pour ma part, je suis très très respectueux des gens et de leur volonté et en + d'un accord verbal, je fais cocher et signer le client sur cette clause. Je trouve plus respectueux de faire cette pratique que d'imposer au moins un cliché sous prétexte que les droit d'auteur sont à moi

Sur le terrain, je suis auto entrepreneur donc mes tarifs sont relativement bas donc quand j'annonce 15% de hausse sur une séance à 50 ou 60€, je ne pense pas pénaliser le client. Ça m'est arrivé une fois une peu comme toi Gouttedesoleil car c'était pour un cadeau, au final le client a payé et au delà de ça, le résultat était au delà de ses espérances (dsl pour le hors sujet)


Pour être franc, c'est plutôt, qu'au début, j'ai plus eu besoin d'une belle vitrine plutôt que de l'argent...mais je n'ai aucune personne qui m'a fait de réflexion quant à une pratique un peu "tordue"

Comme dis Clovis," ...à situation particulière, conditions particulières…"
Réponse avec citation
  #37  
non lus 26/08/2010, 18h24
Avatar de photostyles
Membre
Ma pratique de la photo: Je débute
Matériel: Pentax K-x
 
Messages: 52
820 Photiz - Faire un don
une chose m'embête quand même,
La jurisprudence le rappelle souvent :
"Toute personne a, sur son image et sur l'utilisation qui en est faite, un droit exclusif qui lui permet de s'opposer à sa reproduction sans son autorisation expresse et spéciale".

et ce droit ne peux être surpassé par le droit d'auteur que dans des cas précis (personnes dites publiques)

Et tout comme gouttedesoleil, une mauvaise expérience passée me fait sortir hurler d'horreur quand je lis que le photographe peut faire ce qu'il veut de la photo grâce à son droit d'auteur!
Je consent que si on paye un photographe pour faire des photos de mariage, on se doute bien qu'il voudra en faire sa pub si elle sont réussies, mais que celui-ci s'autorise le droit de tourner à l'envers le droit à l'image me choque.

Je ne suis pas pro, je ne connais pas tout, mais si je l'étais, j'imagine que tout les mariés ne demandent pas ça, je ne comprend pas pourquoi ça m'ennuierais de respecter leur choix! (c'est peut être aussi parce-qu'ils ne trouvent pas le résultat tiptop qui sait lol )
Réponse avec citation
  #38  
non lus 26/08/2010, 18h25
Avatar de Clovis
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: Oeil gauche + index droit + reflex
 
Messages: 2 207
19355 Photiz - Faire un don
Désolé, mais il n'y a aucune obligation de pratiquer des tarifs plus bas en AE qu'en Micro ou tout autre statut juridique…

En fait, c'est pas une question de pénaliser financièrement, c'est le geste qui est peu commercial (et puis 15% ça impressionne un peu) : dans ta facturation, tu prend en compte les frais de prise de vue et déplacement, de location/mise à disposition du matériel, le temps à la prise de vue, le temps au traitement des fichiers, etc…
Malheureusement, les 15% de majoration/réduction selon si on te donne l'autorisation de diffuser ou non, c'est pas vraiment commercial d'une part, mais c'est aussi difficilement justifiable.
Enfin, tu n'offre pas une possibilité au client de changer d'avis.
Un client que tu aura surtaxé pourra se dire "ouais ses images sont chouettes, par contre avec les 15% en sup que j'ai du payer, il peux se brosser"…
Réponse avec citation
  #39  
non lus 26/08/2010, 18h34
Avatar de Jérôme Goupil
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
Matériel: Nikon D300s + D200+ objectifs (j'ai essayé sans... pas bon)
 
Messages: 574
3485 Photiz - Faire un don
Citation:
Posté par gothiais Voir le message
Je vois que je déchaine les avis...


Sur le terrain, je suis auto entrepreneur donc mes tarifs sont relativement bas donc quand j'annonce 15% de hausse sur une séance à 50 ou 60€, je ne pense pas pénaliser le client. Ça m'est arrivé une fois une peu comme toi Gouttedesoleil car c'était pour un cadeau, au final le client a payé et au delà de ça, le résultat était au delà de ses espérances (dsl pour le hors sujet)


Pour être franc, c'est plutôt, qu'au début, j'ai plus eu besoin d'une belle vitrine plutôt que de l'argent...mais je n'ai aucune personne qui m'a fait de réflexion quant à une pratique un peu "tordue"

Comme dis Clovis," ...à situation particulière, conditions particulières…"

Annoncer des prix comme ça sans préciser la durée, je crois que tu vas aussi déchaîner pas mal d'avis :
50 ou 60€ pour combien de temps?

