.
virusphoto virusphoto

Identifiant

Mot de passe

Derniers messages Messages du jour Sujets sans réponse S'inscrire

Rejoignez-nous !

VirusPhoto » Forum » Les articles VirusPhoto » Reportages et Interviews

Aller au premier non-lu

L'Instant, une nouvelle génération de laboratoires photographiques

Article rédigé par rozenn, le 02/03/2010.Voir son profil

Situé en Principauté, L'Instant, laboratoire photographique, est dirigé depuis 2007 par Jean-Baptiste Blanchy, monégasque d'origine. Entre impressions argentiques et numériques, retouches et copies, ce laboratoire se tourne vers un travail de qualité. Reportage.


C'est dans la rue de la Turbie, à Monaco, dans ce laboratoire photographique, L'Instant, que Jean-Baptiste Blanchy exerce son métier de tireur depuis 2007. «*C'est un laboratoire qui a une histoire assez longue. Il a été fondé par Daniel Mille, photographe professionnel, qui a encore son studio dans la rue*», explique ce responsable. Avant même sa formation d'ingénieur, Jean-Baptiste Blanchy était intéressé par la photographie et le graphisme. Il raconte : «*Quand j'étais jeune, je pratiquais déjà le tirage en chambre noire et j'aimais beaucoup cette magie qui s'opérait. Quand j'ai eu cette idée de reprise, j'avais la volonté de réadapter complétement ce laboratoire vers la nouvelle technologie ». Un virage qu'il pense avoir bien pris, en phase avec la grande vague numérique arrivée au même moment.


L'Instant, laboratoire photographique, situé près de la Place d'Armes, à Monaco

Le tirage d'exposition, une des spécialités du laboratoire

“J'ai voulu me placer sur un créneau professionnel. Le travail est fait sur mesure : on essaie de s'adapter à chaque client*», continue l'imprimeur. La spécialité de la maison ? Le tirage d'art et d'exposition, que ce soit en argentique ou en numérique. «*Dans ce genre de tirage, ce qui est important, c'est le travail du fichier en amont. Il est parfois fait par le photographe lui-même mais il a aussi besoin de la collaboration du tireur pour ajuster les contrastes, les densités... C'est le cœur du métier de faire ce travail avant l'impression. Il faut aussi contrôler la sortie du tirage pour vérifier la correspondance entre l'image sur le papier et l'écran*», indique Jean-Baptiste Blanchy.


Jean-Baptiste Blanchy, directeur de L'Instant

Des tirages d'exposition qui sont systématiquement maquillés et repiqués, tant en numérique qu'en argentique. Il explique : “ Le maquillage, c'est lorsqu'on masque certaines zones lors l'exposition avec ce qu'on appelle “un chasse-mouche”, petit bout de carton sur une tringle, ou avec les mains, pour diminuer la densité. Quant au repiquage, c'est le fait de reprendre le tirage une fois terminé avec un pinceau très fin qu'on met dans un gris-film pour l'appliquer sur les points blancs apparus à cause des poussières”. Des photographes comme Michel Coen ou Damion Berger ainsi que des institutions renommées en France et à Monaco leur ont ainsi donné leur confiance. Une des meilleures récompenses pour ce laboratoire photographique.


Julien - instructions de masquage. © Thomas Damentko

Des tirages en noir et blanc à l'ancienne

Rares sont aujourd'hui les professionnels qui tirent en chambre noire. Pourtant, Jean-Baptiste Blanchy n'a pas mis aux oubliettes cette façon de faire, continuant ainsi à tirer en noir et blanc. C'est dans une petite pièce retirée au fond de son laboratoire que toute la magie s'opère. Il révèle : «*On charge les films noir et blanc sur une spire ou même dans un tambour puis on les développe avec un processeur Jobo, “bac” thermostaté muni d'un moteur. Ensuite, on les passe dans un agrandisseur, une sorte de projecteur, qui projette l'image sur du papier photosensible”. Des étapes qui se déroulent dans le noir avec une lampe inactinique qui diffuse une lumière à laquelle le papier est insensible.


Le film est passé dans un agrandisseur, l'image est ainsi projetée sur du papier photosensible

" Il est alors exposé pendant quelques secondes puis passé dans un bain révélateur qui fait apparaît l'image. On met ensuite le papier dans un bain d'arrêt pour stopper le processus de révélation. Les images sont ensuite plongées dans un bac de fixation”. Après un rinçage abondant à l'eau, elles sont mises à sécher.


Thomas Damentko, intérimaire, immerge le papier dans un bain révélateur


Pour stopper le processus de révélation, le papier sera plongé dans un bain d'arrêt

Pour les tirages d'exposition, une fois les images bien sèches, elles seront forcément plongées dans un virage afin d'accroître leur durée de vie. Thomas Damentko, tireur intérimaire de L'Instant, précise : “ Selon les dilutions au sélénium, à l'or ou même en sépia, la chimie du papier est modifiée et ce dernier devient alors plus résistant. Les virages entraînent aussi des changements dans les tonalités de couleurs. Par exemple, si vous souhaitez du bleu, le virage sera réalisé avec de l'or”. Un travail minutieux qui demande des années d'expérience pour bien le maîtriser.

Des impressions numériques de haute qualité

Du côté du numérique, le laboratoire photographique propose également des tirages de haute qualité. Il a été agréé Digigraphie, label de production ou de reproduction d'œuvres d'art, ce qui implique que cette impression est originale, signée et numérotée. Un tirage limité est défini à l'avance pour chaque format. “ La durée de vie du tirage devient importante, de l'ordre de 60 à 100 ans dans des conditions normales d'exposition. L'idée est de reproduire le concept de la lithographie ”, explique Jean-Baptiste Blanchy.


L'imprimante Epson Stylius pro 9880.

