.
virusphoto virusphoto

Identifiant

Mot de passe

Derniers messages Messages du jour Sujets sans réponse S'inscrire

Rejoignez-nous !

VirusPhoto » Forum » Les articles VirusPhoto » Libre Expression

Aller au premier non-lu

Dorianne Wotton

Article rédigé par Frédéric, le 25/06/2010.Voir son profil

Je présente une particularité physique: deux bras, deux jambes, une tête... mais trois yeux. Ce dernier est apparu il y a quelques années. Son développement relativement récent peut expliquer que celui-ci n'est pas encore eu l'occasion de montrer son potentiel au plus grand nombre et de s'exposer. J'entends bien remédier à cet état de fait, d'autant que cette confidentialité ne signifie pas que ce troisième oeil soit resté inactif pendant toutes ces années.

J'ai suivi un cursus tout à fait classique. C'est en autodidacte que j'ai fait l'apprentissage de la photographie, depuis 2007, année où je reçois mon premier appareil-photo. J'ai fait cet apprentissage « sur le tas », avec néanmoins les conseils, avis et critiques de différents professionnels. Ce cheminement peut avoir des inconvénients. Il présente néanmoins l'avantage de se libérer des contraintes techniques et d'avoir une approche plus instinctive, plus libre.
Afin de parfaire ma technique, j'ai toutefois tenu à suivre des cours de photographie au Centre Jean Verdier (Paris 10e).

J'ai réalisé et participé à plusieurs publications, individuelles et collectives.
D'autres projets sont actuellement en cours. Il s'agit notamment de diverses séries de personnes, de lieux, de pays, d'évènements (commandes ou projets personnels). Des expositions individuelles et collectives sont actuellement en préparation. Enfin, un blog et un site internet sont en construction.

En proie depuis toujours à un flagrant délire de contradictions, je n'ai toujours eu de cesse de capter mes hallucinations; m'abandonner devant l'objet que je contemple, m'enivrer d'innombrables associations d'idées, conduire mon imagination dans l'incertain et l'indéterminé de sa fantaisie.
La photo fait rêver, elle travaille notre rêverie et notre inconscient, elle habite notre imagination et notre imaginaire. Elle nous fait basculer dans un autre espace et un autre temps. Avec la photographie, je ne raisonne pas, je rêve. Un renoncement triste et tendre; une languissante agonie. Un idéal complexe. Fouillant au fond de moi, j'essaie tant bien que mal de donner une forme à ces aspirations vagues, ces tristesses sans cause, ces émotions sans objet. Dans une société où l'immédiateté prime, j'ai choisi de figer le temps.

Aimant varier les lieux de prises de vue, je privilégie néanmoins les décors et lumières naturels... pour mieux les détourner.

La présente sélection, « Introspectrion », est composée de 20 photographies; issues de différentes séries élaborées entre 2008 et 2010. Elles s'articulent autour d'une démarche qui est au coeur de mon travail. Mon approche photographique est en effet principalement consacrée à la représentation de l'esthétique de la désolation. Il s'agit de montrer le monde tel que je le ressens, souligner l'obscur, le mystérieux...Reconnaître que tout est habité par le chimérique, le fictif, l'imaginaire, l'irréel, bref le romanesque. Le spectral.

Tout devient alors potentiellement objet et sujet de mes créations, pourvu qu'ils répondent à cette démarche artistique. Cette démarche se caractérise visuellement, quelque soit le sujet, par des ruptures, des discontinuités et une poïétique du décalage, du métissage et de l’amalgame.
Je ne me limite pas par un format photographique ou des tabous. Grain, flou, textures, surimpression, déformation, accidents. Je fais rendre tout ce qu'il peut à ce procédé.
Animée par une forme de colère, une sordide détresse ironique, j'ai toujours cherché à exprimer dans mes créations une douce déception, voire un élégant malaise quant à la réalité extérieure. La photographie est un puissant vecteur permettant de transcrire ces images mentales que l'on ne saurait exprimer, de matérialiser des visions. Elle participe, ainsi, à un travail d'introspection.
La présente sélection est donc la rencontre de ces différentes dimensions qui animent ma démarche et mon travail photographique.

Ces 20 « introspectrions » sont autant de tentative de contact direct avec la profonde complexité des êtres, des choses et situations en cours.

