.
virusphoto virusphoto

Identifiant

Mot de passe

Derniers messages Messages du jour Sujets sans réponse S'inscrire

Rejoignez-nous !

VirusPhoto » Forum » Les logiciels photo » Gimp

Aller au premier non-lu
  #1  
non lus 15/12/2009, 15h01
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
 
Messages: 27
460 Photiz - Faire un don

Calibrage et espace de travail


Bonjour à tous,

Je viens d'acquérir la sonde Spyder 3 pro et m'apprête donc à calibrer mon écran. Je me demande toutefois comment je dois ensuite régler la gestion des couleurs dans Gimp. Dois-je lui demander de prendre le profil créé par la sonde comme espace de travail ou vaut-il mieux garder le sRGB? Même question pour le profil du moniteur?
J'ai aussi lu que l'on pouvait utiliser le profil du labo. Comment cela se combine-t-il avec les profils de l'écran et l'espace de travail? Je suis un peu perdu...


Merci d'avance pour votre réponse!
Jean-Michel
Réponse avec citation

Pour participer aux discussions et avoir accès à tous les outils
proposés sur VirusPhoto, inscrivez-vous en quelques secondes : cliquez ici.

Outils de la discussion Chercher dans ce sujet
Rechercher dans la discussion:

Recherche avancée

Noter la discussion
Evaluez cette discussion :
  #2  
non lus 15/12/2009, 17h48
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: A77II+16-50+100macro + 75-300
 
Messages: 6 542
51842 Photiz - Faire un don
Citation:
Posté par Jean-Mi2 Voir le message
Bonjour à tous,

Je viens d'acquérir la sonde Spyder 3 pro et m'apprête donc à calibrer mon écran. Je me demande toutefois comment je dois ensuite régler la gestion des couleurs dans Gimp. Dois-je lui demander de prendre le profil créé par la sonde comme espace de travail ou vaut-il mieux garder le sRGB? Même question pour le profil du moniteur?
J'ai aussi lu que l'on pouvait utiliser le profil du labo. Comment cela se combine-t-il avec les profils de l'écran et l'espace de travail? Je suis un peu perdu...


Merci d'avance pour votre réponse!
Jean-Michel

Je vois.
Le profil d'écran c'est ce qui sert au logiciel à afficher AU MIEUX une image qui peut ne pas être "codée" dans le même espace de travail (là j'abuse pour simplifier) que ton écran.

L'espace de travail c'est ce qu'utilise Gimp (ou photoshop) pour coder les couleurs de ton image en interne et dans tes fichiers; si tu dois faire des retouches il vaut mieux :
- avoir pris tes photos en RAW
- les avoir développées en TIFF 16 bits ds l'espace colorimétrique Adobe RGB (ou mieux Prophoto RGB) (les nombre de couleurs possibles dépend du nombre de bits par couleurs : 256x256x256 pour JPEG = 8 bits/couleurs, 4096x4096x4096 pour le RAW (12 bits) et le TIFF qui en découle).

MAIS aucun (sauf les plus chèrs) écran n'a un gamut (nombre de couleurs possible) suffisant pour une telle étendue il faut donc convertir ta photo pour l'afficher : c'est le rôle du profil.

La même chose lorsque l'on imprime, tous ces @# de profils permettent d'avoir des impressions pas trop éloignées (en ce qui concerne les couleurs, paske pour la luminosité et le contraste, c'est pas toujours gagné) de ce qu'on voit à l'écran.

Quand au profil du labo je suppose que tu veux parler de l'espace colorimétrique Lab*, oui certains conseillent de l'utiliser comme espace de travail mais je n'ai toujours pas compris ce qu'il apporte de mieux que les autres si ce n'est que le codage des couleurs y est absolu et que, dans cet espace la métamérisation n'existe pas mais vu qu'aucun outil de restitution (écran ou imprimante) ne l'utilise ..........

En résumé :
- pour la retouche espace de travail Adobe RGB ou prophoto RGB et fichiers TIFF 16 bits
- pour envoyer au labo (amateur, les pros très chers prennent les TIFF et connaissent les espaces de travail) : convertir en espace sRGB puis passer en mode 8 bits/couleur et sauvegarder en JPEG haute qualité et tu obtiendra quelque chose de pas trop éloigné de ta photo.

