Afficher un message
  #22  
non lus 01/04/2010, 16h04
Haakon Haakon est déconnecté
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
Matériel: D50; 12-24; 17-50; 50-150; 35 f1.8;50 f1.8; 85 f1.8; SB-800
 
Messages: 112
595 Photiz - Faire un don
Bonjour,
Je pense qu’aucun support n’est éternel, le but ici est de faire perdurer l’info le plus longtemps possible et de garder la possibilité de faire des copies sans altérer la qualité. Si le support papier et négatifs sont sans doute, dans de bonnes conditions de conservations, plus durables, l’informatique nous permet des copies de manière aisée.

Le problème est, à mon sens, quel système de sauvegarde est infaillible ? Ma réponse, argumentée par mon expérience de technicien, aucun système n’est infaillible, la seule chose que l’on peut faire c’est limiter les risques de défaillance. Pour ma part j’applique le principe de système parallèle et étagé. Je m’explique, tout d’abord je décharge au plus vite mes cartes mémoire et je copie les fichiers sur mon disque dur (copier, pas déplacer !). Ensuite je fais une copie sur mon DD externe qui sert uniquement au stockage de données, il est branché en permanence, mais en théorie je n’y accède que pour mes « archivages ». Enfin une fois par moi je sors mon DD « backup » et je fais une copie de mon DD externe, un accès par moi j’espère que ça lui assure une certaine pérennité… et bien sûr je le conserve au sec et à l’abri de la lumière et des poussières. Enfin j’imprime les photos les plus importantes à mes yeux en double et je garde l’une des deux copies en sûreté.

De temps à autre je grave un DVD mais c’est plus dans l’optique de transport que de sauvegarde, même si une clé USB est plus simple de nos jours, ça me fait toujours une sauvegarde supplémentaire même si elle n’est pas éternelle. J’évite au maximum d’automatiser, car si c’est un gain de temps, c’est aussi une perte de contrôle sur le déroulement des opérations.
Réponse avec citation