Afficher un message
  #21  
non lus 08/02/2010, 09h53
Avatar de mr-le-loup
mr-le-loup mr-le-loup est déconnecté
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
Matériel: Nikon / Leica
 
Messages: 1 929
13400 Photiz - Faire un don
Entièrement d'accord avec Oreille, si d'un côté le jeu de la concurrence offre l'avantage de pouvoir négocier un prix correct, à force de tirer sur la corde on joue avec la qualité du produit.
Par ailleurs, laisser faire n'importe quoi à n'importe qui fait courir un risque conséquent au donneur d'ordre.
Prendriez vous le risque de voir tonton Jean-Claude abuser à l'apéro alors que vous lui avez confié la réalisation des photos de votre mariage ?

Tout le problème YannCo est que de nos jours les clients changent de crèmerie comme de chemise, pour un oui ou pour un non et peu importe les efforts que font leurs fournisseurs la logique de rentabilité immédiate l'emporte toujours et de ce fait tu ne gagnes jamais réellement un client, tu remportes un marché oui, mais chaque commande fait l'objet d'une bataille commerciale féroce entre commerciaux mais aussi face à l'acheteur.

Baisser un prix pour jouer le jeu de la concurrence et remporter un marché est une chose, le casser en est une autre, partant du principe que ce qui est gratuit n'a pas de valeur, quand on vend une photo à 2 euros sur le net c'est la valeur qu'on lui donne, la valeur du travail accompli et je ne voudrai pas en avoir certains comme salarié sachant la valeur qu'ils donnent à leur propre travail.

Les rares professions qui s'en sortent sans trop de casse dans ce genre de situation sont celles qui ont réussi à s'unir en corporation et qui de ce fait on suffisamment de poids pour imposer leurs vues.
L'un des exemples le plus connu est celui des camionneurs américains, on peut aussi citer les artisans taxi en France.

Si les artisans photographes se regroupaient en une organisation permettant de fixer des seuils en termes de tarifs permettant une concurrence saine et si un texte de loi permettait à tout un chacun de pouvoir vendre et acheter des photos sur le net pour son usage personnel dans le cadre familial mais imposait par contre le passage par un photographe professionnel pour tout usage d'ordre commercial, alors peut-être que ça sauverait une partie de la profession. En ajoutant à cela l'obligation d'être titulaire d'un diplôme reconnu par l'Etat pour se présenter comme photographe et être considéré comme professionnel à part entière, on devrait commencer à limiter certains abus.
Réponse avec citation