.
virusphoto virusphoto

Identifiant

Mot de passe

Derniers messages Messages du jour Sujets sans réponse S'inscrire

Rejoignez-nous !

VirusPhoto » Forum » Les articles VirusPhoto » Reportages et Interviews

Aller au premier non-lu

A la conquête de l'Ardèche

Article rédigé par Frédéric, le 08/01/2010.Voir son profil

L'agence de développement touristique de l'Ardèche a invité 3 blogueurs, dont moi, tout un week-end pour découvrir la région et ses trésors. Je profite donc de cette occasion rêvée pour vous proposer ce reportage "photo-touristique". Vous pourrez ensuite, je l'espère, vous en inspirer si vous vous rendez ensuite dans cette région.

Je vous invite donc à suivre nos aventures sur ce post et/ou sur la Page Facebook de l'Ardèche, et de découvrir l'Ardèche, ses habitants, son accueil, ses restaurants, ses vignes etc ...

J'espère que cette idée vous plait

Si comme moi vous ne connaissiez pas la région : http://www.ardeche-guide.com/
Suivez le guide !



Premier jour

Pour cette première journée, j'avais rendez vous avec Céline, notre "guide" pour ce week end.
De la gare, il y avait plus d'une heure de route pour arriver au gite d'étape.

Une fois sorti de l'autoroute, la nature s'ouvre à vous, sauvage et façonnée. Des bâtisses en pierre composent des quartiers, des villages. De nombreux ponts jouent à saute mouton au dessus de la rivière.

Il est presque 17 heures lorsque nous faisons connaissance avec Marie Antoinette et Cédric, les propriétaires du somptueux Château Clément. Je visite les chambres, fait mon choix. Il s'arrête sur la plus petite mais qui n'est pas sans charme avec sa baignoire à l'ancienne, ses meubles d'époque et ses murs couleur aubergine. Le parquet craque sous mes pieds et me rappelle la chambre de mon enfance …





Pas le temps de rêvasser ! Direction la brasserie Bourganel pour une visite de la fabrique et une dégustation de bières à la châtaigne, au nougat ou encore à la verveine. Leurs bières sont brassées artisanalement avec l'eau de source du pays : La Vals les Bains.

Un petit film est proposé et nous apprend en quelques minutes les secrets de la fabrication "Bourganel".

Outre la bière, la brasserie propose également d'autres produits du terroir, tous à la châtaigne. Spécialité de la région oblige. On y trouve même du cola Ardéchois, lui aussi aux arômes de châtaigne. Ne tirez pas la langue, son goût se rapproche de l'original mais est moins gazeux.



De retour au château, Marie Antoinette nous fait visiter leur loft, une autre possibilité de se loger en famille ou entre amis. L'espace est superbe. La décoration est bien entendu contemporaine, avec des couleurs vives pour la cuisine et certaines chambres.

Le loft possède 4 chambres, deux salles de bains, une salle de massage et une piscine couverte et chauffée … Le grand luxe !



20H, il fait faim. A quelques mètres de la Brasserie se trouve un bar à vin qui propose chaque jour un menu différent. Le "Carré des Maîtres" reçoit ses convives derrière leur boutique qui propose plus de 150 références de vins qui peuvent être dégusté au bar. Le décor est lui aussi contemporain. Tout comme la cuisine. L'ambiance est cosy avec une légère musique de fond passant du Fado au trip hop.

Le menu est composé d'une entrée, d'un plat et d'un dessert. C'est bon et copieux.
Je prends quelques photos et il est temps pour nous d'aller se reposer. La nuit va être courte et une journée chargée nous attend le lendemain …





Second jour

Pour commencer cette seconde journée, nous partons à la rencontre de Christophe Sabaton, le roi du marron glacé ! Cette entreprise du même nom est renommée depuis plus d'un siècle et sa réputation auprès des meilleurs pâtissiers et restaurateurs n'est plus à prouver.

L'accueil fut chaleureux et dès nos premiers pas dans les murs du gourmand bâtiment, on comprend vite le succès de cette entreprise aux valeurs familiales, et ce, dans le monde entier. Bien qu'une bonne partie de la fabrication est automatisée, le calibrage, le trie, le confisage et l'emballage sont fait manuellement. Un travail d'orfèvre ...

