.
virusphoto virusphoto

Identifiant

Mot de passe

Derniers messages Messages du jour Sujets sans réponse S'inscrire

Rejoignez-nous !

VirusPhoto » Forum » La communauté » Hors-sujet

Noter la discussion : Ciné coup de coeur: Les chats persans de Bahman Ghobadi.

Aller au premier non-lu
  #1  
non lus 10/01/2010, 01h44
Avatar de zem
zem zem est déconnecté
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique occasionnelle
Matériel: canon eos 1000d
 
Messages: 33
745 Photiz - Faire un don

Ciné coup de coeur: Les chats persans de Bahman Ghobadi.


Le dernier long métrage de Bahman Ghobadi (Un temps pour l'ivresse des chevaux, caméra d’or à Cannes en 2000) est un film vif, pertinent et courageux qui fait appel à ce que l’Etre Humain à de plus précieux, à savoir son droit à pouvoir s’exprimer librement !

C’est un témoignage bouleversant contre un Etat : La République Islamique d’Iran, qui, depuis des années, opprime toute une société et sa jeunesse en particulier, en étouffant d’une part l’Expression sous toutes ses formes, et d’autre part, les Libertés sociales les plus élémentaires. L’Art est le domaine où la répression se fait le plus cruellement sentir. Toute activité artistique qui a le malheur de procurer « joie et gaieté » est interdite en public car jugée impure par la Charia, et c’est la musique et le cinéma dit « occidental » qui en paie le plus lourd tribut.

Bahman Ghobadi a filmé à l’arrache, pendant dix-sept jours, caméra à l’épaule et clandestinement, un jeune couple, Ashkan et Negar, dans leurs démarches pour monter un groupe de rock et organiser un concert illégal pour financer leur départ en Angleterre afin de donner libre cours à leurs rêves musicaux.
C’est donc à trois sur une motocyclette, que nous allons les suivrent à la recherche d’un lieu pour répéter et de musiciens pour compléter le groupe... dans cette ville de Téhéran où la Musique est considérée par les autorités comme un délit passible de coups de fouets et de deux mois de prison ! De rues surpeuplées en ruelles sombres et désertes, de caves en greniers, de toits d’immeubles en studios clandestins, partout se révèlent d’improbables repaires d’où émerge, peu à peu, une autre ville, ardente, créative, secrètement abreuvée - comme un défi à la dictature - par le rock , le rap, le blues, la soul et le jazz ,car à l’ombre des minarets, l’Iran possède sans doute, une des plus belle scène musicale persane !
Au côté d’Ashkan et de Negar nous allons découvrir des musiciens de heavy métal obligés de répéter dans une étable au milieu des vaches ! Nous allons écouter avec étonnement la voix incroyable d’une chanteuse de soul, au timbre d’une gravité et d’une puissance digne des plus grandes chanteuse afro-américaine ! Nous allons saisir à la volée les textes rageurs et dissidents d’un rap oriental décapant et vibrer en cadence sur les rythmes pop-rock d’un groupe de jeunes étudiants dignes héritiers des Beatles.

Bahman Ghobadi signe là un véritable témoignage en donnant la parole à tous ces artistes qui en sont privés depuis toujours. C’est un manifeste rageur et insoumis contres toutes les oppressions et montre combien la Musique, comme le Cinéma, comme le Théâtre, la Photo, l’Ecriture, la Peinture...peuvent devenir les derniers bastions de Liberté face à un Etat qui réprimande et obstrue la Pensée en voulant anéantir les individualités. C’est un geste de colère et de désobéissance jeté à la face des autorités de son pays pour essayer de leur faire comprendre qu’on ne peut pas continuer à brider toute une jeunesse assoiffée de vie, de curiosité et d'expérimentations. Les dernières manifestations à Téhéran en sont le plus bel exemple !

Malgré la pauvreté de ses moyens, ses conditions de tournage plus que précaires, son côté « clip » un peu trop marqué et sa fin déroutante, « Les chats persans » lève un coin de voile salutaire sur une jeunesse en quête perpétuelle d’une légitime liberté, portée par une musique que le pouvoir en place s'acharne à vouloir faire taire. C’est un cri du cœur à la face du monde libre où l’Art n’est pas considéré comme une menace mais comme une respiration nécessaire à la Vie !

Réponse avec citation

Pour participer aux discussions et avoir accès à tous les outils
proposés sur VirusPhoto, inscrivez-vous en quelques secondes : cliquez ici.

Outils de la discussion Chercher dans ce sujet
Rechercher dans la discussion:

Recherche avancée

Noter la discussion
Evaluez cette discussion :
  #2  
non lus 10/01/2010, 09h23
Avatar de carbonyle
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
Matériel: Canon 50D - Canon 50mm f1.4 et 135mm f2 - Tokina 16-50 f2.8
 
Messages: 173
1415 Photiz - Faire un don
Vu vendredi, j'ai bcp apprecié. Un truc que j'ai remarqué mais je me trompe ptê, là où tu sens que ce cinéaste ne suit pas les mêmes codes qu'un cinéaste européen, c'est que je m'attendais forcément à voir une scène "d'amour" entre les deux protagonistes et en fait non, il ne se détourne pas un instant de leur passion qu'est la musique
Réponse avec citation
VirusPhoto » Forum » La communauté » Hors-sujet

Réponse

Discussion précédente / suivante dans cette rubrique :
« Resolution de 2010 | Le film qui vous a le plus touché »

Non-lu Non-lu  
Bloguer ceci Outils de la discussion Rechercher dans la discussion Noter la discussion

Outils de la discussion Rechercher dans la discussion
Rechercher dans la discussion:

Recherche avancée
Noter la discussion
Noter la discussion:

 


LinkBacks Enabled by vBSEO © 2011, Crawlability, Inc.
Powered by vBulletin® Version 3.8.2 - Copyright ©2000 - 2013, Jelsoft Enterprises Ltd.
2006 - 2017 © ® VirusPhoto. Tous droits réservés.