Afficher un message
  #8  
non lus 27/01/2010, 16h04
Avatar de Oreille
Oreille Oreille est déconnecté
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique occasionnelle
Matériel: 450D
 
Messages: 1 338
9535 Photiz - Faire un don
C'est une question que je me suis beaucoup posée. (là, je prends une grande inspiration parce que je sais que je vais me lancer dans un pavé en mode "ma vie me passionne" )
J'avais jusqu'à l'année dernière un reflex argentique sous-exploité et un bridge que je trainais partout dans mon sac à main. Le reflex numérique me tentait beaucoup, et depuis longtemps, mais je n'osais pas franchir le pas. Fin 2009, avec mon ami, nous avons décidé d'aller voir la Mongolie par le transsibérien, j'ai acheté un appareil dans la foulée, parce qu'il était hors de question d'aller là-bas sans.
Avant de partir, j'ai testé l'appareil en week-end (parce qu'en soirée, ou en ballade, ça n'est pas du tout la même utilisation qu'en territoire inconnu où on ne reviendra pas de sitôt). J'ai vu que je supportais plutôt bien le poids sur mon dos, mais que je manquais de cartes mémoires !
Du coup, j'ai fait les derniers achats, batteries supplémentaires, cartes, et on est parti. J'avais pensé prendre l'argentique (un canon, donc c'est juste le boitier) et le polaroid mais au final, c'était beaucoup d'encombrement pour pas grand chose. Comme pour le reste du sac d'ailleurs. On a mis sur le lit tout ce qu'on pensait emmener. On a essayé de remplir le sac. Puis on a viré des trucs jusqu'à ce que le strict minimum loge dedans !
C'est une question de gout et de façon de voyager. Personnellement, je ne pourrais jamais partir avec une valise à roulettes de 50kilos contenant l'intégralité de ma garde robe, pour ensuite aller la poser dans un hôtel où je séjournerai pendant trois semaines. J'aime bouger, et pour cela, il faut ne pas être trop encombré, pouvoir passer la journée avec toutes ses affaires s'il le faut. (je ricane toujours un peu à montparnasse quand je vois des filles qui ont réussi à remplir leurs bagages mais n'ont pas pensé aux escaliers...)
Bref, si on fait régime draconien sur les fringues, c'est pas pour libérer de l'espace pour le matériel photo ! Mais je sais qu'il est douloureux de laisser quelque chose à la maison. Même si ça n'aurait servi que pour deux photos, on aurait été content de l'avoir à ce moment là.

Par exemple, j'avais choisi de prendre un gorilla pod diy ou lieu de mon pied, et je pense que ça n'était pas un choix pertinent. En Écosse, à Noël, je l'ai trimballé à la main pendant tout le voyage, et je ne l'ai pas regretté (c'est un vieux truc qui appartenait à mon père qu'on ne retrouverait plus maintenant, ultra léger mais robuste, avec des bons piquets à planter dans le sol !). Je pars au Vietnam en Mars, j'achèterai sans doute un nouveau sac à dos pour l'occasion, avec une sangle pour le trépied, ça sera quand même plus facile pour crapahuter !
Je crois que c'est d'ailleurs vraiment le truc le plus important, en voyage, le sac à dos. Les bretelles doivent être confortables et avec des clips pour se refermer sur la poitrine et la taille. Avec un sac en bandoulière, même si on n'est pas trop chargé, on finit toujours pas avoir mal. Et personnellement, en voyage, je marche le plus possible, parce qu'on n'aura pas l'occasion d'y revenir de sitôt !

Après, il y a la question des optiques. Là, je fais le mauvais choix, je n'en fais pas. Je prends tout (sauf les complément optique type macro et fisheye, quand même).
Je me pose encore la question des cactus et flashes pour le vietnam, histoire de faire des portraits plus posés (j'embarque une pogo, accessoire génial pour ça). J'ai toujours un cable pour déporter mon flash canon, et prendre trois flash c'est un peu abusé, mais c'est tentant.
Par contre, il y a des choses que je me refuse à prendre, comme l'ordinateur portable. Beaucoup partent avec, mais je préfère vider 10 cartes en rentrant et ne pas m'encombrer avec. C'est très bien pour les longs voyages, mais pas pour trois semaines.

Je ne voyage pas depuis longtemps, peut-être que ma façon de voir les choses changera. Je sais que si j'arrive à prendre une année sabbatique pour faire le tour du monde, j'opterais pour un compact expert type G10, parce qu'il faut du léger, mais par contre je prendrais un ordi.

Dernière chose, concernant le temps pour la prise de photos. Je ne pas qu'avec une seule personne pour l'instant, et il n'a pas le choix ! Mais effectivement, plusieurs fois il a râlé. Le froid, la fatigue, ou parfois simplement le lieu. D'après lui, le fait de voir le monde derrière un viseur déconnecte, et je ne me rends pas toujours compte, parfois il ne faudrait pas trop s'attarder. Personnellement, je ne partage pas cet avis. Quand je n'ai pas confiance, je range tout de suite. Mais je comprends qu'il puisse ne pas apprécier certains endroits, parfois. De la même manière, l'appareil autour du cou l'agace, parce qu'on est directement catalogués comme touristes, mais j'assume totalement (je ne me vois pas non plus passer mon temps à le sortir/ranger). De toute façon, en Asie, même sans appareil, il est difficile de se fondre à la population locale !
Réponse avec citation