.
virusphoto virusphoto

Identifiant

Mot de passe

Derniers messages Messages du jour Sujets sans réponse S'inscrire

Rejoignez-nous !

VirusPhoto » Forum » Les articles VirusPhoto » Reportages et Interviews

Aller au premier non-lu

Théâtre de la Photographie et de l'Image Charles Nègre

Article rédigé par rozenn, le 15/04/2010.Voir son profil

Situé dans le centre ville de Nice, le Théâtre de la Photographie et de l'Image Charles Nègre a fêté ses 10 ans au mois de décembre 2009. L'occasion de découvrir ce lieu d'exception et une partie de sa collection qui contient, à ce jour, 1800 œuvres et appareils photographiques.

C'est au 27, boulevard Dubouchage, près de l'avenue Jean Médecin, dans la capitale azuréenne que le Théâtre de la Photographie et de l'Image Charles Nègre (TPI) est installé véritablement depuis maintenant une décennie. Mais, cette villa du fin 19ème siècle n'a pas toujours été vouée entièrement à la photographie.


C'est dans cette villa du 19ème siècle que le TPI est installé.

Un peu d'histoire...

Au 19ème siècle, les cercles élitistes tels « le cercle philharmonique », sont en vogue en Angleterre et en France. Dès 1895, se crée à Nice « L'intime Club », qui devient quelques temps après « l'Artistique » , installé à l'origine dans une des tourelles de la Jetée de la Promenade. Ce ne sera qu'en 1910 que cette association quittera ce lieu pour cette villa Belle Époque dans le centre de Nice. Conférences, théâtre, concerts ou encore expositions, le Théâtre de l'Artistique connaîtra ses plus grandes heures malgré quelques moments difficiles.

Après 99 ans d'existence, il ferme ses portes en 1994. En parallèle, l'association “Nice audio visuel” qui avait été créée en 1987, par Jean-Pierre Giusto, est dissoute. 106 œuvres d'artistes tels Gabriel Basilico, Luigi Ghirri ou encore Bernard Plossu, sont alors transférées vers le Centre Municipal de la Photographie. Cette année-là, la première édition du “Septembre de la Photo”, manifestation consistant à envahir quelques musées, les galeries municipales et le TPI d'expositions reliées par un thème commun, voit le jour et remporte un succès immédiat.


Hall d'entrée.

C'est le 24 juillet 1998 que le Conseil Municipal vote à l'unanimité la création d'un espace permanent consacré à la photographie. Le Théâtre de la Photographie et de l'Image ouvre ses portes, le 10 septembre 1999. L'acquisition en 2001 de 40 tirages originaux de l'un des précurseurs de la photographie, Charles Nègre, lui donnera son nom définitif.

Une politique culturelle

“ Nous programmons quatre à cinq expositions par an et, en partenariat avec le rectorat, nous montrons également des travaux d'élèves pendant une semaine en fin d'année”, affirme Marie-France Bouhours, directrice artistique du TPI depuis le 1er avril 2009. C'est à elle que revient le choix des expositions thématiques et monographiques ainsi que la gestion des collections.


Marie-France Bouhours, directrice artistique du TPI

Elle explique : “Nous sommes là pour faire connaître la photographie sous toutes ses formes. La programmation est avant tout pédagogique : nous montrons des grands maîtres de la photographie au niveau historique mais aussi des jeunes créateurs de la région comme, par exemple Michel Coen.” D'ailleurs, le Théâtre de la Photographie et de l'Image apporte aussi son soutien à la jeune création par le biais de commandes. “ Souvent au moment du Septembre de la Photographie, des commandes importantes sont faites à des artistes et les œuvres sont ensuite rentrées dans les collections.”

Hall.

La Riviera de Charles Nègre, les photographies anglaise et finlandaise ou encore la jeune photographie européenne, le “Septembre de la Photo” a marqué le TPI, galeries et musées depuis plus de 20 ans. “Cet événement dans la ville a été très important par le passé. En septembre dernier, en ce qui concerne le TPI, c'était un thème, un pays mais plus vraiment une manifestation citadine. Je suis en train de réfléchir ce que peut devenir ou redevenir le “Septembre de la Photo”, révèle la directrice artistique.


Salon Jean Giletta.

Des échanges sont également faits avec d'autres musées : “ il y a des aides entre les institutions dans la ville. Si, par exemple, le Musée d'Art Moderne et d'Art Contemporain a besoin d'une œuvre, le TPI va lui en prêter une et vice-versa. Il y a une vraie synergie entre les institutions.” Le TPI collabore également souvent avec le musée de la Photographie André Villiers, situé à Mougins.


Salon Hercule Florence.


Une collection importante


Entre donations, achats et commandes, cette institution a, au fil des années, constitué une collection riche et importante. Le TPI dispose actuellement de 1500 œuvres de photographes d'hier comme d'aujourd'hui : Eric Bourret, Daniel Guillaume, Paul Louis, Roger Thiery... Point faible de cette collection : le peu de possession de la photographie très contemporaine et plasticienne. “ Il faut travailler la photographie plasticienne car cela a été un moment important dans l'histoire et bien sûr aussi le numérique qui a révolutionné la photographie”, précise Marie-France Bouhours.

