VirusPhoto, apprendre la photo ensemble - Afficher un message - grossissement d'un zoom et question sur sigma 120-300mm F2,8 DG APO HSM EX
Afficher un message
  #4  
non lus 24/12/2009, 10h41
Avatar de BZHades
BZHades BZHades est déconnecté
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: Aps-h/FF, du 17 au 500
 
Messages: 2 706
14015 Photiz - Faire un don
Effectivement, la différence est assez étonnante ... j'avoue que là, je ne saurais commenter.

Le 120-400 est un des derniers objectifs sigma (sorti il y a un an je crois ?), en remplacement du vieillissant 80-400. Il perd le sigle Ex, mais en a toutes les caractéristique (finition granité, jusqu'à la housse fournie qui reste badgée Ex elle...). J'ai pas cherché sur leur site, mais tu as des review un peu partout sur le web, il est assez plébiscite pour commencer à petit budget dans les longues focales.
Pour la catégorie, de toute manière, Ex ou L, c'est de la branle**e marketing qui ne présage rien du tout, juste une classification de gamme. On peut espérer des performances meilleurs de ces objectifs (au vu du prix), mais ça ne veut rien dire. (autant tu as des optiques d'exception comme les 70-200 L, autant il y en a d'autres plus moyennes - sans dire qu'elles sont mauvaise - comme le 17-35 L par exemple. De même, le 17-55 canon est sans doute le meilleur transtandard du marché pour les aps-c, mais ne porte pas le sigle L, reservés aux montures Ef)

Pour les petits oiseaux... en approche, tu ne seras jamais assez près. L'animalier est très spécifique, coûte très cher (pour avoir plus de 200mm à grande ouverture, ça coûte rapidement beaucoup), et demande avant tout de connaitre le sujet photographié pour éviter de l'effrayer.
Pour les passereaux, en ce moment,la technique de la mangeoire reste le plus simple (attention, précautions à prendre, notamment sur la durée du nourrissage, car tu vas créer une dépendance). Tu prépares un affût (ça peut être un simple carton à une fenêtre), tu mets de quoi manger, et ils viendront à toi, avec un peu de patience.

Les photos du matin ou du soir sont souvent les plus belles, mais toujours dans des conditions de lumières pas facile, et là, ne pas hésiter à monter dans les iso, et baisser les vitesses (c'est là où la stabilisation montre son utilité).
Pour des grandes focales qui ouvrent beaucoup, pas de salut, il faut passer à la banque !

Pour 3000€, c'est un poil juste pour la version IS, mais tu peux trouver des 300 f/2,8 L USM d'occasion pour ce prix (en non IS, ca tourne autour de 2000€ il me semble, je ne m'intéresse pas trop à cette version), il supporte pas trop mal les extendeur (même le x2 en rajoutant un poil de sharpness en PTT). La version IS se trouve aux alentours de 3500€ d'occasion, elle profite d'une optique un poil meilleur, mais surtout de la stabilisation, et d'un moteur AF réparable (les 300 non IS ne sont plus pris en charge par canon, et la MAP n'est pas faisable en manuel sans moteur AF, bien que certains réparateur puisse bricoler pour que ca soit faisable).
Ca reste une optique maniable (3,5Kg de mémoire), grande ouverture pour le sous bois, dans des prix encore acceptables (enfin pour toi). Tu en as d'autres, mais là, c'est encore plus cher (500 f/4, 400 f/4 DO, 400 f/2,8).
Si le manuel ne te fais pas peur, tu as aussi la technique de la digiscopie (prise avec une longue vue), mais c'est encore autre chose.


En optique animalière, les meilleures restent les optiques fixes, il y a peut de zoom, ou alors particulièrement encombrants (affûts et trépied obligatoires... le 200-500 f/2,8 de sigma par exemple) et cher, bref, le choix n'est pas non plus énorme, et il faut faire avec : des optiques moins cher, mais qui n'ouvrent pas beaucoup, des otpiques cher au top, des optiques qui ouvrent, mais pas au top en qualité...
Réponse avec citation