Il n'y a aucune certitude quant à ce que j'ai voulu montrer. Ni de ce que j'ai vu. Ni de ce que vous voyez. Ni de ce que les autres voient. L'objectif révèle la subjectivité. Que nous disent ces corps? Ce visage? Cet être? Cette chose? Cette lumière? Tristesse? Affliction? Espoir? Beauté? Mélancolie? Vie? Mort? Faim? Fin? Vérité? Leurre?

Est-ce la vérité nue?
Est-ce qu'en jouant avec l'objectif, j'ai triché, truqué, manipulé?
Est-ce qu'en jouant avec l'objectif, le personnage joue, ment, trompe, montre, démontre, appelle, interpelle? A vous de voir...


Dorianne Wotton.
Ainsi, j’aime à penser que mes choix esthétiques parviennent à créer cet effet particulier qui est le mystère.

Flickr: Dorianne Wotton's Photostream


Introspectrion










(Présentation de la rubrique)-> SOUMETTEZ NOUS VOUS AUSSI VOTRE CANDIDATURE ET EXPOSEZ VOTRE TRAVAIL SUR VIRUSPHOTO
Outils de la discussion Rechercher dans la discussion
Outils de la discussion
  #2  
non lus 25/06/2010, 18h52
Avatar de jipee1
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: canon 30D, object 50,70-200,17-85 mm
 
Messages: 219
1220 Photiz
Il faut prendre le temps de lire. On aime ou pas, Mais au moins il y a une demarche, une recherche hors des sentiers battus. De plus, meme si au tout début j'accrochais pas trop, je dois bien admettre que quelques images (15,17,20) sont très belles et une poésie en émerge au delà des angoisses. Jolies compositions aussi à voir sur son site flick. J'ai été séduit par ces ambiances sombres cuivrées. C'est un travail de composition interessant et qui questionne bien le regard.
Réponse avec citation
  #3  
non lus 26/06/2010, 12h14
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
Matériel: 5DMKII, EOS 400D, Sigma 70-300, Tamron 17-35, Canon 50mm 1,4
 
Messages: 126
4115 Photiz
En effet, impossible de rester insensible à ce travail. D'abord déconcertant, puis étrangement attirant on se laisse facilement plonger dans ces oeuvres et on passe très vite de l'interrogation à la contemplation.

Bref ce tohu-bohu visuel est effectivement l'expression d'une vrai recherche.
Réponse avec citation
  #4  
non lus 29/06/2010, 22h09
Avatar de millepattes
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: Argentique & Numérique
 
Messages: 736
8490 Photiz
Très belle série N&B où effectivement la subjectivité de chaque photo laisse le visiteur interprété la photo en fonction de ses sentiments du moment.

Je pense qu'à chaque moment de notre vie, on pourrait lire quelque chose de différent dans ces photos.

Très onirique !

Encore une belle découverte Frédéric, merci pour cette libre expression (je deviens fan )
Réponse avec citation
  #5  
non lus 06/07/2010, 09h11
Avatar de bernard99
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: SONY 850/77/alpha7
 
Messages: 62
880 Photiz
tres inetressant...la photo est devenu le mode d'expression artistique le plus ouvert,le plus partagé ,un des plus démocratiques
Réponse avec citation
  #6  
non lus 28/12/2016, 11h48
Nouveau membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
 
Messages: 6
165 Photiz
Photos imparfaites et belles, bref de vrais photos contrairement aux photos parfaites et creuses.
Réponse avec citation
VirusPhoto » Forum » Les articles VirusPhoto » Libre Expression

Commentaire

Discussion précédente / suivante dans cette rubrique :
« Patrick ALBERA | - »

Non-lu Non-lu  
Bloguer ceci Outils de l'article Rechercher dans cet article Note: Note de l'article : 2 votes - moyenne : 5,00.

Outils de l'article Rechercher dans cet article
Rechercher dans cet article:

Recherche avancée
Noter la discussion
Noter la discussion:

 


LinkBacks Enabled by vBSEO © 2011, Crawlability, Inc.
Powered by vBulletin® Version 3.8.2 - Copyright ©2000 - 2013, Jelsoft Enterprises Ltd.
2006 - 2017 © ® VirusPhoto. Tous droits réservés.