Une excellente lecture sur le sujet (aspirine non fournie ) : "La gestion des couleurs pour les photographes" de J. Delmas aux édition Eyrolles.
Réponse avec citation
  #3  
non lus 15/12/2009, 19h33
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
 
Messages: 27
460 Photiz - Faire un don
Merci Henri pour ta réponse complète!
Tu ajoutes encore un élément à ma problématique: le RAW. Je n'ai pas encore intégré ça dans mon workflow... Pour l'instant, je travaille en JPEG. Le RAW est-il vraiment utile à un niveau débutant? Cela ajoute pas mal d'étapes, non?

Comme tu me dis qu'il faut convertir en espace sRGB pour envoyer au labo, ne vaut-il mieux pas travailler directement dans cet espace pour éviter des étapes supplémentaires? Les possibilités sont-elles vraiment plus étendues en travaillant en Adobe RGB et TIFF? Désolé si je repose plus ou moins la même question...
Réponse avec citation
  #4  
non lus 15/12/2009, 20h37
Avatar de roux
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
Matériel: 7D +60macro +50 f/1.4 + 17-55 f2.8 IS +135 f/2+ 430ExII
 
Messages: 247
2225 Photiz - Faire un don
Je suis intéressé par ce fil également, ne soit pas désole la réponse m'intrigue aussi...

qi je veux faire développer une photo sur un site web qui me fournit son profil icc pourquoi ne pas l'utiliser pour la retouche et le développement ?
Réponse avec citation
  #5  
non lus 15/12/2009, 20h45
Avatar de Maramos
Membre
Ma pratique de la photo: La photo est mon métier
Matériel: D800
 
Messages: 511
2485 Photiz - Faire un don
Je saurais pas répondre pour les espaces colorimétriques et le reste, mais pour le RAW, fait moi confiance, ça change la vie!

Avantages:
1/ Tu peux régler la luminosité, exposition, contraste, balance des blancs etc. de ta photo sans en détruire la qualité. Disons que par exemple tu as réglé ton appareil pour un séjour à la campagne en mode + saturé. Tu reviens chez toi et fais une séance de portraits avec les précédents réglages et te retrouves donc avec un teint de peau horrible. No panic, tu corriges ta balance des blancs avec un logicile dédié (lightroom, Capture NX, Toshop ou autres) et on y voit que du feu. En gros pour le traitement de tes photos il n'y a pas mieux que le RAW.
Tu n'as donc plus à te soucier des réglages de ton boitier et peux juste te concentrer sur le cadrage et la lumière. Si malgré tout tu tiens à tes réglages boitiers tu peux installer des plugins lightroom en fonction du modèle de ton APN, ou utiliser Capture NX qui garde tes préférences si ton APN est un Nikon.

2/ Le poid du RAW étant plus élevé que celui du Jpeg tu mitrailles moins et te concentre plus sur la photo (ça reste malgré tout relatif, avec une SD 2 gigas je fais quand même environ 150 photos...).

Inconvénients:
1/ Le poid de tes fichiers bruts étant plus élevés tu as besoin de plus de place sur ton ordi pour stocker tout ça.
2/ Le RAW est un format brut, tu ne te contentes donc généralement pas de garder ta photo telle qu'elle. Tu as un travail de post-traitement plus conséquent qu'avec du Jpeg. Et tu dois convertir ton RAW en Jpeg pour le faire développer dans un labo.

Au départ j'ai plus opté pour le RAW pour ''sauver'' des photos si je faisais une erreur d'inattention. Et je me suis vite mis à en exploiter les multiples possibilités.

Tu trouveras d'ailleurs plein de discussions sur le sujet dans le forum.