Les impressions fine art jet d'encre sont aussi la spécialité de la maison. Les deux imprimantes professionnelles telles que la dernière Epson 9900 que possède L'Instant permettent une grande précision dans la reproduction des couleurs et une grande richesse de l'espace colorimétrique. “ La longévité des impressions est même plus élevée qu'avec un procédé argentique traditionnel. Cela me permet également d'offrir une grande variété de papiers différents comme le papier baryté ou aquarelle”, continue l'homme aux yeux verts. Montages sous dibond, diasecs de qualité d'exposition et même numérisations haut de gamme sur Imacon, ce laboratoire est l'un des rares du sud-est de la France à les proposer à ses clients.

La retouche, un travail de précision

Le travail du tireur ne s'arrête pas à l'impression des photos : il faut aussi retoucher les images. C'est sur Photoshop, Lightroom ou encore DxO Film Pack que Jean-Baptiste Blanchy effectue les siennes. Des logiciels qui sont bien adaptés à son domaine du traitement de l'image. Pour les retouches de scanner, par exemple, les courbes générales sont réajustées et les canaux R, V, B sont travaillés. Le directeur reprend : “ Le travail peut être très fin, en particulier pour les reproductions de tableaux où il faut souvent s'y reprendre plusieurs fois, même avec l'aide d'une charte”.


Jean-Baptiste Blanchy en pleine retouche

Le scanner Imacon restituant dans toute leur netteté les traces de poussières ou de micro-rayures, il faut donc les enlever, ce qu'on appelle le “dépétouillage”. Pour les images sous forme de fichier numérique, le tireur prête attention à l'équilibre général de l'image (densités minimum et maximum), aux zones bouchées ou cramées, aux couleurs dominantes... Entre l'ajout du grain, des effets, la reconstitution des textures et le remplacement des couleurs, l'éventail des retouches est infini. Le tireur doit ainsi s'adapter à son client et à ses exigences.


A l'entrée du laboratoire, une bibliothèque mise à disposition pour les plus curieux

L'attention, l'écoute et l'adaptation sont des qualités importantes chez le tireur pour savoir ce qu'il doit proposer à son client. « Notre travail, même en numérique, reste fondamentalement artisanal. Rien que le choix du profil et du mode de rendu des couleurs nécessite une réflexion réitérée à chaque image ». Un métier qui continue d'évoluer avec l'ère du numérique mais qui reste précieux pour les photographes professionnels, les galeries, les entreprises ou les amateurs exigeants.

Pour plus d'informations : www.linstant.mc
Un grand merci à Jean-Baptiste Blanchy pour nous avoir reçues dans son laboratoire.

//

Outils de la discussion Rechercher dans la discussion
Outils de la discussion
  #2  
non lus 02/03/2010, 13h21
Avatar de sebj
Membre
Ma pratique de la photo: La photo est mon métier
Matériel: Canon EOS 1D MkIV
 
Messages: 209
1285 Photiz
Très intéressant !! merci pour ce sujet
Réponse avec citation
  #3  
non lus 04/03/2010, 11h52
Avatar de moumoutte
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: NikonD3/D200 + quelques bons cailloux
 
Messages: 122
1701 Photiz
achhhh qu'il est beau mon fils avec sa pu.........tain de casquette rouge que je hais!!
Réponse avec citation
  #4  
non lus 12/03/2010, 19h23
Avatar de lusyamcoga
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
Matériel: CANON EOS 400 et 70 D
 
Messages: 81
685 Photiz
Ah tient ! j'ai justement commandé la bas il n'y a pas longtemps... ravie de mettre un visage sur un nom de société ! Pour ma part très heureuse d'avoir fait appel à Instant ! très bientot j'y reviendrais... je le recommande vraiment !
Réponse avec citation
  #5  
non lus 14/03/2010, 20h29
Avatar de moumoutte
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: NikonD3/D200 + quelques bons cailloux
 
Messages: 122
1701 Photiz
et alors,?
content du résultat?
Réponse avec citation
  #6  
non lus 14/03/2010, 21h12
Avatar de lusyamcoga
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
Matériel: CANON EOS 400 et 70 D
 
Messages: 81
685 Photiz
oui tres contente d'autant que c'était pour une exposition
Réponse avec citation
  #7  
non lus 14/03/2010, 21h26
Avatar de moumoutte
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: NikonD3/D200 + quelques bons cailloux
 
Messages: 122
1701 Photiz
Tres bien, se sera répété!
Réponse avec citation
  #8  
non lus 14/03/2010, 21h44
Nouveau membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
 
Messages: 2
35 Photiz
Malgré tout l'amour qui se dégage de cet article, tout de même, vous ne pourriez pas faire un effort pour publier des photos nettes?
Réponse avec citation
  #9  
non lus 15/03/2010, 16h02
Avatar de Stela
Nouveau membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
 
Messages: 5
50 Photiz
Merci pour ce reportage complet.
Réponse avec citation
VirusPhoto » Forum » Les articles VirusPhoto » Reportages et Interviews

Commentaire

Discussion précédente / suivante dans cette rubrique :
« Interview Romain Philippon | Reportage : Ian Fisher - Américan Soldier »

Non-lu Non-lu  
Bloguer ceci Outils de l'article Rechercher dans cet article Note: Note de l'article : 3 votes - moyenne : 5,00.

Outils de l'article Rechercher dans cet article
Rechercher dans cet article:

Recherche avancée
Noter la discussion
Noter la discussion:

 


LinkBacks Enabled by vBSEO © 2011, Crawlability, Inc.
Powered by vBulletin® Version 3.8.2 - Copyright ©2000 - 2013, Jelsoft Enterprises Ltd.
2006 - 2017 © ® VirusPhoto. Tous droits réservés.