On n'est pas là non plus pour casser les prix.
Réponse avec citation
  #40  
non lus 26/08/2010, 18h37
Avatar de Clovis
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: Oeil gauche + index droit + reflex
 
Messages: 2 207
19355 Photiz - Faire un don
Citation:
Posté par photostyles Voir le message
une chose m'embête quand même,
La jurisprudence le rappelle souvent :
"Toute personne a, sur son image et sur l'utilisation qui en est faite, un droit exclusif qui lui permet de s'opposer à sa reproduction sans son autorisation expresse et spéciale".

et ce droit ne peux être surpassé par le droit d'auteur que dans des cas précis (personnes dites publiques)
Oui et non, en réalité le "droit à l'image" est une série de jurisprudence basé sur l'article 9 du Code Civile qui dit (de mémoire) que chacun à le droit au respect de sa vie privée.

De là, on part sur diverses interprétations qui vont du strict contrat de cession de son image dans un cadre donné, utilisé généralement quand la/les personne(s) sont venu spécifiquement pour donner leur image (shooting, tournage, etc…), à une autorisation tacite à partir du moment où un inconnu va jouer avec le photographe (principalement dans le cas de manifestations publiques, festivals, …).
Ensuite, peux entrer en compte le droit à l'information, la liberté d'expression, etc, etc… Bref, le droit à l'image est un énorme capharnaüm soumis à interprétation. Au final, on prend plus des précautions qu'on n'applique de consignes en particulier.
La conclusion la plus courante est que l'on peux utiliser une photo s'il elle est réalisée dans un lieu public, ou pendant une représentation publique et que l'on ne porte pas atteinte aux personnes représentés (après, si tu te balade avec ton amant en ville, tu prends un risque, que ce soit un photographe qui te shoot, qu'un ami qui te croise).

Citation:
Posté par photostyles Voir le message
Et tout comme gouttedesoleil, une mauvaise expérience passée me fait sortir hurler d'horreur quand je lis que le photographe peut faire ce qu'il veut de la photo grâce à son droit d'auteur!
Je consent que si on paye un photographe pour faire des photos de mariage, on se doute bien qu'il voudra en faire sa pub si elle sont réussies, mais que celui-ci s'autorise le droit de tourner à l'envers le droit à l'image me choque.
Encore une fois, le droit à l'image étant quelque chose de confus, il est difficilement "détournable". Dans le cas d'un mariage ou tout autre évènement privé, il est de bon ton d'avoir l'autorisation écrite.
Réponse avec citation
  #41  
non lus 26/08/2010, 18h54
Avatar de photostyles
Membre
Ma pratique de la photo: Je débute
Matériel: Pentax K-x
 
Messages: 52
820 Photiz - Faire un don
le texte venant du site gouv.fr (donc normalement les textes officiels si je ne m'abuse :

Le droit à l’image (photos-vidéos)

Toute personne, quelque soit sa notoriété, dispose d’un droit exclusif sur son image (brute ou faisant partie d’un montage photographique) et l’utilisation de celle-ci. Elle peut s’opposer à une diffusion sans son autorisation et éventuellement aller en justice [1].
Cependant, lorsque l’image est prise dans un lieu public, il suffit d’obtenir l’autorisation de la (des) personne(s) isolées et reconnaissables.

À titre exceptionnel, la liberté de la presse et le droit à l’information permettent par ailleurs, dans certains cas, de limiter le caractère exclusif du droit à l’image. Les personnages publics ou célèbres peuvent ainsi voir leur image utilisée à des fins d’actualité ou de travail historique, dans l’exercice de leur activité professionnelle et dans le respect de la dignité humaine.


en simple, si la personne est connue c'est dommage pour elle, sinon serres les fesses en publiant sans autorisation écrite de la personne représentée! (et moi je l'aimes bien cette loi qui protègera peut être ma fille d'un copain un peu con plus tard ou autre trucs du genre, même s'il peut être énervant d'avoir un modèle qui me demande de retirer des photos de mon site (encore pauvre il est vrai mais comme je compte bien continuer la photo de modèle...) après avoir donné son accord quelques mois avant )
Réponse avec citation
  #42  
non lus 26/08/2010, 19h01
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: D610 - Nikkor(20+85+300) - Sigma(35+50+150)
 
Messages: 5 713
82190 Photiz - Faire un don
Si l'accord est donné par écrit, je ne pense pas que ce soit possible de demander de retirer les photos à posteriori.