Bon courage pour la suite des évènemets.
Réponse avec citation
  #6  
non lus 15/12/2009, 22h03
Nouveau membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
 
Messages: 8
65 Photiz - Faire un don
pour "récupérer" la balance des blancs, tu peux utiliser une carte gris neutre (type digigrey) qui te permettra de connaitre la température de la source sans problème. Il n'y a plus ensuite qu'à utiliser cette température pour "développer" les photos prises dans les mêmes conditions.
A noter que tu peux faire cela avec un enregistrement en JPEG, mais c'est un peu plus difficile...
Réponse avec citation
  #7  
non lus 16/12/2009, 01h19
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
Matériel: Pentax
 
Messages: 257
3125 Photiz - Faire un don
Juste une remarque : Jean-Mi2 travaille sur Gimp qui ne gère pas pour l'instant le 16 bits...

Maintenant OK pour le plus que représente le RAW (inconvénient avec Gimp c'est qu'il faut passer par UFraw qui ne traite les RAW par lot qu'en ligne de commande -pas toujours évident-) Une proposition de Workflow (ce n'est qu'une proposition il y a plein d'autre possibilités) Shooter en Raw. Développer ces RAW avec le logiciel fournit avec l'appareil photo, les exporter en Jpeg (à moins de se dire qu'on va les retravailler dans 6 mois 1 an auquel cas en Tiff ou Png 16 bits mais attention au poids). Traiter dans Gimp celle qui nécessite des retouches ou des manipulations lourdes.

En ce qui concerne la question :

Dans les préférences de Gimp onglet gestion des couleurs :
tu as
-Mode d'opération = si tu veux travailler en couleur gérées ou non (Toi oui puisque tu as acheté une sonde pour çà)
- Profil RVB= c'est l'espace de travail RVB que dans lequel tu veux que Gimp code l'image sur laquelle tu travailles (Adobe1998 est un bon compromis si tu as un écran potable sinon si tu as un écran wide-gamut alors ProphotoRGB est plus intéressant). Cependant si tu travailles en RAW avec un logiciel extérieur, il doit t'exporter les images au moins dans le même Profil sinon ce n'est pas très utile.
- Profil CMJN = c'est la même chose pour le codage dans l'espace de couleur quadri (à défaut utilise un espace générique sachant que tu as besoin de la quadrichromie que en cas d'impression en Imprimerie -offset ou du même genre-)
- Profil moniteur = c'est là qu'il faut que tu mettes le profil généré par ta sonde (attention Gimp ne reconnaît que les noms de profils où l'extension est visible) Ce profil permet à Gimp de traduire la couleur du pixel dans l'espace de travail vers l'écran pour afficher à l'écran une couleur identique où à défaut la plus proche (selon le mode défini : perceptif, relatif, saturation et absolue- là encore pas de recettes miracles cela dépend de ton image et des autres paramètres de ta chaine graphique)

Pour ce qui est du transfert de tes photo à un labo renseignes-toi certains font chez eux la conversion dans leur espace de travail. Pour ceux qui fournissent leur profils c'est plus compliquer Gimp ne sachant pas modifier de manière simple le profil affecté une image.

Un site qui explique çà pas trop mal (prévoit l'aspirine... )
http://www.arnaudfrichphoto.com/gest...la-couleur.htm

Dernière modification par plovemax 16/12/2009 à 01h26.
Réponse avec citation
  #8  
non lus 16/12/2009, 10h14
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: A77II+16-50+100macro + 75-300
 
Messages: 6 542
51842 Photiz - Faire un don
Citation:
Posté par Jean-Mi2 Voir le message
Merci Henri pour ta réponse complète!
Tu ajoutes encore un élément à ma problématique: le RAW. Je n'ai pas encore intégré ça dans mon workflow... Pour l'instant, je travaille en JPEG. Le RAW est-il vraiment utile à un niveau débutant? Cela ajoute pas mal d'étapes, non?

Comme tu me dis qu'il faut convertir en espace sRGB pour envoyer au labo, ne vaut-il mieux pas travailler directement dans cet espace pour éviter des étapes supplémentaires? Les possibilités sont-elles vraiment plus étendues en travaillant en Adobe RGB et TIFF? Désolé si je repose plus ou moins la même question...

Vu que tu utilise Gimp tu es réduit à un codage de 8bits par couleur de base (Rouge, Vert, Bleu)
donc aucun inconvénient pour le moment à zapper le RAW et travailler tout en sRGB.