Le TPI possède également 300 appareils photographiques, des premières chambres photographiques de la seconde moitié du 19ème siècle aux derniers appareils pocket des années 80. Manoutcher Nazérian, cinéaste et photographe, a fait, l'année dernière, une importante donation à la ville de Nice. 120 appareils qui illustrent ainsi l'histoire de la technique photographique argentique, appartiennent dorénavant au TPI.


Salon Charles Nègre

Un espace accueillant

Quatre salles accueillent des expositions temporaires tout au long de l'année : les salons Hercule Florence, Charles Nègre, Jean Giletta et Gérardpierre. Des pièces à l'architecture d'autrefois qui, avec de hauts murs blancs, donnent un sentiment d'espace. Quant à la Salle de l'Artistique, dotée d'une scène, elle est encore animée par des représentations théâtrales ou d'opéra.


Salle de l'Artistique.

Tout au fond du TPI, un centre de documentation est mis à disposition du public. Monographies, dictionnaires, essais analytiques, ouvrages techniques et périodiques anciens, plus de 3 500 ouvrages sont à consulter sur place. Un accès à Internet est également offert : deux postes informatiques permettent de s'informer sur le milieu photographique.


Ouvert au public, le centre de documentation contient plus de 3 500 ouvrages.



Un parcours d'exception pour les 10 ans du TPI

Jusqu'au 15 février, est présentée au Théâtre de la Photographie et de l'Image une exposition pour son dixième anniversaire, consacrée en particulier aux clichés de la capitale azuréenne. Au total, 180 œuvres y sont présentées. “ J'ai tenté de faire un parcours qui montre que la collection est importante. Mais, c'est aussi l'occasion de remercier les artistes, collectionneurs et donateurs qui ont contribué à son enrichissement”, précise la directrice artistique. Vasco Ascolini, Mickael Kenna , Joseph Lucarelli, Christine Spengler et bien sûr Charles Nègre, 32 photographes, illustres et jeunes créateurs, sont ainsi représentés. “ Une salle est aussi consacrée aux photochromes d'anonymes, ce sont des pièces qui ont été très peu montrées. On a aussi les photographies d'Anne Favret et Patrick Manez qui, eux, ont fait un travail sur le Théâtre avant sa rénovation”, ajoute Marie-France Bouhours. Des œuvres à découvrir ou à redécouvrir au plus vite.

Pour plus de renseignements :
http://www.tpi-nice.org

Outils de la discussion Rechercher dans la discussion
Outils de la discussion
  #2  
non lus 15/04/2010, 22h15
Avatar de redleader
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: EOS 50D, 400D, S 17-70, 120-400,C 50, 17-85,55-250, T 70-300
 
Messages: 123
695 Photiz
Actuellement c'est Georges ROUSSE qui s'expose au TPI, à voir absolument.
Réponse avec citation
  #3  
non lus 15/04/2010, 23h03
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique occasionnelle
 
Messages: 17
725 Photiz
merci pour cette visite guidée, aussi bien qu'en reelle et trés bien expliquée
Réponse avec citation
  #4  
non lus 16/04/2010, 10h21
Membre
Ma pratique de la photo: La photo est mon métier
 
Messages: 805
7920 Photiz
Georges ROUSSE ne pas m'a pas transcendé mais bon... Ca ouvre les horizons. Il y a toujours un truc sympa au TPI et c'est toujours gratuit. Alors avis à ceux qui vont faire leur courses en ville à Nice, un petit crochet par là c'est toujours sympa
Réponse avec citation
  #5  
non lus 16/04/2010, 10h35
Avatar de Frédéric
Co-fondateur
Ma pratique de la photo: La photo est mon métier
Matériel: Fuji
 
Messages: 14 055
154906 Photiz
Citation:
Posté par redleader Voir le message
Actuellement c'est Georges ROUSSE qui s'expose au TPI, à voir absolument.


Oui, et bientôt sur virusphoto
__________________
Me suivre sur : Instagram | Twitter
Réponse avec citation
  #6  
non lus 18/04/2010, 20h25
Avatar de Vicky
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: Du 6x6 à l' APS-C
 
Messages: 220
1340 Photiz
[quote=skippy;1377878] c'est toujours gratuit. QUOTE]

ce qui fait toujours plaisir
Réponse avec citation
  #7  
non lus 05/05/2010, 12h01
Avatar de Vinkfoto
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: Nikon D90
 
Messages: 39
1055 Photiz
Toujours des expos superbes dans ce lieu si particulier et au charme certain !
L'expo consacrée dernièrement à Kertész était en tout point réussie !
Réponse avec citation
VirusPhoto » Forum » Les articles VirusPhoto » Reportages et Interviews

Commentaire

Discussion précédente / suivante dans cette rubrique :
« Interview Laurent Baheux | Week end photo en Corrèze »

Non-lu Non-lu  
Bloguer ceci Outils de l'article Rechercher dans cet article Note: Note de l'article : 2 votes - moyenne : 4,00.

Outils de l'article Rechercher dans cet article
Rechercher dans cet article:

Recherche avancée
Noter la discussion
Noter la discussion:

 


LinkBacks Enabled by vBSEO © 2011, Crawlability, Inc.
Powered by vBulletin® Version 3.8.2 - Copyright ©2000 - 2013, Jelsoft Enterprises Ltd.
2006 - 2017 © ® VirusPhoto. Tous droits réservés.