Pour ceux qui ne connaissent pas leur spécialité, le marron glacé est fabriqué à base de châtaigne d’Ardèche AOC. Contrairement aux autres "marques", son confisage est plus léger et moins sucré, laissant échapper un goût de châtaigne plus franc.



Il est 11H lorsque nous repartons pour le centre ville pour visiter le marché d'Aubenas. Marché provençal où l'on trouve tout ce qu'il faut, de la nourriture aux vêtements en passant par des objets de décoration.

Au détour d'une rue nous rencontrons Christiane qui nous invite à déguster une soupe aux châtaignes. Un vrai délice, mais attention à la ligne ! Cette soupe, Christiane Guiliani-Brioude la maîtrise. Son fumet délicat est un enchantement ! Si vous êtes de passage à Aubenas, surtout ne ratez pas cette adresse. D'autant plus que cette soupe est servie à toute heure de la journée.

Le salon de Sophie, Place des Concons à Aubenas.




La journée a bien commencé avec de belles rencontres. Et elle s'est poursuivie de même avec Dominique Vincent de L’Olivier de Vincent qui a relancé l’activité économique d'un petit hameau : Brès.

Dominique Vincent œuvre dans un moulin à huile. Outre la fabrication d'huile d’olive, de tapenade et même de produit de beauté, Le Moulin de l’Olivier de Vincent est aussi un lieu de dégustation et d’échange.

Après une visite et la présentation d'un métier difficile mais plaisant, Dominique nous convie à un pique-nique sur sa terrasse ensoleillée avec une vue imprenable sur les collines de l'Ardèche.



On est bien chez Dominique, ça va être difficile de repartir. Une petite photo s'impose, et c'est l'occasion de vous présenter Wai Ming, Véronique et Khlauda qui m'accompagnent dans ce road trip Ardèchois !



Un bon repas, le soleil et une sieste ? Que neni, un peu de sport pour perdre nos calories est au programme. Direction le Bois de Païolive, 16km² dans un labyrinthe de chênes blancs et verts, d’arbousiers et de roches pétrifiées taillées par le vent, la pluie et le soleil.

Aussi appelé le bois des fées, cet enchevêtrement de rochers et de verdure offre diverses randonnées possibles le long d'une corniche. Retour aux sources ...



C'est à Rosière que nous partons à la rencontre de Hervé Thoulouze et son caveau La Cenevole. Cette coopérative de viticulteurs a redonné vie à un cépage connu des Romains : le Chatus. Dégustation et découverte de la cave, de l'histoire de ce cépage par un grand narrateur.



Nous prenons à présent une route au paysage torturé pour un dîner au restaurant le Bec Figue situé sur la place de l’église de Labeaume, village de caractère au relief accidenté et au paysage aride et caressé par une rivière. Le village semble abandonné sous les derniers rayons de soleil qui illuminent à peine les ruelles de pierres et de feuilles mortes ...



Cette fois la nuit est belle et bien tombée sur le village, il est temps pour nous de se mettre à table. Un apéritif du pays nous y attend, des caillettes accompagné d'un bon vin. Le repas qui s'en suivra sera simple, façon grand mère. De quoi bien nous rassasier après cette journée pleine de surprises !



Il est déjà tard quand nous nous rendons à La Villa St Patrice à St Alban Auriolles. Une grande bâtisse autrefois habitée par des religieux, ce qui explique sans doute cette sensation de paix lorsque vous pénétrez dans ce lieu. Une chapelle est d'ailleurs au rez de chaussée pour vous y recueillir.
Rapide tour d'horizon puis au lit ... Bonne nuit, à demain !







Troisième jour :

C'est déjà le matin, mais j'ai passé une très bonne nuit. Il fait un peu frais dans la chambre, je saute dans la salle de bain où la douche est complètement ouverte, j'adore ça.

Depuis le hall, une odeur émane de la cuisine, le petit déjeuner est prêt, mes acolytes sont déjà présents, la table est recouverte de gourmandises diverses dont un gâteau à la farine de châtaigne.
Avec de la confiture d'orange amère et un grand café au lait, je serai bientôt d'attaque pour cette dernière après midi en Ardèche. Déjà ...