Tu doit seulement te souvenir de 2 choses :
1- le JPEG est une compression avec perte (d'information) donc chaque chargement d'un JPEG (pour retouche) puis re sauvegarde en JPEG **dégrade** ta photo, la bonne astuce consiste
a) ne jamais modifier ton fichier original (donc en faire une copie)
b) convertir cette copie en TIFF
c) modifier le TIFF tant que tu veux (voir le point 2)
d) ne reconvertir en JPEG que pour l'utilisation finale

2 - vu que tu travailles en 8 bits par couleur tu dois (encore plus) avoir la main légère sur les manette de l'outil de retouche, sinon tu risque de voir apparaitre de la postérisation (sortes de lignes de niveaux sépararant de plages de couleur uniforme là ou il devrait y avoir de subtils dégradés)

PS : j'étais persuadé que Gimp 3 était (enfin) passé en 16 bits.

Dernière modification par henri05 16/12/2009 à 10h16.
Réponse avec citation
  #9  
non lus 16/12/2009, 10h28
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: D610 - Nikkor(20+85+300) - Sigma(35+50+150)
 
Messages: 5 713
82190 Photiz - Faire un don
Citation:
Posté par henri05 Voir le message
PS : j'étais persuadé que Gimp 3 était (enfin) passé en 16 bits.

Gimp 3 sera effectivement en 16 bits lorsqu'il sera sorti
Réponse avec citation
  #10  
non lus 16/12/2009, 13h37
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
Matériel: Pentax
 
Messages: 257
3125 Photiz - Faire un don
Citation:
Posté par henri05 Voir le message
Vu que tu utilise Gimp tu es réduit à un codage de 8bits par couleur de base (Rouge, Vert, Bleu)
donc aucun inconvénient pour le moment à zapper le RAW et travailler tout en sRGB.

Tu doit seulement te souvenir de 2 choses :
1- le JPEG est une compression avec perte (d'information) donc chaque chargement d'un JPEG (pour retouche) puis re sauvegarde en JPEG **dégrade** ta photo, la bonne astuce consiste
a) ne jamais modifier ton fichier original (donc en faire une copie)
b) convertir cette copie en TIFF
c) modifier le TIFF tant que tu veux (voir le point 2)
d) ne reconvertir en JPEG que pour l'utilisation finale

2 - vu que tu travailles en 8 bits par couleur tu dois (encore plus) avoir la main légère sur les manette de l'outil de retouche, sinon tu risque de voir apparaitre de la postérisation (sortes de lignes de niveaux sépararant de plages de couleur uniforme là ou il devrait y avoir de subtils dégradés)

PS : j'étais persuadé que Gimp 3 était (enfin) passé en 16 bits.

1- Plutôt que de travailler sur une version Tiff, je préfére enregistrer en xcf qui est la version de travail de Gimp.
Donc original en Jpeg
une version de travail en xcf
et la version d'export en Jpg pour l'impression ou la diffusion internet.

2- c'est pour çà qu'il est d'autant plus intéressant de développer ses RAW.
Réponse avec citation
  #11  
non lus 16/12/2009, 17h12
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
 
Messages: 27
460 Photiz - Faire un don
Merci à vous tous pour ces réponses riches d'enseignements. Il ne me reste plus qu'à creuser tout ça de mon côté pour trouver une méthode qui me convienne: il semble que les avis soient assez variés en la matière... À première vue en tout cas, mon PC semble ramer un peu avec viewNX pour traiter les RAW. Mais bon, on va y arriver! ;-)
Réponse avec citation
  #12  
non lus 16/12/2009, 17h29
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: A77II+16-50+100macro + 75-300
 
Messages: 6 542
51842 Photiz - Faire un don
Citation:
Posté par Jean-Mi2 Voir le message
... À première vue en tout cas, mon PC semble ramer un peu ...