C'est une rupture de contrat, ça entraîne des dommages et intérêts à priori. Sauf si c'est demandé gentiment, que y'a des raisons et tout et tout, faut pas non plus jouer les gros c*** tout le temps

Si c'est un accord oral, là c'est différent, ça ne vaut rien
Réponse avec citation
  #43  
non lus 26/08/2010, 19h12
Membre
Ma pratique de la photo: Je débute
 
Messages: 101
885 Photiz - Faire un don
Citation:
Posté par Jérôme Goupil Voir le message
Le plus dur dans l'histoire est que tu ne sais jamais si tu vas porter préjudice, tu peux très bien en prenant une photo de rue avoir dans le champ un homme et sa maîtresse ou une femme et son amant simplement parce qu'ils passaient par là à ce moment, tu ne pensais pas avoir besoin d'autorisation et pas de pot tu mets les pieds dans le plat. Il y a préjudice et atteinte à la vie privée sans que tu en aies conscience. Parce qu'un photographe ne se contente pas de travailler sur commande, il prend aussi des photos par plaisir.

Concernant la jurisprudence qu'il y a en France, il y a un documentaire fait par un photographe Québécois sur la situation française, avec notamment des entretiens avec Willy Ronis (il me semble que qqun avait posté le lien sur VP).

Si j'ai bon souvenir (ou peut être que je l'ai lu autre part, je ne sais plus), mais effectivement, le photographe peut avoir des problèmes légaux SI il y a diffusion (différent de la prise de vue) et préjudice. Mais après la notion de préjudice est à discuter (c'est le principe des textes de lois, s'il n'y avait pas de discutions, il n'y aurait pas d'avocat ...).

Je sais que le cas décrit par Jérôme (une personne prise avec son amant/maîtresse) c'est produit en France, mais que le juge a considéré que c'était le mari/la femme adultèrin(e) qui causait le préjudice en manquant à ses obligations maritales (faudrait que je retrouve la source).
Réponse avec citation
  #44  
non lus 26/08/2010, 19h12
Membre
Ma pratique de la photo: Je débute
 
Messages: 101
885 Photiz - Faire un don
J'ai trouvé ma source : http://droit-et-photographie.over-bl...-comments.html

Pour l'histoire de mari trompeur, c'est dans les commentaire en bleu
Réponse avec citation
  #45  
non lus 26/08/2010, 19h14
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
Matériel: Pentax K20D
 
Messages: 755
4350 Photiz - Faire un don
je vais te donner un simple point de vue d'un client potentiel, je n'y connais rien au loi, c'est juste mon ressenti :

Je vais chez quelqu'un me faire tirer le portrait, je paye pour cela. ok.
Si le photographe utilise mon portrait pour illustrer sa vitrine, faire sa pub, alors là c'est à lui de me payer pour ça !
Franchement, je n'apprécierai pas du tout qu'un photographe me dise "vous ne voulez pas que j'utilise votre image pour faire ma pub ? Alors 10% de plus svp". Là, non seulement je l'enverrai gentiment balader, mais j'irai voir quelqu'un d'autre et je ne ferai vraiment pas une bonne pub pour le premier.

Si tu veux te faire de la pub, alors embauche des modèles, pour faire tout un tas de clichés que tu pourras tranquillement exposer comme tu le veux. Ca me semble bien plus logique. Quitte à inclure dans tes prix cette dépenses supplémentaire en "frais de pub".

Sinon, comme quelqu'un l'a dit plus haut, commercialement parlant ça sera bien mieux perçu que tu augmentes tes prix de 10%, et que tu proposes au client une ristourne de 10% s'il accepte apparaitre dans ta vitrine (par exemple). Mais à mes yeux c'est "indirectement" malhonnête.

Voilà un simple avis d'un client lambda que tu rencontreras peut-être un jour. C'est bien de regarder ce que dit la loi, mais il me semble que la logique, et le respect, devrait passer au dessus.
Réponse avec citation
VirusPhoto » Forum » Le coin des professionnels » Les démarches professionnelles » Les démarches administratives

Réponse

Discussion précédente / suivante dans cette rubrique :
« Conseils pour réaliser son book | Imprimante Pro »

Non-lu Non-lu  
Bloguer ceci Outils de la discussion Rechercher dans la discussion Note: Note de la discussion : 1 vote(s), moyenne 2,00.

Outils de la discussion Rechercher dans la discussion
Rechercher dans la discussion:

Recherche avancée
Noter la discussion
Noter la discussion:

 


LinkBacks Enabled by vBSEO © 2011, Crawlability, Inc.
Powered by vBulletin® Version 3.8.2 - Copyright ©2000 - 2013, Jelsoft Enterprises Ltd.
2006 - 2017 © ® VirusPhoto. Tous droits réservés.