Notre guide est arrivée, on descend nos valises, faisons un dernier tour de la bastide et en voiture pour un circuit dans les gorges de l'Ardèche. Malheureusement les travaux nous empêche de nous arrêter sur les points de vue intéressant et c'est un peu bredouille que nous continuons notre chemin jusqu'au Domaine Notre Dame de Cousignac pour une dégustation de vin et la visite de la Chapelle. On va pas se laisser abattre



C'est Raphaël Pommier et sa famille qui nous accueillent. Et encore une fois, très chaleureusement.
Le viticulteur nous raconte sa passion et ses valeurs, l'histoire de son village, situé en Ardèche Provençale, a quelques pas du Rhône et des fameuses Gorges de l'Ardèche où il produit un vin sans artifice.



Nous marchons alors sur ses pas vers son vignoble, ses terres et la chapelle. Un site préservé et restauré par le voisinage. Un véritable lieu hors du temps où se mêle art de vivre et respect des générations. Raphaël est un artiste du vin.

C'est avec un pincement au cœur qui nous quittons ce lieu, qui notez le, offre également des chambres d'hôtes. Il est temps pour nous de se restaurer, direction Saint Montan où une table au P'tit Bistrot nous est réservé.

Bombine pour tout le monde, spécialité culinaire du pays. Je ne vais pas vous mentir, je n'en retiendrai pas un souvenir impérissable, bien que le lieu soit atypique, le menu me laisse pantois.
Où est ce le fait de savoir que je passe mes dernières heures dans une région attachante qui me coupe l'appétit ... Peut être.

Toujours est il qu'il est temps pour nous de nous diriger vers la gare de Valence ville. Nous aurons tout de même le temps de faire un crochet au Marché au Vins de Cornas, un incontournable marché du plaisir qui se déroule une fois par an, en décembre. A l'entrée on vous offre un verre, qui vous ervira à gouter, sans modération, à tous les vins de chaque stand. Autant vous dire qu'il ne faut pas vous laisser aller. Par chance, je rentre en train !

Adieu l'Ardèche, ce n'est qu'un au revoir, sur le quai de la gare, le train s'approche pour m'arracher de cette terre si attachante.
Outils de la discussion Rechercher dans la discussion
Outils de la discussion
  #2  
non lus 08/01/2010, 16h23
Avatar de Frédéric
Co-fondateur
Ma pratique de la photo: La photo est mon métier
Matériel: Fuji
 
Messages: 14 055
154906 Photiz
Holalala, une erreur de manipulation et hop l'article a été supprimé

Désolé pour vos messages, pas trop compris ce qui s'est passé ... Snif ...
__________________
Me suivre sur : Instagram | Twitter
Réponse avec citation
  #3  
non lus 08/01/2010, 16h31
Avatar de Frédéric
Co-fondateur
Ma pratique de la photo: La photo est mon métier
Matériel: Fuji
 
Messages: 14 055
154906 Photiz
BONUS : Pour les fans du Panasonic GF1, un extrait viédo en HD :

__________________
Me suivre sur : Instagram | Twitter
Réponse avec citation
  #4  
non lus 12/01/2010, 01h53
Avatar de psychee
Membre
Ma pratique de la photo: Je débute
Matériel: Canon 450 D + 18-55 + 55-200--Panasonic DMC TZ5
 
Messages: 61
1225 Photiz
c'est une belle pub, mais l'ardéche c'est beaucoup plus que cela, dommage que ce reportage ressemble plus à une plaquette brillante....manque un peu d'âme de cette terre sauvage
Réponse avec citation
  #5  
non lus 20/01/2010, 18h10
Nouveau membre
Ma pratique de la photo: Je débute
 
Messages: 3
35 Photiz
Ça donne envie de prendre des cours de photos en tous cas ! Bravo à l'œil d'artiste !
Réponse avec citation
VirusPhoto » Forum » Les articles VirusPhoto » Reportages et Interviews

Commentaire

Discussion précédente / suivante dans cette rubrique :
« Interview Gérard Rancinan | Interview : Jean-Charles Vinaj {partie 1} »

Non-lu Non-lu  
Bloguer ceci Outils de l'article Rechercher dans cet article Note: Note de l'article : 1 votes - moyenne : 5,00.

Outils de l'article Rechercher dans cet article
Rechercher dans cet article:

Recherche avancée
Noter la discussion
Noter la discussion:

 


LinkBacks Enabled by vBSEO © 2011, Crawlability, Inc.
Powered by vBulletin® Version 3.8.2 - Copyright ©2000 - 2013, Jelsoft Enterprises Ltd.
2006 - 2017 © ® VirusPhoto. Tous droits réservés.