Booster ta mémoire au max. de ce que supporte ta carte mère pourrait grandement améliorer les choses;
Réponse avec citation
  #13  
non lus 19/12/2009, 17h58
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
 
Messages: 27
460 Photiz - Faire un don
Je reviens vers vous pour vous faire part de mes "progrès"... J'ai commencé à explorer les possibilités des fichiers RAW. Je n'aurais qu'un mot: wouah!!!
J'ai aussi téléchargé la version d'essai de Lightroom. Je n'ai eu que quelques heures pour l'explorer mais je peux déjà dire que je suis amoureux de ce logiciel! Par contre, il y a déjà un truc que je ne comprends pas (pour l'instant): les options "étalonnage de l'appareil photo". Faut-il garder le profil "Adobe standard" ou non?
J'ai aussi remarqué que le logiciel demande dans quel profil on veut développer les RAW. Je choisis alors sRVB mais la question que je me pose est de savoir comment être sûr du résultat que les retouches donneront en sRVB, si ce n'est pas le profil utilisé dans Lightroom...

Merci d'avance pour vos nouvelles réponses!
JM
Réponse avec citation
  #14  
non lus 19/12/2009, 18h14
Avatar de roux
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
Matériel: 7D +60macro +50 f/1.4 + 17-55 f2.8 IS +135 f/2+ 430ExII
 
Messages: 247
2225 Photiz - Faire un don
Citation:
Posté par Jean-Mi2 Voir le message
Je reviens vers vous pour vous faire part de mes "progrès"... J'ai commencé à explorer les possibilités des fichiers RAW. Je n'aurais qu'un mot: wouah!!!
J'ai aussi téléchargé la version d'essai de Lightroom. Je n'ai eu que quelques heures pour l'explorer mais je peux déjà dire que je suis amoureux de ce logiciel! Par contre, il y a déjà un truc que je ne comprends pas (pour l'instant): les options "étalonnage de l'appareil photo". Faut-il garder le profil "Adobe standard" ou non?
J'ai aussi remarqué que le logiciel demande dans quel profil on veut développer les RAW. Je choisis alors sRVB mais la question que je me pose est de savoir comment être sûr du résultat que les retouches donneront en sRVB, si ce n'est pas le profil utilisé dans Lightroom...

Merci d'avance pour vos nouvelles réponses!
JM


Si j'ai bien compris... (sinon on me corrigera )
garde l'espace le plus large pour travailler sous lightroom (adobe RVB) et pour le développement des RAW utilise le profil icc de ton labo/internet/imprimante etc... pour obtenir exactement la même chose qu'a l'écran

Après il faut un écran calibré...
La question que je me pose est : comment avoir un aperçu de la photo avant exportation pour comparer le rendu avec les deux profils (travail et exportation)... c'est possible ?

Avis aux pros ...

J'espère avoir répondu a ta question ...
Réponse avec citation
  #15  
non lus 20/12/2009, 00h20
Avatar de tomorrowind
Membre
Ma pratique de la photo: La photo est mon métier
Matériel: Nikon
 
Messages: 1 758
13970 Photiz - Faire un don
Bon, je plante le drapeau... Desole je n'ai rien à apporter de concret mis à part ceci (que tout le monde a déjà mentionné) :
* Bosser en RAW change la vie
* Ecran qualibré quasi-obligatoire àmon sens en photo
* Ne pas oublier de tenir compte des profils ICC du labo quand on fait imprimer... Mais même comme ça, on peut avoir des surprises... :/

Bref, je suis ce fil qui m'a un peu éclairé sur ce que je faisais "parce qu'on m'avait dit de faire comme ça" !

Réponse avec citation
VirusPhoto » Forum » Les logiciels photo » Gimp

Réponse

Discussion précédente / suivante dans cette rubrique :
« Outil eponge façon toshop | affichage couleurs avec Gimp »

Non-lu Non-lu  
Bloguer ceci Outils de la discussion Rechercher dans la discussion Note: Note de la discussion : 1 vote(s), moyenne 5,00.

Outils de la discussion Rechercher dans la discussion
Rechercher dans la discussion:

Recherche avancée
Noter la discussion
Noter la discussion:

 


LinkBacks Enabled by vBSEO © 2011, Crawlability, Inc.
Powered by vBulletin® Version 3.8.2 - Copyright ©2000 - 2013, Jelsoft Enterprises Ltd.
2006 - 2017 © ® VirusPhoto. Tous droits réservés.